Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Gestion du changement climatique

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par Kerkallog le 2020-07-08, 07:40

scratch à suivre:

"Au nom des écologistes, je tiens à m’excuser pour avoir répandu la peur climatique:
....
Traduit de l’anglais par l’association des climato-réalistes
Michael Shellenberger est fondateur et président de l’association Environmental Progress, qui se réclame de l’écomodernisme. Il vient de publier, Apocalypse Never (Harper Collins 30 juin 2020), un livre dans lequel il dénonce les déclarations apocalyptiques sur le climat qui sont scientifiquement erronées et politiquement contre-productives. Dans un article, initialement publié dans Forbes qui l’a finalement censuré, Michael Shellenberger tient au nom des écologistes du monde entier, à présenter ses excuses pour avoir répandu la peur climatique. Le texte original en anglais de sa déclaration se trouve sur le site du GWPF.

Le changement climatique se produit. Ce n’est pas la fin du monde. Ce n’est même pas notre problème environnemental le plus grave.
Il peut paraître étrange que je dise tout cela. J’ai milité pour le climat pendant 20 ans et été un écologiste pendant 30 ans.
Mais en tant qu’expert en énergie invité par le Congrès à fournir un témoignage objectif, et invité par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) à être expert examinateur de son prochain rapport d’évaluation, je me sens une obligation de demander des excuses pour la façon dont nous les écologistes avons trompé le public.

Voici quelques faits que peu de gens savent :


  • Les humains ne sont pas à la cause d’une « sixième extinction de masse » ;
  • L’Amazonie n’est pas « le poumon du monde » ;
  • Le changement climatique n’aggrave pas les catastrophes naturelles ;
  • Les incendies ont diminué de 25 % dans le monde depuis 2003 ;
  • La superficie des terres que nous utilisons pour la viande (l’élevage est la plus grande utilisatrice de terres) a diminué d’une superficie presque équivalente à celle de l’Alaska ;
  • Ce sont l’accumulation de bois et la proximité des habitations des forêts, et non le changement climatique, qui expliquent pourquoi il y a davantage d’incendies et de plus dangereux, en Australie et en Californie ;
  • Les émissions de carbone diminuent dans les pays riches depuis des décennies et ont atteint un pic en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France au milieu des années 1970 ;
  • En s’adaptant à la vie en dessous du niveau de la mer, les Pays-Bas sont devenus plus riches et non pas plus pauvres ;
  • Nous produisons 25 % de nourriture en plus de ce dont nous avons besoin et les excédents alimentaires continueront à augmenter à mesure que le monde deviendra plus chaud ;
  • La perte d’habitat et l’abattage direct d’animaux sauvages sont des menaces plus grandes pour les espèces que le changement climatique ;
  • Le bois est bien plus dangereux pour les gens et la faune que les combustibles fossiles ;
  • La prévention des futures pandémies nécessite plus d’agriculture « industrielle » et non pas l’inverse.

Je sais que les faits ci-dessus paraîtront comme du « négationnisme climatique » à beaucoup de gens. Mais cela montre simplement la puissance de l’alarmisme climatique.
En réalité, les faits ci-dessus proviennent des meilleures études scientifiques disponibles, y compris celles conduites ou acceptées par le GIEC, la FAO  (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ), l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et d’autres organismes scientifiques de premier plan.
....

J’ai donc décidé que je devais m’exprimer. Je savais que l’écriture de quelques articles ne suffiraient pas. Il fallait un livre pour exposer toutes les preuves.
Et ainsi mes excuses formelles pour avoir répandu la crainte ont pris la forme d’un nouveau livre, « l’apocalypse jamais : pourquoi l’alarmisme environnemental nous fait du mal à tous ».
Il est basé sur deux décennies de recherche et trois décennies d’activisme environnemental. Avec 400 pages, dont 100 de notes de fin, Apocalypse Never couvre le changement climatique, la déforestation, les déchets plastiques, l’extinction des espèces, l’industrialisation, la viande, l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables.

Quelques faits saillants du livre :


  • Les usines et l’agriculture moderne sont les clés pour la libération humaine et le progrès environnemental ;
  • Le plus important pour sauver l’environnement est de produire plus de nourriture, en particulier de la viande, sur moins de terres ;
  • Le plus important pour réduire la pollution atmosphérique et les émissions de carbone est de passer du bois au charbon, puis au pétrole et au gaz naturel et enfin à l’uranium ;
  • 100 % d’énergies renouvelables nécessiteraient d’augmenter le nombre de terres utilisées pour l’énergie de 0,5 % à 50 % ;
  • Nous devrions avoir des villes, des fermes et les centrales électriques plus denses en énergie, et non pas le contraire ;
  • Les végétariens réduisent leur trace carbone de de moins de 4% ;
  • Greenpeace n’a pas sauvé les baleines ; passer de l’huile de baleine au pétrole et à l’huile de palme en sauve ;
  • Le bœuf « en liberté » aurait besoin de 20 fois plus de terres et produirait 300 % plus d’émissions en plus ;
  • Le dogmatisme de Greenpeace a aggravé la fragmentation forestière de l’Amazonie ;
  • L’approche colonialiste de la conservation des gorilles au Congo a produit un effet pervers qui a pu avoir comme conséquence le meurtre de 250 éléphants.


 Pourquoi avons-nous tous été autant induits en erreur ?

Dans les trois derniers chapitres d’Apocalypse Jamais j’expose les motivations financières, politiques et idéologiques. Les mouvements environnementaux ont accepté des centaines de millions de dollars provenant de l’industrie des combustibles fossiles. Des groupes motivés par des croyances antihumanistes ont forcé la Banque mondiale à cesser leurs efforts pour mettre fin à la pauvreté en tentant de rendre la pauvreté « soutenable ». Et l’anxiété, la dépression, et l’hostilité à la civilisation moderne sont largement à l’origine de l’alarmisme.
Lorsque que vous vous rendez compte à quel point nous avons été désinformés, souvent par des gens dont les motivations sont manifestement peu recommandables ou  malsaines, il est difficile de ne pas se sentir dupé.
Est-ce que Apocalypse Never changera quelque chose ? Il y a certainement des raisons d’en douter.
Les médias d’information ont fait des déclarations apocalyptiques sur le changement climatique depuis la fin des années 1980, et ne semblent pas disposés à s’arrêter.
L’idéologie qui est derrière l’alarmisme environnemental, à savoir le malthusianisme, bien que maintes fois dénoncée pendant ces 200 dernières années, est pourtant plus  puissante que jamais.
Mais il y a aussi des raisons de croire que l’alarmisme environnemental, s’il ne sera pas éradiqué, perdra de son pouvoir d’influence culturelle.
La pandémie de coronavirus est une crise réelle qui a permis de relativiser la « crise » climatique. Même s’il y a des raisons de penser que nous avons surréagi, la Covide-19 aura tué près de 500 000 personnes et brisé des économies dans le monde entier.
Les institutions scientifiques, dont l’OMS et le GIEC, ont sapé leur crédibilité en politisant la science de façon répétée. Leur future existence et leur utilité exigent un nouveau leadership et une réforme sérieuse.
Les faits importent encore, et les réseaux sociaux permettent à des voix nouvelles et indépendantes de s’opposer à celle des journalistes écologistes alarmistes écrivant dans les publications mainstream.
Les nations se réorientent vers l’intérêt national et s’éloignent du Malthusianisme et du néolibéralisme, ce qui est bon pour le nucléaire et mauvais pour les énergies renouvelables.
Il y a des preuves accablantes que notre civilisation à forte densité en énergie est meilleure pour les populations et la nature que la civilisation à faible énergie prônées par les alarmistes.
...." study

https://www.climato-realistes.fr/au-nom-des-ecologistes-je-tiens-a-mexcuser-les-excuses-de-michael-shellenberger-pour-avoir-repandu-la-peur-climatique/?fbclid=IwAR3JHvy79a6ZGtZzH1VJPhcojakxbo3_-goWY-hcHL5CmQ_hl0fAnNbUNAM

________________________________________________________
Gestion du changement climatique - Page 11 0_0_0_12  Gestion du changement climatique - Page 11 00000012Gestion du changement climatique - Page 11 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  Gestion du changement climatique - Page 11 00000013 sunny Gestion du changement climatique - Page 11 _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2339
Date d'inscription : 19/05/2012
Points : 2619
Réputation : 40

Wasicun aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par Résilient le 2020-07-08, 08:46

L’idéologie qui est derrière l’alarmisme environnemental, à savoir le malthusianisme, bien que maintes fois dénoncée pendant ces 200 dernières années, est pourtant plus  puissante que jamais.

Toutafé. 

La théorie du RC anthropique permet fort justement de faire passer la cause initiale (la volonté malthusienne) pour la conséquence (la diminution de la population mondiale sera une conséquence de la volonté de "sauver la planète") et de biaiser totalement le débat. 

Encore une fois, tout ceci ne serait pas possible si le RC n'était pas admis comme une responsabilité collective de l'humanité (occidentale), à savoir comme une conséquence des activités humaines. 

En ayant fait admettre ce dogme, le coin a été enfoncé. Et tout le reste suivra naturellement.

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
"Pessimiste dans l'analyse. Optimiste dans l'action" P. Servigne
Résilient
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2252
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013
Points : 2457
Réputation : 35

Revenir en haut Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par troisgriffes le 2020-07-08, 09:30

Michael Shellenberger dit des choses qui ne sont pas fausses dont une partie
n'a pas grand rapport avec le réchauffement au passage.
D'autres sont des positionnements idéologiques qui sont en contradiction
avec les sciences exactes.
On va dire que c'est les mathématiques,la physique et la chimie qui ont tord.
clind'oeil
troisgriffes
troisgriffes
Membre

Masculin Nombre de messages : 3562
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012
Points : 3899
Réputation : 43

Revenir en haut Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par Résilient le 2020-07-08, 11:59

Salut, 


3G a écrit:Michael Shellenberger dit des choses qui ne sont pas fausses dont une partie
n'a pas grand rapport avec le réchauffement au passage.

Perso, de tout ce qu'il cite, j'ai entendu au moins une fois chaque point à l'appui de la thèse du RC : Pas plus tard qu'hier soir sur le JT de la 2, un dossier "Ils sauvent la planète : le retour des éléphants au Sénégal". Même remarque : où est le rapport entre les sauver la planète et sauver les éléphants ?

Le point commun des faits qu'il soulève, c'est que ces sujets sont systématiquement liés au RC, soit en tant que causes (élevage intensif, activités humaines...) soit en tant que conséquences du RC (incendies, extinction de masse, disparition de certaines espèces...). Les causes étant systématiquement anthropiques, les conséquences, forcément dramatiques. 

L'objet de son bouquin, ça reste de démontrer une gigantesque arnaque qui a, d'après lui, un objectif précis.

Ceci étant dit, je ne partage pas certaines des conclusions auxquelles il arrive.

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
"Pessimiste dans l'analyse. Optimiste dans l'action" P. Servigne
Résilient
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2252
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013
Points : 2457
Réputation : 35

Wasicun aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par Résilient le 2020-09-16, 13:15

Dans la série "la longue chute de la presse scientifique" : 



Le Monde a écrit:Le magazine « Scientific American » soutient la candidature de Joe Biden, une première en 175 ans



Le Monde a écrit:Pour la première fois en près de deux siècles d’histoire, la publication scientifique américaine Scientific American a annoncé, mardi 15 septembre, son soutien au candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden, éreintant son rival Donald Trump pour son rejet de la science et son « déni » du changement climatique.

Tout cela est indéniablement très scientifique...

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
"Pessimiste dans l'analyse. Optimiste dans l'action" P. Servigne
Résilient
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2252
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013
Points : 2457
Réputation : 35

Revenir en haut Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par KrAvEn le 2020-09-16, 13:20

De la science au scientisme, il n'y a parfois qu'un pas.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier)
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8958
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8413
Réputation : 90

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par Earl Hickey le 2020-09-21, 18:51

Résilient a écrit:e MondePour la première fois en près de deux siècles d’histoire, la publication scientifique américaine Scientific American a annoncé, mardi 15 septembre, son soutien au candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden, éreintant son rival Donald Trump pour son rejet de la science et son « déni » du changement climatique.

Tout cela est indéniablement très scientifique...

Les scientifiques doctrinaires étaient en recherche active d'un prétexte, ils ont trouvé celui-là. Ils ont collaboré, les voilà soulagés !

Earl Hickey
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/04/2020
Points : 39
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

Gestion du changement climatique - Page 11 Empty Re: Gestion du changement climatique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum