[Nucléaire] - incidents & accidents

Page 2 sur 30 Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par boulafa7 le Mer 12 Déc 2007 - 0:28

Un bon site http://tchernobyl.verites.free.fr/
J'ai assisté à une conférence du journaliste ainsi que lu son livre c'est vraiment très interessant et surtout toujours d'actualité.

boulafa7
Membre

Masculin Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 14/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Darkside of the Moon le Lun 17 Déc 2007 - 3:12

Oui c'est ça, faisons turbiner à fond nos centrales nucléaires, comme ça pour gagner 10 ans de rab pour notre superbe société de Consommation on laisse de jolis cadeaux pour les 25000 générations prochaines.

Et si la notion de futur était purement absente de la Conscience humaine??

________________________________________________________
L’exaltation de son orgueil le sauvait de l’épouvante. Le sommet atteint, après tant de noires batailles était si lumineux, si haut, que la chute serait un envol.
René BARJAVEL : Le diable l’emporte

Darkside of the Moon
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 172
Localisation : France
Emploi : contributeur au RC
Loisirs : Ecriture
Date d'inscription : 26/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-prediluviennes.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par rurbain le Lun 17 Déc 2007 - 21:34

Darkside of the Moon a écrit:Oui c'est ça, faisons turbiner à fond nos
centrales nucléaires, comme ça pour gagner 10 ans de rab pour notre
superbe société de Consommation on laisse de jolis cadeaux pour les
25000 générations prochaines.

Et si la notion de futur était purement absente de la Conscience humaine??

Les déchets qui sont produits actuellement seront "bouffés" par les centrales GEN IV.
Au final, il ne devrait pas rester grand chose ( en volume, par contre déchets très actifs... )

rurbain
Membre

Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 20/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Darkside of the Moon le Lun 17 Déc 2007 - 23:43

En fait ce qui me choque le plus ce n’est pas la dangerosité du nucléaire c’est surtout la durée pour laquelle on s’engage. 100 000 ans ça fait long non ? (à côté la civilisation humaine et ses 9000 bougies fait figure de jeunette). Qui plus est :

-Au départ le nucléaire fut développé pour faire des bombes, c’est le fait qu’il ait ce double usage de production d’énergie et d’armement qui lui a assuré le soutien des gouvernements. Aujourd’hui la guerre froide est terminée (quoi que c’est en train de sacrément se rerefroidir) et les recherches sur l’armement nucléaire portent bien plus sur les vecteurs que sur la tête elle-même : càd qu’à l’heure ou la nécessité de développer de nouvelles technologies pour aller vers les centrales de 4ème génération et les centrales à fusion devrait engendrer une levée de fonds sans précédents, il ne faut plus compter sur les militaires pour mettre la main à la poche

-Qui plus est le développement de ces nouvelles générations est largement dépendant du développement de technologies qui pour certaines relèvent encore du rêve. La réutilisation de déchets par exemple est aujourd’hui surtout un bel effet d’annonce.

-Et pour cause, certains de ces déchets ont été coulés dans le verre et le plomb pour être simplement stockés rendant très difficile tout recyclage. Ces déchets sont stockés en sous sol dans des zones censées rester intacte les 100 000 prochaines années, mais qui sommes nous avec notre espérance de vie qui atteint péniblement 80ans et nos sciences dont la plupart sont vieilles de moins de 150 ans pour pouvoir présager de ce qui se passera durant les 100 prochains millénaires.

-Une autre hypothèse, imaginez les cerveaux et les moyens mis sur le nucléaires, si cet acharnement scientifique s’était porté sur d’autres sources d’énergies je pense qu’on aurait réussi à en faire peut-être autant mais avec sûrement moins de dangers (ah oui c'est vrai, les éoliennes font de très mauvaises armes de dissuasion massives)

-Certes les cheminées des centrales ne crachent pas de vilaine fumée noire, certes elles ne dégagent pas de gaz à effet de serre mais il faudrait tenir compte des déchets qu’elles engendre, et je pense que si on tient compte de la durée de nuisance de ces déchets, les centrales ne doivent plus paraître aussi blanches qu’elles n’y paraissent.

-Le nucléaire n'est pas une énergie renouvelable (la commission européenne en est bien consciente, elle a établie une nouvelle famille : celle des "énergies non carbonnées") et à plus ou moins long terme l'uranium en sera au même point que le pétrôle, heureusement que nous aurons réussis à développer les centrales à fusion (Quoi ? Il faut des centrales à fission pour faire tourner les centrales à fusion).

Je ne suis pas contre l’énergie nucléaire, c’est juste que j’ais vraiment du mal à voir ça comme du développement durable.

Au fait après avoir écouté France Info je me suis rendu compte que ma première phrase est fausse. Aujourd’hui un record est tombé, celui de la consommation électrique en une journée en France…nos enfants seront content de savoir que nous n’avions pas le choix, nous devions produire toujours plus d’électricité pour…ILLUMINER NOS DÉCORATIONS DE NOËL.

La fin justifie les moyens mais une fin aussi futile justifie t-elle de tels moyens?

________________________________________________________
L’exaltation de son orgueil le sauvait de l’épouvante. Le sommet atteint, après tant de noires batailles était si lumineux, si haut, que la chute serait un envol.
René BARJAVEL : Le diable l’emporte

Darkside of the Moon
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 172
Localisation : France
Emploi : contributeur au RC
Loisirs : Ecriture
Date d'inscription : 26/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-prediluviennes.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par ipphy le Mar 18 Déc 2007 - 10:47

Darkside of the Moon a écrit:
-Le nucléaire n'est pas une énergie renouvelable (la commission européenne en est bien consciente, elle a établie une nouvelle famille : celle des "énergies non carbonnées") et à plus ou moins long terme l'uranium en sera au même point que le pétrôle, heureusement que nous aurons réussis à développer les centrales à fusion (Quoi ? Il faut des centrales à fission pour faire tourner les centrales à fusion).

Je ne suis pas contre l’énergie nucléaire, c’est juste que j’ais vraiment du mal à voir ça comme du développement durable.

Précisions:
Le prix de l'uranium a été multiplié par 10 depuis 2 ans.
Le pic de production est estimé entre 2015 et 2025, en gros juste arpès le pétrole et au même moment que celui du gaz.
ITER, la centrale de fusion n'entrera en service qu'en 2040 (si tout fonctionne fumeur), c'est à dire 20 à 25 ans trop tard...pale
L'uranium c'est pas très pratique, il faut l'enrichir pour pouvoir l'utiliser comme combustible.

Comme toi, je ne suis pas contre le nucléaire, mais je sais que le seul truc durable dans cette énergie ce sont les déchets geek .

PS: Les points négatifs:
L'uranium c'est pas très pratique, il faut l'enrichir pour pouvoir l'utiliser comme combustible.
Les centrales ont un temps de latence pour atteindre leur puissance nominale de production de 40h. Pas pratique pour répondre aux fluctuations de la demande, contrairement aux barages hydro qui ont un temps de latence de 3 minutes!

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par trollinet le Mer 20 Fév 2008 - 14:41

La France se prépare aux conséquences d'un accident de type Tchernobyl sur son sol

lien

trollinet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 185
Loisirs : GN, randonnée
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par luxferrrare le Mer 5 Mar 2008 - 15:36

Bonjour à tous,
kelkun pourrait-il me dire si le iodure de potassium utilisé dans la photographie, (Lien eBay) peut être prescrit à la place des cachets ?
y a t'il des site internationaux où les acheter en ligne?
la teinture d'iode marche t'elle, a t'elle des effets secondaires?
Merci de vos lumières!!

EDITION MODERATION : INFOS SUR L'IODURE DE POTASSIUM
->pas besoin de faire un copier-coller, un lien suffit.
->c'est gênant les liens mal écrits ! (faire un lien)

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Canis Lupus le Mer 5 Mar 2008 - 21:38

Ne fais pas d'économies sur ce produit, achètes de vrais cachets.
Si tu passes en Suisse, tu pourras en trouver dans les pharmacies.
Pour la teinture d'iode, quelqu'un d'autre te répondra sûrement.

Pourrais-tu te présenter ? Smile

Et si tu n'es pas mauvaise en orthographe comme tu l'as dit, n'hésite pas à écrire les mots dans leur intégralité...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par luxferrrare le Ven 7 Mar 2008 - 13:16

Voilà c'est fait.
Désolée de cafouiller, c'est mon premier forum... Et j'écrirai dorénavant correctement, M'sieur. Pardon M'sieur. Au revoir M'sieur...Embarassed

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Invité le Dim 20 Avr 2008 - 20:09

Conflit LOCAL, Trou dans l'ozone GLOBAL

Article de Libé

N’espérez pas sortir indemne d’un lointain, régional et «mini» conflit nucléaire. Parmi ses conséquences, la perte massive d’ozone stratosphérique exposerait tous les êtres vivants des pays tempérés aux UV solaires, casseurs d’ADN et autres molécules de la vie. Cibles : la santé humaine et animale, la production végétale terrestre et le plancton marin. Démonstration, hier (1), par des spécialistes des sciences de l’atmosphère dans PNAS (la revue de l’Académie des sciences américaine). Ils se sont inspirés d’un scénario de wargame : Inde et Pakistan entrent en conflit nucléaire. Détail technique : l’échange de missiles correspondrait à environ 100 fois Hiroshima. Cette puissance est à leur portée et ne représente que 0,1 % de la puissance totale du stock d’armes nucléaires mondial. Quid du résultat ?




Poussières. En mars 2007, des scientifiques américains avaient calculé le nombre de millions de morts immédiats et les dégâts à moyen terme pour l’agriculture mondiale (2) de conflits nucléaires «limités». L’article d’hier poursuit le travail en étudiant les conséquences sur la chimie atmosphérique d’un tel échange de missiles. On note, dans les deux équipes, la présence d’Owen Toon et de Richard Turco (université de Californie à Los Angeles), un vétéran des études des années 80 sur «l’hiver nucléaire» provoqué par une guerre entre Etats-Unis et URSS. Ces études prévoyaient que moins de 20 % de la couche d’ozone stratosphérique serait détruite par un conflit nucléaire Est-Ouest utilisant pourtant des arsenaux plus de 1 000 fois supérieurs au «mini» conflit régional étudié aujourd’hui. Mais ce résultat a semblé de plus en plus douteux, à la lumière des énormes progrès faits en chimie de l’atmosphère - sous le double effet du trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique et du changement climatique. Ces défis ont poussé à la mise au point d’outils de simulation qui révèlent aujourd’hui à quel point les dégâts qu’un conflit nucléaire provoquerait dans le fragile équilibre de la chimie atmosphérique étaient sous-estimés.
Lorsque les bombes explosent, expliquent les auteurs de l’article, elles injectent jusque dans la stratosphère d’énormes quantités de poussières, de suies, d’aérosols. Ces particules participent à d’intenses réactions chimiques et photochimiques. Très complexes, certaines vont détruire l’ozone ; d’autres, par rétroactions, vont en produire. Au final, l’une des conséquences serait la destruction rapide d’environ 20 % du total de l’ozone atmosphérique, proportion comprise entre 25 et 45 % aux moyennes latitudes et portée jusqu’à 75 % dans les hautes latitudes nord. Cette «déplétion», écrivent-ils, persisterait au moins cinq années. Et la reconstitution de la couche d’ozone prendrait au moins dix ans…
Non-prolifération. Avis aux partisans de la politique de l’autruche : les habitants de l’Europe seraient plus fortement et plus longtemps victimes de cette «déplétion»… que les Pakistanais ou les Indiens. Chimie et circulation atmosphérique obligent, c’est sous les tropiques que la reconstitution serait la plus rapide. Les leçons tirées de cette étude sont multiples. Elle souligne l’importance d’une politique de désarmement et de non-prolifération nucléaires, mais aussi que les rêves de géoingéniérie climatique (des scientifiques ont proposé l’injection artificielle massive d’aérosols dans l’atmosphère pour refroidir la Terre) pourraient, s’ils venaient à être réalisés, être pires que le mal.

Libération mars 2007

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Invité le Ven 23 Mai 2008 - 11:59

Une substance explosive retrouvée sur un employé dans une centrale nucleaire en Suede, le 21 mai.
France 2 en a parlé hier matin, mais rien a midi ni le soir...
lien
ps: j'espere avoir bien gerer l'histoire du lien entre balise, j'ai clické sur "inserer un lien" et est mis l'adresse web.

edit modo: et non, mais c'est réparé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Invité le Mer 4 Juin 2008 - 20:00

Alerte nucléaire européenne après un incident dans une centrale en Slovénie


BRUXELLES - La Commisssion européenne a déclenché mercredi le système d'alerte européen sur les risques radioactifs après un incident survenu dans une centrale nucléaire en Slovénie, à Krsko (740 kilomètres à vol d'oiseau de Genève), qui est en cours de mise à l'arrêt.


"Pour l'instant, aucune fuite dans l'environnement n'a été identifiée", a précisé la Commission dans un communiqué.
Le système d'urgence européen d'information sur la radioactivité ECURIE a reçu à 15H38 GMT un message d'alerte de la Slovénie après la détection d'une fuite dans le circuit de refroidissement de la centrale, située dans le sud-ouest de la Slovénie, a indiqué la Commission dans un communiqué.
La centrale a décidé de mettre à l'arrêt le réacteur, dont la puissance était réduite à 22% vers 17H30 GMT.
La Centrale nucléaire de Krško, est la seule centrale nucléaire construite en Slovénie et elle est située à environ 20 km de la frontière avec la Croatie, dans la municipalité de Krško. En 2003, cette centrale a fourni 40% des besoins en électricité de la Slovénie.

(Romandie.com / 04 juin 2008 19:57)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Invité le Jeu 5 Juin 2008 - 7:05

Ludos, ça me rappelle ta signature:


Le dispositif est exceptionnel. Hier, l'Union européenne a déclenché une alerte étendue à l'ensemble des pays membres après un incident nucléaire survenu dans une centrale slovène. Pourtant, dans la soirée, les autorités se voulaient rassurantes...
QUE s'est-il vraiment passé hier dans la centrale de Krsko, en Slovénie ? Un communiqué de l'Union européenne a fait planer le spectre de la catastrophe de Tchernobyl. Pour la première fois, une alerte publique était lancée auprès des pays membres, à la suite de la « détection d'une fuite dans le système de refroidissement ». Ce système d'alerte, créé en 1987 après l'explosion de la centrale ukrainienne, est régulièrement déclenché, mais rarement rendu public.
Le parisien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Blondinette le Mar 10 Juin 2008 - 7:58

Raaouïkprouuut ... Oups pardon c'est pas simple de tapoter mon clavier avec ma tenue nbc Embarassed
Bon j'rigole... J'en profite tant qu'on le peut encore hein mrsgreen
Bref ici (en Slovénie) tout va, les slovénes sont sidérés par le retentissement qu'a eut l'incident sur leur centrale, mais pour l'instant personne n'est encore, irradié... Pour l'instant hein wacko

Je vous mets un p'tit article sur le sujet sleep

La fuite de la centrale nucléaire de Kskro stoppée



D'après l'Autorité de Sûreté Nucléaire, informée par son homologue slovène, la fuite survenue sur le circuit primaire de la centrale nucléaire de Kskro (voir schéma ci dessous) a été stoppée cette nuit, vers 2h du matin. Si l'incident technique semble donc contrôlé et limité, sa gestion médiatique commence à soulever un débat à Bruxelles. Revue de questions techniques et médiatiques.

Que s'est-il passé à Kskro ?
- le circuit primaire, c'est l'eau qui passe dans le réacteur pour se réchauffer au contact des gaines métalliques où est niché le combustible nucléaire dont les réactions produisent de la chaleur. Un joint défectueux de ce circuit a laissé échapper de l'eau. Il a provoqué une fuite, au rythme, pas très élevé, de 2,4 mètre cube par heure, détectée à 15h07, mercredi, par les exploitants de la centrale. L'eau du circuit primaire sert simultanément à extraire la chaleur du coeur du réacteur pour l'exporter vers un générateur de vapeur où elle réchauffe celle du circuit secondaire, et de ralentisseur (modérateur) de neutrons de manière à favoriser les réactions nucléaires.


- L'eau issue de cette fuite, peu radioactive puisqu'elle ne charrie pas de matière nucléaire issue du coeur, s'est répandue dans l'enceinte de confinement en béton qui héberge le coeur du réacteur, le circuit primaire et le générateur de vapeur, en rose dans le schéma ci dessous (cliquez pour agrandir l'image).



- Après détection de la fuite, les exploitants ont mis à l'arrêt le réacteur par une procédure normale (et non un arrêt d'urgence). Cette procédure normale indique que le volume de la fuite n'était pas assez important pour mettre en cause la fonction de refroidissement du coeur. C'est en effet la crainte majeure à avoir en ce cas.

- La fuite à été localisée sur un joint d'une des pompes primaires (entre le coeur et le générateur de vapeur sur le schéma).
- La diminution de la pression dans le circuit primaire a conduit à l'arrêt de la fuite cette nuit (2h du matin), ce qui indique qu'elle est due à un défaut d'étanchéité du joint sous pression, et non à une brêche ouverte dans le circuit.
- L'eau de fuite n'a pas quitté l'enceinte de confinement.
- La réparation du joint prendra plusieurs jours. Le réacteur ne sera pas redémarré avant autorisation de l'autorité de sûreté slovène.


En résumé, l'incident n'a rien d'anodin en raison de l'endroit où il a eu lieu - l'intégrité du circuit primaire fait partie des fonctions vitales permettant le contrôle d'un réacteur nucléaire par son refroidissement. En revanche, il ne peut avoir de conséquences sur l'environnement ou la santé. D'autre part, toutes les procédures semblent avoir fonctionné correctement au plan technique. La centrale de Kskro, conception Westinghouse, de 700 MWe, a été mise en service en 1983.

Gestion médiatique.

- Conformément aux règles en vigueur dans l'Union Européenne, les autorités slovènes ont fait suivre l'information avec rapidité. Moins de trois heures après la détection de la fuite, la Commission à Bruxelles était mise au courant, information relayée aux autorités de sûreté nucléaire des pays qui en disposent.

- La Commission a décidé de rendre publique l'information sans attendre.

- Il y a manifestement eu des bugs en ce qui concerne la communication directe entre la Slovénie et l'Autriche puisque ce pays se plaint d'avoir été informé d'un "exercice" et non d'un incident réel.

- L'émotion soulevée par la reprise immédiate de l'information sous le vocable "accident nucléaire en Slovénie", alors qu'il était difficile d'en donner les détails a déclenché des reflexes conditionnés : les pro-atomes ont immédiatement entonné l'air du "c'est pas grave", tandis que les anti-atomes leur faisaient écho sur l'air du "c'est catastrophique"... le tout sans information technique véritable. D'où le rétropédalage des autorités slovènes (qui en outre président l'Union Européenne en ce moment) pour marteler "tout est sous contrôle" et minimiser à outrance l'incident technique qui, lui, est sérieux.

Du coup, la Commission se demande si elle n'a pas fait une boulette, alors que son intention initiale était de "banaliser" l'information sur les incidents du nucléaire dans le cadre de son redéploiement en Europe (la Grande Bretagne a décidé de construire à nouveau des centrales nucléaires, Berlusconi vient d'annoncer son intention de s'y mettre lui aussi pour l'Italie).

L'expérience française où, depuis plus de vingt ans, tous les incidents sont rendus publics par l'Autorité de Sûreté Nucléaire, ainsi que ses rapports et lettres de suite aux exploitants d'installation nucléaires montre que la répétition a fini par banaliser ce genre d'informations... dès lors qu'elles ne sortent pas de l'ordinaire d'un système industriel où pannes et réparations sont normales. Toute la difficulté pour les média demeure donc d'expertiser en "c'est grave", "c'est pas grave", l'information recueillie... ce qui ne peut pas toujours se faire à la minute.


Publié le 5 juin 2008 dans terre | permalien

Blondinette
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 49
Localisation : Slovénie
Date d'inscription : 12/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Calaminus le Jeu 10 Juil 2008 - 9:01

Site nucléaire du Tricastin :fuite radioactive sur l’installation SOCATRI (filiale AREVA)
le rejet a dépassé d’un facteur 27 ( !) la limite maximale annuelle fixée par l’arrêté interministériel (article 18) : rejet d’au moins 1 918 MBq pour une limite de 71,7 MBq. 2/ que le rejet, effectué sur quelques heures, a dépassé d’un facteur 161 ( !) la limite maximale mensuelle fixée par l’arrêté : rejet d’au moins 1 918 MBq pour une limite mensuelle de 11,95 MBq
http://www.criirad.org/

Calaminus
Membre

Masculin Nombre de messages : 21
Localisation : Ardèche
Emploi : Bouffon
Date d'inscription : 26/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.baladins-du-rire.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par remi le Sam 19 Juil 2008 - 23:03

http://www.france-info.com/spip.php?article162162&theme=29&sous_theme=31

Vu aux infos sur RTBF, ce midi.

J'éspère que votre président a de bons arguments, il va finir par devenir presque risible.
Enfin, ce qui reste petit est toujours mignon, rien à craindre... quoi que...

Wallonement vôtre clind'oeil

remi
Membre

Masculin Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 21/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Canis Lupus le Dim 20 Juil 2008 - 13:49

J'avais parcouru un dossier (peut-être sur le site de la CRIIRAD) dénoncant l'absence totale de respect des normes de sécurité dans cette usine au début des années 1990 (de la poussière d'oxyde d'uranium de partout, effluents contenant de l'uranium dans l'Isère etc). Ce n'est donc pas étonnant qu'elle soit encore pointée du doigt. J'eus habité à une trentaine de kilomètres en amont (ouf !).

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par SavageBeast le Dim 20 Juil 2008 - 21:29

En fait, les centrales nucléaires ont besoin d'eau pour le refroidissement. En cas de pépin, type fuite, comme cela a été le cas a plusieurs reprises, l'eau finit généralement dans une rivière, ou fleuve.

Donc, si vous êtes en aval d'une centrale, autant avoir le reflêxe de contrôler l'eau du robinet avec un compteur Geiger. Au moins, personne ne pourra vous tromper.

LLBSV, ce sera encore plus important de procéder à ces vérifications, car les particules radioacties ingurgitées se stockent dans notre corps, et font alors des dégâts.

A+

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par remi le Ven 29 Aoû 2008 - 11:25

Bon, après 4 incidents en France, voilà qu'à 100 km de chezmoi, ils s'y sont mis aussi.

http://www.levif.be/actualite/belgique/72-56-21966/rejets-anormaux-d-iode-a-fleurus.html

Ils ont bien essayé détouffer l'affaire, mais bon... Raté.
Apparemment, c'est un incident de niveau 3, sauf qu'ils ont peur d'une contamination des nappes phréatiques et des sols sur la région.
A ce niveau, on frise le niveau 5, à un point de Czernobyl. hé hé...
je ris pas, en vrai... mon robinet me regarde étrangement depuis hier.

remi
Membre

Masculin Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 21/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Bouh-riko le Sam 6 Sep 2008 - 10:27

Question que je me pose depuis un moment sans avoir trouvé de réponse.

Si une central nucléaire était abandonnée, exploserait elle ? ou se meterais elle en "position" sécurisée ? ou ... ?

Bouh-riko
Membre

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 29
Date d'inscription : 03/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Stalker le Sam 6 Sep 2008 - 15:47

Une centrale nucléaire ne peut pas être "abandonnée" : même arrêtée, il faut maintenir son circuit de refroidissement sous pression et en circulation pendant plusieurs mois.
La quantité de chaleur dégagée par le combustible d'un réacteur arrêté depuis un mois reste telle qu'elle ferait fondre les éléments du coeur s'il n'était plus refroidi.

Un réacteur peut être arrêté en urgence : il suffit de laisser retomber les barres de contrôle et d'augmenter la concentration en bore de l'eau de refroidissement. Mais le site doit pouvoir rester pleinement opérationnel quelques années après l'arrêt pour prévenir tout incident.
Le combustible et les composants radioactifs présents dans l'enceinte du réacteur continuent de représenter un danger pendant de nombreuses années dans le cas où ils s'échapperaient dans l'environnement.

Lorsqu'on y réfléchit, on réalise rapidement qu'une guerre, même avec des armes conventionnelle, sur le territoire français provoquerait une catastrophe nucléaire pour des centaines, voire des milliers d'années.
Ben, oui, lors d'une guerre, quelle qu'elle soit, se sont d'abord les outils de production d'énergie qui sont attaquées.

La logique aurait voulu qu'on évite d'intégrer des composants aussi dangereux dans des sites industriels qui constituent des cibles stratégiques.

Mais ce qui a permis la construction d'autant de centrales en Europe, c'est justement la menace de l'hiver nucléaire au moment de la guerre froide. Entre les deux grands, on s'est dit que s'il y avait une guerre, elle serait forcément totale : centrale nucléaire ou pas, on allait tous y passer... et on a définitivement écarté le risque de guerre en Europe.

Par conséquent, si l'économie occidentale a un jour besoin d'une petite guerre pour se redonner du tonus, il faut espérer qu'elle se déroule loin de nos continents "explosifs".

Stalker
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 29/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par luxferrrare le Mar 9 Sep 2008 - 13:15

One again au Tricastin :

EUrope 1

Bourse challenge

Le point

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Invité le Mar 9 Sep 2008 - 13:33

Doivent, pas valoir chére les maisons à la vente en ce moment à tricastin!!!
Que du bonheur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Stalker le Mar 9 Sep 2008 - 18:46

luxferrrare a écrit:One again au Tricastin

Rien d'anormal sur mon compteur Geiger pour le moment.

Il faut remarquer tout de même que les articles de presse que tu cites sont assez alarmistes, dans le sens où l'opération de changement de combustible se fait à l'intérieur du bâtiment réacteur (qui est pressurisé) et sous l'eau (le combustible usagé est retiré du réacteur ouvert puis placé dans une piscine spéciale en attendant qu'il refroidisse suffisamment pour être transporté).

Bref, je commence à me demander si la médiatisation de ces incidents (dont je ne minore toutefois pas la gravité) ne sert pas des objectifs précis. On ne s'y prendrait pas autrement pour faire pression sur des décideurs politiques afin qu'ils fassent fermer un site pourtant rentable. Question : qui a intérêt à faire fermer le site ? Et si fermeture il y a, concernerait-elle l'usine EDF uniquement ou bien aussi l'énorme usine d'enrichissement Georges Besse ? Et quid de l'usine Georges Besse II en chantier actuellement, qui est -il faut le souligner- l'un des plus gros chantiers français de la décénie ?

D'un autre côté, même si économiquement ça pourrait être un coup dur pour la région, je serai très heureux de voir le site du Tricastin à l'arrêt Very Happy .

Stalker
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 29/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Nucléaire] - incidents & accidents

Message par Stalker le Dim 14 Sep 2008 - 10:11

Je fais désormais des relevés quotidiens avec mon compteur Geiger Victoreen.
Comme je l'ai déjà indiqué dans le fil sur les notions de radioprotection, la moyenne ambiante relevée chez moi, que se soit dans la maison ou
dans le jardin, est de 0.03 à 0.04 r/hr (c'est à dire 0.3 à 0.4 avec
l'échelle positionnée sur l'unité "X- 0.1").

Sur la côte d'Azur, du côté de Cassis, j'ai relevé pendant les vacances moins de 0.02.
La moitié donc.
Et je ne peux pas m'empêcher de mettre ce fait en parallèle avec les propos de mon toubib qui ma confiait l'autre jour que les cas de maladie de la thyroïde étaient deux fois plus élevés dans le secteur que dans la moyenne nationale.


Or ces jours-ci, les 12 et 13 septembre, l'aiguille est montée au-delà de 0.1 r/hr et oscillait dans la journée entre 0.12 et 0.18 r/hr
Aujourd'hui, le 14 septembre, avec un vent du nord, elle redescend en-dessous de 0.1 r/hr pour osciller entre 0.06 et 0.08.

J'ai téléphoné à Eurodif Tricastin dont l'usine se situe à vol d'oiseau à 10 km au Sud-Est de mon domicile.
Un responsable des relevés m'a assuré que tout était normal et que mon Victoreen (fabriqué dans les années 60) n'est rien d'autre qu'une pièce de collection. Leurs appareils de détection à eux sont révisés tous les ans et remplacés régulièrement.

Je veux bien croire que mon compteur ne soit pas fiable (encore que j'ai une radio à lampes des années 1930 qui marche mieux que ma chaîne hi-fi vieille d'il y a 10 ans) mais s'il donne des résultats aléatoires, comment expliquer sa régularité quotidienne et son pic de ces derniers jours qui coïncide avec le dernier incident publié dans la presse ?

Là où je veux en venir, c'est que disposer d'un compteur Geiger à la maison ne revient pas à disposer d'un outil d'alerte sûr, car :
1. Je n'ai pas de formation à la radiodétection.
2. Je n'ai pas d'information sur le contexte (phénomènes naturels tels qu'éruptions solaires, vents cosmiques, etc...).
3. Les résultats de mon unique appareil sont infirmés par les professionnels compétents.
4. Il n'y a pas de réseau connu dans ma région de radiodétecteurs amateurs avec qui je pourrais comparer les données.

Bref, cette expérience pose les limites de la veille personnelle du risque nucléaire :
Comment convaincre ma famille de faire ses valises sur la foi des relevés d'une antiquité alors que les voisins continuent de vaquer à leurs occupations quotidiennes et que les experts clament que tout est normal ?

Stalker
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 29/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 30 Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum