Pourquoi vous devriez cesser d'utiliser du gel hydro-alcoolique pour vous laver les mains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi vous devriez cesser d'utiliser du gel hydro-alcoolique pour vous laver les mains

Message par albertspetz le Ven 19 Juin 2015 - 22:28

Selon une étude américaine, les solutions hydro-alcooliques ne seraient pas sans danger. Elles pourraient rendre la peau plus perméable au bisphénol A, une substance omniprésente dans notre quotidien mais considérée comme un perturbateur endocrinien. Très pratiques quand on n'a pas de savon à portée, les gels hydro-alcooliques ont envahi les pharmacies et supermarchés et sont pour beaucoup devenus un indispensable. Mais sont-ils réellement sans danger ? Si des études ont déjà démontré que ces solutions pouvaient être nocives pour les enfants et irritantes pour la peau, des travaux ont identifié un nouveau risque insoupçonné.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/gel-hydro-alcoolique/voila-pourquoi-vous-devriez-cesser-d-039-utiliser-du-gel-hydro-alcoolique-pour-vous-laver-les-mains_art35123.html
Copyright © Gentside Découverte
Selon une étude américaine, les solutions hydro-alcooliques ne seraient pas sans danger. Elles pourraient rendre la peau plus perméable au bisphénol A, une substance omniprésente dans notre quotidien mais considérée comme un perturbateur endocrinien. Très pratiques quand on n'a pas de savon à portée, les gels hydro-alcooliques ont envahi les pharmacies et supermarchés et sont pour beaucoup devenus un indispensable. Mais sont-ils réellement sans danger ? Si des études ont déjà démontré que ces solutions pouvaient être nocives pour les enfants et irritantes pour la peau, des travaux ont identifié un nouveau risque insoupçonné.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/gel-hydro-alcoolique/voila-pourquoi-vous-devriez-cesser-d-039-utiliser-du-gel-hydro-alcoolique-pour-vous-laver-les-mains_art35123.html
Copyright © Gentside Découverte
Selon une étude américaine, les solutions hydro-alcooliques ne seraient pas sans danger. Elles pourraient rendre la peau plus perméable au bisphénol A, une substance omniprésente dans notre quotidien mais considérée comme un perturbateur endocrinien. Très pratiques quand on n'a pas de savon à portée, les gels hydro-alcooliques ont envahi les pharmacies et supermarchés et sont pour beaucoup devenus un indispensable. Mais sont-ils réellement sans danger ? Si des études ont déjà démontré que ces solutions pouvaient être nocives pour les enfants et irritantes pour la peau, des travaux ont identifié un nouveau risque insoupçonné. Les solutions hydro-alcooliques rendraient en effet plus réceptifs au bisphénol A, selon une étude publiée dans la revue scientifique PLos ONE par une équipe de l'Université du Missouri. Plus précisément, les gels aseptisants faciliteraient l'absorption de cet agent chimique par la peau, augmentant ainsi les risques de désordres hormonaux, de cancers, diabètes ainsi que d'infertilité. Le constat est d'autant plus préoccupant lorsque l'on sait que le bisphénol A est utilisé depuis de nombreuses années dans la conception de la plupart des récipients alimentaires. Ce dernier est également présent sur les tickets de caisse et les reçus que nous manipulons au quotidien. Une absorption 100 fois supérieure Ce composé chimique est accusé d'imiter les œstrogènes produits par le corps humain et, ce faisant, de dérégler l'ensemble du système hormonal. C'est pourquoi il est régulièrement qualifié de perturbateur endocrinien. Bien que ses effets à long terme fassent encore l'objet de nombreux débats, des études ont identifié des effets délétères sur la santé de l'adulte ainsi que des troubles hormonaux chez l'enfant qui seraient liés à l'exposition au BPA. Et c'est là que les solutions hydro-alcooliques entrent en jeu. Selon les chercheurs de l'Université du Missouri, ces fluides aseptisants rendraient notre peau cent fois plus perméable au BPA. "Les solutions hydro-alcooliques 'ouvrent' votre peau permettant au bisphénol A de s'introduire tout droit dedans", affirme à Newsweek Laura Vendenberg, spécialiste de l'Université du Massachusetts-Amherst non-impliquée dans l'étude. Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont réuni plusieurs volontaires à qui ils ont demandé de manipuler des reçus. Une partie d'entre eux devait le faire avec les mains sèches tandis que l'autre devait le faire après avoir utilisé une solution hydro-alcoolique. Tous les individus se sont vus prélever des échantillons d'urine et de sang afin d'évaluer leur niveau de BPA. Dans un second temps, les chercheurs ont réitéré l'expérience tout en y ajoutant un repas à manger avec les mains, en l’occurrence des frites. D'après les résultats obtenus, le constat serait sans appel : les individus qui ont appliqué de la lotion hydro-alcoolique montraient des taux de BPA supérieurs aux autres et un niveau d'absorption au moins 100 fois supérieur. Une peau plus perméable En moyenne, les volontaires ayant utilisé un gel avant de toucher les reçus ont ainsi présenté une augmentation de sept microgrammes de BPA par litre de sang. Les taux détectés "étaient situés dans la zone où le risque de toute une variété de sérieux problèmes, allant du diabète de type 2 à l'angine, de l'attaque cardiaque à l'obésité et aux troubles du foie", est plus élevée, a commenté Frederick vom Saal, principal auteur de l'étude. Selon les chercheurs, ce risque serait lié à la présence de certaines molécules comme le myristate d'isopropyle, le propylène glycol et l'éthanol qui augmentent la perméabilité de la peau et facilitent donc le passage du BPA dans l'organisme. Toutefois, ces composés ne sont pas uniquement présents dans les solutions hydro-alcooliques, mais aussi dans certains lotions et crèmes hydratantes. Face à cette découverte et aux conclusions de précédentes études menées sur les risques des gels aseptisants, certains recommandent ainsi de limiter l'usage de ces derniers et de ne s'en servir que de façon exceptionnelle, en absence de point d'eau et de savon.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/gel-hydro-alcoolique/voila-pourquoi-vous-devriez-cesser-d-039-utiliser-du-gel-hydro-alcoolique-pour-vous-laver-les-mains_art35123.html
Copyright © Gentside Découverte
Selon une étude américaine, les solutions hydro-alcooliques ne seraient pas sans danger. Elles pourraient rendre la peau plus perméable au bisphénol A, une substance omniprésente dans notre quotidien mais considérée comme un perturbateur endocrinien. Très pratiques quand on n'a pas de savon à portée, les gels hydro-alcooliques ont envahi les pharmacies et supermarchés et sont pour beaucoup devenus un indispensable. Mais sont-ils réellement sans danger ? Si des études ont déjà démontré que ces solutions pouvaient être nocives pour les enfants et irritantes pour la peau, des travaux ont identifié un nouveau risque insoupçonné. Les solutions hydro-alcooliques rendraient en effet plus réceptifs au bisphénol A, selon une étude publiée dans la revue scientifique PLos ONE par une équipe de l'Université du Missouri. Plus précisément, les gels aseptisants faciliteraient l'absorption de cet agent chimique par la peau, augmentant ainsi les risques de désordres hormonaux, de cancers, diabètes ainsi que d'infertilité. Le constat est d'autant plus préoccupant lorsque l'on sait que le bisphénol A est utilisé depuis de nombreuses années dans la conception de la plupart des récipients alimentaires. Ce dernier est également présent sur les tickets de caisse et les reçus que nous manipulons au quotidien. Une absorption 100 fois supérieure Ce composé chimique est accusé d'imiter les œstrogènes produits par le corps humain et, ce faisant, de dérégler l'ensemble du système hormonal. C'est pourquoi il est régulièrement qualifié de perturbateur endocrinien. Bien que ses effets à long terme fassent encore l'objet de nombreux débats, des études ont identifié des effets délétères sur la santé de l'adulte ainsi que des troubles hormonaux chez l'enfant qui seraient liés à l'exposition au BPA. Et c'est là que les solutions hydro-alcooliques entrent en jeu. Selon les chercheurs de l'Université du Missouri, ces fluides aseptisants rendraient notre peau cent fois plus perméable au BPA. "Les solutions hydro-alcooliques 'ouvrent' votre peau permettant au bisphénol A de s'introduire tout droit dedans", affirme à Newsweek Laura Vendenberg, spécialiste de l'Université du Massachusetts-Amherst non-impliquée dans l'étude. Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont réuni plusieurs volontaires à qui ils ont demandé de manipuler des reçus. Une partie d'entre eux devait le faire avec les mains sèches tandis que l'autre devait le faire après avoir utilisé une solution hydro-alcoolique. Tous les individus se sont vus prélever des échantillons d'urine et de sang afin d'évaluer leur niveau de BPA. Dans un second temps, les chercheurs ont réitéré l'expérience tout en y ajoutant un repas à manger avec les mains, en l’occurrence des frites. D'après les résultats obtenus, le constat serait sans appel : les individus qui ont appliqué de la lotion hydro-alcoolique montraient des taux de BPA supérieurs aux autres et un niveau d'absorption au moins 100 fois supérieur. Une peau plus perméable En moyenne, les volontaires ayant utilisé un gel avant de toucher les reçus ont ainsi présenté une augmentation de sept microgrammes de BPA par litre de sang. Les taux détectés "étaient situés dans la zone où le risque de toute une variété de sérieux problèmes, allant du diabète de type 2 à l'angine, de l'attaque cardiaque à l'obésité et aux troubles du foie", est plus élevée, a commenté Frederick vom Saal, principal auteur de l'étude. Selon les chercheurs, ce risque serait lié à la présence de certaines molécules comme le myristate d'isopropyle, le propylène glycol et l'éthanol qui augmentent la perméabilité de la peau et facilitent donc le passage du BPA dans l'organisme. Toutefois, ces composés ne sont pas uniquement présents dans les solutions hydro-alcooliques, mais aussi dans certains lotions et crèmes hydratantes. Face à cette découverte et aux conclusions de précédentes études menées sur les risques des gels aseptisants, certains recommandent ainsi de limiter l'usage de ces derniers et de ne s'en servir que de façon exceptionnelle, en absence de point d'eau et de savon.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/gel-hydro-alcoolique/voila-pourquoi-vous-devriez-cesser-d-039-utiliser-du-gel-hydro-alcoolique-pour-vous-laver-les-mains_art35123.html
Copyright © Gentside Découverte
Selon une étude américaine, les solutions hydro-alcooliques ne seraient pas sans danger. Elles pourraient rendre la peau plus perméable au bisphénol A, une substance omniprésente dans notre quotidien mais considérée comme un perturbateur endocrinien. Très pratiques quand on n'a pas de savon à portée, les gels hydro-alcooliques ont envahi les pharmacies et supermarchés et sont pour beaucoup devenus un indispensable. Mais sont-ils réellement sans danger ? Si des études ont déjà démontré que ces solutions pouvaient être nocives pour les enfants et irritantes pour la peau, des travaux ont identifié un nouveau risque insoupçonné. Les solutions hydro-alcooliques rendraient en effet plus réceptifs au bisphénol A, selon une étude publiée dans la revue scientifique PLos ONE par une équipe de l'Université du Missouri. Plus précisément, les gels aseptisants faciliteraient l'absorption de cet agent chimique par la peau, augmentant ainsi les risques de désordres hormonaux, de cancers, diabètes ainsi que d'infertilité. Le constat est d'autant plus préoccupant lorsque l'on sait que le bisphénol A est utilisé depuis de nombreuses années dans la conception de la plupart des récipients alimentaires. Ce dernier est également présent sur les tickets de caisse et les reçus que nous manipulons au quotidien. Une absorption 100 fois supérieure Ce composé chimique est accusé d'imiter les œstrogènes produits par le corps humain et, ce faisant, de dérégler l'ensemble du système hormonal. C'est pourquoi il est régulièrement qualifié de perturbateur endocrinien. Bien que ses effets à long terme fassent encore l'objet de nombreux débats, des études ont identifié des effets délétères sur la santé de l'adulte ainsi que des troubles hormonaux chez l'enfant qui seraient liés à l'exposition au BPA. Et c'est là que les solutions hydro-alcooliques entrent en jeu. Selon les chercheurs de l'Université du Missouri, ces fluides aseptisants rendraient notre peau cent fois plus perméable au BPA. "Les solutions hydro-alcooliques 'ouvrent' votre peau permettant au bisphénol A de s'introduire tout droit dedans", affirme à Newsweek Laura Vendenberg, spécialiste de l'Université du Massachusetts-Amherst non-impliquée dans l'étude. Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont réuni plusieurs volontaires à qui ils ont demandé de manipuler des reçus. Une partie d'entre eux devait le faire avec les mains sèches tandis que l'autre devait le faire après avoir utilisé une solution hydro-alcoolique. Tous les individus se sont vus prélever des échantillons d'urine et de sang afin d'évaluer leur niveau de BPA. Dans un second temps, les chercheurs ont réitéré l'expérience tout en y ajoutant un repas à manger avec les mains, en l’occurrence des frites. D'après les résultats obtenus, le constat serait sans appel : les individus qui ont appliqué de la lotion hydro-alcoolique montraient des taux de BPA supérieurs aux autres et un niveau d'absorption au moins 100 fois supérieur. Une peau plus perméable En moyenne, les volontaires ayant utilisé un gel avant de toucher les reçus ont ainsi présenté une augmentation de sept microgrammes de BPA par litre de sang. Les taux détectés "étaient situés dans la zone où le risque de toute une variété de sérieux problèmes, allant du diabète de type 2 à l'angine, de l'attaque cardiaque à l'obésité et aux troubles du foie", est plus élevée, a commenté Frederick vom Saal, principal auteur de l'étude. Selon les chercheurs, ce risque serait lié à la présence de certaines molécules comme le myristate d'isopropyle, le propylène glycol et l'éthanol qui augmentent la perméabilité de la peau et facilitent donc le passage du BPA dans l'organisme. Toutefois, ces composés ne sont pas uniquement présents dans les solutions hydro-alcooliques, mais aussi dans certains lotions et crèmes hydratantes. Face à cette découverte et aux conclusions de précédentes études menées sur les risques des gels aseptisants, certains recommandent ainsi de limiter l'usage de ces derniers et de ne s'en servir que de façon exceptionnelle, en absence de point d'eau et de savon.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/gel-hydro-alcoolique/voila-pourquoi-vous-devriez-cesser-d-039-utiliser-du-gel-hydro-alcoolique-pour-vous-laver-les-mains_art35123.html
Copyright © Gentside Découverte
Selon une étude américaine, les solutions hydro-alcooliques ne seraient pas sans danger.

Elles pourraient rendre la peau plus perméable au bisphénol A, une substance omniprésente dans notre quotidien mais considérée comme un perturbateur endocrinien. Très pratiques quand on n'a pas de savon à portée, les gels hydro-alcooliques ont envahi les pharmacies et supermarchés et sont pour beaucoup devenus un indispensable. Mais sont-ils réellement sans danger ? Si des études ont déjà démontré que ces solutions pouvaient être nocives pour les enfants et irritantes pour la peau, des travaux ont identifié un nouveau risque insoupçonné.

(...)

D'après les résultats obtenus, le constat serait sans appel : les individus qui ont appliqué de la lotion hydro-alcoolique montraient des taux de BPA supérieurs aux autres et un niveau d'absorption au moins 100 fois supérieur.

(...)
Face à cette découverte et aux conclusions de précédentes études menées sur les risques des gels aseptisants, certains recommandent ainsi de limiter l'usage de ces derniers et de ne s'en servir que de façon exceptionnelle, en absence de point d'eau et de savon.

Source : http://www.maxisciences.com/gel-hydro-alcoolique/voila-pourquoi-vous-devriez-cesser-d-039-utiliser-du-gel-hydro-alcoolique-pour-vous-laver-les-mains_art35123.html

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1650
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum