SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 24 Juin 2013 - 12:37

SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Mon objectif est double :
1) D’abord avoir une solution supplémentaire pour stocker et conserver des aliments accessibles seulement à certaines périodes de l’année afin de pouvoir les consommer en hiver. Ce projet s’inscrit bien dans une recherche à accentuer mon autonomie.
2) Me fabriquer un support pratique pour étaler les herbes afin qu’en période d’été celles-ci puissent sécher. Un séchoir solaire ça sert donc à déshydrater les aliments en éliminant environ 80% de leur humidité.
 C’est un mode de conservation qui aide à garder une saveur et une qualité nutritive.
Une fois déshydratés, on peut stocker ces aliments dans des bocaux ou les mettre sous vide, à l’abri de la lumière et au frais. Cela permet de les maintenir consommables sur une plus longue période.
Il y a plusieurs types de séchoir solaire. Leur conception peut être simple comme faire son séchoir avec des éléments de récupération dans un meuble vitré, un vieux frigidaire, un four usagé ou avec quelques matériaux très basiques (plaques en verre ou plexi), Cependant j’évite personnellement tout matériaux ou peintures non naturels.

            

Quelques liens:

http://www.terrevivante.org/87-construire-son-sechoir-solaire.htm
http://www.terrenature.ch/terroir/17062010-0000-comment-secher-vos-fruits-et-legumes-grace-au-soleil
http://www.onpeutlefaire.com/fichestechniques/ft-12-artisans.php
http://www.api-seafood.com/italy-solar-driers/sechoir-solaire.html

Le plus simple et ingénieux que j’ai trouvé, c’est un séchoir conçu avec une échelle, de banals cageots, du grillage et une bâche :

 

http://granc.blog.lemonde.fr/2009/12/30/sechoir-solaire/

Ou  bien  des conceptions plus élaborées avec un ventilateur de forçage et qui s’adressent plutôt aux professionnels :


  


Tout dépendra du rendement que vous souhaitez accomplir.

Chaque année, j’ai l’habitude de cueillir quelques herbes médicinales de type Achillée Millefeuille, Bouillon Blanc, mélisse etc.. Et ça permet l’hiver de se faire quelques tisanes.
Pour sécher ces herbes je les posai sur du Sopalin ou bien je les exposai simplement au soleil. Pas très pratique car j’en étalai partout et mes herbes n’étaient pas à l’abri d’un animal de passage qui pouvait venir y fouiller ou pire, uriner dessus. (Ex : Chats de mes voisins mignons mais très curieux)
Mon choix de conception s’est porté sur un séchoir que je dirai moyennement simple à construire car cela a pris du temps pour le monter. La raison c’est que je n’ai pas utilisé de matériaux préalablement fabriqués, j’ai construit mon séchoir à partie d’éléments de récupération bruts (plaques de bois, contre plaqué, tasseaux etc..) donc galère, mais une fois commencé il faut bien finir..

Les seuls matériaux que j’ai acheté sont la vitre que j’ai fait couper sur mesure et le grillage métallique très fin pour éviter l’intrusion des insectes et permettre la ventilation.
Je me suis inspiré de ce type de séchoir que voici :




Mais j’ai aussi apporté ma petite touche personnelle.

Juste un clin d’œil à l’un de nos membres, Semper et son topic sur le logiciel 3D Sketchup.
http://www.le-projet-olduvai.com/t5570-plans-d-architecture-3d-sketchup-free-ware
Après lecture, j’ai essayé et c’est pas mal du tout. C’est un outil gratuit avec une prise en main assez rapide que je recommande aux membres pour parfaire leurs exposés sur notre forum. Ça m’a servi surtout à présenter visuellement d’autres idées potentielles sur mon propre ouvrage.

Voici donc mon séchoir solaire :





On peut diviser l’ensemble en trois parties principales :

La tour sur pieds :

 


Les claies :

 


Et le capteur solaire:

 


Il faut obtenir une température d’au moins 30°. Pour cela, il faut mettre au fond du caisson un isolant naturel (par exemple de la sciure) et un morceau de tôle ondulée que vous découperez sur mesure. Si la chaleur n’est pas suffisante on peut rajouter sur les côtés des miroirs réflecteurs pour augmenter l’effet de serre.
Il faut aussi que le caisson ait une bonne inclinaison entre lui et la tour. L’idéal c’est un angle de 46°. Cette inclinaison est calculée pour capter un maximum d’énergie solaire. (Voir plan juste en-dessous)




Pour info, je n’ai pas trop respecté les cotations de ce plan.  Ma construction est différente aussi au niveau de l’encastrement  entre le capteur solaire et la tour j’ai préféré faire autrement pour me faciliter la tâche. Plutôt qu’un encastrement par le dessous j’ai fait la jonction sur l’avant.




J’ai pensé que cette façon de faire pouvait permettre d’ajouter des capteurs supplémentaires au cas où la chaleur ne serait pas suffisante comme pendant une journée faiblement ensoleillée.
Exemple : (merci Sketchup Smile )





Une fois ces éléments assemblés, la chaleur émise par le soleil en passant à travers la vitre chauffera l’air contenu dans le capteur et passera entre les claies de cette façon.




Il faut laisser des ouvertures sur seulement un côté mais de façon opposée et à chaque niveau. Cela afin de bien ventiler chaque étage.

 


Petite précision : Mon séchoir n’est pas encore tout à fait terminé. Je n’ai pas encore appliqué de peinture blanche à l’intérieur de la tour, il me manque également la tôle noire avec l’isolant en-dessous. Je n’ai pas non plus ajouté de miroirs réflecteurs.
Mais ce séchoir peut fonctionner tel qu’il est.
Je compte effectuer des tests de chaleur pour étudier ce que peut avoir l’impact du rajout graduel de ces composants. C'est-à-dire tester d’abord l’impact de chaleur de mon appareil tel qu’il est, y insérer ensuite la tôle et après les réflecteurs.
J’attends juste le soleil qui se fait plutôt rare en ce moment.
Même si ce topic explique (je pense) l’essentiel pour se construire un séchoir qui tienne la route je compte y ajouter des suites  afin de témoigner des résultats obtenus et de la réelle efficacité de mon projet qui est actuellement en phase d’essais.


                                                                                  





A bientôt alors…

 Aristote


Dernière édition par Aristote le Lun 24 Juin 2013 - 13:39, édité 2 fois

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par KrAvEuNn le Lun 24 Juin 2013 - 13:25

Salut !

Superbe post et super retex. Merci. Je suis moi même très intéressé par ce sujet et c'est avec attention que je suivrais tes avancées et tes résultats.  clind'oeil Juste une remarque en ce qui concerne les miroirs ; voir peut être du côté des feuilles miroirs en plastique argent. Par contre je ne sais pas si elles sont capables de supporter la chaleur. scratch

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   
avatar
KrAvEuNn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7511
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 24 Juin 2013 - 13:46

Merci KrAvEuNn Smile

KrAvEuNn a écrit:
Juste une remarque en ce qui concerne les miroirs ; voir peut être du côté des feuilles miroirs en plastique argent. Par contre je ne sais pas si elles sont capables de supporter la chaleur.
 
Je comptais carrément mettre de vrais miroirs ou alors de la couverture de survie côté argenté à voir..

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par serilynpayne le Lun 24 Juin 2013 - 13:56

TRES bon système , merci aristote .

J'ai des enregistreurs automatiques de température , des trucs programmables dont je me sert pour le boulot . Tu peux programmer une prise de température tous les X , de 0,1s à 1h , et ça te sort des courbes qui sont utiles pour analyser le systéme . MP si tu veux que je t'en prête un avec le soft (pc) et la base de com . C'est gros comme une pièce de 5 francs . 
ça prend seulement jusqu'à 60° C.

j'édite : un des soucis que j'entre aperçoit , c'est qu'il faut le rentrer le soir pour éviter que le système s'auto alimente la nuit avec une convection d'air humide et pourrissement des matières à sécher ce qui accélèrerait en plus la convection car pourrissement = chaleur . Y'a moyen de fermer le bas du séchoir avec une planche .  D'autre part , il faut du soleil , donc il faut adapter ses récoltes à faire sécher avec l'ensoleillement , ce qui peut être complexe à certains moments comme les champignons , les pommes, le cochon etc ...
 Chaque région du monde, en fonction de leur climat ont devellopé des techniques adaptées , quid des mauritaniens qui font sécher le poisson au soleil ,en Suisse ou la viande des grisons est séchée au vent ...

HS : sketchup perso j'ai du mal , mais ça doit venir de moi clind'oeil


Dernière édition par serilynpayne le Lun 24 Juin 2013 - 14:10, édité 1 fois

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/
avatar
serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3208
Age : 54
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 24 Juin 2013 - 14:04

Serilynpayne a écrit:
 MP si tu veux que je t'en prête un avec le soft (pc) et la base de com . C'est gros comme une pièce de 5 francs .

Merci pour ta proposition. Je vais d'abord essayer avec les moyens du bord. Mais si j'ai besoin je te ferais signe c'est sympa ...

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par serilynpayne le Lun 24 Juin 2013 - 14:09

j'ai édité ... tu peux relire clind'oeil

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/
avatar
serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3208
Age : 54
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

http://www.le-projet-olduvai.com/t7246-sechoir-solaire-ou-deshydrateur-solaire

Message par 12lac6 le Lun 24 Juin 2013 - 14:23

http://www.le-projet-olduvai.com/t7246-sechoir-solaire-ou-deshydrateur-solaire
bonjour,
juste une petite remarque sur ton projet hyper bien pensé et structuré.
Pour les miroirs latéraux supplémentaires, il faudrait qu'ils aient la même inclinaison que le miroir  à 46° du devant : il sera donc nécessaire de couper en biseau opposé les-dits miroirs latéraux.
Je n'ai pas l'impression d'être suffisamment claire?
avatar
12lac6
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 25/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 24 Juin 2013 - 15:43

12Lac6 a écrit:
Pour les miroirs latéraux supplémentaires, il faudrait qu'ils aient la même inclinaison que le miroir à 46° du devant : il sera donc nécessaire de couper en biseau opposé les-dits miroirs latéraux.
Je n'ai pas l'impression d'être suffisamment claire?

Salut 12Lac6, Very Happy

Si si je pense avoir compris.

Il y a en fait deux notions :
- Soit vouloir amplifier la chaleur en multipliant les capteurs avec un bon ou mauvais ensoleillement (Mais attention faut pas que cela soit trop chaud) et là effectivement il faut orienter tous les miroirs des capteurs dans la même direction.
- Soit vouloir multiplier mais garder les capteurs dans une position fixe pour préserver une chaleur constante en fonction de la circonvolution du soleil.
Tu viens de me faire penser à une idée. Poser le tout sur un socle tournant au niveau du sol pour régler l’appareil sans peiner. On pourrait même y rajouter un petit moteur pour qu'il tourne en fonction de la vitesse du soleil.
Mais tu as raison pour capter un maximum d’énergie il faut que les miroirs soient tous orientés de la même façon.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Mar 25 Juin 2013 - 11:25

Voici un résumé des premières idées constructives suite à mon topic que m’ont communiqués certains membres..
Serilynpayne a écrit:
un des soucis que j'entre aperçoit, c'est qu'il faut le rentrer le soir pour éviter que le système s'auto alimente la nuit avec une convection d'air humide et pourrissement des matières à sécher.
Tout à fait exacte de le signaler, c’est une chose à prendre en considération.
- Ne pas laisser l’appareil la nuit à l’extérieur ou alors prévoir une fermeture efficace pour empêcher l’humidité d’entrer. Comme par exemple mettre une simple planche ou couvrir le tout d’une bâche.


D'autre part, il faut du soleil, donc il faut adapter ses récoltes à faire sécher avec l’ensoleillement, ce qui peut être complexe à certains moments comme les champignons, les pommes, le cochon etc ...
Je pense que pendant les périodes de faible ensoleillement notamment en automne il faut soit utiliser un autre mode de séchage, soit se contenter faute de chaleur d’une ventilation naturelle entrainant un séchage progressif et plus long, soit alors adapter un ventilateur au système car il  est indispensable que l’ensemble soit aéré pour se déshydrater faute de chaleur. Mais surtout éviter l’humidité quoiqu’il arrive. Après tout, il est bien mentionné que c’est un séchoir solaire donc la présence du soleil est nécessaire.

Autres idées :
- Pour un bon séchage il ne faut pas exposer au soleil les produits à sécher.
Dissocier les capteurs et la tour séchage est donc bénéfique. Pourquoi, car « le séchage indirect présente l’avantage de mieux préserver les caractéristiques de l’aliment à savoir; sa couleur, son aspect et sa valeur nutritive. Ils sont donc particulièrement adaptés au séchage des produits alimentaires. » Mais également, C'est important pour la préservation de l'aspect et des qualités organoleptiques des produits (C'est-à-dire qu’il s'agit du caractère et du critère d'un produit pouvant être apprécié par les sens humains (toucher, goût, ouïe, odorat).
www.cder.dz/download/smsts08_16.pdf

- Autre point important est d’éviter une température trop élevée, pourquoi ?
Une trop forte température risquerait de brûler les produits séchés ou de caraméliser les fruits trop mûrs.
Il faut donc apprendre à réguler le flux d'air et l'entrée de lumière pour avoir la bonne température.

- Idée à propos de la tôle : l'objectif est qu'elle soit fixée à mi-hauteur, c'est à dire que l'air passe dessus et dessous. Par rapport à une tôle qui serait plaquée contre l'isolant, on double la surface de contact. L'objectif, c'est que l'air soit chauffé efficacement et de façon bien répartie.


A propos de l'isolant : vu la hauteur importante du caisson, il faudrait en mettre sur les 3 côtés opaques. En gros, on a autant de déperdition sur chacune des 3 parois opaques. Si on en isole qu'une, il reste les 2/3 de la déperdition. Donc il faut isoler les trois côtés.


A propos du revêtement réfléchissant : il faut se demander ce que devient la lumière une fois qu'elle est rentrée dans le caisson. En fait, si on tapisse tout l'intérieur du caisson avec un revêtement réfléchissant, le risque est finalement qu'une partie de la lumière ressorte par la vitre. Inversement, si on peint tout l'intérieur en noir, c'est pas idiot non plus : toute la lumière incidente est captée : une partie par la tôle, le reste par les parois. Donc les parois s'échauffent mais c'est pas grave car elles aussi cèdent leur chaleur à l'air qui circule à l'intérieur.
Conclusion si on met du réfléchissant, il faut le mettre sur les parois latérales, entre la hauteur de la vitre et la hauteur de la tôle. Cela optimisera le fait que la lumière est captée par la tôle et pas par les parois. Pour le peu de lumière qui passe en dessous de la tôle, on s'en moque.
Mais ça ne devrait pas changer énormément en efficacité, par rapport à des parois noires. Du coup, il vaut mieux ne pas trop consacrer d'argent pour un réfléchissant.
 Un simple papier alu peut faire l'affaire.

Concernant l’idée de 12Lac6 :
- Si l’on multiplie les capteurs dans le but d’avoir plus de chaleur, il est nécessaire de penser à bien orienter tous les revêtements réfléchissants dans la même direction.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 8 Juil 2013 - 10:11

Premier essai de chauffe avec la tôle ondulée ce week-end :

Enfin du beau temps et un soleil acceptable pour mettre en route le séchoir solaire : (J’ai placé un thermomètre à l’intérieur de la tour au 1er niveau).

1er essai sans tôle : Température maximale constatée  à l’intérieur de la tour = 36,4°C
J’ai donc récupéré un morceau de tôle ondulée métallique que j’ai prélevé dans un morceau plus grand. Pas facile à couper avec des tenailles vaut mieux une disqueuse pour faire des découpes rectilignes et correctes.

 

J’ai eu l’idée de poser simplement cette tôle à l’intérieur du capteur en la courbant et sans la peindre en noir pour constater la température.

 

2 essai : Température maximale constatée dans la journée = 39,8°C
Soit une différence de seulement + 3,4°C. Je m’attendais cependant avoir un meilleur résultat avec la tôle. (Mais c’est vrai au bout de quelque temps, elle devient brûlante)
Je passe donc à la vitesse supérieure en appliquant la peinture noire sur la tôle. Mais petit problème, il me faut de la peinture bio car pas question d’appliquer de la peinture faite avec des solvants à base d’hydrocarbures.
C’est pourquoi j’ai préparé pour la première fois ma propre peinture en m’inspirant de ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=yKa6Oqe8FC8

Recette :
Ingrédients utilisés  pour 1 litre de peinture :
- 1litre d’eau.
100g de farine.
- 200g de pigment (Du noir de vigne, provenant de la calcination du bois de vigne j’ai trouvé ça dans un magasin de matériaux bios 260g pour environ 6,5€)
-10cl d’huile de lin.
Pour faire de la peinture destinée à l’extérieur, il faut penser à y rajouter du sulfate de fer.
J’ai divisé les doses par quatre car je n’avais pas besoin d’un litre. C’est étonnant, sain, très économique et ça marche…
J’ai fait d’abord un essai sur du bois. J’avoue que le résultat est meilleur sur le bois car la peinture s’impreigne mieux. Mais ça marche aussi sur la tôle.

    

3ème essai : Température maximale obtenue avec la tôle peinte en noir = 42,4°C soit 2,6°C de récupérés avec seulement une couche de peinture. Etonnant, presque autant que la présence de la tôle sans peinture.



Pour info, la température idéale à obtenir est située entre 35 et 50°C. L’objectif est atteint car je suis à 0,2° au-dessus de la moyenne. Le but est donc d’arriver à faire mieux.

   
Conclusion : la peinture noire est aussi importante que la présence de la tôle métallique pour emmagasiner de la chaleur.

J’avais placé des feuilles de menthe dans une des claies. Le premier jour avec une température à 39,8 les feuilles n’étaient pas encore sèches. Le deuxième jour avec une température à 42,4° feuilles de menthe totalement déshydratées mais aussi bien vertes.

 

Prochains essais prévus : Faire des tests en isolant l’intérieur du capteur et en appliquant ensuite de la peinture blanche dans la tour pour récupérer des degrés supplémentaires.

Entre-temps J’ai bourré mon séchoir de feuilles de menthe pour faire des réserves cet hiver et j’essaye de voir ce que cela va donner avec des abricots, j’ai déjà fait sécher suffisamment d’aneth pour l’année (Je suis maintenant très motivé pour utiliser mon séchoir et faire de bonnes provisions)
     


Voici pour info une étude que j’ai récupérée concernant le séchage pour fruits et légumes qui a été mis au point par Gérard Savatier de l'ASDER, après quatre mois d'essais, voici les résultats et les remarques qu’ils ont rassemblées :
Fraises : C'est indiscutablement le fruit qui donne le meilleur résultat au séchage. Le parfum ressort, la fraise est fondante... II faut couper la fraise en deux et la poser face coupée en haut.
Myrtilles : Excellent.
Poires : Enlever la peau. Couper en tranches. Excellent. En Savoie, les anciens faisaient sécher des poires dans le four à pain, profitant de la chaleur résiduelle après la fournée. Cela s'appelle la « poire tapée ». II existe un gâteau qui se fait avec ces poires ainsi séchées (sorte de gratin).
Tomates: Il faut les couper en quarts, enlever toute la partie qui renferme les pépins pour ne garder que la chair et la peau. Pour manger nature, il faut prendre des tomates vertes (mais ce n'est pas fameux). Plongées dans l'eau, les tomates reprennent un bon aspect (utilisations en cuisine).
Framboises : Immangeable : on dirait du gravier...
Courgettes : Aucun intérêt (on ne retrouve que des filaments qui ne regonflent pas plongés dans l'eau et qui n'ont pas de goût).
Prunes : Reines-claudes, mirabelles, quetsches, etc... sont délicieuses. On ne peut pas les sécher entières (comme les pruneaux) car le séchoir n'est pas assez puissant. II faut les ouvrir, les dénoyauter et les poser la peau contre le grillage de la claie.
Abricots : Dénoyauter, couper en deux. Inutile d'enlever la peau. Excellent. Seul inconvénient par rapport aux abricots secs que l'on trouve dans le commerce : ils brunissent.
Pèches : Il faut enlever la peau (qui est amère) dénoyauter et couper en morceaux. C'est excellent
Groseilles à maquereaux : Délicieux. Le goût est celui de la nèfle. II faut les ouvrir un peu pour aider l'eau à sortir.
Pommes: Enlever la peau. Couper en tranches. Excellent.
Haricots : Très intéressant : ils ne perdent pas leur goût et reprennent un aspect correct à l'eau bouillante
Cerises : Même chose : dénoyauter et couper en deux - Excellent.
Cassis, groseilles : aucun intérêt.
En général, les fruits qui donnent les meilleurs résultats sont ceux qui sont les plus acides. Pour cette raison, on a intérêt à faire sécher les fruits. Avant maturité complète.
La conservation des aliments par le séchoir garde les vitamines et les nutriments de ce que nous mangeons.

A+ Aristote


Dernière édition par Aristote le Lun 8 Juil 2013 - 11:08, édité 2 fois

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Cyrus_Smith le Lun 8 Juil 2013 - 10:46

pouce
Aristote a écrit:Conclusion : la peinture noire est aussi importante que la présence de la tôle métallique pour emmagasiner de la chaleur.
À propos, même si le bois est mauvais conducteur thermique, ne penses-tu pas qu'il pourrait y avoir encore un ou deux degrés à gagner en peignant tout l'extérieur de de la structure en noir?
avatar
Cyrus_Smith
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2210
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 8 Juil 2013 - 10:54

Cyrus_Smith a écrit:À propos, même si le bois est mauvais conducteur thermique, ne penses-tu pas qu'il pourrait y avoir encore un ou deux degrés à gagner en peignant tout l'extérieur de de la structure en noir?

Je ne pense pas, car si je dois peindre en blanc l'intérieur il vaut mieux ne pas le faire à l'extérieur. Surtout que la différence de tempèrature entre le bas et le haut doit permettre certainement un flux d'air nécessaire et indispensable au séchage.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par hildegarde le Mer 10 Juil 2013 - 22:10

Un excellent séchoir solaire : la voiture.

Mettre ce qu'on veut sécher sur la plage arrière, bien étalé sur un tissu, on ouvre les fenêtres à l'avant pour la ventilation.
avatar
hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3479
Age : 49
Localisation : Entre Gascogne et Guyenne
Emploi : Monitrice de vie en pleine nature
Loisirs : Regarder pousser les arbres
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://echappeessauvages.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Jeu 11 Juil 2013 - 16:14

C'est une idée interessante Hildegarde. Smile 

Ce qui me dérange un peu néanmoins, c'est:
- D'exposer mon véhicule au soleil toute la journée.
- Il y a beaucoup de composés organiques volatils dans une voiture..
- De plus, le principe de mon séchoir c'est justement d'éviter que les produits à sécher soit en contact direct avec le soleil.

D'ailleurs, voici une autre idée sympa que j'ai trouvé sur internet     http://www.vento-sol.com/deshydrateur-solaire.php

 





 Cette façon de faire me semble trés simple et bien interessante...clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 15 Juil 2013 - 8:58

Pour info: voici les températures maximales obtenu la semaine dernière avec le séchoir solaire.
Toujours sans avoir isolé le capteur ni peint l’intérieur de la tour en blanc.
(42,7°), (42,6°) la température la plus élevée  est égale à  (43,7°) c’est pas si mal…


Ce week-end j’ai fini ma menthe et  mon aneth que j’ai mis en pot.


 
L’aneth il faut l’émietter en la frottant entre ses mains. On obtient une aneth presqu’en poudre que l’on peut aussi mettre dans un tube à essai pour s’en servir quand on cuisine pour saupoudrer les plats. On stock ensuite ce tube avec d’autres dans un petit récipient que l’on garde toujours à proximité.

     
    

J’attaque maintenant le thym, le thym citronné, le romarin, la sauge. J’ai aussi  été cherché dans les champs de l’Achillée Millefeuille.


  
    

Concernant mes abricots, voici ce que cela donne au bout d’une semaine de séchage.
 
  

Ils sont bien secs, et je dirai même racornis et c’est vrai qu’ils prennent une couleur marron.  Ils sont immangeables de cette façon et cela ne ressemble pas du tout aux abricots secs que l’on achète dans le commerce.  (Je pense que les abricots achetés dans le commerce subissent un autre traitement car normalement ceux-ci sont consommables et même moelleux. Je compte me renseigner)
Bref, pour consommer et utiliser les abricots que j’ai fait sécher il faut  les tremper quelque temps dans l’eau  pour qu’ils retrouvent leur aspect. Le fait de les sécher c’est donc juste un moyen de les conserver. On les lyophilise et on les garde en pot.
 
 J’espère  pouvoir les utiliser cet hiver pour faire des tartes après trempage. J’en ai trempé deux morceaux pour vérifier s’ils retrouvent l’aspect d’abricot consommable et voir combien de temps ça va prendre.
Ainsi, pas besoin donc de les garder au congélateur ni d’en faire des bocaux. C’est un autre système de conservation et aussi un moyen d’augmenter sa résilience hivernale.

 Salut à vous.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Mar 16 Juil 2013 - 10:57

Salut à tous,

Hier record de température dans le séchoir soit 45,6°C.

Concernant l'abricot qui a séché pendant une semaine et que j'ai laissé tremper dans un verre pendant environ 36 h, on peut dire que celui-ci a repris sa forme initial et qu'il est de nouveau consommable. C'est donc un autre moyen de conservation potentiel intéressant. Je sais que ce mode de conservation n'est pas nouveau mais il est bon certaines fois de vérifier par sois-même.


undefined a écrit:Ils sont bien secs, et je dirai même racornis et c’est vrai qu’ils prennent une couleur marron.  Ils sont immangeables de cette façon et cela ne ressemble pas du tout aux abricots secs que l’on achète dans le commerce.  (Je pense que les abricots achetés dans le commerce subissent un autre traitement car normalement ceux-ci sont consommables et même moelleux. Je compte me renseigner
Voici donc quelques éclaircissements à ce sujet

http://olharfeliz.typepad.com/cuisine/2009/06/s%C3%A9chage-des-abricots.html

Le thym et le thym citronné sèchent plus vite que la sauge et le romarin.
Je les ai émietté et mis en pot. La récolte commence à devenir intéressante.

 

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par 12lac6 le Mar 16 Juil 2013 - 11:29

et sutout surtout les abricots secs bien orange sont colorés artificiellement (combustion de souffre http://delicesetdecadence.blog.lemonde.fr/2010/04/29/une-histoire-courte-de-colorant-l%E2%80%99abricot-sec/....=

Pour qu'ils soient moelleux, il suffit d'adapter les temps de séchage (tout en sachant que plus il reste d'eau moins longtemps ils se conserveront)
avatar
12lac6
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 25/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Mar 16 Juil 2013 - 11:41

12Lac6 a écrit:et sutout surtout les abricots secs bien orange sont colorés artificiellement (combustion de souffre

Gloups! Merci pour l'info décidemment on nous fait manger de la m...., étant randonneur j'en ai consommé des tonnes de ces abricots, je ne savais pas qu'ils étaient trafiqués au souffre. C'est terminé j'en mangerai plus. Suspect

Je mangerai les miens dorénavant mrsgreen

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Ven 23 Aoû 2013 - 14:03

Point sur le séchage des tomates :
Le séchage des tomates ça marche mais attention il faut prendre quelques précautions :
Le séchage peut être long, il faut bien trois à quatre jours de bon soleil  (voire plus, si nécessaire). Comme je l’ai dit auparavant, il faut bien vider les tomates (coupées en deux) de leur jus et de leurs pépins avant de les mettre en place sur les claies. Surtout disposer celles-ci la peau en-dessous et la chair orientée vers le haut.
Ce que je me suis aperçu, c’est qu’il ne faut pas interrompre le processus de séchage. A part la nuit où on rentre le séchoir à l’abri, il faut prévoir au moins quatre jours de beau temps. En effet, une nuit plus une journée sans soleil les tomates peuvent moisir. Pour ralentir ce processus, vous pouvez mettre un peu de gros sel dessus.
J’ai aussi eu l’idée d’une petite astuce pour augmenter  réduire la durée du séchage :
Quand vous faites une cuisson au four pour X raison, vous pouvez profiter de l’occasion pendant que celui-ci refroidit pour y mettre vos tomates. Les tomates vont bien se déshydrater et après on les place dans le séchoir. Je pense qu’on doit gagner une bonne journée voir plus.



Une fois sèches voici ce que cela donne:




Utilité :
Les tomates séchées ou confites apporteront une saveur particulière aux plats et ont pour gros avantage de pouvoir être dégustées tout au long de l'année, sans se soucier de la saisonnalité du produit. On peut les déguster avec du thym, des olives, du jambon sec, des pâtes et des légumes.

Recette : dans une grande casserole, faire bouillir de l'eau avec un verre de vin blanc . A l'ébullition éteindre le feu et mettre les tomates , les laisser 10 à 15 minutes, tourner avec une cuillère en bois pour bien les imprégner, les égoutter et les mettre à sécher sur un torchon toute la nuit .
le lendemain on les met en bocaux avec un mélange d'huile d'olive et de tournesol, du romarin, du laurier, des gousses d'ail, un petit piment, du poivre, on peut mettre aussi du thym.
________________________________

J’ai essayé les mûres c’est très bon :


Utilité :
Des mûres séchées plutôt que des mûres congelées cela évite de détremper les pâtisseries.
Les fruits réhydratés doublent au minimum leur poids! Soit dans un sachet de 100g de mûre déshydratée vous avez 200g de mûre si vous les réhydratez pour des biscuits secs, et plus de 200g si vous les réhydratez entièrement pour des cocktails, smoothies, coulis...

Vous pouvez également tester les recettes suivantes tel que :
- Tartelette aux mûres
- Cocktail sans alcool à la mûre
- Tiramisu à la mûre
- Clafoutis mûres – amande

Le séchage est assez rapide.



Pensez à prévoir un endroit dans le jardin pour les récolter. Perso j’ai laissé pousser mes mûres autour d’un sapin qui me sert de tuteur. Je tourne donc autour de l’arbre pour la cueillette.

 

__________________________

Le thym sèche très vite :
Il faut une journée ou deux. J’ai remarqué après séchage que celui-ci restait bien vert contrairement au thym qu’on trouve dans le commerce. Il doit donc garder toutes ses vertus et sa vigueur au goût.



Une fois sec, il faut le frotter entre les mains et le débarrasser de ses petites branches. Ensuite je l’ai placé dans un pot hermétique. Pour la cuisine c’est très pratique car il suffit simplement de saupoudrer les plats avec.

 

Ne jetez pas les petites branches, gardez les pour parfumer les viandes de votre barbecue.




Salut clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Mar 27 Aoû 2013 - 9:53

Petite info sur mes tomates séchées :

Je les ai mises dans un pot de confiture rempli d’huile d’olive (ou pas, car une huile simple peut faire l’affaire) avec de l’ail, du romarin et du thym. Macération environ deux ou trois jours. J’ai goûté, c’est très bon, par contre il ne faut pas avoir peur au niveau de l’haleine à cause de l’ail.
Je laisse au frigo et je viens butiner de temps en temps par plaisir.

Ces tomates une fois sèches on peut les garder tout l’hiver, les préparer et les consommer de cette manière de façon sporadique.






Précaution :
Une fois le bocal entamé, il faut le conserver au réfrigérateur et consommer les tomates en moins d’un mois.
D’autres façons de faire existent en voici un autre exemple à ce lien : http://cornello.over-blog.com/article-tomates-sechees-marinees-74768577.html

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par hildegarde le Dim 1 Sep 2013 - 19:10

je rajoute également de la vergerette comme condiment, ça met une touche pimentée et un léger goût d'estragon.
avatar
hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3479
Age : 49
Localisation : Entre Gascogne et Guyenne
Emploi : Monitrice de vie en pleine nature
Loisirs : Regarder pousser les arbres
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://echappeessauvages.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par 12lac6 le Dim 1 Sep 2013 - 21:32

je reviens aux abricots : quel a été ton (tes) critère(s) pour faire durer le séchage 1 semaine. Cela me semble beaucoup?
Pour les courgettes : je les coupes en morceaux après avoir enlevé le milieu spongieux contenant les pépins.
avatar
12lac6
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 25/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 2 Sep 2013 - 10:01

Salut 12lac6 Smile 

Pour les abricots j’ai poussé le séchage au maximum afin qu’ils deviennent bien durs pour deux raisons :
1) être sûr qu’ils soient biens déshydratés pour qu’ils se conservent le mieux possible
2) Savoir s’ils reviennent bien dans l’eau pour les consommer même très secs.
Donc le séchage doit sûrement être moins long. Et il faut dire que le four solaire est dépendant de l’ensoleillement, cela peut aller plus vite si on a plusieurs jours de bon soleil.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Lun 2 Sep 2013 - 12:07

Hildegarde a écrit:Je rajoute également de la vergerette comme condiment, ça met une touche pimentée et un léger goût d'estragon.




Dés leur apparition, n'hésitez pas à récolter les jeunes pousses, elles sont bonnes à manger cuites dans de l'eau ou à la vapeur !
Après, seules les feuilles et les fleurs sont intéressantes en condiment, elles sont un peu poivrées (les fleurs bien plus
que les feuilles) et leur goût rappelle vaguement l'estragon.

http://www.mauvaisesherbes.org/t747-vergerette-du-canada-conyza-canadensis-l-cronquist

Je connaissais pas merci Hildegarde clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Aristote le Mer 17 Sep 2014 - 11:26

Suite à cette discussion sur ce post: http://www.le-projet-olduvai.com/t7942-bento-ou-gamelles-contre-la-malbouffe-au-travail

Aristote a écrit:une idée qui m’est venue ce matin: Me fabriquer des soupes instantanées en lyophilisant avec mon séchoir solaire des oignons et des poireaux ou autres légumes de mon jardin. En les ayant au préalable coupés en très petits morceaux. Il suffit ensuite de les utiliser à la demande pour faire des préparations individuelles.
S'ils ne sont pas cuits, ta soupe ne sera pas instantanée ! En rajoutant de l'eau bouillante à tes légumes, tu obtiendras des légumes chauds, mais crus, qui tremperont dans une eau sans saveur.

Pour avoir une soupe instantanée, il faut envisager de faire cuire tes légumes avec un assaisonnement bien relevé, puis de les déshydrater. Ca me semble un peu compliqué comme procédure. Et je ne sais pas trop quelle est la conservation de légumes bios et cuits qui auront seulement été séchés au séchoir solaire.


J’ai donc testé cet été la lyophilisation de quelques poireaux.







Avec le peu de soleil que l’on a eu cette année, il a fallu au moins quatre jours pour bien les sécher.
J’ai essayé ensuite en les mettant dans de l’eau bouillante, les poireaux reviennent bien. Pratique pour enrichir une soupe rapidement.

Il est vrai qu’on a les poireaux d’hiver, mais c’est une possibilité de stockage supplémentaire, de plus, le produit est prêt à l’emploi, utile aussi pour des personnes en qui vivent en appartement et qui n’ont pas de jardin.

Avec les pluies qu’on a connues, il n’a pas été facile de gérer les séchages car le point négatif de mon séchoir, c’est qu’il n’est pas protégé. Le contreplaqué s’il prend l’eau ça gondole.
Même si j’ai barbouillé les extérieurs d’huile de lin.

J’ai eu l’idée pour éviter de mettre à couvert mon séchoir ou le laisser sans protection pendant une journée à la merci d’un orage, de le recouvrir d’une bâche incolore. J’ai utilisé trois petites palettes.
Une au niveau du capteur solaire pour maintenir la bâche et éviter qu’elle ne s’envole.



Deux autres palettes placées sur la tour pour lester également la bâche mais aussi faire en sorte que la sortie d’air puisse continuer à s’effectuer.



De cette façon:




La chose intéressante, c’est que j’ai l’impression que mon séchoir avec cette bâche est plus performant, même avec moins de soleil. 

Je pense avec l’effet de serre avoir gagné quelques degrés. clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
avatar
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3520
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SÉCHOIR SOLAIRE OU DESHYDRATEUR SOLAIRE:

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum