Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

+9
YAPOCK
Catharing
voilavoila
Philippe-du-75013
troisgriffes
serilynpayne
Mike Steiner
resistance34
pibe26
13 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par pibe26 Lun 13 Déc 2010 - 20:15

FERFAL - Les différences entre la survie militaire et un survivaliste dans le monde civil
(Differences between military survival and survival in the civilian world 03-07-10 / ferfal.blogspot.com)
Traduit par Pibe26

Une erreur commune parmi les gens qui s'intéressent à la survie et se préparent aux catastrophes est de s'inspirer des procédures d'opérations militaires pour la résolution des moments difficiles dans le monde civil: attitude mentale, équipement, tactique etc. Dans certains cas, c'est à cause d'une formation militaire, dans d'autres en raison de similitudes en ce qui concerne les armes. Il est facile de trouver de nombreux exemples ou des cas où les gens ne comprennent manifestement pas la différence aussi bien qu'ils le devraient.

L'état d'esprit est pourtant opposé. L'armée vous demande d'obéir aux ordres, dans bien des cas contre votre instinct de conservation, ce qui vous met en danger. L'objectif militaire principal est de remplir la mission. D'un point de survie civile, c'est de rester en vie avec ses proches, en évitant autant que possible de faire des rencontres dangereuses. Il ya une différence énorme entre servir dans les forces armées avec vos frères d'armes et prendre soin de sa femme et de ses enfants en faisant face aux problèmes. Il est nécessaire de se pencher sur les différences les plus importantes. Je vais simplement mentionner quelques points de conflits habituels que je trouve régulièrement sur les forums orientés survie. Vous verrez bientôt ce que je veux dire et vous me direz si certains conseils s'appliquent bien dans le monde civil ou s'ils sont mieux adaptés aux militaires et/ou forces de police, à la sécurité.

Armes à feu

Hors Carte

Couteaux

Bien que certaines lames de type militaire soient plus que suffisantes, la plupart de ces couteaux sont orientés combat et avec un petit côté "pied de biche". Ce couteau est la plupart du temps utilisé pour ouvrir les boîtes, faire leviers, et dans certains cas très rare et en dernier ressort, pour la lutte au corps à corps. Il est parfois lancé par un soldat qui s'ennuie. Ce n'est pratiquement qu'une baïonnette courte en quelque sorte. Le design des couteaux militaires s'est amélioré et ils sont plus utiles, avec une approche d'usage plus générale. Le bon vieux K-Bar a une forme de lame bien fonctionnelle, le Cold Steel SRK est excellent, et les deux sont souvent utilisés pour le camping ou à des fins de survie avec de bons résultats. Maintenant, sont-ils les meilleurs? Non, ils sont bons, mais un couteau de survie doit être en mesure de couper du bois, et également de construire des abris. Vous pouvez le faire avec les couteaux mentionnés précédemment, mais il en existe d'autres qui sont meilleurs pour ça. Un plus grand Bowie, ou une machette courte comme celles que je recommande souvent ici sera plus utile que tous les couteaux orientés survie, si vous ne pouvez en avoir qu'un.

Lutte / Confrontations

Les survivants civils voudront éviter de se battre autant que possible, et se trouver très rarement dans des rôles offensifs. Un objectif militaire peut par contre nécessiter une exposition volontaire aux dangers afin d'accomplir la mission, alors que votre mission est de rester sauf avec vos proches. Cela modifie non seulement le type d'armes utilisé, mais cela influe également sur les stratégies mises en œuvre et le matériel transporté.

Un soldat fait partie d'une plus grande machine, son rôle est très spécifique. Comme un survivant, il doit être un homme à tout faire mais il manque au survivaliste le soutien, les capacités logistiques ou le personnel militaire auxquels les armées ont accès. Vous vous trouverez certainement dominé par le nombre pendant des rencontres violentes, avec un effet de surprise contre vous. C'est pourquoi vous devez vous entraîner à la fois dans l'utilisation des armes à feu et au combat à mains nues, si vous voulez avoir une chance de survivre à de tels incidents.

La bonne nouvelle c'est que vous avez également la possibilité d'éviter le combat, ce que les forces de police ou les militaires ne peuvent pas faire. Cette prise de conscience est primordiale pour le survivaliste.

Distance d'engagement

Puisque nous parlons de légitime défense pour survivalistes armés, cela signifie que les distances d'engagement seront courtes. A l'échelle du «trottoir» la plupart du temps. Quand vous pouvez détecter les menaces avant qu'elles ne deviennent trop proches, votre meilleure tactique sera tout simplement de fuir et d'éviter la confrontation. Quand il s'agit de manœuvres militaires offensives, les distances augmentent certainement, mais elles sont encore beaucoup plus courtes que ce que la plupart des gens pensent, particulièrement dans la guerre urbaine moderne. La zone dépasse rarement 100 mètres, fait le plus souvent bien moins de 50 mètres, généralement de 20-30 mètres. Qu'est-ce que cela vous inspire ? Même en temps de guerre, les distances sont courtes et pour la grande majorité des cas le semi-automatique est le seul moyen logique d'y aller, même pour un tireur d'élite. Qu'est-ce que cela signifie pour le survivaliste armée ? Que même si nous parlons d'une action éclaire, choisir un fusil de sniper pour la survie montre clairement que vous n'avez rien compris aux scénarios concrets auxquels vous aurez à faire face.

Identifier la cible

Quand tout le monde porte un uniforme, c'est plus facile d'identifier qui sont les bons. Le gars qui vous tire dessus ou n'obéit pas à vos ordres est celui sur lequel il faut tirer. Vous n'avez pas de cet avantage en tant que citoyen armé ou agent de police. En tant que survivaliste, vous ne savez jamais qui sont les méchants avant qu'il ne soit trop tard. Les deux gars armés qui braque la banque dans laquelle vous vous trouvez, ceux là sont des méchants, non ? Les combattriez vous-même si vous aviez une chance ? En sachant qu'un autre "client" autour de vous ou dans votre dos pourrait sortir une arme et vous tirer dessus par derrière ?

Lorsque quelqu'un meurt au cours d'une guerre sans être directement impliqué dans le conflit, on appel ça un dommage collatéral. Quand cela arrive dans le monde civil, on appel cela un assassinat et vous allez en prison pendant une longue période. Pire, vous pourriez finir par tirer sur un être cher. Au cours des opérations militaires vous n'avez ni votre femme ni vos enfants à vos côtés quand les balles sifflent. La bonne identification de la cible sera en conséquence l'entrainement le plus important si vous êtes un survivaliste armé.

Equipements personnels

Combien de fois avez-vous lu qu'une personne préfère avoir une carabine de calibre 223 au lieu d'un 308 "parce que je peux transporter plus de munitions dans mon BOB (Bug Out Bag)". Si il ya une photo dans le fil, vous voyez habituellement un tas d'autres trucs, qui ressemble grosso modo à ce qu'un GI porterait. Gilets pare-balles "? Ouais c'est vrai, je ne peux pas le porter parce que j'ai déjà 45 kgs de matériel sur moi », dit le gars avant de retirer 12 magazines, un outil de tranchée, une gamelle, une combinaison NBC, une hache ... On trouve même des personnes qui arrivent à se faire une collection qui mélange du matériel utilisé par les troupes de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à l'l'Irak, plus 10 kilos correspondant à leur EDC (qui n'est jamais porté, bien sûr). Ils n'ont même pas ne serait-ce que randonnée avec tout ça. En règle générale et si vous êtes en bonne forme, le poids de votre sac doit être inférieur à 10-15 % du poids de votre corps. Si non, vous ne pourrez probablement pas porter tout ça. Essayez de le porter lors d'excursion à la journée et vous verrez.

Un BOB est nécessaire pour aller d'un point A à un point B et doit donc être léger. Vous devrez probablement vous occupez des amis ou de la famille. Beaucoup d'entre nous ont un bébé à porter au dessus de tout ça. Une tonne d'armes à feu et un gilet tactique plein de magasins est peut être ce qu'il vous faut à la guerre, mais ce n'est pas ce que vous porterez lors d'une évacuation à pied, à moins de vouloir se faire tirer dessus ou arrêté par la police ou garde nationale avant d'avoir fait 100 mètres. Vraiment pas la peine d'avoir cette tonne de matériels en packs, vous n'en n'aurez pas besoin. Si vous devez allez du point A au point B pendant les troubles civils, il vaut mieux avoir une bonne raison de vouloir prendre un tel risque. Le choix le plus sage est de demeurer à un point fixe. S'il n'y a pas d'autres solutions et que vous voulez finir le voyage vous aurez besoin de matériels. De la nourriture et de l'eau, des vêtements de rechange, et un gilet pare-balles discret. Des sacs de couchages et une tente éventuellement si vous avez besoin d'un jour ou plus pour arriver là où vous allez. A part ça, laisser le matériel d'infanterie pour ceux qui sont dans l'armée.

Les stratégies d'équipe

Puisque vous devez prendre soin de votre famille, votre stratégie sera assez différente. Votre équipe sera constituée d'une femme et d'enfants à protéger. Pas beaucoup de mecs musclés entre 18-40 ans entrainés au combat. Bien sûr, si vous avez un fils aîné, une femme, ou d'autres parents qui peuvent manier les armes ce sont de bons atouts mais généralement les enfants sont trop jeunes et les autres membres de la famille trop vieux, ou des gens qui n'ont tout simplement pas les compétences et l'état d'esprit pour être d'une grande utilité.

Si vous pouvez avoir des renforts, il est sage de s'entraîner ensemble comme une équipe. Cela implique plus que de tirer sur des cannettes avec eux dans l'arrière cour et vous devriez rechercher un entrainement professionnel pour en tirer le meilleur. Si vous avez des voisins, des parents ou de bons amis à proximité, cela pourrait être un atout important pour vous, mais dans la plupart des cas, la famille survivaliste moyenne restera indépendante en évitant au maximum les conflits comme cela est recommandé. Quant à la stratégie générale, vous ne devrez pas bouger. Cela signifie généralement rester à la maison jusqu'à ce que les choses se calment, sans tirer un coup de feu. La mentalité militaire inciterait plus à bouger, comme faire des patrouilles. Grosse erreur, la chose la plus réaliste à faire est de rester à la maison, sauf si vous n'avez pas le choix.

Personnalité ... du troisième type

Ce ne sont là que quelques exemples de différences entre l'esprit militaire et la survie des civils. Il ya aussi un troisième type, que je pourrai appeler "overdose de Call of Duty". C'est comme si des gens en osmose pensaient que ce qui se passe dans les jeux vidéo de combat ou dans les films d'action était la meilleure façon d'agir. Ce n'est ni la pensée militaire, ni la sage la survie des civils, c'est bien sûr un non-sens tout simplement stupide, mais je reste étonné du nombre de fois ou je croise ce type de comportement dans les milieux de la survie et dans les communautés qui se préparent aux catastrophes. Utilisez vos têtes les gars, et faites une planification et prenez des décisions intelligentes.
pibe26
pibe26
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 47
Localisation : Hauts de France
Loisirs : Trail, course à pied, rando
Date d'inscription : 31/07/2010

voilavoila aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par resistance34 Jeu 16 Déc 2010 - 12:42

trés intéressant ! je partage ton point de vue .... (on fera pas forcément l'unanimité Very Happy )

le fait de survivre est souvent à l'opposé de l'assault ...
Les militaires sont formés et équiper pour éliminer la menace si celle ci fait partie de la mission, le survivant veillera à anticiper et éviter "tant que faire ce peut" la meme menace !
D'un coté on vous conditionne à accomplir votre mission au péril de votre vie, de l'autre vous devez prendre toutes les options possibles pour SAUVER votre vie.

________________________________________________________
1/ SI VIS PACEM PARA BELUM

2/ "Molon labe"
resistance34
resistance34
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 344
Loisirs : sport de combat, chasse, militaria
Date d'inscription : 21/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par Mike Steiner Lun 4 Nov 2013 - 15:57

Navré de déterrer, mais je suis Premium depuis peu...


Intéressant ce comparatif. Attention toutefois à ne pas tout simplifier à outrance. En effet, il y a militaire et militaire. Hildegarde me faisait remarquer lorsque je suis passé Premium, avant-hier, qu'elle était étonnée que l'armée pouvait vous apprendre intelligence et diplomatie, sous forme de boutade, bien sûr...

J'ai commencé ma carrière militaire dans ce que d'aucuns pourraient nommer des forces conventionnelles, ce qui correspond au type de militaire dont il est question dans les premiers posts de ce topic, à savoir, un militaire qui obéi aux ordres reçus, et qui jouit d'une logistique organisée au sein d'un chaîne de commandement où chacun a sa place lorsque tout va bien.

La seconde moitié de cette même carrière m'a vu plutôt dans des unités, on va dire non conventionnelles, pour utiliser un discret euphémisme. Or, pour intégrer ces unités, vous devez être très indépendant d'esprit, avoir un très haut degré de capacité de prise d'initiative, maîtriser toutes sortes de techniques, être capable d'opérer seul ou en tout petit groupe, avec bien souvent comme matériel, juste ce que vous pouvez porter sur vous. Cela signifie grosso-modo, être capable de porter 50 à 60 kg sur votre dos (le poids s'amenuise au fur et à mesure que la mission progresse car vous consommez une partie de votre charge au fil de la progression), et si vous n'êtes pas capable de marcher 50 km par jour, vous pouvez aussi bien rester au camp ou à la caserne. 

Pour info, la formation d'un mec comme moi dure au minimum 5 ans et coûte des millions d'euros (maintenant vous savez où vont vos impôts), et c'est seulement après ça que l'on commence à nous prendre au sérieux et à nous confier des missions autonomes et intéressantes. Dans les Forces Spéciales, les mecs n'ont plus grand chose à voir avec le troupier de base, ni même le commando. C'est un tout autre monde. Le grade et l'aspect extérieur n'ont plus d'importance, seules comptent les compétences humaines, tactiques et techniques. On ne s'habille pas réglementairement, on ne salue pas nos supérieurs, que l'on appelle souvent pas leurs prénoms, on ne se rase pas, les cheveux sont parfois longs et gras. On ne porte pas d'insignes d'unités d'élite, on reste discret. On doit se fondre dans la masse. On n'entend que très rarement parler de nous.

On évite,autant que faire se peut, de se faire remarquer et on ne tire que très rarement en opération (par contre, je puis vous affirmer qu'on tire des dizaines de milliers de cartouches à l'entraînement et entre deux missions). Il est rare que l'on soit amené à monter un assaut. Si on en est arrivé à faire cela, c'est qu'on a raté quelque chose. Nous sommes formés à toutes les techniques de guerre subversive. Les techniques de survie font partie intégrantes de notre formation, vous vous en doutez.

Aux grands mecs athlétiques et impressionnants du genre de ceux qu'on voit dans The Expendables (et qui auraient du mal à porter leur propres poids sur 80 km), on va préférer le petit gars discret qui ne paye pas de mine mais qui est rarement malade et qui ne se plaint pas lorsqu'il souffre. Au vantard grande gueule et imposant en apparences, on va préférer le gars insignifiant qui a du mal à se confier et qui ne ressemble à rien, mais qui détient des compétences intéressantes pour le groupe. Bref, tout ça pour dire qu'il y a mili et mili...


Dernière édition par Mike Steiner le Mar 5 Nov 2013 - 6:13, édité 1 fois

________________________________________________________
Tant qu'une roue restera, la charrette roulera (François Athanase Charette de la Contrie, général vendéen).
Mike Steiner
Mike Steiner
Animateur

Masculin Nombre de messages : 441
Age : 63
Localisation : Bocage normand
Emploi : Enseignant-chercheur
Loisirs : Randonnées, vélo, lecture et écriture
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par serilynpayne Lun 4 Nov 2013 - 19:18

mais ça a des avantages le déterrage , ça me permet de lire des sujets interressants que j'avais zappé .

________________________________________________________
Cela aussi passera
serilynpayne
serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3339
Age : 60
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par troisgriffes Mer 6 Nov 2013 - 21:53

L'avantage de l'entrainement militaire est justement qu'en t'obligeant à obéir aux ordres ,tu repousse les  limites  de se qui te semble faisable,acceptable,passer outre les appréhensions,idées reçues,etc ...
limites que de toi même tu ne franchirai pas forcement.

un exemple tout bête et neutre:
Jeune bleu-bite,à la première manœuvre je me suis retrouvé sur un lit picot au milieu d'un gymnase mal chauffé pour passer le nuit et j'ai franchement pensé "c'est quoi cette  merde?".

En définitive,cette situation c'est  franchement l’hôtel par rapport à la tente qui elle même est franchement pas mal à coté de dormir dans un hamac au mois de Janvier en plaine d’Alsace.Ce fameux  hamac étant toujours mieux que dormir à moitié allongé derrière un muret sous la pluie.

après question mentalité: c'est je fais ou je fais pas et non je vais peut être essayer de le faire.
Alors certes c'est pas un référendum pour savoir qui va faire telle tache mais celui qui est le plus compétent de dispo  qui s'y colle.
Après la notion de prise de risque acceptable est tout ce qu'il y a de plus suggestif.
Dernière remarque:curieusement le militaire tient également à sa peau...Shocked 
après effectivement ,s'habiller en mili sans en être un fait  courrir le risque d’être pris pour cible.
voilà voilà
troisgriffes
troisgriffes
Membre

Masculin Nombre de messages : 3562
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par Philippe-du-75013 Jeu 7 Nov 2013 - 7:00

troisgriffes a écrit:
Jeune bleu-bite,à la première manœuvre je.......
Après les éclaireurs et surtout l'école de voile des Glénans (époque historique avec les fondateurs) plusieurs saisons de suite j'ai trouvé que les classes dans un régiment d'appelés de faible valeur militaire c'était l’hôtel.

Après j'ai fait dans le secrétariat social, ce qui m'a a valu la sympathie de certains anciens d'Indochine et d'Algérie et leurs récits non censurés. Récits très loin de ce qu'on nous enseignait ou de ce qui se savait à l'époque surtout de la part des sous-offs ex-harkis.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2488
Age : 68
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Ven 19 Jan 2024 - 13:36

Purée, excellent premier message.
Je vais finir par acheter le livre de Ferfal quitte à passer par Amazon.

J'avais envie de créer un sujet équivalent mais tout est dit ici, en mieux.

Je vais peut-être embrayer sur :
- adOpter les méthodes militaires : non !
- adApter les méthodes militaires : oui !

INF 202 = aide-mémoire du chef de section d'infanterie, pour ceux qui aiment la lecture. 
Ne surtout pas appliquer tel quel.
il me semble que les parties sur les "actes élémentaires et actes réflexes" peuvent être utiles à lire.
Version avec des dessins des actes reflexes Plus facile à lire que l'INF202.
Partie du TTA150 sur le sujet. Ancienne version avec binôme.

MRT = Méthode de raisonnement tactique adaptée aux pompiers.
A noter que la MRT est également enseignée dans les écoles de commerce.

******************************
ACTES REFLEXES :
– s'orienter ; – observer ; – progresser ; – se protéger ; – se camoufler ; – apprécier une distance ; – désigner un objectif ; – tirer et lancer une grenade ; – communiquer ; – rendre compte ; – garder la liaison au sein du binôme.
ACTES ELEMENTAIRES :
– se déplacer ; – se poster ; – utiliser ses armes
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

merlin06 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Dim 21 Jan 2024 - 15:48

On essaie de voir ce qu'un civil peut faire de ces actes réflexes ?
N'hésitez surtout pas à indiquer votre vision des choses.

Ces actes doivent être ou devenir des réflexes, il ne faut pas y réfléchir. "réfléchir, c'est commencer à désobéir" disent les kakis.

Zou, on commence par :

S' ORIENTER

Ce que dit le TTA150 :
Déterminer une direction et la conserver. 11. Utiliser les différents moyens d'orientation simples de jour comme de nuit (boussole, soleil, montre, lune, étoiles). 12. Matérialiser sur le terrain, par des points de repère fixes et caractéristiques, une direction à prendre.

Que peut-on en faire ?
- si l'on reste dans un environnement connu, nous savons où nous sommes, nous savons où nous allons, nous savons situer la boulangerie et le supermarché du coin. Nous devrions savoir situer le poste de police, l’hôpital, les rivières, les fontaines.
- si l'on se retrouve dans un environnement inconnu, le smartphone est répandu il donne accès à des cartes on-line ou off-line (c'est mieux), les plus technophiles auront un GPS. Ces deux appareils demandent au minimum une batterie chargée et généralement une connexion.
Une solution basique et tout-terrain est faite d'une carte et d'une boussole, un plan des transports en commun est utile en situation calme.
N'hésitez pas à annoter ces cartes papier.
Si vous trouvez une carte résistante à la pluie, c'est bien. Un porte-carte est utile.
Yapock (message ci-dessous) met 2 couches légères de vernis incolore pour protéger sa carte de la pluie.
Le soleil, s'il est visible, donne un indication des points cardinaux. Les étoiles, difficile pour moi.
Pensez à vérifier la concordance carte/terrain.


Dernière édition par voilavoila le Dim 21 Jan 2024 - 23:42, édité 2 fois
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par Catharing Dim 21 Jan 2024 - 18:33

voilavoila a écrit:si l'on se retrouve dans un environnement inconnu
Peu probable mais admettons,il y a un truc qui marche bien aussi...
[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Capt1020

Ca marchera moins bien dans certains pays...mais déjà je saurai que je ne suis pas en France et que ça va pas être simple de rentrer à la maison..
[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Capt1021


Dernière édition par Catharing le Dim 21 Jan 2024 - 23:17, édité 1 fois (Raison : panneaux mis à l'endroit ...)

________________________________________________________
"Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance."
"Quand on se fait vieux, on se réveille chaque matin avec l'impression que le chauffage ne marche pas."
C'est ça le problème avec la gnôle, songeai-je en me servant un verre. S'il se passe un truc moche, on boit pour essayer d'oublier; s'il se passe un truc chouette, on boit pour le fêter, et s'il ne se passe rien, on boit pour qu'il se passe quelque chose.
Catharing
Catharing
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 9521
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Wasicun aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par YAPOCK Dim 21 Jan 2024 - 21:54

En ce qui concerne les cartes papier et leur résistance à la pluie, j'ai déjà utilisé la technique suivante. 
En rayon peinture d'un magasin de bricolage, voir d'un supermarché, il est possible de se procurer des bombes aérosol de vernis incolore. Une fine pulvérisation recto verso de deux fines couches de ce vernis imprègne le papier et le protège efficacement des projections d'eau (pluie); de plus, sa résistance à la déchirure est considérablement renforcée en particulier au niveau des plis. La carte prend un aspect un peu jaunâtre, sans qu'il y ait de difficulté de lecture ni de visibilité des couleurs.
Les produits imperméabilisants pour vêtements ou chaussures devraient être efficaces mais je ne les ai jamais expérimentés sur du papier...
Je crois qu'il existe des produits spécifiques pour les cartes topographiques mais je n'en ai pas de référence, les aérosols de vernis m'ayant toujours donné satisfaction. De plus compte tenu du marché restreint, leur prix doit être exorbitant.

YAPOCK
Membre

Masculin Nombre de messages : 91
Age : 66
Localisation : France (Ouest)
Date d'inscription : 10/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Dim 21 Jan 2024 - 23:37

YAPOCK a écrit:En ce qui concerne les cartes papier et leur résistance à la pluie, j'ai déjà utilisé la technique suivante. 
En rayon peinture d'un magasin de bricolage, voir d'un supermarché, il est possible de se procurer des bombes aérosol de vernis incolore.
Très bon.
Je connaissais les sprays spéciaux mais pas l'idée du vernis incolore, produit beaucoup plus facile à trouver.
Pas de problème de craquelure, encre qui bave ou autre ?
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par chaton-laveur Dim 21 Jan 2024 - 23:51


________________________________________________________
On pourrait dire que j'ai le pardon rancunier.
chaton-laveur
chaton-laveur
Membre

Masculin Nombre de messages : 60
Localisation : chez lui
Emploi : d'usage
Loisirs : en dilettante
Date d'inscription : 17/12/2023

https://42.ctv.zone/

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par YAPOCK Lun 22 Jan 2024 - 13:50

voilavoila a écrit:
YAPOCK a écrit:En ce qui concerne les cartes papier et leur résistance à la pluie, j'ai déjà utilisé la technique suivante. 
En rayon peinture d'un magasin de bricolage, voir d'un supermarché, il est possible de se procurer des bombes aérosol de vernis incolore.
Très bon.
Je connaissais les sprays spéciaux mais pas l'idée du vernis incolore, produit beaucoup plus facile à trouver.
Pas de problème de craquelure, encre qui bave ou autre ?
L'encre des cartes ne bouge pas et je n'ai jamais constaté la présence de craquelures. L'idée est de ne projeter qu'un film très fin sur le papier. Le seconde couche comble les zones "oubliées". 
Il est prudent d'opérer un jour de beau temps, à l'extérieur, le gaz propulseur étant un hydrocarbure inflammable et les particules de l'aérosol pas particulièrement bonnes pour la santé.
La circulation d'air et le soleil font que le séchage est rapide.

YAPOCK
Membre

Masculin Nombre de messages : 91
Age : 66
Localisation : France (Ouest)
Date d'inscription : 10/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Mar 23 Jan 2024 - 12:22

Zou, on passe au deuxième acte réflexe :

OBSERVER

Il est dit dans la bible :
Rechercher par la vue et l'écoute des renseignements sur le terrain, l’ennemi ou l'ami. 21. Définir les limites droite et gauche du secteur d'observation. 22. Choisir des points de repère. 23. Découper le secteur en zones (dans la largeur et dans la profondeur). 24. Déterminer les points dangereux. 25. Assurer la permanence de l'observation (de jour) et de l'écoute (de nuit).
*****************************************************************************
Applications possibles pour des civils :
 
« Rechercher par la vue et l’écoute des renseignements sur le terrain, l’ennemi ou l’ami. Déterminer les points dangereux », c’est pas con ça.

-          La vue.
Vous vous promenez dans la rue en situation calme ou tendue, vous avez le droit de lever la tête et de regarder ce qui se passe devant vous et sur les cotés.
« utilise ta vision périphérique » disait Louis Gosset Jr.
Pas bon de regarder ses pieds et d’avoir l’air d’une biche aux abois. Souvent la victime crée son bourreau.
 Pas la peine d’avoir l’air d’un garde du corps qui bouge la tête à droite et à gauche. Ayez l’attitude d’un type relax, ce sera suffisant.
Dois-je préciser que marcher le nez sur son téléphone n’est pas une bonne idée ? Ne pas voir les emmerdes  arriver ne les empêchera  pas d’arriver. Sans compter que les malfaisant vous arracheront plus facilement votre téléphone si vous le tenez devant vous.

-          L’écoute
Ouvrez vos oreilles, vous entendrez ce qui peut arriver  sur les cotés et par derrière.
Les jolis écouteurs à 100€ vous rendent sourd, vous empêchent d’écouter les petits oiseaux et renseignent les méchants sur votre téléphone. Vous auriez tort de vous en priver. C’est vous qui voyez …

-          Grace à la vue et l’écoute, vous pourrez repérer les points dangereux.
Chacun a sa conception des points dangereux, on peut considérer que la porte de la chapelle de nuit en fait partie.
Il n’est pas forcément génial de raser les murs. On ne sait jamais ce qu’il peut y avoir derrière le coin du prochain mur.
Si vous êtes loin du mur, les vilains peuvent vous repérer mais vous pouvez aussi les repérer et changer de direction.

Si le sujet vous semble inutile, n'hésitez pas à le dire. Je ne serai pas vexé.
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Jeu 25 Jan 2024 - 21:24

Je continue sans forcément suivre l’ordre indiqué.
Point 8 : TIRER ET LANCER UNE GRENADE
Et plus généralement : UTILISER SES ARMES.
************************************************************************
Titre IV
Connaître la technique et le service de son arme. 81. Connaître son arme (démontage, entretien, munitions, etc.). 82. Utiliser son arme (réglage, positions adaptées, etc.).
***********************************************************************
Déjà : l’entretien c’est bien. En rentrant d’une sortie, on nettoie, on sèche et ensuite seulement on range.
Si vous avez du matériel, dans un coin au cas ou, pensez à l’entretenir. Vérifiez son état, la charge du matériel électrique etc …

L’armement : à mon avis, à l’heure actuelle, en France, nous ne sommes pas en situation de chaos, les forces de l’ordre existent encore.
Les armes à utiliser par un civil sont :
-          Une paire de baskets
-          Une gazeuse

Une paire de baskets est très utile pour s’éloigner des ennuis.
Il n’y a aucune honte à fuir une bataille que l’on est sûr de perdre. J’ai appris que la meilleure façon de ne pas prendre un pain est de ne pas être où il arrive.
Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Il y a des cas où il faut y aller quitte à se prendre une tête : ton épouse ou ton enfant est agressé par des minables, tu y vas, peu importe le résultat.

Une gazeuse dans la rue (moins de 100 ml) ou à la maison est bien plus utile qu’un 12. Oui, je sais que même une gazeuse de moins de 100 ml est classée en catégorie D dont le port est interdit sauf motif légitime.
Cependant, je n’ai jamais entendu parler d’une femme ou d’une personne âgée embêtée pour le port d’une petite gazeuse. Effectivement un jeune mec avec une gazeuse d’1/2 l risque de finir en garde à vue.
A la maison une gazeuse vous créera beaucoup moins d’ennuis qu’un fusil.
Pour les nuls : une connerie avec une gazeuse provoquera moins de conséquences qu’une connerie avec un 12.

La langue est un bon outil.( je ne parle de Giorgio au bois. )
Parler, discuter sont de bonnes façons de dégonfler une situation tendue. On reste ferme et calme sur ses positions. Inutile de crier, cela ne fonctionne qu’en cas de situation hiérarchique favorable. On sourit, on fait un peu d’humour, souvent ça marche, pas tout le temps. Faire des gestes tranquilles et ouverts aide, déjà si l’on fait des gestes, on n’a pas les mains dans les poches. Il est toujours bien d'avoir ses mains entre un vilain et soi.
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Jeu 25 Jan 2024 - 22:09

10° partie : Rendre compte
**************************************************
Exposer à son chef rapidement, exactement et précisément un renseignement. 101. Maintenir la liaison avec son chef. 102. Pour ne rien oublier, répondre aux questions : – qui ou quoi ? – où, par où ? – quand ?
**************************************************
Si vous êtes témoin d’un accident ou d’un incident, pensez en appelant les secours (15, 17, 18 ou 112) à être apte à fournir les renseignements suivants :

-          Je suis (endroit). Les secours ont besoin de savoir où aller.
-          Je vois (quoi). Nature : une voiture dans le fossé, un incendie, une personne inconsciente …Volume : 1 personne, 2 personnes… Attitude (C.R.S.): Inconsciente, respire, saigne.
-          J’ai fait ou vais faire. J’ai utilisé un extincteur, je l’ai mis en PLS …
-          Je demande : que vous arriviez ! Ou la conduite à tenir.

Tout ceci sans crier et en restant calme, pas la peine d'affoler les secours.

Ce schéma doit fonctionner aussi en cas de guerre sauvage et cruelle. Enfin, je crois.
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Dim 28 Jan 2024 - 19:35

4° point : SE PROTÉGER.
***************************************************************
Pour les verts :
Prendre des mesures pour être à l'abri des coups de l'ennemi. 41. Choisir l'abri naturel le plus proche et le plus efficace. 42. Aménager cet emplacement sans en modifier l'aspect extérieur. 43. Éventuellement l'adapter contre les effets NBC.
***************************************************************
Pour les civils :

Un excellent site gouvernemental parle d'attaque terroriste, de catastrophe industrielle, d'épidémie, de menace cyber et autres.

Ce site propose des affiches, des pdf, n'hésitez surtout pas à le parcourir.
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

victor81 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par Catharing Dim 28 Jan 2024 - 20:37

Deux poids,deux mesures..hein.. nan
Les Verts d'un coté et les "civils" de l'autre...
Bon après,vu ce que les écolos prennent sur la tronche,il vaut mieux,effectivement,qu'ils prennent des mesures pour éviter les tirs de LBD... pirate

________________________________________________________
"Le problème avec ce monde est que les personnes intelligentes sont pleines de doutes tandis que les personnes stupides sont pleines de confiance."
"Quand on se fait vieux, on se réveille chaque matin avec l'impression que le chauffage ne marche pas."
C'est ça le problème avec la gnôle, songeai-je en me servant un verre. S'il se passe un truc moche, on boit pour essayer d'oublier; s'il se passe un truc chouette, on boit pour le fêter, et s'il ne se passe rien, on boit pour qu'il se passe quelque chose.
Catharing
Catharing
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Autre / Ne pas divulguer Nombre de messages : 9521
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Wasicun et Graham aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Mar 30 Jan 2024 - 21:17

Catharing a écrit:...bon après,vu ce que les écolos prennent sur la tronche,...
Ils ne sont jamais contents les écolos.

Les mobiles leur font l'offrande d'une lacry ou d'une grenade de désencerclement et que font-ils ? Ils shootent dans ces offrandes pour les renvoyer aux mobiles.
Moi aussi, je serais vexé si l'on me renvoyait mes cadeaux.
Après, le mobile est vexé, forcément un peu énervé. Il doit évacuer sa tension nerveuse et le sport c'est bon pour se déstressé.
Oui, il fait des mouvements avec ses bras et ses petites mains. Rien de méchant.
Si un nez d'écolo passe à proximité, c'est la faute à pas de chance, c'est le hasard.
On ne peut pas lutter contre la fatalité.

Voilà l'origine de ces moments tendus.
Juste une histoire d'amour déçu. Crying or Very sad
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Mer 31 Jan 2024 - 20:40

5° point : SE CAMOUFLER
********************************************************************
Pour les bariolés :
Se dissimuler aux vues de l'ennemi terrestre et aérien. 51. Choisir un emplacement « couvert ». 52. Respecter les règles élémentaires suivantes : – éviter les formes caractéristiques et tenir compte des ombres ; – éviter les mouvements brusques et les lumières (nuit) ; – adapter les couleurs aux fonds naturels.
********************************************************************
Revêtir un ghillie me semble excessif. Le filet de camouflage est lourd. FOMEC, j’ai passé l’âge. BOT, c’est pour mon caleçon.

Pour les civils, ceci me fait plutôt penser au concept de l’homme gris.

Je n’ai pas trouvé de sujet spécialement dédié.

Je n’ai pas d’idée trop arrêtée sur ce concept qui s’oppose souvent au look tactique.
Si l’on va au fond des choses : être un homme gris permet de passer inaperçu, de se fondre dans la masse, pour ne pas être repéré, pour ne pas devenir une cible, pour ne pas être agressé.

L’idée générale me semble bien.

Ne vous stressez pas trop si vous n’avez pas la tête du coin où vous passez. Je me suis retrouvé une fois en costume/cravate dans un bar –tabac d’une cité pourrave, quelques uns m’ont regardé, sans méchanceté et personne n’est venu me casser les pieds. J’ai pu siroter mon Vittel citron peinard (*). Je devais avoir l’air tranquille et relax. Je précise que j’ai un physique tout à fait banal.

Concept à adapter en fonction de ce que vous êtes, de là où vous êtes et de ce que vous faites.

Des idées divergentes :

- en cas de situation très très dégradée, si vous êtes 2 ou 3 adultes, tout en bariolé, avec l’attitude cohérente, vous serez repérés, ce n’est pas pour autant que vous serez agressés. Les malfaisants font très bien le rapport bénéfice/risque, si vous avez l’air solide, ils iront embêter ceux qui leur sembleront moins solides.

- en cas de catastrophe naturelle ou artificielle, la zone touchée sera très limitée, les forces de l’ordre et les secours seront là. Dans ce cas, être repéré par les secours est utile. Un gilet fluo ne fera pas de vous un homme gris mais vous permettra d’être secouru.

- le style ouvrier du T.P. avec une veste fluo, un casque, est visible mais vous rend quasi transparent. Je pense même que si vous avez un gros sac tactique d’où dépasse un pied de biche, si vous avez un gros walkie à la main, vous passerez tranquille partout. (testé et validé par Philippe-du-75013, message ci-dessous)

- si vous êtes à l’étranger, en fonction du pays ça risque d’être difficile.

Je vous poste diverses vidéo, à vous de voir ce qui vous plait.






Il y en a d’autres, je ne les ai pas toutes vues.

(*) En y pensant, c’est peut-être le Vittel citron qui les a rendus perplexes.


Dernière édition par voilavoila le Jeu 1 Fév 2024 - 13:57, édité 2 fois
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par Rammstein Mer 31 Jan 2024 - 22:17



Rammstein
Rammstein
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 8011
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par Philippe-du-75013 Jeu 1 Fév 2024 - 8:04

voilavoila a écrit:


- le style ouvrier du T.P. avec une veste fluo, un casque, est visible mais vous rend quasi transparent. Je pense même que si vous avez un gros sac tactique d’où dépasse un pied de biche, si vous avez un gros walkie à la main, vous passerez tranquille partout....

Peu de semaines  avant le confinement j'avais investi dans un studio F1 pourave (ex-squat) à refaire à  100 % en mettant les murs à nu. L'ampleur des travaux m'avait amené à acheter de vrais vêtements de travail et des chaussures de sécurité de premier niveau. Durant le confinement j'ai circulé librement dans cette tenue qui de plus commençait à être à ce moment bien souillée de peinture (jaune=cuisine) et d'enduit de fond blanc, elle ne faisait plus neuve et achetée exprès. 

Au métro Italie, un gros nœud de lignes stratégique à contrôler, j'ai littéralement vu le barrage de police s'ouvrir devant moi, il faut dire que j'avais en plus la mallette grise marquée BOSCH à la main. En cas de contrôle je m'étais fait un faux ordre de mission à partir d'un scan d'une facture de plombier avec pour motif "travaux de sécurisation urgents" et laissé un lot de gros joints pour WC dans le sac à dos ...

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2488
Age : 68
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

merlin06 et victor81 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Ven 2 Fév 2024 - 2:01

voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Ven 2 Fév 2024 - 20:59

J'ai parfois des idées étranges.

Je me demande pourquoi les survivalistes (pas tous) regardent les militaires, leurs façons de faire avec amour et principalement ceux étiquetés "forces spéciales".

Un militaire spécialisé en restauration collective peut avoir des savoirs faire utiles au cas où Uber ne pourrait pas livrer vos sushis. les 10 recettes d'un commando fou sur la façon d’accommoder les vers de terre me tentent moins.

Un militaire affecté au casernement (ceux qui entretiennent les bâtiments) pourra m'expliquer comment remédier à une fuite dans mes toilettes. je pense la probabilité d'avoir une fuite dans mes ouatères supérieure à celle d'une troisième guerre mondiale.

En résumé : on a niveau, on cherche à l'améliorer sans pour autant rêver devenir un dieu de la guerre.

Bon, sur ce, il y a du rugby à la télé.
A+
Edit: on a perdu.  Crying or Very sad
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par voilavoila Lun 5 Fév 2024 - 19:59

je continue tranquillou tant que j'ai des bêtises à raconter.

Point 11 : GARDER LA LIAISON AU SEIN DU BINOME
*****************************************************************
Rambo a dit :
111. En progressant suivre le même cheminement. 112 En déplacement ou à l'arrêt, garder la liaison à vue et adapter les distances de façon à ne pas être touché par la même rafale, mais à pouvoir communiquer.
*****************************************************************
Oui, je sais que l’armée française est passée au trinôme depuis un moment.
D’une part je suis un vieux schnok, d’autre part en cas de situation difficile vous serez plus probablement  deux adultes que trois.
Deux adultes, c'est-à-dire Monsieur et Madame. Monsieur/Monsieur et Madame/Madame sont possibles.
Le triolisme est également sympa bien que moins répandu.
Et puis, je fais ce que je veux !

En progressant, suivre le même cheminement
Absolument !
Si vous devez contourner un immeuble ou un bosquet, vous cheminez tous les deux du même coté.
De cette façon vous pourrez vous aider en cas de problème.
Si vous vous séparez, vous ne pourrez ni aider ni savoir ce qui est arrivé à votre binôme. Si vous ne le retrouvez pas une fois l’obstacle contourné, que faire ??
Si vous vous paumez, il vaut mieux être paumés ensemble que paumés chacun de votre coté. « paumés mais groupés ».

En déplacement ou à l'arrêt, garder la liaison à vue et adapter les distances … pouvoir communiquer.
Si vous êtes en groupe (lire en famille) chacun doit avoir le reste du groupe dans son champ visuel.

Je me souviens quand mon fils était encore petit, lors de promenades, sans le faire exprès, je me rendais compte que lorsqu’il sortait de mon champ visuel, je me mettais à le chercher. S’il se perdait, il avait pour instruction de s’asseoir et de souffler dans le sifflet que je lui avais donné. J’avais ajouté au sifflet un porte-clé avec nom, prénom, adresse, divers téléphones des parents.

En progression, le premier doit régulièrement se retourner pour vérifier que tout le monde suit.
Si une personne perd la liaison avec le groupe, elle doit rester sur place et ne pas chercher à retrouver le groupe. C’est le groupe entier qui fera demi-tour pour le retrouver. L’idée a l’air tordue mais elle est efficace.

Il est également possible de communiquer aux gestes s’il faut être silencieux ou si le milieu est bruyant.
Un pdf un peu trop mili, donne une indication sur la façon de faire. Peut-être des idées à prendre.

Pour communiquer, voir également le point 9, à venir.
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 223
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

[FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil Empty Re: [FERFAL] - Les différences survie militaire/survivalisme civil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum