Le pic de pétrole est-il passé ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Jeu 15 Fév 2007 - 22:25

Pic Pétrolier : Culte du catastrophisme et réalités complexes

par Vaclav Smil
traduit de World Watch

Les adeptes du pic mondial de l’extraction de pétrole - menés par Colin Campbell, Jean Laherrère, L.F. Ivanhoe, Richard Duncan et Kenneth Deffeyes - ont recours à des arguments délibérément alarmistes mélangeant des faits incontestables avec des caricatures de réalités complexes, et ignorant tout ce qui ne correspond pas à leurs conclusions préconçues pour pouvoir publier leurs articles nécrologiques de la civilisation moderne. Ivanhoe voit la fin prochaine de l’ère pétrolière comme « l’inévitable jour du jugement dernier » suivit par une « implosion économique » qui fera « ressembler de nombreuses sociétés industrialisées davantage à la Russie d’aujourd’hui qu’aux Etats-Unis. » Duncan prévoit un futur fait de chômage massif, de pénurie de nourriture et de manque de logement, et une fin catastrophique pour la civilisation industrielle.
http://www.delaplanete.org/Pic-Petrolier-Culte-du.html

sur "terre de brut" que l'on ne présente plus, un article intessant sur le pic et son supposé passage :
http://www.terredebrut.org/categorie-1224539.html
Pic pétrolier en juillet 2006 ?

J'ai toutes les raisons de penser que le déclin général de la production de pétrole tout liquide est imminent voir qu'il a déjà commencé.

Selon les chiffres données par l'EIA (Energy Information Administration), dépendant de l'administration des USA, il est de l'ordre du possible que la production de pétrole tout liquide ne dépasse plus jamais le pic qu'elle a atteint en juillet 2006.
Selon les chiffres données par l'AIE (Agence Internationale de l'Energie), organisme dépendant de l'OCDE, on aboutit au même résultat même si ces derniers paraissent plus optimistes que les US.

Pourtant, peu d'analystes même au sein des "piquistes" se risquent à dire que le pic est passé. Pour moi, le plus juste est Mr Bakhtiari. Pour l'instant, ses prévisions s'avèrent réalistes. J'y reviendrais plus tard.

Les implications de cette affirmation sont considérables au niveau économique, social, politique, etc....
Pic Pétrolier : Cantarell, un champ majeur sur le déclin - http://contreinfo.info/article.php3?id_article=796

Cantarell, l’un des plus grands champs pétroliers off-shore jamais découvert, situé au large du Mexique, connait un déclin accéléré. Découvert en 1971, après avoir produit 12 milliards de barils, il est en train de dépérir. De janvier 2006 à février 2007 la production est passée de 2 millions de barils jour à 1,6, en chute de 20%.

La chute de la production est si rapide que le Mexique pourrait devenir importateur de pétrole d’ici à 8 ans, avec des conséquences catastrophiques pour le gouvernement dont le budget dépend à 40% des revenus du pétrole.

Cantarell, qui est le deuxième champ pétrolier du monde, produit 2% de la quantité disponible sur le marché. Sa disparition renforce les tensions sur le prix du baril.

Près d’un quart des 85 millions de barils produits quotidiennement proviennent des 20 champs les plus grands. Et ceux-ci, découverts il y a plusieurs dizaines d’années, comme Cantarell, pourraient connaitre le même sort rapidement.

De l’avis général les plus grands champs pétroliers du monde ont tous été déjà découverts. Dans les décennies précédent les années 1970 furent découverts 8 champs capables de produire de 500 000 barils à 1 million de barils par jour. Mais dans années 1970 et 1980, seulement deux champs de cette taille ont été découverts. Depuis lors, un seul, Kashagan au Kazakhstan, approche cette capacité.
in english, les amerlos commencent a prendre conscience du pic :

Shrinking oilfields alarm observers
http://www.thedesertsun.com/apps/pbcs.dll/article?AID=/20070415/COLUMNS03/704150303/1238/business

Dangerous Curves Ahead
http://www.fool.com/investing/general/2007/04/09/dangerous-curves-ahead.aspx

We Must Imagine a Future Without Cars
http://www.alternet.org/envirohealth/50049/

We are running out of oil
http://www.roanoke.com/editorials/commentary/wb/wb/xp-113227
Merci oléocène clind'oeil

Matthew Simmons : nous avons atteint le pic pétrolier
27 avril 2007Directeur de l’une des plus grandes banques d’investissement dans le domaine pétrolier au monde, cet ancien conseiller pour l’énergie de la présidence US estime que le pic pétrolier est d’ores et déjà une réalité. Il répond ici aux questions de Bloomberg TV. Vidéo et traduction des principaux passages.
la suite ici

l'article en entier sur "terre de brut" ici
Que s'est-il passé en octobre 2004, 11 mois après le pic non-OPEP et non-ex-URSS?

La production de l'OCDE et du reste du monde s'est mise à décliner suite au pic de décembre 2003. Or, il y eu une très forte augmentation de la demande en 2004 en Chine et ailleurs. Cette hausse de la demande ne pût être assumé que par l'OPEP et la Russie. C'est ce qu'il se passa pendant le deuxième et troisième trimestre 2004. Mais tout à coup, en octobre 2004, On assiste à un ralentissement de la croissance en Russie et au sein de l'OPEP. Que se passe-t-il?
Conclusion

Octobre 2004 représente donc le moment où les grands exportateurs de pétrole de notre planète montre des limites à leur capacité alors même que la pression s'accroit sur eux. ce ralentissement de la croissance fera suite 8 mois plus tard, en mai 2005, à un véritable pic de production.
A lire ici un très bon article de "terre de brut", avec graphes : l'étude que j'effectue sur les données du rapport d'avril 2007 de l'EIA pour montrer les différents pré-pic et ce que je pense être le pic mondial tout liquide.

Conclusion

Sur ces 7 producteurs clés du marché mondial du pétrole, 6 ont dépassé leur pic de pétrole brut. Le premier a dépassé son pic en 1970 mais les 5 autres l'ont dépassé entre 1999 et 2004 :
Royaume Uni : 1999
Australie : 2000
Norvège : 2001
Mexique : 2004
Danemark : 2004

Aussi, la situation de la production des pays de l'OCDE représentée à 97% par ces 7 pays en termes de pétrole brut a considérablement changé en l'espace de 5 années.

Nous assistons actuellement à une pause du déclin général de la production de pétrole brut l'OCDE après les chutes enregistrées en 2004 et debut 2006. Mais il ne faut pas croire que cette pause va se poursuivre longtemps.

Ainsi, d'après les projections que j'ai tenté d'établir sur les niveaux de productions que nous pourrions observer à l'horizon 2020 au sein de l'OCDE, dans mon papier "la chute du premier monde", je prévois une division par trois entre 2006 et 2020. Le déclin va en fait s'accélérer surtout à partir de 2010.

Le déclin général enregistré dans ces 5 pays de l'OCDE depuis le début des années 2000 est sûrement l'événement géopolitique le plus important de cette période mais cela a été complétement occulté et personne n'en fait mention.

Je suis persuadé que cet événement n'est pas étranger à la "guerre contre le terrorisme" déclenchée par les attentats du 11 septembre 2001 qui, curieusement, survient l'année même où le déclin de l'OCDE commence. L'attaque de l'Irak en 2003 et la politique états-unienne clairement affichée de domination mondiale est concommitante du pic de production OCDE+reste du monde et du déclin fort de l'OCDE.

Il est certain que les pays occidentaux se retrouvent de plus en plus menacés et affaiblis par leur dépendance de plus en plus forte vis à vis des exportateurs de l'OPEP et de l'ex-URSS.

L'OCDE est donc le moteur principale du changement dans la dynamique de la production pétrolière mondiale ces dernières années mais aussi du marché mondial et de la géopolitique mondiale.
Premièrement, la question du pic est l'élément qui va devenir prioritaire dans les mois qui viennent.

Les américains se demandent si ils ne vont subir de réelles pénuries d'essence cet été et ce ne sera qu'un début. Les vrais problèmes causés par le pic sont en train d'arriver. Ils seront là avant la fin de l'année. Les prix des produits pétroliers ne peuvent être prédit. C'est l'inconnu.

La demande a dépassé l'offre en octobre 2006 et le trimestre actuel est normalement le dernier où demande et offre s'accorde à peu près avant que la demande dépasse définitivement le plateau de production actuel. Aussi, les stocks devraient continuer à baisser dès le trimestre prochain.

Les institutions mondialistes, banque mondiale et FMI, sont en pleine déconfiture, par faute de client. Leurs budgets se réduisent comme peau de chagrin faute de trouver des emprunteurs. Les USA serait déjà en récession techniquement si l'on calcule leur PNB dans d'autres monnaies que la leur et ils devraient s'enfoncer dans une dépression dans les mois qui viennent. Aussi, le système financier international issu de la seconde guerre est en train de s'effondrer....
la suite ici

Le pic de mai 2005
Conclusion

Le mois de mai 2005 représente une date importante pour la question pétrolière et pour la société des être humains en ce début de XXIème siècle.

Après cette date, jusqu'à aujourd'hui, il ne reste plus que les trois pays de l'ex-URSS qui, en tant que groupe géopolitique, permettent que la production tout liquide ressemble encore à une sorte de plateau bien que ayant tendance à tirer vers le bas.

Après la chute brutale de l'été 2005, la production des 7 pays de l'OCDE s'est à peu près maintenu sur un plateau malgré l'effondrement de la production au Mexique.

La question de l'OPEP est la plus incertaine car l'ensemble des chiffres des réserves et des réelles capacités des pays de l'OPEP est maintenu secréte bien que les choses commencent à changer notamment avec le Koweit et avec les recherches sur Ghawar, le plus grand gisement mondial en Arabie Saoudite. Si ces pays possèdent vraiment les capacités qu'ils avancent, alors nous pouvons espérer que ce pic sera dépassé prochainement par la hausse substantielle de la production de l'OPEP. Cependant, on peut en douter comme nous le verrons dans les articles suivants.

Les trois pays de l'ex-URSS ont eu des taux de croissance assez élevées ces dernières années surtout pour la Russie et l'Azerbaijan. Mais ces derniers temps, la Russie voit son taux de croissance baisser au fur et à mesure des mois et les prévisions des agences internationales deviennent de plus en plus réservés. L'Azerbaijan a connu un taux de croissance élevé surtout en 2006 mais ce pays va arriver à maturité très bientôt. Le Kazakhstan est plus incertain. Pour l'instant, sa production n'augmente pas très vite mais ce pays possède de grandes réserves.
l'article complet ici

le point de bascule entre l'offre et la demande
Avant de revenir sur le processus de déplétion que je n'ai toujours fini (étude EIA avril 2007) , qui concerne le passé, je vais ici m'intéresser au proche avenir.


Les mois de juin-juillet 2007 correspondent à la période où la demande mondiale devrait dépasser définitivement le plateau actuel de la production mondiale. Jusqu'à octobre 2006, la demande se trouvait en dessous ou légérement au dessus du plateau de production mondiale en cours depuis fin 2004. Au cours des deux trimestres qui ont suivi
( le dernier trimestre 2006 et le premier trimestre 2007), les stocks des pays de l'OCDE ont chuté de presque 1 mb/j par jour. Les gains qui avaient été faits pendant les deuxième et troisième trimestres 2006 ont ainsi été annulés. Ainsi, le niveau global des stocks commerciaux de l'OCDE en mars 2007 était le même qu'en mars 2006. Il se trouve en effet que octobre 2006 correspond au décrochage de la production par rapport à la demande mondiale, avec une pause pendant le second trimestre 2007, si le plateau de production se poursuit en 2007-2008.

Aussi, il est possible que le pic des stocks commerciaux de l'OCDE soit désormais daté d'octobre 2006.
la suite ici
Donc, le pic de production de pétrole brut est maintenant passé depuis deux ans.
La courbe de tendance polynomiale montre bien le pic suivi d'un léger déclin. En effet, le déclin est de 0,894 mb/j sur deux ans, ce qui correspond à un déclin de 0,6% par an.

C'est donc relativement faible pour l'instant. On peut toujours espérer que la production se redresse. Il est vrai aussi que les niveau de production en décembre 2005 et juillet 2006 sont passés très près de celui de mai 2005 mais ne l'ont pas dépassé.

Quand on connait l'augmentation des prix du pétrole depuis deux ans, il est difficile de croire que cela soit volontaire. Cependant, la clé de la réponse est l'Arabie Saoudite. Seul ce pays prétend posséder une capacité de production supplémentaire. Les autres pays de l'OPEP prétendent à eux tous seulement 0,5 mb/j de capacité supplémentaire de production en mai 2007 selon l'EIA. L'arabie Saoudite prétend avoir entre 1,9 et 2,4 mb/j de capacité supplémentaire de production. Or, il semble bien que la baisse de production de 1 mb/j de l'Arabie Saoudite depuis mi-2006 ne soit pas volontaire. Par conséquent, il est très probable que cette soi-disante capacité supplémentaire de production n'existe pas. Donc, Il est de plus en plus probable que les pics de production de mai 2005 et juillet 2006 ne soient plus jamais dépassé. Les 6 à 12 prochains mois seront cruciaux pour confirmer cet état de fait.
l'article de terre de brut complet ici

Le Pic de septembre 2005 : L'OPEP est-elle arrivée au bout de ses possibilités?


On peut donc voir un pic de production en septembre 2005 assez net. La production culmine à 31,810 mb/j en septembre 2005 pour redescendre aux environs de 30 mb/j au début de l'année 2007.

On peut noter l'effort conséquent de l'OPEP entre avril 2002 et septembre 2005 puisque leur production va passer de 25 mb/j en avril 2002 à 31,810 mb/j en septembre 2005.

Cela représente une augmentation de presque 7 mb/j en l'espace de 3 ans et demi.

Ensuite, la production a baissé de presque 2 mb/j jusqu'en janvier 2007 puis est remonté légérement jusqu'en avril 2007.

l'article complet ici

Le pic pétrolier ? c’est maintenant, dit l’AIE (VO)

Alors, le pic, c’est pour quand ? Entre les pétroliers qui prévoient 20 ou 30 ans de ressources disponibles, et les experts comme Campbell qui affirment qu’il a déjà lieu, voici l’Agence Internationale de l’Energie qui prévoit que l’offre va s’effondrer face à la demande d’ici cinq ansWorld will face oil crunch ‘in five years’

Publication originale Energy Digital,FT


Dernière édition par KrAvEuNn le Ven 18 Mar 2011 - 11:59, édité 1 fois

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Canis Lupus le Ven 16 Fév 2007 - 10:27

Bof, je ne le trouve pas très crédible. Et vous ?

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Petrus16 le Ven 16 Fév 2007 - 10:43

"Comme l’a dit Morris Adelman, qui a passé la majeure partie de sa carrière en tant qu’économiste en minéralogie au MIT : « ressources limitées est une expression vide ; seul le coût marginal a de l’importance »."

Je ne suis pas économiste mais j'ai l'impression que de toujours vouloir chiffrer, on passe souvent à côté de l'essentiel.
Mais c'est bien connu la terre est plate cheers

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Ven 16 Fév 2007 - 16:16

ce monsieur semble bien sure de lui et posséder une confiance aveugle dans les prétendues capacités de l'homme à surmonter tous les problèmes qu'il se créé lui même ; sa vision de l'avenir repose sur une utopie dangereuse : le remplacement du pétrole par toutes les autres énergies fossiles (se qui induiera un accroissement exponentiel du réchauffement climatique).

Bref, son anticipation de l'avenir repose sur beaucoup de si et de on pourrait, etc.

Perso, je ne remettrais pas mon avenir entre les bras d'un homme qui doute aussi peu de lui même et qui occulte aussi radicalement les conséquences d'une telle construction énergivore et éco destructrice de l'avenir.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par transhuman le Ven 16 Fév 2007 - 21:13

Bonsoir,

Désolé mais la phrase sur le cout marginale est correct.
Toutefois celà importe peu. Ce qui compte c'est qu'avec une ressource rare et/ou chère on modifie son usage.
Donc les usages délaissés ( plastiques, plein pour faire les courses, lubrifiants divers ) ont un cout qui augmente.

Et qui va payer le cout supplémentaire ?

Bref ce genre de texte n'est pas vraiment faux. Il dit juste que "La Societe" va s'adapter. Ok. Mais chacun individuellement ? Ca dependra .... et pour beaucoup ce sera dur.

On peut mourir de faim de plusieurs façons : soit parce que les magasins sont vides, soit parce que les magasins sont pleins mais avec des prix beaucoup trop chers. Finalement ce texte ne fait qu'exposer cette seconde possibilité...avec beaucoup de pudeur ;-)

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les pieds dans le plat

Message par brunov99 le Mer 21 Fév 2007 - 0:42

Voici un texte trouvé ici.
http://www.morpheus.fr/HTM/morph.htm/M12_petrole.htm

Comme d'habitude, je suis plein de contradictions (et en plus j'aime ça bounce ). Cela me permet d'avoir du recul. Je ne suis pas un spécialiste alors si vous avez des idées...


PÉNURIE DE PÉTROLE : RÉALITÉ OU MANIPULATION?

Nous avions présenté, dans le numéro 6 de Morphéus, la thèse de Michaël Ruppert selon laquelle les Etats-Unis envahissaient le Moyen-Orient à cause d’une future pénurie de pétrole, anticipée par l’administration Bush. Le tapage médiatique à ce propos laisse imaginer que la véritable cause de la guerre devait être tout autre.
Selon une autre thèse, le futur manque de pétrole est une manipulation du complexe militaro- industriel qui ainsi fait de gigantesques bénéfices. Une fausse pénurie permet la spoliation des populations occidentales en douceur, de plus cela permet de financer des guerres contre une opinion largement défavorable. Si le budget militaire est réduit, l’augmentation artificielle du prix du pétrole comblera au centuple cette réduction budgétaire.

Un autre argument vient étayer cette approche. Depuis 30 ans, le développement et l’intégration de technologies propres renouvelables sont bloqués. On libère bien quelques initiatives alternatives aujourd’hui, mais si la pénurie de pétrole est officiellement annoncée, ce sont 90% des produits de consommation qui augmenteront crescendo. Ainsi, même si vous faites tourner votre moteur à l’eau, les plastiques, pneus et tout accessoire dérivés du pétrole seront hors de prix, nous ramenant à la case départ.

Katrina et Rita : Jackpot pour les pétroliers.
Katrina et Rita furent une horreur pour la population de Louisiane. Pour les pétroliers du complexe militaro-industriel, ce fut le «Jackpot». Couverts par des assurances, non seulement ils n’ont rien perdu, mais ils font depuis, des bénéfices record. Les citoyens américains accusent le coup et se font sermonner par l’administration Bush pour l’économie d’énergie. On leur recommande de rouler moins vite, d’isoler mieux leur maison, de baisser leur thermostat, en somme de payer 2 à 3 fois le coût réel du pétrole tout en économisant 10 à 30% d’énergie. Même le New York Times, affirme dans ses colonnes, que la crise énergétique actuelle aux USA est tactique et artificielle.

Russie et Arabie Saoudite
La Russie et l’Arabie Saoudite augmentent leur production et leurs exportations de pétrole. Comment est-ce possible si la ressource fossile se tarit. L’affirmation d’une pénurie, contredite aujourd’hui, avait été développée par l’ASPO association d’anciens dirigeants de groupes pétroliers. La finalité de cette affirmation était-elle de faire un maximum de profit avec une ressource disponible en abondance? S’entendent- ils tous pour maintenir les prix élevés?
Raghuram Rajan, économiste du Fond Monétaire International considère qu’il faudra nous habituer à des prix du pétrole toujours plus élevés.

C’est quoi le pétrole ?
A ce propos deux théories s’opposent.
1°) Le pétrole serait une ressource fossile, limitée, déposée sous la croûte terrestre et issue de matière organique pressurisée et décomposée.
2°) Le pétrole ne serait pas issu de matière organique mais créé constamment par la Terre. Sorte de lubrifiant naturel, il servirait au jeu subtil des plaques terrestres préservant de blocages brutaux et secousses violentes.
Si nous retenons la seconde hypothèse, il est clair que la pénurie est artificiellement entretenue aujourd’hui, cependant il faut aussi prendre en compte que le pétrole ne peut être exploité de manière illimitée sans risque de bouleversements géophysiques majeurs.

Des puits de pétrole qui se remplissent à nouveau
Un article du New York Times du 26 septembre 1995 avançait que «les puits de pétrole se remplissent à nouveau naturellement» selon Malcolm Browne. Le docteur Whelan affirme que certains puits se remplissent au même rythme qu’on les exploite. Un puits d’Eugene Island dans le Golfe du Mexique, en 1973, donnait 15000 barils par jour, pour décliner à 4000 barils par jour en 1989, puis subitement produisit 13000 barils par jour. D’autres cas furent recensés. En Russie nombre de puits se sont remplis à nouveau et l’exploitation atteint des records sur des puits sensés être à sec depuis des décennies…
Les russes ne sont donc pas inquiets, il n’y a pas de pénurie de pétrole chez eux. Ils bénéficient de plus, de prix artificiellement gonflés sur le marché mondial, tout va bien. Il suffit de mettre en jachère les puits qui ont été surexploités et d’y revenir quelques années plus tard…
Il y a un siècle Ernest Oppenheimer disait : «La seule manière d’augmenter la valeur d’un produit est d’en réduire la production tout en parlant de pénurie.» Depuis le choc pétrolier des années 70, c’est ce que font les pétroliers.
«Il y a assez à la surface de la terre pour le besoin de chacun, mais pas pour la cupidité de tous!»
Gandhi Sources : analyses de Steve Watson, Alex Jones, Paul Watson, octobre 2005, Uncensored Magazine N°1 pp 86-94, Steve Crow, Full Court Press, PO Box 44-128, Auckland, Nouvelle Zélande...


brunov99
Membre

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 52
Localisation : 41 - Centre
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://brunov99.free.fr/Documentation/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Mer 21 Fév 2007 - 10:39

Le fait que les usa interviennent pour autre chose que le pétrole, je suis plutôt d'accord ; je pense qu'ils ont des interêts autres et principalement financiers. La monnaie n'est plus indexée sur l'or depuis perpette, elle n'est désormais plus indexée sur rien ou plutôt pour être imagé sur du vent. Résultat, les usa imprimment autant de dollars qu'ils veulent et toute leur économi repose sur la confiance qu'ont les autres nation dans ce tour de passe passe. La supprématie du dollar repose sur cette confiance et sur le fait que tous les échanges se font dans cette monnaie. La où le sujet commence à nous interesser, c'est que le marché du pétrole commence à sortir de cette logique (bourse du pétrole en euro) et que certains états commencent à remettre cet état de fait (iran, irak, etc.) en question.

Conclusion : les usa interviennent pour le pétrole et la protection de leur approvisionnement en or noir, mais peut être surtout pour préserver la suprématie des échanges en dollar. Mais bon, c'est mon avis, je ne suis pas économiste clind'oeil

En ce qui concerne le pétrole amniotique (ça se dit comme ça ?) ; la sacrée blague. Un pétrole perpétuel Laughing lubrifiant de la terre Laughing ; ces gars là ont inventés le puit sans fond...bravo.

Plus sérieusement, ce pétrole ne nait pas de rien (génération spontanée), mais est issu d'une transformation. Quelque soit son origine (minérale ou fossile), l'extraire et le consummer, c'est l'arracher au cycle géologique et donc chaque fois épuiser un peu plus la ressource.

Quand au fait de croire que ce pétrole amniotique se reconstitue aussi vite qu'on le consomme, quel heureux hazard ; jugeons même que plus nous en prélèverons et plus il s'en reconstituera...la corne d'abondance mes frères...l'avenir sera radieux.

Allez, on s'est bien marré, mais tout ça me parait fort peu sérieux.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Rammstein le Lun 21 Mai 2007 - 22:14

Une chose est sûre : en Allemagne les prix à la pompe vont battre des records (1,46 euro le SP95 en 2006) !

L'été et ses tensions sur les appros américains n'est pas encore là, et le litre de SP95 culmine déjà à 1,44 euro !

C'est décidé, j'investis dans une remorque de vélo pour faire les courses. Ce serait tellement dommage de devoir se priver de bière par pénurie de carburant...

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Outback le Lun 25 Juin 2007 - 22:31

The ten billions dollars question:
-est-ce une volonté délibérée de l'AS afin de faire monter les cours ?... Et dans le même temps montrer son mécontentement face à une europe qui cherche à promouvoir les bio-carburants ?...

... Ou bien s'agit-il vraiment d'un pic de production ?...
Je dois dire que cette hypothèse me conviendrait mieux, mais comme partout dans ce milieu l'opacité est totale.

________________________________________________________
" La barbarie est l'état naturel de l'espèce humaine. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte d'une fantaisie de la Vie. Et la barbarie finit toujours par triompher..." Robert E. Howard

Outback
Membre

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 42
Localisation : Plein sud
Date d'inscription : 09/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Canis Lupus le Mar 3 Juil 2007 - 12:52

Okay, je viens de faire tout plein de calcul ce matin avec le fichier Excel de BP Statistical Review 2007.

Si on ne prend pas en compte les augmentations suspectes des réserves de l'OPEP entre 1983 et 1987, ils auraient eu 490Gb en 1980, ils ont produit environ 260Gb entre 1980 et 2006. Donc ils auraient pompé environ 53% de leur réserves fin 2006.

Statistical Review 2007.xls
Wikipedia (EN)

J'ai appris hier soir en lisant le forum de LATOC que le PO ne se situe pas forcément à 50% du pétrole pompé. Il peut se passer quand 70% des réserves ont été pompé (forçage avec de l'eau ou du gaz naturel), et dans ce cas là la chute est brutale.

Je crois qu'on a un sérieux problème mrsgreen

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Mar 20 Nov 2007 - 12:10

http://www.leblogenergie.com/nergie_fossile/index.html


Date du pic-oil : 2005...



2005 : 84 631 milliers de barils/jours,
2006 : 84 603,
2007 : 84 335.
Voilà, c'est clair, c'est fait.
Le pic oil a eu lieu.
C'était en 2005.
A la date prévue par M. K. Hubbert.
Le pourcentage de baisse sur deux ans (0.35 %), n'est effectivement pas considérable. Mais il est indubitable.

Et la production n'a pas été contrariée par une baisse des prix...
Quand aux projections AIE (agence internationale de l'énergie) et EIA (energy information administration), a 130 millions de barils/ jour, il faut le voir comme elles sont : le délire de fumeur de moquettes.
Les conséquences ne se sont pas faites attendre.
La flambée des prix alimentaires en est une conséquences directe.
Trop de transports, dans tous les sens.
Trop de dépendances aux énergies fossiles.
La loi de l'offre et de la demande a joué son jeu, maintenant, aux états d'intervenir.
Sous peine de crises sociales et politiques très graves.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Mer 30 Avr 2008 - 15:38

Bush nous parle de Peak oil :

Peak oil at Bush press conference

U.S. President George W. Bush addressed peak oil in a roundabout way at a press conference today that was largely devoted to gas prices and the economy. Several quotes clearly indicate that he understands the current state of world oil.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Invité le Mer 30 Avr 2008 - 15:45

Enfin, y en a un qui lache le morçeau.
Je m'attendai pas à ce que ce soit celui là!!!!sacré Texan.

La situation devient "Officiel"?!!!?

...on the Saudis, look, I have made the case that, you know, the high price of oil injures economies. But I think we better understand that there's not a lot of excess capacity in this world right now.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Mer 14 Mai 2008 - 18:18

Etrange, les usa font des stocks de pétrole au dela des réserves habituelles et ceci alors que le pétrole est au plus haut...très étrange, non ?



Les USA remplissent à ras bord leurs réserves stratégiques de pétrole

Les parlementaires US ont voté des décrets s’opposant à la poursuite du remplissage des réserves stratégiques.

Les réservoirs de stockage sont aujourd’hui remplis à 97%, et contiennent l’équivalent de 701 millions de barils, soit deux mois de consommation.

Malgré cette quantité plus que généreuse, le gouvernement continue en ce moment d’accumuler des réserves, alors même que les cours sont au plus haut.

La facture pétrolière des rurbains


Krugman reprend une carte établie par le Sydeney Morning Herald qui montre l’augmentation de la facture énergétique que subiront les habitants de Sydney.

Commentaire de Krugman : voila vraiment notre gros problème. Nous avons fait des investissements durables dans l’habitat et les infrastructures, en ayant pour hypothèse une énergie bon marché.

A long terme, on peut s’adapter, mais sur le long terme, comme le disait Keynes....

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par calogronan le Mer 14 Mai 2008 - 19:45

Hum!ils finissent les préparatifs stratégiques à une attaque sur l'Iran?

calogronan
Membre

Masculin Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 29/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Rammstein le Mer 14 Mai 2008 - 22:50

Ils préparent simplement les vacances d'été !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Jeu 15 Mai 2008 - 7:53

Oui ram', mais l'article parle de réserves stratégiques, pas de stocks.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par transhuman le Jeu 15 Mai 2008 - 7:59

Stratégiquement aussi ils consomment pas mal....quelque part du coté de Babdad

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Jeu 15 Mai 2008 - 8:03

Je ne dits pas, mais ne se servent-ils pas sur place dans ce cas là ? Les réserves stratégiques ne sont-elles pas supposées servir en cas de difficultés d'approvisionnement (au pays) ? Je ne veux pas jetter la suspiçion, mais c'est bien la première fois que je vois les usa achetter du pétrole en masse et au plus cher. Peut être une crainte de pénurie ou de difficulté d'approvionnement. En fait, je ne vois pas la cause réelle de ce fait, mais, perso, je trouve ça étrange...mais peut être me fais-je du mourron pour rien...étrange quand même.


Dernière édition par KrAvEuNn le Jeu 15 Mai 2008 - 8:11, édité 1 fois

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par transhuman le Jeu 15 Mai 2008 - 8:10

C est normal de s'inquieter ....on vit une epoque inquietante.

De toute façon les USA sont dans un tel foutoir , tant en Irak, que dans les relations internationales, que dans leur situation intérieur que les nouvelles inquietantes vont forcément se succéder.

La moins mauvaise raison pour ce remplissage des cuves stratégiques seraient que craignant des troubles publics et des difficultés internes sur l'acheminement de l'essence entre les villes au sein meme des USAs, l'armée remplit à fond les réservoirs des bases pour préserver sa capacité fonctionnelle.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par KrAvEuNn le Mer 21 Mai 2008 - 20:42

Je vais bien, tout va bien !
Les Emirats se convertissent au charbon


21 mai 2008 14:32 La hausse du pétrole et du gaz entraîne pour les Emirats du Golfe une conséquence inattendue : la multiplication des projets de centrales électriques à charbon, combustible moins coûteux. L’hypothèse d’une diminution des émissions de CO2 due à la cherté du pétrole ne tient pas. La place prise par le charbon dans le mix énergétique va aller croissante, avant même que les technologies propres soient disponibles. Lire.... »

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Armageddon974 le Mer 21 Mai 2008 - 20:52

KrAvEuNn a écrit:Je ne dits pas, mais ne se servent-ils pas sur place dans ce cas là ? Les réserves stratégiques ne sont-elles pas supposées servir en cas de difficultés d'approvisionnement (au pays) ? Je ne veux pas jetter la suspiçion, mais c'est bien la première fois que je vois les usa achetter du pétrole en masse et au plus cher. Peut être une crainte de pénurie ou de difficulté d'approvionnement. En fait, je ne vois pas la cause réelle de ce fait, mais, perso, je trouve ça étrange...mais peut être me fais-je du mourron pour rien...étrange quand même.

En cherchant des renseignements sur les réserves stratégiques de pétroles des USA, je suis tombé par hasard sur cet article qui date du 15 septembre 2002 : lien

Citation:

Les USA augmentent leurs réserves stratégiques de pétrole
dimanche 15 septembre 2002

Suivant l’ordre donné par JR voici un an, le porte-parole du département de l’énergie a déclaré que les réserves stratégiques seront portées à leur maximum « aussi vite que possible ». Une vitesse à relativiser puisque, selon des experts consultés par Associated Press, l’objectif serait atteint au plus tôt en 2005. L’état actuel des réserves permet à l’économie US de survivre théoriquement huit mois à une coupure totale de l’approvisionnement en pétrole provenant du Moyen-Orient. L’état souhaité porterait cette période à 10 mois. Ces durées ne tiennent évidemment pas compte d’une possible coupure de l’approvisionnement en provenance du Venezuela, dont le volume est très important. Les exploitations pétrolières vénézuéliennes seraient extrêmement vulnérables à des attaques menées par de petits groupes de guérilla ou de forces spéciales. Elles ne tiennent pas compte, non plus, de possibles sources de substitution.

La coïncidence est troublante, non ?

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par Armageddon974 le Ven 30 Mai 2008 - 8:35

Le Peack oil est là !

Pétrole : les pays exportateurs incapables de faire face à la demande



Selon
le Département de l’Energie US, en 2007 les exportations des 15 plus grands pays producteurs ont baissé de 2,5%. En cause, le vieillissement des gisements, mais aussi l’accroissement de la demande intérieure de ces pays.




Contre Info, 28 mai 2008

Les plus grands pays producteurs ne parviennent pas à fournir sur le marché des quantités supplémentaires malgré l’envolée des cours du baril.

De nouvelles données publiées par le Département de l’Energie US (DoE) montrent que les livraisons des principaux exportateurs ont chuté de 2,5% en 2007, alors que les prix augmentaient de 57%.

Il y a plusieurs raisons à cela. Une demande intérieure accrue, boostée par les profits réalisés, qui diminue les quantités exportées. Au même moment, le vieillissement des puits et l’insuffisance des investissements ont provoqué une baisse significative des exportations au Mexique, en Norvège et plus récemment en Russie.

Selon les chiffres du DoE, les exportations des 15 principaux producteurs, qui totalisent 45% de la production mondiale, ont baissé de près d’un million de barils/jour, pour plafonner à 38,7 mb/j l’an dernier.

Alors que toute l’attention est focalisée sur la Chine, c’est peut-être l’augmentation de la consommation intérieure au Moyen Orient qui pose le plus grand défi.

L’an dernier, les six plus grands producteurs de la région - Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Iran, Koweït et Qatar - ont diminué leurs exportations de 544 000 b/j.

Dans le même temps, leur consommation augmentait de 318 000 b/j, ce qui porte à 862 000 b/j les quantités retirées du marché.

Selon M. Robinson, analyste chez Lehman Brothers, cette tendance devrait se poursuivre dans la région l’an prochain avec une nouvelle augmentation de 40% de la consommation intérieure.

L’Arabie Saoudite, qui a massivement investi dans l’industrie pétrochimique, l’aluminium et la production d’engrais, a vu sa consommation croître de 23% depuis 2004, pour atteindre 2,3 mb/j. Si cette progression se poursuit au même rythme, en 2020 l’Arabie Saoudite aura besoin de 4,6 mb/j [1] .

La pénurie de gaz naturel concoure également à accroître la consommation intérieure de pétrole, surtout l’été, lorsque la consommation électrique est très forte.

Pour économiser le gaz d’autres producteurs, comme les Emirats, abandonnent la technique consistant à en injecter dans les puits, afin d’augmenter la pression et donc le débit. En l’absence de ce procédé, la production diminue.

Le Mexique est le pays qui connaît les plus graves difficultés à maintenir sa production, avec une baisse de 15% en 2007. Les officiels mexicains ont annoncé lundi que l’extraction sur le champ de Cantarell avait décliné d’un tiers en moins d’un an.

Les experts voient tout de même des raisons d’espérer. La Russie devrait modifier une politique fiscale qui a pénalisé les nouveaux investissements dans le secteur, et 65 forages en eau profonde - au large du Brésil, de l’Australie, de l’Afrique de l’Ouest et dans le Golfe de Guinée - devraient être mis en production durant les 2 ou 3 ans à venir, contre seulement 10 durant les 5 dernières années.

« L’ambiance du marché, c’est que le pic pétrolier est là et que les choses ne peuvent qu’empirer, mais le verdict n’est pas encore rendu », estime M. Robinson .

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par phyvette le Sam 24 Sep 2011 - 18:00

Et v'lan, dans les pattes de d'vants des picosceptiques.

Le pdg de Shell, Peter Voser, déclare :

« La production des champs existants décline de 5 % par an à mesure que les réserves s'épuisent, si bien qu'il faudrait que le monde ajoute l'équivalent de quatre Arabies Saoudites (sic) ou de dix mers du Nord dans les dix prochaines années rien que pour maintenir l'offre à son niveau actuel, avant même un quelconque accroissement de la demande. »

Quatre Arabies Saoudites ? En dix ans ? 40 millions de barils par jour (Mb/j) à mettre en production, soit presque la moitié de la production mondiale actuelle... !?

LIEN

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pic de pétrole est-il passé ?

Message par argoth le Dim 25 Sep 2011 - 1:23

Bas ils vont te répondre que shell dit ça pour pouvoir soutenir que le pétrole devient de plus en plus rare, donc il faut qu'ils le vendent de plus en plus cher. Les salauds. clind'oeil

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum