Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par tarsonis le Mer 29 Nov 2017 - 22:51

Salut à tous !

Les anciens du forum savent que je bidouille pas mal de projets en électronique, et de temps à autres, propose un peu d'aide ou des tutos pour débuter en la matière, comprendre et apprendre à réparer soi-même.

J'ai décidé il y a quelques mois de passer le cap IRL et de proposer cette aide dans les alentours de Strasbourg. Il y avait dans l'idée un petit esprit de création de "tissu social".
J'ai comme pas mal de monde débuté avec des groupes Facebook, et ai créé un compte juste pour rejoindre certains d'entre eux, comme Sharing is Caring.

Le credo du groupe est de proposer des services et/ou des produits, sous forme de don ou d'échange. Perso, j'ai proposé "une aide contre des légumes et fruits du coin" (amap & co).

Cela a eu un immense succès, j'y ai rencontré des gens formidables, mais aussi, et de plus en plus souvent, des personnes un peu assistées sur les bords et heureuses de ne pas débourser un sou en réparation.
Très sincèrement, cela m'a vite saoulé, et d'autant plus que ce genre de profil se montre exigeant en disponibilités (ex : le dimanche matin) et rapidité (pour demain), quand ce n'est pas de l’antipathie (je t'ai écrit il y a deux heures, pourquoi tu réponds pas ?). J'ai donc lâché l'affaire, un peu dégouté. A l'annonce de mon départ du groupe, j'ai eu une flopée de remerciements d'anciens membres -devenus simples lecteurs- qui ont arrêté cet ersatz d’entraide, unilatérale. En remontant la file de discussion du groupe, effectivement, beaucoup membres ne se gênaient même plus pour poster ce qui ne ressemble à rien d'autre qu'une liste de courses.

Ce que j'ai vécu correspond exactement à la critique de FB : cela crée une illusion de rapport social, avec une grosse caisse de résonance qui donne l'impression de dynamique dans les groupes autocentrés.
Mais IRL, le beau projet capote rapidement; le passage de la parole aux actes est ardu et au final, on a peu de vrai contacts de qualité.

Cela m'a convaincu d'une chose : une bonne volonté seule dans son coin aura du mal à faire changer quoi que ce soit, surtout sans structure, et un minimum de règles.
J'avais zyeuté du côté de la Fabrique, déjà évoquée ici, mais sans retour en face, car ils se focalisent plutôt sur les membres ayant des "projets" (et aussi que le tintouin arduino me gonfle un peu...)

Toujours motivé, j'ai tenté une seconde expérience au travers des "Repair Café" de Strasbourg.
Cela cadre tout de suite un peu mieux : des bénévoles réparateurs se présentent, des gens amènent leurs appareils et on voit ce qu'il est possible de faire.
J'ai tout de suite collé avec le principe car le but n'est pas de remplacer un réparateur professionnel, mais d'échanger sur "comment ça marche", "pourquoi c'est tombé en panne", "est-ce réparable" et "comment réparer". Il y a donc une grande approche pédagogique, et beaucoup de pratique dans laquelle on peut distiller la théorie.

Ce qui m'a intéressé lors des précédentes sessions est le type d'appareil rapporté. En effet, j'ai mes axes de développement et priorités sur le forum. Mes articles sont ouvertement DIY, low tech et orientés radio et radioactivité.

Mais là, on peut avoir un aperçu de ce qui est cher aux gens, "l'objet dont on ne peut se séparer et qui mériterait d'y jeter un oeil"...et pour lequel il faudrait dépenser dix fois le prix en devis.

Pèle mêle, lors de la dernière session, j'ai bidouillé :

- une machine à café : panne classique, le calcaire bouche les durites, qui mettent soit la pompe soit la résistance en défaut. Un coup de vinaigre blanc et c'est reparti...bien que ce fut un calvaire à démonter avec des resistorx partout.

- deux balances électroniques de cuisine. La première avait un capteur dévissé, la seconde un bouton "on/off" non fonctionnel, qu'il fallait juste remplacer par un équivalent à quelques centimes. Deux heureuses personnes, dont une petite mamie qui m'a chaleureusement remercié tant elle travaillait depuis des années avec...

- un aspirateur de Mathusalem : rotor avec balais salis par les charbons. Nettoyage à l'alcool et graissage de l'axe.

- lecteur DVD haut de gamme de salon : condo HT claqué : panne que l'on s'attend à rencontrer au moins une fois par session. A noter que le propriétaire s'est fait initialement recaler par un pro (en boutique) qui l'avait déclaré irréparable, faute de "pièce de rechange"...

- un transfo 230V/12V adaptateur : câble HS

- un second transfo d'appareil, de même type : câble sectionné.

- un jouet électrique qui faisait pinpon depuis 15 ans : câble dessoudé.

- une radio de "survivor" : multi-bandes (FM, OL, OM, OC) avec radioamateurs, manivelle, chrono & co : elle souffle voire meurt lors de la recherche et l'ajustement : les potentiomètres un peu abimés, dont la piste carbone ne fait pas correctement jonction + les lames du condo variable qui se touchent.

Le tout, saupoudré de conseils de sécurité, et comment s'y mettre petit à petit.

J'ai cependant mis un point d'honneur à ne pas toucher aux PC (et smartphones). Il est en effet possible de récupérer les données; en général, l'utilisateur pleure plus les photos de vacances, non sauvegardées que la panne d'un "tromblon qui se faisait vieillissant".
Mais c'est souvent une galère à réparer quand la panne n'est pas évidente (aka alim, barrette ram ou disque HS). D'ailleurs, aucun n'a réellement refonctionné, mais on a pu à chaque fois récupérer le disque.

L'ensemble devait durer trois heures, mais je suis parti le soir avec un rab de presque autant, devant décliner plusieurs "cas", mais conseillant ou reportant au prochain évènement.

Pour être franc, j'étais un peu intimidé avant d'arriver aux premiers. L'annonce de l'assos parlait de bénévoles et de pros qui offrent leur aide. Je m'imaginais avoir l'air un peu idiot avec mon multimètre à 10E, la station à souder 35W, des tournevis, quelques pinces et boites de composants.... face peut être à un Dahms qui se serait pointé avec le multimètre-oscillo de l'apocalypse...

Mais les assos semblent subir une pénurie de vocations, et je suis un peu devenu l'attraction du dimanche, à coups de gaine thermo-rétractable, de tournevis-nintendo (cf mon premier post électronique en 2009 ici), et les anecdotes sur la thématique (j'en ai des bonnes...).

Au final, c'était un très bon moment, d'échange et de partage entre passionnés et curieux d'en savoir plus. Amha, un bon débutant peut tout à fait assurer ce genre d'ateliers, quitte à admettre les limites de ses compétences et se faire aider ensuite.

Perso, lire le bonheur d'une personne qui voit un truc refonctionner alors qu'elle n'espérait plus rien me suffit amplement. Mais cela donne des indices, sur comment les gens perçoivent l’électronique et quelles choses peuvent avoir beaucoup de valeur à leurs yeux, mais moins aux miens, tout en sachant que c'est sans doute réciproque avec mes compteurs Geiger...

J'ai repensé à Ferfal lors de ces ateliers, mais aussi aux nombreux pays que je visite et où la débrouille et de mise.
Comment s'organiserait un monde qui aurait perdu sa structure, ses "pros" ? Une question qui s'applique à de nombreux autres domaines, qui me turlupinent tout autant...

J'ai pu également constater qu'un petit stock d'outils et quelques composants bien choisis peuvent venir à bout de la quasi-totalité des pannes.
Je n'avais pas tout sur place, mais concernant ce qui manquait (genre un potar logarithmique stéréo de 4,7k ça ne se trouve pas dans toutes les caisses de compos...) on a pu orienter sur l'achat d'une pièce à quelques euros pour remplacer quelques jours plus tard.

Je pense écrire un post sur "l'atelier du survivant", où l'on aborde en quelque sorte un BOB pour un repair café, mais qui peut s'adapter à un atelier de fortune post-Katrina/Irma/Maria/tempête1999/etc. Ce serait un axe de réflexion complémentaire de [Atelier] Démarrez en électronique

Voire, si l'idée séduit, on pourrait même parler d'EDC de la réparation. Je me remémore des réparations type "ah au fait, j'ai le bidule qui est tombé en panne hier, tu pourrais jeter un coup d'oeil après le dessert".... et à me retrouver avec une pile et un haut-parleur à chercher une perte de continuité sur un câble électrique....

On peut faire beaucoup avec peu clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8383
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par Kerkallog le Mer 29 Nov 2017 - 23:24

"...Je pense écrire un post sur "l'atelier du survivant", où l'on aborde en quelque sorte un BOB pour un repair café, mais qui peut s'adapter à un atelier de fortune post-Katrina/Irma/Maria/tempête1999/etc. Ce serait un axe de réflexion complémentaire de [Atelier] Démarrez en électronique

Voire, si l'idée séduit, on pourrait même parler d'EDC de la réparation. Je me remémore des réparations type "ah au fait, j'ai le bidule qui est tombé en panne hier, tu pourrais jeter un coup d'oeil après le dessert".... et à me retrouver avec une pile et un haut-parleur à chercher une perte de continuité sur un câble électrique....

On peut faire beaucoup avec peu..."

Tes déceptions inhérentes aux rencontres avec le réel, c'est ainsi , on fait avec & on passe à autre chose de plus positif...

Je le vis aussi un peu tous les jours , mais une seule lueur d'intelligence fait progresser, c'est déjà çà de plus dans ma journée & çà efface le reste , ces éternels grumeaux du quotidien.Le sourire & la convivialité sont un plus , voire même une nécessité que certains oublient trop souvent.

Pour l'idée d'atelier de fortune post-KelKeuChose= pouce

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny
avatar
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1576
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par un ptit breton le Jeu 30 Nov 2017 - 10:29

tarsonis a écrit:

Très sincèrement, cela m'a vite saoulé, et d'autant plus que ce genre de profil se montre exigeant en disponibilités (ex : le dimanche matin) et rapidité (pour demain), quand ce n'est pas de l’antipathie (je t'ai écrit il y a deux heures, pourquoi tu réponds pas ?). 
Malheureusement je te plussoie complètement. 
Que se soit les jardins associatifs , les lieux d'échange de savoir ou de biens , les ""sangsues "" sont toujours là et font capoter la structure. Les seules exceptions que je connaisse sont les garages associatifs , quelle joie de voir dans les yeux de la mère célibataire que sa voiture est réparée pour trois pièces à 100 euros ( contre un devis à 2500 !! véridique !! )

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!
avatar
un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3973
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par Kyraly le Jeu 30 Nov 2017 - 12:17

Salut

Je en peux qu'adhérer à ta démarche. 

J'ai recontacté la fabrique plusieurs fois, car leurs forgerons amateurs avaient besoin d'un coup de main, mais en gros, on me demander d'abord de payer une cotisation pour ensuite les aider... (les gars, ils tapaient comme des sourds sur une barre a peine rouge... bref...). J'ai laissé tombé.  wall

Simple question, tu étais au théatre ou à l'esplanade?

Sinon, pour l'EDC de réparation et l'atelier du survivant, je suis plus que preneur. 
(une chronique de l'atelier du survivant du TEOTWAWKI)??

petite digression : Je t'avoue humblement que j'ai reporté mes projets de radio en suivant tes posts suite à aux Chroniques du Bunker de l'Apocalypse, suite à une redirection des priorités familiales.

Mais bref, avoir un petit set de réparation m'aurais déjà été utile plusieurs fois, donc une aide pour le créer serait la bienvenue. 
help help help
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par tarsonis le Ven 1 Déc 2017 - 12:57

Salut !
Kerkallog a écrit:
Tes déceptions inhérentes aux rencontres avec le réel, c'est ainsi , on fait avec & on passe à autre chose de plus positif...
Disons que je rencontre le réel tous les jours (et plus, lors de mes déplacements dans les pays craignos). Ma désillusion porte avant tout sur les réseaux sociaux, pleins de bonnes intentions, mais avec très peu d'action, voire une reproduction des pires traits de la société. choc


un ptit breton a écrit:
Les seules exceptions que je connaisse sont les garages associatifs , quelle joie de voir dans les yeux de la mère célibataire que sa voiture est réparée pour trois pièces à 100 euros ( contre un devis à 2500 !! véridique !! )
Si tu as des retours dessus, je suis intéressé, ne connaissant que les self-garages clind'oeil

Kyraly a écrit:Je en peux qu'adhérer à ta démarche. 

J'ai recontacté la fabrique plusieurs fois, car leurs forgerons amateurs avaient besoin d'un coup de main, mais en gros, on me demander d'abord de payer une cotisation pour ensuite les aider... (les gars, ils tapaient comme des sourds sur une barre a peine rouge... bref...). J'ai laissé tombé.  wall
C'est EXACTEMENT ça !


Simple question, tu étais au théatre ou à l'esplanade?
Par MP clind'oeil



petite digression : Je t'avoue humblement que j'ai reporté mes projets de radio en suivant tes posts suite à aux Chroniques du Bunker de l'Apocalypse, suite à une redirection des priorités familiales.

Aucun souci, j'ai énormément de projets qui prennent du retard, dont peut être un article pour une revue. Le proto du compteur Geiger a sur plaque d'essai un compteur avec mémoire en pur analogique, un compteur 1000000 coups numérique, un intégrateur sur multimètre et une alarme de dépassement de débit de dose. Mais les articles n'en sont qu'à la sortie audio...

Kyraly a écrit:
Sinon, pour l'EDC de réparation et l'atelier du survivant, je suis plus que preneur.
(une chronique de l'atelier du survivant du TEOTWAWKI)??

Mais bref, avoir un petit set de réparation m'aurais déjà été utile plusieurs fois, donc une aide pour le créer serait la bienvenue.

Kerkallog a écrit:
Pour l'idée d'atelier de fortune post-KelKeuChose= pouce
Ok, alors article pour bientôt ! clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8383
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par Jeff01 le Ven 1 Déc 2017 - 14:18

Moi aussi j'ai fais une session en tant que réparateur au repair café de ma ville Smile (Lille)
Mon seul regret et de n'avoir pas réussi à y retourner car leur soirée mensuelle coincide avec une autre de mes activités.
Mais j'en garde un excellent souvenir et je risque fort d'y retourner dès que l'occasion se présente.
je suivrais donc ce fil avec intérêt et nostalgie clind'oeil

Jeff01
Membre

Masculin Nombre de messages : 187
Age : 42
Date d'inscription : 23/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par banou le Ven 1 Déc 2017 - 15:07

ah oui ! un bob brico !!!
pour le moment ma caisse à outil comprend surtout du matériel de forge ; et comme je m'énerve quand j'y arrive pas la réparation risque de finir ' à la masse' affraid

banou
Membre

Féminin Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 01/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par BigBird le Ven 1 Déc 2017 - 22:44

tarsonis a écrit:
...  Ma désillusion porte avant tout sur les réseaux sociaux, pleins de bonnes intentions, mais avec très peu d'action, voire une reproduction des pires traits de la société. choc

c'est une des raisons pour laquelle je me suis toujours (instinctivement) tenu à l'écart des réseaux sociaux,
quitte à passer pour un ours mal léché ou un cas asocial,
ceux qui en usent (et parfois en abusent) finissent la plupart du temps par déplorer tôt ou tard tel ou tel "effet pervers",
ou un revers de médaille imprévu qui va miner toutes leurs bonnes intentions initiales.

par contre, pour les repair cafés et autres lieux associatifs d'entraides collaboratives, je trouve ça très pertinent
à notre époque où le monde virtuel grignote de plus en plus du terrain sur le réel ...
et de manière plus informelle avec le voisinage, le plaisir d'aider est aussi grand que celui d'être parfois aidé
quand on patauge dans la semoule sur une réparation qui va sembler un jeu d'enfant à quelqu'un de plus expérimenté,
la gratitude, la convivialité, et un échange dé-monétarisé (une bonne bouteille, ou une tarte fait maison
en échange d'un service ...), ça fait parfaitement l'affaire entre nous les "fainéants", les "sans-dents", les PPAI
(Personnes à Pouvoir d'Achat Indécent) mrsgreen

bravo Tarso au passage pour toutes tes belles initiatives, ici et partout ailleurs. pouce
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1081
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par Jeff01 le Sam 2 Déc 2017 - 11:21

Le sujet dérive sur les réseaux sociaux Smile
J'apporte rapidement mes 2 centimes : J'ai toujours vu les réseaux sociaux comme un outil au même titre qu'un marteau.
Si l'individu lambda se frappe sur les doigts, il ne faut pas critiquer l'outil, mais l'usager.
Alors certes les réseaux sociaux sont des outils coupants, tranchants, dangereux, mais correctement utilisés et avec conscience des risques, ils ne sont pas plus dangereux qu'autre chose. 
Mais à l'inverse, mal utilisés ils peuvent devenir redoutables, on est bien d'accord, mais au même titre qu'un couteau, une tronçonneuse, etc.
Le réel danger, c'est l'insouciance collective et ce que l'individu lambda en fait.

Jeff01
Membre

Masculin Nombre de messages : 187
Age : 42
Date d'inscription : 23/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

réseaux sociaux - suite -

Message par BigBird le Sam 2 Déc 2017 - 14:22

Jeff01 a écrit:... J'ai toujours vu les réseaux sociaux comme un outil au même titre qu'un marteau.
Si l'individu lambda se frappe sur les doigts, il ne faut pas critiquer l'outil, mais l'usager.
...
je ne partage pas à 100% ton avis,
pour rester dans ta comparaison, quelqu'un qui ne connaitrait pas la "bonne façon" d'utiliser un marteau,
et qui déciderait de ne pas s'en servir, (il va remplacer les clous par des vis par exemple, car il connait bien
le maniement d'un tourne-vis), le risque de se frapper les doigts d'un coup de marteau est nul.

avec les réseaux sociaux, ceux qui s'en tiennent à l'écart peuvent très bien en recevoir les coups ...
ils sont même des cibles faciles (et favorites) puisque que ne répondant pas aux attaques ;
pour la faire courte, personne ne te condamnera si tu choisis de pas utiliser un outil dont tu ne connais pas le maniement "safe",
si tu refuses de rentrer dans la danse sur les réseaux sociaux, tu es illico pointé du doigt par ceux qui en sont,
tu dois forcément cacher quelque chose de louche, tu es un usurpateur, suspecté de tous les vices ...
autrement dit, personne n'est autorisé à s'éviter une exposition sur les réseaux sociaux, sous peine de "bannissement" social,
c'est cela (entre autre) que je dénonce, ce diktat de la meute pour faire rentrer dans le rang les récalcitrants, les insoumis.
j'en parle en connaissance de cause, j'ai perdu mon emploi "grâce" aux réseaux sociaux sur lesquels une rumeur courait à mon encontre
et à mon insu, mon supérieur hiérarchique a pris peur pour son business et a choisi une mise-à-pied dans un premier temps,
... puis (à grand frais pour le patron) un licenciement transactionnel.
les ratonnades et autres raids anti-noirs du KKK du siècle dernier sont d'un autre temps,
au 21e siècle, vive le cyber-lynchage  2.0 !

fouet

Jeff01 a écrit:...
Le réel danger, c'est l'insouciance collective et ce que l'individu lambda en fait.
le réel danger, c'est de ne pas marcher au pas et dans le rang,
sus au loup solitaire, car impossible d'en faire un mouton de Panurge,
... ça me dit rien qui vaille pour notre futur collectif . 
pale
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1081
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

café réparation

Message par lolo5050 le Jeu 25 Jan 2018 - 18:49

bonjour à tous

C'est ce post qui m'a décidé à m'inscrire.

J'anime déja des cafés-répas dans une asso depuis pal mal de temps (c'est mon job entre autre dans cette structure).

Nous avons déja fabriqué lors d'un atelier "fabrication" un joule-thief (intégré dans une lampe de poche) et un chargeur de piles rechargeables (sur la base du LM 317).

Rien de très novateur, mais le tout uniquement à base de récup, ça fait réfléchir et identifier les appareils donneurs d'organes.(dans une optique post-apo,c'est pas mal).

Et même si notre chargeur d'alcalines a des résultats mitigés, ça fait  manipuler le fer à souder.


Alors un EDC café-répa / post-apo...   +1      perso un couteau suisse résout déjà pas mal de problèmes!

Pour faire régulièrement les bacs DEEE, je connais les composants champions du monde de la survie !! (flotte, gel, chaleur ...).
Pour éviter de trop stocker, je me focalise sur ce qui est censé résister ... après, et ce qu'on peut  faire avec. Je vois le truc dans l'autre sens. Le stock d'outillage et la documentation relative  prennent moins de place !



Voilou,Si je peux être utile.

Dans l'attente de vous lire

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par Kyraly le Jeu 25 Jan 2018 - 20:53

Lolo5050 a écrit:Pour faire régulièrement les bacs DEEE

Salut. Comment fais tu pour avoir accès aux bacs D3E?? Dans les magasins de bricolage autour de chez moi, un vigile empèche d'y regarder... :/
avatar
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 759
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par lolo5050 le Jeu 25 Jan 2018 - 21:11

Kyraly a écrit:
Lolo5050 a écrit:Pour faire régulièrement les bacs DEEE

Salut. Comment fais tu pour avoir accès aux bacs D3E?? Dans les magasins de bricolage autour de chez moi, un vigile empêche d'y regarder... :/
salut Kyraly,

Nous avons une convention avec notre déchetterie pour en prélever une partie.Rien d'illégal. De plus, les gens nous donnent aussi spontanément à la boutique. Que du bonheur quand on aime récupérer ! Bien sur, dans les bacs de magasins et autres déchet', je suis comme toi pale... à la porte pale.

Mon conseil, c'est de te rapprocher d'assos comme moi, ( une ressourcerie) on donne volontiers (des tonnes de DEEE partent en déchet') .Tu peux aussi y faire du bénévolat , apprendre des trucs.., que du bénef Smile
 
 Voilou

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par tarsonis le Ven 26 Jan 2018 - 11:24

Salut !
lolo5050 a écrit:
C'est ce post qui m'a décidé à m'inscrire.
Merci, ça fait plaisir de le savoir clind'oeil


Nous avons déja fabriqué lors d'un atelier "fabrication" un joule-thief (intégré dans une lampe de poche) et un chargeur de piles rechargeables (sur la base du LM 317).
Rien de très novateur, mais le tout uniquement à base de récup, ça fait réfléchir et identifier les appareils donneurs d'organes.(dans une optique post-apo,c'est pas mal).
Et même si notre chargeur d'alcalines a des résultats mitigés, ça fait  manipuler le fer à souder.
C'est tout de même un très bon résultat ! Je trouve qu'il y a un gros cap à passer entre la théorie et les premières dé/soudures.
La récup est le fer de lance d'un monde décroissant/post-apo/résilient, et d'autant plus en électronique, mais se montre assez absente des thématiques, dont les pontes auto-proclamés ne pigent pas grand chose.
J'ai commencé la lecture -et la critique- du bouquin À ouvrir en cas d’apocalypse, il y a zéro page concernant la récup électronique, mais un bon paquet de blabla inexpérimenté -donc inutile- sur "comment construire une lampe triode". En gros, les appareils qui jonchent notre monde nous livrent déjà des quantités gigantesques de composants, mais peu créent leurs circuits à partir de récup; c'est donc un plaisir de voir une nouvelle âme dans l'équipe clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8383
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par lolo5050 le Ven 26 Jan 2018 - 13:41

Salut Tarsonis,
Ben nous en café fabrication on a fait ça:







J'ai un peu piqué l'idée de tes connecteurs en aimant, mais amélioré le truc: comme la chaleur du fer a souder fait parfois perdre le magnétisme, je soude sur un morceau de fer blanc (boite à gâteaux), que je replie ensuite sur l'aimant...

C'est juste pour illustrer ce qu'on fait chez nous ! 
La photo est exclusive.
si tu veux voir d'autres réalisations, dis-moi, je ne veux pas encombrer plus que de raison.

A bientôt


________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par tarsonis le Dim 28 Jan 2018 - 21:08

Salut !
lolo5050 a écrit:
J'ai un peu piqué l'idée de tes connecteurs en aimant, mais amélioré le truc: comme la chaleur du fer a souder fait parfois perdre le magnétisme, je soude sur un morceau de fer blanc (boite à gâteaux), que je replie ensuite sur l'aimant...
C'est une très bonne amélioration. Normalement, une soudure assez rapide ne chauffera que le plaquage et évitera au néodyme d'atteindre le point de Curie. Mais à force de bidouiller, il y a effectivement un bon risque de les endommager clind'oeil


C'est juste pour illustrer ce qu'on fait chez nous ! 
La photo est exclusive.
si tu veux voir d'autres réalisations, dis-moi, je ne veux pas encombrer plus que de raison.
N'hésite pas à poster vos fabrications ! Cela illustre à merveille les topics d'électronique et montre à tout le monde des circuits, pratiques, DIY et à notre portée. clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8383
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

chargeur de piles alkalines

Message par lolo5050 le Lun 29 Jan 2018 - 12:17

Suite de nos modestes réalisations, un chargeur de piles alkalines (si si), un en montage sur plaque d'essai à souder, l'autre en canibalisant un chargeur traditionnel (pour juste utiliser les connecteurs coulissants).

Le schéma est celui d'une alimentation variable sur la base d'un LM 317. nous avons même constaté que les condos ne servent à rien (pour recharger une pile, hein ...).

On peut alimenter le montage entre 5 et 30v .Un réglage sera cependant nécessaire chaque fois que l'on changera la tension d'entrée, et ce pour maintenir une tension A VIDE de 1.7v.

Pour un des montage, j'ai choisi l'alimentation par USB, très pratique.

Attention, pour que certains appareils veuillent bien délivrer du courant, il est parfois nécessaire de shunter les deux fils "data" (vert et blanc)

















Voilou, j'ai rien inventé juste fait à ma sauce.c'est pas magique, pour de bons résultats avec les piles alkalines, mieux vaut éviter qu'elles proviennent du bac de recyclage, (c'est leur arrivée brutale dedans qui leur est fatale, ) Mais si on imagine alimenter a partir d'un petit panneau solaire, alors rien à perdre à essayer toutes les piles qui passent ! Attention ce qui coule des piles est irritant !

Pas de valeur de composant critique sauf la résistance de 220 ohms, qui est nécessaire au fonctionnement du LM317.Le potar est préconisé dans les 47kohms, mais j'ai essayé avec des valeurs différentes, no pb, ça change juste la longueur de course de réglage.( ne pas descendre en-dessous de 100 ohms.

Une diode anti retour ne serait pas superflue, pareil, de valeur quelconque, qui tienne quelques mA. Et surtout, on ne recharge pas de pile descendue en dessous de 1.2v, ou qui coule déjà Rolling Eyes

(La j'ai fait court, mais j'ai de l'info et du retour d'expérience sur ces montages, hésitez pas à demander des infos !!)

Finalement ce n'est peut-être plus dans la bonne section, donc si besoin, déplacez !!!


Dernière édition par lolo5050 le Lun 29 Jan 2018 - 20:07, édité 1 fois

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par NonoMacbill le Lun 29 Jan 2018 - 14:03

Les piles ne se rechargent pas. Ce sont les accus ou les batteries qui peuvent être rechargés. Tout au plus, en "rechargeant" des piles, elles se mettent à chauffer et le gel d’électrolyte devient fluide et permet à la réaction chimique d'attaquer, encore un peu, les 2 matériaux.
avatar
NonoMacbill
Membre

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 58
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par lolo5050 le Lun 29 Jan 2018 - 14:41

NonoMacbill a écrit:Les piles ne se rechargent pas. Ce sont les accus ou les batteries qui peuvent être rechargés. Tout au plus, en "rechargeant" des piles, elles se mettent à chauffer et le gel d’électrolyte devient fluide et permet à la réaction chimique d'attaquer, encore un peu, les 2 matériaux.
En effet le "piles"  ne se rechargent pas , c'est un abus de langage (raccourci) que j'ai fait volontairement. J'essaie d'être le moins technique possible.

Une pile alcaline, qui n'est jamais descendue au-dessous de 1.2 v (environ) peut être "régénérée" ou se "prendre un petit coup pied au cul", avec ce petit montage (qui est très loin d'être le meilleur du genre). Appelons ça comme on veut.

Les piles ne peuvent chauffer, car je limite l'intensité à 100ma max, avec une résistance. (appliquer la loi d'ohms).

Rechargée n'est en effet pas le bon terme, puisque ce ne sont pas du tout les mêmes phénomènes chimiques qui entrent en jeu que dans un accu.

En revanche, essaie, fait des tests, tu seras bluffé. (je suis du métier et j’étais plus que sceptique aussi). par contre, faut être honnête, dans les meilleures conditions, 8/10 recharges grand maxi en partant d'une pile neuve ... contrairement à ce qu'on peu lire sur la toile.

Parfois c'est décevant, parfois ça coule, mais si tu ne paies ni les piles, ni le courant (panneau solaire par ex), et des composants de récup, en k2kk...

Alcalines uniquement (bon j'ai quand même essayé avec des salines... hein Twisted Evil , ça leur file un coup de fouet 5mn, et paf plus rien scratch )

J'ai essayé aussi sans limiter l'intensité à 100 mA...pouf !
Et aussi sous une tension plus élevée ...pouf !
Piles du bac de recyclage, loterie...
Pile rouillée, niet
pile à 0 v, niet

Honnêtement, avec l'habitude (des marques notamment, on arrive à des résultats corrects)

J'ai jamais prétendu que c'était miracle, c'est à mon sens un très bon compromis quand on peut avoir accès facilement à des piles.

@NonoMacbill  Je comprends ta réaction clind'oeil

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par lolo5050 le Lun 29 Jan 2018 - 15:10

J'ai même la chance d'avoir un original qui était commercialisé...( et ne l'est plus mad )
Le circuit est plus élaboré, les résultats bien meilleurs.



La détection de fin de charge est bien foutue, (enfin y en a une ...), mais ça recharge toujours des ... alcalines sous 1.7v et 500mA divisé par 4piles...
Si y en a qui sont chaud patate pour me refaire le typon du circuit de ce truc à partir de photos,, je prends fumeur
(je suis pas équipé pour ça)
A+

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par tarsonis le Lun 29 Jan 2018 - 18:35

Salut,
lolo5050 a écrit:Suite de nos modestes réalisations, un chargeur de piles alkalines (si si), un en montage sur plaque d'essai à souder, l'autre en canibalisant un chargeur traditionnel (pour juste utiliser les connecteurs coulissants).
C'est le genre de montage que j'aimerais voir plus souvent dans les revues grand public, qui commencent sérieusement à abuser du microcontrôleur et de l'Arduino...

Le schéma est celui d'une alimentation variable sur la base d'un LM 317. nous avons même constaté que les condos ne servent à rien (pour recharger une pile, hein ...).
En général ils stabilisent un peu la tension avec les alims qui sortent un "continu" ondulant.


Voilou, j'ai rien inventé juste fait à ma sauce.c'est pas magique, pour de bons résultats avec les piles alkalines, mieux vaut éviter qu'elles proviennent du bac de recyclage, (c'est leur arrivée brutale dedans qui leur est fatale, )

Piles du bac de recyclage, loterie...
J'ai pas mal de temps récupéré des piles des bacs de tri. Il faut les contrôler avec une charge d'environ 100mA. Il y a quelques années, un bon paquet étaient encore bonnes, au dessus de 1,3V, à cause des appareils photos numériques, qui râlent assez vite quand ils n'ont pas des piles à max.
Les gens les jetaient assez rapidement.
A voir ce que cela donne maintenant avec la généralisation du Li-ion. clind'oeil


Une diode anti retour ne serait pas superflue, pareil, de valeur quelconque, qui tienne quelques mA.
J'ai eu un bon débat concernant les diodes de protection.
Pour ceux qui suivent le topic, il s'agit de D1 et D2 ici :


Le cas D2 étant la plupart du temps absent, vu que l'on est plutôt dans la régulation fine.

En gros, quand on perd l'alim du régulateur, la tension de sortie peut être supérieure à l'entré (0V si shunt) et la charge se met à débiter dans le régulateur et peut le cramer. La datasheet porte une petite ambiguïté car elle notifie D1 si Vout > 25V ou C0 > 25µF.
Donc avec une pile on aurait largement dépassé la seconde condition. Mais est-ce que le régulateur peut cramer avec une ddp d'à peine 1,5V entre in et out ? clind'oeil
Perso, j'ai jamais détruit de régulateur, même en les maltraitant...

Pour les intéressés, on trouve quasiment toujours des régulateurs type LM317 (ajustable) et LM7805 (5V) dans les switchs réseau.

Finalement ce n'est peut-être plus dans la bonne section, donc si besoin, déplacez !!!
On peut scinder vers un sujet plus spécifique si tu le souhaites.


NonoMacbill a écrit:Les piles ne se rechargent pas. Ce sont les accus ou les batteries qui peuvent être rechargés. Tout au plus, en "rechargeant" des piles, elles se mettent à chauffer et le gel d’électrolyte devient fluide et permet à la réaction chimique d'attaquer, encore un peu, les 2 matériaux.

Comme précisé par Lolo5050, c'est possible jusqu'à une certaine limite de tension (1,2-1,3V selon les écoles), au dessous, les "dendrites" dans l'électrolyte risque effectivement de faire des courts-circuits.
C'est ce qui limitait pas mal la techno des accus Nickel-Zinc.


lolo505 a écrit:Si y en a qui sont chaud patate pour me refaire le typon du circuit de ce truc à partir de photos,, je prends
(je suis pas équipé pour ça)
A+
Si t'as des photos haute qualité (ou un scan), je peux jeter un oeil clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8383
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par lolo5050 le Lun 29 Jan 2018 - 18:58

tarsonis a écrit:
Donc avec une pile on aurait largement dépassé la seconde condition. Mais est-ce que le régulateur peut cramer avec une ddp d'à peine 1,5V entre in et out ? clind'oeil

Salut !

Faut se lever top pour cramer un LM !

1.5v ça m'étonnerai, de plus le montage est limité à 100mA...

Quand je parlais de diode anti-retour,je voulais juste éviter le vidage de la pile si plus d'alim, pas la protection du LM317

Dès que j'ai 5 mn, je désosse le chargeur "big" et je fais un scan.


A bientôt

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par lolo5050 le Lun 29 Jan 2018 - 20:30

En gros, pour démarrer sur le projet chargeur de piles alcalines,, il faut partir de cette base (voir photo).




La résistance R se calcule pour limiter le courant de charge à 100mA
 
R = (Tension d'entrée - 3.3V) / 0.1A
 
La tension 3.3V est la tension approximative sur la patte Vin du LM317. Elle vaut sa tension de sortie (1.68V) additionnée à la tension de déchet (1.6V environ pour 100mA).

Quant aux condos, je maintiens que pour charger une pile on peu s'en passer. (l'ondulation résiduelle, je pense que la pile s'en balance !).
Mais, Tarsonis, t'as raison de filtrer si t'alimentes autre chose, bien entendu  !!

Ajouter une diode au niveau de la pile comme clapet anti retour et le tour est joué.

Moins y a de composants, mieux c'est !

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par tarsonis le Mar 30 Jan 2018 - 8:17

Salut,
Le lien pour accompagner le topo clind'oeil
https://www.astuces-pratiques.fr/electronique/recharger-des-piles-alcalines-non-rechargeables

lolo5050 a écrit:
Quant aux condos, je maintiens que pour charger une pile on peu s'en passer. (l'ondulation résiduelle, je pense que la pile s'en balance !).
Mais, Tarsonis, t'as raison de filtrer si t'alimentes autre chose, bien entendu  !!
Pas impossible que dans notre cas ce soit même un peu bénéfique, car on rencontre souvent les recharges par impulsion sur les piles alcalines et les accus au plomb un peu usés...

Ajouter une diode au niveau de la pile comme clapet anti retour et le tour est joué.
Il faudrait alors changer toutes les valeurs en amont car la diode va faire chuter la tension d'environ 0,5V, plus ou moins selon le modèle utilisé et le courant de charge clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8383
Age : 31
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par lolo5050 le Mar 30 Jan 2018 - 18:28

tarsonis a écrit:Il faudrait alors changer toutes les valeurs en amont car la diode va faire chuter la tension d'environ 0,5V, plus ou moins selon le modèle utilisé et le courant de charge clind'oeil

Bof, ma diode serait EN AVAL juste avant la pile, en série avec la pile.., on touche le potar et on ajuste ? rien de fondamental à modifier? (ou alors je ne comprends pas ta remarque , ce qui est possible Very Happy ).

Sinon, la sympathique équipe d'incroyable expérience à fait le chargeur d'alcalines à impulsions, mais pour l'avoir testé, je ne trouve pas de différence significative qu'avec le montage à LM317...

youtube.com/watch?v=0AsIzmlBJiY

Mais je ne suis pas un labo de test homologué non plus Laughing ...

________________________________________________________

C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.

- Coluche
avatar
lolo5050
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Localisation : manche 50
Emploi : reparateur electroménager
Loisirs : electronique informatique
Date d'inscription : 25/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mise en pratique et échanges autour de la réparation électronique : le Repair Café

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum