Effondrement du pont Morandi de Génes,envisageable en France?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Effondrement du pont Morandi de Génes,envisageable en France? - Page 2 Empty Re: Effondrement du pont Morandi de Génes,envisageable en France?

Message par troisgriffes le Mer 20 Nov 2019 - 19:10

Il y a aussi la rigueur des inspections et la qualité des réfections à prendre en compte.
Un oeuvre d'art fragilisé n'a pas la même rupture de charge.
Les analyses le diront.
troisgriffes
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 3375
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Effondrement du pont Morandi de Génes,envisageable en France? - Page 2 Empty Re: Effondrement du pont Morandi de Génes,envisageable en France?

Message par Catharing le Jeu 28 Nov 2019 - 19:57

Salut,

Pont de Mirepoix-sur-Tarn : la responsabilité des communes en jeu.

Qui a la responsabilité de la maintenance des ponts ?

Les communes, les départements et l’État sont responsables chacun de leurs ponts. Mais si, comme elle l’a fait pour le viaduc de Millau, l’administration a confié la construction et l’exploitation d’un pont à un concessionnaire, celui-ci doit en assurer la maintenance.

Parfois, l’identification du propriétaire du pont n’est pas évidente, notamment pour les anciens.
Il arrive aussi que les collectivités publiques ne se battent pas pour s’en voir reconnaître la propriété, justement pour tenter d’échapper à la charge de leur entretien.
Cela a conduit le Conseil d’État à préciser que les ponts « sont au nombre des éléments constitutifs des voies dont ils relient les parties séparées de façon à assurer la continuité du passage » : sauf document contraire, un pont appartient donc à la personne publique possédant la voie qu’il prolonge.
Et c’est à elle qu’il revient de l’entretenir. Peu importe, par exemple, qu’un pont ait été construit par l’État lors du percement d’un canal, pour rétablir la circulation d’une route départementale : ce pont appartiendra au département.
Ce qui vaut pour les routes vaut pour les voies ferrées : si un pont a été construit au-dessus d’une route pour le passage des trains, c’est la SNCF qui doit en assurer l’entretien.
[..]

La commune de Mirepoix-sur-Tarn pourrait-elle voir sa responsabilité engagée ?

Les principes réglant cette question sont posés depuis très longtemps. Les victimes, usagers d’un ouvrage public, ont droit à réparation sur le fondement d’une faute présumée de défaut d’entretien normal de l’ouvrage. Et les victimes tierces à l’ouvrage, par exemple, le baigneur sous le pont, bénéficient d’un régime de responsabilité sans faute.
Tout d’abord, l’administration peut démontrer qu’elle n’a pas commis de faute dans la conception de l’ouvrage ni manqué à ses obligations d’entretien.
Ensuite, elle est exonérée de toute responsabilité si la victime est entièrement à l’origine de son dommage.
En l’espèce, les premiers éléments indiquent que l’effondrement du pont trouverait son origine dans le poids du camion, très largement au-dessus des capacités du pont, capacités clairement indiquées à ses extrémités.
C’est pourquoi le camionneur serait non seulement responsable de son dommage, mais aurait commis une contravention de voirie en causant la destruction du pont. Pour la jeune fille, il en va de même.
Certes, le fait du tiers (le camionneur lui étant un tiers) n’exonère pas en principe l’administration de sa responsabilité mais celle-ci y échappe toutefois dans le cas où le dommage trouve sa cause exclusive dans le fait du tiers.

On voit ici que l’expertise quant à la cause directe du dommage sera déterminante pour la mise en cause ou non de la responsabilité de la commune de Mirepoix-sur-Tarn.
[...]
L'article





Seine-et-Marne. Un logiciel pour surveiller les ponts

Depuis 2018, le conseil départemental de Seine-et-Marne utilise Areo, un logiciel qui lui permet de surveiller l'état des ouvrages d'art dont il a la charge.
En Seine-et-Marne, aucun incident de ce type n’est heureusement à déplorer ces dernières années, mais les collectivités veillent au grain.
Le conseil départemental s’est par exemple doté du logiciel « Areo » qui permet de cartographier l’ensemble des ouvrages d’art départementaux et d’évaluer leur état. Le conseil départemental explique :
Il est opérationnel depuis 2018.
L’ensemble des agents chargés des ouvrages d’art l’utilise. Chacun de ces agents dispose d’une tablette pour effectuer des visites périodiques des ouvrages d’art tous les 2 ans afin de faciliter l’enregistrement des éléments sur place. Aujourd’hui, le Département gère 1 184 ouvrages de ce type (parmi lesquels 844 ponts), dont 111 en double gestion (SNCF et Département). »

L'article

Sinon pour rappel ..

Effondrement du pont Morandi de Génes,envisageable en France? - Page 2 Eb29ab17bfc9e6229b4bfe9be4fbe2dd0f3cf7a7

________________________________________________________
Quelle merveille le cerveau...tout le monde devrait en avoir un.
Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi , c'est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 5787
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum