Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par tchoupi4 le Ven 12 Sep 2014 - 11:29

Bonjour à toutes et tous nous devrions avoir une belle tempête solaire. Le soleil a connu une éruption droit vers la terre et c'est même une succession de 2 tempêtes. Normalement il ne devrait y avoir que des perturbations modérées et momentanées. Situation à suivre avec attention pour un Retex sur ce sujet et affiner nos connaissances et nos préparatifs en conséquence. Je vais suivre tout cela avec la plus grande attention et je me permettrais de vous faire une petite synthèse pour alimenter le débat!!
A très bientôt.

Info reprise par Euronews ici

tchoupi4
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 337
Localisation : Paris et Normandie
Emploi : Guichetier Chef Banque
Loisirs : lecture, économie, mon jardin et ma maison à la campagne
Date d'inscription : 10/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Ven 12 Sep 2014 - 12:21

En effet, une tempête d'une puissance de X1.6 (une puissante par rapport à celle observée en général).

Après, comme on discutait sur ce fil, il faut distinguer 2 phénomènes. Et ce n'est pas toujours évident car les articles (sauf sur les sites spécialisés) mélangent souvent les 2 :

- les "flares" , un rayonnement électromagnétique. Si la source peut être vue de la Terre, le rayonnement va frapper la Terre (en quelques minutes ou heures). L'atmosphère absorbe le rayonnement nocif avant qu'il puisse nous atteindre. Les impacts sont donc faibles pour nous, même si ils peuvent quand même frapper des satellites ou pertuber les communications radios.

- les "CME" , un éclat de matière (particules chargées "clouds of superheated solar plasma ") de la surface du Soleil. Il est directionnelle, met en général 3 ou 4 jours pour arriver sur la terre (si il est dirigé vers la terre).
C'est celui là qui a le potentiel d'être vraiment dangereux. Si il est très puissant et dirigé sur la terre, dans le pire des scénarios, il a le potentiel (entre autre) de perturber une grande partie du réseau électrique. A cause des brusques variations du champ magnétique terrestre, qui provoquent des courants telluriques (circulant dans la croute terrestre), qui a leur tour, génèrent des tensions et courants d'intensité considérable qui peuvent remonter dans les installation électriques. (d'autres infos sur wikipedia - Courants induits géomagnétiquement ). Il y a d'autres phénomènes impliqués et qui génèrent d'autres effets, mais c'est de celui là qu'on parle le plus souvent.

Pour illustrer, il y a eu l'Éruption solaire de 1859 (classé estimée de X10) où de nombreuses lignes télégraphiques s'étaient enflammés. Si celà avait eu lieu au jour d'aujourd'hui, les conséquences seraient en effet extrèmes.

Dans ce cas, il y avait eu quand même plusieurs phénomènes qui avaient aggravés la situation, une premiere explosion (qui a nettoyé l'espace interplanétaire), et une deuxième qui était arrivée, beaucoup plus rapidement du coup et avec plus de force.

L'éruption solaire de 1859 est une série d'éruptions solaires ayant eu lieu à la fin de l'été 1859 et ayant notablement affecté la Terre. Sur la base de certaines observations, ce type d'événement serait susceptible de se reproduire avec une telle violence seulement une fois tous les 150 ans. Cette éruption est utilisée comme modèle afin de prévoir les conséquences qu'une tempête solaire extrême serait susceptible de causer aux télécommunications à l'échelle mondiale, la stabilité de la distribution d'électricité et le bon fonctionnement des satellites artificiels3. Une étude de 2004 estime que son niveau est supérieur à la classe X10.

La tempête se déroula en deux phases correspondant à deux éruptions solaires de grande ampleur.

Le champ magnétique terrestre apparent s'inversa temporairement sous l'influence du vent solaire issu de l'éruption dont le champ magnétique était, au moment où il atteignit la Terre, non seulement opposé au champ magnétique terrestre mais également plus intense.

Le temps séparant la seconde éruption solaire de son arrivée sur Terre (seulement 17 heures) fut anormalement court, celui-ci étant normalement de l'ordre de 60 heures. Sa brièveté est une conséquence de la première éruption solaire, dont le vent avait déjà durablement nettoyé l'espace interplanétaire entre la Terre et le Soleil. La violence de cette seconde tempête comprima très fortement la magnétosphère terrestre, la faisant passer de 60 000 kilomètres à quelques milliers, voire quelques centaines de kilomètres. Cet amincissement de la magnétosphère rendit la Terre bien moins protégée des particules ionisées du vent solaire
(...)
On estime que 5 % de l'ozone stratosphérique fut détruit lors de la tempête, ozone qui mit plusieurs années à se reformer dans la haute atmosphère. La température très intense de l'éruption (50 millions de degrés à sa naissance) permit d'accélérer les protons issus du Soleil à des énergies dépassant les 30 MeV, voire 1 GeV selon certains. De tels protons énergétiques furent en mesure d'interagir par interaction forte avec des atomes d'azote et d'oxygène de la haute atmosphère terrestre qui libérèrent des neutrons et furent également à l'origine de la formation de nitrates. Une partie de ces nitrates se précipita ensuite et atteignit la surface terrestre
(...)
De nombreux cas de télégraphistes victimes de violentes décharges électriques furent rapportés, ainsi que plusieurs incendies de station de télégraphie causés par les courants très intenses qui furent induits dans le sol.

Après les flares et les CME sont quand même liés. Un flare va, si il est puissant, souvent engendrer à son tour une Ejection de Masse Coronale (CME).

Dans le cas de la tempête relevé par tchoupi, en plus du flare, une CME a aussi été générée mais selon les spécialistes, pas vraiment d'inquiétudes, elle touchera qu'un bout de la terre, et n'est pas si forte que çà.

A noter quand meme, que ce sont les régions pres des pôles qui sont souvent les plus impactés (comme le Canada de notre cher argoth), et que des mécanismes de protection des lignes pour faire face à ces phénomènes sont progressivement mis en place. Ceci dit, comme le disait la NASA, on n'est pas à l’abri un jour d'une mauvaise surprise :

"Nous savons que celà va arriver, mais nous ne savons pas encore à quel point celà sera mauvais", a déclaré le Dr Richard Fisher, le directeur de la division Nasa Héliophysique. "Celà va perturber les appareils de communication tels que les satellites de navigation et de voiture, le traffic aérien, le système bancaire, nos ordinateurs, tout ce qui est électronique. Celà va causer des problèmes majeurs dans le monde entier. De vastes zones seront privées d'électricité et les réparations de ces dommages seront difficiles et prendront du temps "

ps : dans les grandes tempetes à relever, il y a aussi eu celle de 1989 où justement le canada a été un des principal impacté (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire_de_1989)
La tempête géomagnétique est provoquée par une éjection de masse coronale, le 9 mars 1989. Trois jours et demi plus, tard, à 2 h 44 le 13 mars 1989, un orage géomagnétique violent heurte la Terre

Plusieurs réseaux électriques en Amérique du Nord ont ressenti l'impact de la tempête et ont signalé des incidents, allant de fluctuations mineures jusqu'à la défaillance de lignes et au bris de certains équipements. Le choc a créé une trentaine de brusques variations du champ magnétique terrestre, qui provoquent le déclenchement des mécanismes de protection des lignes de transport d'électricité, isolant le réseau de la Baie-James et entraînant une panne d'électricité générale7 qui a duré 9 heures. Les courants telluriques induits par l'orage ont engendré des tensions et des courants d'intensité considérable sur le réseau de La Grande. L'asymétrie de tension sur le réseau à 735 kV a atteint 15 %. En moins d'une minute, les sept compensateurs voltampère réactifs statiques en service du réseau La Grande ont défailli l'un après l'autre... Après la perte du dernier compensateur voltampère réactif statique, la tension a chuté si radicalement sur le réseau La Grande (0,2 u.p.) que chacune des cinq lignes vers Montréal est tombée en panne en raison d'une perte de synchronisme (défaut virtuel) et que l'ensemble du réseau s'est séparé. La perte de 9 450 MW de capacité de production a provoqué une baisse rapide de fréquence aux sous-stations de répartition. Les commandes de délestage automatique en cas de fréquences insuffisantes ont bien fonctionné, mais elles ne sont pas conçues pour une récupération après une perte de capacité de production équivalente à environ la moitié de la charge du système. Le reste du réseau s'est écroulé pièce par pièce en 25 secondes. »


Dernière édition par logan le Ven 12 Sep 2014 - 15:44, édité 2 fois

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Ven 12 Sep 2014 - 15:13

un site interessant (dont une partie en francais) : http://www.spaceweatherlive.com

cette page (en anglais) explique en partie comment peuvent être estimés la force d'une CME : http://www.spaceweatherlive.com/en/help/how-do-we-know-if-a-cme-is-earth-directed-and-when-its-going-to-arrive

En résumer en suivant par exemple l'évolution des protons :
- par le EPAM (Electron, Proton and Alpha Monitor), infos provenant du satellite ACE : graphe 24h sur http://www.swpc.noaa.gov/ace/EPAMp_24h.html
- par les infos du satellite GOES : graphe 3j sur http://www.swpc.noaa.gov/rt_plots/pro_3d.html

d'ailleurs on voit bien en ce moment (suite à plusieurs flare/cme qui se succedent) un impact sur les graphes :







A voir, mais si ca vous branche, je pourrai rajouter sur oldu.fr, une page qui reprendrait tous les graphes et infos en temps réel sur ce sujet (un peu comme sur le http://oldu.fr/news/). Il y a maintenant beaucoup de ressources sur ce sujet, provenant de nombreux sites.

ps : la CME en images, généré par la flare dont parlais tchoupi




Articles associés :
- lorsque le phénomène est arrivé : http://www.spaceweatherlive.com/en/news/view/9/20140910-x16-solar-flare-from-sunspot-region-2158
- mis à jour avec conséquences supposées : http://www.spaceweatherlive.com/en/news/view/10/20140911-middle-latitude-auroral-activity-watch-12-and-13-september-2014

We expect the CME to arrive around 15:00 UTC on Friday September 12, 2014 with a plus/minus of 6 hours. Moderate G2 geomagnetic storm conditions will likely develop in the hours after the CME impact with possible periods of strong G3 geomagnetic storming conditions if all the solar wind and IMF stats cooperate. However, do note that like always, the exact strength of the expected geomagnetic storm can only be determined when the CME arrives at the ACE satellite.

As it looks now, Europe will benefit the most of this CME impact considering the expected arrival time but CME effects should continue well into September 13 so even sky watchers from North-America and Australia/New Zealand should be alert for aurora as they approach local midnight. Should we see the development of a strong G3 geomagnetic storm than sky watchers from the entire UK, Belgium, large parts of Germany and Poland will have a chance for aurora on the northern horizon. North American sky watchers near the line Salt Lake City (UT, USA) Denver (CO, USA) Nashville (TN, USA) Richmond (VA, USA) and of course north of that should also be alert. In the southern hemisphere aurora might be seen on latitudes as low as Melbourne, Australia and Wellington, New Zealand. Help: the Kp-index.

One thing to note is that there already is a CME on the Sun-Earth line right now which is expect to arrive early on September 12.  This CME was launched by an M4 solar flare, also from sunspot region 2158. The M4 CME is not expected to produce a major geomagnetic storm but it should arrive before the X1 CME and already cause some geomagnetic instability. The X1 CME will likely not overtake the M4 CME and they should arrive as two shocks. It is however possible that the M4 CME clears up ambient solar wind so the X1 CME does not decelerate as much as you would normaly expect. It is thus wise to remain alert for a possible CME impact even slightly earlier than expected as CME arrival times are notoriously difficult to predict with multiple CMEs on the Sun-Earth line

Ps :
Comme l'explique l'article ci dessus, dans le cas de CME qui se succèdent comme c'est le cas ici, c'est toujours délicat de faire des prévisions très fines. Mais encore une fois, rien de vraiment très puissant, et qui ne semble pas pouvoir causer de problèmes significatifs.

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Lun 15 Sep 2014 - 10:30

Pour suivi donc, vendredi et samedi les effets des 2 CME discutées plus haut se sont fait ressentir.
Tempete à son max de type G3, avec K-index de 7 atteint.

La NOAA avait émis ces avertissements :
http://www.swpc.noaa.gov/alerts/archive/current_month.html a écrit:
- Comment : Warning extended due to potential for further geomagnetic effects from the 10 Sep CME.
- Potential Impacts : Area of impact primarily poleward of 55 degrees Geomagnetic Latitude.
- Induced Currents - Power grid fluctuations can occur. High-latitude power systems may experience voltage alarms.
- Induced Currents - Power system voltage irregularities possible, false alarms may be triggered on some protection devices.
- Spacecraft - Satellite orientation irregularities may occur; increased drag on low Earth-orbit satellites is possible.
- Spacecraft - Systems may experience surface charging; increased drag on low Earth-orbit satellites and orientation problems may occur.
- Navigation - Intermittent satellite navigation (GPS) problems, including loss-of-lock and increased range error may occur.
- Radio - HF (high frequency) radio propagation can fade at higher latitudes

Au final, même si celà a été la tempete la plus forte de l'année 2014, elle n'a pas été suffisament forte pour poser de problèmes, seulement quelques pertubations radio (dont certaines utilisées par l'aviation), et un impact sur le champs magnétique ressenti mais assez modéré.
@S0sCollective a écrit:G3-Strong Geomagnetic Storm in-progress, NOAA's KP-Index is @ KP-7; results in altered blood pressure, melatonin.

@spaceweather a écrit:ALERT: Geomagnetic K-index of 7 Threshold Reached: 2302 UTC Synoptic Period: 2100-2400 UTC Active Warning: Yes NOAA Scale: G3 - Strong

Discovery News a écrit:As expected, the double CME hit on Friday resulted in a strong geomagnetic storm, which generated some auroral displays. According to Spaceweather.com, Friday's storm was the most powerful of the year.
The second of two Earth-bound CMEs — both of which were generated by the flaring active region (AR) 2158 on the sun — slammed into the magnetosphere at approximately 16:00 UTC (12:00 p.m. EDT), injecting energetic solar plasma into our planet’s protective magnetic field
A Geomagnetic Sudden Impulse measuring 43 nT was detected by the ground based magnetometer in Boulder, Colorado. Moderate G2 geomagnetic storming was observed at high latitudes, with a brief period of Strong G3 storming detected as well. The Bz component of the interplanetary magnetic field (IMF) has since pointed north, a condition that is known to suppress geomagnetic activity

ps : je ne savai que ces tempetes pouvaient avoir un effet sur la pression sanguine.
on en parle aussi ici : http://io9.com/5893284/scientific-evidence-that-geomagnetic-storms-are-making-you-sick

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par bricolo le Lun 15 Sep 2014 - 11:30

est-il possible que ma mini York soit sensible aux phonèmes solaires car cette nuit la  du 12 au 13 elle nous a fait ""une vie pas possible""" comme si il y avait un rôdeur mais sans jamais aboyer

________________________________________________________
Very Happy fabrique une fusée pour aller sur le soleil __non suis pas fou :j'irais la nuit Laughing

bricolo
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 561
Age : 66
Localisation : RPLOB
Emploi : retraité a plein temps
Loisirs : tout ce qui est gratuit
Date d'inscription : 19/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Lun 15 Sep 2014 - 11:54

ca serait dur à prouver, mais c'est théoriquement possible.
dans l'article cité, ils évoquent les animaux en autre : "there's a large, disparate, and controversial body of scientific literature that links geomagnetic storms to a number of animal behaviors, including cardiovascular, psychiatric and behavioral changes in humans."

L'étude complète est ici : http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/early/2012/03/12/rspb.2012.0324.full

Outre les variations du champs magnétiques (que les animaux utilisent pour s'orienter avec leur compas intégré clind'oeil ), il y a d'autres conséquences qui pourraient avoir lieu. (melatonin, blood pressure, hrc, ..)

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Lun 15 Sep 2014 - 14:49

quelques photos d'aurores boréales causées par la tempete de ce weekend, et donc lors de l'arrivée du vent solaire (flux de la plasma) dans l'atmosphere :

- suede (source)


- norvege (source)


- norvege (source)

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par Rammstein le Mar 16 Sep 2014 - 21:31

Autre site d'information en continu, dédié aux radioamateurs mais pas que : www.solarham.com

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par argoth le Mer 17 Sep 2014 - 1:03

Je peux vous dire qu'au niveau de chez moi (canada), je n'ai remarqué aucun problème de réception radio, aucun problème de connexion internet et aucun problème de connexion via le satellite pour la télé.

j'ai vérifié sur mon système électrique, via mon générateur solaire j'enregistre toute variation du réseaux, aussi minime qu'elle soit.  Le courant à varié plus ou moins à l'heure de ''l'impact'' avec ma région, il a dépasser les valeurs normale, mais il n'a pas dépasser les marges de sécurité.

Sinon, aurore boréale.

Rien d'autre à signalé.

A+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par tarsonis le Mer 17 Sep 2014 - 8:10

Salut !
argoth a écrit:Je peux vous dire qu'au niveau de chez moi (canada), je n'ai remarqué aucun problème de réception radio, aucun problème de connexion internet et aucun problème de connexion via le satellite pour la télé.
Je n'ai pas vérifié pour ce coup, mais à chaque fois qu'il y a eu des phénomènes de ce genre, c'était plutôt l'inverse : il était possible de communiquer avec des zones normalement impossibles à joindre. Si le récepteur n'est pas suffisamment sélectif, il y avait parfois une bouillie de transmissions entremêlées.


Sinon, aurore boréale.
La chance ! clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Mer 17 Sep 2014 - 13:53

De ce que j'en ai compris, les tempetes solaires peuvent dans "certains cas" :

- favoriser les fréquences très basses, LF (30-300 kHz) et VLF. Possibilité dans ce cas de contacts radio DX sur plusieurs milliers de kilomètres au lieu de quelques centaines de kilomètres en temps normal.
- et à l'inverse défavoriser les fréquences plus hautes (HF, VHF, UHF). Certaines bandes peuvent devenir parfois muettes.

Après celà dépend de nombreux paramètres :

- de la phase de la tempête solaire : A l'arrivée du solar flare (quelques minutes après l'explosion), les rayons X-Ray qui ont atteint la terre ont certains effets sur la propagation des ondes (souvent négatif sur le HF, des fois positif ou négatif sur le LF).
Et 24-48h après, quand la CME arrive sur la ionosphère, elle la charge des protons véhiculés par le nuage de plasma, ce qui provoque son tour d'autres effets sur les ondes. Par exemple, cela peut améliorer la capacité qu'elle a de faire rebondir les ondes basses fréquences (LF) et donc leur portée si les bonnes conditions sont réunies.

- mais aussi de comment la terre est positionnée au moment où ca arrive, de si on est le jour où la nuit, de la distance par rapport aux pôles, de la latitude des émetteurs/récepteurs radios, de la puissance de la tempête, de comment les différentes couches de la ionosphère réagissent à ce moment, etc.

En fonction de ces paramètres, les effets peuvent être bien différents selon le type d'ondes.
- Pour les hautes fréquences, çà va donc plutôt souvent les perturber. Principalement le HF (3-30 Mhz), et des fois aussi le VHF (30-300 Mhz) ou UHF.
- Pour les basses fréquences (celles dont tarsonis devait faire référence), çà pourra les améliorer fortement (mais aussi des fois les perturber).

PS : Je pense que les stations FM (76–108 MHz) qu'on écoute le plus souvent (dans le range du VHF donc) sont quand même très peu impactés. Car on est sur une émission de courte distance (moins de 50km) et surtout le FM n'utilise pas la réflexion ionosphérique.

Quelques infos sur :

- Carte temps réel qui montre l'impact de l'état de la ionosphere sur les ondes HF : http://www.swpc.noaa.gov/drap/
(aujourd'hui plutôt vide vu que pas d'activité solaire)

- Classification sévérité des "Radio Blackouts" par la Noaa : http://www.swpc.noaa.gov/NOAAscales/#R1

- The Diverse Effects of Solar Events : http://www.ips.gov.au/Educational/1/3/6
- HF Radio Communications
The variation of the solar ultra-violet flux during the solar cycle results in changes in the range of frequencies available to HF communications. Also, X-rays during solar flares produce short wave fadeouts, often preventing HF communications. Ionospheric storms also affect HF communications by reducing the available band of frequencies and degrading their quality.
- VHF and UHF Communications
Solar radio bursts can interfere with VHF and UHF signals in the sunlit hemisphere of the earth. Communications satellites using this frequency band are also affected by solar interference, especially around equinox (March and September) when the satellites are close to the direction of the sun, at times during the day.
- LF and VLF Communications
LF and VLF communications are ducted (=canalisé/amélioré) by the ionosphere. Sudden changes to the ionosphere can produce phase anomalies in these communications.

- Space Environnement - Radio Wave Propagation : http://www.swpc.noaa.gov/info/Radio.pdf
A solar flare is a sudden energy release in the solar atmosphere from which electromagnetic radiation and, sometimes, energetic particles
and bulk plasma are emitted). A sudden increase of x-ray emissions resulting from a flare causes a large increase in ionization in
the lower regions of the ionosphere on the sunlit side of Earth. A sudden ionospheric disturbance (SID) of radio signals can ensue.
An SID can affect very low frequencies (e.g., OMEGA) as a sudden phase anomaly (SPA) or a sudden enhancement of signal (SES). At HF
, and sometimes at VHF , an SID may appear as a short-wave fade (SWF).
This disturbance may last from minutes to hours, depending upon
the magnitude and duration of the flare. Solar flares also create a wide spectrum of radio noise; at VHF (and under unusual conditions at
HF) this noise may interfere directly with a wanted signal. A radio operator can experience great difficulty in transmitting or receiving signals
during solar flares.

( après il parle des effets liés cette fois aux CME )

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Mer 17 Sep 2014 - 16:19

Je vous conseille aussi cette page : http://www.ipellejero.es/hf/francais/index.html

Elle contient les graphes principaux sur les activités solaires, géomagnétiques et radio. Mais "surtout" elle explique pour chaque schéma, le phénomène impliqué, et les indices intéressants à regarder.

Par rapport à ce dont on parlait au dessus, la partie radio : http://www.ipellejero.es/hf/francais/index.html#Radio est aussi très intéressante. Elle décrit plusieurs phénomènes

Après une éruption solaire, le Soleil émet radiation électromagnétique intense en la bande des rayons X et en les bandes de radio. En arrivant à la Terre, cette dernière peut donner lieu à tempêtes de bruit, qui peuvent empirer le rapport signal sur bruit en systèmes de radiocommunications des bandes de HF, VHF et UHF
(...)
Après une éruption solaire, les émissions de rayons X, les tempêtes de radiation solaire et les tempêtes géomagnétiques peuvent générer une augmentation du niveau d'ionisation de la couche D de l'ionosphère et provoquer des niveaux d'absorption des ondes radio HF qui peuvent être élevés. Par conséquent, on peut souffrir des évanouissements (fading) des communications dans toute la bande HF, spécialement aux fréquences plus basses.
(...)
La figure montre la fréquence limitée d'absorption (ALF, Absorption Limited Frequency) ou minime fréquence d'une onde radio qui peut se propager en trajets d'environ 1500 km. Estimer le premier point de réflexion dans la ionosphère pour le trajet radio et identifier la ALF dans les contours. Si la fréquence à utiliser est au-dessous de cette valeur, il est très probable que le lien radio ne puisse pas être établi. Si la fréquence est au-dessus de la ALF, les probabilités de pouvoir établir de lien radio augmentent
(...)
Lorsque l'activité géomagnétique augmente comme conséquence d'une tempête géomagnétique provoquée par une éruption solaire ou une éjection de masse coronale, la fréquence critique foF2 de la couche F2 de l'ionosphère souffre des variations importantes qui peuvent affecter à l'établissement des liens radio, soyent NVIS ou de grande portée. Une tempête géomagnétique peut provoquer une augmentation du niveau d'ionisation de la couche F de l'ionosphère (foF2 et MUF plus hautes) ou même une diminution de ce niveau (foF2 et MUF plus basses).
(Etc.)

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par logan le Jeu 18 Sep 2014 - 18:01

Correction sur un point d'un des posts précédents
logan a écrit:la ionosphère ... cela peut améliorer la capacité qu'elle a de faire rebondir les ondes basses fréquences (LF)
C'est faux, je pensai que les transmissions LF (30 kHz and 300 kHz) rebondissaient sur la ionosphère, mais non. Elles sont de type GroundWave/SurfaceWave, elles longent donc en gros la surface du sol pour se propager.

- Pour les fréquences au dessus (> 300 Mhz) : çà peut commencer à utiliser la ionosphère, même si les plus basses fréquences sous encore en propagation surface du sol.
- Le HF (3-30 Mhz)  : se sert bien majoritairement des rebonds sur la ionosphère.
- A partir du VHF (30-300 Mhz) : les rebonds sur la ionosphère deviennent plus compliqués. Plus on monte dans ces fréquences, plus la longueur d'onde diminue. De base, on est donc plus dans un mode de "vision de l'horizon", avec une portée de propagation équivalent à son horizon visuel. Après il y a aussi d'autres sources de "réflexion" possibles (satellites, troposphère, etc)

Après tout reste très général et il semble y avoir beaucoup de subtilités et de cas particulier.

Un tableau de wikipedia qui comparent fréquences & modes de propagation :

VLFVery Low Frequency3–30 kHz100–10 km- Guided between the earth and the ionosphere.
LFLow Frequency30–300 kHz10–1 km- Guided between the earth and the D layer of the ionosphere.
- Surface waves.
MFMedium Frequency300–3000 kHz1000–100 m- Surface waves.
- E, F layer ionospheric refraction at night, when D layer absorption weakens.
HFHigh Frequency (Short Wave)3–30 MHz100–10 m- E layer ionospheric refraction.
F1, F2 layer ionospheric refraction.
VHFVery High Frequency30–300 MHz10–1 m- Infrequent E ionospheric (Es) refraction. Uncommonly F2 layer ionospheric refraction during high sunspot activity up to 50 MHz and rarely to 80 MHz.
- Generally direct wave.
- Sometimes tropospheric ducting.
UHFUltra High Frequency300–3000 MHz100–10 cm- Direct wave.
- Sometimes tropospheric ducting.
Du coup je me demandai tarsonis, sur quelles fréquences tu avais noté une forte amélioration de la réception lors des tempêtes ?

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tempête solaire droit sur la terre... puissante mais pas extrême

Message par tarsonis le Jeu 18 Sep 2014 - 19:34

Salut !
De mémoires les bandes radioamateures 40m et 20m, avec du mal à séparer les signaux sur le 40 tant il fallait une sélectivité énorme....
Pour des détails en profondeur sur les couches atmosphériques, et les différents spectres de transmission, je vous conseille le bouquin André Ducros (F5AD), Théorie & Pratique, Émission & réception clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum