Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

La prospective de A à Z

+2
Bouh-riko
Schtroumpf
6 participants

Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty La prospective de A à Z

Message par Schtroumpf Ven 5 Juin 2009 - 15:43

Bonjour je vous propose un ptit lien pour le topic "documentaire et reportages" du forum "discussions" de la partie "définition des risques"
Alors c'est un documentaire d'Arte sur une prospective des 50 prochaines années. Faut juste supporter le clignement d'yeux d'attali Smile

  • Intro sur la californie
  • Fin  des US en tant qu'hyperpuissance  profit de 11 puissances
  • Place de la chine, l'inde, la corée
  • Dérèglements climatiques et accélération des catastrophes naturelles
  • Mutations démographiques et hypernomadisme
  • Hypersurveillance : RFID et nanotechnologies
  • Hyperempire et crise financière: la mainmise des marchés sur les etats
  • Place de l'islamisme
  • Course à l'armement
  • L'eau: future source de conflit
  • Émeutes alimentaires
  • Autres ressources rares, sources de conflits

Le lien: http://plus7.arte.tv/fr/detailPage/1697660,CmC=2659736,scheduleId=2622158.html

Schtroumpf
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 26/09/2008
Points : 62
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty Re: La prospective de A à Z

Message par Bouh-riko Sam 6 Juin 2009 - 10:07

Le même documentaire, mais sur youtube, pour pouvoir le regarder encore après les 7 jours ou Arte le met a disposition.
une brève histoire de l'avenir

Bouh-riko
Membre

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 34
Date d'inscription : 03/04/2008
Points : 24
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty La prospective de A à Z

Message par KrAvEn Mer 12 Aoû 2009 - 5:03

Bonjour,

Petit topic entièrement dédié à la prospective (utile pour anticiper des changements bénéfiques ou pas).

Les scénarios et prospectives qui ponctuent ce topic n'engagent que leurs auteurs (attention aux possibles interférences idéologiques de chacun (idées politiques, etc.)).

Prospective : « science – discipline qui étudie les mutations du monde moderne et en prévoit les évolutions possibles sur les plans techniques, économiques et sociaux. »


Pour commencer, une synthèse de l'ouvrage « l'avenir autrement », de « Michel Godet *», chez Armand Colin).
* économiste, est professeur au Conservatoire national des arts et métiers, titulaire de la chaire de prospective stratégique et auteur d'ouvrages économiques sur le travail ou l'évolution démographique.

Face aux changements potentiels à venir, il existe 3 attitudes possibles :


  • Passive : subir le changement.
  • Réactive : attendre que le changement est lieu pour réagir.
  • Prospective : se préparer à un changement anticipé et agir pour provoquer un changement souhaité.
L'humain n'est pas seulement un être rationnel (réflexion), mais aussi un être affectif et instinctif (pulsions). La rationalité est donc « parasité » par l'affectivité et l'irrationalité. Ne pas tenir compte de ce fait c'est risquer de s'enfermer dans le dogmatisme : vision du monde à travers une grille contingente.

2 facteurs principaux rendent l'anticipation nécessaire dans nos sociétés modernes :


  • 1). l'accélération des changements technologiques, économiques et sociaux.
  • 2). les facteurs d'inertie liés aux structures et aux comportements.
3 attitudes possibles face à l'avenir :

  • L'autruche : (passivité) refuser de voir la réalité, jusqu'à ce que les changements s'imposent d'eux-mêmes à la raison.
  • Le pompier : (réactivité) attendre d'être cerné par les flammes pour réagir et combattre le feu.
  • La vigie : (préactive et proactive) anticiper les risques et les opportunités qui s'annoncent, afin d'agir en conséquence.



3 recommandations :


  • Se poser les bonnes questions et se méfier des idées reçues/certitudes (s'interroger sur le bienfondé des questions, afin d'éviter de devoir répondre, par de mauvaises réponses, à de fausses questions. Cibler un problème particulier peut permettre d'en cacher d'autres (dérangeants)). Suivre la mode est un moyen de s'intégrer au groupe et la conformité au groupe influence vos convictions.
  • Décoder les informations à la lumière des jeux de pouvoir : l'info n'est pas neutre et participe à un jeu de pouvoir. Ce qui est caché est parfois plus important que ce qui est montré (chiffres, commentaires, sondages, etc. visent à embrouiller). Toute relation à l'autre est une stratégie et comporte une composante de pouvoir. Communiquer c'est se dévoiler et s'exposer.
  • Questionner la finalité des pouvoirs médiatiques et politiques : l'intérêt général devient, souvent, celui qui coïncide avec celui de la technocratie.
Différents courants de prospective :

  • Le courant post-industriel : naviguant entre optimisme et pessimisme.
  • Le courant néo-malthusien : la croissance exponentielle est limitée par les ressources et la démographie ; la régulation fait défaut.
  • Les cycles longs et les crises : suites d'expansions et de récessions... il faut faire face à toute éventualité.
  • Bifurcations et chaos déterministe : risque liés à l'effet papillon (incertitude sur la mesure des risques et de leur solutions).
Les courants de la stratégie :

  • Le courant heuristique : du bon sens au simplisme. La réflexion ne doit pas paralyser l'action. Il faut procéder par essais et par erreurs, développer ce qui fonctionne et laisser tomber le reste. Une réflexion solide préalable, pertinente et cohérente, renforce l'efficacité de la réaction face aux évènements.
  • Le courant rationaliste : du succès aux abus, en attendant le regain (segmentation stratégique, analyse de portefeuilles, choix multi-critères, etc.)
Pour y voir plus clair et se poser les bonnes questions, il ne faut pas hésiter à penser à contre courant (cela déplait). La majorité est un refuge confortable, car elle impose aux minorités de devoir s'expliquer (les idées marginales, dissidentes, nouvelles, etc., doivent être démontrées, explicitées, débattues, justifiées, etc., sans cesse ; mais il n'en va pas de même pour les idées installées).

Le rôle de la presse est d'être un porte voix, un miroir de la société, un relais entre gouvernants et gouvernés et un contre pouvoir (devoir d'investigation).

Les politiques se servent des médias pour faire leur pub et les médias des politiques pour ancrer, dans la population, leur statut de porte parole.


La saga des 3 mirages :

  • De l'énergie à la technologie : certains besoins sont artificiels et peuvent être laissés de côté ; d'autres sont fondamentaux, mais non satisfaits (sécurité, contacts humains, espace, calme...)
  • L'éducation, ou la maladie du diplôme : privilégier le professionnalisme et la formation continue et non pas l'illusion méritocratique (l'ascension sociale est, de toute manière, bloqué par ceux qui sont en haut de l'échelle et qui ne veulent pas risquer de la descendre).
  • La sélection par les maths : critère dominant de sélection dans quasiment tous les domaines (favorisant les garçons) éclipsant tous les autres domaines (pluralisme).

4 types de structures familles : nucléaire égalitaire, nucléaire absolue, autoritaire et communautaire.

Un régime fort (autoritaire) aura plus de facilités à s'implanter dans les régions à structure familiale autoritaire ; si l'idéologie des régimes y est égalitaire, la famille communautaire constituera le terrain de leur développement (voir l'exemple de l'ex URSS).

« Nous devons guider nos actions présentes de telle façon que notre avenir ne soit pas compromis de manière irréversible. »

L'avenir ne peut pas être envisagé comme une continuité prédéterminée du passé ; il est multiple et indéterminé.

« Un système n'est pas une réalité, mais un moyen de la regarder. »


A l'aube du XXIème siècle : tendances probables, incertitudes majeures et ruptures possibles.

Tendances probables :


  • Déséquilibres démographiques et flux migratoire sud-nord.
  • Menaces environnementales.
  • Décor international déréglé et turbulent.
  • Croissance lente et irrégulière.
  • Nouveaux renchérissements énergétiques.
  • Nouvelles technologies.
  • Déréglementation et nouvelles réglementations internationales.
  • Compétition économique mondiale.
  • Chute des emplois industriels et montée des services.
  • Crise de l'état protecteur.
  • Nouvelles formes d'exclusion.


« La croissance passée a déposée des bombes à retardement sous nos pieds. »

Dans « l'économie barbare » de « Philippe St Marc **», chez « Frison Roche. »

** énarque et Conseiller à la Cour des Comptes.

4 « scénarios pour un effondrement de l'Occident :


  1. La violence – l'ordre public s'effondre car il est cassé par la révolte intérieure et extérieure (pays de l'est et du sud).
  2. L'anarchie – l'économie s'effondre. Dislocation du système par désagrégation de son économie, propageant une immense anarchie dans l'ensemble de l'armature de production, d'échange et d'organisation urbaine (montée du chômage urbain, fragilité croissante de l'économie et désagrégation du système bancaire (faillites en chaine), développement de l'économie clandestine et d'auto subsistance).
  3. L'apathie par tranquilisation chimique – les hommes s'effondrent ; la révolte n'est pas brisée, elle est anesthésiée (goulag chimique).
  4. La combinaison des trois scénarios précédents.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11511
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 11064
Réputation : 136

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty Re: La prospective de A à Z

Message par KrAvEn Mer 12 Aoû 2009 - 16:54

A suivre : un résumé de l'ouvrage « 2100 - récit du prochain siècle », sous la direction de « Thierry Gaudin. » ***(site web de l'auteur - Foresight 2100).
***docteur en Sciences de l'information et de la communication (Université de Paris X Nanterre, 2008). Il est un expert international (OCDE, Commission Européenne, Banque Mondiale) en politique d'innovation d'une part et en prospective d'autre part.

L'ouvrage offre une vision très optimiste (à long terme) de l'évolution du monde, pour ne pas dire scientiste ; mais bon, des éléments intéressants s'en dégagent... je vous laisserais juger clind'oeil



2100 récit du prochain siècle

Imaginer l'avenir du monde pour les cent prochaines années, une tâche impossible ? La plupart des chercheurs estiment qu'au-delà de vingt ans " on ne peut rien dire ".
Or, même si l'on manque de certitudes absolues, les signes du futur sont déjà là. Et il est dans la nature de l'homme de rêver son avenir. Telle est la formidable ambition de Thierry Gaudin et de son équipe, proposer un récit du prochain siècle. Pendant les trente prochaines années, on assiste à une lente et générale dégradation, où les riches tirent leur épingle du jeu et les exclus deviennent des sauvages urbains.
La température augmente, les océans submergent les plaines côtières, le climat se détériore, les pollutions traversent les frontières. Les armes prolifèrent et se miniaturisent. Les pouvoirs mafieux montent en puissance. Puis, la société réagit par des programmes massifs d'enseignement, d'urbanisme et de reforestation. On construit des cités marines, on aménage l'Himalaya, la Sibérie et le Nord canadien, réchauffés par l'effet de serre.
On crée une monnaie mondiale. Enfin vient une époque de libération. Le vingt et unième siècle se présente alors comme le siècle de la femme. On surmonte les interdits religieux. La planète est transformée en jardin. Et, par-dessus tout, l'homme retrouve le chemin de la sensibilité. Cette fantastique réflexion, unique au monde, est le fruit de la consultation de plusieurs centaines de chercheurs de tous les horizons et de toutes les disciplines.
C'est une invitation à un éblouissant voyage dans notre futur et celui de nos enfants.

Petit avant goût (pour patienter) clind'oeil :


La prospective de A à Z  Logo21002100.orgLa prospective de A à Z  Ph_boutontop
Tableau de synthèse

Dates1900-19401940-19801980-20202020-20602060-2100
Populationde 1,6 à 2,4 Milliardsde 2,4 à 5 Milliardsde 5 à 8 Milliardsde 8 à 8,5 Milliardsde 8,5 à 7 Milliards
Ambiance généraleSociété de ProductionSociété de ConsommationSociété du SpectacleSociété de l'EducationSociété de Création
PopulationDomination européenne sur un monde coloniséCroissance démographique du "Sud", ralentissement du "Nord"Migrations Sud-Nord, montée en puissance des ex colonisésLa contraception gagne le Sud, inversion de la pyramide des âgesVieillissement, diminution, choix génétiques.
SantéDébuts de la vaccination de masseAntibiotiques, Diminution de la mortalité infantile des pays pauvresMaladies moléculaires : cancer, cardio-vasculaire, SIDAAutomédication et prévention ; maladies mentalesBiotechnologie : organes biocompatibles (branchies), réincarnation artificielle
UrbanisationRéseau des capitales des pays riches, Villes lumièreCroissances urbaines autour des industries de masseMégalopoles. La moitié de l'espèce humaine est urbanisée, bidonvillesDébut de la délocalisation : villes moyennes, cités marines, technopolesPopulation en migration détachée d'un territoire particulier, villes défis, villes vertes, biosphères
TransportsChemins de fer, voies d'eauAutomobile, aviationTGV, métros, navigation de plaisance, débuts du véhicule électrique ou hybrideHabitat transportable par dirigeable, travail autonome nomadeTourisme dans des planètes creuses artificielles, sortie du système solaire
Environnement, AgricultureMarchés locaux traditionnelsIndustrialisation, surproduction dans les pays riches, exode ruralDébut du reboisement, diversification qualitative, petits produits à la fermeReconquête de la terre, aménagements touristiquesPolice écologique mondiale Le jardin planétaire, océans compris
Commerce, IndustrieTaylorisme, petit commerceIndustrie de main d'oeuvre, délocalisation et automatisationTertiarisation, petites entreprises de pointe, hypermarchésIndustries culturelles, ludiques éducatives, design, télé-achatEssor des bio-industries, êtres vivants artificiels
Energie, matières premièresCharbon, mines de ferPétrole, électrification des pays richesEconomies d'énergie, débuts de l'hydrogèneTout électrique mondial, diversité des sources, solaireExploitation de la lune et des astéroïdes pour construire dans et pour l'Espace
CommunicationRadio populaire, téléphone limité aux notablesTélévision mondiale, téléphone professionnelFax, téléphone portable mondialisé, mémoires laser, internet, visiophoneBases de connaissances mondiales : technologie, tourisme, éducation.. multimédia portatif, virtuel.Télépathie artificielle, concrétisation des rêves, communication thérapeutique
FinanceEtalon or, crise de 1929Etalon dollar, concentration des banquesSystème tripolaire, Dollar, Yen, EuroInterconnexion, Monnaie mondiale, Ethno-banque (type Grameen)Système "hanséatique", monnaies privées généralisées
ConflitsDeux guerres "mondiales" entre états-nations, aviation et blindésGuerre froide entre les deux "blocs", dissuasion nucléaireConflits tribaux et religieux, terrorisme et médiatisation, montée des pouvoirs maffieuxLuttes d'influence pour le contrôle des psychismes ; virus informatiquesConflits autour de la gestion de l'oubli, batailles entre êtres quasi-vivants artificiels
EducationEducation Enseignement laïque de base : Europe, USA, JaponMontée en puissance des universités, institutionnalisation de la RechercheDésarroi et concurrence des médias, déficit du savoir pratiqueEnergique reprise en main, enseignement secondaire pour tous. Règne des univers virtuelsEducation ludique visant le développement personnel, l'éthique et la maîtrise des techniques de survie
Spiritualité et religionsChristianisme des colonisateursScientisme dominant, montée de l'IslamOpposition : intégrismes/ nouvelle spiritualitéLes sciences cognitives : rationalisation de l'irrationnelLes trois connaissances : rationalité, transe, créativité
CultureMondialisation de la culture européenneMusique populaire, domination anglophoneRegain des cultures locales, vidéo populaire, jeux électroniquesTraduction transculturelle standardiséeCréation artistique dans les univers virtuels d'être intermédiaires quasi-vivants

Un scénario du 21ème siècle

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11511
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 11064
Réputation : 136

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty Re: La prospective de A à Z

Message par KrAvEn Mar 18 Aoû 2009 - 12:00

Bonjour,

Petit condensé du hors série de science & vie junior n°1 (« le XXIième siècle » ; édité en juillet 1990) et du numéro hors série de science & vie n° 172 (« la vie quotidienne en 2014 » (2014 c'est dans 5 ans et le bouquin a été édité en septembre 1990)).

Pour commencer, une série d'articles, proposés par le site slate.fr, sur l'avenir des USA :

La fin de l'Amérique: les quatre scénarios des futurologues
Citation:
Effondrement du pays, rupture à l'amiable entre Etats, gouvernance mondiale et invasion militaire.
Le thème porteur de la disparition des Etats-Unis
Citation:
Rome s'est effondrée, les Aztèques ont été vaincus, l'Empire britannique s'est évanoui, et l'Union soviétique a implosé. L'Amérique disparaîtra. Oui, mais comment?
La fin de l'Amérique: cauchemar climatique
Citation:
Sécheresses, incendies et villes englouties pourraient ruiner le pays.
La fin de l'Amérique: une nouvelle guerre de Sécession?
La disparition pour des raisons sociales, politiques ou économiques d'un intérêt national fédérateur conduirait les Etats-Unis d'Amérique à se fragmenter.
La fin de l'Amérique: le totalitarisme en cinq leçons
Cinquième volet de la série sur la Fin de l'Amérique. Les Etats-Unis peuvent-ils tomber entre les mains d'un dictateur?
Les Mormons sauveront-ils l'Amérique de l'oubli?
Sixième volet de la série sur la Fin de l'Amérique. La religion mormone pourrait jouer le rôle de l'Eglise catholique après l'effondrement de Rome.
Mêmes avertissements que d'accoutumé : ces prospectives sont extrêmement optimistes et teintées d'idéologie (scientisme : « la science résoudra tous nos problèmes », « rien n'arrête le progrès », « la technologie nous sauvera », « la modernité est notre destinée », « s'opposer à la marche du progrès c'est s'opposer à la civilisation », « croissance infinie », « énergies inépuisables », « expansion du mode de vie occidental à l'ensemble du globe », « économisme mondialisé », etc.)

Perso, je ne prendrais pas parti ; je vous suggère juste de rester vigilants quand à ce que les scientifiques et journalistes écrivent et disent. Je vous livre les infos brutes.

Parmi toutes les prospectives béates et exagérément scientistes, se trouvent quelques infos d'intérêt. Enfin, il est, je trouve, assez instructif d'observer comment nos contemporains voient l'avenir (cela nous éclair sur notre présent et sur les espérances populaires) ; quasiment toutes les prospectives à moyen et long terme se sont lamentablement plantées.

A noter que science & vie junior » et science & vie » sont des magasines particulièrement sérieux, mais scientistes (envisagent la science comme une idéologie ; exemple : la manière dont ces 2 magasines présentent le futur (à l'indicatif et non au conditionnel).... « l'homme vivra sur Mars », « on ira coloniser d'autres systèmes solaires », on vivra 250 ans », etc. Cette manière d'affirmer que l'avenir sera tel que imaginé aujourd'hui est un acte de foi (idéologique) et non une démarche scientifique, objective et neutre. Le film « 2001, l'odyssée de l'espace » est un bon exemple de cette démarche : l'an 2001 vu par le film (et imaginé par les plus grands experts de l'époque), n'a pas grand chose à voir avec l'an 2001 réel).

Fermez les yeux et faites de beaux rêves (je passe rapidement sur les thèmes les plus science fictionnels).


« le XXIième siècle » :

Mode science fiction délirante on ! (coloniser des planètes, les terraformer, détourner des comètes, etc., cela reste, à l'heure actuelle (et pour très longtemps, voir à jamais), de la science fiction).

2019 GW Bush l'a promis : l'homme marchera sur Mars. Ensuite le processus de colonisation sera enclenché : « d'ici la fin du XXVème siècle le système solaire sera complètement urbanisé. »

Vénus et Mars seront terraformées. Un astéroïde balancé en orbite autour de mars modifierait son inclinaison et pourvoirait la planète d'un printemps éternel.

La lune sera munie d'une atmosphère ténue (1 bar), arrachée à la croute lunaire par une comète détournée ; des villes et des exploitations minières s'y développeront. Il y a beaucoup d'oxygène (le futur pétrole) sur la lune, ainsi que de l'aluminium et du titane.

Les satellites de Jupiter : Io deviendrait une mine de soufre et Callisto et Ganymède, arrachées à l'attraction de leur planète et amenées en banlieue terrestre ou martienne, serviraient de citernes d'eau géantes.

Phœbé serait arraché à la gravitation de Saturne et deviendrait une mine de gaz pour terraformer les autres planètes.

Uranus et Neptune seraient capturés (par un jeu de gravitation) et amenés près du soleil pour faire évaporer leur atmosphère, et, ainsi libérer leur noyau rocheux et, donc, en faire de nouvelles terres habitables (une fois le noyau refroidit... au bout de plusieurs millions d'années).

La ceinture d'astéroïdes (entre Mars et Jupiter) deviendrait une mine de fer, nickel, silice, eau, azote, etc.

2045 ou 2060, Daedalus, vaisseau non habité, partira pour l'étoile de Barnard (durée du voyage : 100 ans).

XXIIIème siècle : premiers vols habités, direction alpha du centaure.


Villes verticales (aériennes ou souterraines) :

- Aéropolis : 2001 mètres de haut et population active 300 000 âmes, dont 140 000 résidents permanents.

La prospective de A à Z  Aeropolis2001obayashi

- Alice city : centre d'affaire et de commerce souterrain.

- Le concept Anglade : réseau de tunnels de 15 kms, sur 3 niveaux, concentrant l'ensemble du tissu industriel de Tokyo.

Mode science fiction délirante off ! (fini de rire).


Si la déforestation se poursuit au rythme actuel, il ne restera plus aucune forêt tropicale en 2040.

A savoir que l'Amazonie, par exemple, renferme 2 tiers des espèces vivantes et un cinquième des eaux douces mondiales.

Les ressources de l'antarctique (difficilement exploitables) sont, de plus en plus, convoitées par les puissances : or, argent, nickel, cuivre, platine, cobalt, pétrole, charbon (plus gros gisements mondiaux), etc. L'eau douce (70% de l'eau douce mondiale) demeure la seule ressource vraiment exploitable.

L'aquaculture (algues, poissons, etc.) va jouer un rôle clef dans l'alimentation du futur. Du fait de la démographie et de l'agriculture, l'eau douce va devenir un luxe et la dessalinisation de l'eau de mer va se généraliser. Les fonds marins profonds regorgent de nodules polymétalliques (manganèse, fer, cuivre, nickel, cobalt, etc.), tandis que les plateaux continentaux et les zones littorales concentrent pierres précieuses, charbon, phosphates, pétrole, etc.

La pharmacopée marine, qui n'en est qu'à ses balbutiements, se révèle très prometteuse.

La génétique permettra de débusquer les gènes responsables des maladies héréditaires et des prédispositions au cancer, à l'hypertension, aux allergies, etc., et permettra donc de les soigner, voir de les éviter en corrigeant les chromosomes.

L'origine du caractère, l'évolution de l'embryon, la programmation du vieillissement, etc;, seront élucidés.

Énergie : les réacteurs à fusion thermonucléaire, au deutérium et au tritium, éviteraient tout risque d'emballement et produiraient des déchets radioactifs de durée de vie de dizaines d'années (au lieu de milliers). Le deutérium est abondant dans l'eau de mer et le tritium en quantité très limitée.

Démographie :

Certitudes : la croissance de la pop mondiale a ralenti, toutefois la pop continuera à augmenter au court de ce siècle. La pop vieilli ; les + le 65 seraient 1,2 milliards en 2025 et 2,4 milliards en 2100. Les pop des pays du tiers monde vont dominer ; l'Afrique représentera 20 % de la pop mondiale en 2025 (220 millions d'bab en 1969, 600 millions aujourd'hui et un milliard au court de ce siècle (toutefois certaines maladies (sida, paludisme, etc.) pourraient changer la donne). L'occident est amené à voir la part de sa pop diminuer ; sur 3,2 milliards de naissances d'ici 2025, seulement 200 millions verrons le jour dans les pays industriels et 3 milliards (95%) dans les pays pauvres. De forte pressions migratoires vers les pays riches en résulteront ; pressions limités par les capacités d'absorption des pays hôtes (= risques de conflits). Cet accroissement des pop du tiers monde se traduira par de forte pression environnementales (pollutions, urbanisation anarchique, exploitation des ressources naturelles, etc.) En 2020, la pop citadine sera 6 fois supérieure à celle de 1950 (attention au manque d'eau potable, aux contaminations, etc.) ; elle est de 50 % aujourd'hui et serait de 61 % en 2025.

Afrique et proche orient sont les zones géographiques qui compteront le plus dans l'augmentation de la pop mondiale au court du siècle ; l'Asie et l'Amérique du sud faisant du sur place, tandis que l'Europe vieillira massivement (tandis que la courbe des naissance dégringole).

Nourrir l'humanité : entre les années 60 et 80, la production agricole a augmentée de 2,4 %/an ; depuis (sauf en Europe) la prod chute, consécutivement à l'épuisement des sols, à l'augmentation de la salinité des terres, etc. 1/3 des surfaces cultivées sont menacées d'érosion (par la mer, le vent, la toxicité chimique, l'exploitation minière, etc.)

Le risque sanitaire : les maladies tropicales (bilharziose, paludisme, filariose, leishmaniose, etc.) infectent 500 millions de personnes/an, principalement dans le tiers monde ; toutefois, tourisme oblige, elles traversent les frontières. La salpêtrière (paris) traitait environ 10 cas dans les années 70 et 300 en 1989.


« la vie quotidienne en 2014 » :

1990 – 2015 : extension de la révolution électronique et informatique (généralisation des puces dans les appareils divers). Diversification extrême des produits et adaptation aux profils divers des usagers (personnalisation). La chimie envahie les domaines du bâtiment, de la nourriture et (avec la biologie) la pharmacopée. Démultiplication des sources d'information et des moyens d'y accéder. Les cédérom deviennent la technologie majeur de support de l'info. Généralisation de l'usage des terminaux multimédias après 2015. Montée du travail à domicile (télé travail). Ordinateurs et téléphones portables vont révolutionner les échanges et constituer le changement le plus spectaculaire.


Électronique : l'ordinateur sera partout et nul part (dans le lave linge, les cuisinières, les réfrigérateurs, etc., « intelligents »).

Matériaux de construction sur mesure : matériaux issues des technologies moléculaires et chimiques (pré fabriqués et assemblage partiellement robotisé). Banalisation du PVC (fenêtres, etc.) Conception informatisée des architectures. Toutefois, la majorité du bâtit actuel restera en place et nécessitera réhabilitation. Apparition et développement de la domotique (maison « intelligente »). Développement des cloisons mobiles et translucides, réseaux d'info et d'électricité par câbles, intégrés dans des planchers techniques, etc.

Habiter : espaces d'habitation reconfigurables. Développement du télé achat, du réapprovisionnement automatique, de la restauration par livraison rapide (gérées, dans les communs, par un système automatisé de réception et d'orientation des marchandises (faisant, aussi, office de système de tris des déchets). Développement des ponds habités et des habitats marins.

Se déplacer : plus vite, plus souvent, plus sûrement.

Les voitures seraient truffées d'électronique, de systèmes d'information et d'assistance à la conduite ; intelligentes, diagnostiquant leurs propres pannes ou maintenances, auraient accès à des données sur leur environnement (renseignements routiers, pubs, etc.) via la radio et un guidage dynamique (gps), bénéficieraient d'un copilote électronique, interagiraient avec l'environnement physique (verglas, pluie, etc.), surveilleraient la vigilance du conducteur (endormissement) et pourraient circuler en convois (file indienne avec gestion des distance, de la vitesse, etc.). La voiture de 2015 serait propre : amélioration des moteurs, grâce à l'informatique ; utilisation de l'injection électronique, etc. La voiture mixte (électrique et essence) se développerait. Développent du train (tgv, tout confort et intelligents, roulant à 350 km/h), en concurrence avec l'avion sur les courtes distances ; l'aviation garderait la primeur sur les longues distances. Des super tunnels perceraient les alpes et les Pyrénées pour permettre au rail de rallier toute l'Europe et la Russie et constituer un grand maillage continental. Le transport aérien se développerait et reposerait de plus en plus sur le tourisme (50 % en 1990 et 80 % en 2015) ; il serait principalement constitué de gros porteurs, assez proche, physiquement de ceux de 1990, mais technologiquement plus modernes (alliages de synthèse, électronique, etc.). Il y aurait 1 milliard de passagers/an en 2010. Les super soniques, eux (200 passagers à 2400 km/h) ne s'imposeraient pas dans l'immédiat (trop cher, trop polluant, trop gourmand).


Sur les USA :

La fin de l’American Dream et l’imagination un peu courte
Il y a, depuis quelques mois, sur les réseaux officiels américanistes d’information, un sujet particulièrement délicat qui commence à être abordé avec réticence et hostilité, alors qu’il était jusqu’alors implicitement off-limits et tout simplement ignoré. (L’auto-censure de l’information marche bien, y compris comme révélateur: lorsqu’elle commence à le céder sur un point précis, c’est qu’il existe une inquiétude diffuse à cet égard.) Le sujet est la dislocation des Etats-Unis, ou “la fin des USA”. Un des acteurs favoris de ce sujet, c’est le russe Igor Panarine, ex-analyste du FSB (ex-KGB), passé très officiellement dans une fonction que chapeaute le ministère russe des affaires étrangères.

… Et l’“option” de l’éclatement
Décidément, oui, la prévision sur la crise systémique finale des USA, avec options diverses sous l’étiquette “That’s the End”, est une pratique intensive par les temps qui courent. Qui s’en étonnera? Après la Grande Révolte de 2012, voici l’éclatement des USA, avec la précision qu’il se fera en six parties d’importances inégales. La prévision vient d’un professeur russe de l’académie diplomatique du ministère russe des affaires étrangères, elle apparaît dans une interview de la Pravda, dont l’essentiel nous est restitué par Bloomberg.News le 24 novembre

2025? Nous y sommes…
Klare commence en citant le rapport du National Intelligence Council (NIC), dont nous parlions nous-mêmes le 21 novembre 2008, qui prévoyait une réduction radicale de l’influence US pour 2025, c’est-à-dire la fin de l’hégémonie – pour nous dire: 2025, c’est aujourd’hui! «But the economic crisis and attendant events have radically upset that timetable. As a result of the mammoth economic losses suffered by the United States over the past year and China's stunning economic recovery, the global power shift the report predicted has accelerated. For all practical purposes, 2025 is here already. Many of the broad, down-the-road predictions made in Global Trends 2025 have, in fact, already come to pass….»
La question centrale devient alors, aujourd’hui de savoir si, et si oui dans combien de temps, la situation présente (“la puissance des USA s’effondre”) risque-t-elle de se transformer en cette situation hypothétique mais selon nous inéluctable (“les USA s’effondrent”). Notre première réponse est que, désormais, le “quand” a complètement supplanté le “si”, désormais passé du stade de la question au stade de l’affirmation; notre seconde réponse est que le “quand” risque de concerner un délai très rapide, en fonction de la rapidité des événements et des pressions d’une communication qui continue à farder la réalité au profit du virtualisme en accentuant ainsi tension et pression. Notre constat est que les conséquences sur les relations internationales et, surtout, sur la perception psychologique du poids et de la légitimité du système de l’américanisme dans ces relations, avec sa mise en cause radicale, seront considérables, très rapides et bouleversantes. C’est notre thèse sur les effets de la disparition dans notre psychologie collective du mythe de l’American Dream.
Des USA aux DSA, l'hypothèse finale
Le titre de “Disunited States (of America)” renvoie contradictoirement au United States of America officiel et nous fixe sur le propos. Il s’agit, pour la période en cours, d’une des premières réflexions d’un commentateur de ce calibre, sur l’hypothèse, non pas seulement accidentelle et de crise (outre que l’hypothèse “accidentelle et de crise” est prise en compte), mais mûrement pesée de la perspective d’un éclatement des USA. La conclusion, amenée par un raisonnement modéré et rationnel, est d’une façon surprenante très radicale. Elle se résume à ceci: “éventuellement, pourquoi pas? Les Américains devraient y songer de crainte ou avant d’y être obligés…”
As if Things Weren't Bad Enough, Russian Professor Predicts End of U.S. - Source : The Wall Street Journal.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11511
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 11064
Réputation : 136

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty Re: La prospective de A à Z

Message par Catharing Ven 25 Juin 2021 - 14:40

Salut,

5 futurs de 2040 sont attendus d’ici 2030
https://www.journaldeleconomie.fr/5-futurs-de-2040-sont-attendus-d-ici-2030_a10112.html

La période Covid-19 aura accéléré le saut du numérique comme le télétravail et la télémédecine, l’affirmation des démocratures et des extrémismes, le décrochage de l’Union européenne vis-à-vis des États-Unis et de la Chine, l’éclatement des sociétés avec des pauvres plus pauvres et des riches plus riches, et l’économie circulaire notamment en France ! Mais des futurs attendus pour les années 2050, voire 2040 prendront forme d’ici la fin des années 20.
En voici 5


La décroissance face à l’économiance
Incontestablement, les bouleversements climatiques s’accélèrent et marquent les années 20. L’Homme qui veut tout dominer et tout organiser est dépassé par la machine infernale du dérèglement environnemental entre les zones où les références de températures sont à +2°/+3°, voire +6° au nord du 60e parallèle nord. Dès lors, le débat est caricaturalement partagé entre les partisans de la décroissance favorables à la baisse d’activité de l’Homme, et ceux de l’économiance favorables à un équilibre et l’Homme et de la Terre.

Les partisans de la décroissance sont convaincus que l’Homme ne doit plus produire de carbone notamment par ses déplacements, ses constructions et son alimentation (voir plus loin). De nombreuses villes vont accélérer la limitation des déplacements motorisés individuels, voire les interdire. Le principe est « sauver la Terre pour sauver l’Homme ». La considération sociale est secondaire.

L’économiance a pour principe de « sauver l’Homme et les hommes pour sauver la Terre ». En d’autres termes, l’Homme est en évolution permanente, en recherche de ce qu’il considère comme une amélioration de sa vie individuelle et sociale, une entropie anthropique ! Le terme « économiance » se réfère à l’équilibre technologique et social au travers d’un système économique conciliant l’Homme et la Terre. Dans cette décennie, il s’agira de baisser la production de carbone en conciliant un nouvel équilibre social.

Les débats plutôt violents entre partisans de la décroissance et partisans de l’économiance couvrent la décennie 20 entre les États et à l’intérieur des États.

Le saut 5G et 2 nanomètres
Le coup d’envoi de l’étude de la 6G a été donné symboliquement le 1er janvier 2021 pour mise en place en 2030. Ce qui implique que rien ne s’oppose à sa mise en service plus tôt. Par ailleurs, la pénurie actuelle de semi-conducteurs notamment fabriqués par le Taïwanais TSMC sous la menace politique de la Chine conduit à multiplier les usines de productions de semi-conducteurs aux États-Unis comme en Europe pour gagner en autonomie, ce qui va stimuler la concurrence sur le marché.
......
L’agriculture et l’alimentation raisonnables
Bien que l’agriculture soit l’une des industries lourdes les plus modernes, les confrontations violentes avec les écologistes, les antispécistes, les survivalistes, etc. conduisent à la disparition de paysans par suicides ou arrêt d’exploitations, tout au moins en France. Une agriculture écologiste, antispéciste et survivaliste manquera de terre, d’eau et de bras pour nourrir 67 millions de Français. L’effet pervers de ces confrontations sera de favoriser une industrie agricole robotisée.

Quant à l’alimentation sur ces bases, la multiplication des compléments alimentaires et la recherche de protéines de substitution comme les insectes (avant de s’interroger sur le bien-être animal des insectes) témoignent du besoin de trouver son équilibre qu’une alimentation variée, traditionnelle et sans excès aurait produit.
......
Un monde de vieux
On savait que vers 2045/2050 le monde atteindrait son maximum de 10 milliards d’habitants. Car le monde vieillit depuis plusieurs décennies. La crise de la Covid-19 accélère ce vieillissement.

D’une part par elle-même en diminuant brutalement les naissances dans de nombreux pays et comme les naissances sont de nos jours très calculées, le report de conception pour des femmes se rapprochant de la quarantaine après un premier ou deuxième enfant, signifie souvent un abandon du projet de grossesse.

D’autre part, cette crise a mis à jour un monde qui peut être considéré comme dangereux pour la santé, difficile pour l’emploi, pessimiste pour l’environnement. Alors que de nombreux parents potentiels doutaient de leur envie de mettre au monde un enfant, ces longues périodes de confinements multiples ont plus mis en avant la délicatesse d’élever des enfants plutôt que le bonheur qu’ils leur apportent.
.....
La remontada de l’Europe

Avec le temps de la Covid-19, l’Europe décroche sur ses concurrents. L’Asie de l’Est a finalement été peu touchée par la pandémie. Les États-Unis connaissent un dynamisme certain depuis le début 2021. L’Europe a été trop hésitante face à la vaccination, et connait depuis le début 2020 une succession de confinements qui ont ralenti son économie. Mais surtout, elle a perdu des parts de marché et le PIB par habitant diminue de manière significative. Et elle est quasi absente des licornes mondiales dominées par les États-Unis et la Chine.

En clair : l’Union européenne a pris une grande claque pendant cette crise.
....

________________________________________________________
“La femme est assez proche de l'homme, comme l'épagneul breton. A ce détail près qu'il ne manque à l'épagneul breton que la parole alors qu'il ne manque à certaines femmes que de se taire.” ...Desproges.
"Les gens apprécient le faux cul : ils se reconnaissent en lui, et ça fait tellement de bien quand on surprend quelqu'un le pantalon baissé et que ce n'est pas vous." Stephen King
Catharing
Catharing
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 8008
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 9100
Réputation : 112

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

KrAvEn aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty Re: La prospective de A à Z

Message par Lab2 Lun 28 Juin 2021 - 14:18

"
Bien que l’agriculture soit l’une des industries lourdes les plus modernes, les confrontations violentes avec les écologistes, les antispécistes, les survivalistes, etc. conduisent à la disparition de paysans par suicides ou arrêt d’exploitations, tout au moins en France. Une agriculture écologiste, antispéciste et survivaliste manquera de terre, d’eau et de bras pour nourrir 67 millions de Français. L’effet pervers de ces confrontations sera de favoriser une industrie agricole robotisée.
"
Salopards de vegan...
Accuser de provoquer suicides et arrêts d'exploitation...
Rien à voir avec des politiques agricoles qui obligent à gérer des terres non comme des terres en fonction de leurs capacités, mais comme des unités de production pouvant varier du tout au tout en fonction des marchés. Avec un tel dumping que le recours à des pratiques non-durables (voir l'érosion, les pertes de fertilité, de capacité de rétention d'eau etc etc etc) est-était une nécessité économique. Qu'on saigne les campagnes, en terme de services avec un isolement et des perspectives folles. Qu'on oblige à bosser des surfaces de plus en plus grandes pour résister économiquement. Qu'on paye une misère la bouffe et les services rendus. Qu'on a de telles exigences qu'on ne peux se passer de certaines pratiques, intrants tout payant encore moins voir pas les produits "non conformes". Qu'on à concentrer la distribution. Le vieillissement de la population agricole active et le désintérêt pour cette activité exigeante sans compter le billet d'entrée. Qu'on accumule des épisodes météo difficile qui sont amplifiés par des pratiques peu-durables agronomiquement. Etc etc etc...

  Rolling Eyes

Lab2
Membre

Masculin Nombre de messages : 162
Date d'inscription : 09/10/2018
Points : 171
Réputation : 5

victor81 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

La prospective de A à Z  Empty Re: La prospective de A à Z

Message par Philippe-du-75013 Lun 28 Juin 2021 - 15:12

Sujet de réflexion pour les plus âgés comment à 20 ans dans les années 70  imaginiez vous l'avenir ? Remarque: à 20 ans dans les années 70 la formation professionnelle  était terminée sans études supérieures pour 80 % de la population, les filles avaient même démarré leur carrière avec un perspective claire de ce qu'on croyait qu'elle allait être, les garçons eux devaient attendre pour ça la fin du service militaire.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)

"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1944
Age : 65
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013
Points : 2071
Réputation : 27

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum