Fusion marchés USA - Europe

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Jeu 14 Fév 2013 - 0:29

Ca faisait un moment que des lanceurs d'alerte nous donnaient des éléments tendant à nous faire penser que nos "élites" étaient en train de travailler à la fusion des marchés Américains et Européens pour en faire le plus grand marché du monde.

Ca y est, les journalistes des grands médias (même sur France3) commencent à en parler pour nous préparer mentalement à accepter cette décision importante, "vitale" pour notre survie, "bénéfique" pour l'emploi, etc, etc,...

Le Monde : http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/02/13/berlin-favorable-a-une-zone-de-libre-echange-avec-les-etats-unis_1832021_3234.html

Libération : http://www.liberation.fr/monde/2013/02/13/vers-une-zone-de-libre-echange-entre-les-etats-unis-et-l-ue_881483


Je pense que ça va nous mettre encore plus en concurrence en libéralisant encore plus le marché du travail et que ça va conduire à la destruction des assurances maladie, chômage,... (donc fin de la sécu et des assedic) et nous obliger à financer deux ou trois fois nos retraites (payer aujourd'hui pour ceux qui sont actuellement en retraite, cotiser en plus pour notre propre retraite et épargner sur des assurances vie (et autres placements) pour notre complément de retraite.

Leur objectif : Nous obliger à adopter le modèle américain : toujours plus de concurrence dans une économie toujours plus mondiale et toujours plus impitoyable (pour les plus faibles) dévil pour que les hyper-riches puissent devenir encore plus riches.

P.S : Si on va vers une zone de libre échange entre Europe et USA, il risque d'y avoir une monnaie de trop... Laquelle???

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Ash le Jeu 14 Fév 2013 - 18:56

Au niveau douanier en tous cas, j'en avais déjà causé mais je ne sais plus où, il y a une ouverture progressive des frontières qui a pris du retard, à cause de la crise financière de 2008, ma source fut un responsable des douanes.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par argoth le Jeu 14 Fév 2013 - 19:48

bigblond a écrit:P.S : Si on va vers une zone de libre échange entre Europe et USA, il risque d'y avoir une monnaie de trop... Laquelle???

Faut pas tombé dans la paranoia non plus et tout n'est pas noire ou blanc. La zone de libre échange nord américaine le montre. Il y a des pour et des contres, si tu veux montré les contre, je peux montré les pour.

;-)

Un premier traité pour une zone de libre échange vi le jour entre USA et canada en 1987, ensuite en 1994 le canada, les usa ont inclu le mexique (l'aléna). Les exportation canadienne n'ont fait qu'augementer depuis en fait elle ont plus que trippler. De plus des accord de libre échange existe enter le canada et les usa depuis 26 ans, dont 19 ans avec le mexique dans la balance.

Au dernière nouvelle le $ canadien était non seulement encore en vigueur mais une devise stable et plutot priser et le peso mexican à toujours court aussi.

Je suis pas entrain de dire qu'une zone de libre échange USA-europe est la solution a tous les problèmes, mais ce n'est pas non plus forcément la venu des sept cavalier de l'apocalyspe. ;-)

(source pour les chiffres wikipedia )

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par ghp le Jeu 14 Fév 2013 - 20:52

Mais dans quel but ? Autant une zone de libre échange avec continuité territoriale, je comprends (ce qui ne signifie pas que j'approuve), autant avec un océan entre les deux zones, ça m'échappe.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par argoth le Jeu 14 Fév 2013 - 21:29

Sans être pour ou contre pour essayé de répondre avec mes maigre connaissance à ta question GHP. (d'autre feront surement mieux)

Le but est toujours le même faire augementer au maximum c'est exportation d'un coté comme de l'autre tout en esseyant de protéger son territoire des importations. Si je vends 200 télé de plus au USA après le libre échange que avant, mais que je n'en importe que 50, bas à la fin de l'année, j'aurais vendu 150 télé que normalement j'aurais pas vendu. Donc plus de vente = plus d'argent pour les entreprise = plus de production aussi donc plus d'emploi, plus de salaire, plus d'impot. C'est ce que vise sans doute les gouvernement, plus d'impot de rentré d'argent et les entreprise plus de vente, de profit.

Il y a aussi la main d'oeuvre et la production qui peuvent bouger, un accord de libre échange avec l'asie pourrait faire craindre une plus grande délocalisation des industries, puisque c'est la bas quelle parte pour produire a moins cher, avec un accord de libre échange en plus d'un bas cout de production elle aurait pas de taxe d'importation à payé. Puisqu'un produit construit labas, n'aura pas de sur-taxe à l'importation comme actuellement.

Hors zone libre d'échange un pays peut décidé d'imposer une forte taxe douanière sur l'importantion d'un produit X, pour protéger ce même produit quelle produit et vend à l'interne (protectionalisme) Avec un accord du type alena, cela signifique que tout produit fabriquer au canada ou au USA traverse la frontière sans qu'il n'y est aucune taxe douanière spéficique a payé, à l'exeption des taxe du pays. par exemple si j'achête un dvd au USA en théorie, je ne paye pas de taxe sur le DVD (si j'en paye je peux la réclamer) au USA, il me le ship, je paye rien du tout en dédouanement ou en sur taxe, sauf la taxe canadienne sur les biens et produit (votre TVA quoi). Et vice versa pour les acheteurs américain. (J'ai dit en théorie en pratique souvent on paye pas de taxe du tout pour les petit achats. ^^)

Bien sur certain produit peuvent être listé comme non inclus dans l'accord de libre échange pour le protéger. Tout ce négocie.

Le but des USA est que l'europe achête encore plus chez eux, le but de l'europe est d'exporter encore plus au USA. Dans les deux cas, ils vont essayé de protéger quand même certain produit et de restraindres les importation. Plus ton taux import/export est favorable, plus ça fait rouler ton économie.

Un exemple réel est la guerre du bois, le bois canadien était vendu beaucoup moins cher que les bois USA, du coup les USA mettait une taxe spécial bois d'ouvre sur l'importation du canada, pour que le bois acheter au canada coute aussi, sinon plus cher que celui des USA. Du coup ça plombaits nos exportation de bois, une fois le bois d'oeuvre inclus dans l'accord Alena, nos exportation explose puisque nous produisons à meilleur prix, au grand dame des bucherons américain. De leur coté ils peuvent se venger sur leur équipement informatique au grand désepoire des constructeurs canadiens. Mais comme l'emploi du bois est beaucoup plus dominant que l'emploie en électronique au canada, même si on perds d'un coté on en gagne plus de l'autre. C'est je crois du moins comme ça qu'il le voit.


Du coup chaque pays, chaque grand joueur économique essaye d'évalué ce qu'ils vont perde et gagner dans un accord de libre-échange pour augementer le roulement de leur économie, profit, entrée d'argent, ect....

Est-ce que c'est souhaitable, envisageable, alors la je me prononce pas, y a des pour et des contres comme la fait remarquer bigblond à chacun de faire son opinion.

a+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Ven 15 Fév 2013 - 1:03

Si on regarde l'Europe, le grand marché unique devait renforcer la puissance Européenne, donner du travail (on devrait plutôt dire un salaire) à tous les Européens, mieux contrôler les importations vers l'Europe, avoir plus de croissance, prospérer, ...
Et, qu'avons-nous observé, la croissance ralenti, le chômage augmente, nos frontières sont des passoires à l'importation (les produits asiatiques dont on ne connait ni la composition réelle ni si ils sont fabriqués par des enfants rentrent en Europe comme ils veulent) tandis que nos "partenaires" commerciaux s'ingénient à nous mettre des barrières douanières pour nous empêcher d'exporter nos produits, globalement à cause d'un Euro fort la balance commerciale Européenne est systématiquement déficitaire, les salaires Européens baissent (car il faut être "compétitif"), la Grèce est à l'agonie (malgré tous les plans de sauvetage et surtout à cause de l'austérité exigée par le FMI) ses gigantesques ressources en gaz vont être vendues à vil prix à des compagnies Américaines (Chypre va subir le même sort car sa situation est identique), l'Espagne et le Portugal sont mal en point (taux de chômage phénoménal), l’économie Italienne ralenti, la France est en récession, les supermarchés mettent des puces anti-vol sur les barquettes de viande, les gens ont de plus en plus de mal à se chauffer, ...

J'arrête car je pourrais en mettre deux pages.

Par contre, c'est vrai que je n'ai plus à changer mes Francs contre des Marks lorsque je vais en Allemagne, mais je n'y suis pas allé depuis 1991, ce n'est pourtant qu'à 200 km de chez moi et je cause un peu l'Allemand...

Pour les USA : Ils ont encore un peu de croissance mais ils n'ont pas moins de chômage pour autant et la population qui bénéficie de bons d'aide alimentaire augmente, les jeunes diplômés ne trouvent pas de travail, c'est leurs parents (dont la retraite a été fortement amputée par les crises de 2008 et 2011) qui doivent rembourser leur prêt étudiant :
http://www.les-crises.fr/analyse-chomage-usa-1/
http://www.les-crises.fr/analyse-chomage-usa-2/
http://www.les-crises.fr/analyse-chomage-usa-3/
L'économie Chinoise est passée devant l'économie Américaine, La FED imprime toujours plus de Dollars (ce qui leur fait perdre de la valeur et créé un risque d'inflation énorme), le budget de la défense américain pèse plus que la somme des 20 plus gros budgets de défense mondiaux (CEI et Chine compris), le nombre de guerre menées par les USA ne se comptent plus, ...


Pour le Canada, c'est un pays relativement peu touché par la crise, mais c'est aussi parce que c'est un pays d'une surface plus importante que les USA avec une population qui est la moitié de la population de la France, il y a donc un gisement énorme de matières premières par habitant et il reste tout à faire.
Si ma mémoire est bonne, les USA se sont livrés à un lobbying d'enfer vis-à-vis de la presse Canadienne pour que les Canadiens voient leur voisin et sa monnaie d'un bon oeil.
La gratuité de l'enseignement a bien failli être abolie en 2012 (ce n'est que partie remise...), les USA ont presque réussi à fourguer aux Canadiens leurs avions de guerre F-35 pour un budget hallucinant, l'assurance santé Canadienne est toujours menacée de privatisation, ...


Donc, tout ça pour dire que je ne vois pas ce qu'on a à faire avec un gouvernement américain qui part en guerre à la moindre occasion, utilise des moyens détournés (lobbying des médias) pour obtenir ce qu'il souhaite des populations des états vassaux, veut tout privatiser au seul bénéfice de quelques uns, a l'objectif de détruire les monnaies pour les remplacer par une monnaie intercontinentale électronique universelle (adieu les pièces et les billets), finance indirectement le terrorisme islamique, va tout faire pour détruire ce qui fait l'identité de nos peuples et de nos nations (et je ne suis pas nationaliste, mais j'aime bien que les Québequois aient l'accent Québequois, manger du nougat à Montélimar et de la panse de brebis farcie en Ecosse - non, ça c'est une c.....rie), mais je pense que nous avons énormément à perdre et pas grand chose à gagner dans ce genre d'histoire surtout si nous perdons le peu de contrôle qui nous reste encore sur les évènements (et nous avons déjà abandonné beaucoup de pouvoir à l'Europe pour un résultat finalement assez pitoyable).

Pour finir sur une note optimiste, malgré une politique imprévoyante pendant plus de 10 ans, l'Europe aura quand même réussi à maintenir un Euro fort. Mais à quel(s) prix et pour quels résultats.

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par argoth le Ven 15 Fév 2013 - 2:57

Salut,
Comme tu ne parle plus d'économie mais de politique, a forte contenance anti-américaines et que tu porte beaucoup d'accusation sans source ou preuve, je vais te laisser y allez tout seul dans cette direction. Surtout quand je vois que tu as si peur que les américain vous colonise. Je dit pas que tu as tord ou raison, juste que c'est pas vraiment l'endroit et que mes connaissance sont trop limité dans se domaine pour que la discutions soit intéressante. clind'oeil

Mais tu devrais peut être lire sur ce qu'est un accord de libre échange, ce n'est pas la même chose qu'une zone euro, vous avez fusionné vos monnaie, éliminé vos frontière, niveler vos loi, ect... Suite a l'alena, nos loi n'ont pas changer, on a pas la loi Nord-américaine et la loi canadien y a que la canadienne (comme chez vous droit européenne et droit francaise) On a chacun nos monnaie et aucune des grands argentier canadien ou Américain veulent d'une union (seulement les mexicains) de plus la frontière est encore en place, à chaque fois que tu traverse la frontière canada-USA tu doit passer par les douane, faire les déclarations, passeport, ect pas comme en europe ou tu passe d'un pays a l'autre. Bref y a tout un monde entre une zone de libre échange et une zone euro. clind'oeil

Pour les mention sur le canada, tu mélange pas mal de chose, comme j'y vie je vais t'aidé à t'y retrouver. Smile

La gratuité scolaire n'existe pas, nul part que se soit au canada ou en france, c'est soit les étudiants et parents qui paye tout seul la formation, soit tout les citoyens qui paye pour un étudiants soit un mélange des deux. Donc ton affirmation de base est déjà complétement fausse. Je déteste ce genre de discourt trompeur. C'est pas parce que tout le monde paye pour toi que c'est gratuit, ça à un cout. Y en a marre de voir des gens se faire du capital politique sur les dos des gens en criant regarder vous avez la gratuité pour truc. C'EST FAUX. clind'oeil

Les événements que tu parle en 2012, ne concerne pas le canada, mais le québec. Le québec à son propre système scolaire. La très grande partie de la scolarité est payé par les citoyens (l'état) et une moindre partie par les étudiants (parent pour certain). Les frais scolaire (parce que oui il y en a) son geler depuis environs 30 ans. Et sont les plus bas de tout le pays. Pendant cette période les salaires des prof on augmenter, les charges, le matériel, tout quoi. Mais le financement des écoles québecoise n'a pas suivit. Le résultat est le suivant, les écoles québecoise sont les écoles les moins bien financé de tout le canada. L'université mcgills de montréal fait partie des 10 meilleurs au monde, mais son financement n'est même pas dans le top 30. Le résultat de tout ça est que les meilleurs chercheur et professeur parte tout simplement enseigner ailleurs et on vas finir par se retrouver avec un population mal éduqué et la les gouvernement et autre pourront bien faire ce qu'ils voudront de la population. Sans éducation c'est sur que c'est plus facile pour les médias ou autre de faire croire ce qu'ils veulent au citoyen, je crois que tu sera d'accord avec moi sur ce point. Smile

Il en découle donc trois méthode logique pour arrive a maintenir le niveau de nos écoles.

1 - on coupe partout ou on peut, ça fait 30 ans qu'on coupe partout pour maintenir le niveau avec de moins en moins de sous, il reste certes de la bureaucratie a couper mais on en vient a un point ou on peu pas couper et c'est pas les prof qui vont accepter des baisse de salaire quand on leur offre mieux ailleurs, c'est normal on les comprends. Il faut du matos et du matos de qualité aussi, ect...

2- on taxe d'avantage les citoyens pour augmenté le financement des écoles, le Québec est déjà l'endroit en Amérique du nord le plus taxé et les écoles sont les moins bien financé, le système de santé est un gouffre sans fond, le territoire est immense, peut de population, donc beaucoup d'école, donc structure matériel répartie partout pour peux de gens, il y a une limite à ce qu'on peut faire.

3- on ajuste les frais de scolarité à ce qu'il devrait être aujourd'hui, on parle d'une augmentation de 500$ par étudiant, pas 5000, pas 50 000, 500$, c'est a peine ce que leur coute leur forfais cellulaire, franchement si ils ont pas les moyen de payé ça qu'il rendent leur cellulaire et voilà, ils auront les sous. clind'oeil

50% des étudiants on les moyens de prendre des vacances à l’extérieur du pays, il y a pas 50% des travailleurs qui a les moyens de le faire, tu as les moyens de sortir de la france pour tes vacances à tout les ans toi? De plus pour ceux qui on du mal a boucler leur budget (bas oui un cell et une bagnole ca coute, tu auras deviné que je parle des étudiants avec des sous), on leur fait des pret sans intéret pour leur permettre de payé leur études et on donne des bourse à ceux qui ont pas les moyens. (ceux qui ont pas de fric) Du coup ce 500$ c'est les riches qui les paye, les pauvre ça viendra d'une augmentation de leur bourse, donc de l'État, donc des citoyens. Du coup ça ne réduit en rien la capacité de qui que se soit d'allez à l'école, c'est une forme de taxe déguiser pour les plus riches, pour arrive a maintenir nos écoles a niveau.

Solution illogique, celle qu'a choisi pour le moment, le gouvernement minoritaire en place, on accepte que les université face des déficits et s'endette, bref on balance les problèmes dans la court des génération futur. On voit très bien ce que ça donne de par le monde les méthode du on s'endette c,est pas grave....

Pour la santé, chaque province à son système de santé et est appuyé par le gouvernement fédérale, du coup c'est un peu compliquer, je peux pas parler pour les autre provinces. Au québec le système est a majorité publique et en partie privé. 40% de mes impôts parte dans ce système de merde.(celui du québec) Les soins sont dispenser par l'état et tu n'as pas a débourser pour y avoir accès. Si tu n'as pas accès au boulot a une assurance médicaments privé, encore là tes médocs sont rembourser à majorité (en totalité pour les ainée et les assisté) par l'État. Si tu as accès a une assurance privé au boulot faut la prendre et c'est elle qui prends en charge les médicaments, elle sont plus ou moins généreuse, ça dépend, mais toujours plus généreuse que celle de l'état.

Le système de santé québecois est une merde, il coute cher, pour voir un médecin, avoir un rendez vous demande des semaines, voir mois, allez à l'urgence de l’hôpital demande des heures d'attente. Le système de santé est pourtant (a défaults des université) le mieux financé du pays. Tout est bouffer en administration. C'est franchement pathétique vu l'argent par patient investie. Sad

Voila j'espère que ça t'auras fait prendre un peu plus la mesure de ce qu'est mon pays.

au plaisir

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Ven 15 Fév 2013 - 12:07


Salut argoth,

Merci pour ta réponse très constructives qui nous permet de comprendre mieux le système Canadien.

Je ne fais pas de politique "politicienne" (dans le sens de gauche contre droite ou démocrate contre républicain), je fais plutôt de la géopolitique dans le sens où j'observe comment se construisent les grands équilibres économiques, financiers et militaires entre les pays.

Je ne suis pas fondamentalement anti-américain mais je suis contre les façons de procéder de l'état Américain pour parvenir à maintenir sa suprématie mondiale. Les preuves ne manquent pas pour qui veut s'y intéresser (incohérences dans les attentats du 11/09, guerres en Irak, en Afghanistan, pressions sur l'Iran essentiellement pour empêcher la Chine d'accéder au pétrole de la région, financement de la rébellion Syrienne en partenariat avec les Européens, les Israëliens et les Turques, main-mise sur les ressources naturelles des pays en voie de développement, lobbying au niveau de l'Europe, planche à billet de la Federal Reserve, manipulation des cours des métaux précieux via des banques comme JP Morgan ou Goldman Sachs pour ne pas pénaliser le Dollar, Donald RUMSFELD a manifestement de liens très étroits avec les sociétés privées qui prennent progressivement le relais de l'armée américaine en Irak et en Afghanistan, ...).
Pour les preuves, je peux donner les liens à qui me les demandera (ce serait trop long à les mettre tous dans un topic et c'est aux gens à s'y intéresser car tout cela conditionne leur futur et surtout celui de leurs enfants).

Pour l'éducation au Canada, j'apprécie les précisions que tu nous apporte concernant le financement de l'école. Si j'ai bien compris, le Canada fonctionnement sur le système "Américain" avec un financement privé sauf le Québec qui finance ses écoles par l'impôt sur les ménages.
C'est vrai que le financement privé de l'école me pose un problème "politique" (dans le sens d'améliorer la vie des citoyens) car je ne vois pas comment un financement privé peut donner une certaine égalité des chances dans les études (donc dans la vie). 99% des enfants d'ouvriers ne pourront jamais accéder à des emplois de haut niveau. Pour moi, l'éducation (le savoir) est un bien commun qu'on doit partager.
L'impôt est une façon de redistribuer les cartes pour empêcher le capital de se concentrer toujours plus aux mêmes endroits. Après, la question n'est pas de taxer à outrance les classes moyennes mais de taxer proportionnellement les plus riches des plus riches pour remettre ce capital dans l'économie. Et si on cherche un peu on s'aperçoit que (partout) les très riches payent moins d'impôts que les classes moyennes. Rassure-toi, je serais riche, je penserais comme un riche et je ferais tout pour être moins taxé... Donc, c'est bien là qu'il y a un problème. Ce n'est pas de la politique, c'est de l'économie politique (certes mais de l'économie quand même).


Quand au système de santé, si je compare l'Américain et le Français (d'après ce que j'en sais), le coût est globalement identique (je peux le démontrer si nécessaire).
La différence c'est qu'aux USA le montant de l'assurance maladie est payée directement à des sociétés privée par les ménages et qu'en France le montant est prélevé directement sur les bulletins de salaire et diverses autres sources de revenus.
Sauf qu'à la fin :
Aux USA : Faute de travail, les pauvres n'ont plus accès aux soins
En France : tout le monde peut être soigné (quasi gratuitement puisque la santé est un bien commun et que c'est la communauté qui paie).
Je préfère le système Français que je trouve plus "humain".
Après, tu as le droit de préférer le système Américain, c'est respectable.

P.S : Je ne savais que le système de santé Québequois était si mal en point (merci de l'info).

________________________________________________________
« Nous saurons que notre programme de désinformation est accompli quand tout ce que le public américain croira sera faux. » ~ William Casey, Directeur de la CIA (tiré de la première réunion du personnel de Casey en tant que Directeur en 1981).

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par KrAvEuNn le Ven 15 Fév 2013 - 13:31

Salut !
argot a écrit:Surtout quand je vois que tu as si peur que les Américains vous colonisez.
Certains "lanceurs d'alerte", dont Pierre Hillard dans son "la décomposition des nations européennes - De l'union euroatlantique à l'État mondial" et ceci en opposition avec la très grande majorité des experts en géopolitique, théorisent sous le terme de N.O.M. ("Nouvel ordre mondial") l'existence d'un complot impliquant l'hyperclasse mondiale et visant à imposer à l'humanité un gouvernement mondial dont les USA ("l'empire") seraient le centre. Certains internautes font le lien entre ce projet euro-américain avec la thèse du complot mondial théorisé par certains partisans de la thèse du N.O.M. D'où la crainte de certains de voir émerger un bloc politique homogène sous gouvernement unique.

Bien que reposant en partie sur des éléments à charge les thèses d'Hillard me paraissent franchement très capilotractées. Mais c'est un vaste débat. Enfin bref, à chacun de se faire son avis avec ses propres moyens, hein !
bigblond a écrit:les preuves ne manquent pas pour qui veut s'y intéresser (incohérences dans les attentats du 11/09
En ce qui concerne le 11/09 et les théories "truther" il y aurait là aussi beaucoup à dire et parler de preuves c'est AMHA aller un peu vite en besogne.
En gros sur ces sujets il y a 4 camps : ceux qui s'en foutent, ceux qui se cantonnent à la thèse officielle, ceux qui se nomment eux-mêmes truthers ("chasseurs de vérité") et qui rejettent comme étant partisanes les explications venant des partisans de la thèse officielle et des milieux sceptiques indépendants et les sceptiques qui dénnoncent les thèses truthers comme étant partisanes et reposant non sur le scepticisme mais sur l'insinuation du doute.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par argoth le Ven 15 Fév 2013 - 14:14

Salut bigblond,

Le système de santé québecois est très couteux et c'est long d'y avoir accès. Mais une fois entrée, tu es vraiment très bien soigné (faut rendre a cesars ce qui est est à cesars.) C'est juste que c'est chiant de devoir perdre une journée complète pour avoir accès à un médecin pour ce faire diagnostiquer une bronchite ou un rhume quoi. Il faut retirer beaucoup d'administration et renvoyé l'argent sur le plancher, mais bon c'est pas demain que ça sera régler lol. Si tu arrive a l'urgence avec une jambe qui pisse le sang on te fait pas attendre non plus, tu as directement accès à un médecin. C'est pour les suivit médicale ou pour les petit bobo de tout les jours que c'est compliquer de voir le médecin.

Pour l'école elle est publique partout au canada comme au québec, soit payé par l'impot des gens, mais partout l'étudiant a une petite part à payé. Cela représente moins de 5-10 % (chiffre au pifometre) de ce que ça coute. Au québec aussi l'étudiant doit contribué, mais les contribution ayant été geller dans les année 70 elle représente 4 fois moins que partout ailleurs au canada. Ce qui fait que au final les université québecois manque de fric. Le droit à l'éducation est respecter au canada, dans le sens ou si toi et tes parents gagné moins que x $ par année, tu auras droit a des bourses qui couvre les frais de scolarité (les bourse ne sont pas fixer comme sur le modèle américain soit sur le rendement ou des bourse de charité donner par des organisme elle sont automatique et donner par l'état dès que tu n'as pas les moyens d'assumé les frais.) Pour tout ceux qui ont les moyens d'assumé leur part de frais, des prets sans intéret sont fournis par l'état pour les aidez pendant toute la période de leur étude a acquitté les frais. Pour ceux qui sont entre les deux, ils ont droit a des bourse réduit + des prets.

On a aussi des école privé, mais elle ne le sont pas complétement, si l'école publique est fianancé à 90 % par les citoyens et 10% par les étudiants, les écoles privé c'est 50-50. Mais il y en a quand même très peu.

voilà voilà

au plaisir

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Da le Ven 15 Fév 2013 - 14:50

bigblond a écrit:J'arrête car je pourrais en mettre deux pages.

Faudrait faire la différence entre une liste de nos "malheurs" et le raisonnement qui nous prouve qu'ils viennent du marché unique (ou plutôt, de la monnaie unique, puisque tu confonds un peu les deux), ou des US, ou du grand méchant marché, ou des riches, ou des ....... (choisissez votre bouc émissaire suivant).

J'ai l'impression d'entendre un discours militant... C'est lassant...

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Ven 15 Fév 2013 - 15:22

Salut KrAvEuNn,

Bien résumé !

Pour ma part, j'ai été longtemps (lorsque j'étais jeune et plein de fougue et d'hormones...) un libéral qui pensait que l'Etat gérait tout mal et que les choses seraient bien mieux gérées si elles étaient confiées au privé.

Puis, les années passent, on tombe par hasard dans le syndicalisme, on lit le Code du Travail, on essaye de comprendre pourquoi des lois aussi bizarres ont été votées, donc on fait un détour par l'histoire des mouvements sociaux qui nous amène à l'Histoire puis aux manipulations de l'Histoire par les vainqueurs et finalement aux l'Histoires les plus vraisemblables. Et là, on se dit "Comme çà c'est tout de même plus cohérent et logique car ça concorde déjà mieux".
Après on lit beaucoup plus, on est de plus en plus sceptique sur ce que les grands médias nous racontent, lorsqu'une information nous est "généreusement" donnée, on essaye de l'analyser de façon critique, comme on a fait ce travail d'analyse, on conserve mieux en mémoire l'information (la manière dont on nous l'a donnée et l'analyse qu'on en a fait) et lorsque qu'on arrive au bout du bout de l'histoire (de l'information) on s'aperçoit régulièrement que la manière dont on nous a donné l'information était complètement fausse et que l'analyse était un peu plus juste.

Aujourd'hui, je ne suis pas un partisan de la théorie du N.O.M ou du complot, par contre, je lis et j'écoute ceux qui le sont (et aussi ceux qui ne le sont pas) ; et je dois reconnaître que nombre de leurs arguments m'obligent à me poser des questions et me permettent d'analyser un peu plus justement les informations qu'on reçoit.

Après, c'est des dizaines d'heures de travail chaque semaine, c'est voir et revoir des vidéos pour bien comprendre ce qui est exactement dit, prendre des notes, collationner les informations et les classer par thème, etc, etc,...
Pour finalement essayer de se faire une opinion la plus juste possible de ce que nos élites nous réservent.

Pour donner une vague idée de mon travail, voici mes dernières lectures
- L'effroyable Imposture - Thierry MEYSSAN (sur les attentats du 11/9 publié en mars 2002)
- L'effroyable Mensonge - Guillaume DASQUIE et Jean GUISNEL (Brûlot sur le livre précédent)
- Le Pentagate - Thierry MEYSSAN (démonstration qu'aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone)
- Principes du Gouvernement Représentatif - Bernard MANIN (Histoire des principes et méthodes de désignation des représentants du peuple des différentes démocraties - A lire absolument, un classique essentiel mais complexe à lire)
- En finir avec 20 idées reçues sur l'économie Française - Renaud CHARTOIRE (Facile à lire, bien fait et très instructif)
- Jérusalem dans le Coran - Sheikh Imran N HOSEIN (lecture laborieuse - peut-être parce que je ne suis pas musulman - j'en suis toujours au début)
- Comment les riches détruisent la planète - Hervé KEMPF (petit, sympa, intéressant, lecture assez facile)
- C'est plus grave que ce qu'on vous dit... mais on peut s'en sortir ! - 15 propositions - Pierre Larrouturou (J'ai bien aimé, petit bouquin)
- La survie de l'espèce - Paul JORION & Grégory MACKLES (BD résumant la façon dont Jorion voit la cause nos problèmes)

Après je lis aussi des bouquins plus techniques qui n'ont aucun rapport avec le TOPIC.

________________________________________________________
« Nous saurons que notre programme de désinformation est accompli quand tout ce que le public américain croira sera faux. » ~ William Casey, Directeur de la CIA (tiré de la première réunion du personnel de Casey en tant que Directeur en 1981).

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Ven 15 Fév 2013 - 15:37


Salut Da,

Ben, j'ai l'impression que c'est un peu les mêmes...

As-tu les moyens de te payer une armée pour aller péter la gueule à un pays qui ne veut pas te laisser exploiter librement ses matières premières ?
As-tu les moyens de faire élire le politique de ton choix pour ne pas payer d'impôts et aller péter la gueule au pays ci-dessus ?
As-tu les moyens de t'acheter la bienveillance de la presse et des médias pour faire élire le politique qui va t’exonérer d'impôt et aller faire la guerre pour toi ?

Après, c'est vrai que c'est un peu militant, mais si nous ne laissions pas faire tout ce qu'ils veulent, nous n'aurions peut-être pas besoin d'acheter des capsules d'iode, prévoir quoi faire en cas d'attentats,... avec les économies on pourrait peut-être même aller boire un thé en Iran ou en Syrie sereinement...

________________________________________________________
« Nous saurons que notre programme de désinformation est accompli quand tout ce que le public américain croira sera faux. » ~ William Casey, Directeur de la CIA (tiré de la première réunion du personnel de Casey en tant que Directeur en 1981).

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Da le Ven 15 Fév 2013 - 16:57

US grand satan? Je veux bien croire qu'ils ne nous facilitent pas la tâche, mais de là à dire que sans les riches, les US et autres nous vivrions dans le pays des bisounours? L'homme nouveau, c'est ça?

Bien sûr, 40 ans de déficits pour financer des promesses électorales foireuses n'ont rien à voir avec les problèmes français. De même que la transformation de l’Éducation Nationale en un monstre informe qui expérimente tant de chose sur nos gosses qu'ils ne savent plus lire en sortant du primaire. On pourrait aussi parler de la déresponsabilisation permanente des citoyens con-tribuables, de l’annihilation de la morale pour une "bien-pensance républicaine" qui a tout de la pire religion sectaire, de la déstructuration de la famille (noyau de base de la tribu, quand même), et de plein d'autres sujets qui fileraient des sueurs froides à n'importe quel journaliste de presse nationale.

Mais non, je n'irai pas plus loin. Restons sur les US. C'est tellement mieux de regarder l'ennemi de loin quand Brutus aiguise sa lame.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Canis Lupus le Ven 15 Fév 2013 - 18:02

Si ça veut dire payer moins de taxes, je vote pour ! (@Da : clind'oeil )

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par KrAvEuNn le Ven 15 Fév 2013 - 18:50

bigblond a écrit:si nous ne laissions pas faire tout ce qu'ils veulent, nous n'aurions peut-être pas besoin d'acheter des capsules d'iode, prévoir quoi faire en cas d'attentats,... avec les économies on pourrait peut-être même aller boire un thé en Iran ou en Syrie sereinement...
Les élites US et Occidentales défendent des intérêts qui ne sont généralement pas ceux des autres élites (iraniennes, Russes, chinoises, etc. et même occidentales) et inversement. Par ailleurs les intérêts des élites ne sont pas toujours ceux des peuples. Chaque camp défend son beefsteak.
La Chine, par exemple, repliée sur elle-même et non hégémonique jusqu'à il y a peu, a longtemps eu pour stratégie de vassaliser ses voisins ; aujourd'hui elle s'Imisse en Afrique. L'Arabie Saoudite ou le Qatar, par exemple, jouent un double jeu avec l'Occident et soutiennent le fondamentalisme contre les laïcs musulmans et l'Occident ; le jihadisme n'est pas juste une réaction à l'hégémonie US. Etc.
Le monde n'est pas manichéen et il y aurait beaucoup à redire sur d'autres modèles que les modèles US ou occcidentaux et sur leurs interractions avec les modèles qui leurs sont contemporains. Alors certes l'oligarchie US défend son modèle au détriment de tous les autres et elle est en position de force pour l'imposer, mais le monde est formé d'une mosaïque de modèles parfois antagonistes, d'intérêts divergeant, etc.
Et puis le modèle US sort quand même du moule occidental ; occident (marchand et techniciste) qui est né dans la ville européenne du Moyen Âge. Les USA c'est un bout de l'Europe de l'Ouest qui a évolué en gros sur les mêmes bases (dont des bases marchandes et technicistes) sur un autre continent et selon une nouvelle donne géopolitique.

Enfin bref, je ne sais pas si cette discussion rentre vraiment dans les prérogatives de ce forum.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Ash le Ven 15 Fév 2013 - 21:25

Préparations aux risques majeurs... Pour ne pas payer d'impôt sur le revenu pendant cinq ans, créez une entreprise en zone de revitalisation rurale et faites une lettre aux impôts clind'oeil

Facta non Verba !

Sinon, en moins rural, créez une société écran à Hong-Kong (en 1h) qui vous blanchira n'importe quel argent et HSBC sera votre ami.

Comment ça je ne parle pas de la fusion US-UE ? Ben, à mon sens, c'est juste une latence bureaucratique à un état de fait, sinon ça serait déjà le cas depuis longtemps avec des frontières symboliques... Mon avis un peu désabusé est que ça serait comme pisser dans un seau de mousse, y'a toujours autant de mousse...

Au niveau Géostratégique, AMHA, ce qui importe aujourd'hui (pour continuer le HS), ce sont les terres rares, le niobium, le tantale, l'or, l'incompétitivité croissante des entreprises Françaises en Chine, sauf dans le luxe, où ce sont nos plus gros clients, ou en passe de l'être.

Petit scénario rapide, le cours du yuan augmente, comme à son habitude, de manière quasi-inéluctable, qui plus est, il est déjà très dévalué et nourrit une PPA (parité de pouvoir d'achat) impressionnante, donc les produits chinois vaudront de plus en plus cher, ce qui paraît logique, on délocalisera dans les Philippines ou en Malaisie comme pour Nike ? On ne pourra bientôt que très difficilement, à cause des ressources et des infrastructures... L'inde ? Ses cerveaux sont déjà vendus à l'international...

Tout ça pour dire que les États-Unis, depuis que Morgenthau est mort, ne me font plus peur, on arrive indubitablement au péril jaune...

Je repars probablement en Chine cet été d'ailleurs clind'oeil

Désolé d'avoir pourri le topic, c'était juste pour remettre quelques idées en place...

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Sam 16 Fév 2013 - 17:02

Ash a écrit:Comment ça je ne parle pas de la fusion US-UE ? Ben, à mon sens, c'est juste une latence bureaucratique à un état de fait, sinon ça serait déjà le cas depuis longtemps avec des frontières symboliques... Mon avis un peu désabusé est que ça serait comme pisser dans un seau de mousse, y'a toujours autant de mousse...

Au niveau Géostratégique, AMHA, ce qui importe aujourd'hui (pour continuer le HS), ce sont les terres rares, le niobium, le tantale, l'or, l'incompétitivité croissante des entreprises Françaises en Chine, sauf dans le luxe, où ce sont nos plus gros clients, ou en passe de l'être.

Petit scénario rapide, le cours du yuan augmente, comme à son habitude, de manière quasi-inéluctable, qui plus est, il est déjà très dévalué et nourrit une PPA (parité de pouvoir d'achat) impressionnante, donc les produits chinois vaudront de plus en plus cher, ce qui paraît logique, on délocalisera dans les Philippines ou en Malaisie comme pour Nike ? On ne pourra bientôt que très difficilement, à cause des ressources et des infrastructures... L'inde ? Ses cerveaux sont déjà vendus à l'international...

Tout ça pour dire que les États-Unis, depuis que Morgenthau est mort, ne me font plus peur, on arrive indubitablement au péril jaune...
Je repars probablement en Chine cet été d'ailleurs clind'oeil
Désolé d'avoir pourri le topic, c'était juste pour remettre quelques idées en place...


Salut Ash

Le HS ne me dérange puisque nous en sommes au début de notre réflexion sur le sujet global "Risques économiques" qui (je l'espère) sera un jour une rubrique à part entière sur Olduvaï. Discutons, échangeons, argumentons, ça nous aidera à ordonner nos idées pour construire cette rubrique (nous n'en sommes qu'au début).

Merci pour Morgenthau, grâce à toi, j'ai appris quelque chose.

Pour, les terres rares, l'or...: Je ne pense pas que c'est le problème. A mon sens, le seul problème c'est l'énergie. Car si tu as de l'énergie gratuite tu peux extraire du sol tu ce que tu veux (par exemple : même si il n'y a que 0,1 gramme d'or dans une tonne de minerais, l'exploitation sera rentable si l'énergie est gratuite - ou quasi-gratuite).
Pour bénéficier d'une présentation très sympa du rôle de l'énergie, voir dans l'ordre ces deux vidéos de JANCOVICI au Sénat et à l'Assemblée nationale.
http://www.youtube.com/watch?v=MULmZYhvXik
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=xxbjx6K4xNw#!

Pour ce qui est de la guerre des grands ensembles pour réduire (ou supprimer) l'accès des autres grands ensembles aux matières premières et énergies, on écoutera CHAUPRADE :
http://www.dailymotion.com/video/xe0igt_geopolitique-de-l-afghanistan-volet_news
http://www.dailymotion.com/video/xhrm27_geopolitique-de-l-afghanistan-volet-2_news
http://www.dailymotion.com/video/xgacnr_geopolitique-de-l-afghanistan-volet-3_news


Pour l'incompétitivité française ne Chine, c'est (encore une fois à mon sens) le problème de la déloyauté commerciale que l'Europe autorise (érige en dogme) à la Chine et s'interdit à elle même. La Chine a signé une vingtaine (de mémoire) d'accords commerciaux pour pouvoir rentrer dans le commerce mondial, ces accords l'obligent à respecter certaines règles ( conditions de travail, concurrence, ouverture de son marché national aux importations...), elle n'en respecte toujours quasiment aucune et érige des barrières douanières déguisées. Il ne faut donc pas s'étonner d'avoir un déficit commercial entre l'Europe et la Chine puisque c'est bien nos élites Européennes qui autorisent (encouragent) cette concurrence déloyale. Donc, nous avons un problème avec nos élites Européennes qui ne détruisent le "bien commun Européen".
Il est temps de remettre les choses à l'endroit, soit la Chine veut nous vendre les produits qu'elle fabrique et dans ce cas : elle respecte les conditions de travail et de salaire qui lui sont imposées, elle ouvre loyalement ses frontières aux produits Européen, etc, etc ; soit elle ne le fait pas et dans ce cas l'Europe doit prendre les décisions qui s'imposent (fermeture des frontières aux produits chinois, forte taxation douanière, mesures de rétorsion diverses et variées...)

Pour le Yuan, certains analystes économico-boursiers assurent que la Chine va parvenir à mettre en place le Yuan comme une monnaie de change alternative pour concurrencer le Dollars. Si certains éléments laissent penser qu'elle est effectivement en train de mettre en place les choses pour que ça puisse arriver, il est raisonnable de penser que ça ne se fera pas dans un futur proche car : malgré ses achats massifs, ses réserves d'or sont encore très faibles proportionnellement à la richesse du pays (ça peut changer rapidement si on s'aperçoit que les USA n'ont pas physiquement tout l'or qu'ils déclarent avoir), hégémonie du Dollar et de l'Euro pour les échanges internationaux, faible part des échanges commerciaux en Yuan, peur viscérale des Européens du péril Chinois,... Donc, sauf à avoir une prise de conscience mondiale de la faiblesse réelle du Dollar, rien ne changera.
Ceci dit, deux solutions se dessinent :
Soit le Yuan devient une monnaie d'échange et mécaniquement son cours va augmenter donc la Chine perdra mécaniquement de sa compétitivité donc elle exportera moins donc ça va lui poser un problème et elle a déjà anticipé ce problème
Soit la Chine veut conserver l'avantage concurrentiel de la faiblesse de sa monnaie pour exporter ses produits et dans ce cas elle n'a aucun intérêt à imposer le Yuan comme monnaie d'échange internationale... jusqu'au moment où elle décidera que c'est le moment de le faire (car elle devra le faire de toutes façons pour être en position de force pour négocier avec les U.S.A)..


bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Sam 16 Fév 2013 - 18:14


Salut Da et Canis Lupus,

Pour les riches :
Les riches ne me posent pas de problème car on est toujours le riche de quelqu'un.
Ce qui me pose un problème c'est les "trop riches" qui peuvent grâce à leur argent imposer leurs hommes politiques et donc la Politique.
C'est fondamentalement anti-démocratique puisque c'est le choix des puissants qui s'impose contre les intérêts des plus faibles.
Si on arrivait à changer cela, ce ne sera pas le monde des Bisounours mais ça serait un peu moins le règne du plus fort, et comme je n'ai pas l'impression d'être le plus fort (ni le plus riche) je préfère essayer de changer le système.

Je pense que les déficits ont été voulus par les gens que nous avons élu.

Pour l'Education Nationale :
Je peux te garantir que certes les gosses ne savent plus lire, mais ils en savent beaucoup plus que leurs parents au même âge (ils ne savent plus les mêmes choses).
Est-ce bien, est-ce mal ?... Auront-ils encore besoin de lire dans 10 ou 15 ans ? Je ne sais pas, mais si on les forme comme ça c'est qu'il doit y avoir un projet. Les questions que nous devons nous poser c'est : Quel est ce projet ? Quels intérêts sert-il ? Sert-il le bien commun ? Si le projet est bon, pourquoi le changer ? Si le projet n'est pas bon, nous devons influer pour qu'il change. Mais ça veut dire, qu'on s'intéresse au sujet pour en connaître les tenants et les aboutissants.
Par analogie, si tu goutte ma terrine de sanglier et que tu me dis qu'elle n'est pas bonne, je te réponds : "OK, fais moi goutter la tienne que je vois si elle est meilleure"
En attendant, je ne pense pas que la privatisation de l'Education Nationale soit une bonne chose pour le bien commun.
Pour découvrir très agréablement quelques règles de fonctionnement de l'Education Nationale Française et abandonner quelques idées reçues, on regardera la conférence gesticulée de Franck LEPAGE sur l'Education.
http://www.youtube.com/watch?v=ACxRSSkYR_k


Sur la déresponsabilisation des citoyens contribuables, la morale, destructuration de la famille, ...
OUI !!! Parlons-en pour avoir un avis "éclairé", pour avoir des objectifs qui nous conviennent et (éventuellement) pour faire changer les choses si c'est nécessaire de notre point de vue. Nous avons abandonné ce rôle aux politiques qui ne peuvent que prendre des décisions en dehors de nous.


C'est pour toutes ces raisons que je n'ai pas envie qu'on ouvre la porte de l'Europe aux USA, car en rentrant par l'économie ils vont réussir à nous pourrir tout notre système de rééquilibrage de la société. Certes, notre système comporte des défauts, mais je le préfère au système américain.


Et pour répondre à Canis Lupus :
A mon sens, payer moins de taxe ne signifie rien dans l'absolu.
Quel est l'intérêt de ne pas payer de CSG en frontal si par derrière tu doit payer plus cher en assurance médicale privée.
Si l'assurance médicale privée est moins efficace (moindre qualité des soins, etc, etc...) je préfère continuer à payer la CSG et avoir un système médical performant.

Si tu me le demande, je te ferais un topo sur la comparaison du coût réel de l'assurance santé en France et aux USA. La conclusion : bien que l'argent ne soit pas pris aux mêmes endroits, c'est toujours essentiellement le salarié qui paye et c'est encore (et malgré tout) le système Français qui est plus efficace.
Mais, il se fait tard et je dois me rendre dans un lieu de perdition afin de dépenser un peu de ma richesse qui fera vivre un cafetier et je m'acquitterais de la taxe sur les boissons alcoolisées qui va financer notre bon système d'assurance santé... J'en profiterai pour rencontrer des gens et... qui sait... militer un peu pour essayer à mon échelle d'améliorer un peu la société. content

________________________________________________________
« Nous saurons que notre programme de désinformation est accompli quand tout ce que le public américain croira sera faux. » ~ William Casey, Directeur de la CIA (tiré de la première réunion du personnel de Casey en tant que Directeur en 1981).

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Cyrus_Smith le Sam 16 Fév 2013 - 18:31

bigblond a écrit:Ce qui me pose un problème c'est les "trop riches" qui peuvent grâce à leur argent imposer leurs hommes politiques et donc la Politique.
bigblond a écrit:Je pense que les déficits ont été voulus par les gens que nous avons élu.
Donc en fait, les déficits auraient été voulus par les "trop riches"?
Dans quel but?

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par KrAvEuNn le Sam 16 Fév 2013 - 20:34

Salut !
bigblond a écrit:les "trop riches" qui peuvent grâce à leur argent imposer leurs hommes politiques et donc la Politique.
C'est fondamentalement anti-démocratique puisque c'est le choix des puissants qui s'impose contre les intérêts des plus faibles.
Si on arrivait à changer cela, ce ne sera pas le monde des Bisounours mais ça serait un peu moins le règne du plus fort, et comme je n'ai pas l'impression d'être le plus fort (ni le plus riche) je préfère essayer de changer le système
Ceux que tu appelles les trop riches sont ceux qui, en Occident et dans les grandes lignes, ont toujours directement imposé les grands changements de société. Au bas moyen-âge la constitution de la société en tiers état (monarchie/aristocratie, Eglise et roturiers) a donné corps à une civilisation féodale. Entre le XIe siècle et le XIVe une nouvelle classe sociale a émergé et a progressivement pris le pouvoir économique dans les villes (d'abord en Italie et en Hanse), puis au-delà : la bourgeoisie marchande. Avec l'aide de l'ingénieur cette dernière à sans cesse accrut les rendements (rationalisation du temps de travail via les horloges, mécanisation, etc.) et fortement marqué la société de son empreinte... notamment via la diffusion d'idées (positivisme, lumières, progressisme, etc). L'Occident est alors devenu, notamment via ses villes et ses classes urbaines, progressivement, marchand/économiste et techniciste /scientiste. Lors des révolutions populaires et bourgeoises (Royaume-uni, USA, France, etc.) la bourgeoisie et l'aristocratie (notamment celle issue de la bourgeoisie par l'achat de titres de noblesse) ont fait plier la monarchie (abolue, en France) et ont constitué une nouvelle élite politique (création de parlements, etc). Une "élite" en chasse une autre.

Je résume et je ne m'attarde pas. Tout ça pour dire quoi ? Que si les sociétés humaines sont des oeuvres collectives les puissants, toujours constitués en classes collectivistes et endogames (oligarchies, en Europe), président à nos destinées, décident de l'orientation sociétale, technologique, etc. et orientent le consensus social à leur avantage. Ces élites, toutefois, doivent composer avec des corporations, groupes de pression, mafias, etc. ; ce qui complexifie énormément la nature du fait sociologique. Corporations, groupes de pression, etc., qui bien que parfois opposés au pouvoir établi sur de nombreux points reproduisent à l'égare des populations un même schéma d'influence.

Le monde tel qu'il est est le fruit de cette réalité faite de conflits d'intérêts et de jeux d'influence entre castes, groupes, populations, individus, etc.
Alors, changer de système (exemple : le communisme en URSS) ce n'est pas si simple, car un système et encore plus une société (économiste et techniciste en occident) c'est un organisme complexe mue par une forte inertie.
C'est cette réalité (inertie) qui, AMHA, a amené nombre d'entre nous - sur ce forum - à nous tourner vers plus d'autonomie. Tenter de changer le monde via la politique, pourquoi pas ; mais est-ce vraiment dans nos prérogatives ici ("vous aider à améliorer votre autonomie et vos capacités de résilience pour faire face aux situations de crises, de survie, ou de secours") ?

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Mar 19 Fév 2013 - 12:03

Cyrus_Smith a écrit: Donc en fait, les déficits auraient été voulus par les "trop riches"?
Dans quel but?

Les "trop riches" concentrent le capital grâce au capital qu'ils prêtent à ceux qui en manquent (fonction exponentielle du prêt à intérêt). C'est normal, je serai "trop riche", je ferai pareil.

Mais pour que ça marche, il faut que les pauvres manquent de capital pour avoir besoin d'en emprunter, sinon, on ne peut pas leur en prêter (pas facile de vendre de la terrine de sanglier à quelqu'un qui n'a pas faim...)..

La machine à appauvrir c'est la dette. Plus tu paye d'intérêts moins tu peux t'en sortir, donc tu es toujours obligé d'emprunter pour faire la fin du mois, donc tu paye de plus en plus d'intérêts aux "trop riches".

Le déficit est un des outils pour créer la dette. Pour le vérifier, tu peux essayer de dépenser 100 Euros de plus par mois que ce que tu gagne, au bout de quelques années (en admettant que ton banquier est d'accord...) tu observera que les intérêts que tu paye tous les ans représentent une somme de plus en plus importante. Dans ton "intérêt" je te déconseille de le faire en vrai, contente toi de faire le calcul avec la formule des intérêts composés...

Notre perspicacité nous permet d'observer que depuis plusieurs décennies ;
- que la dette ne fait qu'augmenter (la dette publique, « au sens de Maastricht » estimée par l'Insee, a été évaluée pour la fin du troisième trimestre 2012 à 1 818,1 milliards d'euros et ce n'est que la dette publique... Qui nous oblige à payer à peu près 43 milliards d'Euros d'intérêts tous les ans à ceux qui prêtent le capital manquant à la France)
- qu'on emprunte tous les mois pour rembourser la dette qui arrive à échéance (on dit qu'on "roule la dette").
- qu'on est quasiment toujours en déficit structurel...
- et qu'il n'y en a que deux qui se partagent le pouvoir (pour ménager les susceptibilités, on va dire les gris clairs et les gris foncés)...
Personnellement, je commence à devenir soupçonneux....

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Cyrus_Smith le Mar 19 Fév 2013 - 12:42

bigblond a écrit:
Cyrus_Smith a écrit: Donc en fait, les déficits auraient été voulus par les "trop riches"?
Dans quel but?

Les "trop riches" concentrent le capital grâce au capital qu'ils prêtent à ceux qui en manquent (fonction exponentielle du prêt à intérêt). C'est normal, je serai "trop riche", je ferai pareil.

Mais pour que ça marche, il faut que les pauvres manquent de capital pour avoir besoin d'en emprunter, sinon, on ne peut pas leur en prêter (pas facile de vendre de la terrine de sanglier à quelqu'un qui n'a pas faim...)..
Attends, attends, attends...

On parlait des déficits de l'État et tu mélanges avec ceux des particuliers, alors ça devient difficile de suivre...

Ne crois-tu pas de manière générale que, sauf exceptions, les "trop riches" ont plus à gagner avec une économie qui marche, des entreprises (leurs entreprises!) en pleine expansion, des gens qui consomment et peuvent rebourser leurs dettes? À part pour quelques spéculateurs, une économie qui ne marche pas ne génère guère de profits...

Et pour les déficits et l'augmentation de la dette de l'État, les premiers responsables ne sont-ils pas ceux qui demandent toujours plus de policiers pour les protéger, toujours plus de profs pour éduquer leurs enfants, toujours plus d'argent en aides diverses à dépenser en pain et en jeux? Comme tu le dis, si je veux dépenser 100 euros de plus par mois que ce que je gagne, il y a des chances que mon banquier ne soit pas d'accord. Mais si je les demande à l'État et que ses élus me les donnent généreusement (dans l'espoir que je revote pour ces mêmes élus), si je vote pour ceux qui me promettent de m'en donner encore plus, et si une grande partie de la population fait pareil, crois-tu réellement que ce soit les "trop riches" qui soient responsables???

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par Canis Lupus le Mar 19 Fév 2013 - 19:19

Ma remarque était simpliste mais ta réaction l'est tout autant Grandblond Very Happy.
Je ne vais pas me lancer dans le débat vu qu'on est sensé ne pas parler politique.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusion marchés USA - Europe

Message par bigblond le Mer 20 Fév 2013 - 12:15

Canis Lupus a écrit:Ma remarque était simpliste mais ta réaction l'est tout autant Grandblond Very Happy.
Je ne vais pas me lancer dans le débat vu qu'on est sensé ne pas parler politique.

Salut Canis Lupus,

Big fait référence à la largeur (pas à la hauteur)...

Quelle remarque est simpliste ?

Effectivement, mais il est bien difficile d'aborder le thème "Crises économiques et énergétiques" sans faire de l'économie, et de faire de l'économie sans faire de l'économie-politique... Je suis d'accord qu'on est sensé ne pas faire de politique ici, ce qui revient quasiment à s'interdire de faire de l'économie.
Je vais (encore) faire une analogie "simpliste" : Je prépare un B.O.B parce que je souhaite en priorité me prémunir en cas d'incendie de mon domicile (ce n'est pas le seul risque potentiel, je suis d'accord). C'est très bien d'avoir un B.O.B (on est d'accord), mais est-ce plus intelligent de se prémunir contre l'incendie (vérifier régulièrement le tubage du poêle, ramoner plus souvent, améliorer la sécurité de son circuit électrique, acquérir des extincteurs, acquérir des détecteurs incendie,...).
Et pour lier cette analogie à l'économie : Dans le cas où on subirait une grosse crise économique, je vais être bien content de pouvoir produire une partie de ma nourriture grâce à mon jardin. Ainsi, si je vois les autres crever de faim, je vais me dire que j'ai bien fait de me préparer, mais ça va tout de même gâcher un peu mon plaisir (d'autant, qu'il faudra peut-être que je surveille mon jardin pour éviter que des zombies affamés viennent me voler mes précieux légumes). A tout prendre, je préfère avoir un jardin, manger des produits sains de mon jardin tout le temps, qu'il n'y ait pas de crise économique, que tout le monde vive bien ensemble. Oui, c'est de la politique. Enfin, c'est un des sens du ce mot.

Je vais me faire un brin provocateur : le sentiment que des gens peuvent avoir (ont probablement) en visitant Olduvaï, c'est que nous serons "finalement" bien contents lorsque la crise viendra puisque nous nous en sortirons (car nous serons préparés) et que les autres vont passer un sale moment. Après, il ne faut s'étonner que les gens nous traitent de "Gros C..s de Survivalistes qui ne pense qu'à leur G....." (évidemment, je ne pense pas comme eux).

Après, sur le fronton du site, il est bien écrit "Faire face aux risques et aux situations de crise", mais ça personne ne le lit, ou (en tout cas) l'oublient rapidement. "Faire face", oui c'est important - il faut le faire. "Eviter", je trouve que c'est important (aussi) - c'est pour cette raison que je vous en parle (de façon "insistante"...).

Sans aucune rancune, on est là pour échanger nos points de vue et faire progresser notre réflexion.

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum