Plan d'amortissement des chocs

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par montargie le Mer 20 Fév 2019 - 20:30

Hep,

Bon j'ai aussi parcouru le document.
Merci pour le partage, même si pour le publique ici ça apporte peu d'élément neuf, toutes infos mérites d'être diffusées, critiquées,...

C'est un bon résumé de certain aspect, mais ca goute de trop Amha  la mode actuelle "new prepper, collapso,... bien trop basé sur les idées que sur un réel travail de terrain.

L'exemple du potager qui te sauve après tes deux mois de stock est très représentatif.

La réflexion est une étape indispensable dans la gestion des risques, mais c'est qu'une étape

________________________________________________________
Si le "plan A" ne fonctionne pas, il reste 25 lettres dans l'alphabet!
montargie
montargie
Membre

Masculin Nombre de messages : 230
Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Jeff01 le Jeu 21 Fév 2019 - 12:04

Lab2 a écrit:Je ne crois pas à un monde bisounours. Mais je ne crois pas du tout non plus à une absence d'entraide suivi d'une renaissance d'un monde plus apaisé. Pas plus que je ne crois au succès de l'individualisme forcené comme stratégie pertinente.
Le monde est complexe, et dans un contexte de compétition comme la (sur)vie il y a a la fois rivalité et coopération. Selon le contexte du moment (et par contexte j'entends pas uniquement l'hostilité de l'environnement) il y a un peu de tout, dans des proportions différentes selon les moments...
Je crois capital justement de favoriser la coopération dès maintenant, c'est quand tu as l'habitude de fréquenter des gens que tu t'en méfie moins et est plus apte à coopérer. Ca sert au quotidien, ca sert et servira sans doute quand ce sera la merde. Sinon c'est juste des concurrents.

Je crois en l'entraide, mais je crois surtout au retour des instincts primaires à la moindre altération de normalité.
Les exemples sont légions (La promo Nutella qui a déclenché des émeutes, grèves de carburants, pillages à St Martin après l'ouragan, arc de triomphe, Champs Elysées, ...) et même si oui, l'entraide reprendra le dessus ensuite, je reste persuadé que les épisodes violents vont être de plus en plus fréquents et intenses.
De toute façon, les courbes de Meadows sont catégoriques, le retour à un état stable doit passer par une chute drastique de la population mondiale. Et "chute drastique de la population mondiale" en langage courant c'est "des centaines de millions de morts"...
La seule autre manière d'y arriver plus sereinement serait un blocage quasi total et immédiat de la natalité mondiale, autant dire complètement irréaliste...
Donc oui il faut favoriser l'entraide, mais garder à l'esprit que durant la phase "pas marrante" beaucoup seront / deviendront des concurrents, que tu le veuille ou non.

Ça me rappelle une blague que j'ai entendu dans ma jeunesse sur le communisme:

2 amis communistes discutent dans un bar après quelques verres :
- et si tu avais 2 maisons, tu me donnerais une maison ?
- bien évidemment, c'est ça l'esprit communiste !
- et si tu avais 2 voitures, tu me donnerais une voiture ?
- bien sur !
- et si tu avais 2 télévisions, tu me donnerais une télévision ?
- bien entendu !
- et si tu avais 2 poules, tu me donnerais une poule ?
- ha non, ça pas question !
- Ben pourquoi ?!?
- Parce que j'ai 2 poules

L'idéologie c'est bien, mais quand la réalité te rattrape, les instincts primaires resurgissent au grand galop.

Jeff01
Membre

Masculin Nombre de messages : 591
Age : 44
Date d'inscription : 23/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Lab2 le Jeu 21 Fév 2019 - 21:43

Jeff01 a écrit:
Lab2 a écrit:Je ne crois pas à un monde bisounours. Mais je ne crois pas du tout non plus à une absence d'entraide suivi d'une renaissance d'un monde plus apaisé. Pas plus que je ne crois au succès de l'individualisme forcené comme stratégie pertinente.
Le monde est complexe, et dans un contexte de compétition comme la (sur)vie il y a a la fois rivalité et coopération. Selon le contexte du moment (et par contexte j'entends pas uniquement l'hostilité de l'environnement) il y a un peu de tout, dans des proportions différentes selon les moments...
Je crois capital justement de favoriser la coopération dès maintenant, c'est quand tu as l'habitude de fréquenter des gens que tu t'en méfie moins et est plus apte à coopérer. Ca sert au quotidien, ca sert et servira sans doute quand ce sera la merde. Sinon c'est juste des concurrents.

Je crois en l'entraide, mais je crois surtout au retour des instincts primaires à la moindre altération de normalité.
Les exemples sont légions (La promo Nutella qui a déclenché des émeutes, grèves de carburants, pillages à St Martin après l'ouragan, arc de triomphe, Champs Elysées, ...) et même si oui, l'entraide reprendra le dessus ensuite, je reste persuadé que les épisodes violents vont être de plus en plus fréquents et intenses.
De toute façon, les courbes de Meadows sont catégoriques, le retour à un état stable doit passer par une chute drastique de la population mondiale. Et "chute drastique de la population mondiale" en langage courant c'est "des centaines de millions de morts"...
La seule autre manière d'y arriver plus sereinement serait un blocage quasi total et immédiat de la natalité mondiale, autant dire complètement irréaliste...
Donc oui il faut favoriser l'entraide, mais garder à l'esprit que durant la phase "pas marrante" beaucoup seront / deviendront des concurrents, que tu le veuille ou non.

(...)

L'idéologie c'est bien, mais quand la réalité te rattrape, les instincts primaires resurgissent au grand galop.
On évoque la coopération dans un cadre de compétition et on en arrive au communisme. Soit.

J'ai bien conscience que je me cache sans aucun doute une réalité. Plusieurs même. Même si comme bon nombre d'olduvien je m'y prépare aussi.
Néanmoins si la division de la population par un certain chiffre à l'échelon international est une certitude,  je pense qu'il y a aura de grandes disparités localement.
Un territoire sans terres fertiles productives et sans eaux, sauf exceptions ce sera un territoire qui se meurt. Un territoire non administré, ce sera un territoire avec du chaos.
Clairement la compétition va être féroce. Une question capitale me paraît être la part de rivalité (versus entraide) dans cette compétition et si c'est avec ses voisins de paliers, du village, du territoire voisin, plus loin... Donc clairement tisser du lien (à tout les niveaux, pour ce qui nous concerne individuellement l'implication locale) me parait prépondérante, quel que soit le stade.

Je vais pas reformuler ce que j'ai déjà dis. Et vais essayer de m'abstenir sur ce sujet.
Probablement une différence de vision dans les scénarios possibles. Et de l'impact de son réseau quand ca merde. Parce que perso quand ca va bien le réseau...

Et c'est bien pour ça qu'en tant que sans pays ([edit] précision, "sans pays" pas au sens territoire national. Dans le sens ne pas avoir trouvé sa localité, territoire, région.[/edit], ayant fréquemment déménagé et juste emmagasiné qq modestes compétences ou outils je donne pas cher de ma peau.


Dernière édition par Lab2 le Ven 22 Fév 2019 - 18:04, édité 1 fois

Lab2
Membre

Masculin Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 09/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Wasicun le Ven 22 Fév 2019 - 2:26

(...) "en tant que sans pays" (...) ?
Tu es "apatride" ? Shocked
PS : je me permets de demander car je croyais que cela ne pouvait pas être possible (juridiquement).

________________________________________________________
THEY LIVE
Wasicun
Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2339
Age : 47
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Semper le Ven 22 Fév 2019 - 6:04

Salut,

je sort de mon looooong silence après vous avoir tous lu sur ce sujet.
Juste mon grain de sel...

Perso, je trouve qu'il apporte un son de cloche (Rare) très éloigné de l'optimisme béat et des solutions alternatives miraculeuses.

citation: Il explique également pourquoi la transition énergétique, bien plus qu’un échec, serait une fable destructrice, tout comme l’ensemble des récits reposant sur le postulat qu’il est possible de “protéger l’environnement”.

Rien que ça....

Franchement ça apporte un peu d'antithèse a l'ensemble des trucs qui je peut lire et entendre....et voir IRL.

A écouter:
https://www.presages.fr/blog/2018/vincent-mignerot




Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1779
Date d'inscription : 13/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Kyraly le Ven 22 Fév 2019 - 6:35

2 billets de Loic Steffan (qui entre autre anime le groupe FB de "la collapso heureuse") qui parle un peu des profils de "collapsollogues" ou "collapsonautes" (j'avoue ne pas faire franchement la différence.

http://loic-steffan.fr/WordPress3/la-collapso-kezako/
https://loic-steffan.fr/WordPress3/portrait-rapide-des-collapsonautes/

Néammoins je pense que cela permet de voir un peu comment ces "new preppers" se voient.

Il y a aussi un paragraphe assez révélateur : 

Quand j’ai un journaliste en ligne, je lui ai fait remarquer que 90 % des collapsonautes vivaient comme Monsieur-Tout-Le-Monde et qu’il n’y avait pas grand-chose de spectaculaire. Ils apprennent et tissent des relations dans leur entourage. C’est d’ailleurs  mon cas et je ne suis clairement pas le candidat idéal pour faire des images. Je refuse donc. Mais le problème est qu’ils font de la télé. Régulièrement, on me demande si je connais un type qui est passé de jeune cadre dynamique à éleveur de chèvre dans le Larzac. Ou si je peux montrer un jardin en permaculture ou un survivaliste. Idéalement il faudrait que la personne soit « visuelle ». Si c’était moi, il faudrait que je vive dans une yourte au milieu des bois et des chèvres sans eau courante et électricité, avec des toilettes sèches et un bout de jardin. J’ai des amis sympas qui vivent comme ça et je suis fan mais ils sont peu nombreux et représentatifs.  Je je leur fais remarquer que ce qu’ils veulent filmer ne correspond pas à la réalité. Ou à une infime partie de la réalité. En fait il devrait surtout voie les portraits de Cyril Dion dans « Demain ».

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 2317
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Jeff01 le Ven 22 Fév 2019 - 9:20

Lab2 a écrit:On évoque la coopération dans un cadre de compétition et on en arrive au communisme. Soit.

C'était la citation d'une blague, en aucun cas un quelconque plaidoyer politique. Si tu préfères, je peux remplacer le mot "communiste" par "hippie", ou même "collapsologue" à condition d'ensuite remplacer "maison" par "yourte", "voiture" par "vélo" et "télévision" par "potager en permaculture" clind'oeil

Lab2 a écrit:Et c'est bien pour ça qu'en tant que sans pays, ayant fréquemment déménagé et juste emmagasiné qq modestes compétences ou outils je donne pas cher de ma peau.

Tu as conscience du problème. Ça te donne une put... de longueur d'avance par rapport à 90% de la population. Sers t-en !

Jeff01
Membre

Masculin Nombre de messages : 591
Age : 44
Date d'inscription : 23/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Résilient le Ven 22 Fév 2019 - 9:50

Effectivement, c'est intéressant...

1 : la collapsologie est une "discipline" réservée" aux gens intelligents qui ont du blé

Loin Steffan a écrit:Finalement cette question est à la fois sérieuse, complexe et passionnante. Elle demande de l’éducation et elle a plus de chance d’attirer des gens réfléchis et des CSP+.  Bien sûr, le côté sombre peut attirer des « allumés » et des gourous qui voudront tirer parti, du côté potentiellement apocalyptique du sujet.

Ce qu'il confirme ici : 

Si je force le trait, le collapsonaute est un mâle blanc (c’est de l’autodérision, il y a plus de 40%de femmes et blanc je n’en sais strictement rien) surdiplômé  par rapport au reste de la population 

Et en plus, Monsieur est bon, et veut oeuvrer à répandre sa Lumière : 


surdiplômé n’est pas dépréciatif dans mon esprit et cela semble inéluctable; il faut juste que l’éducation populaire ou la vulgarisation permettent au plus grand nombre de s’emparer de cette question politique et on trouve ça dans la plupart des mouvements

2 : La collapsologie est une discipline de gens qui aiment réfléchir (et qui réfléchissent encore, d'ailleurs). D'ailleurs, ils réfléchissent encore à en changer le nom...Laughing

Loin Steffan a écrit:Il est donc urgent de se poser et de réfléchir. Pour cela il faut se demander si le terme est le bon.  

3 - La collapsologie a ses gourous : des politiques, des lobbyistes, des journalistes. On est en plein dans un petit monde germanopratin qui pense bien comme il faut, là où il faut.  

Loin Steffan a écrit:Les trois personnes les plus connues en France sur ces théories, sont Pablo ServigneJean-Marc Jancovici et Nicolas Hulot

4 : le collapsologue sait tellement réfléchir par lui-même qu'il n'est interpellé que par des sujets et des solutions faisant l'objet d'un consensus médiatique fort, quasi-propagandiste : 

 Et il a l’esprit pratique puisqu’il cherche à développer des compétences autour de la permaculture ou des low-techs. Et ce n’est pas un survivaliste mais plutôt une personne qui souhaite lutter contre les excès du capitalisme néolibéral en adoptant un mode de vie sobre. La prochaine étape est pour lui ou elle de réduire sa consommation de viande et ses déplacements « carbonés ». 

AMHA, en termes de profils, on a effectivement à faire à des gens : 

- qui aiment réfléchir ;
- qui n'envisagent pas d'actions individuelles et pensent "petites actions collectives" pour corriger les risques globaux qu'ils "identifient" ;
- qui sont très présents dans les sphères d'influence (ou très attirés par elles) et les réseaux sociaux ;
- qui se définissent aux-mêmes comme jouissant d'une bonne position sociale et professionnelle ;
- qui sont très influencés par les médias et les discours officiels. 


Donc, dans les faits, et toujours AMHA, la collapsologie n'est pas une position permanente, mais uniquement une phase de transition par laquelle la majeure partie d'entre nous est plus ou moins passée à un moment donné de sa vie. Ce que l'on appelle une prise de conscience. Prise de conscience qui est un des points du questionnaire de bienvenue, d'ailleurs.


La différence, c'est que, s'agissant de CSP+, on a à faire à des gens qui ont beaucoup à perdre en terme de situation sociale, de revenus, de réseaux...etc. Ils ont donc peut-être une approche plus "prudente" de l'effondrement, qui leur impose psychologiquement d'avoir énormément d'infos et de données pour assurer leur prise de décision.


Je précise que j'écris cela parce que je le sais, tout simplement parce que j'ai moi-même exactement ce profil. Et qu'il a fallu que j'en passe par là pour pouvoir prendre les décisions que j'ai prises par la suite : Etudes supérieures, boulot socialement valorisant, premières interrogations vers 2001, recherches intenses à partir de 2005 (sur la base du fameux "rapport de la CIA"), "certitude" acquise vers 2010, première inscription sur Oldu en 2011, élaboration d'une stratégie de repli familiale et professionnelle de 2011 à 2013, et passage à l'acte définitif mi-2013.
A cette différence près qu'à l'époque, peu de gens en parlaient, que le sujet n'était pas médiatiquement présent, qu'on ne parlait que peu de changement climatique et que le Peak-oil était considéré comme une théorie obsolète. 


Ce qui est clair, par contre, c'est que cette "nouvelle vague" est directement issue de la transformation du sujet de l'effondrement en sujet "mainstream".     
C'est ce qui me fait dire que ces "collapsonautes" actuels vont encore évoluer dans leur approche, mais certainement dans un délai plus court, car disposant de plus d'infos, de réseaux sociaux qui n'existaient pas à l'époque et surtout, de plus de moyens financiers


Je m'explique. A l'issue de cette phase de prise de conscience, et dès lors qu'ils auront acquis la certitude, toute la question est de savoir comment ils vont évoluer : vont-ils continuer à réfléchir ? Vont-ils agir en restant dans leur localisation actuelle (la ville, pour la plupart) ? Vont-ils opter pour des plans de repli ? Est-ce simplement un effet de mode à destination de gens hyper-connectés et qui ont besoin de se faire peur ? 


Je suis curieux de voir la suite...

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
"Pessimiste dans l'analyse. Optimiste dans l'action" P. Servigne
Résilient
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Corrèze.
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Jeff01 le Ven 22 Fév 2019 - 10:35

C'est tout le reflet de notre société ...
Avant, on avait un problème, on réunissait les techniciens les plus expérimentés et les ingénieurs, et on trouvait souvent rapidement une solution.
Aujourd'hui on nomme un directeur de projet, un chef de projet, une cellule communication, on fait une étude, on rédige un appel d'offre, un cahier des charges, on fait 25 réunions pour cadrer le budget et à la fin on demande aux techniciens et ingénieurs de se démerder à trouver la solution avec les 10% de budget restant puisque le reste du process en a déjà consommé 90%.
Mais attention, on a un beau discours pour expliquer que oui, les 90% consommés étaient totalement indispensables pour "éviter le bordel d'avant".
L'effondrement c'est pareil, y a une kyrielle de gus qui se sentent investis d'une mission sur le sujet, et reproduisent le schéma qu'ils connaissent.
A la fin, le seul qui saura se démerder vraiment, ça reste celui qui a expérience et compétence, donc encore une fois, ça me fait doucement sourire plus qu'autre chose.

Jeff01
Membre

Masculin Nombre de messages : 591
Age : 44
Date d'inscription : 23/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Catharing le Ven 22 Fév 2019 - 16:02

Salut,
Oui Jeff01, l'expérience .
Ça me fait sourire quand je repense à certaines situations où remplis de certitudes tu te retrouves confronté à une réalité toute différente. clind'oeil
Quand tu vas en forêt ,sur une coupe et que tu n'as jamais tenu une tronçonneuse ,par exemple et que grâce au ciel, tu as avec toi des gars qui prennent le temps de t'expliquer de te montrer mais qui ont aussi la sagesse ( ou l'instinct de survie Very Happy) de te dire,"on va y aller par étape donc aujourd'hui ,tu vas casser et empiler."
Ben le soir ,tu es fracassé et tu te dis que ce n'est pas du tout ce que tu avais imaginé mais tu l'as fait.
C'est toute la différence entre la théorie collapsologiste (ça existe ?) et la mise en pratique sur le terrain.
Le gars qui vient t'expliquer comment monter des parpaings alors que la seule truelle qu'il ai eu entre les mains c'est une cuillère à soupe,ça me laisse perplexe.
Ces new préppers (qui n'en sont absoluement pas à mes yeux), s'ils veulent évoluer dans leur démarche doivent s'aguerrir et cela passe forcément par une mise en situation réelle,concrète.
Sinon ils resteront dans le Virtuel qui est la grande calamité de notre époque.
Je le constate avec bon nombre de gamins et ados (pas tous heureusement!), le virtuel a rendu complètement désuet certaines valeurs ,principes,comme la notion d'effort,de pugnacité,de dépassement de soi .
Et pourtant si à certains moments de ta vie ,tu n'es pas confronté à des situations pénibles,douloureuses ,il me paraît difficile d'avancer,de s'endurcir.
C'est un peu mon constat face à cet article,et pour ma part je ne le conseillerai pas à des amis,car cela reste une vision virtuelle tronquée,ou certains paramètres incontournables sont éludés.
Par exemple,balayer en quelques mots la "phase de transition " c'est de la folie douce car "l'après" sera forcément conditionné par cette phase terrible.
Personne (sauf peut-être certains nantis) n'en sortira indemne et dieu seul sait quel modèle de société il en découlera,nous n'avons aucun exemple par le passé qui nous permette de faire une comparaison sauf sur un point,le comportement humain avec tout ce qu'il comporte de bassesses et de grandeurs ( encore que je parle d'époques où certaines valeurs et principes avaient encore un sens..).

________________________________________________________
Quelle merveille le cerveau...tout le monde devrait en avoir un.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 5080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Kyraly le Ven 22 Fév 2019 - 16:24

Salut

Effectivement, leur vision de la zone de turbulence est pour le moins.... comment dire... restons polis : déconcertante. (Enfin, j'ai repris la vision de L Steffan, mais ça me semble très proche de ce que j'ai pu lire de Servigne ou d'Adrastia...)

https://loic-steffan.fr/WordPress3/effondrement-qui-vivra-qui-mourra/

Justement, les conséquences de cette hypothèse doit nous inciter à réfléchir à des critères d’action. De manière apaisée. Pour réfléchir à cette question nous allons maintenant parler d’éthique mais aussi d’éthique d’urgence et de gestion de crise. La gestion de crise fait l’objet d’un corpus de recherche assez important. C’est l’ensemble des modes d’organisation, des techniques et des moyens qui permettent à une organisation de se préparer et de faire face à la survenance d’une crise, puis de tirer les enseignements de l’événement pour améliorer la résilience des structures.
On retrouve le coté : cogitons, nous agirons plus tard... 

l ne faut pas non plus tout voir en noir. Dans son livre A Paradise Built in Hell, Rebecca Solnit montre que des communautés peuvent créer une extraordinaire solidarité dans ces moments tragiques. La violence n’est pas systématiquement le résultat des catastrophes. A partir de cinq exemples (l’ouragan Katrina, des tremblements de terre à San Francisco et à Mexico, l’explosion d’un navire au Canada, et le 11 septembre 2001) elle démontre que l’humanité reprend le dessus. Les gens se serrent les coudes, partagent ce qu’ils ont, soignent les victimes, et dans de nombreux cas, trouvent même de nouvelles sources de joie dans leur vie quotidienne.
Même source que P Servigne pour justifier de leur dogme de l'entraide. Personnellement, mon analyse reste la même : sur une perte de normalité locale, ponctuelle, aussi violent que ce soit, implique un retour a la normale tôt ou tard et donc un jugement de ses actes par des gens qui n'ont pas vécu cette rupture et qui en seront d'autant plus durs dans leur appréciation morale. Et un acte d'altruisme dans ces conditions peut a terme être valorisé. A contrario, si tout s'effondre, qu'il n'y a plus de retour a la normale envisagée, les critères moraux s'effondrent avec...

Anticiper et se préparer semble nécessaire pour mieux réagir en cas de survenance de la crise. Le gestionnaire de risque doit donc analyser, évaluer et hiérarchiser les risques principaux, les enchaînements possibles de causes et conséquences, et leur trouver des parades, des moyens d’adaptation et de restauration de la situation normale
Il n’envisage donc pas de rupture définitive? Ou le retour a la normale rejoins le concept de "maintenir la société"?? 
La démarche d’analyse de risque commence par l’identification des objectifs principaux. En ce qui a trait à un effondrement, nous pouvons envisager la capacité à maintenir les structures institutionnelles, à nourrir la population et à faire perdurer le système de santé et la solidarité. 
maintenir les structures institutionnelles.... ça réponds a la question ci dessus... 

Comme il est impossible de disserter sur l’aspect moral ou immoral de la conduite, il est nécessaire de parler de ces situations pour empêcher la naissance de situations où il est impossible d’être moral et qui, pour cette raison, se soustraient à toute réflexion sur le jugement moral. Or, un effondrement générera probablement ce type de situations.
Donc, en discutant tous ensemble du fait d'avoir laissé mourir de faim des gens, on dilue la responsabilité morale et donc la culpabilité... 


Un effondrement implique de faire face à des comportements extraordinaires d’humanité (pensons aux justes de la seconde guerre mondiale) mais aussi à des comportements barbares, à des choix tragiques, à des situations où il n’est plus possible d’être moral. Hélas, il est envisageable que la barbarie revienne. 
Ah, on aborde le sujet
Cependant, l’angélisme de la belle âme qui s’offusque qu’on ne donne pas à chaque victime tous les soins qui lui seraient nécessaires, ou aux individus toutes les ressources dont ils ont besoin, peut paraître d’autant plus injuste, et illégitime, aux yeux de spécia­listes conscients de la gravité et de la complexité des contraintes situationnelles.
Si chaque individu est capable de ce type de raisonnements et de choix intuitifs, solliciter la société dans son ensemble pour qu’elle se prononce implique qu’elle soit soudée. Que des valeurs soient partagées. Que les gens soient correctement informés. Que la délibération soit juste.
Hum... no comment

La réflexion sur l’effondrement et les choix éthiques qu’il implique est difficile. C’est une réflexion nécessaire sur notre humanité, sur notre Ontologie. C’est une réflexion sur ce qu’il nécessaire de sauver non pas comme bien matériel mais comme valeurs pour affronter cet événement.
Ça va en faire hurler (de rire?) certains ça... EN gros, faudra faire des choix, ce sera douloureux...


Dernière édition par Kyraly le Ven 22 Fév 2019 - 16:25, édité 1 fois (Raison : rectification d'une faute de frappe)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 2317
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Kyraly le Ven 22 Fév 2019 - 16:30

Catharing a écrit:pour ma part je ne le conseillerai pas à des amis,car cela reste une vision virtuelle tronquée,ou certains paramètres incontournables sont éludés.
Oui, tu as clairement raison. 
Mais par la petite expérience personnelle que j'ai, en parlant avec des connaissances du sujet, j'ai obtenus de meilleurs résultats (sur 8 personnes) en commençant par cette vision (la BD [url=https://matheo.ulg.ac.be/bitstream/2268.2/3104/3/Pierre Lacroix PAYSAGES RESILIENTS 2017.pdf]Paysage Résilient[/url], P Servigne, cet article) où la violence est tronquée. Ça permet de toucher le sujet sans arriver trop vite dans la phase "pendant" avec son lot de violence et d'inhumanité. En 2 ou 3 discussions avec ces personnes, le sujet du pendant arrive tout doucement et en règle générale (a 1 exception près) la compréhension intuitive du "pendant" se fait toute seule et donc devient acceptable inconsciemment.
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 2317
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Collapse le Ven 22 Fév 2019 - 21:03

Ces articles nous montrent aussi que le ventilateur commence à toucher le cadre parisien.

J'ai écouté les dernières conférences de Mignerot (fondateur d'adrastia). Il dit clairement que c'est foutu, que les mesures écolo-bobo c'est 14h de travail par jour avec un dos cassé et que la "coopération"' vs la compétition s'exprime aussi lorsque 2 groupes mafieux se livrent une guerre de territoire (ils coopèrent à tuer leurs voisins).

Je vois ce genre d'article comme un thermomètre, comme lorsque E.Philippe parle du bouquin de j.Diamond. Pour moi le message à entendre est très clair : Nous savons, l'aide n'est pas disponible pour tout le monde. Débrouillez vous et organisez vous.

Je note empiriquement que les survivalistes sont souvent aisés, plus de trente ans et ont un important bagage intellectuel. Je m’interroge sur la proportion d'aperger (suite à un précédent commentaire).

Le Médiatisation du concept d’effondrement ne touche que ceux qui sont capable de l'entendre. Lorsque le bruit deviendra assourdissant, la panique finira de faire basculer le système. La mesure du bruit est essentiel.
Collapse
Collapse
Membre

Masculin Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 15/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Wasicun le Mar 26 Fév 2019 - 1:00

Une réflexion que je me suis faite ce matin en comatant au réveil : est-ce-qu'être "survivaliste" (enfin "prepper") implique forcément de devenir sociopathe ?
J'ai rapidement fait mon bilan perso. des (désormais) 20 dernières années : clairement je suis devenu misanthrope (c'est un fait, c'est indéniable ... l'époque où mon tél. n'avait pas assez de mémoire pour contenir tous les numéros de mes contacts est révolue depuis un sacré bail - ouais,  j'étais "populaire" à une époque - et comme mon cleps n'a pas de portable (et qu'il est généralement dans la pièce à côté) mon tél. ne sonne même plus quotidiennement - c'est bien un "signe" ...).
geek
Donc oui je suis devenu misanthrope ... MAIS en fait c'est libératoire : dorénavant je choisis mes interactions humaines je ne les subis plus ... (ma conclusion).

________________________________________________________
THEY LIVE
Wasicun
Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2339
Age : 47
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Collapse le Mar 26 Fév 2019 - 6:54

l'oeuf / la poule.
Est-ce parce que nous avons limité (volontairement ?) les interactions sociales que nous avons eu davantage l'habitude de ne compter que sur nous?
ou bien est-ce parce qu’il n'y a pas d’intérêt à côtoyer des personnes qui seront mort dans moins de 10 ans et qui en cas de shitstorm sauront venir "partager" tes stocks?

Pour ma part, je me suis recentré au max sur ma famille proche. femme et enfant. Et je n'ai vraiment pas le temps pour d'autre interactions.
Collapse
Collapse
Membre

Masculin Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 15/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par daeron le Mar 26 Fév 2019 - 9:29

J'ai l'impression que moi aussi je me recentre un peu ces derniers temps .

Même dans l'effort , je réfléchis longuement à demander l'aide au voisin ,à un pote ou à la femme .

Mais quand les prédateurs rôderont , ce n'est qu'à plusieurs qu'ont pourra les repousser .
Je me pose beaucoup de questions sur la meilleure stratégie à moyen terme ces derniers temps .

Avant c'était boulot boulot , boulot c'est à dire potager , verger ,  apiculture , bricolage .
Maintenant , face à mon écher à fédérer un groupe de preppers motivés autour de moi , j'entrevois la mise en place d'une seconde stratégie en parallèle .
Réserves de bouffes importantes et discrètes , je pense même parfois à l'acquisition d'une vieille bicoque dans un coin perdu .

daeron
Membre

Masculin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Wasicun le Mar 26 Fév 2019 - 10:24

daeron a écrit:(...)
"Avant c'était boulot boulot , boulot c'est à dire potager , verger ,  apiculture , bricolage .
Maintenant , face à mon écher à fédérer un groupe de preppers motivés autour de moi , j'entrevois la mise en place d'une seconde stratégie en parallèle .
Réserves de bouffes importantes et discrètes , je pense même parfois à l'acquisition d'une vieille bicoque dans un coin perdu."
"Tout pareil" ... sauf que la bicoque, je l'ai acheté il y a presque 10 ans déjà et que (tout) seul faut vraiment s'accrocher pour aller au bout de ses projets (c'est pas à 50 ans qu'il faut se lancer / physiquement c'est improbable ...).

________________________________________________________
THEY LIVE
Wasicun
Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2339
Age : 47
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Résilient le Mar 26 Fév 2019 - 10:28

Daeron a écrit:Maintenant , face à mon écher à fédérer un groupe de preppers motivés autour de moi

L'idéal, je pense, ça reste de faire avec ce que tu as autour de chez toi, et d'identifier les personnes ou les groupes présentant des compétences, des passions, des loisirs et des savoir-faire qui te seront utiles. 

Quand tu vis quelque part, il existe déjà des structures formelles ou informelles qui regroupent des gens qui se connaissent, se fréquentent, partagent des choses, s'entraident souvent, et dans lesquelles il es indispensable d'essayer de s'insérer : clubs de pêche, sociétés de chasse, SEL, clubs de tir... 

"Fédérer" des preppers n'est pas, AMHA, la meilleure solution. Accepter de tisser des relations sociales autour d'activités utiles au prepping (tir, chasse, potager), me parait plus efficace.

D'une part parce que tu apprends à connaître les gens qui gravitent autour de toi.
D'autre part parce que ces gens entretiennent entre eux des relations qui en font déjà un groupe. 

Intégrer ce groupe, en plus de se donner la possibilité d'apprendre des choses liées à l'activité structurant ce groupe (chasse, pêche, tir...), c'est également pouvoir profiter des "bons plans" dont ce groupe dispose inévitablement (de l'achat groupé de munitions, au beau-frère qui élève des cochons pour un prix ridicule, en passant par le tractopelle que tu devrais louer mais qu'on te prêtera contre une bouteille de gnole...).

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
"Pessimiste dans l'analyse. Optimiste dans l'action" P. Servigne
Résilient
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Corrèze.
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Da le Mar 26 Fév 2019 - 10:29

l ne faut pas non plus tout voir en noir. Dans son livre A Paradise Built in Hell, Rebecca Solnit montre que des communautés peuvent créer une extraordinaire solidarité dans ces moments tragiques. La violence n’est pas systématiquement le résultat des catastrophes. A partir de cinq exemples (l’ouragan Katrina, des tremblements de terre à San Francisco et à Mexico, l’explosion d’un navire au Canada, et le 11 septembre 2001) elle démontre que l’humanité reprend le dessus. Les gens se serrent les coudes, partagent ce qu’ils ont, soignent les victimes, et dans de nombreux cas, trouvent même de nouvelles sources de joie dans leur vie quotidienne.

Je rejoins cette analyse. Regardez comment ces êtres humains partagent (la bière) et se serrent les coudes:

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Loot_we_shoot
Da
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2581
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Kyraly le Mar 26 Fév 2019 - 10:58

Resilient a écrit:(de l'achat groupé de munitions, au beau-frère qui élève des cochons pour un prix ridicule, en passant par le tractopelle que tu devrais louer mais qu'on te prêtera contre une bouteille de gnole...)

De là un point important : stocker de la gnôle et apprendre a en faire. (pour ça, il y a le manuel Roret déjà partagé par Catharing )


Dernière édition par Kyraly le Mar 26 Fév 2019 - 14:19, édité 1 fois (Raison : la citation avait été omise, dsl)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 2317
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Philippe-du-75013 le Mar 26 Fév 2019 - 13:14

C'est enfoui dans les profondeurs du forum mais j'y avais mentionné il y a fort longtemps des conseils glanés auprès de mon père qui avait connu la débâcle de 1940, l'exode et l'occupation. 

- stocker de l'alcool fort qui est stable dans le temps plutôt que du vin (la bière on n'en parle même pas!). La qualité ne paye pas, les gens cherchent l'effet de l'alcool,  le whisky premier prix de LIDL remplace simplement la gnôle semi-artisanale de la génération 1940.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1519
Age : 64
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Da le Mar 26 Fév 2019 - 13:28

Da
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2581
Date d'inscription : 03/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par daeron le Mar 26 Fév 2019 - 13:31

Merci des conseils , mais en ce moment je suis plutôt tendance noir .
ça fait 10 ans qu'on est installé , les relations avec le voisinage sont au top avec les proches , puis distantes et cordiales avec les autres .

Mais mes voisins vieillissent et sont rongés par l'alcool , leurs enfants sont du genre à passer la journée devant un écran .
Ma ferme prend lentement et surement forme . On habite en périphérie de ville moyenne , 20 000 habitants .
Je ne me fais aucune illusion sur nos capacités à nous défendre contre un groupe déterminé de prédateurs .

D'autant plus qu'autour de moi , c'est plutôt picole , randonnée ou trip méditatif, chasse club de tirs ou résilience ne rencontrent que peu d'échos autour de mes amis cigales ; quant à la famille , ils ont vaguement conscience que ça va flamber , mais ils aiment se la jouer du genre on verra bien .

Le club de tir , la chasse (autour de chez moi c'est plutôt agricole que boisé ) c'est bien , mais à mon humble avis , des liens forts avec des gens habitants à plusieurs kilomètres ou dizaines de kilomètres de chez moi ne servira à rien si les supermarchés se vident .

J'ai la quarantaine , et je viens de signer , moralement , pour au moins une dizaine d'années sur mes Terres...donc si je repars à zéro , c'est pour mes cinquante ans , et c'est vrai que je sais pas si j'aurai la frite de mes trente ans . Bon , ok , je l'aurai pas , mais j'aurais peut être un peu plus de sagesse et d'expérience . Cela suffira peut être ?

Je suis fourmi et travailleur , avec les euros que j'espère pouvoir économiser au fil des ans , j'aurai un cruel dilemme , améliorer la ferme ou prévoir une retraite dans une petite cabane pyrénéenne .

daeron
Membre

Masculin Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Philippe-du-75013 le Mar 26 Fév 2019 - 13:55

daeron a écrit:
J'ai la quarantaine , et je viens de signer , moralement , pour au moins une dizaine d'années sur mes Terres...donc si je repars à zéro , c'est pour mes cinquante ans , et c'est vrai que je sais pas si j'aurai la frite de mes trente ans .

J'en ai 63, de 30 à 50 ans la différence n'est pas fondamentale, les enfants s'autonomisant pour le quotidien c'est ça en moins. C'est à la dizaine supérieure que la différence devient progressivement fondamentale et qu'il faut un plan B pour le mode de vie après 60 ans.


Dernière édition par Philippe-du-75013 le Mar 26 Fév 2019 - 15:10, édité 1 fois

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1519
Age : 64
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Plan d'amortissement des chocs - Page 2 Empty Re: Plan d'amortissement des chocs

Message par Résilient le Mar 26 Fév 2019 - 14:05

Daeron a écrit:Merci des conseils , mais en ce moment je suis plutôt tendance noir .

Je ne permettrais pas de prodiguer des conseils, car il est impossible de conseiller sur un contexte qu'on ne connait pas. Ce sont juste des retours sur ma propre expérience, en sachant que ce n'est pas applicable partout. Au mieux, ce sont des pistes. 

Chez moi, la chasse au grand gibier est une activité traditionnelle, donc incontournable si on veut rencontrer de vrais locaux.
 
Ailleurs, ce sera la pêche, la pétanque ou autre chose. Mais essayer de s'intégrer avant d'essayer de fédérer autour d'une idée que les gens ne partagent pas ou de risques qu'ils n'identifient pas forcément (l'effondrement n'est pas, par exemple un sujet d'inquiétude par chez moi), ça me paraît carrément plus simple.

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
"Pessimiste dans l'analyse. Optimiste dans l'action" P. Servigne
Résilient
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Corrèze.
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum