La courge du survivaliste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La courge du survivaliste

Message par Sobio le Lun 23 Nov 2015 - 9:05

Bonjour à tou(te)s,

Je ne poste pas souvent (du tout) mais je vous lis beaucoup.

Parmi les questions qui se sont posées à moi dans mes réflexions sur la survie à long terme dans une société effondrée, il y a comment produire ma propre nourriture et évidemment celle de toute ma nichée.

J'ai essayé de me questionner sur la façon dont cela se passait du temps où le survivalisme n'était pas l'exception.
Le modèle chasseur-cueilleur ne me parait pas pertinent vu que bien avant celle de la société, la dégradation de l'environnement sera achevée.
Reste le modèle médiéval et néolitique de production de nourriture.
=> agriculture, donc.

Cela nous a conduit, mon épouse ex-réfugiée ayant connu la faim et moi, à nous lancer dans le jardinage.
Plusieurs objectif: l'enseigner à nos enfants, savoir le faire (y compris l'autoproduction de semences) et aussi préparer un temps où retraite ne permettra plus l'autonomie financière.

Donc je furette. Et je tombe sur cet article:
Je le trouve intéressant parce que:
- il est rassurant sur la possibilité d'obtenir des semences à long pouvoir de germination
- il montre comment les graines peuvent être conservées longtemps et de quelle façon: récipient enterré fait de terre cuite mais pas pas jusqu'au point de vitrification donc un peu poreux.
- le végétal en question, même si il est très nécessiteux d'humus, est une source de vitamines très intéressante; le scorbut étant une plaie médiévale souvent relevée.
- les courges (fruits) peuvent être conservées un temps certain pour peu que ce soit au frais et au sec.

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 47
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Résilient le Lun 23 Nov 2015 - 9:50

Bonjour Sobio,

L'auto-production de semences est quelque chose qui va du très simple (potirons et potimarrons), au plus complexe (graines de tomates), au très complexe (graines de carottes, qui dégagent des poussières fortement allergènes pour certaines personnes).

Pour ce qui est des durées germinatives, j'ai été surpris de planter (ou plutôt de jeter dans un bac avec de la terre... ) au printemps 2015 des graines de potiron qui traînaient dans un bocal depuis plus de 10 ans. Plus de la moitié a repris, et a donné des fruits.

Si tu t'intéresses au jardinage médiéval, pense aussi à la liste du Capitulaire de Villis : une liste de plantes et de légumes dont Charlemagne  avait imposé la culture dans tous les potagers de ses domaines.

Bon courage !

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
avatar
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 739
Localisation : Tu vois la France ? Tu vois son cul ? Au milieu
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Sobio le Lun 23 Nov 2015 - 11:49

Bonjour Résilient,

J'ai déjà regardé du côté des capitulaires: celui attribué à Charlemagne, surtout.
Mon problème est le suivant: si je sais que faire du carvi et de la carotte, en revanche, l'aurone... Embarassed
J'ai bien vu et entendu comment utiliser les plantes tinctoriales (garance...) mais voir et faire sont deux choses.
En fait, il y en a plusieurs que nous avons testées avec assez souvent du succès: roquette, fève, ciboule, sarriette...

Il FAUDRA que nous nous dotions d'un jardin de simples mais certaines ont surtout fait la preuve que croire a un effet bénéfique certain un tri s'imposera. pour l'heure, je me soigne beaucoup avec l'herboristerie chinoise/vietnamienne pour les affections courantes de l’hiver: chrysanthème, Lo Han Kuo, une pante dont le nom traduit est fleur-papier etc... Mais je suis hors autoproduction.

Enfin, je ne sais pas pourquoi la joubarbe s'y trouve. On dit que les anciens croyaient qu'elle éloigne la foudre. Dans ce cas peu d'intérêt mais si il s'agit d'utiliser son suc comme celui de certaines autres succulentes alors je suis très intéressé. parce que bon, ça pousse tout seul, ce truc.

J'ai également eu de la repousse de cucurbitacées liée au fait que nous compostons le plus possible (plein air, vermicompost et fosse, plus récemment) mais là, 850 ans!

Nous nous intéressons également à des légumes autochtones un peu tombés en désuétude (arroche, chou daubenton, chénopode bon henri et poireau perpétuel, ortie) avec des bonheurs divers.

Évidemment, nous ne nous bornons pas à reproduire l'agriculture médiévale à l'identique. Il ne s'agit pas pour nous de reconstitution historique. Ainsi, j'ai construit une serre pour héberger des tomates, j'y ai tenté (échec), le chouchou/chayotte/christophine et l'essai pour l'an prochain sera la butte selon Philippe Forrer et la tour à pomme de terre.

Au sujet des tomates, avec les variétés anciennes, nous ne rencontrons aucune difficulté à produire nos propres semences (andine cornue, cœur de bœuf, green zebra). Les tomates cerise se resèment seules en général.

Merci pour l'info concernant le caractère allergène des poussières de graines de carottes, cette information est très utile pour notre famille.

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 47
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Résilient le Lun 23 Nov 2015 - 12:31

"Merci pour l'info concernant le caractère allergène des poussières de graines de carottes, cette information est très utile pour notre famille".

j'ai utilisé le terme "allergène" un peu abusivement. C'est surtout le fait que la fleur contienne énormément de particules très fines et très volatiles qui peut la rendre très irritante si elle est respirée.

Mais, en même temps, ça fait que le problème concerne donc tout le monde, pas uniquement les allergiques !

Pour la joubarbe, il semblerait que la plante serve à lutter contre la dysentrie (source Wiki).

Personnellement, je limite mes tests de phyto à des trucs simples et sans risques. Cette année : fleurs de mûrier, de sureau, tilleul, menthe, violette et reine des près. Et cure d'eau de bouleau au printemps (voir ici et surtout ici sur le sujet).

Mais je compte bien monter en compétence sur la sujet.

Pour revenir à ta problématique de base, les courges peuvent aussi être intéressantes pour l'huile de leurs pépins. Il existe un variété, la Comet, qui présente la particularité d'avoir des graines sans cosse (donc, pas de décorticage préalable au pressage).

J'en plante l'année prochaine. Seul point négatif : la chair n'est pas très bonne donc, ce sera juste pour l'huile...

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
avatar
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 739
Localisation : Tu vois la France ? Tu vois son cul ? Au milieu
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Aristote le Lun 23 Nov 2015 - 12:50

Salut, clind'oeil

J'ai lu les commentaires en-dessous de l'article du site :

Caruyer Evelyne21 novembre 2015 at 15 h 45 min
Je voudrais bien trouver quelques graine pour en faire pousser ( en maraichage bio ) . Quelqu’un peut – il m’aider à en obtenir ?

Roger21 novembre 2015 at 20 h 43 min
Malheureusement, suivant les nouvelles directives européennes, il va falloir dépenser beaucoup d’argent pour pouvoir en revendre les graines. Seules les multinationales pourront encore se le permettre. En résumé, l’Europe combat la biodiversité.



  • Hatchikian22 novembre 2015 at 10 h 35 min
    Pourquoi les revendre.
    Suffit de dire au gens envoyez nous une enveloppe timbré a votre nom et on vous envois 5 graines gratos et a la premières recolte essayez de nous en renvoyer 10 pour que nous puissions continuer à faire suivre.



[*]

Ce serait bien de pouvoir en récupérer de ces fameuses graines .... pouce

Résilient a écrit:
Pour revenir à ta problématique de base, les courges peuvent aussi être intéressantes pour l'huile de leurs pépins. Il existe un variété, la Comet, qui présente la particularité d'avoir des graines sans cosse (donc, pas de décorticage préalable au pressage).

J'en plante l'année prochaine. Seul point négatif : la chair n'est pas très bonne donc, ce sera juste pour l'huile...


http://www.le-projet-olduvai.com/t9213-graines-de-courge

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3453
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Résilient le Lun 23 Nov 2015 - 12:55

Désolé Aristote.

J'avais complètement zappé ce fil.

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
avatar
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 739
Localisation : Tu vois la France ? Tu vois son cul ? Au milieu
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Aristote le Lun 23 Nov 2015 - 12:58

Désolé Aristote.

J'avais complètement zappé ce fil.

Faux pas être désolé, tu as tout à fait raison de vouloir te faire ta propre expérience, c'était juste pour te renseigner cheers

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3453
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par luxferrrare le Lun 23 Nov 2015 - 19:00

Pense aussi aux plantes vivaces ou plus ou moins pérennes, que tu n'as pas besoin de replanter chaque année (chou Daubenton, poireau perpétuel, artichaut, asperges, roquette vivace, etc..) et aux arbres et arbustes (noisettes, noix, châtaignes, pommes, prunes, argousier, asiminier, et tant d'autre...)

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,
avatar
luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 44
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Sobio le Lun 23 Nov 2015 - 23:19

Daubenton, poireau perpétuel, chénopode Bon-Henri et livèche, j'ai. tout comme de l'oignon à feuille et une tentative sub-claquante d'oignon rocambole.

Artichaut également mais je l'ai laissé bêtement monter à graine. j'aurais du limiter les têtes. A trop vouloir avoir...

Nous sommes dans des jardins familiaux dont le règlement interdit de planter des arbres donc nous contournons: la haie près de notre pavillon voit sa population de pyracantha disparaître au profit de noisetiers et bientôt d'églantiers.
Son jardinet de schtroumpf contient un pommier, un poirier et un placqueminier palissés contre un mur.

Nous avons un petit prunier à prunes oranges de variété indéfinie sur lequel je vais réessayer de greffer de la mirabelle et de la quetsche.

L'arbousier manquerait de soleil chez nous, je crois.

Il faut que je me renseigne sur l'asiminier.

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 47
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par luxferrrare le Mar 24 Nov 2015 - 12:33

Connais-tu PFAF ? Plants For A Future

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,
avatar
luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 44
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Sobio le Mar 24 Nov 2015 - 13:16

luxferrrare a écrit:Connais-tu PFAF ? Plants For A Future
 Non et je te suis très reconnaissant pour cette mine d'infos.
study

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 47
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par luxferrrare le Mer 25 Nov 2015 - 10:48

Au vu de tes choix de plantes, soit tu connaissais, soit ça allait te plaire Smile

Peut-être que ces liens te plairont aussi :

http://geofflawton.com/
plein de vidéos de techniques éprouvées de permaculture, en anglais

http://www.permies.com/
forum de permaculteurs de Paul Wheaton en anglais aussi

http://permaforet.blogspot.fr/
Je suis fan de ses vidéos sur les biotopes, en français

http://www.permaculturedesign.fr/
bonne pédagogie, lexique anglais français de perma, en français

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,
avatar
luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 44
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Sobio le Mer 25 Nov 2015 - 11:38

En fait, c'est pas seulement le 25 décembre, Noël.

Grand merci.

La permaculture, je m'y essaie -autant par amour de Gaïa que par fainéantise, il faut bien l'avouer- et, à ma médiocre échelle, c'est le seul modèle soutenable: moins d'arrosages, moins de traitements etc...

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 47
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par JCC le Mer 25 Nov 2015 - 21:33

Sobio a écrit:Bonjour à tou(te)s,
- les courges (fruits) peuvent être conservées un temps certain pour peu que ce soit au frais et au sec.
hélas non, les courges se conservent à température ambiante, pour autant qu'elles soient récoltées MURE
j'ai des courgettes qui datent de juin, elles sont dans le hall de nuit et pas de soucis
par contre une courge, "courge de Siam" se conserve des années en avril 2015 j'ai manger une courge cultivée en 2011, et pas de soucis
mais il faut une bonne sauce car le goût n'est pas extra
avatar
JCC
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 213
Emploi : retraite
Loisirs : botanique, cuisine , petit élevage
Date d'inscription : 07/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par hildegarde le Mer 25 Nov 2015 - 21:46

la courge du survivaliste ? sans dec, les survivalistes sont des courges, mais ne plantent pas de courges, ils font des stocks. être survivalistes c'est se preparer a survivre en mode dégradé.  


les chasseurs cueilleurs et nos anciens n'étaient pas des survivalistes, ils vivaient juste simplement en accord avec la nature et les saisons. Ce n'etait pas de la SURVIE, c'était la VIE, tout simplement.

Planter des courges (et autre) pour se nourrir, c'est juste avoir juste envie de vivre differement, ou se preparer à VIVRE différemment. Faire pousser des vegetaux, c'est long, ça prend du temps et du soin, rien à voir avec la survie.

bref, planter des courges, c'est tout au plus de la résilience.

En tout cas, ce que j'ai compris de ton sujet, c'est l'idée d'avoir de la nourriture facile à produire et en abondance. POur cela deux solutions :

- planter des plantes perennes (merci ma Lulu pour les liens. Kissss)
- recolter et manger des plantes qui poussent toutes seules (sauvages)

________________________________________________________
clic. clic.clic...
avatar
hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3437
Age : 48
Localisation : Entre Gascogne et Guyenne
Emploi : Monitrice de vie en pleine nature
Loisirs : Regarder pousser les arbres
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://echappeessauvages.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Sobio le Mer 25 Nov 2015 - 23:35

@Hildegarde,
Donc ce n'est en aucun cas avoir des graines quelque part pour pouvoir faire face sur le long terme ni dans le hall comme stock pour le moyen terme, j'ai bien compris?
Pour le reste, j'ai bien compris qu'il ne faut pas confondre vie précaire et survie.

@Jcc,
Merci pour l'info qui me donne envie de faire des essais comparés l'an prochain.
Petite question, température ambiante, ça peut être les 19°C de mon pavillon?

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 47
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par JCC le Mer 25 Nov 2015 - 23:52

pas de soucis à 19° elles se conserveront très bien
avatar
JCC
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 213
Emploi : retraite
Loisirs : botanique, cuisine , petit élevage
Date d'inscription : 07/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La courge du survivaliste

Message par Sobio le Jeu 26 Nov 2015 - 14:51

Merci Very Happy

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 47
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum