Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par tarsonis le Dim 22 Aoû 2010 - 18:32

Salut à tous !
En revenant d'un petit tour des pays de l'Est, il m'a paru intéressant de parler d'un ouvrage sur le forum (le moteur de recherche de forumactif forum n'étant toujours pas réparé, j'espère ne pas empiéter sur un sujet le traitant déjà clind'oeil ).
Il y a une multitude de situations dans lesquelles on se doit de communiquer avec une personne ne maîtrisant pas notre langue (que l'on soit dans le besoin, ou que l'on propose notre aide), et réciproquement. L'anglais aide beaucoup, mais j'ai pu voir que, passé une certaine limite territoriale, et avec certaines tranches d'âge, c'est plus qu'aléatoire (mélange russe/franglais pour pouvoir se comprendre, et même chimie/latin en pharmacie !).
Dans de nombreuses situations, on se retrouve même en manque de vocabulaire (imaginez expliquer une panne moteur à un policier polonais...big badaboum).

Le petit bouquin nommé Point-It m'a été d'un grand secours.

Le fascicule a grosso modo la taille d'un passeport, et il est découpé en thèmes : nourriture, soins, panne voiture, matériel, etc... il suffit de montrer à son interlocuteur l'objet dont on a besoin.



Quasiment tous les éléments présentés sont communs aux pays limitrophes (roue de secours, pansements, dentifrice, piles, clef usb, etc...), et pour une bonne partie connus des la plupart des pays du monde.

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par grosminet le Dim 22 Aoû 2010 - 18:39

64 pages, 45 grammes et un prix de 7 euros, c'est en effet une bonne idée !

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par Invité le Dim 22 Aoû 2010 - 19:31

Dans le même genre, mais en pictogrammes : kwikpoint
Je les trouves plus clairs, plus complets, et plus chers.
Après ca peux toujours donner une base pour en faire un perso adapté à ses besoins, en effet en cliquant sur l'image correspondant à un ouvrage on voit l'intérieur (avec une faible résolution naturellement).

Si c'était pas aussi cher ou que j'avions plus de sous j'achèterais bien
Law Enforcement Visual Language Translator
Medical Visual Language Translator
Pour le reste on doit pouvoir se débrouiller ? Pour les choses moins "graves" que le médical ou les forces de l'ordre, et qui semble plus proche de ton manuel, ce doit être le International Translator

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par Le_Celte le Dim 22 Aoû 2010 - 21:02

Dans le même genre il y a le "jépalémo" (édité par le guide du routard)
En le complétant avec les chiffres écrits dans la langue locale (dans mon cas Népali et Birman) ca aide bien.
Si on sais dessiner et qu'on est un peu comédien il y a moyen de "communiquer" sur des thèmes simples sans trop de problèmes.

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

http://www.le-projet-olduvai.com/t3474-communiquer-sans-connaitre-la-langue-de-son-interlocuteur

Message par Vence le Mar 7 Fév 2012 - 12:40

J'utilise l'alphabet radio au téléphone généralement lorsqu'il s'agit de donner un nom de personne, de rue, de lieu et que je ne parle pas la langue du pays, comme ici. Cela évite les incompréhensions générées par les accents.

Si vous ne parlez pas l'anglais, et que vous voulez dire "FJOLLDUKGEN" il suffira de dire :
I spell the name (j'épelle le nom):
"F" as (comme) Foxtrot,
"J" as (comme) Juliette, etc.

Plus d'information sur les alphabets radio :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_radio

Vence
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par Da le Mar 7 Fév 2012 - 13:27

Et ?

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par Barnabé le Mar 7 Fév 2012 - 13:55

L'alphabet radio international est en en fait la troisième colonne du tableau, dans le lien que tu donnes. Il est dit aussi alphabet de l'OTAN ou code alpha. Le voici seul :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alphabet_phon%C3%A9tique_de_l%27OTAN

Il ya des syllabes à accentuer, selon l'usage anglais, qui n'est pas toujours intuitif pour un francophone. Elles sont marquées en gras dans ce tableau : http://www.toujourspret.com/techniques/transmission/radiotelephonie/code_alpha_international.php

Il ne faut pas très longtemps pour le mémoriser. Quand on l'a mémorisé, ce n'est pas très dur d'épeller, mais par contre pour comprendre un mot épelé ainsi, c'est pas évident (surtout si n'a pas de quoi noter, car il faut reconstituer le mot dans sa tête au fur et à mesure des lettres.
Si je vous dis
alpha lima lima echo mike alpha golf november echo
c'est pas évident de reformer le mot dans sa tête à la première écoute. Surtout qu'à l'international le mot peut être en français ou en anglais, plus rarement dans une autre langue...

Après l'avoir appris, entraînez-vous avec un proche, c'est rigolo...

Après, il y a des habitudes par pays. En France, au téléphone, je n'ai jamais entendu quelqu'un épeller ainsi, mais toujours en utilisant des prénoms : R comme Raoul, etc. Je crois que cette habitude vient de la tradition des PTT où les opératrices épelaient de cette façon.

Pour les chiffres, je n'ai jamais entendu épeller avec le code indiqué en bas de ton lien : nadazero, unaone... on épèle juste les chiffres un par un (on dit "un quatre" et non pas quatorze). L'exemple qu'ils donnent en-dessous est d'ailleurs en contradiction avec ce tableau : "118,975 MHz se prononce : "(One) One Eight (Decimal) Niner Seven Five"".
Les unités se disent avec le code alpha de la lettre en question : par exemple 120 W se dit un deux zéro whisky. Perso, c'est bien ça que j'ai entendu sur une radio, mais si quelqu'un habitué à pratiquer la radio pouvait confirmer...


Dernière édition par Barnabé le Mar 7 Fév 2012 - 14:22, édité 1 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par Barnabé le Mar 7 Fév 2012 - 14:23

Cavernator a écrit:Ben , une foie j'ai voulu faire comme ça, et la personne à l'autre bout du fil m'a dit qu'elle était pas militaire, mais bof, elle a compris quand méme.
Oui, comme je disais, c'est très peu courant en France. Pour autant, c'est pas seulement militaire, c'est aussi utilisé pour les comm radio civiles (aviation, marine, radio-amateur...).

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par appache le Mar 7 Fév 2012 - 18:30

En fait s'est surtout un code internationnal pour l'aviation.. Bien que le militaire va l'utilisé courament pour contrer toute les interférance possible avec une radio.

appache
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 286
Localisation : Quebec Canada
Emploi : Militaire
Loisirs : chasse, tir , survie , airsoft, lecture...Retourner sur le terrain dans mon métier
Date d'inscription : 02/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par ultima ratio le Mar 7 Fév 2012 - 19:13

On utilise une procédure tactique alliée "ATP" ( mais les chiffres sont en anglais comme l'a stipulé Barnabé et le tout est appelé phonie agrémenté de codes pour que cela soit inutilisable pour la personne n'étant pas formée et tout cela en restant sur un canal non crypté.(meilleure portée)
Le tout beaucoup plus complexe que ce que l'on entend dans les films.
Petit exemple: angel = altitude d'un avion ami en centaines de pieds.
devil = altitude d'un avion ennemi en dizaines de pieds.
Vous pouvez voir qu'en un seul mot on peut donner de l'information et le type de codage.
Etre lâché phoniste demande plus d'un an de formation.

________________________________________________________
Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière asséchée, le dernier poisson pêché, l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible.

ultima ratio
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Age : 44
Localisation : PACA
Emploi : Militaire
Loisirs : csm, vélo, tir à l'arc et arbalète
Date d'inscription : 22/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par tchenophilo le Mar 7 Fév 2012 - 20:23

Forme nous, c'est intéressant !

tchenophilo
Animateur

Masculin Nombre de messages : 487
Age : 47
Localisation : Liège
Emploi : Insertisseur d'emploi (j'aide les gens à en trouver)
Loisirs : Tout ce qui touche à la mécanique, léectricité et miam miam swaf !
Date d'inscription : 31/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par appache le Mer 8 Fév 2012 - 4:33

En dehors de l'alphabet phonétique, le reste sont des mot codes régionnales ou autres



Alpha
Bravo
Charlie
Delta
Echo
Foxtrot
Golf
Hotel
India
Juliet
Klio
Lima
Mike
November
Oscar
Papa
Québec
Roméo
Sierra
Tango
Uniform
Victor
Wisky
X-ray
Yankee
Zulu

Du moin mois s'Est mon métier et oui il ua d'autre code mais ils sont régionnale et changeant


appache
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 286
Localisation : Quebec Canada
Emploi : Militaire
Loisirs : chasse, tir , survie , airsoft, lecture...Retourner sur le terrain dans mon métier
Date d'inscription : 02/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par Barnabé le Mer 8 Fév 2012 - 9:46

tchenophilo a écrit:Forme nous, c'est intéressant !

Il me semble que c'est juste pas possible.

Ni ultima ratio ni nous les foreumeurs n'avons un an à consacrer à apprendre les codes spécifiques de phonie de l'armée. Et de plus, ça serait très certainement une faute professionnelle pour ultima de divulguer ces infos. Et franchement, quel intérêt de comprendre les conversations de radio de l'armée ? Faudrait vraiment un intérêt très fort et très particulier pour passer un an à apprendre à déchiffrer, et pour en faire quoi ensuite ?

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par aldebarande le Mer 8 Fév 2012 - 9:47

hem, c'est KILO et pas KLIO.

et il y a un H à WHISKY amha

________________________________________________________
La démocratie, c'est deux loups et un agneau qui votent pour choisir le menu du déjeuner. La liberté, c'est un agneau bien armé qui conteste le vote (Benjamin Franklin)

aldebarande
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 111
Localisation : Bordeaux
Emploi : Conducteur de travaux
Loisirs : scoutisme, survie
Date d'inscription : 26/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par Barnabé le Mer 8 Fév 2012 - 10:17

c'est même Whiskey
M'enfin à l'oral ça change pas beaucoup !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiquer sans connaitre la langue de son interlocuteur

Message par ultima ratio le Mer 8 Fév 2012 - 19:15

Correct Barnabé
Ces 2 exemples ont passés la barrière du monde du silence Very Happy depuis un bon moment.
Cet exemple montrait la complexité des communications militaires ne se limitant pas à l'alphabet international.
La documentation est classifiée "NATO RESTRICTED" autant dire confidentiel.
Mais dans tout code cela reste imagé les routiers utilisent "les cow-boys à roulettes" pour les motard (policiers), "le grand ruban" pour l'autoroute etc..
Chaque "corporation" utilise des termes qui lui sont propre.

________________________________________________________
Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière asséchée, le dernier poisson pêché, l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible.

ultima ratio
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Age : 44
Localisation : PACA
Emploi : Militaire
Loisirs : csm, vélo, tir à l'arc et arbalète
Date d'inscription : 22/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum