[agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Invité le Sam 18 Aoû 2007 - 15:01

Bonjour, Very Happy

Pour l'autosuffisance alimentaire je pense que l'on peut tenter de s'inspirer de ce qu'on put faire nos ancêtres.

Ainsi, pendant la 2e guerre mondiale, nos grands parents ont consommés des quantités astronomiques de tubercules de topinambour et de racines de rutabaga. Ces plantes sont prolifiques...

Durant le moyen-âge, les gens survivaient aux famines réccurentes en produisant de la farine de glands et de châtaignes.

Les romains et autres populations de l'Empire faisaient des élevages de loirs... prolifiques comme tout rongeur.

Au paléolithique, les petits groupes de chasseurs-cueilleurs survivaient aux aléas de la chasse en se nourrissant d'insectes, vers et autres invertébrés que l'on peut facilement trouver dans la Nature et qui implique toute la main d'oeuvre disponible vieillards, femmes et enfants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par splotch le Sam 18 Aoû 2007 - 17:03

Si 60 millions d'habitants se mettent à écumer les bois et champs pour manger les petits animaux, c'est comme une nuée de sauterelles ne laissant qu'un désert derrière elles. Ce serait une catastrophe écologique. Le lapin serait une espèce éteinte sous quinze jours, et le sol saccagé pour des années.

Combien d'habitants en France au Moyen-Âge ou au paléolithique ?
avatar
splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Telimectar le Sam 18 Aoû 2007 - 17:13

héhé au mieux c'était pas plus de 16 millions si je me souviens bien^^ (avant la peste hein, par ce qu'au paléolithique, c'était pas plus d'un million, et encore chui très généreux...faut pas oublier que ces derniers gardaient une terre environs 20 ans et ensuite défrichaient ailleurs...

Mais concernant les topinambours, c'est tout à fait vrai, il faut en planter au fond d'un jardin ou dans un endroit sauvage où personne ne va, pour qu'ils colonisent.
Enfin, pour ceux qui les digèrent lol...remarque si la cuisine est bien faite et qu'on y associe les bonnes herbes, c'est comme les mogettes, ya plus de problèmes...
Pour les rutabaga par contre, j'hésite par peur des croisements accidentels avec mes autres choux...

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine
avatar
Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par geispe le Sam 18 Aoû 2007 - 17:24

j'avais énormément de topinambour ts ls ans au point de ne parfois pas savoir quoi en faire et de les désherber parce qu'ils se multipliaient.
cette année explosion inattendue de campagnols : il me reste un mètre carré de topinambours que je vais essayer de sauver...

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par geispe le Sam 18 Aoû 2007 - 17:29

<<Si 60 millions d'habitants se mettent à écumer les bois et champs pour manger les petits animaux, c'est comme une nuée de sauterelles ne laissant qu'un désert derrière elles>>

c'est pour cela que je pense qu'il faudra inventer quelque chose de tout neuf... çà ne va pas être facile de créer une agriculture sans les nombreux artifices actuels, qui ne fasse pas de nous des esclaves du boulot et qui arrive à nourrir tout le monde...
(bien moins que soixante millions, mais quand même... )

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Invité le Sam 18 Aoû 2007 - 19:41

splotch a écrit:Si 60 millions d'habitants se mettent à écumer les bois et champs pour manger les petits animaux, c'est comme une nuée de sauterelles ne laissant qu'un désert derrière elles. Ce serait une catastrophe écologique. Le lapin serait une espèce éteinte sous quinze jours, et le sol saccagé pour des années.
Mais en cas de grosse catastrophe il serait nécessaire d'en passer par là. Comment approvisionner 60 millions de français si il n'y avait plus la possibilité d'être ravitaillé ?

splotch a écrit:Combien d'habitants en France au Moyen-Âge ou au paléolithique ?
Ces 2 périodes sont vastes... Sous Charlemagne la population française est estimée à 8 millions d'habitants... à la fin du moyen-âge l'on aurait été 20 millions. Au paléolithique, les petits groupes de chasseurs-cueilleurs ne devaient représenter qu'une population de quelques milliers d'habitants...

Je pense qu'en cas de grave crise ce qui serait le plus à craindre serait la pénurie alimentaire... bien sûr, tout dépend de la crise en question.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par geispe le Sam 18 Aoû 2007 - 20:58

pour voir ce que cela pourrait donner en matière de population après un mégacrash donnant sur un scénario de type Olduvaï, il faudrait en fait pouvoir faire un compte à rebours progressif :
soixante millions, moins les médicodépendants (jeunes, moins jeunes et vieux) et moins les vieux fragilisés, moins les suicidaires ; ensuite çà se corse avec une élimination par degré de fragilité, de résistance à l'effort physique et à la famine...
bon je m'arrête sinon chuis aussi mort :-)

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par splotch le Sam 18 Aoû 2007 - 21:00

Si vous prenez une ville de 800 000 habitants (Strasbourg) et que ceux-ci fuient la ville en toutes directions, à 125 km ils forment un cercle expansif en étant espacés de un mètre. ils y sont en trois jours. Les 12 millions de parisiens sont 10 par mètre à 200 km du centre-ville !

Si tous ramassent ce qu'ils trouvent en chemin pour bouffer, c'est comme un rouleau compresseur. Pire qu'Attila affraid

Non ce n'est pas possible de nourrir 60 millions d'habitants en France sans agriculture mécanisée et optimisation fine des intrants (surtout sans pétrole, faudra impérativement recycler proprement jusqu'à nos déjections !)
Soit on utilise le pétrole restant exclusivement pour l'agriculture, soit on trucide une bonne moitié de la population. Et ce d'ici la fin du siècle.

Sans compter les Hollandais enore plus denses et dont le territoire sera sous l'eau, qui se rappelleront leurs vacances bucoliques en France !
avatar
splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Invité le Sam 18 Aoû 2007 - 21:28

splotch a écrit:Non ce n'est pas possible de nourrir 60 millions d'habitants en France sans agriculture mécanisée et optimisation fine des intrants (surtout sans pétrole, faudra impérativement recycler proprement jusqu'à nos déjections !)
Recycler nos déjections... c'est ce que faisaient nos ancêtres et leurs cultures étaient viables. Nous ne travaillons aujourd'hui plus qu'avec les engrais... nos terres arabes sont bien moins fertiles qu'il y'a un siècle il ne faut pas se leurrer. Et avec l'érosion provoquée par les tracteurs nous avons dans certaines régions la couche de terre arable qui est même partie... à la place l'on n'a plus que de la craie qui se trouvait en dessous. C'est le cas de ce que l'on a en Champagne, en Picardie, et probablement dans d'autres régions. Ainsi, si demain nous ne disposons plus d'agriculture mécanisée et d'engrais il sera alors à craindre que les récoltes ne seront évidement plus les mêmes qu'avant.

splotch a écrit:Soit on utilise le pétrole restant exclusivement pour l'agriculture, soit on trucide une bonne moitié de la population. Et ce d'ici la fin du siècle.
Il nous faudra effectivement consacrée toute la production de carburants (biocarburants et pétrole restant) à l'agriculture. Car sans celà, la situation serait alors catastrophique... Nous n'avons plus de chevaux pour le trait et les semences dont nous disposons sont bien plus fragiles que les anciennes variétés car elles sont faites pour de gros rendement avec engrais et produits phytosanitaires (qui seraient manquants en cas de crash). Savez vous également qu'une loi française interdit de cultiver les anciennes variétés de céréales ?

Pour ce qui est de trucider la population française... Je crains que de toute manière en cas de gros souci énergétique, économique, politique, et autres, il y'aura de nombreuses émeutes et révoltes... Les villes se videront comme lors de chaque catastrophe historique quoiqu'elle soit.

splotch a écrit:Sans compter les Hollandais encore plus denses et dont le territoire sera sous l'eau, qui se rappelleront leurs vacances bucoliques en France !
Et là, ils se diront que la France s'était le paradis... Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Raffa le Dim 6 Sep 2009 - 18:35

et c'est normal qu'ils ne montent pas les topi (on m'avait dit 2m !) ? Je savaient que la floraison étaient en septembre mais y'a rien qui l'annonce

Bon je vais faire la chasse au graines de mache... clind'oeil

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Invité le Dim 6 Sep 2009 - 19:46

Hum..
Ici, il font plus de 2m50, sans aucun arrosage ni entretient d'aucune sorte...ca a plutot tendance a envahir.
Les quantités produites sont importantes et nous laissons en terre ce qui n'est pas consommé..."bis répétita l'année suivante"
(la variété blanche est la plus savoureuse et la plus digeste a mon avis).
Quelle type de terre a tu?
A quelle profondeur les a tu plantés?

@+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par tarsonis le Dim 6 Sep 2009 - 20:20

Pour ma part, ils font à peu près 2m sans avoir encore fleuri (face à ceux de mes voisins qui sont bien jaunes). Certains m'ont avoué que cette espèce peut ne pas fleurir plusieurs années de suite....peut être la variété ?!
Pour la plantation, presque en surface dans mon cas.
Sinon, comme semper, cela demande très peu de soins, pas d'arrosage et envahit le jardin.
reste à comparer la production avec les pommes de terre que je viens de récolter sur la même parcelle. fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8246
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Raffa le Lun 7 Sep 2009 - 9:30

Ils sont en énorme pot (le plus gros du magasin), sans aucun arrosage ni rien d'autres non plus. Ils sont 3. (pas mis en pleine terre car peux pas me payer le luxe d'être envahie, idem pour les framboisier d'ailleurs)

Terre : terreau + un tout petit peu de compost + sable.
Profondeur : presque juste sous la terre itou.

Mais comme je le disais endroit peu ensoleillé : 3h le matin pendant l'été, 2h environ maintenant (j'avais lu qu'il n'était pas trop difficile sur le soleil)

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Invité le Lun 7 Sep 2009 - 10:48

Salut Raffa,

Le soleil joue beaucoup...c'est la raison du manque de croissance, le topinambour n'est pas une plante de sous-bois.

Sinon la profondeur de plantation c'est 10 cm.
Plantation de Novembre à Avril.
Recolte de Mi Octobre à fin Mars.

@+
semp

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Canis Lupus le Lun 7 Sep 2009 - 15:26

Certains d'entre nous ont le hors-sujet facile à ce que je vois Very Happy.

Pour les topinambours, j'en ai un dans le jardin qui doit faire presque 3m, j'ai halluciné... Tous les topis que j'ai ne sont pas encore en fleur (variété violette).
C'est vraiment ultra-coriace. Le meilleur moyen d'optimiser l'utilisation de cette ressource est selon certains de les donner aux cochons. Je serais intéressé de savoir si les cobayes peuvent être engraissé avec ce tubercule car wikipedia dit :
Le cobaye est un herbivore strict[6].
Il mange aussi certaines plantes (pissenlit, mouron des oiseaux, sénecon), légumes
(betterave rouge, brocolis, chou de chine, chou-fleur, chou frisé,
chou-rave, chou vert, concombre, cresson, endive, épinard, fenouil,
laitue pommée, mâche, poivron, scarole) et fruits frais (pomme, tomate, poire, fraise parfois banane), dont on se sera assuré au préalable qu'ils ne sont pas toxiques (feuilles de fougère, bouton d'or, jacobée, cytise) ou susceptibles de provoquer des diarrhées [8],[9].
En Europe : Le cobaye était encore considéré comme un animal de boucherie durant les deux guerres mondiales au XXe siècle[28].
Miam miam.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3705
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Topinambour, Rutabaga et les autres

Message par Telimectar le Lun 10 Mai 2010 - 19:39

Le meilleur moyen d'optimiser l'utilisation de cette ressource est selon certains de les donner aux cochons.

C'est l'option de John Seymour dans "revivre à la campagne", mais il souligne un problème : les cochons "défoncent" littéralement la parcelle, qui doit en plus être fermée, et le sol risque quand même de conserver un nombre de petits tubercules... en bref c'est pas non plus la panacée.

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine
avatar
Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum