Le pic de pétrole est-il passé ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par serilynpayne le Mer 15 Jan 2014 - 15:51

j'avais lu qqpart que le prix du baril avait suivant les pays un taux de rentabilité ou pas .

pour l'Arabie saoudite c'est de l'ordre de 30$ le baril alors qu'au même moment c'est 70$ pour le Vénézuela  et 60$ pour l'Iran . J'ai plus les sources mais c'était ce genre d'idée .

Du coup en baissant par exemple le prix du baril à 50$ c'est la misère pour l'Iran et le Vénézuela mais ça joue toujours pour l'Arabie S . Dit autrement c'est un levier pour faire plier certains pays . Mais c'est aussi un risque que le pétrole off shore devienne trop cher à exploiter .
  c'est comme ça que je le vois , mais je ne fais pas de géopolitique clind'oeil

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Belenos le Mer 15 Jan 2014 - 16:38

Le pétrole c'est le pouvoir, trop dévoiler l'étendu de son pouvoir c'est donner des infos hautement stratégiques à ses ennemis/concurrents, alors à la rigueur on en dévoile (quit à mentir) que la face qui impressionne les copains : "j'ai plein de pétrole en réserve, j'ai plein de pouvoir, donc fais moi pas trop chier sinon t'en auras pas". Certains pays font la même avec l'arme nucléaire : "attention ! p'têtre que je l'ai, alors dans le doute me fait pas chier, sinon p'têtre que j'vais te l'as foutre sur le coin d'la gueule".

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par un ptit breton le Jeu 16 Jan 2014 - 8:29

Aristote a écrit:
En l’absence de contrôles ou d’estimations des réserves par des organismes indépendants, on peut imaginer que ces pays producteurs surestiment leurs réserves pétrolières

Je n'ai toujours pas compris la logique, ni la stratègie, désolé si je suis un peu lourd Shocked

C'est bien de la géopolitique , comme dit Argoth ;

en effet dans les années 80 l'OPEP décide de mieux s'organiser. Il est décidé que chaque pays produira en fonction de ses réserves , ex : j'ai 100 de réserves , je produits 1 par an. Du coup dans les années 85 , 86 environ les pays de l'OPEP font de grandioses découvertes et doublent la plupart leur stock. Chiffre de stock qui sont devenus officiels depuis.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par troisgriffes le Jeu 16 Jan 2014 - 10:28

Après ,il faut pas oublier que le pétrole ou le gaz sont la principale voir même l'unique source de revenu de ces pays donc en plus du cout de production il y a le cout pour financer le bon fonctionnement du pays.
D’où la zone des 90-110$ actuel.

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Mer 22 Jan 2014 - 8:49

US Army colonel: world is sleepwalking to a global energy crisis (selon un colonel de l'armée des États-Unis (actuellement en poste au Pentagone) : "le monde se comporte comme un somnambule face à une crise mondiale de l'énergie").

En résumé :
Le lieutenant-colonel Daniel L. Davis, collaborateur régulier de l' "Armed Forces Journal" et l'ancien géologue pétrolier Jeremy Leggett affirment que, malgré l'idée dominante qui voudrait que nous puissions augmenter la production de pétrole et de gaz qui soutiendra notre mode de vie actuel indéfiniment, cette dernière se fonde sur une évaluation sélective des données.

Mark C. Lewis, ancien directeur de la recherche énergétique à l'unité des produits de la Deutsche Bank, a mis en évidence trois problèmes interdépendants auxquels est confronté le système énergétique mondial :
- "taux de déclin très élevé" de la production mondiale ;
- "flambée " des besoins d'investissement " pour trouver de nouveau gisements de pétrole" ;
- depuis 2005, "chute des exportations de pétrole brut à l'échelle mondiale".

Selon ce même Lewis, 1600 champs pétroliers fournissent 70 % de l'offre mondiale de pétrole d'aujourd'hui et nous serions exposés à "un taux de déclin observé de 6,2 %" - le double de l'estimation déclarée par l'IEA qui, elle parle d'un taux de l'ordre de 3 % de baisse. Le rapport de l'IEA montre aussi que, même si l'industrie du pétrole a triplé ses investissements en termes réels depuis 2000 (une augmentation de l'ordre de 200-300 %), cela s'est traduit par une augmentation de l'approvisionnement en pétrole de seulement 12 %.
L'EIA a publiée des données qui montrent que, bien que les exportations mondiales de pétrole brut ont augmentées d'année en année, de 2001 à 2005, elles "ont atteint un sommet en 2005 et ont été orientées à la baisse depuis 2009." Lewis a attribué cette tendance à la hausse rapide de la population du Moyen-Orient qui a conduit à l'escalade de la consommation nationale de pétrole au détriment de l'exportation.

Les populations des pays de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), depuis 2000, ont augmentées deux fois plus vite que dans le reste du monde. Cela a conduit à augmenter leur consommation de pétrole quatre fois plus vite, soit de 56%, par rapport au reste du monde.
Cette augmentation de la consommation intérieure, limitant les exportations mondiales, a été rendue possible par une augmentation correspondante des subventions intérieures. Les subventions aux combustibles fossiles ont augmentées de 544 milliards de dollars.
A propos de cette tendance constante à la baisse rapide des exportations de pétrole, Lewis s'interroge sur les projections de l'IEA qui tablent sur une augmentation des exportations et des importations en provenance de l'OPEP de 35 à 38 millions de barils par jour pour 2035. Il a souligné que si ces subventions internes sont supprimées par l'OPEP pour faciliter les exportations, cela augmenterait "le risque d'une plus grande contrainte interne et de désordre social" , comme on l'a déjà vu depuis le "printemps arabe."

Le géologue David Hughes, ancien de la Commission géologique du Canada, a démontré que les données officielles concernant la production de pétrole de schiste devrait atteindre un pic autour de 2016-17. De même, la production américaine de gaz de schiste a atteint un plateau l'année dernière et il est peu probable celle-ci soit viable à long terme en raison de taux de déclin spectaculairement élevés et parce que la grande majorité de la production provient de deux ou trois sites seulement.

Le résultat est que notre dépendance continue aux combustibles fossiles nous coûte de plus en plus cher, que les prix du pétrole continueront d'augmenter dans un avenir prévisible, empiétant toujours plus sur la croissance économique mondiale. Au pire, la baisse des exportations mondiales révèle le risque d'une crise du pétrole qui pourrait, à son tour, déclencher une autre crise financière.

Selon le lieutenant-colonel Davis, le scepticisme envers l'engouement que porte l'industrie pétrolière à propos de la production future est de plus en plus présente parmi les hauts responsables du Pentagone.  "Un grand nombre de fonctionnaires de haut rang commence à se poser exactement ces questions difficiles sur la durabilité du système énergétique actuel. Vous devez vous rappeler que pour les militaires, ce que vous voulez faire n'a pas d'importance. Ce qui importe c'est ce que vous pouvez faire, et il est de notre priorité de nous assurer que nous comprenons les limites potentielles à notre capacité opérationnelle. Même l'EIE prévoit que nous pourrions voir un pic de production de schiste en 2018 suivit d'un plateau et d'un déclin, et le Pentagone le sait. Mais notre infrastructure de transport est totalement dépendante des combustibles liquides. Comment allons-nous maintenir cette infrastructure avec ces taux de déclin ?"
Edit : en complément Le boom du pétrole américain devrait plafonner en 2016, selon Washington. Et ensuite ?
L'administration Obama estime que la production américaine de pétrole brut va plafonner à partir de 2016, "quasiment" au niveau de son record historique de 1970. Puis elle entrera à nouveau en déclin en 2020.
L'industrie pétrolière dans son ensemble a battu en 2013 un nouveau record d'investissements dans la seule production : près de 700 milliards de dollars l'an dernier !

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par troisgriffes le Mer 22 Jan 2014 - 18:37

De toute façon ,plus personne doit prendre l'IEA au sérieux.
Le seul débat serait de savoir si c'est de l'optimisme béa  ou de l'aveuglement dogmatique de sa part.

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Belenos le Mer 22 Jan 2014 - 21:27

Ca fait à peu près 18 mois que le prix du Brent est d'une curieuse régularité entre 100$ et 120$, pourtant il s'en est passé des choses depuis l'été 2012 sur le plan économique et géo-politique, je m'attendais à un peu plus de volatilité.

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par troisgriffes le Lun 27 Jan 2014 - 14:10

Papier sur les petits problèmes de mise en production du champ Kashagan qui illustre bien le fait que les champs que l'on découvrent actuellement sont pas aussi facile à exploiter que ceux de la péninsule arabique.

http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/finance-marches/energies-matieres-premieres/221189020/kashagan-solution-temporai

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par troisgriffes le Jeu 30 Jan 2014 - 13:46

On sait que pour trouver des nouveaux gisements et les mettre en exploitation cela coute de plus en plus cher.
Les anti peak oil ont comme argument que c'est juste une histoire de moyens financiers et techniques à mettre
 en œuvre sauf que c'est pas l'avis des actionnaires qui voient la fin de l'argent facile à haut rendement.

On voit dans cet article une logique contre productive :
il faudrait investir de plus en plus pour maintenir la pérennité des majors sauf qu'en définitive c'est l'inverse qui va
être fait pour maintenir à court terme les dividendes...
Cela sent le début de la fin des majors.
A noter aussi "On se félicite aujourd'hui de la découverte d'un gisement de 1 milliard de barils de pétrole" ,c'est vrai
 sauf qu'aucun des derniers gisements découverts ne dépassent les 900 millions ...

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/30/shell-annonce-une-reduction-de-ses-investissements_4357158_3234.html

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Belenos le Jeu 30 Jan 2014 - 18:06

J'étais en train de me dire que si Al Gore, "l'écolo", n'avait pas été élu en 2000 (en plus des gros doute sur la validité de l'élection de Bush Jr), c'est peut être aussi en bonne partie à cause justement de ses penchants écolo qui aurait pû nuire à l'exploitation controversée des sables bitumeux, gaz de schiste et autres forages off-shore qui nécessitent des technologies polluantes et souvent décriées.

Ou dans l'autre sens peut être qu'Al Gore est devenu encore plus soucieux de l'environnement après avoir senti/compris que sa non-élection venait de là (à la base il était favori d'assez loin, d'ailleurs il a même eût 550.000 voix de plus que Bush Jr au niveau national mais leur système dit des "grands électeurs" en voulu autrement).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Sam 1 Fév 2014 - 10:12

Oil Profits Slump as Higher Spending Fails to Lift Output
En résumé, les prix élevés du baril de pétrole ne parviennent plus à compenser suffisamment les coût d'exploitation pour maintenir les bénéfices des sociétés pétrolières réellement attractifs. Shell voit ses bénéfices diminuer et ses objectifs de production être remis en question à la baisse.
Les investisseurs boudent les plus grandes compagnies pétrolières, les coûts du forage montent, les grands projets sont retardés et les prix de l'énergie stagnent.
Shell, la deuxième plus grande compagnie pétrolière en valeur de marché, rend compte de son bénéfice le plus faible pour le quatrième trimestre depuis 2009 après que l'explorateur, basé à La Haye, ait subit des dépassements de coûts sur certains de ses plus importants nouveaux champs. BG Group Plc a subit sa chute la plus importante en 25 ans, le 27 janvier dernier, remettant en cause son objectif de production pour 2014 en raison des troubles en Egypte et de retards sur projets.
Le problème pour les majors pétrolières est double : les coûts augmentent et les prix du pétrole pas, alors que la complexité du développement mis en place pour effectuer les plus récentes découvertes de pétrole et de gaz empêche les foreurs d'atteindre les objectifs de production. Les prix ​​du baril de pétrole de brut Brent, la référence en ce qui concerne plus de la moitié du pétrole mondial, ont reculé de 0,3 pour cent l'an dernier ; c'est la première fois que les prix n'ont pas réussi à monter depuis la crise financière mondiale en 2008. Les prix peuvent glisser en dessous de 90 dollars le baril en 2020 ; les contrats à terme le montrent.

Les bénéfices des plus grands producteurs n'ont pas suivi les gains des prix du pétrole au cours des dernières années. Alors que prix du Brent a plus que doublé, passant à 105 dollars le baril depuis le début de l'année 2009, les cinq plus grandes sociétés pétrolières et gazières ont gagné seulement 13 pour cent depuis lors, comparativement à une augmentation de 81 pour cent de l'indice Dow Jones Industrial Average.
Edit : en complément : Shell annonce une chute de son bénéfice, des cessions et moins de projets
Shell va céder 15 milliards de dollars d'actifs en 2014 et 2015 et réduire ses investissements cette année à 37 milliards de dollars contre 46 milliards l'an dernier.
le bénéfice net s'est littéralement effondré de 74% à 1,781 milliard, sur le seul quatrième trimestre. Le bénéfice à coûts courants (CCS), indicateur clé pour le marché, - il exclut notamment la variation de valeur des stocks d'hydrocarbures - a lui chuté de 38% à 16,745 milliards sur l'année et de 71% sur le trimestre à 2,152 milliards.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par troisgriffes le Lun 10 Fév 2014 - 15:22

un autre article sur les déboires des compagnies pétrolières et les couts toujours croissants de recherche/exploitation.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203301317934-petrole-ces-projets-geants-qui-partent-a-la-derive-649102.php

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par albertspetz le Ven 6 Nov 2015 - 13:25

L’escroquerie du « pic pétrolier »… Un conte à dormir debout au profit des spéculateurs !


l y a deux grands mythes utilisés au cours des dernières années pour convaincre le monde de la catastrophe imminente si nous ne changeons pas radicalement notre style de vie vers plus d’austérité. Les deux mythes sont basés sur une fraude scientifique et sur leur propagation dépourvue d’esprit critique par des médias complaisants et même par certains médias alternatifs. L’une est l’idée que le climat du monde se réchauffe, ou tout au moins change, en raison presque exclusivement de notre comportement, par nos émissions anthropiques. Le deuxième grand mythe, a été lancé en 1956 à Houston au Texas par un employé de l’une des plus grandes compagnies pétrolières du monde, puis il a été dépoussiéré il y a 15 ans au début de l’administration Dick Cheney-Bush. Il a été appelé la théorie du pic pétrolier.
.../...
Les découvertes les plus spectaculaires de ces nouvelles réserves de pétrole et de gaz au cours des dernières années sont venues de la Méditerranée dans les zones proche de Chypre, d’Israël et du Liban et il est possible qu’il y en ait aussi près des côtés de la Grèce. En 2010, Israël et la société de Houston au Texas, Noble Energy, ont découvert le plus grand champ gazier offshore, le Léviathan. C’était la plus grande découverte de gaz dans le monde depuis une décennie, avec suffisamment de gaz pour fournir Israël pendant au moins un siècle. Les relevés géophysiques des zones offshore autour de la Grèce suggèrent que ce malheureux pays pourrait également avoir plus qu’assez de pétrole et de gaz pour rembourser la totalité de sa dette extérieure et plus encore. Sans surprise, le FMI, manipulé par Washington, a exigé que la Grèce privatise ses entreprises pétrolières et gazières étatiques. C’est une quasi-certitude que les grandes entreprises pétrolières occidentales ont caché leur développement comme elles l’ont déjà fait au cours des dernières décennies, quand les baux d’exploitation sont arrivés à échéance en 2004 et ont repassé au gouvernement grec.
.../...
Comment le pétrole est né
L’explication sur l’industrie pétrolière, qui fait référence, est que le pétrole est une ressource finie, un soi-disant combustible fossile, d’origine biologique, qui a été créé il y a des centaines de millions d’années par la mort des dinosaures dont les restes, par quelque procédé physique non encore identifié, ont été transformés en hydrocarbures. L’idée est que les détritus biologiques concentrés se sont en quelque sorte enfoncés profondément dans le sol, le puits de pétrole le plus profond dans le monde se trouve dans la région de Sakhaline en Russie, foré par Exxon, et il plonge a plus de 12 kilomètres de profondeur. Là, le pétrole a coulé dans des poches souterraines qu’ils appellent des réservoirs. D’autres disent aussi que les algues et les feuilles d’arbres et d’autres matières en décomposition biologique se sont ajoutées au processus.
Dans les années 1950, un groupe de scientifiques soviétiques a été chargé de rendre l’URSS autosuffisante en pétrole et en gaz en pleine guerre froide. La première étape dans leur recherche a consisté à étudier de façon critique toute la littérature scientifique sur les origines connues des hydrocarbures. Comme ils ont regardé de près la théorie dite des combustibles fossiles du pétrole, ils ont été surpris à quel point elle n’était pas scientifique. Un physicien a estimé que pour l’immense quantité de pétrole qui est sortie d’un puits géant comme Ghawar, en Arabie saoudite, il faudrait un tas de dinosaures morts, en supposant une conversion à 100% de la viande et des os en pétrole, qui atteindrait 30 km cube. Ils ont vite cherché d’autres explications à la naissance du pétrole.
Ils ont fait des tests exhaustifs dans les laboratoires de recherche enterrés de l’armée soviétique à Moscou. Ils ont développé l’hypothèse brillante que le pétrole est constamment créé dans les entrailles de la Terre sous le manteau de la croûte terrestre. Il est poussé vers la surface en passant par des lits de divers éléments tels que la ferrite. Les scientifiques ont reproduit les expériences de laboratoire en produisant des hydrocarbures sous les mêmes conditions de température et de pression que dans le manteau terrestre. Ces voies de migration, comme les scientifiques soviétiques les ont appelées, étaient des fissures dans le manteau causées par les millions d’années d’expansion de la terre et forcées par les températures et les pressions énormes à l’intérieur du manteau. Le chemin suivi par le méthane à l’origine des hydrocarbures vers le haut et la surface détermine comment il émerge et se concentre sous forme de pétrole ou de gaz, de charbon, de bitume comme dans les sables bitumineux de l’Athabasca au Canada, ou même sous forme de diamants qui sont également des hydrocarbures. Les scientifiques russes et ukrainiens ont également découvert, sans surprise, que chaque champ pétrolifère géant avait des propriétés d’auto-remplissage, qui est la conséquence des injections nouvelles du pétrole ou du gaz constamment poussé vers le haut à l’intérieur du manteau via les failles ou les voies de migration pour remplacer le pétrole extrait. Les vieux puits de pétrole à travers la Russie ont été pompés bien au-delà de leur taux maximum naturel durant la fin de l’ère soviétique, lorsque la production maximale a été considérée comme la plus haute priorité. Ils ont ensuite été fermés et considérés comme épuisés. Vingt ans plus tard, selon les géophysiciens russes dont je viens de parler, ces puits taris ont été rouverts et, tenez vous bien, ils étaient complètement remplis d’un pétrole tout neuf.

Les Russes ont testé leur hypothèse jusqu’à nos jours, mais avec bien peu de soutien jusqu’à présent de leur propre gouvernement, dont les entreprises pétrolières peuvent peut-être craindre une surabondance de ce nouveau pétrole qui provoquerait l’effondrement des prix. A l’Ouest, la dernière chose qu’Exxon ou d’autres grandes compagnies pétrolières anglo-américaine voudraient, ce serait de perdre leur poigne de fer sur le marché mondial du pétrole. Ils n’auraient aucun intérêt à promouvoir une théorie qui serait en contradiction avec leur théorie du pic pétrolier.
Aujourd’hui, une décision géopolitique par l’Arabie saoudite pour effacer la récente émergence gênante des États-Unis sur le marché, comme le plus grand producteur de pétrole du monde en raison de l’augmentation importante de la production de pétrole de schiste, a temporairement effondré les prix mondiaux du pétrole de plus de $100 le baril en juillet 2014 à environ $43 aujourd’hui sur le marché américain. Cela conduit à un arrêt spectaculaire de l’exploration pétrolière dans le monde entier. Dans un monde juste, le pétrole et le gaz devraient être disponibles à des prix abordables pour tous les pays afin de servir leurs propres besoins énergétiques et non pas être le monopole d’un petit cartel d’entreprises britanniques ou américaines. Il est bon de savoir que le pétrole et le gaz sont là en sur-abondance et que nous ne devons pas geler dans le noir ou nous tourner vers les moulins à vent jusqu’à ce que, avec le temps, l’humanité développe des formes d’énergie complètement différentes qui sont propres et écologiques. Les guerres pour contrôler le pétrole ou le gaz deviendraient sans intérêt.


Source : http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/8408

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Ven 6 Nov 2015 - 14:28

Salut !
albertspetz a écrit:L’escroquerie du « pic pétrolier »… Un conte à dormir debout au profit des spéculateurs !
Encore cette hypothèse russe du pétrole abiotique.
Je passerai sur l'accusation en escroquerie et en incompétence des scientifiques - géophysiciens, etc - par l'auteur de cet article et sur son erreur fondamentale d'interprétation concernant l'origine biologique du pétrole qui n'est pas une conséquence de la décomposition de cadavres de dinosaures mais de micro-organismes marins sur des millions d'années, pour rappeler que non seulement ce qui compte, dans l'équation du pic de pétrole, ce n'est pas l'origine du pétrole, mais la vitesse à laquelle les puits se renouvellent, ou pas et la vitesse à laquelle ont épuise les réserves exploitables, voir à quel prix énergétique on les exploite.

Voir ailleurs sur nos forums - sujet déjà traité ici - pour plus d'info :

Pétrole abiotique : véracité, sources, arguments

Pétrole d'origine biologique ou abiologique ?

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Semper le Mer 2 Déc 2015 - 11:51

Conférence de Jancovici à l'ESPCI Paris Tech le jeudi 19 novembre 2015


https://www.youtube.com/watch?v=yiBrP7N9FkA

A voir.

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par albertspetz le Mer 2 Déc 2015 - 12:06

+1 @Semper A voir absolument. Au moins les 5 premières minutes où le conférencier commence par la conclusion.

Les slides sont disponibles ici ===>http://fr.slideshare.net/JoelleLeconte/confrence-de-jancovici-lespci-19-novembre-2015-prsentation

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par logan le Mer 2 Déc 2015 - 12:33

Hate d'avoir de temps de visionner, car les premiers slides sont en effet alléchants ..
Il y a un lien assez fort entre énergie & changement climatique et les troubles actuels liés à la Syrie

Il y a un lien assez fort entre le pétrole et le marasme économique actuel

En "business as usual", rien de tout cela ne va s'arranger.

Il n'empêche : vous avez intérêt à vous occuper du problème (moi aussi), sinon le problème risque fort de s'occuper de vous.
Egypte = 1er importateur de blé au monde. Pas de touristes+inflation alimentaire = émeutes de la faim
Tunisie = importe la moitié de ses céréales. Pas de touristes + inflation alimentaire = émeutes de la faim
Maroc = autosuffisant sur le plan alimentaire. Pas (peu) de problèmes.
Algérie = gaz et pétrole en quantité pour l'export. Pas (peu) de problèmes.

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Philippe-du-75013 le Mer 2 Déc 2015 - 13:15

Je connais Jancovici depuis 2008, le problème avec lui c'est que depuis cette époque il annonce l'apocalypse pour dans 6 mois. Au bout de  7 ans, bientôt 8, ça lasse.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1147
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Semper le Mer 2 Déc 2015 - 16:21

Philippe-du-75013 a écrit: il annonce l'apocalypse pour dans 6 mois. Au bout de  7 ans, bientôt 8, ça lasse.

Moi, aussi je connais bien et je n'est pourtant rien lu (vu) de lui sur des échéances a très court termes.
Là il faudrait que tu source ton propos, afin d'éclairer ma "lanterne".

Par contre il y a quelques paramètres nouveau dans cet exposé et toujours une bonne dose d'humour qui vient contrebalancer des constats alarmants.

moi, je ne m'en lasse pas, surtout quand il s'agit de "sucettes" (voir le film)
https://www.youtube.com/watch?v=yiBrP7N9FkA
@+

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par daeron le Mer 2 Déc 2015 - 20:45

Yeap , moi non plus j'ai pas entendu Janco prédire l'apocalypse à court terme depuis 2008 .

En revanche depuis 2008 :

Au sud :Tunisie , Lybie , Egypte et Syrie se sont embrasées , l'incendie s'est refroidi chez certains de ces derniers .

A l'Est , ça a l'air un peu le bordel en Ukraine et y a un petit million de migrants qui ont déferlé en 6 mois .

Chez nous , on dirait pas que la courbe s'inverse , et sans faire de politik le fn arrive en force et si il gagne les lignes devraient bouger assez violement .

Ok au Nord chez les Grands Bretons , c'est plutôt calme , et à l'ouest l'océan est plutôt tranquille .

Janco relit tous ses épisodes (il parle pas de l'Ukraine ) au pétrole et au changement climatique , et ma foi sans y adhérer béatement c'est une construction plutôt cohérente .

daeron
Membre

Masculin Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 26/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum