recommandations professionnels gestion ebola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

recommandations professionnels gestion ebola

Message par luxferrrare le Lun 13 Oct 2014 - 15:46

Cet article a été écrit par un infirmier indigné du manque d'informations et de formation du personnel hospitalier. On y apprend entre autre qu'un malade est contagieux par relations sexuelles trois mois après sa guérison. ..

Source :

http://www.syndicat-infirmier.com/Ebola-recommandations-pour-les.html

Extraits :

"Dans les formes hémorragiques, le décès survient dans 80 % des cas en moyenne 8 jours après l’apparition de la fièvre. Sinon la guérison est sans séquelle mais la convalescence est longue avec une asthénie prolongée pendant plusieurs semaines et des arthralgies fluctuantes et migratrices"

"Le virus Ebola se transmet par contact direct avec les fluides corporels (sang, tissus, salive, selles, vomissements, urine, sueurs…) des personnes atteintes de maladie à virus Ebola symptomatiques. La transmission peut également se produire par contact direct avec du matériel souillé. Contrairement à la grippe, aucune transmission aérienne n’est avérée.
Le risque de transmission est faible dans la première phase de la maladie. Il augmente lors de l’aggravation de la maladie et des symptômes, avec la multiplication virale. La contagiosité est variable selon l’état du patient et de la nature du contact."

"Le tableau ci-dessous présente les niveaux de risque de transmission en fonction du type de contact : (source InVS)
Risque très faible : Contact non prolongé sans équipement de protection individuel (EPI) et sans notion de soins avec un patient fébrile, ambulatoire et capable de s’occuper de lui-même. Ex : sièges mitoyens dans les transports en commun (bus, métro), échanges de documents au bureau d’accueil à l’hôpital, etc.
Risque faible : Contact rapproché, sans équipement de protection individuel (EPI), en face à face avec un patient fébrile mais ambulatoire. Exemple : examen clinique avec prise de température et mesure de la pression sanguine.
Risque élevé :
 Contact rapproché (moins d’un mètre) en face à face sans équipement de protection individuel (EPI) avec un patient fébrile qui tousse ou vomit, saigne du nez ou présente de la diarrhée.
 Relations sexuelles non protégées avec un cas confirmé d’infection à virus Ebola, jusqu’à 3 mois après la guérison.
 Contact direct avec du matériel souillé par des fluides biologiques d’un cas d’infection à Ebola.
 Exposition transcutanée, AES ou exposition muqueuse au sang ou à un fluide corporel (y inclus des selles diarrhéiques ou des vomissures), à des tissus biologiques ou à des échantillons cliniques contaminés provenant d’un patient.
 Participation à des rites funéraires avec une exposition directe au corps du défunt sans EPI adapté.
 Contact direct avec des chauves-souris, des primates, des rongeurs, morts ou vivants, provenant de la zone affectée, ou de la viande de brousse."


Dernière édition par luxferrrare le Mer 15 Oct 2014 - 15:12, édité 1 fois (Raison : citation source extérieure)

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: recommandations professionnels gestion ebola

Message par luxferrrare le Lun 13 Oct 2014 - 15:51

Pas moyen d'éditer à partir du smart phone. ..

Cet article a été écrit par un infirmier indigné du manque d'informations et de formation du personnel hospitalier. On y apprend entre autre qu'un malade est contagieux par relations sexuelles trois mois après sa guérison. ..

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: recommandations professionnels gestion ebola

Message par agralil le Mar 14 Oct 2014 - 4:33

tant que le virus est présent oui, mais la durée varie d'une personne à l'autre 

d’où l’intérêt de conserver les malades sous contrôle dans des centres, tant que leur test est positif 


imagine à l'époque ou il n'y avais aucun test ...

pour le reste ça confirme la plupart de mes info (plutôt sympa d'avoir une source dans le métier)

ça ça être délicat cet hiver pour certains cas grippaux (forte fièvre, toux, vomissements, tremblements)

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: recommandations professionnels gestion ebola

Message par tarsonis le Mar 14 Oct 2014 - 8:52

Salut !
Deux points sont intéressants :

Un patient fébrile se présente en consultation. Que faut-il faire ?

1. Le questionner : a-t-il voyagé dans un pays considéré comme à risque dans les trois semaines précédentes ?
- a. Non : cas exclu, prise en charge habituelle et recherche d’autres causes de fièvre ou d’infections « tropicales » dont le paludisme.

Donc cela suppose qu'il n'y a pas eu de cas de contamination en France. Est-ce que ce sera encore d'actualité en décembre ?

Risque élevé :
- Contact rapproché (moins d’un mètre) en face à face sans équipement de protection individuel (EPI) avec un patient fébrile qui tousse ou vomit, saigne du nez ou présente de la diarrhée.
En gros, tous les soignants qui ont posé un diagnostic positif clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: recommandations professionnels gestion ebola

Message par Wanamingo le Mar 14 Oct 2014 - 14:15

Actuellement, 12 établissements de santé de référence sont désignés :
 l’hôpital des armées Bégin à Saint-Mandé, qui est chargé de recevoir les patients rapatriés d’Afrique de l’Ouest,
 les hôpitaux AP-HP Necker et Bichat à Paris,
 l’Hôpital Nord de Marseille, qui dispose d’une unité de sécurité biologique de niveau 3, avec 8 lits dans des chambres à pression négative
 les CHU de Bordeaux, Lille, Lyon, Nancy, Rennes, Rouen, Strasbourg,
 le CHU de Saint-Denis-de-la-Réunion.
Au total, ces 12 centres hospitaliers disposent de 23 lits adaptés à la prise en charge de malades infectés par le virus, pour un isolement d’un haut niveau de sécurité.
Quatre traitements potentiels ont été découverts :
 le TKM, le ZMabs et le ZMapp. Le "ZMapp", est un traitement expérimental prometteur (anticorps monoclonal humanisé) mais en dehors des deux américains infectés au Liberia, il n’a jusqu’à présent été testé que sur des macaques.
 Seul le Favipiravir, qui vient du Japon, est relativement accessible. Pour l’instant, la France dispose d’une quantité de Favipiravir juste suffisante pour traiter une dizaine de malades.
http://www.syndicat-infirmier.com/Ebola-recommandations-pour-les.html

Ça c'est pas la folie, 23 lits et un traitement potentiel pour seulement une dizaine de malades. Et la France n'a donc pas de ZMapp...

Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1213
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: recommandations professionnels gestion ebola

Message par agralil le Mar 14 Oct 2014 - 14:56

surtout si on tiens compte du temps pendant lequel les patients soignés restent contagieux, c'est pas le Pérou (mais c'est toujours ça)

note que st denis de la réunion est hors du coup pour les malades qui apparaitraient sur notre sol

on envoie pas un malade aussi contagieux faire 20h d'avion en général Suspect

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum