Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Catharing le Lun 21 Oct 2013 - 23:14

Salut,


On y est confronté tous les jours , quel que  soit le moyen de locomotion (transports en commun, voitures, vélos, motos ou à pied),quelque soit l’endroit (la rue ,les magasins, au boulot).
Pire d’un virus ,cela touche les jeunes et les vieux,femmes ,hommes, cadres ,ouvriers …

On peut l’appeler comme on veut, manque de savoir vivre ,impolitesse, goujaterie  incivilité , égoïsme toujours est-il que c'est devenu une telle calamité que certaines banques n’hésitent pas à créer des fichiers les recensant en accord avec la CNIL
 http://www.01net.com/editorial/589053/la-bpn-paribas-autorisee-a-ficher-les-incivilites-de-ses-clients/

Que la RATP en est à sa troisième campagne de communication contre ce probléme..
http://lci.tf1.fr/france/societe/la-nouvelle-campagne-ratp-contre-l-incivilite-8036325.html

Et que certains lieux jusqu'à présent préservés ne le sont plus ,écoles,hôpitaux,etc..
 
Notre société semble assez démunie face au phénomène. « Les incivilités sont peu sanctionnées car les institutions, qui jouent aujourd’hui le rôle de régulateurs, ne sont pas bien outillées, remarque encore Sebastian Roché. La police va considérer que l’acte n’est pas grave, la justice que ce n’est pas de son ressort, mais l’accumulation de petits désordres assez anodins en soi peut devenir proprement insupportable pour la collectivité. »
..Insupportable pour la collectivité...

Perso,çà dépend des jours ,si je suis bien luné je ne dis rien même quand je vois un grand invalide de guerre allongé sur la banquette ,traduisez un ado de quinze ans qui prend la place de trois personnes...ou bien quand tu te prends un caddy dans les jambes parce que wonderwoman veut dépasser la vitesse de la lumière,traduisez une mamie qui veut vous faire l'intérieur avec son chariot pour passer avant vous à la caisse.. clind'oeil

Et puis parfois çà me gave et dans ce cas là ,ben je "remercie" le malotru qui m'a envoyé la porte dans la tronche,je "remercie"  la "seule au monde" qui me pète les oreilles avec son portable dans la salle d'attente du dentiste ....
Jusqu'au jour ou ,pour me "remercier" à mon tour d'avoir touché son rétroviseur,un gentleman sortira un calibre.... clind'oeil
(Cette formule de politesse est très usité dans certains coins pour remplacer des discussions à n'en plus finir quand au remplissage du constat...mrsgreen )

Et vous,est-ce que vous restez impassible comme un moine Shaolin ou bien plutôt style énervé  ?

________________________________________________________
Quelle merveille le cerveau...tout le monde devrait en avoir un.
Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi , c'est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6332
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7230
Réputation : 76

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Mellyann le Mar 22 Oct 2013 - 4:14

Toute l'impolitesse de notre monde et de notre époque... Je fais toujours attention de n'emmerder personne, et aimerait qu'il en soit de même des autres. J'ose espérer que donner l'exemple, c'est toujours ça.
Je reste généralement stoïque. On n'éduquera pas un con, c'est peine perdue. Mais parfois, j'ai une petite réflexion qui sort, et ayant la chance d'avoir un physique un peu massif, on ne me répond pas trop. Et si ça arrive, je préfère m'en aller parce que je monte très vite dans les tours et ça dégénère. Ma femme c'est pire, et j'ai du mal à lui faire comprendre qu'il vaut mieux, parfois, fermer sa gueule et ronger son frein, parce qu'on ne sait jamais ce qu'on peut avoir en face.
Mellyann
Mellyann
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 118
Age : 42
Localisation : haute-garonne
Loisirs : Bricolage, débrouille, mécanique, système D et réparer des trucs.
Date d'inscription : 21/10/2007
Points : 92
Réputation : 0

https://www.amazon.fr/l/B00DWAEWOU?_encoding=UTF8&qid=153006

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Philippe-du-75013 le Mar 22 Oct 2013 - 7:56

Assez lâchement je dois dire!

Sauf un truc: ayant tâté des entrainements cyclistes en peloton compact et du vélo sur piste je sais la panique que provoque chez les novices la sensation d'être frôlé. Quant un cycliste force au milieu d'un passage piéton-typiquement sur le boulevard en légère descente en bas de chez moi au passage piéton- je m'écarte à minima en cherchant le contact bras-coude. Parfois de très beaux zig-zag s'en suivent Very Happy Les cyclistes sont souvent des bobos peu susceptibles de vouloir la castagne faut dire !

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1639
Age : 64
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013
Points : 1745
Réputation : 20

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par KrAvEn le Mar 22 Oct 2013 - 8:46

Salut !
Catharing a écrit:Les incivilités sont peu sanctionnées car les institutions, qui jouent aujourd’hui le rôle de régulateurs, ne sont pas bien outillées, remarque encore Sebastian Roché. La police va considérer que l’acte n’est pas grave, la justice que ce n’est pas de son ressort, mais l’accumulation de petits désordres assez anodins en soi peut devenir proprement insupportable pour la collectivité.
Les institutions ne sont pas bien outillées car elles n'ont jamais été armées pour lutter contre ces phénomènes jusqu'alors quasi inconnus. Ce que l'on appelle "incivilités" était, jusqu'à il y a peu, encadré par un contrat social implicite faisant consensus ; non écrit, mais accepté et respecté par presque tous. Seulement les choses changent et les lignes du contrat social ne sont plus unanimement respectées, ni même franchement défendues par les gens ou les institutions ; simple corolaire d'une évolution sociale et sociétale. "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes !" (Jacques-Bénigne Bossuet).

Perso, je suis peu confronté à ce problème dans ma cambrousse profonde - sauf période de cueillette des champignons Laughing - et je vais peu en ville et encore moins dans les mégalopoles, où ce problème est plus fréquent que chez les ploucs. Mais je me dis que ça va évoluer, car rien n'arrête la marche inéluctable du progrès et que, même si nous sommes toujours en retard sur les villes, nous aurons nous aussi droit aux bienfaits de la -civilisation. Laughing 
Bon, ok, parfois je me fais voler ma place à la caisse par une mamie ou un papi. C'est la chienlit. Laughing 

Sinon, AMHA nous ne sommes pas près de voir ce phénomène régresser ; bien au contraire. Les mêmes causes entraînant les mêmes effets, si le contrat social n'est pas implicitement formulé et imposé par tous et à tous et si les raisons profondes - notamment le rejet des valeurs et principes de la société majoritaire - qui poussent à sa non acceptation trouvent un terrain favorable pour se développer et croitre au sein de la société, le problème se nourrira de lui même. Ne nous restera plus alors qu'à nous faire ermite pour échapper à cet enfer que sont les autres. Laughing

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8879
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8325
Réputation : 89

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Da le Mar 22 Oct 2013 - 11:09

Par pitié Krav, cesse d'employer le terme "contrat social", qui au même titre que "citoyen" et "droits de l'homme", a été dévoyé au point d'être l'une des causes de ces incivilités (c'est là où ta citation de Bossuet prend tout son sens).  clind'oeil

Loin d'avoir été un contrat accepté par le plus grand nombre, pour moi, la rareté des incivilités était surtout liée à une probabilité plus grande de remontrances et surtout de conséquences fâcheuses pour celui qui troublait l'ordre public. Et cette remontrance pouvait être étatique (policière ou juridique), ou privée (qui bénéficiait de la bienveillance public tant qu'il n'y avait pas d'abus). Il y a encore quelques dizaines d'années, aucun écrivaillon de presse n'aurait relaté 'l"affaire" d'un prof giflant un élève insultant, ou d'un paysan tirant au gros sel sur un voleur de poules.

Mais le léviathan public, sous couvert de vouloir freiner les abus, nous a escouillé...
Tout d'abord, il nous a désarmé, rendant plus hasardeux une réaction pacifique face à une bande de criquets parasitaires (cela suffit déjà a réfréner les ardeurs justicières de bon nombre des plus prudents, surtout si comme moi cela s'est fait par des expériences malheureuses).
Puis, pour ceux qui auraient encore l'affront de vouloir "faire justice eux même" (pour reprendre le terme diffamatoire que l'on utilise à l'encontre de ceux qui se permettent simplement d'être réactifs face à une agression/incivilité), l'arsenal juridique fournit les armes aux plus zélés défenseurs du fameux "contrat social".
Et non, je ne pense pas au vendeur de quincaillerie méditerranéen qui a défrayé la chronique dernièrement, mais à l'exemple particulièrement frappant du maire condamné pour avoir gifler un ado malpoli qui le menaçait de mort (condamnation à laquelle il échappât finalement en appel grâce à son écharpe tricolore).

Cela fait certes un peu réflexion de comptoir, mais je suis pragmatique et observe que bon nombre de délinquants et autres auteurs d'incivilités se seraient sans doute arrêtés plus tôt dans la poursuite de leur exploits, si le premier échelon gravis avait rencontré la main leste imprimant de façon fessière qu'il n'est pas productif de déféquer sur le bien d’autrui, qu'il soit privé ou publique.
Da
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2705
Localisation : BZH soon?
Emploi : Bullshit
Loisirs : Pan pan, bang bang, vrrrrrrrrrr, poum
Date d'inscription : 03/06/2009
Points : 2854
Réputation : 20

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Aristote le Mar 22 Oct 2013 - 11:38

Je réponds ici à la question d'incivilité et non d'agression que je considère comme un degré de violence supérieur.

Je me suis aperçu que garder son calme face à une incivilité était beaucoup plus bénéfique pour les deux protagonistes.
Plutôt que de s’énerver quand on se sent blessé, garder son calme, se révèle être un sentiment après coup de victoire sur soi, une satisfaction.
Comme ils le disent dans la philosophie Bouddhiste ou Zen on rencontre parfois des maîtres de patience, c'est celui qui vous fait passer une épreuve en vous manquant de respect.

C’est bien plus efficace que la colère car cette patience désarçonne l’individu (Et si toutefois celui-ci a un peu d’humanité) il se sentira peut-être coupable d’avoir blessé une personne paisible et pacifique. En cela on donne aussi une leçon de civisme à l’autre.

Alors que si l’on exprime la colère, l’autre ne regrettera pas son incorrection et continuera de plus belle une autre fois en prétextant que de toute façon si les gens sont méchants et agressifs alors à quoi ça sert d’être gentil et bienveillant ?

C’est à ce moment là en lisant ces quelques lignes que vous vous dites «   Aristote tu fais dans le bisounours, descend de ton nuage..
Et vous aurez raison cela serait trop beau pour être vrai, car comme tout le monde ma patience a des limites. Je ne suis pas un moine et mon échelon de constance s’arrête au deuxième niveau, celui que j’appelle le second effet kiss no cool. Quand j’ai réussi à garder mon calme face à une incivilité j’attends une récompense (c'est-à-dire un minimum d’entendement de la part de l’autre) Mais si celui-ci continu à être irrespectueux c’est à ce moment là que je sors de mes gonds.

AMHA, je vois une raison importante à l’incivilité :
Problème d’éducation et de transmission des usages suite à une déshumanisation de notre société, à la technologie qui nous entoure et qui nous rend plus spectateurs qu’acteurs. Notre société fabrique des générations d'angoissés et d’aigris.
Bref nous sommes en décadence.

Je citerais l’avis de Socrate qui disait :
Personne ne fait le mal volontairement
Quand un homme agit, c’est toujours parce qu’il se propose d’atteindre quelque chose qu’il considère comme bon. D’où vient alors le mal ? Le mal vient de ce que l’homme se trompe au sujet du bien. Il prend un faux bien pour un vrai bien, il préfère un moindre bien à un plus grand bien, il sacrifie un grand bien pour obtenir un moindre bien. Il se trompe. Le mal vient de l’ignorance. Développer, assurer le sens du vrai bien chez l’homme, telle est ma tâche essentielle. Le bien est l’aptitude spécifique de l’âme humaine. La connaître et l’atteindre est le plus haut devoir de l’homme.

clind'oeil


Dernière édition par Aristote le Mar 22 Oct 2013 - 17:32, édité 3 fois

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3867
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012
Points : 4234
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par KrAvEn le Mar 22 Oct 2013 - 12:06

Da a écrit:Par pitié Krav, cesse d'employer le terme "contrat social", qui au même titre que "citoyen" et "droits de l'homme", a été dévoyé au point d'être l'une des causes de ces incivilités (c'est là où ta citation de Bossuet prend tout son sens pour moi).  clind'oeil
Very Happy Oui, le terme a été dévoyé, comme le sont toutes les belles idées et les utopies, par essence irréalistes, qui finissent par se heurter, finalement et irrémédiablement, au mûr de la réalité, à l'ambivalence de notre nature humaine, aux conflits d'intérêts entre groupes et individus, etc. clind'oeil
Mais comment nommer, sinon, ce sens commun, synthèse des valeurs, mœurs, habitudes, codes sociaux, morale, etc, forgés par les cultures et les sociétés au cours des âges ?  http://fr.wikipedia.org/wiki/Contractualisme

Alors oui, ce contrat était loin d'être accepté volontairement et positivement par le plus grand nombre, il était même souvent plus subit que voulu et n'était pas sans connaitre certains excès ; toutefois il relevait d'une norme sociale généralement admise et transmise par l'éducation et la majorité l'appliquait et le faisait appliquer, en groupe s'il le fallait, à tout contrevenant. Il en coutait par ailleurs souvent cher à celui qui refusait de se plier à la norme, aux codes moraux et sociaux, etc. Cette manière de faire prévaut encore, de nos jours, dans les sociétés traditionnelles ; parfois avec des excès qui brident fortement et, parfois violemment, les individualités à la faveur du groupe, de la communauté, du clan, etc.  

Si tout le monde n'acceptait pas ce contrat, quasiment tout le monde en connaissait les modalités et celui qui s'y opposait connaissait les risques et les conséquences encourus.

Aujourd'hui, non seulement ce contrat ne va plus de soit, car il entre en conflit avec des valeurs antagonistes nouvelles - individualisme, prévalence des droits sur les devoirs, multiculturalisme porteur de valeurs antagonistes, etc - ou car il n'est tout simplement pas connu d'une partie, nouvellement arrivée, de la population - autres cultures, autres valeurs, mœurs, etc - et que la société d'accueil refuse, à travers ses élites et responsables associatifs, d'expliquer, voir d'imposer - au nom du droit à la différence et autres valeurs issues de l'élite sur-socialisée - aux nouveaux venus les modalités de ce contrat qui ne va pas de soit pour qui ne l'a pas assimilé par le biais de son éducation et de sa culture. C'est pourquoi - lire les ouvrages de Malika Sorel - ce que l'on appelle les "sous-socialisés" sont surreprésentés au sein des populations issues de l'immigration récente ; antagonismes entre valeurs, mœurs des cultures d'origine - cultures d'origine souvent partiellement plus fantasmées que bien connues par les intéressés, dès la deuxième génération - et la société d'accueil. Antagonismes parfois exacerbés par certains militants et associatifs, au nom d'un supposé néocolonialisme et autres travers, actuels ou passés, de la société d'accueil.
Avant dernier point : comme tu le soulève, pour certains individus, ou groupes, face à la faiblesse de la dissuasion, voir face à l'excuse sociale, à l'angélisme et au relativisme, qui transforme le contrevenant en victime de la société/majorité, il devient plus profitable pour eux de contrevenir au contrat que de s'y plier.
Dernier point : en effet, se défendre face à ces "incivilités" - qui peuvent aller du simple refus de priorité au tabassage en règle pour une cigarette refusée, ou un regard de travers - peuvent, au mieux, valoir poursuite pénale et, au pire et c'est là, AMHA, que ça en refroidit plus d'un, valoir tabassage en règle par l'incivile et sa bande, ou vendetta.

Constat pas très politiquement correct, j'en conviens ; toutefois il est important, AMHA, de différencier ce que l'on appelle - enfin surtout les médias et les élites médiatiques sur-socialisées - communément, dans un grand fourretout, "incivilité" en plusieurs catégories, allant des moins graves aux plus graves. Ensuite et enfin il est, AMHA, important d'en différencier les causes : sous-socialisation ? Individualisme exacerbé ? Etc ? Car, AMHA, les causes sont multiples et ne s'expriment pas forcément de la même manière selon les milieux (sociaux, culturels, géographiques, etc).

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8879
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8325
Réputation : 89

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par troisgriffes le Mar 22 Oct 2013 - 23:25

AH! AH!
Ça c'est un sujet pour moi!Twisted Evil 

Combattre les incivilités(petites ou grandes),c'est mon violon d’Ingres à tout dire ma petite guerre perso.
Rien de tel qu'avoir mis la honte à une personne incivique au petit matin ,cela met du baume au cœur pour toute la journée!

bon commençons en douceur:

Qu'est ce qui caractérise notre société actuelle en grande partie?
L'assistanat,le politiquement correcte,l’hypocrisie,les petites lâchetés et l'égocentrisme.
Qui sont les différentes faces de la même pièce(bon ok une pièce n'a que deux faces...)

Qu'est ce que la société?
c'est vous ,moi,monsieur et madame tout le monde tout simplement.

Alors pourquoi autant d'incivilité?
Tout simplement parce que la majorité des gens attendent,de nos jours,que cela soit tel service de l'état,le gars d'à coté
donc en gros que les autres gèrent les problèmes à leurs place sans avoir à se mouiller.
Car à part:"alola vous voyez ou l'on en est?","y faudrait que","il faut qu'on","y a qu'à",etc...ben rien de concret.

La personne qui fait volontairement une incivilité sait que le risque de se faire taper sur les doigts est faible donc pourquoi se gêner...
C'est le problème de l'impunité...
A moins que cela est changé ,essayez de pas respecter le passage piéton en hollande.C'est les autres personnes qui vont vous engueuler
 direct et non attendre qu'un éventuel policier de passage vienne vous faire la remarque..
Autant les conducteurs anglais sont respectueux de la signalisation autant si vous traversez en dehors des clous c'est à vos risques et périls !^^
 
Le premier rempart contre les incivilités c'est vous ,moi,tout le monde.

continuons:
il est très rare que j'en sois la victime.Par contre Ayant une forte allergie à l'hypocrisie quand j'en vois une je m'en mêle si cela dépasse le stade 2.
Donc quand la victime a besoin d'un coup de main pour remettre l'autre à sa place ou qu'elle ose pas le faire elle même,je m'en charge à sa place.

il y a trois stades d'incivilités:
Dans tous les cas faut bien retenir que la personne a bien conscience quelque part que son action n'est pas socialement correcte.

-stade 1:involontaires ou petites bassesses:
Soit la personne s'excuse d'elle même soit un simple regard et/ou remarque suffisent pour qu'elle le fasse.
donc don't act comme on dit.

-stade 2:volontaires regrettées:
La personne ne tilt pas tout de suite mais en lui faisant clairement remarquer qu'elle vient d'avoir un comportement incivique suffit
pour que la personne comprenne sa faute(cela se voit au regard)donc fin de l'incident.

-stade 3:volontaires sans regret:
Là c'est de la vraie incivilité,car en plus la personne va tenter de se justifier,se déculpabiliser voir même se faire passer pour la victime.
le but de la pression mise(voir manipulation) n'est pas qu'elle le reconnaisse explicitement mais qu'elle le reconnaisse en elle même.
Cela se voit très bien au regard et à l’expression corporelle quand la personne plie.

Le stade 3 mérite presque un post en lui même,si cela vous intéresse ,je mis colle demain soir,là je vais aller compter les moutons.
troisgriffes
troisgriffes
Membre

Masculin Nombre de messages : 3563
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012
Points : 3900
Réputation : 43

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par KrAvEn le Mer 23 Oct 2013 - 10:29

Salut !
troisgriffes a écrit:Qu'est ce qui caractérise notre société actuelle en grande partie?
L'assistanat, le politiquement correct ,l’hypocrisie, les petites lâchetés et l'égocentrisme.
Qui sont les différentes faces de la même pièce
Oui, mais nos sociétés occidentales actuelles subissent-elles plus les incivilités que les autres sociétés ? Toutes les sociétés occidentales, ou occidentalisées (ex Japon), subissent-elles ce phénomène, ou le subissent-elles dans les mêmes proportions et de la même manière ? Le phénomène touche-t-il plus les villes ou les campagnes, les sociétés modernes ou traditionnelles ? Toutes les catégories/classes sociales sont-elles exposées au phénomène avec la même ampleur ?

Extrait d'un article qui est malheureusement payant : Comment lutter contre les incivilités
Les incivilités sont un révélateur du lien social. Les citoyens combattent d'autant mieux les incivilités qu'ils se sentent des partenaires actifs de leur environnement, de leur quartier. En revanche, les discours moralisateurs n'ont pas d'effets.
De tels comportements « incivils » sont assez naturels, en ce sens que, dans toute société, il y a des individus qui veulent tester les limites de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas. C’est un trait de comportement des enfants à l’âge où ils se rendent compte qu’ils ont un certain pouvoir sur leurs parents, puis des adolescents qui se frottent au monde des adultes. Il est donc naturel que les limites soient occasionnellement transgressées, et il est tout aussi naturel, dans la plupart des sociétés, que les autres membres du groupe s’opposent à ces débordements. C’est une forme d’éducation sociale spontanée, un aspect important de la socialisation des individus reflétant l’unité de la communauté. Le « contrôle social » est la mobilisation naturelle de chacun pour que la vie en groupe reste agréable. En outre, le renforcement des limites par les membres d’un groupe est typique de cette communauté, ou plus généralement de la culture ou du pays. Ainsi, les limites ne sont pas les mêmes selon le pays, et un comportement acceptable, voire apprécié dans une culture donnée est jugé inacceptable et fait l’objet d’un contrôle social dans une autre.
A l'origine de l'augmentation des incivilités on retrouve la transformation du lien social au sein de nos sociétés modernes. Un tissu social déstructuré, des valeurs bouleversées, une surconcentration urbaine, une mobilité géographique accrue, une perte de repères (stables et durables), un certain anonymat (dans les grandes villes) et un certain isolement parfois, une atomisation du corps social, etc, jouent un rôle dans le développement de ce phénomène.
Les incivilités sont d'autant moins possibles que le corps social et le tissu social sont structurés, que les personnes se côtoyant dans une même ville/communauté se connaissent et partagent des valeurs et des projets communs, que l'autre que l'on croise au quotidien n'est pas un simple anonyme, que la population partage un minimum de valeurs pour cohabiter et qu'il y a donc en son sein peu d'antagonismes forts, que le nombre des sous-socialisés est maintenu faible et que leurs comportements antisociaux sont efficacement dissuadés et qu'ils ne constituent donc pas pour eux une forme d'avantage/bénéfice, etc.

Bref, l'ethologie peut éventuellement apporter quelques réponse à cette problématique. Modifier notre environnement (social) et nos sociétés affecte nos comportements.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8879
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8325
Réputation : 89

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Ash le Ven 25 Oct 2013 - 21:33

Trois griffes, va sortir une pareille rhétorique voir sophisme aux gars des Mureaux, on en recause clind'oeil

 Il y a un un fossé, que dis-je ! Un gouffre, un schisme ! (je ne parle parle d'un nez, il s'entend) Entre les vertueux humanistes qui parodient la réalité et les schismatiques du contrat social qui sont en plein dans la réalité effective... Ils ne taillent pas la pierre et n'en ont cure, leur monde n'est pas le notre, du moins, pas celui que je voudrais.

 Que faire face aux incivilités ? Rien, sinon, un coup de baume du tigre sur une jambe de bois...

________________________________________________________
...N'est pas mort ce qui à jamais dort et au cours des ères peut mourir même la Mort... Briarée-Erèbe
Ash
Ash
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5708
Age : 34
Localisation : Heimat (57)
Date d'inscription : 02/10/2008
Points : 5885
Réputation : 22

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Griffon le Ven 25 Oct 2013 - 21:50

Dire que je pensais être une grande pessimiste, je vous trouve bien défaitiste.

Certes face à une troupe de loubards mieux vaut faire profil bas mais généralement une remarque ne vous amènera pas à l hôpital. 
Rester calme et poli, n empêche pas d être ferme. Si tout le monde cède, ce n est plus de l incivilité mais une nouvelle coutume.

Si vous ne faites rien, alors ne vous plaignez pas ensuite. Là je comprends mieux la logique.

Nb : vous aurez bien compris que je parle de l ado, de la grand mère et du gars baraqué qui bouscule dans le métro mais qui semble "civilisé"
Griffon
Griffon
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 490
Date d'inscription : 09/04/2012
Points : 554
Réputation : 8

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Catharing le Ven 25 Oct 2013 - 22:21

Salut,

troisgriffes a écrit:Combattre les incivilités(petites ou grandes),
Ash a écrit:Que faire face aux incivilités ? Rien, sinon, un coup de baume du tigre sur une jambe de bois...
La réponse de Ash est la plus sensée si on rentre dans le débat de "la lutte contre les incivilités" (combat perdu d'avance pour moi aussi)..

C'est pour cela que la question concerne plutôt votre façon (individuelle) de réagir ou de ne pas réagir face à ces comportements,sachant que le don quichotisme peut vous amener directement à l'hosto. Et que l'évitement dans certains cas peut s'avérer le choix le plus judicieux..clind'oeil 

Cette question en entraine une autre,si certains sont capables de se foutre sur la tronche pour une place de parking ou  un siège dans le métro ,je me demande comment cela se passera dans des circonstances beaucoup moins futiles.mrsgreen

________________________________________________________
Quelle merveille le cerveau...tout le monde devrait en avoir un.
Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi , c'est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6332
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7230
Réputation : 76

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par troisgriffes le Sam 26 Oct 2013 - 0:47

ash a écrit:Trois griffes, va sortir une pareille rhétorique voir sophisme aux gars des Mureaux, on en recause Comment réagissez-vous face aux incivilités? 310536
Je parlais pour les gens lambda ,responsables de plus de 90% des incivilités minimum.
Le gars qui fait le buffle à la sortie de rame aux heures de pointe,les deux femmes qui discutent  au beau milieu du passage et gênent tout le monde,etc...ce sont pas des loulous eux ils dorment à cette heure là!^^

Les loulous cela se gère aussi mais autrement mais hors charte et  le sujet de ce topic c'est pas les zonards de cité mais les incivilités.Eux c'est surtout de la délinquance.c'est pas la même chose.

Au passage  ash:commencer a vouloir parler bande du quartier machin ou bidule = terrain glissant...

@catharing:don quichotte ,si tu veux pourquoi pas ,idéaliste effectivement aussi non faire remarquer les incivilités cela m'a jamais amené à l'hosto.autant en rester là aussi non on va passer là aussi en hors charte.

@griffon:effectivement et pour les 10 gars qui t'ont dans le viseur faut mieux prendre la tangente,c'est juste faire preuve d’intelligence .Mais tu parle de délinquance ce qui est pas le sujet ici.
pour le coup du baume:la  majorité comprendront jamais et recommenceront effectivement mais même si que 1 sur 10 change ses habitudes c'est déjà ça de gagné et c'est plus que un en réalité.
Sur la ligne de bus que je prends régulièrement maintenant d'autre gens osent faire des remarques et les indélicats se font plus discrets(personne aime se faire engueuler).car a chaque fois il y a des témoins et cela leur change la façon de voir la chose.
Ce qui est sure c'est qu'en faisant rien ou juste le caliméro,cela améliore les choses ,hein?

Je fais la chasse aux incivilités depuis plus de 20 ans de façon régulière  donc j'ai ma petite idée de ce qui marche ou pas.
Après, pensez ce que vous voulez...

voilà voilà
troisgriffes
troisgriffes
Membre

Masculin Nombre de messages : 3563
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012
Points : 3900
Réputation : 43

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Aristote le Sam 26 Oct 2013 - 7:08

Ceux qui parlent de délinquance ou de violence sont hors sujet.

La question posée dans ce fil est de savoir comment chacun de nous peut réagir quand il est confronté à une incivilité.

Définition du mot incivilité : Manque de courtoisie ou de politesse, soit en acte, soit en parole.
Synonymes : Impolitesse, discourtoisie, goujaterie, incorrection ..etc. 

Ce sujet ne concerne ni l’intimidation, ni la délinquance. Notions qui ont un rapport avec l’utilisation de la force physique ou psychologique pour contraindre, dominer, causer des dommages ou la mort. Elle implique des coups, des blessures, de la souffrance. ...cela s’appelle de la violence.

Je pense qu’il y a de nombreuses façons de réagir face à l’incivilité et qu’il y aura autant de façon d’agir que de catégories d’humains car c’est une notion très subjective.

Il y a cependant deux façons de réagir que je bannirais d’entrée qui sont pour moi deux extrêmes à éviter:

1/Répondre à une incivilité par la violence (Je précise que dans ce cas là on n’est pas hors sujet par rapport à la question posée)

Et l’autre,

2/Qui est de rester indifférent, résigné.
Cette façon de faire n’est certainement pas meilleure que la première, car c’est un mal qui ronge notre civilisation, une sorte de mort légalisée.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3867
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012
Points : 4234
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par KrAvEn le Sam 26 Oct 2013 - 8:23

Salut !
Aristote a écrit:Ce sujet ne concerne ni l’intimidation, ni la délinquance. Notions qui ont un rapport avec l’utilisation de la force physique ou psychologique pour contraindre, dominer, causer des dommages ou la mort. Elle implique des coups, des blessures, de la souffrance. ...cela s’appelle de la violence.
A noter toutefois que les incivilités peuvent emprunter bien des formes et que, parmi elles l'intimidation, la provocation, etc, peuvent quand même intervenir et faire pression sur les personnes qui assistent à l'acte d'incivilité. C'est alors souvent la peur que l'incivilité ne tourne à la violence, si l'on s'y oppose de front, qui poussent certains à se faire tout petit et à accepter ces actes là.
On pourrait aussi rajouter, pour expliquer l'inaction de nombre de spectateurs de ces actes, que la plupart de nos concitoyens, au milieu de la foule, attendent généralement que les autres spectateurs réagissent à leur place et, comme chacun se dit la même chose...

Sinon, les médias donnent généralement une image assez embrouillée de ce qu'est l'acte d'incivilité et mélangent fréquemment acte d'incivilité et atteinte à la personne. Exemple : L'incivilité dans les transports

Sinon, la meilleure manière de lutter contre les incivilités, de tout temps, comme le fait remarquer troisgriffes, cela aura été de ne rien laisser passer, quitte à passer pour un emmerdeur et de faire pression sur le contrevenant pour le remettre au pas. Suivant les risques encourus pour vous même, bien sûr.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8879
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8325
Réputation : 89

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Catharing le Sam 26 Oct 2013 - 11:13

Salut,

Troisgriffes a écrit:@catharing:don quichotte ,si tu veux pourquoi pas ,idéaliste effectivement aussi non faire remarquer les incivilités cela m'a jamais amené à l'hosto.autant en rester là aussi non on va passer là aussi en hors charte.
Tu te bats contre cette "peste" depuis suffisamment longtemps pour savoir quand et comment réagir.
Mais tu sais aussi que ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde.
La peur de prendre un mauvais coup ou la peur de représailles font que la plupart des gens baissent la tête et passent leur chemin.
Tu sais aussi que l'étiquette que te colle ton entourage ( par lâcheté ou incompréhension ),de psychorigide,asocial,réac, n'est pas toujours facile à porter.
Tout ça parce que tu refuses de te laisser marcher sur la tronche,parce que tu penses que chaque individu à droit à un minimum de respect ...
Quand je dis que je ne crois plus au combat contre les incivilités ( ou autres..),j'aurais du préciser combat collectif,il est trop tard,reste les actions individuelles qui nous exposent d'autant plus..

Dans un autre registre,face à des actes de vandalisme ou face à certaines agressions,nombre de personnes ne souhaitent plus porter plainte ou apporter leurs témoignages.

Comme tu le dis ,on frôle le hors charte ,surtout si on parle du sentiment d'appartenance à une communauté,à un groupe....ou si on aborde le sujet des moutons et des loups sleep

________________________________________________________
Quelle merveille le cerveau...tout le monde devrait en avoir un.
Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi , c'est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6332
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7230
Réputation : 76

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Ash le Sam 26 Oct 2013 - 20:14

Aristote, HS ?

Ha... Un peu comme quand on parle de problème, on ne parle pas de catastrophe ?

Ha... Bon, soit...

Maintenant dis moi comment placer "comment réagissez vous aux incivilités ?" dans "faire face aux risques et situations de crise", c'est à dire l'intitulé du forum ?

Donc, on va où avec ça ?

On parle des sacripans ou des situations de crise, de risque ?

ps, rien contre toi Catharing hein clind'oeil

________________________________________________________
...N'est pas mort ce qui à jamais dort et au cours des ères peut mourir même la Mort... Briarée-Erèbe
Ash
Ash
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5708
Age : 34
Localisation : Heimat (57)
Date d'inscription : 02/10/2008
Points : 5885
Réputation : 22

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Catharing le Dim 27 Oct 2013 - 17:07

Ash a écrit:
On parle des sacripans ou des situations de crise, de risque ?

ps, rien contre toi Catharing hein clind'oeil
No problem Ash Very Happy 

En fait tu as résumé dans ta phrase "On parle des sacripants ou des situations de crise, de risque ?" toute la difficulté à définir cette notion (fourre tout) d'incivilité ,qui va du "sacripant" qui va fumer sur un quai de gare ,cracher par terre ou jumper dans le métro  jusqu'à "la situation à risque",celle où une prise de bec part en sucette (volontairement ou pas...)et qui peut nuire gravement à la santé..sleep

C'est un sujet sensible car comme le dit Sébastien ROCHE ,cela renvoie à«l’émotion des gens,...leurs réactions,...la manière dont ils perçoivent la violence ou le désordre ».
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsp_0035-2950_2000_num_50_3_395480

________________________________________________________
Quelle merveille le cerveau...tout le monde devrait en avoir un.
Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi , c'est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6332
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7230
Réputation : 76

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Aristote le Lun 28 Oct 2013 - 9:49

KrAvEuNn a écrit:A noter toutefois que les incivilités peuvent emprunter bien des formes et que, parmi elles l'intimidation, la provocation, etc, peuvent quand même intervenir et faire pression sur les personnes qui assistent à l'acte d'incivilité. C'est alors souvent la peur que l'incivilité ne tourne à la violence, si l'on s'y oppose de front, qui poussent certains à se faire tout petit et à accepter ces actes là.
Oui mais à mon avis quand les incivilités tournent à la violence ce ne sont plus des incivilités., Smile 
Il faut préciser aussi que tout cela dépend de la réaction de la victime, soit elle réagit violemment soit elle se tait. Et là nous ne sommes pas hors sujet car c’est bien l’objet de la question du fil, à savoir comment on va réagir.

Il faut aussi préciser que l’intimidation peut rester non violente car il n’est pas forcément prouvé que le comportement de celui qui la commet soit assez violent pour causer une peur ou que la victime soit effrayée.
D’une manière alternative, l’intimidation est le résultat d’une réticence à engager une confrontation ou menacer de violence.

De même que la provocation qui peut rester un acte d’incivilité si celle-ci est dépourvue de violence. On force verbalement quelqu’un à commettre un acte, tout dépend ensuite de la réaction de la victime.

Ash a écrit:Aristote, HS ?
Dans le sens hors service, oui oui j’ai bien compris le jeu de mots. Very Happy 

Mais ne serait-ce pas un bon exemple d’incivilité textuelle que tu viens de me faire ?
Alors bravo, là tu es en plein dans le sujet..

Et que penses-tu de celui-ci:

Ash.S ?
Mais c’est pour rire bien sûr.

Après tout, ce n’est qu’une discussion entre personnes civilisées qui échangent des points de vues, rien de personnel dans tout ça n’est-ce pas ? tendre 

Trêve d’ironie.

Concernant le fait que parler de la violence dans ce fil me semblait hors sujet était je l’admets de ma part, formulé de façon un peu trop catégorique, d’ailleurs KrAvEuNn y a déjà apporté quelques nuances.

Néanmoins je pense encore que la violence (utilisée comme argument j’entends) n’a pas sa place dans cette discussion. Ou alors il faut redéfinir la notion de l’incivilité, à moins de prendre l’option d’utiliser un autre mot car un manque de civilité reste pour moi une impolitesse, et au risque de me répéter la définition de ce terme ne laisse me semble t-il aucun doute sur l’absence d’une quelconque violence.

C’est pourquoi il faut savoir de quoi on parle. D’incivilité ou d’agression ?

J’ai voulu intervenir, car certaines argumentations de ce fil étaient à chaque fois d’un coup annihilées quand on utilisait l’argument d’une potentielle violence. Il est exacte que face à la brutalité, le citoyen classique ne peut rien faire, c’est incontestablement comme tu l’as mentionné « Du baume du tigre sur une jambe de bois »  Mais c’est à mon avis un argument à ne pas utiliser dans ce sujet.

Pourquoi :
Parce que l’on peut certes faire des choses contre l’incivilité comme le mentionne Troisgriffes toutefois celui-ci a-t-il les moyens de combattre la violence ? Non car il n’y a que l’ordre public qui a ce pouvoir.
Troisgriffes  ne pourra que se révolter, se défendre et porter plainte.
Résoudre une question sur l’incivilité en utilisant cet argument ne peut à mon avis que nous mener dans un cul de sac.

Cordialement clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3867
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012
Points : 4234
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Catharing le Lun 28 Oct 2013 - 16:05

Salut,


"Un jeune homme vêtu d'un sweat-shirt à capuche et portant une barre métallique s'approche d'un vélo
En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, le quidam brise le cadenas et enfourche la monture avant de disparaître prestement. La scène se déroule en plein jour. Des passants jettent un coup d'œil étonné puis détournent le regard. Un peu plus tard, un peu plus loin, confronté à un autre cadenas [...] l'homme rejoue la scène, équipé cette fois d'une pince monseigneur. Mêmes piétons gênés, même indifférence feinte...."


Regardez la vidéo mais avant d'ouvrir le spoiler,posez-vous la question:"j'interviens,je n'interviens pas?"clind'oeil 

[url=[flash(500,500)][/flash]

spoiler:

Rik Potoms, étudiant en journalisme, vient de démontrer qu'il est facile de voler un vélo et que cela ne provoque aucune réaction..

Autre exemple dont s'est inspiré Rik Potoms

Cela fait 11 ans que Casey Neistat (auteur, réalisateur, monteur et star de la série "Les Frères Neistat" sur HBO) vit à New-York et qu'il n'arrête pas de se faire voler son vélo et/ou des pièces de celui-ci, lorsqu'il l'attache dans la rue aux yeux de tout le monde. Casey a donc décidé de s'auto-voler son propre vélo afin de voir la réaction des passants et surtout voir si ceux-ci allaient intervenir ou non.D'abord à la scie à métaux puis pince monseigneur et enfin scie électrique ....Very Happy



Chacun se demande s'il est bien en train d'assister à un vol, et après tout si le jeune homme délivrait ainsi son propre vélo, et de quoi je me mêle, et surtout un voleur c'est potentiellement dangereux, et puis voilà, tout est allé si vite.
http://transports.blog.lemonde.fr/2012/12/08/une-minute-pour-voler-un-velo-et-personne-ne-bouge/

________________________________________________________
Quelle merveille le cerveau...tout le monde devrait en avoir un.
Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi , c'est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6332
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7230
Réputation : 76

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Aristote le Lun 28 Oct 2013 - 16:42


________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3867
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012
Points : 4234
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par ghp le Lun 28 Oct 2013 - 18:14

Catharing a écrit:Salut,


"Un jeune homme vêtu d'un sweat-shirt à capuche et portant une barre métallique s'approche d'un vélo
En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, le quidam brise le cadenas et enfourche la monture avant de disparaître prestement. La scène se déroule en plein jour. Des passants jettent un coup d'œil étonné puis détournent le regard. Un peu plus tard, un peu plus loin, confronté à un autre cadenas [...] l'homme rejoue la scène, équipé cette fois d'une pince monseigneur. Mêmes piétons gênés, même indifférence feinte...."


Regardez la vidéo mais avant d'ouvrir le spoiler,posez-vous la question:"j'interviens,je n'interviens pas?"clind'oeil 

[url=[flash(500,500)][/flash]

spoiler:

Rik Potoms, étudiant en journalisme, vient de démontrer qu'il est facile de voler un vélo et que cela ne provoque aucune réaction..

Autre exemple dont s'est inspiré Rik Potoms

Cela fait 11 ans que Casey Neistat (auteur, réalisateur, monteur et star de la série "Les Frères Neistat" sur HBO) vit à New-York et qu'il n'arrête pas de se faire voler son vélo et/ou des pièces de celui-ci, lorsqu'il l'attache dans la rue aux yeux de tout le monde. Casey a donc décidé de s'auto-voler son propre vélo afin de voir la réaction des passants et surtout voir si ceux-ci allaient intervenir ou non.D'abord à la scie à métaux puis pince monseigneur et enfin scie électrique ....Very Happy



Chacun se demande s'il est bien en train d'assister à un vol, et après tout si le jeune homme délivrait ainsi son propre vélo, et de quoi je me mêle, et surtout un voleur c'est potentiellement dangereux, et puis voilà, tout est allé si vite.
http://transports.blog.lemonde.fr/2012/12/08/une-minute-pour-voler-un-velo-et-personne-ne-bouge/
Clairement, je n'interviens pas.
Pourquoi ?
- Le fantasme du redresseur de torts nimbé de son auréole de justice, c'est terminé pour moi.
- Sauver un vélo ? Pour qui, pourquoi ...
- Sans rien faire, je m'attire spontanément l'antipathie (ou la sympathie, plus rarement) d'un certain type de public. Mon approche "low profile" n'y fait rien. Alors, si je commence à me la ramener, ça va vite dégénérer.
- La police arrive toujours trop tard. Je ne compte pas être à l'avance.

Je suis beaucoup plus susceptible d'intervenir pour une agression à la personne. Mais je risque de prendre cher.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.
ghp
ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1826
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010
Points : 2148
Réputation : 11

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par troisgriffes le Lun 28 Oct 2013 - 23:25

le fait même que tu t'oppose à une incivilité,déjà  induit une forme de violence car tu conteste le choix de l'autre...
Plutôt que faire une petite fixation sur le  fantasme de l'issue à conséquence physique ,qui est extrêmement rare en vérité,il faut se baser sur ce qui est réel...
Pour ton voleur de vélo ,en pratique le gars va d'abord regarder si les conditions sont bonnes ,le simple fait de montrer d'un regard qu'il est repéré suffit ,très souvent,pour qu'il aille voir s'il est ailleurs d'une démarche  nonchalante simulée(quitte à ce qu'il repasse 5mn après mine de rien).
faut arrêter de se fixer sur le coté matériel,quelqu'un sur qui tu as pris l'ascendant moral ne t'attaquera pas car il y a blocage psychologique.
vu la petite dérive ,je précise que tu peux mettre la honte à un indélicat ,tout en le vouvoyant,n'utiliser que du français correcte et sans gueuler.(même et surtout avec les loulous car ils s'y attendent pas).
et cela veux rien dire en lui même effectivement car pour être efficace c'est une combinaison de perceptions et attitudes  qui sont  immettables sur un forum mais très clair en pratique.Genre sensation de l'assurance(ou non) de la personne,le regard,le langage corporel ,odeur de peur etc..
ce qui est sure c'est que si tu manque de confiance en toi passe ton chemin car c'est avant tout une histoire de volonté.
et cela a aucun rapport  avec un "fantasme du redresseur de torts nimbé de son auréole de justice" car fondamentalement l'avis des autres moutons de Panurge vu leur préoccupation principale dans le transport ben franchement...

voilà voilà
troisgriffes
troisgriffes
Membre

Masculin Nombre de messages : 3563
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012
Points : 3900
Réputation : 43

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par ghp le Mar 29 Oct 2013 - 8:59

salut Troisgriffes,

Pour avoir vécu différentes situations problématiques, et appliqué les pistes que tu évoques (vouvoiement, rester calme et posé, etc...) , je maintiens ma position. Et dans mon secteur, mettre la honte à un petit voyou finit parfois par un cran d'arrêt sous la gorge (vécu). Cela ne relève pas d'un fantasme chez moi : après 3 gestions de situation d'agression, j'ai bien dû adapter mon comportement.

Donc, je n'interviendrais pas pour un vélo.

Ghp

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.
ghp
ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1826
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010
Points : 2148
Réputation : 11

Revenir en haut Aller en bas

Comment réagissez-vous face aux incivilités? Empty Re: Comment réagissez-vous face aux incivilités?

Message par Aristote le Mar 29 Oct 2013 - 9:50

Désolé d'insister, Smile  mais ce sera la dernière fois, car je me suis assez exprimé sur ce point.

Peut-on considérer un vol comme étant un acte d'incivilité ?

Quels comportements range-t-on sous ce terme générique ?
En France, ce sont principalement les travaux du sociologue Sébastian Roché qui ont popularisé la notion et en ont assuré le succès. Pour lui, l’incivilité regroupe un ensemble de comportements mineurs, signe d’un rapport négligent ou réfractaire aux règles de la vie commune, et qui ont des conséquences délétères pour la collectivité. Le fait que ce ne soit pas des délits, trop petits pour être punis par la loi, a d’emblée été considéré comme un problème.

http://www.rue89.com/2012/12/22/le-concept-dincivilite-permis-de-penaliser-des-delits-mineurs-238035

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3867
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012
Points : 4234
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum