[Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par tarsonis le Mer 12 Fév 2014 - 23:20

Salut à tous !

Ce qui à la base n'était qu'un article sur la création d'un starter kit électronique est subitement devenu une courte nouvelle. Selon l'avancement de mes autres projets, il pourra y avoir plusieurs chapitres au total...
Il prend en quelque sorte la forme d'un petit clin d’œil à l'univers de Fallout, mais ne se veut pas réaliste. Mention spéciale aux irréductibles grincheux : Vous avez le droit de ne pas aimer, mais également de ne pas lire. clind'oeil

Le but consiste en la conception d'un kit comprenant le minimum, et permettant de fabriquer le maximum. Avec très peu de composants, il est possible de construire des radios, des émetteurs, des régulateurs de tension, des alarmes, des convertisseurs (entre autres, la pompe énergétique pouvant faire débiter des piles déjà "HS"), des détecteurs de radioactivité, de mouvement, de métaux, etc...

Le kit est censé tenir dans une petite boite métallique.

L'ensemble est fortement inspiré de la trame de l'univers de Fallout pour une raison particulière : le monde post-apo est extrêmement rigoureux au niveau du cahier des charges d'un projet électronique : peu de composants, peu d'énergie, peu de technique.

Ce sont des points qui sont communs avec de nombreuses autres situations, tels que les scénarios de confinement (bunker, isolement dans les mines suite à un effondrement), de catastrophe naturelle (Katrina, Tsunami, etc...) détruisant les infrastructures, d'isolement et de précarité (siège de Sarajevo) voire à des situations dans lesquelles une majorité des habitants de la planète se trouve; avec certains pour lesquels j'ai eu le plaisir de communiquer.
Bien entendu, le fond s'adresse aussi aux lecteurs de ce forum, qui n'ont pas forcément passé des centaines d'heures à ingurgiter la théorie, et qui n'ont pas envie d'investir des dizaines, voire des centaines d'euros dans des projets pour lesquels une poignée de composants arrive à bout. A leur effet, les circuits compilés dans ce projet sont normalement dépourvus de superflu, et devraient fonctionner du premier coup.

Quand on entre les mots clefs "schéma de compteur geiger" dans la recherche d'images go*gle, on trouve des milliers de circuits tous plus intéressants les uns que les autres, mais pour lesquels des dizaines de composants "exotiques", tels que des portes logiques, des oscillateurs en tous genres, des régulateurs, etc. sont utilisés.
Pourtant, l'essentiel est réalisable avec des quelques transistors, condensateurs et résistances.

En réduisant les circuits à des composants de base, on offre également la possibilité de venir à bout des projets uniquement avec des composants de récupération.

Ainsi, en isolant mon scénario dans un bunker, je réduit sévèrement les possibilités. Voici donc le cahier des charges que je souhaite pour ce projet :

- Isolement intellectuel : pas d'internet, pas de bouquin dans lesquels trouver la datasheet: le plus d'infos possible, condensées dans les fiches du kit.
- Pas de composant rare : peu de circuits intégrés exotiques, type PIC, mémoires, etx..... On peut éventuellement inclure au NE555 et au LM386, et quelques régulateurs, étant répandus, et très bon marché.
- Éléments remplaçables facilement : lié au point précédent, mais essentiel pour parler de résilience.
- Pas d'investissement pécuniaire important. L'ensemble devrait graviter autour de 10-20€ au détail et neuf(<5€ en récup). Soit trois paquets de cigarettes.

J'invite les membres à proposer des schémas -éprouvés- ici, afin de compléter le kit; voire à proposer une liste de circuit à développer. Exemple : Vous avez oublié de proposer une ligne de transmission morse, serait-il possible de l'étudier ?

Ce premier post est en quelque sorte inaugural. J'ai longtemps hésité entre plusieurs circuits. Entre une pompe à énergie pour éclairer un minimum avec des piles mortes, des piles de fortunes fabriquées à partir de filtres, ou une radio qui consomme 1,5mA, un convertisseur OC et le compteur geiger post apo revisité, c'était assez coton.
Au final, le classique poste à galène reste amha une bonne introduction, par sa simplicité et son universalité.

Enfin, je demande aux éventuels lecteurs de ne pas me tenir rigueur sur l'ensemble. Ce post figure dans mes brouillons depuis plus de six mois, j'avais beaucoup de mal à le faire avancer, tout en bloquant mes autres projets : pourquoi proposerais-je un convertisseur d'impulsion geiger s'il n'y a pas au préalable un tuto sur les circuits de base ?
Voici donc la version finalisée et postée avec un lourd sentiment d'inachevé. clind'oeil

[Mode On-rend-le-topic-sexy-survival-post-apo ON]  

Ouf, vous venez de descendre dans votre bunker de l’apocalypse juste à temps !

Vraisemblablement, Pyongyang a lancé une ogive nucléaire sur l'Alaska, qui s'est malencontreusement crashée au Groenland après une défaillance de gyroscope. Argoth a juste eu le temps d'envoyer un bulletin d'alerte sur Olduvaï, tout le monde a cru au poisson d'avril québecois et depuis....plus de courant, plus rien.

A peine le temps de descendre l'échelle menant au bunker et de refermer le sas, judicieusement camouflé sous le poulailler du jardin, qu'une incroyable secousse fit vibrer toute l'infrastructure...vous avez l'impression que la plaque tectonique entière eut bougé.
Un fois les derniers soubresauts des étagères et de l'unique lampe du plafond passés, vous vous asseyez au milieux des boites de raviolis, la dernière fournée descendue de la surface, et trouvez qu'un silence de mort commence à peser.

Petite BO de Fallout 1 pour se mettre dans l'ambiance :



puis



Bon, vous activez les vieux ventilateurs des filtres HEPA, histoire d'ajouter un doux ronronnement de fond, assurant psychologiquement la continuité de la civilisation. La jauge galvano du pack de batteries oscille autour de 90%.....ouf ! Elles ne se sont pas trop déchargées depuis leur dernier entretien.

Essayons de savoir ce qu'il se passe en surface.... Le premier poste, garni de coulures de peinture et qui faisait office de radio-k7 d'atelier, ne laisse entendre que le cliquetis de ses boutons mécaniques; il reste désespérément muet.....
Encore en panne, une vraie bouse !

Heureusement que vous avez dans le sac d'évacuation un If-one dernier cri 64Go, au design arrogant, dont la coque est garnie de flammes orangées.
Impossible à allumer lui aussi ! Non mais, pour le prix !

En même temps que vous radotez, vient à votre esprit l'idée que toute l'électronique est potentiellement inutilisable. Sauf ce qui a été protégé dans une cage de Faraday..... et la radio à lampes ! Vous exclamez-vous bien fort du fond du bunker, d'une voix caverneuse empruntée pour l'occasion.

Un sentiment d'angoisse mêlé d'étonnement vous envahit lorsque votre électroscope KFM fabriqué à partir d'une boite de conserve, qui vous couvrait jusqu'à présent de ridicule en soirée, semble indiquer une hausse de radioactivité ambiante...du moins, vous êtes sûrs d'avoir vu les électrodes s'écarter !

Bon, la radio à tubes, collectant la poussière depuis belle lurette sur le haut de l'étagère, n'a jamais vraiment fonctionné, et il y a peu de chances que vous trouviez la changeuse de fréquence ECH3, que vous vous étiez promis d'acheter dès que vous auriez le temps.

Vous vous retournez, et en cherchant dans la malle métallique l'amas de matériel précieusement conservé Aucazou, vous vous rendez compte qu'il manque votre précieuse radio Ondes Courtes estampillée Taktikeul....qui a été oubliée dans le BOB à l'étage, sans doute fortement contaminé, irradié, voire vaporisé !

Mais qu'est-ce qui vous a pris de laisser votre poste à la surface ? Ah oui, vous ne vouliez pas faire un achat double, et ça faisait rondement chi*r de laisser du bon matériel, coûtant une bonne journée de travail, dans le bunker dans l'attente d'une hypothétique joyeuse apocalypse.

Un peu plus au fond dans le fourbi, vous découvrez votre boite de chewing-gum métallique, protégeant votre ancien lecteur MP3. Yes, il s'allume !
Toute une bibliothèque de livres audio. Guerre et Paix - 72 heures, hum.....Des vidéos de chirurgie viscérale, cardiaque....des millions de livres....et la radio FM !

Après quelques tests, il s'avère que toutes les fréquences ne sont qu'un fin crachouillis de parasites.

Frrrrrrr......crrrrrrr...........prrrrrrrrrrr.........brrrrrrrrr.......trrrrrrrrr...... vous vous énervez sur la recherche de fréquence dans l'espoir de capter un bulletin d'information ou, au pire, une niaiserie habituelle.

Une petite heure de recherche active ne donne aucun résultat. Le message "Low-Bat" achève les derniers espoirs.
Sâleté accumulateur Li-PO, infoutu de tenir sa charge plus de quelques semaines !

Bien que préparée pendant des années à coups de nuits blanches, la sensation de disparition de la civilisation n'est à vrai dire pas si réjouissante que ça.
Il est maintenant quasiment certain que ce fut un intense épisode nucléaire, garni d'impulsions électromagnétiques.

Sommairement, la bande FM est composée de stations locales...qui ont vraisemblablement été endommagées par les IEM. Déjà que le relais de la ville faisait un peu pouilleux, il doit avoir fière allure maintenant, carbonisé en milliers de petits bouts éparpillés avec le reste de la civilisation.

Il doit sûrement se passer des choses sur les ondes longues, moyennes et courtes ! Il y a o-bli-ga-toirement des radioamateurs de par le monde qui ont justement mis de côté du matériel Aucazou, et qui se mettent à émettre internationalement avec une cinquantaine de watts !

Damned, que faire ?

En reposant la radio dans la malle -fièrement taguée "Arche" en des temps d'insouciance - vous apercevez succinctement votre énorme recueil de documents "A lire en K2kk".

En vrac, de la littérature, des cours de médecine, de chimie, de botanique, de langues étrangères, de conserverie, etc....la fiche cartonnée "Nuke" vous rappelle que la zone acceptable pour sortir d'un abris anti-atomique se situe approximativement à J+15.....soupir !

Au fond, au détour d'une pile de DVDs, vous apercevez un petit module concernant "Le kit de survie électronique".

Ce dernier contient un document plié en douze dans le fond d'une boite de bonbons, c'est vraiment LA feuille que vous n'espériez jamais lire. Pire qu'un contrat d'assurance arial 4 !

Des formules, des circuits LC, des impédances, un texte monolithique rempli de calculs avec un minimum de sauts de ligne et bien peu d'images !

On se souvient vaguement d'un hurluberlu sur un forum qui cassait souvent les pieds avec ses circuits LC....
Maintenant qu'il faut meubler le temps afin de ne pas sombrer dans la folie, vous pouvez rattraper des années de procrastination. clind'oeil

Ce kit souffre des mêmes aléas que le reste de l'attirail en stock : il manque beaucoup de composants ! Vous le savez, et ajoutez à ce fait le risque que plus aucun d'entre eux ne sera jamais refabriqué de par le monde.


Parmi la liste interminable de circuits, l'un d'entre eux attire votre attention :
- "La radio à galène, sans piles : un projet pour vérifier un TEOTWAWKI"

La petite image tirée de H2G2, "Don't Panic", semble dédramatiser le ton solennel de la fiche explicative.

La notice, une simple fiche A6 recto-verso  :

[il y aura une précision sur l'antenne dans cette fiche].




Par chance, ou prévoyance, tous les composants figurent dans le kit :

- Une bobine d'au moins 200m de fil de cuivre :

- Une diode au germanium et ses condensateurs.

Il manque celui de 500pF, mais 1nF n'étant que deux fois plus gros, il pourra sans doute le remplacer.

Pour le tube, celui contenant les vitamines fera l'affaire. Le plastique étant assez facile à usiner.

Passons à la pratique.
Le bobinage est vraiment pénible, mais on diminue le risque de déroulage en apposant une bande de scotch doubleface, sur laquelle les spires vont venir se coller.



Concernant l'enfichage des composants, la technique des ressorts est évidemment plus aisée que la soudure en environnement confiné.
La notice prévoit six éléments, mais cinq sont suffisants.





Il sont d'ailleurs très utiles pour s'adapter à la connectique jack :


Une des fiches explique au passage comment fabriquer une plaque d'expérimentation rapide. Cela aura au moins l'avantage de remplacer les circuits à soudure, tout en palliant l'absence d'une version pro :


Pour les câbles, le monobrin d'une vielle TV se montre bien pratique à l'usage.



Les colliers de serrage auraient pu être un peu plus larges, mais ce sont les seuls disponibles.... clind'oeil


Le corps de la radio sans composants :


La radio finie :



L'antenne.

Là, cela devient coton ! Il est suggéré qu'une antenne composée d'un long fil est nécessaire, car toute l'énergie alimentant le circuit est captée par cette partie.
Vous voilà bien ennuyé, le bunker fait à peine cinq mètres de diagonale, et en sous-sol, la réception sera sans doute critique.
En reliant le circuit à la prise d'antenne FM, descendue jusqu'au bunker en espérant un jour brancher un poste, niet, quelques craquements, rien de plus.
Au gré d'une erreur de manipulation, vous remarquez que l'âme est en court-circuit avec la gaine de masse. Le câble en surface a sans doute été arraché, car trop exposé; les ondes sont directement shuntées à la terre.

En repensant aux murs, à l'extinction du courant domestique, et à votre ancien poste à lampes, vous vient l'idée d'utiliser le fil de phase du secteur. Ne présentant plus de tension; pourquoi pas.
[A ne JAMAIS faire chez soi, c'était une technique utilisée pour se servir des câbles courant domestiques en tant qu'antenne, via un condensateur dit "de secteur". La solution hors contexte nuke serait de tendre horizontalement une antenne de plusieurs mètres dans un endroit assez dégagé].

Effectivement, la phase n'est pas en court-circuit ! En présageant qu'il se faufile dans les décombres de la surface, on peut espérer capter un tant soit peu quelques ondes.

La goutte de sueur perlant sur le front.....un fin crachouillis donne vie au petit écouteur; la réception fonctionne !
Le bruit typique de la neige auditive sur une radio vous parvient ! Ce bruit, certes désertique, n'est produit qu'avec l'énergie captée par l'antenne !

Passée la joie inespérée que vous a procuré ce premier circuit fonctionnel, le spectre reste désespérément vide de toute émission.
[Lors de mes tests en intérieur, France Inter est audible assez clairement; Europe 1 avec un son un peu déformé, et en extérieur avec une bonne antenne et une excellent prise de terre plusieurs stations sans trop de mal.]

Un détail vous saute aux yeux sur la fiche tuto : la puissance d'émission de l'émetteur d'Allouis est de 2 mégawatts ! (ce sera précisé)
En supposant la survenue d'une IEM sur l'Europe, il y a fort à parier que le plus aucune centrale n'alimente cet émetteur.

Bon sang, mais que faire ?!
Que pourriez-vous faire pour communiquer sachant que plusieurs âmes vagabonderaient sur les ondes longues ? La fiche émetteur/récepteur morse de fortune commence à devenir moins pénible à relire.....

H+3 : premières notes, première pose.
C'était évident, la puissance nécessaire pour émettre sur les ondes longues ne permettait pas une diffusion continue !

J'ai laissé la radio allumée en parcourant le spectre des ondes longues plusieurs heures, pendant la construction d'un autre circuit. J'ai capté un message d'une minute, heureusement répété trois fois. L'ensemble est en morse, à raison de deux secondes pour le dih et cinq pour le dah :

·−· −·· ···−  ··· ··− ·−·  ····− ·−−−− ··−−− ·····  −·− ···· −−··

Il ne me reste plus qu'à convertir le message avec la fiche "Transmission morse".....

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Aristote le Jeu 13 Fév 2014 - 0:57

Félicitations Tarsonis, chapeau bas pour ton topo. En plus on s'y croirait.
Vraiment ingénieux tes systèmes et notamment celui des ressorts pour éviter les soudures. Bref que des louanges, mais biens méritées.
Signé le profane des profanes dans ce domaine  Very Happy

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3267
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par 12lac6 le Jeu 13 Fév 2014 - 10:25

ça c'est à pdf-er et à mettre sur le site
Bravo et merci Tarso

(c'est le premier post estampillé electronique tarso que je lis de bout en bout en comprenant et appréciant). FInalement les m3 de vieux matos electronique de mon papa pourrait bien être utilisés par une profane

12lac6
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 25/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par logan le Jeu 13 Fév 2014 - 10:56

-... .. . -. .-. . -.-. ..- -.-. .- .--. .. - .- .. -. . --- -. ... . .-. . - .-. --- ..- ...- . ... ..- .-. ....- .---- ..--- ..... -.- .... --.. clind'oeil

Super topic, hâte de lire la suite !!

Et +1 pour la synthèse de ce genre de tuto sous forme de pdf/fiche ..

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par modl le Jeu 13 Fév 2014 - 11:45

Excellent, didactique et plaisant à lire !!!
La suite !!!

modl
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 47
Localisation : POITOU
Loisirs : tir à l'arc, bricolage...
Date d'inscription : 18/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par supercureuil le Jeu 13 Fév 2014 - 14:24

excellent !

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par luxferrrare le Jeu 13 Fév 2014 - 17:57

T'es grillé, on attend tous la suite...  fouet  et fissa !

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par grizzly le Jeu 13 Fév 2014 - 18:02

Super
Je dirais meme plus , Super .
Au plaisir de lire la suite .

grizzly
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 140
Localisation : Pyrenée
Loisirs : randonnées hivernales
Date d'inscription : 19/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par albertspetz le Jeu 13 Fév 2014 - 18:09

Super Boulot +1 LuxFerrrare (La suite, Fissa, tendre  comme disait Brice à Azouz)

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1525
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Wanamingo le Jeu 13 Fév 2014 - 21:32

excellent ! Super le dessin du circuit si on sait pas lire un schéma !

Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1213
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Catalina le Ven 14 Fév 2014 - 14:01

Pffiu, chapeau, je suis ça avec intérêt clind'oeil

________________________________________________________
Mieux vaut être jugé par 9 que porté par 6...

Catalina
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 23/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par hildegarde le Ven 14 Fév 2014 - 18:02

wouah ! même moi j'ai tout compris zinzin 

c'est du super boulot de vulgarisation. J'attend le pdf avec impatience.... clind'oeil


une petite question en passant : peut-on s'éviter tout le boulot si on garde une radio à manivelle reglée sur la frequence 162 KHz en AM ?

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Le castor bricoleur le Sam 15 Fév 2014 - 21:50

J'adore la façon dont tu nous présente tout ça, vivement la suite bounce   pouce

Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par tarsonis le Lun 17 Fév 2014 - 8:19

Merci à tous pour vos commentaires; ça fait chaud au cœur ! clind'oeil

Si je comprends bien, la boite de Pandore est ouverte concernant les chapitres suivants....  :popcorn: 

hildegarde a écrit:une petite question en passant : peut-on s'éviter tout le boulot si on garde une radio à manivelle reglée sur la frequence 162 KHz en AM ?
Oui, ce serait même préférable dans le sens où tu sauras si tu captes France Inter AM assez clairement. C'est souvent le cas avec les montages rudimentaires.

Avec la radio MK484 (à six composants) présentée sur le forum, c'est souvent la première émission reçue lors des tests. clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Cyrus_Smith le Lun 17 Fév 2014 - 8:36

tarsonis a écrit:Si je comprends bien, la boite de Pandore est ouverte concernant les chapitres suivants....  :popcorn:
Et j'espère que contrairement aux auteurs de romans à succès, ce sera à un rythme plus soutenu qu'une fois par an! clind'oeil

Comment procèdes-tu, concernant l'émail de la bobine? Le glissement des curseurs est-il suffisant pour l'enlever là où nécessaire?

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par tarsonis le Lun 17 Fév 2014 - 8:41

Salut !
Si je te disais quand a été démarré le brouillon....mais le premier jet était justement nécessaire pour débloquer tous les autres projets clind'oeil

Concernant l'émaillage, j'ai oublié de préciser que j'utilisais une lime à ongles toute simple. Il faut faire juste attention de ne pas ôter le vernis comme un bourrin, au risque de casser le fil...et de tout recommencer !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par logan le Mer 12 Mar 2014 - 12:48

Hello,

Pour info et suite à la demande générale, la nouvelle de tarsonis a été "pdfiser" clind'oeil

Dispo sur oldu.fr/elec/ dans ce fichier Chroniques.du.Bunker.de.l.Apocalypse_Partie.1_par_tarsonis.pdf

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par tarsonis le Jeu 22 Mai 2014 - 8:57

Salut à tous !
Voici le chapitre 2 concernant la réception des Ondes Courtes.

C'est sans doute le spectre radio le plus important d'un point de vue K2KK (Communauté résiliente), catastrophe type Katrina, Tsunami en Asie, ou inondations (cf l'actualité Plus d'un million de personnes sinistrées par les terribles inondations dans les Balkans), dénuement le plus total (majorité de la planète).

Il y a quelques détails dans le topic Challenge Écoute des stations ondes courtes, mais sommairement, c'est la gamme d'ondes radio s'étendant de 3MHz à 30MHz, avec transmissions principalement en modulation d'amplitude (AM).
On y trouve toutes sortes de stations internationales -parlant les principales langues : anglais, russe, arabe, chinois et bien entendu le français- dont la plupart des programmes sont informatifs, avec très peu de publicité.
Mais également de nombreuses bandes de radioamateurs, émettant avec leurs propres moyens. Ces derniers échangeant en général (par la loi) principalement des informations factuelles comme la météo, des données scientifiques, etc...). Ils se montrent cependant d'un secours important en cas de catastrophe, comme peut en témoigner Biblios sur Que feriez-vous ? à propos de l'explosion AZF.

Je vous propose ici sans doute l'une des radios OC les plus simples à construire, mais qui présente néanmoins de bons résultats et couvrant 2-28MHz.

Le schéma utilise comme composant principal un transistor NPN. C'est à dire la bête à trois pattes la plus répandue dans les circuits électroniques. Que vous démontiez une lampe fluocompacte, une cafetière, une télécommande TV ou un four à micro ondes, vous êtes quasiment assuré d'en trouver plusieurs.
Il n'y aura donc pas ici de FET, d'ampli LM386, ni de diode varicap.

Le montage est rustique et peut être réalisé sans trop d'encombres. En toute circonstance, vous aurez donc une radio OC de fortune permettant de capter un nombre non négligeable de stations.
La consommation est voisine de 0.3mA une fois la réception accrochée. Donc avec une pile 9V neuve, vous assurerez environ 400 heures d'écoute.

Suggestion de BO post apo :


ou


Bonne lecture !

==========================

Bon sang, s'il y a bien un point que vous avez négligé, c'est bien la régulation thermique du bunker. L'air filtré importé de la surface semble brûlant. Les incendies réputés dévastateurs en cas d'épisode nuke semblent avoir commencé à ravager les terres émergées.

Entre le stress et la claustrophobie, c'est un cauchemar qui vous tire d'une courte sieste, particulièrement agitée.
La dernière image vous obsède, non sans lien avec vos inquiétudes :



Vous vérifiez le stock d'eau, cela semble assez large pour tenir encore une vingtaine de jours, si la température n'augmente pas plus.

En guise de petit déjeuner, vous dégustez les denrées le plus critiques du freezer, qui commencent à embaumer l'atmosphère. Outre l'impossibilité de l'alimenter via l'inverter complètement HS, cela aurait été prendre le risque de vider prématurément les batteries du bunker de leurs précieux ampères-heure, assurant avant tout la ventilation, et l'éclairage.

Le message transmis sur les ondes longues a commencé a se faire de plus en plus rare ces dernières heures, en s'espaçant un peu plus à chaque fois, jusqu'à s'estomper complètement. Il est urgent de basculer sur les ondes courtes et la fameuse fréquence 4125KHz soit 4,125MHz.

Le spectre radio 3MHz-30MHz semble vraiment important au vu du nombre de fiches qui y font référence. Ou alors l'auteur en avait une fascination pathologique.

L'une d'elles relate la réalisation d'une radio ondes courtes à galène, sans pile. A bien y réfléchir, c'est exactement le même schéma que la radio ondes longues, à ceci près que les valeurs des composants L et C ont changé, et sont plus faibles.

Après quelques bidouillages infructueux, vous abandonnez car vous n'arrivez même pas à recevoir le fin crachouillis, qui était déjà bien faiblard avec le modèle précédent.
C'est un mauvais signe. Pas de signal radio signifie une absence de vie locale sur cette fréquence, mais pas de parasite du tout équivaut avant tout un isolement complet des moyens de communication.

- Une seconde fiche vous semble prendre le ton à la fois rassurant et bon enfant qu'il vous fallait en ce moment précis.
"La radio ondes courtes à réaction de fortune : la HF même après l'apocalypse !"

Le ton semble de la même trempe que le reste : il dédramatise un peu la situation. Cela a sans doute été plus facile à écrire il y a quelques mois, voire quelques années à peine, en toute quiétude derrière un ordinateur qui ronronne du haut de ses 500 watts consommés. Mais maintenant, il n'en reste que du papier. Peut être plus un seul jour vous ne verrez un PC fonctionner.

Un rapide parcours de la fiche A6 semble ne pas receler de piège. Vous êtes pourtant rôdé. L'introduction des magasines type Elektor étaient pleines de promesses, mais dès l'abordage de la nomenclature, ou des circuits, cela devenait le parcours du combattant pour trouver les composants tous plus accessibles uniquement sur catalogues les uns que les autres. Si bien qu'à la fin, on avait affaire à un kit en pièces détachées avec plus grand chose d'original à part l'assemblage, toujours plus horrible que sur la belle photographie de l'article.

Recto (Affichez ou enregistrez l'image pour l'agrandir.)


Verso :

(Petite ambiguïté : les lettres A, B et C évoquées sont celles qui se situent en fin de référence, par exemple BC547C)

Au fond de votre boite métallique/cage de faraday de survivor, vous trouvez effectivement l'ensemble des composants réunis en des temps d'insouciance de de procrastination au sein du contenant surprise.

Une suggestion de présentation qui rappelle un peu l’œuf Manise clind'oeil


Spoiler:

A noter que le condensateur variable, à la fois encombrant et difficile à dégotter, peut très facilement être construit avec du papier d'alu et du carton :
Récepteurs de radio

J'ai utilisé un autre potentiomètre de même valeur, mais plus petit pour l'aspect théâtral de l'oeuf.

Dans le kit figurent même quelques stickers supplémentaires :


A coller sur un carré de carton ou de mousse :


L'implantation des composants se montre même plus facile qu'avec le tube de comprimés :


Mais une grosse goutte de sueur vous coule dans le dos lorsque vous abordez "l'inductance" L.
C'est bien LE composant qui vous a fait abandonner tout intérêt pour l'électronique tant le Professeur Vispun vous a traumatisé au lycée avec ses formules qui ne tombaient jamais juste. (cf mon post imbuvable ici)

Heureusement, la fiche "L'inductance démystifiée reprend la plupart des points pénible.

Le bobinage de 5 spires est explicité : c'est le nombre de tours complets que l'on peut compter :

A noter que la broche d'arrivée doit être au même niveau que la broche de départ (ligne rouge).

Il est expliqué qu'en cas de moyens vraiment rudimentaires, il est possible de remplacer une inductance à prises intermédiaires, qui est utilisée dans cette radio, par plusieurs inductances en série :


L'inductance avec des prises intermédiaires soudées :


peut tout aussi bien se construire ainsi, en resserrant les spires à la fin :


La contrepartie est qu'il faut scrupuleusement émailler le fil de cuivre pour qu'il n'y ait pas de faux-contact, et que l'ensemble ajoute quelques capacités parasites.

Non sans fierté, vous finalisez le circuit sur une planche de carton :


L'antenne, faute de mieux est composée d'un simple de fil de cuivre, qui parcourt le mur; on ne peut pas faire plus précaire. Vous reviennent des noms d'antennes un peu exotiques que vous aviez entendu, comme "Yagi" ou "Delta Loop". Celle-ci s'appellera sans doute la "Wall-Scrap" clind'oeil

Vous manipulez le condensateur et la réaction en suivant les indications de la fiche, jusqu'à ce que :


La prise son a été faite en scotchant l'écouteur sur le micro de mon laptop et la vidéo resynchronisée prise depuis l'APN, donc le son n'est pas aussi clair qu'avec un écouteur directement collé à l'oreille. Au vu de la proximité des tous les composants, l'effet main est relativement important.

Hourra, il y a des restes de la civilisation !

Détails de la manip, suivant chronologiquement la vidéo :

1) La réception avec un minimum de réaction génère un bruit très caractéristique, de souffle, qui vous rappelle la neige à la télévision.
2) En ajustant la réaction au maximum, avec le curseur au plus près de la borne + de la pile, vous provoquez un sifflement aigu particulièrement désagréable sur certaines fréquences. Cela ressemble à l'effet Larsen dans les concert, lorsque le micro est trop proche des haut-parleurs : le son capté par le micro est amplifié, puis émis par les HP, puis recapté par le micro, bouclant ainsi le signal, qui sature par un sifflement.
3) Avec la réaction au maximum, toute station émet avec un signal plus fort que le bruit de fond, donc il se transforme en sifflement par bouclage entre la sortie du transistor et l'entrée du circuit LC.
4) En parcourant le spectre radio en manipulant le condensateur variable, vous entendez certaines zones sifflantes : ce sont les stations !
5) En réduisant ensuite la réception, vous vous approchez de plus en plus d'un son correct, jusqu'à ce qu'il soit tout à fait intelligible.
6) Si vous réduisez un peu trop la réaction, le signal disparaît : vous vous retrouvez avec une simple radio ondes courtes à galène, sans réaction. Dans cette situation, avec une mauvaise antenne, cela ne donne pas grand chose.

Vous recevez ainsi une dizaine de stations de jour, et une trentaine la nuit !!

En dosant la réaction juste au dessus de l'oscillation (avec un bon doigté), vous réussissez même à capter des signaux morse et BLU !

Après plusieurs minutes d'écoute assidue, de parcours du spectre, vous accrochez sur un signal particulier :
"crrrrrrrrrrrrrr.....................Ici Mike, nous émettons depuis le Tunnel Maurice-Lemaire, sur 4,125MHz.

Selon nos dernières informations, dehors, c'est l'holocauste.
Nous avons dénombré 157 résidents. 15 blessés lourds, vraisemblablement irradiés, touchant ceux qui étaient proches des sorties, complètement effondrées maintenant.
Nous sommes isolés et avons besoin d'un contact médical avancé. Nous avons des réserves grâce aux camions de transports alimentaires présents au moment de l'événement. Nous prospectons quant aux sorties de secours supérieures.
Nous avons établi quelques échanges sur Strasbourg; un groupe loge sous le parking Gutenberg, dont les issues de surface sont effondrées également, confirmant un problème de grande envergure. Mais plus rien depuis quatre heures.
Dans notre malheur, nous sommes tout de même isolés des radiations. Le DX éloigné est encore impossible car les perturbations électromagnétiques résiduelles sont trop importantes.Si vous entendez ce message, répondez !

Nous écoutons 80m, 40m, et la CiBi. Nous mettons en place un transmetteur FM sur 100MHz.
Ce message sera répété dans trente minutes.
KLAK....crrrrrrrrrrrrrrr.....................


Il vous semble avoir vu une fiche d'un petit émetteur couvrant plus de 150km sur les fréquences évoquées..... dévil 

=================

Comme ce post s'adresse au plus grand nombre, et principalement débutant en électronique, voici quelques détails complémentaires.

L'écouteur est de type "cristal". C'est celui qui est présenté dans tous les circuits à galène. Son avantage principal est d'avoir une impédance (en quelque sorte une résistance au passage du courant BF) très élevée permettant de ne pas amortir le circuit de réception LC. Si on reliait un écouteur ordinaire basse impédance (32Ω par exemple), il réaliserait presque un court-circuit en drainant le faible courant disponible directement à la masse.

Faute de mieux, il est possible de remplacer cet écouteur à 2€ :

- Par ceux présents dans les cartes de voeux. Ils ne sont pas rigoureusement adaptés, mais conviennent à cet usage.


Un point important à leur sujet, mais souvent oublié : il ne faut pas trop le chauffer lors de la soudure, car il perd ses propriétés. Il faut donc utiliser un fer à souder assez chaud pour minimiser le temps de fonte de l'étain, et éventuellement réaliser la manip sur une plaque métallique pour dissiper la chaleur en excès.

- par les anciens écouteurs de combiné téléphonique, donc l'impédance varie entre 600 et 2000 Ω. Le son est un peu moins fort, mais l'usage convient tout à fait.
Pour rappel : l'impédance de deux écouteurs en série est la somme de l'impédance de chacun des écouteurs. C'est à dire que deux écouteurs de 2000Ω en série équivaudront à un écouteur de 4000Ω, ce qui amortit d'autant moins le circuit LC.
C'est la raison pour laquelle les anciens casques de radio à galène étaient composés de deux éléments en série.



- Quasiment tout transistor NPN petit signaux convient. C'est à dire sommairement ceux qui ont le même gabarit que celui présenté; même la lignée de puissance au dessus comme le 2N2222 ou BC337.
- La diode au germanium : la première venue. Faire des atis pour tel ou tel modèle est inutile. Il est même possible de prendre une diode Schottky ordinaire (tension de seuil similaire au germanium, soit 0.3V). Et dans le pire des cas, une diode au silicium ordinaire, mais le son sera plus faible, car leur tension de seuil est voisine de 0.7V.
- Les condensateurs peuvent varier sans grande importance; l'essentiel est qu'ils soient dans le même ordre de grandeur (300pF à la place de 100pF, mais pas 1000pF). Leur tension d'alimentation maximale doit juste être supérieure à 9V; cela ne concerne que le condo chimique; sinon, au dessus cela ne change rien. J'ai par exemple utilisé un condensateur 250V pour le 100nF.
- Le potentiomètre peut avoir une valeur un peu plus grande ou plus faible, mais évitez de tomber en dessous de 10kΩ car la radio risque d'entrer en réaction en permanence.

Coût neuf :
- 1 Transistor NPN BC547C : 10cts
- 1 Diode au germanium : 60 cts (Schottky 5cts).
- 1 Écouteur Cristal : 1.80 (disque piezo 50 cts)
- 2 condensateurs céramique : 20cts
- 1 Condensateur Chimique : 30 cts
- 3 résistances : 15cts
- 1 potentiomètre : 1€ (trimmer : 30 cts)
- 1 condensateur variable 500pF : 5€ chez E-Diff, ou à défaut un ajustable 100pF, avec un condensateur permutable en série : 50cts , ou un condensateur en alu fait maison (5cts).

Soit environ 2.10€ si les étagères de votre fournisseur sont vides et avec un peu d'astuce et 9€ avec absolument tous les composants ad hoc (dont 80% du prix est constitué par les composants de la radio à galène : CV, diode, et écouteur).
Bien entendu, en mode récup, aucun composant n'est inaccessible.

N'hésitez pas s'il y a des points obscurs ou des soucis de réalisation.
Bons bidouillages à tous !  fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par logan le Lun 26 Mai 2014 - 9:43

Toujours aussi passionnant, intéressant et bien expliqué !!  cheers

tarsonis a écrit:l'auteur en avait une fascination pathologique.
Tant mieux pour nous, et on espère que ca va continuer clind'oeil

tarsonis a écrit:Vous recevez ainsi une dizaine de stations de jour, et une trentaine la nuit ... environ 400 heures d'écoute avec une pile de 9V
Que demander de plus, pour un cout aussi faible et si peu de composants .. clind'oeil


PS : Si tu es ok, je mettrai aussi cette 2ie partie en pdf.

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par tarsonis le Lun 26 Mai 2014 - 15:08

Merci !
logan a écrit:
Tant mieux pour nous, et on espère que ca va continuer clind'oeil

Je prépare le terrain pour le chapitre 4 : Un émetteur ondes courtes avec une dizaine de composants.

tarsonis a écrit:PS : Si tu es ok, je mettrai aussi cette 2ie partie en pdf.
Aucun souci clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chapitre Trois : Le Voleur de Joules

Message par tarsonis le Mar 5 Aoû 2014 - 17:04

Salut à tous !
Un tout petit post avant d'aborder les transmissions radio, qui a trait à l'éclairage d'urgence. Dans nos thématiques est apparu un consensus autour des LEDs comme moyen d'éclairage. Elles présentent en effet le rendement le plus élevé accessible au public, donc étant à même d'optimiser les stocks énergétiques (piles, batteries, génératrices, etc...) en mode bug in et bug out.

Cet avantage est cependant contrebalancé par une plus grande complexité à l'utilisation. Quand il suffisait de lire sur le culot la tension des lampes à incandescence pour nos anciennes lampes torche, il est maintenant impossible de lire la tension sur les LEDs. Il faut alors tâtonner avec des résistances, sans être trop proche des limites, au risque de griller vos précieux composants.

Je vous propose aujourd'hui un circuit ultra rudimentaire capable d'alimenter toutes les LEDs sans avoir à réfléchir !
Rien de bien innovant; il est même très connu, mais mérite sa place ici.clind'oeil

============================================================================================
Chapitre 3 : Le Voleur de Joules

Un dilemme particulièrement vicieux vient de toucher le bunker. En effet, votre éclairage à lampe fluocompacte, judicieusement branchées sur un inverter, lui-même relié avec deux pinces croco à un batterie commence à produire une lumière très tamisée....votre pack acide/plomb spécial "éclairage" est sur le point de rendre l'âme ! Bigre, un simple calcul de puissance consommée vous aurait permis de prévoir cet écueil...Vous vous tournez rapidement vers vos stocks de piles, afin de ne pas risquer de poursuivre l'aventure dans le noir.

Les piles stockées depuis plusieurs mois se montrent moins neuves que prévu. Bien qu'annoncées de première fraicheur jusqu'en 2018, les conditions de stockage du bunker ont sans doute empiété sur leurs capacités et leur aspect. En y regardant de plus près, certaines ont commencé à couler.

Vous vous souvenez de la technique proposée sur Oldu il y a quelques années, consistant à faire débiter les piles quelques secondes à peine, mais régulièrement. C'est censé éviter les fuites.....mais de toute façon, il n'y a plus rien à faire !

Le sticker "Maxi Promo" semble maintenant vous narguer.
Vous vous retrouvez avec un stock de piles usagées incapables d'alimenter correctement vos torches LED; leur tension avoisine plus 1,2V que celle d'origine, 1,5V.

Il est possible de basculer sur le pack de batteries au plomb qui alimente les ventilateurs-filtres HEPA de renouvellement de l'air, mais ce serait prendre le risque de diminuer leur autonomie. Il est possible de survivre dans le noir, mais sans doute pas longtemps avec 40 mètres cube d'air vicié !

En première intention, vous avez été tenté de relier plusieurs piles AA en série, afin d'augmenter la tension totale.


Ainsi, trois piles 1,2V en série présentent une tension de 3,6V. Vous savez que c'est bien trop pour faire briller une led blanche, ne nécessitant la plupart du temps que 2,6V.
Cela risque de la griller instantanément.

Y a t-il un endroit sur la planète qui produit encore des LEDs ? Vous demandez-vous, reclus au fond de votre bunker.

Ou bien l'entièreté du stock réside dans les fonds de tiroirs et autres boites à bonbons dispersées dans le monde ? Ce dernier cas pourrait placer ces élément parmi les plus intéressants mais difficiles à dégotter à l'avenir, et donc en bonne place pour le troc. En griller une seule pourrait être tout de même dommageable, voire immoral face au monde incertain qui vous attend derrière la trappe blindée.

Vous placez donc une résistance en série afin de faire chuter la tension.



La fiche "Loi d'ohm et LED grillée" a été d'un grand secours !

Ainsi, vous devez faire chuter la tension de 3,6 à 2,6V, soit une différence de 1V. Les Leds consomment environ 25mA. Donc pour calculer la valeur de la résistance permettant de faire chuter un volt (à ses bornes) sous un courant de 25mA vaut, selon la loi d'Ohm :
R = U/I = 1/0,25, soit 40 ohms. La valeur immédiatement au dessus et normalisée est 47ohms (jaune-violet-noir), pile ce qu'il faut. La résistance à peine plus élevée va réduire un petit peu le courant à travers la LED, qui sera à peine en dessous de 25mA. Une valeur inférieure de la série E12 aurait peut être été trop juste, au risque de griller la LED.
Une valeur plus grande limitera l'intensité, donc l'éclat de la LED....mais augmentera l'autonomie !

Quelque chose commence à vous faire friser les neurones :

La résistance consomme elle aussi 25mA sous 1V, donc une puissance P = U x I = 25mW, tandis que la LED consomme environ 65mW (2,6 * 0,025). Donc plus de 28% de l'énergie des piles ne sert strictement à rien...hormis chauffer la résistance !
Si l'on extrapole à la pratique, cela signifie qu'environ un tiers des piles sera gaspillé; au lieu d’éclairer pendant 25 heures, vous auriez pu éclairer sommairement votre abri durant 34 heures !

Un dernier point vient réduire vos espoirs : la tension des piles diminue au fur et à mesure de leur décharge. Dès que la tension du montage descend en dessous de 2,6V, la LED n'éclaire plus. Il faut alors ajouter une pile supplémentaire en série pour faire revenir la tension à une valeur utilisable, tout en ajustant la résistance pour ne pas la griller.

Cela commence à devenir rudement pénible. Si l'une des piles en série a une tension inférieure aux autres, elle sera également un maillon faible en limitant l'énergie disponible. Il faut alors, en plus d'ajuster le nombre de piles et la résistance chutrice, sélectionner des piles ayant la même charge restante....... vous comprenez mieux le conseil que l'on pouvait lire sur les emballages : "Veuillez utiliser des piles de même marque, en veillant à ne pas mélanger piles neuves et usagées"....

En parcourant une fois encore, un titre attire votre attention :

Une fiche, vous rappelant un peu les contes des Mille et une nuits, se démarque des autres : Le voleur de Joules à votre service !

Il y est expliqué qu'au lieu de faire chuter la tension pour alimenter une LED, on va multiplier celle délivrée par une simple pile, pour l'adapter à celle de la LED à alimenter.

Le circuit en question présente entre autres plusieurs avantage :
- il convertit 1,5V en la tension nécessaire à la LED.
- il n'y a pas besoin de régulation puisque le courant traverse la LED dès que la tension à ses bornes est suffisante.
- de ce fait, il est possible d'alimenter quasiment toutes les LEDs : rouges, vertes, bleus, ultra-violettes, qui présentent toutes des tensions d'alimentation différentes.
- un point qui va ravir les plus désespérés de l'approvisionnement énergétique : le joule-thief fonctionnera avec les derniers mAh disponibles dans une pile usée jusqu'à la corne. C'est à dire qu'il fonctionnera jusqu'à une tension de 0,7V pour une pile, bien en dessous des 1V, considérés comme le seuil de "pile morte". C'est en partie cette particularité qui a popularisé son nom de voleur de joule : même dans des piles complètement HS, il est possible de trouver un usage pour des applications peu gourmandes comme l'éclairage LED.


[Enregistrer-sous pour une meilleure visualisation]




La fiche est très formelle, le montage tient presque du miracle tant il est polyvalent. En effet, peu importe la tension d’autoritairement des LEDs, toutes peuvent briller avec le même montage, sans aucune modification !!

Une led verte [2,8V]



Une LED orange [2V]


Une LED orange en série avec une LED rouge (2V + 1,8V = 3,8V)


Une LED UV (3,4V)


Une LED blanche (3,2V)


Une LED en série avec une LED blanche [5,2V]


Plusieurs LEDs blanches de lampe frontale en parallèle [3,2V]


Une LED blanche de puissance [3,2V] d'un torche HS :


Une mesure de consommation stabilisée indique un courant de 43mAh de la pile; la puissance consommée sur la pile étant de 65mW.
On constate que la puissance entrante et sortante sont quasiment identiques ! Donc le rendement de ce montage avoisine 100% !



[J'ai mal découpé la photo, il y a un condensateur en montage RC afin de lisser les pics de consommation. Un multimètre numérique peut sauter de 20 à 60mA sans jamais se stabiliser puisque vous mesurez un courant pulsé].

Ce dernier prototype semble intéressant pour un montage un peu plus "solide" :
En l'absence de support de pile pour format LR20, vous retrouvez deux aimants néodyme. Le circuit étant construit sur bornier :


Si on suppose la pile relativement neuve, ce montage est capable d'assurer environ 350 heures d'éclairage (15000mAh/43mAh).

Vous éteignez à présent les lampes du bunker, consommant allègrement 35Watts, au profit de votre montage de fortune, afin de poursuivre vos lectures pour insomniaques....



============================================================================================

Quelques points complémentaires :

- La plupart des transistors NPN conviennent. Le choix se fait dans la précision si vous commencez à alimenter des batteries de LEDs qui consomment beaucoup. Par exemple, les 2n2222, BC547, BC548, BC549 (archi classiques à 10cts) supportent une puissance de 500mW. C'est bien suffisant pour la plupart des montages joule thief, mais peut être un peu juste pour alimenter une batterie de 15 Leds en parallèle.

- Sans instrument de mesure, on peut tester en touchant le transistor. S'il commence à chauffer après quelques secondes d'usage, il vaut mieux ne pas continuer, vérifier le circuit, et éventuellement choisir un transistor plus puissant.

- La mesure de consommation s'est faite avec un condensateur de 1nF en parallèle à la résistance, car cela a tendance à la faire diminuer. Dans certaines configurations, un autre condensateur aux bornes de la LED peut agir de même.

- Le nombre de spires sur le tore n'est pas critique. Si l'on pousse la théorie au point de la rendre franchement indigeste, il est lié aux caractéristiques du transistor, de la LED, ainsi que du tore. Donc la plus simple manière de fabriquer ce circuit est de tester plusieurs configurations : plus ou moins de spires, différents types de transistors, différentes valeurs de LED (en veillant à ne pas descendre en dessous d'une cinquantaine d'ohms).

- Si la led ne brille que quelques 10e de seconde à la mise en contact, c'est juste le signe que les prises des bobinages sont inversées. Permutez celles de l'une des bobines.

- La partie la plus "difficile" à dénicher dans ce montage est le tore ferrite. Beaucoup s'acharnent à ne conseiller que des modèles particuliers hors de prix.
Il s'avère que, dans le monde réel, quasiment tous les tores fonctionnent.

Sommairement, j'en ai pioché cinq au hasard dans ma boite de la dernière fournée de récup, tous ont fonctionné :

Également :
-Un tore de filtrage de haut parleur d'ordinateur.


- de filtrage des parasites d'un moteur :



- D'une lampe fluocompacte (présence systématique)





Un filtrage d'alimentation de PC.


Montage rapide :


Globalement, on en trouve dans toutes les alimentations à découpage (de PC, d'ordinateurs portables), toutes les cartes mères, les cartes graphiques, les lampes fluo, les filtres, les écrans, etc...

Bons bidouillages à tous !  fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Cyrus_Smith le Mar 5 Aoû 2014 - 18:10

Au risque de répétitions par rapport aux chroniques précédentes: magnifique! clind'oeil

tarsonis a écrit:Vous éteignez à présent les lampes du bunker, consommant allègrement 35Watts, au profit de votre montage de fortune, afin de poursuivre vos lectures pour insomniaques....

La photo est-elle un indice sur le contenu des prochaines fiches: "poste ECG à galène" et "défibrillateur automatique à bobine de Tesla" ? fumeur

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Ash le Mar 5 Aoû 2014 - 19:56

Nickel et fort clair !

Merci bien !

Perso, mon fournisseur de pièces détachées, c'est le vendeur de matériel d'occaze (tv, ordis, etc), si ça peut en inspirer. clind'oeil

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par Wanamingo le Mar 5 Aoû 2014 - 20:49

Yes un nouvel épisode des Chroniques du Bunker de l'apocalypse ! :popcorn: Ma série préférée

Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1213
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse]

Message par tarsonis le Mer 6 Aoû 2014 - 8:28

Merci à tous pour vos retours ! clind'oeil

Cyrus_Smith a écrit:
La photo est-elle un indice sur le contenu des prochaines fiches: "poste ECG à galène" et "défibrillateur automatique à bobine de Tesla" ?
Tu vas rire, mais j'essaye de bidouiller depuis pas mal de temps un ECG avec quelques Darlington; c'est pas trop mal, mais plus on monte en sensibilité, plus il y a de bruit dans les mesures.... Sinon, il est assez simple de fabriquer un détecteur de pouls avec deux diodes IR, et donc de le brancher pour voir si mémé respire toujours; reste à trouver une utilité ici dévil 

Ash a écrit:
Perso, mon fournisseur de pièces détachées, c'est le vendeur de matériel d'occaze (tv, ordis, etc), si ça peut en inspirer.
Est-ce qu'il propose des composants ? Mon ancien fournisseur a préféré ensuite se porter uniquement sur la réparation quand il n'avait plus qu'un énergumène qui venait dépenser 15cts tous les trois mois clind'oeil

Wanamingo a écrit: :popcorn: Ma série préférée
Du coup, est-ce que cela répond à ta problématique ici : [Atelier] Démarrez en électronique clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum