[agri.] Des Cucurbitacées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[agri.] Des Cucurbitacées.

Message par Telimectar le Lun 12 Nov 2007 - 23:06

Des cucurbitacées, espèces, culture, et usages.

Un point sur cette belle famille fort utile au jardin potager par sa fructification plaisante aux yeux comme au palais, de juillet à février (voir plus...)

les cucurbitacées sont composées d'espèces proches, mais dont les fruits sont très variés, par leur origines, formes, gouts, usages...

toutes craignent le gel, ainsi elles doivent etre mises en terre après la mi Mai (mais ça dépend, dès mi avril sur le pourtour méditerranéen...à vous de juger).
Comme la fructification est plutot longue (ou plutot est meilleure avec une grande saison chaude), on sème en godets deux à trois semaines avant de mettre en pleine terre. Plus tôt, le système racinaire aurait par son dévelloppement plus de mal à reprendre.

En outre, on sème une semaine ou deux après quelques graines, pour la pollinisation:
-les courges ont sur chaque pied des fleurs mâles et des fleurs femelles différenciées. Or les fleurs mâles apparaissent avant les femelles sur un même pied-.
Donc on aura quelques pieds pour polliniser avec la même variété les fleurs femelles qu'on destinera à la production des semences de l'année d'après...(lol j'espère que c'est clair, mais j'ai des doutes...dsl, on rediscute de ça en bas, pour l'obtention des graines saines)

la germination se fait souvent en 8 jours, à 20°c (30°c pour les frileuses commes Lagenaria ou Cucurbita moschata)

la récolte est très différente selon les espèces et sera déterminée par l'aspect du fruit, en fonction de l'espèce.

pour passer au plantes: je met le nom latin de l'espèce, et ce qu'il faut savoir, c'est que les variété d'une même espèce s'hybrident: si le pollen des deux variétés entrent en contact, il en résultera un beau fruit, mais les graines produiront un mélange des deux parents:
le jardinier soucieux de ne pas s'embêter choisira une variété par espèce pour éviter ce problème.
Cela dit, je traiterais à la fin d'une solution pour faire cohabiter plusieurs variétés de la même espèce, tout en obtenant des semences conformes à chaque variété.

Cucurbita maxima:

les potirons, "rouge d'Etampes", "Niçaise", "Bleue de Hongrie", "Giraumont" et autres beaux fruits pour l'Automne.
bon pour faire soupes, à griller en tranche, ou autres mets hivernaux. se conserve plutôt bien, selon les espèces, jusqu'au printemps(conditions de stockage à la fin)
decription: un pédoncule (tige reliant le fruit à la plante) épais, de section grossièrement circulaire, fleurs jaunes, feuilles assez peu découpées.

Cucurbita pepo:

La fameuse citrouille, mais aussi les courgettes, les patissons, "la courge spaghetti", la "courge à graine nue", ou la "melonette jaspée".
à la différence de C maxima, le pédoncule à 5 cotés, et ne s'élargit pas au point d'insertion du fruit. Les fleurs sont aussi jaunes, et les feuilles sont souvent marbrée de blanc.
les patissons sont mangeables jeunes, car alors tendre (comme les courgettes d'ailleurs) et doivent etre cuisinés au plus tard deux jours après avoir étés ceuillis. la peau ne se mange pas, mais on peut eventuellement les cuire avec.
les courgettes, semées en plusieurs fois d'avril à juillet produisent très régulièrement, et ont de multiples usages culinaires...le plus étrange est la confiture (véridique) avec une écorce d'orange c'est un régal.

Cucurbita moschata:

la courge "musquée de Provence", la "muscade", "sucrine du berry" ( comme la muscade mais allongée), ou encore la "courge longue de Nice".
là encore les fleurs sont jaunes, mais le pédoncule, à cinq cotés, est bien plus long que les deux précédants et s'élargit au point d'insertion, dessinant alors un pentagone. Les feuilles sont bien plus découpées. La croissance de ses plantes est en outre plus lente, en conséquence on les plante encore deux semaines plus tôt (et elles sont aussi plus frileuses).

Lagenaria siceraria:

(ou Lagenaria vulgaris): la gourde (non pas Loana pfff), sous de nombreuses sous variétés, de coloris et de tailles différentes (comme l'utile "poire à poudre").
la plante est franchement grimpante, à fleurs blanches, et feuillage très découpé.
mangeables jeunes en toute sortes de préparations (très utilisées au moyen-age)

Luffa cylindrica:

l'éponge végétale obtenue à maturation complète du fruit, en climat chaud pour obtenir un fruit de taille réjouissante (je dirais sud de la seine, mais qui n'a pas tenté...peut se la boucler...). Diverses sous variétés très proches, mais la plante est sous bien des aspects très proche de la gourde (grimpante, fleurs blanches...).
Les fruits se mangeraient très jeunes.

Cucumis melo:

Pas besoin de le présenter gastronomiquement. innombrables variétés, précoces ou tardives (ces dernières en régions tempérées): "cantaloup charentais" est le plus connus, mais le beau "cantaloup noir des Carmes", le "sucrin de Tours", sont aussi beau et bons.
la plantes est courante (ses tiges hein^^) et prend de la place, bien que pour de beaux fruit on laisse rarement plus de trois fruits par pieds. l'usage de cloches pour hâter la fructification est contraignante: les soulever un peu quand il fait chaud, bien les remettre pour les nuit fraiches etc.

Cucumis citrullus:

La belle pastèque, encore à réserver aux climats chauds (pour sa lente fructification ailleurs). pleins de variétés, celles sans pépins étant un luxe bobo amha...

Cucumis sativus:

Concombres et cornichons, encore de nombreuses variétés, et là aussi je ne vous apprendrais rien sur la façon de les cuisiner...même culture que pour les melons.

Citrullus colocynthis:

Et enfin le moins connu et le moins utilisé, LA coloquinte, ou chicotin, réservé à l'usage médicinal et à l'amertume franchement décourageante. mais jolie plante grimpante aux petits fruits jaune pâle



Tous ne se conservent pas bien, mais certains sont tout de même très indiqués pour la conservation hivernale, principalement des Cucurbita maxima, moschata, et quelques melons, comme le "vert olive d'Hiver".

Pour le stockage, c'est simple; obscurité, fraicheur, et pas d'humidité ni de variation de températures importantes. On pose ainsi les fruits sur des surfaces ou ne se condense pas l'eau: bois, tissus, papier, mais pas sur le métal ou le verre.
de temps en temps, on peut retourner les fruits, car l'épiderme transpire et évacue de l'eau tout au long de son stockage...


Pour mutiplier des espèces, et garder une conformité aux fruits que vous avez apprécié, vous devez avoir un oeil sur l'évolution de la floraison: le pollen d'autres plantes de la même espèce ne doit pas les "contaminer" (comme si vous avez des C Maxima "bleue de Hongrie" et "Rouge d'Etampe"...).

Pour cela, il suffit de ligaturer avec de la ficelle les bouts des pétales de fleurs encore vertes (et ainsi enfermer les organes sexuels encore immatures des fleurs comme dans un sac), une mâle (ou plusieurs) et autant de femelles que vous voulez de fruits porte graine. Plus il y en a mieux c'est.
tous les matins surveillez l'avancement de la maturité (c'est l'expérience qui vous guidera) et lorsque les organes semblent mûrs, coupez les étamines des fleurs mâles et frottez le pollen qui y est sur le pistil des fleurs femelles. (les fleurs femelles et mâles sont aussi facilement reconaissables: voyez le shémat sur le wiki: la tige portant la fleur femelle est ronde comme une petite noix. et préfigure bien le futur fruit)

L'opération de pollinisation artificielle terminée (faite de préférence le matin, pourquoi? parceque la plante semble aimer ça et le fruit réussi mieux) religaturez la fleur femelle (et pourquoi pas recommencez l'opération le lendemain avec une autre fleur mâle).
Si le fruit commence à grossir, tracez légèrement un signe, une marque avec votre ongle sur l'épiderme: en grossisant la marque restera et vous indiquera votre fruit porte graine...


"système après vente ON"

des questions sur ce charabia ?


Dernière édition par le Lun 4 Fév 2008 - 14:00, édité 1 fois

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine
avatar
Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Des Cucurbitacées.

Message par geispe le Mar 13 Nov 2007 - 10:46

une mention particulière au sujet des "courges à graines nues" (Lady Godiva p.ex.) il n'y a pas tellement de variétés mais elles sont très importantes : leurs graines sont de précieux oléagineux qui s'utilisent sans avoir à être décortiqués puisque sans enveloppe.
La chair est comestible aussi.
Les graines sont les "graines de courge" que l'on trouve dans le commerce et celles aussi dont on fait l'huile de pépin de courge en les pressant.
Perso j'utilise ces graines de courge dans les mets et préparations (salades surtout) auxquelles je veux apporter des lipides, en les pilant au mortier (strié de préférence) et pilon.

Les graines des autres courges peuvent aussi s'utiliser mais çà fait un sacré boulot de les décortiquer.

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Des Cucurbitacées.

Message par jardinbio le Sam 24 Mai 2008 - 14:19

Bonjour,

effectivement, toutes les cucurbitacées ne se valent pas pour la conservation.
Certaines peuvent se conserver plusieurs mois si les conditions de stockage sont adéquates.

J'ai conservé 7 mois (jusqu'à la fin du mois d'avril de cette année) des potimarrons Red Kuri (Cucurbita maxima) et je pense qu'ils auraient encore pu se garder un peu.
Certaines variétés de cucurbita moschata seraient censées se conserver encore plus longtemps.

Ce qui est le plus important pour une bonne conservation, c'est que le fruit soit le plus mûr possible. C'est à dire qu'il faut le récolter le plus tard possible juste avant les premières gelées. Chez moi c'est environ la première semaine d'octobre.

Ces cucurbitacées sont très importantes dans l'autosuffisance alimentaire, elles contiennent des éléments nutritifs essentiels : glucides, vitamines diverses et notamment vitamine C en bonne quantité pour certaines.
Quelques variétés peuvent se consommer crues râpées.

Voici par exemple ce qui est dit du potimarron Red Kuri dans un cataloque de graines :

"Ce fruit est une merveille de la nature car outre ses qualités gustatives certaines, ce fruit est très riche en vitamines A,B,C,D,E, oligoéléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium,sodium...) en acides aminés, en acides gras insaturés, en amidon, en sucre et en caroténe. Véritable conserve vivante, le stockage améliore ses qualités nutritives et gustatives."

De plus, la culture des cucurbitacées est facile et ne nécessite pas un temps important. Toutefois, il faut de la place pour en produire une quantité suffisante. Quelques variétés ont un développement important.

Pour la conservation d'hiver et l'autosuffisance, je placerais en numéro un les pommes de terre, et en deux les cucurbitacées.

jardinbio
Membre

Masculin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Des Cucurbitacées.

Message par Invité le Sam 24 Mai 2008 - 14:41

Salut, jardinBio.
Bienvenue sur le Forum.
Je pratique comme toi, le potager dans un but "autarcique" et par soucis d'économie , de qualité et plaisir gustatif...
Concernant, les cucurbitacées.
En ce moment, chez moi, il pousse, diferrentes variétes de Butternuts, potimarron, courge à graines nues, citrouille jaune de paris (gros volume pour les soupes) et toutes une collection de courge issue de KOKOPELLI...j'habite à 40 km de l'association du méme nom...la quantité de cucurbitacée qu'ils vendent est extraordinaire.

Pour la conservation le TOP, c'est la BLUE HUBBARD.

Une courge BLEUE, à la peau trés dur.
J'arrive à les garder 1 AN, à la cave sans dommage...bien plus longtemps que les pommes de terres.
Gros rendement, gout exellent et trés trés longue conservation.

Hubbard Bleu

Disponible


Variété américaine coureuse. Courge à la peau très épaisse et de couleur bleu-gris. Chaque plant produit de 2 à 4 fruits de 6 à 20 kg. Fruits légèrement côtelés, verruqueux et oblongs, de 30 à 35 cm de Ø. Chair de couleur jaune, douce, sèche et moyennement sucrée. Très bonne capacité de conservation, de plusieurs mois à plus d’un an. Croissance: 100 jours. Variété traditionnelle originaire des Etats-Unis, introduite en Nouvelle-Angleterre en 1909. Une version moins améliorée avait été introduite par James Gregory de Marblehead, Massachusetts, en 1856. Cette variété a été cultivée dans cette région depuis le début des années 1700.

@+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Des Cucurbitacées.

Message par jardinbio le Sam 24 Mai 2008 - 18:45

Merci Sempervirens,

c'est vrai qu'il en existe tellement.
1 an de conservation ça m'intéresse.
Je tente l'année prochaine, j'ai plus de place à consacrer pour les courges cette année.

jardinbio
Membre

Masculin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [agri.] Des Cucurbitacées.

Message par BigBird le Jeu 26 Aoû 2010 - 22:48

jardinbio a écrit:... Certaines peuvent se conserver plusieurs mois si les conditions de stockage sont adéquates.

J'ai conservé 7 mois (jusqu'à la fin du mois d'avril de cette année) des potimarrons Red Kuri (Cucurbita maxima) et je pense qu'ils auraient encore pu se garder un peu.
Certaines variétés de cucurbita moschata seraient censées se conserver encore plus longtemps.
je déterre ce post et j'ajoute mon grain de sel (ma graine de courge...?) Smile

j'ai attaqué ma dernière courge longue de Nice 2009 en cette fin de mois d'août, soit 10 mois aprés récolte, (stockage dans une pièce obscure), conservation impeccable ... la peau n'est pas si épaisse que ça, mais trés dure, si vous essayez de la trancher avec un couteau mal aiguisé, vous aurez plus de chance de vous couper un doigt que d'entamer sa carapace ...

sinon, quelques graines (une dizaine environ) avaient commencé à germer dans les entrailles, des plantules laiteux (forcément, pas de lumière, pas de chlorophylle) atteignaient quasiment la dizaine de cm, c'est beau quand même l'instinct de (reproduction) survie de ces cucurbitacées ... mrsgreen
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1055
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum