[Technique] L'art (délicat) du camouflage

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’art du camouflage

Message par Ap0c le Ven 9 Déc 2011 - 14:17

L’art du camouflage - F.F.O.M.E.C.B.L.O.T

Le camouflage militaire est une discipline, qui à pour objectif de vous soustraire à tous les moyens de détections qui sont employé par un adversaire (vue, ouie, odorat, lunette thermique, lunette amplificatrice de lumière).

« Ne déranger pas la nature et elle ne vous trahira pas aux yeux de vos ennemis. »

En tout premier lieu il est important de comprendre que se camoufler ne veut pas toujours dire se cacher. Un tireur de précision peut être amener à progresser en zone découverte dans un champ de blé affublé d’une ghillie suit qui aura l’apparence et la couleur de ce terrain. Et bien que progressant il sera quand même camouflé et donc indétectable aux yeux de ses ennemis.

Revenons sur notre acronyme : FFOMECBLOT (fond, forme, ombre, mouvement, éclat, couleur, bruit, lumière, odeur, traces) est un moyen mémo technique employé par les personnels de l’armée Française pour garder en tête les bases fondamentales du camouflage.

FOND
Le fond correspond au terrain sur le quel vous évoluez. Il convient de ne pas jurer et d’accorder sa tenue au terrain. Durant la progression il est d’importance majeur d’adapter son chemin en fonction de sa tenue. Utiliser le pouvoir camouflant de l’ombre inhérente entre les arbres, fuyez surtout les zones de lumières qui vous feront repérer à coup sur. Garder également toujours à l’esprit que votre adversaire peut vous observez à 360°. Et même si vous vous êtes correctement camouflé derrière un mur de végétation qui correspond parfaitement aux nuances de votre tenue si dans votre dos sommeil une roche calcaire votre adversaire ne manquera pas de vous décelez.

FORME
Les animaux identifient l’homme par sa silhouette de bipède au visage rond et aux yeux blancs. Il convient donc de briser la forme de notre silhouette de casser l’image que l’on renvoi. De façon à parasiter au mieux le cerveau d’un éventuel observateur. Le but étant non pas de ressembler à un élément du décor mais bien au contraire de se fondre dans le décor de ne pas exister aux yeux de l’adversaire et surtout d’être indéfinissable. D’instinct le cerveau humain recherche un visage alors si vous ressemblez à un amas difforme aux couleurs mal définies il ne prendra même pas la peine d’arrêter son regard sur vous.

OMBRE
De jour comme de nuit nous ne pouvons nous soustraire à notre ombre. Il convient donc d’adapter notre position par rapport au soleil. Il est essentiel de ne jamais couper brutalement la lumière à la façon d’une ombre chinoise. De même il est impératif de prêter la plus grande attention que notre ombre ne dépasse pas d’un mur, d’une porte ou bien même d’une simple haie. Enfin plus vous ramasserez votre silhouette sur vous moins vous créez de zone d’ombre sous jacente et donc moins vous aurez de chance d’être décelé par un personnel ennemi.

MOUVEMENT

Le cerveau humain dispose d’une incroyable faculté à repérer les mouvements rapides et discontinus. D’un point de vue militaire il existe deux types de mouvement, l’un dit de déplacement et l’autre d’action. Les mouvements d’actions, comme recharger une arme, réajuster son couvre chef, utiliser une binoculaire sont facilement perceptible de loin si les mouvements sont amples, vifs et saccadé. Il convient de les faire le plus lentement possibles de façon souple et en gardant les bras le plus prés possibles du corps à la façon d’une caresse. Les mouvements de déplacement quand à eux recouvrent la manière et l’allure que vous adopter pour vous mouvoir. La encore si vous avancez de façon vivent et saccadé vous serez immédiatement perçu par votre adversaire. Cependant si vous adoptez une attitude souple et lente alors vous ne serez pas trahis.

ECLAT
Un éclat est perceptible à plusieurs kilomètres. Votre équipement doit impérativement être mat. La moindre lunette de tir ou la moindre goûte de sueur dans la qu’elle viendrait reflété le soleil peut hurler votre position à votre adversaire. La moindre fermeture éclair qui serait de couleur chrome voir même un textile trop riche en nylon peut également vous trahir. La liste pourrait être longue et elle serait non exhaustive, préparer minutieusement votre matériel avant chaque sortie c’est la seule chose à faire.

COULEUR
Chaque terrain dispose de couleur dominante qui lui son propre. La tenue que vous portez doit impérativement être composée de ces couleurs. Garder bien à l’esprit qu’aucune couleur n’est invariable à l’éclairage. Votre camouflage doit être adapté aux couleurs que vous percevez et non pas aux couleurs théoriques du terrain. Ne vous fiez pas non plus aux utilisations originelles prévues. Une tenue centre Europe délavée sera extrêmement efficace dans une forêt de la mi-automne au début du printemps. Un panachage veste DPM zone boisée et pantalon DPM désert seront parfait en été quand les feuillages sont hauts et que la végétation à rat du sol est jaunie. Aucune tenue ne sera jamais parfaite sur tous les terrains observer avec attention le terrain et adaptez vous.

BRUIT
Le bruit est le premier facteur de détection à courte et moyenne distance. Prêtez une attention toute particulière à l’endroit où vous posez vos pieds. Mieux vaut un détour de trente mètres que de marché sur un tapis de brindille sèche qui dévoilera votre position à coup sur. Posez toujours votre pied à plat et ne vous fourvoyez pas à croire que vous serez plus discret sur la pointe des pieds. Evitez les bruits réguliers qui sont facilement décelable (fermetures éclairs qui s’entre choc, dragonne qui tape sur une gourde, bruit de l’eau dans les gourdes, tissus du pantalon, sangle des rangers, etc). Rappelez vous la valeur du silence, communiquer par geste et non par mot. Sans quoi il se peut que vos mots deviennent des maux. Certaine espèce animale alarme la faune de la présence d’un prédateur. Renseignez vous sur la faune du milieu ou vous évoluerez avant votre sortie sur le terrain. Enfin redoublez de vigilance quand la nuit tombe, car les parasitages des bruits diurnes aurons disparut.

LUMIERE
Une cigarette allumée est décelable à plus de trois cent mètre par un œil humain. Inutile donc de vous précisez la portée de détection quand à minuit vous aurez décidé d’allumé votre de lampe tactique, dernier crie. Tous les yeux se tourneront en votre direction et vous recevrez probablement une averse de projectile. Si cependant pour des raisons tactique vous venez à être contraint d’utiliser une lampe (pour lire une carte, ou un code par exemple) mettez vous à l’abris sous une veste épaisse et si possible utiliser un filtre de lumière rouge qui à pour avantage de ne pas crée un halot de lumière comme le fait une lumière blanche standard. Idem si vous utilisez des lunettes infrarouges n’oublient pas que votre faisceau infrarouge peut très bien être détecté par des personnels dotés de simple lunette amplificatrice de lumière qui elles en revanche ne sont pas décelables.

ODEUR
Diverses odeurs peuvent trahir votre présence sur le terrain (urine, tabac, sueur, cirage, graisse, esbif, nourriture, etc). Bien qu’il ne convient pas de se recouvrir d’excrément de sanglier, il est primordial de ne pas venir rajouter de nouvelle odeur sur un terrain où elles ne sont pas présentes naturellement. Les randonneurs le savent, passé six heures dans la forêt l’odorat retrouve ses facultés instinctives et est capable de détecter à partir d’urine la principale constituante du repas de l’individu. Quand une odeur vous semble suspecte renifler par petites saccades cela vous épargnera de saturer votre system olfactif et vous permettra d’être plus efficace. Je souligne l’importance de ne pas se remplir le nez par grande inspiration sous peine de voir son odorat neutraliser pour une bonne dizaine de minute.

TRACE
Celui qui ne dérange pas la nature ne sera pas trahi par elle. Aussi ne laisser pas de trace de pas, éviter de casser la végétation au rat du sol, ne laisser pas de bande de toile de jute accroché dans les arbustes derrière vous, garder précieusement les emballages de vos barres de céréales dans vos poches, en sortant d’une rivière prenez bien garde à ne pas propulser de l’eau sur le sable, de même éviter de retourner les pierres du cour d’eau lors de la traverse. Si vous appliquez ce principe la nature se montrera indulgente avec vous.

29/08/2009 Ap0c

Petit rajout à l’usage de quelques « principes » (qui se retrouvent dans les catégories si dessus mais qui méritent d’être tout de même détaillé pour les néophytes) > d'après l'idée développé par Catalina

FEU & FUMEE
Une colonne de fumée (spécifiquement de bois vert ou de bois humide) est visible à plus de huit cents mètres de jour. Pratique pour indiquer votre position aux secours, mais peut également vous desservir si votre adversaire rode à proximité. Un petit feu bien oxygéné en bois mort non humide, fume très peu. Et si il est enterré vous magnifiez son potentiel à ne pas vous trahir. Gardez tout de même à l’esprit que l’odeur de feu de bois, se sent sur un bon kilomètre.

MASQUE DE VEGETATION
Qu’il soit naturel ou non le masque de végétation peu vous permettre de dissimuler le campement ou la zone d’observation ou vous stationnez. Si la zone n’offre pas le couvert végétal suffisant et que vous êtes dans l’obligation de le créez vous-même, ne dépouillez pas les arbres autour de la zone, mais prenez les branches cinq cent mètres plus loin (en ciblant spécifiquement celles qui sont à plus de deux mètres du sol, de façon à ne pas vous compromettre en cas de présence de pisteur).

TEXTURES DES MATERIAUX
Les différents matériaux (généralement nylon, coton, rip stop) utilisés pour les vêtements ou le matériel de camouflage (bâche, ghillie suit, etc) offrent tous leurs lots d’avantages et de désavantage. Le nylon reflète les rayons du soleil (d’avantage une fois qu’il à plue dessus), au niveau auditif il créée un bruit tout particulier audible de loin. A chaque textile ses spécificités je ne détaillerais pas la liste vous avez compris le principe.

FAUNES
Rien de pire qu’un chien qui hurle votre position à son maître quand vous tentez une approche furtive d’une zone sous contrôle ennemi. Ou un décollage d’une dizaine de corneilles qui vous a repéré. Ou encore dans nos forêts européenne certains oiseaux qui hurlent à la faune local votre position. Les exemples sont nombreux, soyez attentif à la faune lors de votre progression.

LUNETTE AMPLIFICATRICE DE LUMIERE / LUNETTE INFRAROUGE
Les lunettes amplificatrices de lumières n’émettent pas de lumière. Elles peuvent cependant repérer toutes lumières (même des longueurs d’ondes invisibles à l’œil nu comme celle émise par les lampes infrarouge militaire de 905 nm). Il est alors question de vision nocturne (vision verte, cul de bouteille…). Ensuite il existe les lunettes thermo graphique infrarouges les fameuses « vision thermique ». Elles repèrent la chaleur émise sous forme de rayonnement infrarouge (vision noir/grise/blanche). (théorique)A ma connaissance il existe plusieurs moyens de leurrer ces systèmes sans se faire déceler : s'envelopper dans une couverture de survie, étendre un Ecran de Camouflage Rapide (ECR) cinq mètre devant sois (la couche d’air entre l’ECR et vous faisant office de zone isolante). L'objectif étant d'effacer son empreinte IR.


-----------------------------------------------------------------------------------
Le camouflage évolutif

A chaque terrain ses spécificités (formes de la végétation, spectre de couleur…) pour ne pas se faire avoir comme un lapin, l’idéal étant d’avoir un camouflage qui sera spécifique à chaque terrain en fonction des saisons "camouflage évolutif".

Pour ce faire il convient de respecter plusieurs paramètres :
- La saison (qui influx sur les couleurs de la végétation)
- Le type terrain (zone forestière, champêtre, urbain)
- La flore locale (qui influx sur les formes des éléments constitutif d'un camouflage 3D)

En toute saison (sauf hivers neigeux) et sur pratiquement tout type de terrain le sol est plus dans les tons marron/coyote (feuille morte, végétation piétiné…) alors que la ligne d'horizon à hauteur d'homme est plutôt dans les tons vert/olive (exception faite des zones sableuses et urbaine). La couleur de jointure étant une sorte de brun claire. Sur la photo si dessous on distincte clairement les spectres de couleurs (à gauche) par rapport à la photo (cliquez pour zoomer).



Ci après les spectres des types de terrain les plus courants avec différentes saisons.

Spectre été/zone boisée dominante olive



Spectre automne/zone boisée dominante coyote



Spectre hivers non neigeux/zone boisée&rocheuse dominante coyote/brun (on ne tiendra pas compte du blanc qui est le spectre du ciel)



Spectre hivers neigeux/zone légèrement boisée dominante marron/gris sale/blanc



Pour le camouflage 2D (donc tout ce qui n’est pas gillih suit, chaméléon, bushrag etc) gardons en tête l’importance du noir dans le panachage des couleurs utilisées. Il permet de leurrer le cerveau faisant croire à celui-ci que ce qui est proche est loin (et inversement).

-----------------------------------------------------------------------------------
Le profil bas ou "low profil"

Très grossièrement principe du profil bas est d’un point de vue militaire la capacité à dissimuler au mieux une force armée officielle (ou une unité clandestine) dans le cadre d’une évolution sur un théâtre d’opération où les belligérants et la population local seraient fermement opposé aux ports d’uniforme. Psychologiquement il y à un facteur « je porte un uniforme, j’appartient à un groupe qui n’est pas la tient donc je suis ton ennemi ». En application, le profil bas militaire permet d’établir un contact humain qui ne serait pas basé sur un principe d’intimidation avec les civils. A noter que le « profil bas » doit tout de même permettre un emport de matériel identique à celui du troupier réglementaire. Ca c’était pour la mise dans le contexte.

Maintenant ce qui nous intéresse nous brave survivaliste pacifiste qui n’aspirons qu’a vivre tranquillement. Mettre en œuvre une tenue dont le spectre de couleur serait adapté aux terrains ou nous évoluons de façon à disposer d’un camouflage défensif en prévision d’un éventuel agresseur mais pouvoir passer d’un milieu urbain sans attirer l’œil à une zone boisé en conservant une capacité à se fondre dans le décors. Mais également être en mesure d’avoir un emport suffisant pour le matériel de première urgence (pierre à feu, boussole, compresse, etc…). Ce que je vais proposer ici n’est pas spécifiquement idéal à toutes les situations mais permet de se faire une idée globale.

Evoluant dans un milieu urbain mais étant également très proche de grandes étendu boisées. J’ai opté pour une tenue basique (nb : la photo étant trop exposée ne rend pas bien les couleurs du tout mais la veste et d’un vert olive et le pantalon un cargo coyotte):





Le pantalon cargo m’offre 6 poches (me permettant l’emport du matériel de survie). La veste m’offre quand à elle 3 poches (deux externes une interne). La dessous (et non pas dessus…) vient se rajouter (si nécessaire) une veste « reporteur » qui m’offre 8 poches. Tout équipé sans sac j’ai très exactement :
- Papy quebec (1 rouleau)
- Fils de pèche (1 rouleau 300m)
- Hameçons (x30)
- Crack light (x4)
- Lampe torche frontale (x1)
- Monoculaire (x1)
- Allume feu (x1)
- Esbif (x4)
- Chaufferette (x2)
- Couteau (x1)
- Paracorde 30m (x1) ma ceinture faite maison
- Pierre à affûter (x1)
- Boussole (x1)
- Pharmacopée de base (Antidouleur, anti brulure d’estomac, antidiarée, décontractant)
- Compresses (x4)
- Petite fioles de désinfectant (alcool à 90°) x3
- Sac de couchage d’urgence (entre nous à l’usage c’est de la merde… mais ça dépanne)
- Miroir incassable (x1)
- Ration de survie « treek » (x4)
- Poche à eau 0.50L (x1)
- Tablette micropur (x1)
- Bougies chauffe plat (x2)
- Mini multit tool (x1)
- Tablette de Zan (x2)
- Poncho nylon (x1)
- Carte IGN (x1)
- Crayon de papier taillé des deux cotés (x1)

Et comme une partie de ce matériel est conditionné dans des boites en alu ça me donne deux petits récipients pour faire chauffer des trucs. A noter également que le pantalon cargo à deux renforts au niveau des genou. J'ai vidé les renforts en mousse pour y dissimuler de l'argent liquide (bien emballé ^^) mais ça peut à loisir permettre de dissimuler n'importe quoi d'autre.

Tu combat avec ton gilet, tu vie avec ton sac, tu survie avec ta veste tout ça tout ça...

L'emport d'arme (bas oui... c'est aussi ça le low profil)
Avoir des armes sans rien paraitre. Ouvrir les renforts en mousse de ses gants et y dissimuler des petites plaques d'aciers. Avoir un arc démonté dans un sac plutôt qu'une arbalète à la main. Une fronde en guise de cache œil, une flute en guide de sarbacane etc... Le sujet est... sans limite en réalité tout est une question d'imagination !

-----------------------------------------------------------------------------------
Le choix du camouflage "militaire" 2D (à l'usage)

Hivers neigeux : Tenue blanche à tache noir de la Bundeswehr
Hivers sans neige : Haut et bas multicam ou centre europe délavée
Fin d'automne : Haut et bas multicam ou centre europe délavée
Début d'automne : Haut Disruptive pattern material, Bas multicam
Printemps & Eté : haut et bas Disruptive pattern material,

Camouflage 3D
Hivers neigeux : Inutile de faire plus que du 2D
Hivers sans neige : "100% feuille morte" (Bout d'ECR marron + toile de jute orangé/maron/beige foncé)
Fin d'automne : "100% feuille morte" (Bout d'ECR marron + toile de jute orangé/maron/beige foncé)
Début d'automne : "70% feuille morte + 30% petit bout de verdure" (Bout d'ECR marron & vert + toile de jute orangé/maron/beige foncé)
Printemps & Eté : "50% feuille morte + 50% gros bout de verdure" (Bout d'ECR marron & vert only)




________________________________________________________
On n'aurait pas plus tiré parti d'un Athénien en l'ennuyant, que d'un Lacédémonien en le divertissant.

Ap0c
Membre

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 28
Localisation : Picardie
Loisirs : Airsoft/Survie/Rando/Sports divers
Date d'inscription : 09/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://asas.weaponboard.net

Revenir en haut Aller en bas

L'art (délicat) du camouflage

Message par ultima ratio le Lun 2 Jan 2012 - 22:36

Pour ajouter ma pierre à l'édifice dans un domaine que je connais un peu,

Pour le camouflage je bannis les ghillies qui de très bonne qualité coutent un bras les autres quand à eux sont lourds, encombrants, prennent l'eau et mettent beaucoup de temps à sécher sans compter certains qui laissent une odeur de bouc et font du bruit lors de vos déplacements,
A utiliser si vous êtes sur un poste fixe ( style chasse à l'affut ) sans devoir se déplacer rapidement,

car ce qui attire le regard c'est le mouvement,
Même si ceux-ci ont un avantage contre une caméra thermique (le grand nombre de fibres jouant un échangeur thermique),
Mais dans ce cas j'opte pour un poncho qui a aussi cet effet (un peu moins efficace),

Un ghillie utilisé à mauvais escient est pire que tout,

Il faut toujours privilégier le déplacement et pour cela il faut casser votre silhouette, je ne reviendrais pas sur les fondamentaux énoncés précédemment (jouer avec les ombres, le fond naturel , l'environnement,,,)

C'est pour cela qu' AMHA (et beaucoup de personne du COS) le DPM et ce qu'il y avait de meilleur (Disruptive Pattern Material) la pixellisation n'ayant pas cet action de casser les formes mais uniquement de créer un effet rendant à l’être humain la difficulté d'assimiler la forme qu'il voit avec une forme humain,

Mais les américains ont sortis le Multicam,

Le film expliquera mieux que moi et vaut mieux des images que du Bla-Bla

http://www.youtube.com/watch?v=PzsT_woxXeY

Les Britanniques, pour garder la qualité de leur camo qui était au dessus de tout depuis 40ans, ont demander à créer un multicam avec les propriétés du DPM le MTP (Multi-Terrain Pattern)


Bon tout ces camo sont hors de prix enfin pour moi pour un treillis multicam (sans les accessoires) faut compter 500 à 600 euros,(l'ensemble va monter très vite à 2000euros)
Attention il n'y a que CRY qui a l'exclusivité de ce procédé certains vendeurs sans scrupules vont vous mettre un bon 20% de plus sur leur matos en faisant croire que c'est l'original et c'est un « cheap » made in china,

Je suppose que ce site n’héberge pas de guerrieros en puissance donc aucun intérêt,

Pour moi pour ce qui est du camouflage :

-en ville je ne me distingue pas de la population (se fondre dans la masse)en ayant des vêtements ample pour le bas plus prés du corps pour le haut à majorité sombre (quand la nuit va venir c'est mieux) avec en touche perso une bonne paire de gants,

-en forêt un vieux DPM d'occas tout pourris avec quelques emplacement ou j'ai fixé de la bande élastique) que j'adapte avec la végétation locale et de saison et si je doit chasser à l'arc je met au dessus une veste et un pantalon 3D que j'ai payé 30roro et qui pèse moins de 100grammes (en boule pas plus gros qu'une noix de coco),

-si je doit affronter la neige la j'utilise un poncho,(type montagnard allemand) robuste qui camoufle également mon sac et qui me sert éventuellement de luge ou de tapis de sol,

Car n'oubliez pas que si votre matériel n'est pas en adéquation avec votre cam tout vos efforts et vos roro n'auront servit à rien,

Petit test perso pour ce qui est du bruit du matos qui traine un peu partout dans vos poches votre quart etc,,,
Je grimpe à un arbre et me suspend par les jambes la tête en bas, si je me suis retrouvé gêné par un truc qui reste accroché, que j'ai fait du bruit ou qu'un truc tombe de mon paquetage ou de mes poches c'est que je suis pas prêt,

Pour ce qui est de masquer son odeur on peut se laver à l'eau douce, pas de shampoing, de savon, d’après rasage, de déo, désolé pour les accrocs mais ni café ni cigarettes (les neutraliseurs d'odeurs cache ces odeurs mais pas la votre),
Les tissus sont des éponges à odeur, lessive, adoucisseurs, feu de bois, cuisine, etc,, Il est vrai que les isoler dans un sac avec des effluves naturelles sera ce que vous pourrez faire de mieux mais n'oubliez pas que le vent est votre meilleur allier si vous savez vous en servir,

Pour les chiens qui nous traquent, si ce n'est pas le toutou à sa mémère ou un simple chien de chasse, mais réellement un chien entraîné à la recherche il faut, comme il a été dit, mettre de la distance entre vous et lui en prenant une trajectoire aléatoire et incohérente, il faut semer le doute dans la tête du maitre-chien sur le choix de piste de son canin (le chien lui n'a aucun doute!)si possible traverser une zone ou il y a des animaux domestiques et des gens pour multiplier les pistes, les cours d'eau marchent aussi mais ont d'autres inconvénients (altération de l’environnent, traces de passage),
Portez également des gants pour limiter de toucher des objets comme les branches et d'y laisser votre odeur, et évitez de laisser une odeur de référence à vos poursuivants pour ne pas leur facilité le travail,
Le plus sur est de neutraliser l'odorat du chien mais ça serais hors charte,
A aussi, j'oubliais mesdames, lors de la mauvaise période vous êtes encore plus repérable pour les chiens,

________________________________________________________
Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière asséchée, le dernier poisson pêché, l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible.

ultima ratio
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Age : 44
Localisation : PACA
Emploi : Militaire
Loisirs : csm, vélo, tir à l'arc et arbalète
Date d'inscription : 22/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par Jocelyn le Lun 2 Jan 2012 - 23:00

Bon article.
Un reproche souvent fait au DPM (comme à d'autres camos) est la présence du noir, qui est peu fréquent dans la nature.
Cela semble avoir été corrigé sur les camos modernes (par ex. marron foncé sur le MTP).

Je pense que le motif du camo, c'est du détail, auquel on peut s'intéresser quand on maîtrise déjà parfaitement les compétences de terrain propres au camouflage.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par Catharing le Lun 2 Jan 2012 - 23:06

[quote="ultima ratio"]



.......Drole de façon de transporter le foin..... Very Happy Very Happy

________________________________________________________
« Celui qui donne sa pitié au méchant fait tort au juste. »

"J'ai tendance à comparer les humains actuels aux légumes cultivés hors sol, sous serre.
Il suffit que tu les déplaces en terre, au soleil, en plein vent, sous la pluie, pour qu'ils crèvent. Tellement ils sont fragiles
." Lo de

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4077
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par Jocelyn le Lun 2 Jan 2012 - 23:11

Une petite note en passant: au moment du crépuscule, lorsque le soleil est sous l'horizon mais qu'il fait encore jour, certains tissus ressortent beaucoup plus et deviennent vraiment très visibles, comme les pantalons en jean bleu par exemple.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par appache le Mar 3 Jan 2012 - 2:19

Un guillie suit doit être fait et non acheter, donc fait en conséquence des terrains que lon crois devoir aller et facilement modifiable le cas échéant,..

Pour les uniformes militaires je suis militaires et collectionnaires, ils faut surtout savoir nos besoin car chacun a été dessiné dans un bus précis.. Donc on cherche sois de l'ultra parfait sois un générique qui se fond un peu partout. Car chacun a sa spécialitée. Pour exemple je possede plus de 15 camouflage différend, certain de donnant bien a certain terrain et d'autre non.

Les bases du camouflage sont simple
- peu de mouvement car s'est surtout ca que l'être humain repère
- éviter les surface claire de la peau ou de l'équipement
- L'ombre et éviter de faire un constrate profond

Dans ma région le multicam est très peu adapté et les meilleur camouflage sont, Cadpat (s'est bête sa a été créer pour ce pays) , smog russe ou dpm qui se ressemble beaucoup , flora russe, dans les fougères le klmk russe et si on parle de foret de conifère le tiger stripe

appache
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 286
Localisation : Quebec Canada
Emploi : Militaire
Loisirs : chasse, tir , survie , airsoft, lecture...Retourner sur le terrain dans mon métier
Date d'inscription : 02/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par MonteRosso le Mar 3 Jan 2012 - 18:41

en Corse, le DPM anglais fait réellement merveille dans le maquis. Mais comme le souligne ultima ratio il est (pour ceux qui ne veulent pas investir spécifiquement dans du militaire) très utile et malin d'utiliser les sur-vètements camo soit 3D soit en camouflage réaliste filet. La piste des chasseurs à l'arc est une bonne piste pour ce genre d'équipements.

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"

MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1567
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par MonteRosso le Mer 4 Jan 2012 - 14:22

Tiens, j'en avais causé sans donner de lien, mais voici un "petit" tour à faire sur les sites histoire-image.org * et l'express.fr ** qui traitent des débuts du camouflage militaire et de leurs origines "cubistes"


Liens explicites :
* http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=798&d=11&m=materiel%20militaire
** http://www.lexpress.fr/informations/le-camouflage-un-art_624990.html
source de l'image : http://probe.20minutes-blogs.fr/media/00/01/1076622619.jpg


"Si l'on veut rendre une armée invisible, il suffit d'habiller les hommes en arlequin" Picasso

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"

MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1567
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par Belenos le Sam 29 Déc 2012 - 10:25

Quand les animaux se fondent dans le décor.
Belle et instructive série photo d'animaux camouflés dans leur milieu naturel. (Source :Mail online).

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

http://www.le-projet-olduvai.com/t1477p50-technique-l-art-delicat-du-camouflage

Message par SuperScout le Jeu 17 Jan 2013 - 16:17

Après y'a tout ce qui est déplacement/camouflage (je sais pas si il existe un poste sur ca...), je pense que ça c'est un bon début ; http://www.natureskills.com/outdoor-safety/fox-walking/

SuperScout
Membre

Masculin Nombre de messages : 28
Localisation : LV-223, très loin dans l'espace
Emploi : Inventeur chez ACME corp
Date d'inscription : 20/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par troisgriffes le Jeu 17 Jan 2013 - 20:33

d'ici à ce que l'on fasse une copie du manuel pour "le binome de grenadiers voltigeurs en campagne" ...
Pourquoi pas mais pas sure que respecte la charte...

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2353
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Technique] L'art (délicat) du camouflage

Message par strinkler le Jeu 17 Jan 2013 - 21:50

quelq'un peut il expliquer, parce que je parle pas anglais, et a par voir un mec qui marche sur la plage comme un c.. j'vois pas

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 707
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum