Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par troisgriffes le Mer 1 Mar 2017 - 19:11

Tarso a écrit:"Mieux, allumer un feu sous la pluie ou avec forte humidité, cad dans la brousse avec sans doute la nuit qui tombe et la faim au ventre. C'est facile d'utiliser un firesteel avec tous les éléments bien présentés et soigneusement préparés; c'en est une autre au bout de trois jours de marche avec de l'humidité plein les poches, une pluie battante dans la figure et les doigts gelés "
Mode inspecteur des travaux finis activé
Sans vouloir te vexer.
Le firesteel n'est pas forcement le meilleur choix dans ce cas et il a y peut être un petit soucis de méthode et de planification.
Genre poser d'abord ton poncho/ bâche/tente et avoir un briquet à l'abri de l'humidité,.
Mettre les mimines sous les aisselles,histoire de limiter les tremblements et de re-sensibiliser les doigts un chouia .
Amorcer le feux sous abri relatif(bougie,"foyer" portable,autre),enfin ce genre de chose.

Bon après c'est sure que l'on fait avec ce que l'on a sur le moment et que le froid n'aide pas vraiment à avoir les idées claires.

Mode inspecteur des travaux finis dèsactivé
Very Happy
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2423
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par tarsonis le Jeu 2 Mar 2017 - 12:30

Salut !
troisgriffes a écrit:
Sans vouloir te vexer.
Le firesteel n'est pas forcement le meilleur choix dans ce cas et il a y peut être un petit soucis de méthode et de planification.
T'inquiètes, c'est plus une boutade qu'autre chose car le firesteel est présenté un peu partout comme "outil de survie"; alors autant réunir les conditions catastrophiques pour voir ce que cela donne réellement clind'oeil

Si j'ai le temps d'épater le monde à faire un feu façon cro-magnon avec son amadou, aucun souci, c'est une technique en rab qui a le mérite d'avoir un nombre d'utilisation élevé (vs allumettes) et solide (vs briquets). Mais si c'est une urgence, je sors n'importe quoi produisant une flamme et allume une bougie chauffe-plat. dévil

troisgriffes a écrit:
Genre poser d'abord ton poncho/ bâche/tente et avoir un briquet à l'abri de l'humidité,.
Mettre les mimines sous les aisselles,histoire de limiter les tremblements et de re-sensibiliser les doigts un chouia .
Amorcer le feux sous abri relatif(bougie,"foyer" portable,autre),enfin ce genre de chose.

J'ai une petite expérience pour ce coup là, lors de mon Retex du Trek West Highland Way clind'oeil

- L'étape Rowardennan/Inverarnan est franchement indigeste avec les sacs à dos, sous la pluie. Sommairement, c'est plat sur la carte, mais dans la réalité, vous longez des récifs en galopant sur des rochers glissants, grimpant et descendant sans arrêt. En "dénivelé moyen nul", j'ai trouvé cette étape bien plus pénible que l'ascension de l'Escalier du Diable (~1800m).

A ce sujet, au vu de la pénibilité et des paysages je conseille lourdement aux amateurs de rando de commencer directement à Inverarnan (navette qui s'arrête de l'autre côté de la rive, en face du pub, via un pont ouvert le jour). A partir de la commencent les montagnes et les yacks. clind'oeil

Un rocher s'éboulant sous mes pieds, je me suis vautré de tout mon long avec une petite entorse à la cheville (articulation bloquée par la douleur). En temps normal, ça passe à peu près, mais avec tout le barda, sous la pluie, avec les moustiques qui arrivent quand vous soignez votre blessure, ça devient pénible.

En gros, les cartes écossaises et certains guides étaient plutôt imprécis et le dénivelé mal relevé. C'est à dire que l'étape est censée durer 6 à 7h sur 20km avec dénivelé quasi-nul, alors qu'il y a sans arrêt des sursauts à +/-50m. Mon gps a mesuré presque 500m montants au total sur beaucoup plus de km !
Ajoutes à cela une pluie permanente depuis le lever du jour à la tombée de la nuit, sans interruption si bien que cela a traversé toutes les protections, et pompon sur le gâteau, une entorse aux deux tiers du chemin.
Un bonne mise en situation à l'américaine....

Le choix était  :
- soit de s'arrêter pour ne pas empirer l'entorse, monter le campement et tenter d'allumer un feu. Mais absolument tout était détrempé, par l'humidité complète d'ordinaire, et a été aggravé par la pluie battante. Le coup du bois mort sec en dessous des premières couches d'écorce ne fonctionne pas. Donc nous et le matos étions trempés jusqu'à l'os. Aucune petite zone "moins mouillée" ou surélevée acceptable pour planter le campement, même au milieu du chemin de caillou (pour rappel, le camping sauvage est interdit sur une bonne portion du trek), ça fait sploutch sploutch partout.
En gros :
Humidité :
Omniprésente, avec des pointes sans doute à 100%. En gros, tous les vêtements deviennent peu à peu humides puis mouillés. Rien ne sèche : les chaussettes et les chaussures sont moites, et les sacs se mettent à peser un peu plus lourds.
A titre d'exemple, j'avais choisi de plastifier les cartes, mais pas les descriptifs. Voici la différence, seules les cartes (intactes) ont été mouillées :
Les allumettes sont devenues un peu trop humides pour être utilisées, même sous zip. Le temps de les sortir les détruit déjà un peu. Le briquet fonctionnait, mais dans le cas contraire je n'aurais même pas cherché à jouer avec un firesteel.

- ou bien prendre sur soi et marcher sur une distance et une durée à peu près inconnues avec une entorse jusqu'au refuge de l'étape, ce que j'ai décidé sans sourciller clind'oeil

Rétrospectivement, ma grosse erreur a été de ne pas avoir croisé et recroisé les infos sur cette étape, qui a été la seule vraiment coriace alors que sur la  carte c'était une promenade de santé.
Je pense que cela doit juste faire partie de pas mal de préparations : un itinéraire jamais parcouru IRL !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8293
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par troisgriffes le Jeu 2 Mar 2017 - 21:30

"Je pense que cela doit juste faire partie de pas mal de préparations : un itinéraire jamais parcouru IRL !"
Bah!
Même en ayant déjà fait le parcours et pas bleu-bite tu peux avoir des surprises.
Genre ,le petit ruisseau qui se transforme en véritable torrent de montagne et donc te force à faire un détour imprévu
ou le coup du terrain qui avec la pluie se transforme en pataugeoire et donc fout en l'air la moyenne que tu avais prévue et
tu te retrouve à monter le bivouac dans une zone complétement pourrie...

"Aucune petite zone "moins mouillée""
Des fois,une zone "sèche" est une zone sortant juste de l'eau! Very Happy
Après  tu peux te retrouver à utiliser la pelle pour faire ton propre monticule et à presser des boules de terre dans une de tes chaussettes
afin d'avoir une surface un peu moins mouillée pour lancer le feu.voir renoncer au feu et passer en mode cassoulet réchauffé sous les aisselles!
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2423
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par montargie le Ven 3 Mar 2017 - 22:41

Une idée en passant...

Comment pourrait-on créer un "stress test" pour notre BOB; afin de tester en toute sécurité l'efficacité de ce dernier en cas d'évacuation.

J'ai mes idées, mais messieurs les anglais tirez en premier !

________________________________________________________
Si le "plan A" ne fonctionne pas, il reste 25 lettres dans l'alphabet!
avatar
montargie
Membre

Masculin Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 19/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par Philippe-du-75013 le Sam 4 Mar 2017 - 7:32

Une bonne randonnée pédestre avec bivouac en autonomie.
J'ai testé et rodé mes chaussures de marche au bois de Vincennes (bois parisien mais chemins de terre et vrais sentiers).

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1277
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par Kyraly le Sam 4 Mar 2017 - 7:44

Tu pars camper une nuit en forêt et tu ne prends que ton BOB, sans réfléchir tu traces 2h en forêt et tu essayes de monter un bivouac et de rentrer le lendemain...

Après cela ton BOB devrait être different
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 515
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par Résilient le Sam 4 Mar 2017 - 8:12

Tu demandes à un ami qui partage tes craintes et tes préparatifs de t'appeler une fois à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit pour déclencher une évac' non planifiée par toi-même.

(Idée recommandée par un ancien militaire, membre du fofo : Patagon)

________________________________________________________
Il n'y a pas de solution parfaite. Il n'y a que des compromis intelligents.
"Il n’y a pas de bons résultats, mais il y a toujours la possibilité d’un résultat moins mauvais". D. Orlov
avatar
Résilient
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 789
Localisation : Tu vois la France ? Tu vois son cul ? Au milieu
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu as l'air malin avec ton BOB maintenant.

Message par montargie le Mar 7 Mar 2017 - 17:55

Je synthétise vos propositions pour le moment:
- passer une nuit en forêt avec son BOB
- faire une courte randonnée avec son BOB
- avec un déclenchement "par surprise"

________________________________________________________
Si le "plan A" ne fonctionne pas, il reste 25 lettres dans l'alphabet!
avatar
montargie
Membre

Masculin Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 19/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum