Communiquer quand plus rien ne marche

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Rammstein le Mer 30 Mai 2007 - 15:29

Le sujet a déjà été évoqué dans un autre fil il me semble : que faire quand le téléphone ne fonctionne plus, que les liaisons GSM sont engorgées et qu'internet a rendu l'âme faute d'électricité ?

Exception faite du pigeon voyageur ou du "postman", j'ai bien peur qu'il n'y ait plus d'espoir pour les communications rapides sur de longues distances.

Pour les communications sur courtes distances par contre, il reste la CB et le talkie walkie, que l'on trouve à prix modique (29 euro le set de 4 de la photo). Cet équipement est digne de figurer dans un BOB :



Enfin les amateurs de militaria pourront prospecter du côté des téléphones militaires de campagnes. Ces appareils nécessitent quelques kilomètres de câble, mais une fois la liaison établie c'est fiable.



Si vous avez d'autres solutions, elles sont les bienvenues !

Rammstein
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5026
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Andros le Mer 30 Mai 2007 - 16:23

Dans la catégorie "pas cher", on trouve souvent dans les vides-grenier des appareils CB pas cher, entre 35 € et 15 €.

Avec une batterie 12 V qui va bien, on a une radio simple à utiliser. Bon OK tout le monde peut entendre, mais si vous parlez de choses anodines ou en codé, ca ira. Et c'est vraiment pas cher... mais c'est lourd. A utiliser en statique.

Sinon Rammstein tu as un lien pour les 4 talkies à 29 € ? C'est intéressant !

Moi je vais regarder pour des talkies avec "headset", pour avoir les mains libres , c'est important quand on veut se mettre du camouflage sur le visage et ramper ensuite en groupe tactique sur le sol détrempé pour voler les poules du voisin.
avatar
Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Rammstein le Mer 30 Mai 2007 - 16:51

Salut Andros,

Faudrait que tu nous postes une photo de ta CB, pour voir. Sur ebay on trouve également des générateurs manuels en 12V avec batterie pour alimenter radios et téléphones de campagne.



Que du bonheur à transporter !

Si tu fais un tour en Allemagne, le set de 4 talkies est en promo à 29 euro chez Tchibo, une chaîne de magasins (à l'origine une chaîne de cafés) qui dispose également de rayons dans les supermarchés Marktkauf, DM-Markt...

Chez Rossmann le set de 2 est à 17 euros.

Toujours en Allemagne, j'ai vu qu'il y a des promos sur ce type d'article chez Décathlon en ce moment. Voir si en France ils font de même.

Reste également ebay avec des prix similaires. Vu le coût modique de ces objets et leur fragilité, mieux vaut en avoir plus de 2.

Rammstein
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5026
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Andros le Mer 30 Mai 2007 - 16:55

Sinon je viens de voir que les batteries de mot et de scooter sont plus légères (et toujours en 12V)
avatar
Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par geispe le Mer 30 Mai 2007 - 17:19

il faudrait déjà voir ce qu'il y aurait d'important à communiquer ? je ne vois pas... déjà que je ne communique pas beaucoup aujourd'hui... çà ne risque pas de me manquer...

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Andros le Mer 30 Mai 2007 - 17:52

Par exemple :

- pouvoir communiquer entre voisins (sans que d'autres s'en rendent compte par exemple)

- pouvoir communiquer avec quelqu'un qui est parti à la ville : voire mettre en place une chaîne de relais :
A (en ville) : il veut bien transporter le bois mais pas avant Jeudi
B (à mi-chemin) : il veut bien transporter le bois mais pas avant Jeudi

C (à la maison) : Qu'il aille se faire f*

B : Qu'il aille se faire f*
A : Cher monsieur, cela ne va pas être possible
avatar
Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Capausoleil le Mer 30 Mai 2007 - 20:21

Rammstein a écrit:Exception faite du pigeon voyageur ou du "postman", j'ai bien peur qu'il n'y ait plus d'espoir pour les communications rapides sur de longues distances.

Ben si...Il y a la VHF, une sorte de CB mais beaucoup plus puissante (couverture mondiale dans les meilleurs cas). C'est celle utilisé par les radio-amateurs ou les marins aux "grand large".
En france il faut passer le Certificat Restreint de Radio Telephoniste, pas cher et pas bien compliqué...
Mais dans une periode de "trouble" qui s'en souciera ?

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Andros le Mer 30 Mai 2007 - 21:25

Capausoleil, je crois savoir que si tu veux la licence radio en France, alors tu es mobilisable par les autorités en case de Plan Orsec.

C'est pas un mal, mais c'est à chacun de savoir s'il est prêt à accepter cette situation.
avatar
Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Capausoleil le Mer 30 Mai 2007 - 21:48

Andros a écrit:Capausoleil, je crois savoir que si tu veux la licence radio en France, alors tu es mobilisable par les autorités en case de Plan Orsec.
C'est pas un mal, mais c'est à chacun de savoir s'il est prêt à accepter cette situation.


Tu vas rire....Mais je ne le savais pas et je l'ai la licence.... Rolling Eyes
En passant les permis mer, le "bateau-ecole" proposait de la passer en meme temps alors je l'ai passé....
On avait un petit livret à apprendre et l'examen se fait de façon tres "cool"
Je n'ai pas de radio (pas d'utilité pour l'instant...Jusqu'à ce qu'on soit plusieurs à en posseder une ) mais si tu en declares une...Il peuvent te "requisitionner" pour transmettre des informations, alors ! help
Ben je vois qu'une solution...Comme pour le reste du materiel "dont on ne parle pas" (ça me rappelle un film cette expression !)

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Andros le Mer 30 Mai 2007 - 22:38

Capausoleil a écrit:Je n'ai pas de radio (pas d'utilité pour l'instant...Jusqu'à ce qu'on soit plusieurs à en posseder une ) mais si tu en declares une...Il peuvent te "requisitionner" pour transmettre des informations, alors !

Voilà , c'est ca en fait, je me souviens, c'est la radio qu'ils prennent, pas toi.

Comme quoi il faut faire gaffe avec ce que l'on croit savoir (ou se souvenir)
avatar
Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par l ours le Jeu 31 Mai 2007 - 3:01

Capausoleil a écrit:
Tu vas rire....Mais je ne le savais pas et je l'ai la licence.... Rolling Eyes
En passant les permis mer, le "bateau-ecole" proposait de la passer en meme temps alors je l'ai passé....
On avait un petit livret à apprendre et l'examen se fait de façon tres "cool"
....

la licence que tu as passé en sus du permis mer doit etre pour la VHF marine, beaucoup plus simple que la licence radio amateur qui comporte des connaissances en electronique et tout le tsouin tsouin

l ours
Membre

Masculin Nombre de messages : 7
Age : 47
Localisation : toulouse
Emploi : sans pour l'intant
Loisirs : me balladé sur les forums faute de mieux
Date d'inscription : 19/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Capausoleil le Jeu 31 Mai 2007 - 13:29

Effectivement , Ours....C'est certainement pour cette raison que ça s'appelle "Certificat resteint de Radiotelephoniste"

C'est une petite carte plastifiée (Rigolez pas de la photo...) moqueurlangue :





Mais bon...Pour le sujet qui nous interesse, c'est a dire la communication "longue distance", je pense que ce serait mieux qu"une CB de voiture....Surtout que les "Ondes" risquent d'avoir de la "place" pour circuler apres le P.O Very Happy


Dernière édition par le Jeu 31 Mai 2007 - 19:48, édité 2 fois

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Rammstein le Jeu 31 Mai 2007 - 13:39

Voilà l'exemple typique qui fait que je déplore le manque criant de demoiselles blondes à forte poitrine sur ce forum ! Passons...

Est-il possible de se procurer du matériel VHF sans fournir une quelconque licence ?

Rammstein

PS : un conseil, masque toutes les informations (photo incluse) ! A partir du numéro de la carte il est possible de retrouver ta trace.
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5026
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Capausoleil le Jeu 31 Mai 2007 - 13:43

Encore une remarque de ce genre et je l'enleve.... lol!

Sinon pour le matos, je pense qu'il faut presenter la licence....Un peu comme le "permis de chasse"...
Ou bien tu t'en procures une.....Autrement ! siffle

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par KrAvEuNn le Ven 1 Juin 2007 - 6:26

Andros a écrit:Oui mais moi je sais que tu doubles le Vatican, tu travailles en fait pour Raël, certaines de tes tournures de phrases ne trompent pas !

Ah mais.

Sinon comment tu fais pour les RTT en tant qu'agent double ? C'est cumulatif ?

En fait, je suis Raël fumeur ...les RTT, c'est multipliable à l'infini, comme les pains (essence divine oblige). zarbi

Pour revenir au sujet : à quoi peut servire de communiquer sur longue distance si la vie socio-économique se contracte sur le local ? Et comment alimenter vos bidules, si l'électricité manque ?

PS : (Une seule solution, développer vos capacités télépathes)...ok, je sors rir

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   
avatar
KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7499
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Andros le Ven 1 Juin 2007 - 7:02

Longue distance, longue distance...

Le talkie a une porté de 5 km (maxi), la CB pas terrible-terrible non plus.

C'est plus comme pour mes exemples (relais, tactique...)
avatar
Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Zapata le Mar 15 Jan 2008 - 20:59

Bonjour,

Pour les télécommunications, il faut faire un peu de tri.

En gros, il y a :

* La HF (les ondes courtes, entre 2 MHZ ou 150 mètres, et 30 MHZ ou 10 mètres de longueur d'onde).

* La VHF (les ondes plus courtes, entre 30 MHZ ou 10 mètres, et 300 MHZ ou 1 mètre de longueur d'onde).

* La UHF (les ondes encore plus courtes, entre 300 MHZ ou 1 mètre, et 3000 MHz ou 10 centimètres de longueur d'onde).

Il y bien d'autres fréquences utilisables, en deçà et au delà de ces trois, mais elles sont moins utiles au besoin individuel de communiquer.



LA HF

Avec la HF, on peut entrer en contact avec le monde entier (mais pas toujours 24H00 / 24H00, ni 7 jours / 7 jours), pourvu que la puissance émise soit d'environ une centaine de watts (soit celle d'une ampoule électrique).

Pour avoir une fiabilité de liaison mondiale, qui soit presque continue, il faut monter environ à 500 watts ou 1000 watts (1 kw) de puissance émise.

Par contre, avec une dizaine de watts seulement, des liaisons mondiales sont encore possibles, mais pas aussi fréquemment. Toutefois, cette puissance d'une dizaine de watts est suffisante pour assurer de bonnes liaisons régionales (jusqu'à quelques milliers de kilomètres, soit au moins toute l'Europe de l'Ouest, en ce qui nous concerne). Mais, sans jamais être sûr d'une fiabilité à 100 % (qui est d'ailleurs impossible à obtenir, quelle que soit la puissance utilisée, en HF).

En fait, tout dépend de la qualité de l'ionosphère (des couches réfléchissantes, très hautes, entre 80 et 300 km d'altitude), qui varient en fonction de plein de paramètres, dont l'activité du Soleil).

Il y a aussi l'emplacement des stations (forêt, désert, mer, campagne, ville), et la nature des antennes, qui ont un effet sur la portée de l'émetteur et la qualité de la réception.

Le mode de communication joue également un rôle, et le morse porte plus loin que la voix, par exemple, pour une même puissance HF.

Avec des antennes et des fréquences bien choisies, la HF est également utilisable à très courte distance, entre zéro et quelques centaines de kilomètres, même dans des régions très montagneuses et encaissées.

Tout ce qui précède est valable à condition qu'il n'y ait pas de brouillages ou d'autres perturbations importantes, sur les fréquences utilisées, sinon la communication peut ne pas être possible, même si les autres conditions sont remplies (puissance suffisante et ionosphère favorable).

Comme signalé dans des messages précédents (d'autres participants), le matériel HF est en vente libre (en France), assez cher, et il ne peut être utilisé que par une personne détenant une autorisation (licence maritime, aviation, radioamateur), et sur certaines fréquences correspondantes, tout en payant une taxe annuelle.

Apprendre à s'en servir (sauf manipuler le morse) n'est guère plus compliqué que d'utiliser une CB, dont on reparlera plus loin.

Dès que l'on dépasse la cinquantaine de watts, les équipements deviennent lourds, encombrants, et gourmands en électricité (un émetteur de 100 watts HF peut exiger le double ou le triple de puissance pour son fonctionnement, ce qui fait 25 ampères en 12 volts, et impose une alimentation secteur ou par grosse batterie).

La CB est efficace pour des liaisons à quelques dizaines de kilomètres, et même centaines de kilomètres (en étant au sommet d'une montagne). Parfois, toujours à cause de l'ionosphère, elle peut même porter à des milliers de kilomètres, sans que l'on puisse utiliser cette possibilité pour des liaisons régulières. Le problème, c'est que quand on peut porter à des milliers de kilomètres, c'est aussi le cas de plein d'autres stations dans le monde, qui arrivent alors toutes dans votre CB, au point de souvent empêcher toute communication locale (même à quelques kilomètres de distance).

La CB n'est pas chère, compacte, légère, pas trop consommatrice de courant, et elle existe aussi en matériel portable (pour des portées de quelques kilomètres). Elle n'impose ni taxe annuelle, ni examen.



LA VHF

Cette fois, et normalement, on ne peut pas communiquer plus loin que la ligne d'horizon (donc de plus en plus loin, en prenant de l'altitude) et en vue directe (sans obstacle entre les deux stations). Des phénomènes divers permettent parfois d'établir le contact, même si ces conditions ne sont pas remplies. Il y a aussi d'autres phénomène saisonniers (toujours avec l'ionoshère, ou bien l'atmosphère) qui amènent à faire des liaisons sur quelques centaines à quelques milliers de kilomètres, mais de façon aussi aléatoire que temporaire.

Parmi les matériels en vente libre (en France), on trouve des VHF marine, aériennes, radioamateurs, avec des puissances comprises habituellement entre un watt et une cinquantaine de watts au plus.

Les modèles maritimes impliquent (lors de l'achat) le remplissage d'un bordereau d'attribution d'un indicatif, et le paiement d'une taxe annuelle d'utilisation. Cette utilisation est limitée au fait d'être en mer (et elle est donc interdite à terre).

Les modèles aviation n'imposent ni bordereau, ni taxe annuelle d'utilisation, mais leur usage est également limité au fait d'être en l'air (planeur, avion, montgolfière, etc.) et à l'utilisation d'un indicatif (celui de l'aéronef où l'on se trouve).

Les modèles radioamateurs sont utilisables en liaison directe, ou bien via des relais, qui permettent de facilement multiplier par dix la portée (plusieurs centaines de kilomètres, parfois). Là encore, l'utilisation implique d'avoir passé l'examen correspondant, et d'utiliser l'indicatif qui a été alors attribué.



La UHF

C'est un peu comme la VHF, sauf qu'existent aussi d'autres matériels, également en vente libre, sans taxe annuelle et sans examen. Ce sont les petites radio dites PMR, avec 0,5 watts de puissance, avec une portée de quelques centaines de mètres (en forêt épaisse ou en ville), et jusqu'à environ trois à cinq kilomètres (en vue directe, bien dégagée).

Ces modèles ont été précédés par d'autres (LPD), de moindre puissance (un dixième de watt) et travaillant sur des fréquences presque identiques. Leur portée est plus réduite : de quelques dizaines de mètres à environ un kilomètre (en vue directe). Par contre, l'on dispose de 69 canaux différents à utiliser, ce qui laisse de la place à bien du monde (compte tenu de la portée maximale).



POUR LES UTILISATEURS DE CE SITE

Il n'a pas été fait mention des matériels professionnels, très chers (même d'occasion), pas toujours en vente libre, et qui tous nécessitent de payer des taxes élevées pour se voir attribuer des fréquences privées (en VHF ou en UHF), et le droit de les utiliser.

En résumé, et pour un petit groupe dont les membres veulent garder le contact, en pleine nature ou en ville, alors qu'ils sont distants de quelques centaines de mètres, les PMR sont la meilleure solution (coût, autonomie, poids, volume, simplicité d'utilisation). De plus, leur faible portée minimise le risque d'être brouillé par d'autres utilisateurs.

Il en est de même pour les LPD, dont la faible portée est aussi un atout dans certaines circonstances : disposer d'une plus longue durée de fonctionnement (moindre puissance = moindre consommation), bénéficier d'une relative confidentialité (faible portée maximale), pour échanger des informations dans un rayon de quelques dizaines de mètres (groupe coordonné, en progression dans une forêt ; membres d'un navire ; cordée d'alpinisme ; équipe de spéléologie...).

Par contre, et pour gagner un peu en portée, il y a la CB, avec un risque supérieur de brouillage (quand les conditions le permettent). Le matériel est alors un peu plus lourd et encombrant (même en portable).

Pour une situation maritime et des portés plus importantes, de quelques kilomètres à quelques dizaines de kilomètres, les VHF marines sont la solution (plus chère à l'achat, comme à l'utilisation du fait de la taxe annuelle, avec moins d'autonomie, plus de poids et d'encombrement même en version portable). Même commentaire pour les VHF aériennes (sauf en ce qui concerne la taxe annuelle).

Plus économique (surtout en portable), il y a la solution des matériels radioamateurs, mais il y a alors une autre contrainte : il est interdit de les utiliser pour des conversations privées, et seules des communications dont les contenus sont techniques (discuter de son matériel, de ses antennes, de science...) sont autorisées, ce qui les rend impropres à un usage d'échange de messages plus personnels. Seules dérogations : les communications liées à des situations de catastrophes, pour assurer les échanges de messages officiels des divers organismes impliqués, en pareil cas (Croix Rouge, Sécurité Civile, etc.) ; ou bien celles ayant trait à des opérations de demande de sauvetage ou de soins.

Quand il faut garder le contact à plusieurs centaines de kilomètres, seule la HF peut être utilisée, avec les mêmes contraintes que précédemment s'il s'agit de matériel radioamateur, et avec l'obligation d'être à bord d'un bateau pour le matériel maritime (d'un avion pour le matériel aéronautique).

Il existe des "pirates", qui utilisent des matériels divers (HF, VHF, UHF), sans licence, ni taxe, ni indicatif officiel, pour faire un peu la même chose que ce que l'on entend en CB, avec le risque de brouiller des communication de sécurité, de se voir confisquer tout leur matériel, en plus de payer une forte amende, et d'être condamné, en cas d'arrestation.

A ce sujet, et dans "l'esprit" de ce site, il faut bien garder en mémoire que chaque fois que l'on utilise du matériel de radio, il n'y a pas que son ou ses correspondants qui peuvent entendre, mais toute autre personne équipée et à portée.

Comme cela a été évoqué dans des messages précédents, rédigés par d'autres participants, se pose un problème de confidentialité, avec la radio. Utiliser des conventions, convenues à l'avance, entre membre d'un même groupe, permet d'éviter ou de limiter la compréhension des informations échangées. L'usage de telles méthodes est interdit en CB (en France), tout comme sur les fréquences des radioamateurs. Par contre, il est toléré et courant en VHF et en HF marine (par exemple, il y a les patrons pêcheurs qui se communiquent les bons endroits de pêche, en évitant que les concurrents ne les utilisent, par exemple).

Et puis, surtout à courte distance, il y a des moyens bien plus simples et discrets de communiquer (gestes, cris d'animaux, signaux avec une lampe torche ou un miroir).

L'emploi du téléphone de campagne a aussi déjà été évoqué, sur ce site. Et c'est effectivement un moyen économique, simple et efficace, de communiquer discrètement, entre points fixes, sur des distances raisonnables (jusqu'à quelques centaines de mètres).

Pour minimiser la dépense, faire les dépôts-ventes, les Emmaüs, les vide-greniers, les Cash-Converters, les braderies, est un bon moyen de s'équiper économiquement (surtout en CB et en PMR), à condition de pouvoir et de savoir vérifier ce que l'on achète.

Pour les VHF marines, il y a aussi des braderies et des dépôts-ventes spécialisés, dans les régions côtières, sans oublier les sites Internet et les petites annonces des revues. Le matériel radioamateur d'occasion se trouve principalement chez les revendeurs spécialisés (de matériels neufs), et par les petites annonces des sites Internet spécifiques (ou des magazines techniques).



En poussant loin la logique survivaliste, il faut savoir que le matériel de télécommunication (actuel) a une durée de vie de quelques années à quelques décennies tout au plus (suivant le type d'équipement, les conditions d'utilisation, la fréquence de l'usage). Même stocké neuf, et jamais utilisé, le matériel électronique "vieillit" tout seul. Dans tous les cas, réparer ou simplement maintenir ces équipements actuels (au-delà de changer un fusible), implique de disposer de sérieuses compétences en électronique, d'un stock adéquat de pièces détachées, d'un équipement minimal de mesure et de réglage, d'un outillage spécial. Autrement dit, une fois privés de l'environnement technologique adéquat, tous ces matériels (encore une fois, actuels) seraient en voie de disparition rapide (en une génération humaine, tout au plus).

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Tabula Rasa le Ven 29 Fév 2008 - 23:39

Sinon pour le matos, je pense qu'il faut presenter la licence....Un peu comme le "permis de chasse"...
Vous pouvez vous procurer des radios portatives 144MHz que l'on utilise en vol libre et ce sans présenter de licences.

a titre d'exemple voici un des fournisseurs de mon club et sa page accessoires:

radios de vol libre


Dernière édition par Tabula Rasa le Mer 5 Mar 2008 - 15:20, édité 1 fois

________________________________________________________
"Il est plus facile de ne laisser aucune trace
Que de marcher sans toucher le sol"

Tchouang Tseu
avatar
Tabula Rasa
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 104
Age : 41
Localisation : Moselle
Emploi : informaticien (réseaux et télécom)
Loisirs : parapente, alpinisme, survie, histoire du Japon
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Zapata le Sam 1 Mar 2008 - 14:40

Tabula Rasa a écrit:
Sinon pour le matos, je pense qu'il faut presenter la licence....Un peu comme le "permis de chasse"...
Vous pouvez vous procurer des radios portatives 144MHz que l'on utilise en vol libre et ce sans présenter de licences.

Bonjour,

La vente de tous les matériels radioamateurs (HF, VHF, UHF), ainsi que la vente des matériels aviation (VHF), sont totalement libres, en France, actuellement.

Pour le matériel marine (MF, HF, VHF), se posera la question de la licence à remplir (pour laquelle le vendeur communiquera les coordonnées du client).

Pour le matériel professionnel, cela dépend des cas, en neuf.

Pour le matériel "non civil", ne pas y compter, en neuf...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Armageddon974 le Mar 11 Mar 2008 - 17:49

Merci Zapata, j'en ai appris beaucoup sur ce moyen de communication grâce à un seul message. C'était très instructif et je viens de réaliser que d'acquérir de solides connaissances dans ce domaine est vital pour un survivaliste organisé.

Merci beaucoup !

Philippe

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par luxferrrare le Mar 18 Mar 2008 - 10:08

Sur un autre fil (je ne le trouve plus!) on a abordé la possibilité de coupler ordinateur et radio dans le but d'échanger des fichiers. Grâce à un logiciel je crois...
Cette idée me semble très intéressante afin de partager plans, recettes, vidéo pas à pas, concernant les techniques de survie hors internet.
Quelqu'un pourrait-il m'en dire plus et m'expliquer comment installer cela sur mon ordinateur?
Merci!
avatar
luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 44
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par vigo le Mar 18 Mar 2008 - 17:47

@luxferrrare
Vas dans ''campement et habitat ''
J'ai mis 2 photos dans '' galerie "" "" albums des utilisateurs"
Il s'agit d'un plan et d'une réalisation de décodeur.
avatar
vigo
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 311
Age : 56
Localisation : rhone-alpes
Date d'inscription : 02/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Zapata le Mar 18 Mar 2008 - 19:48

luxferrrare a écrit:Sur un autre fil (je ne le trouve plus!) on a abordé la possibilité de coupler ordinateur et radio dans le but d'échanger des fichiers. Grâce à un logiciel je crois...
Cette idée me semble très intéressante afin de partager plans, recettes, vidéo pas à pas, concernant les techniques de survie hors internet.
Quelqu'un pourrait-il m'en dire plus et m'expliquer comment installer cela sur mon ordinateur?
Merci!

Bonsoir,

Avec un ordinateur, par exemple un portable, pourvu d'une carte son (et parfois même sans la carte son, avec certains logiciels), plus quelques câbles et un petit logiciel d'émission/réception (dont certains d'entre eux sont gratuits), il est possible d'échanger des messages écrits, des images fixes, des plans et des schémas, etc.

En HF, la bande passante (en bref, le débit) est faible, et diffuser une image très détaillée peut prendre plus d'une minute, parfois une dizaine et plus encore. Pour du texte, cela va plus vite, et dépend du type de transmission (et de la longueur du message, bien sûr).

En effet, ces lettres du messages peuvent être transmises (automatiquement, grâce au logiciel) en morse, en RTTY (l'équivalent, en radio, du télescripteur par fil téléphonique), en ASCII (le codage des caractères en informatique), et bien d'autres modes encore.

Certains de ces modes permettent même de corriger les erreurs de caractères (jusqu'à un certains point) générés par les parasites qui brouillent parfois la transmission.

En règle générale, on transmet entre quelques caractères à la seconde, et quelques dizaines de caractères à la seconde.

Pour les images et les dessins, le procédé le plus simple est la version radio de la télécopie que nous connaissons tous, via notre téléphone.

En VHF et en UHF, existent d'autres modes, plus rapides (de plus fort débit).

Dans tous les cas, à la réception, le logiciel décode et traduit les signaux en caractères (ou en images) compréhensibles, que l'on peut imprimer sur papier, et sauvegarder sur un support informatique.

Rentrer dans les détails dépasse le cadre de simples messages comme celui-ci, mais aller fouiller sur Internet avec des mots comme décodage, CW (morse), RTTY, TOR (telex over radio), ou bien dans des sites de radioamateurs et des sites d'écouteurs radio, sera un bon moyen pour commencer à vous mettre au courant.



Normalement, ces types de transmissions ne sont possibles qu'aux radioamateurs licenciés, et aux détenteurs de licences pour la bande marine ou aviation. Ils ne sont donc pas autorisés en CB et autres PMR.

Bien que presque plus utilisé de nos jours, il existe aussi un autre canal de communication, au moyen du fil de votre téléphone, si vous avez encore ce type de communication, chez vous. Il ne s'agit pas de l'Internet, mais d'une liaison directe, entre votre poste téléphonique et celui de votre correspondant, au moyen d'anciens modem adaptés, dits à bas débit (et trouvables pour moins de 50,00 euros).

Vous convenez d'une heure précise pour échanger vos messages, éventuellement en passant un appel préalable. L'un des deux met son ordinateur en marche en mode réception, et l'autre en fait autant en mode émission. On lance le processus, le modem appelant compose le numéro, le modem appelé décroche, puis les deux ordinateurs se synchronisent, et l'envoi se fait. Eventuellement, on inverse les rôles si des fichiers doivent voyager dans l'autre sens. Une fois terminé, on débranche les deux modems, et on arrête les ordinateurs, rendant la ligne téléphonique libre pour des appels normaux.

C'était le seul moyen d'échanger des fichiers informatiques (textes, images, logiciels...), à distance, quand les messageries Web et les e-mails n'existaient pas encore.

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par Zapata le Lun 14 Avr 2008 - 22:02

Bonsoir,

Un des modes automatiques, parmi les plus simples, les plus rustiques, les plus efficaces, de transmettre un message textuel (lettres, chiffres, signes), en ondes courtes, c'est le Hellschreiber.

On trouve des logiciels gratuits, sur le net, et ce mode est extrêmement efficace, même en cas de brouillages divers ou de mauvaise propagation, parce que ce n'est pas l'électronique qui doit gérer le décodage, à la réception, mais l'oeil de l'opérateur, et notre cerveau est bien plus performant pour cette tâche que tout système informatique.

Nous sommes capables de comprendre un texte, et de reconnaître les lettres qui le constituent, là ou un logiciel d'OCR (de reconnaissance de caractères) échoue lamentablement, du fait de la déformation de ces lettres.

Si l'on veut se passer de tout matériel péripérique, et toujours pour du textuel (lettres, chiffres, signes) seul le Morse convient (à part la voie humaine), mais il ne s'apprend pas facilement et vite, bien qu'il reste accessible, avec un minimum de persévérance. On trouve aussi des logiciels gratuits d'apprentissage du Morse, sur le net.
Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer quand plus rien ne marche

Message par vigo le Lun 14 Avr 2008 - 22:23

un petit lien pour apprendre le ''morse''.
télécharger " ehocw ", pour s'entrainer....c'est sympa.
Mais apprenez aussi le code "Q" et "Z" c'est plus rapide pour communiquer en morse que de taper toutes les lettres.
les cibistes utilisent aussi le code "q" "qso, qsl etc...et les militaires dans les années 80 le code "z" zbi, zbo etc...
avatar
vigo
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 311
Age : 56
Localisation : rhone-alpes
Date d'inscription : 02/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum