Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Pour vivre heureux, vivons cachés

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Ayrx le Jeu 05 Déc 2019, 19:03

Bonsoir à tous,

Comme premier post, j'aimerai aborder le sujet de la discrétion lors d'une catastrophe, qu'importe la gravité.

En effet, plusieurs fois lors de réflexion sur ma futur façon d'agir lors d'un événement, je remarque ne pas avoir prit en compte ce facteur.

Ce qui me vient en tête c'est par exemple un groupe électrogène.
Effectivement, un apport en énergie, même restreint fait la différence en terme de confort et de sécurité mais à quel prix... 

Attirer l'attention quand ça commence à sentir le roussit, je trouve ça tellement dangereux. Et il y a un paquet de façon d'attirer l'attention sans le vouloir.

Et donc il serait, je pense, intéressant de donner notre avis à ce sujet.

Quel image renvoyer aux autres survivants ? Que dire ou ne pas dire ? La possession d'un bien amenant le confort ou la sécurité mais présentant des risques de repérage est elle pertinente ?

J'espère que ce sujet vous intéressera.

Bonne soirée à tous.
Ayrx
Ayrx
Membre

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 30
Localisation : Lyon
Loisirs : Badminton, Musculation
Date d'inscription : 27/11/2019
Points : 76
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par troisgriffes le Jeu 05 Déc 2019, 19:30

C'est délicat comme question car tout dépend de la situation et de ta façon de voir les choses.
Avec en prime la mentalité des gens en face.
Sans aller dans le survivalisme tu as sur le forum des témoignages de comportement lors de petites ruptures de normalité.
Ex:Un voisin que tu dépanne mais qui au passage louche sur une partie de ton stock visible et
donc potentiellement serait devenu un problème si la situation c'était prolongée.
Le membre concerné par cette histoire se reconnaitra.

Tu auras à coup sure les "s"il a ça qu'est-ce-qu'il a d'autre?","Suis sure qu'il doit en avoir encore même s'il dit qu'il en a plus,
je veux vérifier par moi même.",etc...

En réaction tu as toute la gamme allant de la carpette au berserker,c'est selon.

Par contre envisager que personne ne s'apercevra pas de ton maintient d'un certain niveau de confort alors que le sien baisse...
troisgriffes
troisgriffes
Membre

Masculin Nombre de messages : 3562
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012
Points : 3899
Réputation : 43

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par montargie le Jeu 05 Déc 2019, 20:05

Bon sujet pour une première.

Ce sujet se confronte aussi à la volonté que nous avons de "répandre la bonne nouvelle".
- Comment sensibiliser nos proches à un minimum de préparation, mais sans leur en montrer de trop ?
- Les amis d'aujourd'hui seront 'ils encore les amis de demain?
- Comment nouer un tissus social efficace, mais en ne sachant pas comment celui-ci évoluera en cas de dégradation.
- Je suis une ombre mais coupé de tout lien sociaux VS je suis une lumière pour les autres mais je m'expose.

________________________________________________________
Si le "plan A" ne fonctionne pas, il reste 25 lettres dans l'alphabet!
montargie
montargie
Membre

Masculin Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 19/12/2016
Points : 458
Réputation : 21

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Ayrx le Jeu 05 Déc 2019, 20:25

@troisgriffes : C'est sûr que tout dépendra de l'environnement social (proches ou inconnus), du lieu géographique et d'un tas d'autres facteurs.
Mais du coup, pour limiter le fait de trop montrer, même sans le vouloir, je serai plutôt du genre à ne pas tout planquer (suspicion évidente) et à montrer le 'juste ce qu'il faut".
Et encore, je rejoins ce que tu dis sur le fait que tout dépend sur qui tu tombes, il n'y aura pas du 100% de réussite.
Ce qui du coup amène plein d'autres questions sur notre propre réaction face à ça.

@montargie : Merci pour le compliment.
Malgré le fait d'avoir conscience de ce qu'il faut matériellement et culturellement pour s'en sortir, je pense qu'il est beaucoup plus sage de se poser des questions sur la partie "réaction humaines possibles" d'un événement négatif quel qu’il soit. Car tout aussi bien préparé que tu puisse l'être, le facteur humain peut faire tourner en eau de boudin TRÈS rapidement la situation je pense.
Pour tes questionnements annexes, pour ma part, les 2 premières sont vite réglé pour moi. A l'heure actuelle, aussi surprenant que ça puisse paraître, je ne pense pas que beaucoup de personnes novices dans le raisonnement "et si..." seraient touchés par une quelconque approche. Je pense vraiment que c'est une prise de conscience personnelle (je ne dis pas à 100% bien sûr mais pour la grande majorité). Donc je compte pas sensibiliser qui que ce soit.
Pour les deux derniers points, c'est vraiment le dilemme... Accordé sa confiance est déjà un sacré coup de poker à l'heure qu'il est mais alors en cas de situation d'urgence... J'avoue que je ne sais pas trop comment me positionner par rapport à ça.
Ayrx
Ayrx
Membre

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 30
Localisation : Lyon
Loisirs : Badminton, Musculation
Date d'inscription : 27/11/2019
Points : 76
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par montargie le Jeu 05 Déc 2019, 21:03

Pour moi la base reste l'observation et la capacité d'analyse.

Ensuite tout se joue déjà maintenant.
Si tu roule en grosse voiture, que ton profil faceb..k est remplis de photos de plage lointaine, cocktail à la main; bref que tu pue le fric à 1000 lieux. il est clair que tu t'exposes déjà au mieux à certaines jalousies, au pires à des agressions. Alors que tout vas plutôt bien...

Dans un premier temps quand ça va se dégrader, les gens auront encore en souvenir ta vie aisée et  en conclurons que tu as certainement beaucoup mieux subit "les changements" qu'eux. Tu deviendras soit une solution (coup de main, troc,...), soit une cible.

Pour moi le gros de la solution est déjà dans le titre.

________________________________________________________
Si le "plan A" ne fonctionne pas, il reste 25 lettres dans l'alphabet!
montargie
montargie
Membre

Masculin Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 19/12/2016
Points : 458
Réputation : 21

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Ayrx le Jeu 05 Déc 2019, 21:14

Ah oui, l'analogie est pertinente. A moindre mesure, on a déjà le schéma des conséquences de se mettre en avant à notre époque.

Les souvenirs des gens, ou ce qu'ils croient se souvenir, seront effectivement le pire ennemi de certaines personnes pendant un temps.
"Mais si tu sais Machin qui a la grande baraque. Je suis sûr qu'il pourra nous accueillir..."
Ayrx
Ayrx
Membre

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 30
Localisation : Lyon
Loisirs : Badminton, Musculation
Date d'inscription : 27/11/2019
Points : 76
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par montargie le Jeu 05 Déc 2019, 21:47

Par après les choses changerons, mais dans les premiers instant d'une crise je pense que c'est déjà maintenant que certain se dessine une cible dans le dos.

Je commence donc mon "travail" low profil dés maintenant

________________________________________________________
Si le "plan A" ne fonctionne pas, il reste 25 lettres dans l'alphabet!
montargie
montargie
Membre

Masculin Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 19/12/2016
Points : 458
Réputation : 21

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Da le Ven 06 Déc 2019, 09:55

Be the grey man pour ne pas susciter l'envie et se fondre dans la foule, oui, mais vivre caché, c'est vivre seul et isolé, est-ce préférable?

Dans quelques coins du monde, c'est encore envisageable, mais en France beaucoup moins amha, et c'est se priver des échanges de savoir et de biens, ce qui limite extraordinairement nos possibilités.

Que la préparation s'envisage en premier lieu dans le noyau familiale restreint, c'est normal, mais c'est une étape. Si effondrement il y a, il faudra reconstruire, malgré certains parasites et avec les bonnes volontés (et par là je me distingue des collapsologues qui ont tendance à penser qu'il n'y aura que de la bonne volonté).
Da
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2711
Localisation : BZH soon?
Emploi : Bullshit
Loisirs : Pan pan, bang bang, vrrrrrrrrrr, poum
Date d'inscription : 03/06/2009
Points : 2860
Réputation : 20

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par tarsonis le Ven 06 Déc 2019, 11:01

Hello,
on évoque de temps en temps ce problème sur le forum. Il n'y a pas de réponse vraiment simple car tout dépend du contexte de ton environnement et du scénario futur.

Rouler avec son SUV au milieu des quartiers touchés par une grève des raffineries et des stations service épuisées depuis 3 semaines ne serait pas une bonne idée, tout comme se balader avec 30kg de graisse sur le bide après 4 mois de famine nationale.

Perso j'envisage (cf ma présentation) une lente dégradation des services avec augmentation du coût de l'énergie, donc un dépérissement des zones rurbaines et en périphérie.
C'est à dire ce qui est actuellement certaines zones pavillonnaires/commerciales dans ma région, considérées comme des zones économiques...

Mais amha, c'est un ensemble de mesures qui s'applique bien avant, voire un mental à pré-conditionner sans détruire ses liens sociaux.
C'est un peu ce que j'évoquais dans le topic [Santé] Paranoïa incognito mais sous l'angle de l'hygiène.

Et la problématique de
Attirer l'attention quand ça commence à sentir le roussit, je trouve ça tellement dangereux. Et il y a un paquet de façon d'attirer l'attention sans le vouloir.
me semble lourdement oubliée par la plupart des icônes du mouvement.
Cf le saut que je caricature entre "tout va bien je vais au taf" et "chérie, il y a des zombies sont dans le jardin, passe moi la hache" qui oublie les centaines d'étapes intermédiaires, amha beaucoup plus critiques.

A titre d'exemple, pour 2019, j'ai décidé de réaliser tous mes déplacements en vélo. Cela représente entre 20-30km par jour en moyenne (d'ailleurs il faudra que je fasse un retex dessus), qu'il grêle ou en canicule.
Idem pour les courses, que je ramène avec sac à dos et porte-bagages, le tout ficelé dans tous les sens.

La plupart des gens que je croise me disent "mon pauvre monsieur, sortir par ce temps; en vous allez jusqu'à X comme ça ?"
Mon vtt est un truc d'occasion rudimentaire rose, rustique et sans fioriture, donc quasi-immunisé au vol. Alors que je pourrais très bien m'offrir un truc un peu plus haut de gamme.

En gros, dans l'esprit je passe pour quelqu'un de défavorisé, qui n'a pas le "luxe d'avoir une voiture" alors que c'est un choix assumé. En revanche, je suis un peu connu pour être à peu près débrouillard pour donner un coup de main.
Et sur ce point, c'est là où c'est un peu magique car les sujets "prepper" sont justement abordés par mes interlocuteurs, sans que je ne les y pousse.

Quelque part, pour ceux qui me connaissent un peu, c'est sans doute de l'ordre de la maladie mentale car pour certains je me prive d'un "confort moderne".
C'est une cassure complète avec ce qu'attend la société de type de ma génération (satisfaction par l'achat, signe extérieur de richesse = réussite, etc.).

Mais ceux qui me connaissent vraiment savent que je réduis volontairement les critères de ma zone de confort, afin de me sentir à l'aise à peu près partout, quitte à sacrifier un peu l'apparence.

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
tarsonis
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 9413
Age : 33
Localisation : Grand Est
Loisirs : Trek, ethnobotanique, électronique DIY, nucléaire, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008
Points : 9907
Réputation : 141

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Catharing le Ven 06 Déc 2019, 11:38

Salut,

Sur le forum tu as les récits de personnes ayant vécu des événements hors norme comme  Selco lors du conflit en Bosnie ou Ferfal lors de la crise en Argentine et plus récemment au Venezuela

Sur la mentalité des gens(Selco)

Spoiler:

...Oui, la charité ne marchait pas souvent, les gens qui essayaient d'aider, donnaient de la nourriture aux autres, finissaient le plus souvent tués, ou dans le meilleur de cas étaient battus et volés. Les gens utilisaient leur bonté pour prendre tout d'eux.
Donc, l'aide c'est bien, j'ai aidé aussi, mais soyez sûr de savoir qui vous aidez, et dans quelle proportion.

Une autre chose importante, en SHTF les choses sont inversées, les pires gens peuvent devenir les plus importants. Ils seront probablement riches en ressources, ils domineront le marché noir, ils auront plus de puissance de feu. Une raison de plus pour être dans un bon groupe organisé.

Encore une fois, il n'y avait pas de règles, si nous prennions une personne seule et desespéré, en train d'essaer de nous voler quelque chose, nous la faisions fuir la plupart du temps.
Par contre, si quelqu'un attaquait notre maison pour tout nous prendre, ou faire du mal à notre famille, nous étions sans pitié.
Si vous montriez de la pitié, ou essayez de passer une sorte de marché, la prochaine fois, ils revenaient en plus grande nombre.


Dernière édition par Catharing le Ven 06 Déc 2019, 12:57, édité 1 fois

________________________________________________________
Le confinement aura démontré trois choses.
Un : notre économie s’effondre dès qu’elle cesse de vendre des trucs ­inutiles à des gens surendettés.
Deux : il est parfaitement ­possible de réduire fortement la pollution.
Trois : les personnes les moins bien payées du pays sont les plus essentielles à son fonctionnement.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6369
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7278
Réputation : 77

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Ayrx le Ven 06 Déc 2019, 12:11

@Catharing : J'ai lu ce récit (Selco). Terrifiant... et très révélateur du genre humain en cas de crise. Je vais me pencher sur les autres, merci.

@tarsonis : ta vision des choses me paraît bonne. Certains diront extrême mais du coup :
"Rouler avec son SUV au milieu des quartiers touchés par une grève des raffineries et des stations service épuisées depuis 3 semaines ne serait pas une bonne idée, tout comme se balader avec 30kg de graisse sur le bide après 4 mois de famine nationale." 
--> ça c'est extrême aussi. Donc simple question de point de vue.
Je pense que le jugement des gens est biaisé par un manque flagrant de recul, et c'est ça qui les perdra quand ça tournera mal. Car les concepts comme celui que nous abordons sur la nécessité de se faire discret ne paraîtront pas important et ça leur coûtera très cher.

@Da : Je n'ai pas assez de recul pour me projeter réellement dans le "post bordel". Du coup, je suis d'accord sur la nécessité de reconstruire mais je me projette mal le déroulement. Tellement de facteurs entre en jeux que je pense me concentrer sur l'individuel et voir dans un second temps ce qu'il est possible de faire, sans trop de risques, sur le collectif.
Ayrx
Ayrx
Membre

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 30
Localisation : Lyon
Loisirs : Badminton, Musculation
Date d'inscription : 27/11/2019
Points : 76
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Lab2 le Ven 06 Déc 2019, 13:05

Il y a la question du contexte. Si les gens ont faim, clairement celui qui sent la bouffe déjà c'est extrême !

Après si on pense pas on/off, toutes ses années de délitements et précarisations probables qui nous attendent : aider ses voisins c'est se révéler un peu, mais c'est aussi maximiser la puissance du groupe.

Pas évident !

Lab2
Membre

Masculin Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 09/10/2018
Points : 147
Réputation : 3

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par NonoMacbill le Ven 06 Déc 2019, 13:17

Pour ma part, je prépare tout tout seul. même ma femme n'est pas au courant même si elle a des soupçons. Y penser lui fait trop peur. Elle préfère faire l'autruche et me laisse "gérer" l'après.

Je fais mes stocks, gère mon potager, m'occupe d'assurer approvisionnement énergétique, etc...
Lorsque nous faisons des travaux dans notre maison, j'envisage une installation pouvant être modifiée facilement en cas de kk.

Par exemple, j'ai un chauffe-eau solaire. en refaisant l'installation eau chaude sanitaire, je me suis aperçu qu'il y avait, sur le ballon, un échangeur. en investissant dans un poêle avec bouilleur, je pourrai avoir de l'eau chaude chauffée au bois, et ce n'est pas tout...

Je tisse des liens avec mes voisins directs. je les pousse à faire leur potager, à assurer leur autonomie sans dire exactement ce que je fait et pense. Je les jauge pour savoir ce qu'ils ont dans leurs têtes pour savoir si en k2kk, je pourrai créer quelque chose avec eux.

@ Tarsonis : je ne fais pas encore mes courses en vélo mais j'y pense très fortement, surtout histoire d'entretenir ma forme sans perdre de temps à sillonner la campagne juste pour s'entretenir.
Pour aller au boulot en vélo, c'est impensable (100 kms par jour). je me contente des transports en commun Ma pitite Clio reste à la maison.

J'envisage, depuis longtemps, de me créer une pièce secrète souterraine. Le 1er but de cette pièce sera de me protéger des fortes canicules à venir. Cette pièce pourrai, aussi, me servir pour "disparaitre" le temps que les choses se calment (et qu'un max de gens meurent Rolling Eyes). Après, je pourrai refaire surface et découvrir l'étendu des dégâts.

Pour simuler une maison déjà pillée, il faut déposer, autour, des vieux vêtements (des bouts de chiffons peuvent faire l'affaire, quelques vieux appareils électroménager (irréparables), des déchets divers (bouteilles vides, etc...). Peut être que les gens "ordinaires"essayeront de rentrer (sans succès j'espère). Quant au gangs, j'espère qu'ils penseront arriver trop tard et passeront leur chemin.

Voilà, un peu, ma vision des choses en k2kk.
NonoMacbill
NonoMacbill
Membre

Masculin Nombre de messages : 313
Age : 61
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 19/10/2017
Points : 335
Réputation : 20

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Catharing le Ven 06 Déc 2019, 13:25

Salut,

montargie a écrit:Par après les choses changerons, mais dans les premiers instant d'une crise je pense que c'est déjà maintenant que certain se dessine une cible dans le dos.
clind'oeil  Le gars qui laisse sa porsche sur le parcours d'une manifestation,par exemple? dévil
Des voitures de type grosses cylindrées ont également été la cible de ces individus cachés derrière des parapluies. Une tentative d’incendie a eu lieu sur un véhicule de marque Porsche

Pour vivre heureux, vivons cachés 13-000-personnes-ont-manifeste-ce-jeudi-5-decembre-a-rennes_4944165_660x370

________________________________________________________
Le confinement aura démontré trois choses.
Un : notre économie s’effondre dès qu’elle cesse de vendre des trucs ­inutiles à des gens surendettés.
Deux : il est parfaitement ­possible de réduire fortement la pollution.
Trois : les personnes les moins bien payées du pays sont les plus essentielles à son fonctionnement.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6369
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7278
Réputation : 77

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Ayrx le Ven 06 Déc 2019, 13:25

@NonoMacbill : La simulation de maison déjà pillée, c'est je pense obligatoire (voir justement Selco lors du conflit en Bosnie cité plus haut).

Ma femme est d'accord avec moi mais ne veut pas s'occuper de ça (je pense qu'elle y croit mais n'est pas consciente véritablement). Mais peu importe, je m'occupe de tout.
Ayrx
Ayrx
Membre

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 30
Localisation : Lyon
Loisirs : Badminton, Musculation
Date d'inscription : 27/11/2019
Points : 76
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par victor81 le Ven 06 Déc 2019, 13:39

oui, enfin, simuler la maison deja pillée, il faut le faire au bon moment et pas credible dans n'importe quelle zone:
si vous le faites trop tot dans l'effondrement, ca attirera les curieux et les forces de l'ordres, au pire, quelques curieux entreront dans votre maison ( laissée ouverte, car pillée ).
si c'est dans un lotissement, il faudra le faire a l'echelle du lotissement sinon, c'est suspect.
dans une maison isolée oui ( reste la gestion des curieux et squatteurs...)
victor81
victor81
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 628
Localisation : cathar
Loisirs : detection, culture de plantes medicinales
Date d'inscription : 13/06/2012
Points : 693
Réputation : 15

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par tarsonis le Ven 06 Déc 2019, 14:05

Hello
Ayrx a écrit:
@tarsonis : ta vision des choses me paraît bonne. Certains diront extrême mais du coup :
"Rouler avec son SUV au milieu des quartiers touchés par une grève des raffineries et des stations service épuisées depuis 3 semaines ne serait pas une bonne idée, tout comme se balader avec 30kg de graisse sur le bide après 4 mois de famine nationale." 
--> ça c'est extrême aussi. Donc simple question de point de vue.
Je pense que le jugement des gens est biaisé par un manque flagrant de recul, et c'est ça qui les perdra quand ça tournera mal. Car les concepts comme celui que nous abordons sur la nécessité de se faire discret ne paraîtront pas important et ça leur coûtera très cher.

Ce que je veux dire, c'est que -par exemple- la thématique du stockage du carburant en prévision de pénuries est largement développée alors que celle de son utilisation dans un contexte critique l'est beaucoup mois.

Nous n'avons amha qu'effleuré les moments de crises sociales avec les restrictions d'accès aux stations essence.
Pourtant, j'ai déjà constaté pas mal de situations très tendues déjà amorcées notamment quand les derniers automobilistes arrivent à sortir les derniers litres et que l'on annonce aux centaines de suivants qui font la queue depuis des heures derrière qu'il n'y a plus rien.

Où fixer la zone dans laquelle se déplacer avec un véhicule commence à donner un signal clair qu'il y a un signe extérieur de richesse ?

Assurément pas au bout de plusieurs semaines de crises, mais sans doute quand un faible pourcentage d'automobilistes commence à être en rade.
Et le sentiment universel qui va suivre : pourquoi lui et pas moi ?

Le vol de carburant est chose courante dans ma région, alors que la situation n'est pas vraiment tendue, qu'imaginer dans un cadre empiré ?

Perso, j'ai l'impression que les pronostics de Jancovici ont de grandes chances d'arriver, donc que les zones périph/rurbaines sans infrastructures opérationnelles (trains/bus par ex) vont terriblement morfler; avec pour symptôme actuel le mouvement des Gilets Jaunes.

C'est à dire une grande partie de la population qui a besoin absolument d'une voiture pour se rendre au travail, mais avec une marge de manoeuvre très limitée au niveau budget (par ex : comment gérer le budget familial à 6E/L à la pompe ?)
Donc que cela représentera des millions de personnes, intelligentes et astucieuses, pour trouver des solutions, qu'elles soient bisounours ou d'une extrême violence.

Donc évoluer tranquillement avec un stock, même discret dans cet environnement rurbain/périph/urbain ne me paraît pas évident.

NonoMacbill a écrit:
@ Tarsonis : je ne fais pas encore mes courses en vélo mais j'y pense très fortement, surtout histoire d'entretenir ma forme sans perdre de temps à sillonner la campagne juste pour s'entretenir.

C'était à la base justement pour retrouver la forme; l'année dernière ayant été chamboulée par divers évènements. Depuis janvier, j'ai enfin pu faire fondre mes 17kg d'excès de gras, avec gain en masse maigre, vitalité et réserves utiles (glycogène) pour les treks. clind'oeil

Amha, si c'est de l'ordre du possible (pistes sécurisées, distance humainement réalisable, etc...) c'est à tenter car cela remplace une activité sportive "de loisir"; donc ne prend pas trop de temps sur un emploi du temps chargé.

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
tarsonis
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 9413
Age : 33
Localisation : Grand Est
Loisirs : Trek, ethnobotanique, électronique DIY, nucléaire, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008
Points : 9907
Réputation : 141

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Mag.Meld le Ven 06 Déc 2019, 14:31

J'adhère avec les approches de certains … et oui, le titre se suffit à lui-seul.

J'ai une pièce au sous-sol qui est petit à petit aménagée en pièce de replis. Ma maison a été squatée pendant 2 ans et ils n'ont jamais réussis à ouvrir le sous-sol ... ça je l'ai bien noté quand j'ai acheté. Depuis, j'ai laissé les portes dans leur jus (avec un aspect vieillot et peu solide) et le sous-sol est un vrai capharnaüm. Mis bout à bout ... je serais capable de tenir plusieurs semaines, avec couchage, gestion des déchets, alimentation en eau et purification de l'air ... le tout en restant silencieux. Mais le commun des mortel ne peut rien voir avec une simple visite des lieux : tout est éparpillé (façon puzzle).
Sinon, peu de gens sont au courant de mon penchant au survivalisme. J'ai la réputation d'être serviable, gauche et nounours. Une image que je tiens à préserver, ça aide à la discrétion.
Je suis POUR l'idée de se fondre dans la masse, ne pas exhiber ses biens, ses possessions et surtout : avoir la tête bien plaine. Mon savoir (et celui que je continue d'emagasiner), c'est une arme bien plus importante que beaucoup de biens matériels. Trop de personnes ne savent pas vivre sans leur téléphone ... que deviendraient leur vie sans internet ? J'ai une tête et des caisses de bouquins !
Moi aussi ... je vis parfois dans le secret et ma famille (y cp femme et enfants) ne sait pas tout sur ce sous-sol "à ma façon" (caverne Ali baba).
Mag.Meld
Mag.Meld
Membre

Masculin Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 18/11/2019
Points : 44
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Kyraly le Ven 06 Déc 2019, 21:23

A prendre aussi en compte, les "manques" des gens 

Avoir une haleine chargée en alcool ou sentir le tabac quand ces denrées font défaut risque aussi d'attirer des ennuis...

En même temps, savoir brasser/distiller et faire pousser du tabac peut garantir une bonne monnaie d'échange...

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3105
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3378
Réputation : 33

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Eco.foxtrot le Mer 11 Déc 2019, 17:18

Le plus dur sera de trouver l'équilibre entre la bonne dose d'entraide pour continuer a fonctionner en bonne intelligence et le "Fais pas chier 19 4er"

Surtout pour les domaine le sécurité, je repense a FerFAL qui ne se voyait pas abandonner ses voisines en cas d'intrusion.

Pour s'en sortir il faudra obligatoirement le faire a plusieurs, je pense que les survivalistes peuvent a petite échelle peuvent apporter leur pierre a l'édifice en cas de pépin un peu comme l'association SOS maires a l'échelle municipale ( d'ailleurs dans leurs dernière conférence c'est très reluisant avec la mairesse qui raconte lors des derniere chute de neige qui ont causé des coupures 'éléctricité, des gens ont siphonner le gasoil dans les groupes electrogène mis a disposition par Enedis ... )

En général avec les années, un survivaliste est forcément ammener a rencontrer des gens de milieu différent ( potagiste, chasse, radioamateur, croix rouge psc1 etc ... ). Ce noyau de personnes mis en relation peuvent créer une synergie interessante.

________________________________________________________
La faim est proche
Eco.foxtrot
Eco.foxtrot
Membre

Masculin Nombre de messages : 740
Localisation : Au fond du fun
Emploi : Glaneur à temps plein
Date d'inscription : 24/10/2007
Points : 397
Réputation : 3

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Ayrx le Mer 15 Jan 2020, 09:29

En faisant un peu le tour du forum, je suis tombé sur ce post [Brainstorming] Quel contenant pour le BOB ? où il y a pour idée que le contenant du BOB puisse être un "gilet porte-accessoires" genre photographe.

Dans mon esprit, je suppose que quelqu'un qui porte ce gilet post-cata est quelqu'un de bien équipé et donc potentiellement une cible sur pattes.
Cependant, quelqu'un avec un sac à dos Quechua sera tout aussi bien équipé mais peut-être moins "visible" car plus noyé dans la masse; je ferai moins attention à cette personne.

Du coup, en k2kk, je me demande si je penserai toujours de cette façon ou si je ferai moins attention à ces détails. Je pense à ce genre de détails car je suis actuellement dans la constitution de mon BOB et j'aimerai que les éléments extérieurs (sac, vêtements...) soient neutres ou au moins pas tape-à-l’œil (couleur ternes, visuellement "pas cher"...)
Ayrx
Ayrx
Membre

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 30
Localisation : Lyon
Loisirs : Badminton, Musculation
Date d'inscription : 27/11/2019
Points : 76
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Da le Mer 15 Jan 2020, 09:40

Dans le pire des cas, tu prends n'importe quel sac et tu mets dessus une protection pluie D4, ou au pire un sac poubelle...

Les Gilets, ce n'est pas le mieux pour rester low profile, et ça n'a de sens pour moi que pour un gilet de combat. L'emport sera très limité, même avec mon "sac de cul", le luxe que je peux me permettre sur mon gilet, c'est poncho et bivvy bag d'urgence, à la rigueur une polaire fine en plus.

Ce n'est pas le premier truc que je prendrais en évacuation, et c'est clairement sous-dimensionné pour dormir dehors en hiver.
Da
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2711
Localisation : BZH soon?
Emploi : Bullshit
Loisirs : Pan pan, bang bang, vrrrrrrrrrr, poum
Date d'inscription : 03/06/2009
Points : 2860
Réputation : 20

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par troisgriffes le Mer 15 Jan 2020, 18:28

J’utilise à l'occasion un gilet de pêche.
C'est juste un plus pour avoir deux ou trois bricoles sous la main sans avoir à retourner au bivouac ou farfouiller dans le sac.
troisgriffes
troisgriffes
Membre

Masculin Nombre de messages : 3562
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012
Points : 3899
Réputation : 43

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Ayrx le Jeu 16 Jan 2020, 08:42

@troisgriffes : Ça me paraît être un bon compromis. Surtout sur sous une veste, ça se voit pas vu que c'est plutôt fin
Ayrx
Ayrx
Membre

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 30
Localisation : Lyon
Loisirs : Badminton, Musculation
Date d'inscription : 27/11/2019
Points : 76
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

Pour vivre heureux, vivons cachés Empty Re: Pour vivre heureux, vivons cachés

Message par Bouclier le Mar 21 Avr 2020, 16:36

Sur le fait de sortir hors de sa zone de confort, de sécurité (BAD etc...) pendant un événement de perte de la normalité peut s'avérer très dangereux si l'ennemi potentiel repère ou soupçonne tout simplement que tu es préparé car tu deviens effectivement une cible.

J'imagine que pendant la période qui correspond au début de l'effondrement, l'ennemi potentiel ne sera pas prêt à se prendre une patate, une coup de schlass ou du plomb pour venir te dépouiller, néanmoins c'est sur et certain qu'il sera prêt à tenter le tout pour le tout s'il meurt de faim, soif, froid, chaud etc... Une bête acculée est toujours plus dangereuse.

Arrivé à ce stade critique, il ne faut surtout pas ressembler à une cible : le survivaliste qui sortira - qu'importe la raison - avec son gilet porte tout style Rambo, casquette 5.11 vissée sur la teuté, glock à la ceinture, pantalon tactique et renforcé deviendra la cible numéro un de tous ceux qu'il croisera. Le pire étant qu'un des potentiel ennemi suive notre survivaliste chevronné jusqu'à sa "safe base", compromettant sa survie et celle de sa famille/clan.

Il faut alors se fondre dans la masse "pour vivre caché" ; rien ne fera mieux l'affaire qu'un gros et large manteau style clochard que tu peux superficiellement troué et salir pour donner au change, le fait qu'il soit ample peut ainsi te donner l'opportunité de porter ton gilet tant chéri par exemple, ou de cacher d'autres éléments (de ta défense par exemple) qui peut attirer le regard désireux... Un vieux ou vieilli treillis militaire fait largement l'affaire, c'est pas spécifiquement un "item" du survivaliste. Se barbouiller un peu le visage façon saleté et se laisser pousser la bebar avant la sortie afin de ressembler au paumé de base. La sortie doit bien sur être préparée minutieusement, avoir plusieurs chemins et plans de scénario et avoir été étudiée en amont avant tout le bordel si possible.
Bouclier
Bouclier
Membre

Masculin Nombre de messages : 12
Localisation : France
Emploi : Artisan
Loisirs : Boxe, Muscu, Camaraderie, Randonnée
Date d'inscription : 21/04/2020
Points : 14
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum