Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Nucléaire en France, des news ...

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Ven 4 Déc 2020 - 7:59

https://www.francebleu.fr/infos/insolite/seisme-dans-la-region-de-strasbourg-mesure-a-3-7-sur-l-echelle-de-richter-ce-vendredi-1607063159?

Un tremblement de terre a été ressenti juste avant 7 heures à Strasbourg et dans les environs ce vendredi 4 décembre : 3,7 sur l'échelle de Richter. Selon le Renass, le réseau national de surveillance sismique, il s'agit d'un événement induit, créé par une activité humaine.
Nucléaire en France, des news ... - Page 11 129611719_10224878695494018_2371458816848641605_n.jpg?_nc_cat=109&ccb=2&_nc_sid=8bfeb9&_nc_ohc=Q6-4B5EAPGsAX8gkImH&_nc_ht=scontent-mia3-2


Dernière édition par Kyraly le Ven 4 Déc 2020 - 8:17, édité 1 fois (Raison : ajout infographie)

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Ven 4 Déc 2020 - 8:44

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/03/nucleaire-l-asn-pose-ses-conditions-pour-une-prolongation-de-la-duree-de-vie-des-reacteurs_6062024_3244.html?

C’est une question cruciale pour l’avenir de la filière nucléaire. Les réacteurs les plus anciens du parc français vont-ils être autorisés à poursuivre leur activité, quarante ans après avoir été mis en service ? Dans un projet de décision publié jeudi 3 décembre, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ouvre la voie à un prolongement du fonctionnement de ces réacteurs pour dix années supplémentaires et lance une concertation de la population sur le sujet.

S’il salue des propositions « ambitieuses » d’EDF, le gendarme du nucléaire met toutefois en garde quant à la capacité de l’exploitant à assurer ces chantiers colossaux dans un calendrier particulièrement contraint. « La poursuite de l’activité au-delà de quarante ans est un sujet sensible qui revêt une importance particulière pour l’exploitant, mais aussi pour le public », insiste Bernard Doroszczuk, le président de l’ASN.

Depuis 2019 et d’ici à 2030, trente-deux réacteurs de 900 mégawatts (MW), situés dans huit centrales, vont faire l’objet de leur quatrième visite décennale. Tous les dix ans, l’exploitant est en effet tenu d’effectuer un réexamen approfondi de l’état des installations et d’améliorer leur niveau de sûreté. Le réacteur numéro un de Tricastin (Drôme) a été le premier à connaître son quatrième arrêt décennal, qui a mobilisé près de 5 000 intervenants pendant six mois.

La réglementation française ne prévoit pas de « durée de vie » maximale des réacteurs, mais une partie des équipements a été conçue, à l’origine, selon une hypothèse de quarante ans de fonctionnement. Dès 2009, EDF a fait savoir qu’il souhaitait prolonger l’activité du parc jusqu’à cinquante ans, voire soixante ans – aux Etats-Unis, certains réacteurs pourront fonctionner jusqu’à soixante ans et des pays européens ont également validé une prolongation d’activité.

L'avis de l'ASN :
https://www.asn.fr/Informer/Actualites/Poursuite-de-fonctionnement-des-reacteurs-de-900-MWe-au-dela-de-40-ans

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Lun 7 Déc 2020 - 8:54

https://www.mediapart.fr/journal/france/061220/nucleaire-la-securite-percee-d-edf

Mediapart a eu accès à des milliers de pages de documents détaillant le système de sécurité de l’EPR de Flamanville et des deux réacteurs mitoyens. Ils nous ont été fournis, via Greenpeace, par une personne qui fait ainsi savoir que ces fichiers ultra-sensibles, qui feraient le bonheur de terroristes, ne sont pas protégés comme ils le devraient, les règles de sécurité n’étant pas respectées.

Plans précis au mètre près du site où se côtoient les trois réacteurs nucléaires, schémas des clôtures électriques et des alarmes qui y sont reliées, positions exactes des caméras et des détecteurs anti-intrusion, vues des caméras et détails de leurs angles morts, plan des sas d’accès sécurisé et des détecteurs d’explosifs, fonctionnement des portillons : c’est une grande partie du système de sécurité de la zone d’accès contrôlée (ZAC) du chantier le plus important, le plus coûteux et le plus stratégique du système nucléaire français que nous avons pu consulter.


Mediapart ne publiera pas les notes, fiches d’évaluation, bilans techniques, courriers, photos, codes d’accès, etc., que nous avons vus. Le contenu de ces informations n’est pas d’intérêt public. Le fait de les obtenir dans ces conditions est, lui, d’intérêt général.

Informé de l’ampleur de la fuite, EDF, exploitant de 56 réacteurs nucléaires en France, en minimise la portée. « Le fait de disposer des plans de la zone d’accès contrôlé de Flamanville ou encore de disposer de l’emplacement des caméras ou de détecteurs n’est pas une information protégée ni classifiée, puisque ces informations sont visibles et peuvent être constatées à l’œil nu par tout à chacun sur les sites. » Sans leur transmettre aucun document, Mediapart leur avait pourtant envoyé une liste indiquant que les informations consultées allaient bien au-delà. Mais l’entreprise a refusé d’entrer dans le détail des documents consultés. Tout en reconnaissant que « l’accumulation d’informations non classifiées et leur diffusion peuvent aboutir à un ensemble pouvant malgré tout poser difficulté pour la protection du secret de la défense nationale ».
Ainsi, un plan extrêmement précis du site de Flamanville, avec ses trois réacteurs, la piscine de stockage du combustible usagé, le périmètre exact de la zone de protection renforcée, où figurent les cotes ainsi que les noms de code des segments de clôture utilisés par le poste de commandement de crise sécuritaire, est envoyé en pièce jointe d’un courriel.

Autre exemple : un ingénieur sécurité d’EDF reçoit à sa demande le détail du fonctionnement des lasers de détection – ce qui indique par déduction comment les mettre à l’arrêt –, accompagné de schémas, de l’explication du logiciel qui le commande et du voltage des alarmes qui y sont reliées. Un membre de la mission sécurité d’EDF se fait envoyer par un sous-traitant un document englobant tous les contrôles et essais concernant la sécurité des réacteurs 1 et 2, et s’en excuse : « Désolé de t’ennuyer. » Celui-ci les lui envoie et lui rappelle qu’une partie des documents est accessible sur la « data room », le serveur dédié aux documents du programme sécuritaire.

Un sous-traitant se fait envoyer les schémas de l’installation électrique de la zone d’accès contrôlé de l’EPR. Une personne envoie le détail du positionnement des modules de câbles microphoniques, par zone d’affectation. Un prestataire envoie le tableau des alarmes du site en pièce jointe car les réglages effectués pendant l’été ne fonctionnent pas en raison de la météo de la fin de l’année. Un coordinateur de projet, côté EDF, envoie à 40 personnes un mot de passe pour un reporting sur le plateau sécuritaire.
Il n’y a aucun tampon « secret défense » dans les documents lus par Mediapart. Ils sont estampillés « confidentiel protection », « diffusion restreinte protection site » ou « confidentiel », parfois à l’encre rouge. Ce sont des appellations « internes mises à l’initiative des différents rédacteurs de ces documents », explique EDF, qui « visent simplement à spécifier qu’ils sont réservés de base aux personnels en charge de la sécurité » des centrales. « Ces appellations ne correspondent en rien à des documents classifiés au titre du secret de la défense nationale. Ces plans sans être classifiés sont une propriété patrimoniale d’EDF et sont donc réservés à ceux à qui on en donne l’utilisation pour honorer les contrats de prestation. »

Dormez tranquilles...

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Rammstein Lun 7 Déc 2020 - 14:26

Kyraly a écrit:Dormez tranquilles...

Il y a quelques décennies on se fichait de la figure des russes et de l'état lamentable de leurs centrales nucléaires... Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts : il ne manque qu'un Tchernobyl hexagonal pour enfoncer le clou !

Rammstein
Rammstein
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 6145
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006
Points : 4816
Réputation : 90

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Ven 5 Fév 2021 - 14:20

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/exercice-de-crise-a-flamanville-reponse-pas-efficace-20210204

La centrale nucléaire de Flamanville (Manche) n'a pas répondu «de manière efficace et rapide à une situation d'urgence» simulée lors d'un exercice organisé de façon inopinée, a appris l'AFP jeudi auprès de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). «L'organisation actuelle du site ne permet pas de répondre de manière efficace et rapide à une situation d'urgence similaire au scénario joué lors de l'inspection», écrit le gendarme du nucléaire dans une «lettre de suite» disponible sur son site internet. Lors de cette inspection non programmée survenue dans la nuit du 11 au 12 janvier, un exercice de crise a été mené de façon inopinée.

Du pain béni pour les détracteurs du nucléaire

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Lun 8 Fév 2021 - 13:36

https://www.neonmag.fr/a-quoi-ressemblerait-la-france-post-catastrophe-nucleaire-le-roman-danticipation-realiste-la-pierre-jaune-nous-le-devoile-569392.html

Une nouveauté.. a voir ce que ca vaut.

Vous vous souvenez du 11 septembre. Vous vous souvenez de Fukushima. Imaginez maintenant que deux avions s’écrasent sur l’usine de traitement de déchets nucléaires de La Hague, et oubliez tous vos souvenirs : la réalité sera bien pire. C’est à partir de ce postulat de base que Geoffrey Le Guilcher imagine, pour son premier roman La Pierre Jaune (éditions de la Goutte d’Or), une France prise dans la tempête nucléaire. A travers le destin d’une communauté d’anarchistes et d’écologistes infiltrée par un agent du renseignement anglais, confinée en Bretagne sous les pluies acides, il livre aussi un guide de survie documenté et un panorama de la France post-catastrophe nucléaire. Entretien.


Comment peut-on survivre à 300 kilomètres d’une telle catastrophe nucléaire, comme tes héros ? 
Le premier truc est la survie alimentaire : tu ne peux plus manger une tomate ou boire l’eau du robinet. Tout ce qui a été à l’air libre devient mortel, d’où l’idée de cette communauté de cambrioler les maisons abandonnées. Mais vient ensuite les vagues de cancer, de maladies diverses et variées. Ca touche les femmes enceintes, les naissances, ça s’attaque à la vie, aux reproductions, aux gènes. La radioactivité est impressionnante autour de l’installation, mais tout devient vicié sur une zone beaucoup plus étendue. L’air, l’eau, les animaux qu’on consomme. Dans le livre j’évoque des moutons en Ecosse. Ils ont été interdits à la consommation  pendant 20 ans car il y a eu une retombée très localisée de Tchernobyl. En Allemagne de l’Est, on n’a pas le droit de manger les sangliers qui y sont chassés car le cesium qu’on croyait disparu ne fait que remonter à la surface avec les racines et les champignons. Il remonte ainsi la chaine alimentaire jusqu’à nous. 

Si ça devait arriver demain, tu es prêt ?
Disons que je sais ce qu’il faut faire, comment on gère la contamination externe en se rasant les poils, les cheveux et les sourcils et en prenant une longue douche par exemple, tout ça suffit à éliminer 99% de la contamination externe. Mais il reste une contamination interne qui se balade dans ton système sanguin, dans tes os… Grâce à ces connaissances, je pourrais probablement être moins contaminé que la moyenne. Mais je sais que je partirai, sans hésiter. 

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis Lun 8 Fév 2021 - 14:25

Hello,
j'essayerai de le trouver pour en faire une review clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
tarsonis
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 9655
Age : 34
Localisation : Grand Est
Loisirs : Trek, ethnobotanique, électronique DIY, nucléaire, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008
Points : 10176
Réputation : 160

Ash et Kyraly aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis Mar 9 Fév 2021 - 14:24

Hello,
des quelques extraits que j'ai pu trouver, cela se base sur le rapport "Possible Toxic Effects from the Nuclear Reprocessing Plants at Sellafield (UK) and Cap de la Hague (France)", notamment ce passage :
In the following calculations, we consider the smallest UP3 cooling pond, or D pond, of 3,490 t of capacity and a 50% load factor.66 The potential for a zirconium “fire”, following a loss of water, arises from the packing of fuel pools to high densities [Thompson, 2000a]. A loss of water accident in the D cooling pond could lead, because of exothermic oxidation reactions of zirconium and other metals, to an accidental release up to 100% of the total caesium-137 contained in the 1,745 t of spent fuels stored [NRC, 2000]. This release would be equivalent to 1,762.1 kg of caesium-137, or 66.7 times the total caesium-137 release as a consequence of the Chernobyl accident.
Assuming identical dispersion and impact pathways in the cases of the hypothetical La Hague accident and the Chernobyl accident, the collective dose impact of the caesium-137 during the La Hague D cooling pond accident can be estimated to some 30,000,000 man.Sv or 50 times the collective dose impact of Chernobyl. Considering the ICPR-60 figure of a 5% risk of fatal cancer per Sv [ICRP, 1991] it can therefore be estimated that the caesium-137 release during a major accident such as the loss of coolant in the D cooling pond of La Hague, could cause up to 1,5 million fatal cancers.

Le bouquin part sur l'hypothèse 10% retenue en 2001, avec 6,7x les rejets de Tchernobyl en césium.
Pourquoi pas, c'est une hypothèse valable bien que l'on n'ait pas vraiment de données publiques sur la protection et les toits de la Hague, et que le calcul me semble convertir l'intégralité des Bq en dose collective (en gros, on distribue l'intégralité du césium à des humains avec une cuillère à soupe)
Mais, cela a le mérite de prendre un base scientifique plutôt qu'un délire caricatural à la sauce "survival"

J'ai noté le fait que le Bleu de Prusse-Radiogardase est évoqué :
Nous devons avaler une gélule de bleu de Prusse, plus exactement du Radiogardase 500 mg. Les Jauniens, dans leur esprit survivaliste, en avaient stocké depuis un bout de temps en quantité. Comme quoi leur paranoïa pré-attentat les a bien mieux préparés que le pékin moyen. Le bleu de Prusse est un pigment bleu foncé qui a la propriété de capturer le césium lors de son passage dans l'estomac. Le corps peut ensuite le rejeter par voie naturelle. J'ai une autre raison de retrouver le chemin des toilettes. C'est décidé, je vais accepter le laxatif d'Ulan.

Il y a juste une petite coquille, concernant le passage avec l'estomac (cf le topic [Stock + Fabrication] Bleu de Prusse (risque nucléaire) Césium et comprimés mais on ne peut pas en tenir rigueur à un auteur de roman. Je me demande si cela va susciter des interrogations du public quant aux stocks officiels de Radiogardase....

Bref, plutôt une bonne impression a priori, avant de l'avoir entre les mains clind'oeil

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
tarsonis
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 9655
Age : 34
Localisation : Grand Est
Loisirs : Trek, ethnobotanique, électronique DIY, nucléaire, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008
Points : 10176
Réputation : 160

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Mar 9 Fév 2021 - 14:47

https://op.europa.eu/en/publication-detail/-/publication/b6a02661-1dcd-11e8-ac73-01aa75ed71a1/language-en/format-PDF

Yep, je venais de le récupérer. L'auteur le cite en référence au début de son livre.

 Je viens de le commencer, ca se lit assez bien.

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Mer 10 Fév 2021 - 10:07

https://www.irsn.fr/FR/Larecherche/Actualites_Agenda/Actualites/Pages/IRSN-nouvelle-edition-livre-reference-elements-de-surete-nucleaire-rep.aspx#.YCOiDWhKhPY

L’IRSN publie la nouvelle édition de son livre de référence intitulé : « Éléments de sûreté nucléaire – Les réacteurs à eau sous pression »
L'ouvrage « Éléments de sûreté nucléaire – Les réacteurs à eau sous pression » rassemble, au fil de ses 40 chapitres, des éléments de culture technique relatifs à la maîtrise des risques nucléaires des réacteurs à eau sous pression et constitue un ouvrage pédagogique de référence, sans équivalent au plan international.

Téléchargeable en PDF (non imprimable) et en Epub ici : 
https://www.irsn.fr/FR/Larecherche/publications-documentation/collection-ouvrages-IRSN/Pages/La-Collection-sciences-et-techniques-4628.aspx#.YCOh1WhKhPY

Bonne lecture

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Rammstein Jeu 25 Fév 2021 - 14:30

Les plus anciens réacteurs nucléaires prolongés de dix ans

Les 32 réacteurs de 900 mégawatts d’EDF sont les plus anciens en fonctionnement en France. Ils avaient été initialement conçus pour fonctionner quarante ans.


Source : https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/02/25/l-autorite-de-surete-nucleaire-autorise-la-poursuite-du-fonctionnement-des-plus-vieux-reacteurs-nucleaires-francais_6071140_3244.html

Parc nucléaire vieillissant, économies de bouts de ficelle en raison de la crise, déréglementation, recours systématique à la sous-traitance... Tous les ingrédients nécessaires à un gros pépin sont réunis ! scratch

Rammstein
Rammstein
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 6145
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006
Points : 4816
Réputation : 90

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Jeu 25 Fév 2021 - 14:37

Le titre est un peu trompeur : https://www.asn.fr/Informer/Actualites/La-poursuite-de-fonctionnement-des-reacteurs-de-900-MWe-au-dela-de-40-ans

L’ASN considère que l’ensemble des dispositions prévues par EDF et celles qu’elle prescrit ouvrent la perspective d’une poursuite de fonctionnement de ces réacteurs pour les dix ans qui suivent leur quatrième réexamen périodique.
donc l'ASN autorise EDF sous certaines conditions a envisager de faire tourner ces réacteurs 10 ans de plus. 

Dans sa décision n° 2021-DC-0706, l’ASN prescrit la réalisation des améliorations majeures de la sûreté prévues par EDF, ainsi que des dispositions supplémentaires qu’elle considère comme nécessaires pour atteindre les objectifs du réexamen. Cette décision clôt la phase dite « générique » du réexamen, qui concerne les études et les modifications des installations communes à tous les réacteurs de 900 MWe, ceux-ci étant conçus sur un modèle similaire.
Ces prescriptions seront ensuite appliquées réacteur par réacteur, lors de leur quatrième réexamen périodique programmé jusqu’en 2031. Il sera alors tenu compte des particularités de chacune des installations. Les dispositions prévues par EDF pour chaque réacteur feront l’objet d’une enquête publique.
Et l'autorisation sera consécutive a ces dispositions, en considérant chaque réacteur séparément. 

Pour être précis : 
L’ASN considère que les dispositions que vous avez prévues, complétées par les réponses aux
prescriptions formulées par l’ASN, permettront d’atteindre les objectifs du réexamen et de rapprocher le
niveau de sûreté des réacteurs de 900 MWe de celui des réacteurs de troisième génération, notamment :
– en vérifiant, sur un large périmètre, la conformité des réacteurs à leur référentiel ;
– en améliorant la prise en compte des agressions d’origine interne ou externe. Les réacteurs
pourront ainsi faire face à des agressions plus sévères que celles retenues jusqu’alors et seront
robustes à la défaillance d’un équipement actif et des équipements passifs les plus importants ;
– en limitant les conséquences radiologiques des accidents sans fusion du cœur, y compris en cas
d’agression, ce qui permettra de réduire significativement l’occurrence de situations avec mise en
œuvre de mesures de protection des populations ;
– en prenant en compte de nouvelles situations accidentelles pour les piscines, notamment celles
considérées pour le réacteur EPR de Flamanville, et en améliorant les dispositions prévues pour
gérer les situations accidentelles ou d’agression affectant la piscine d’entreposage ;
– en réduisant le risque d’accident avec fusion du cœur et en limitant les conséquences de ce type
d’accident, en particulier par la limitation des situations qui nécessiteraient l’éventage de l’enceinte
de confinement et par la réduction du risque de percée du fond de cette enceinte par le corium.
Ces dispositions permettront ainsi de réduire, de façon notable, les rejets dans l’environnement
au cours de ce type d’accident.
À l’issue de la phase générique du réexamen, l’ASN considère que ces améliorations de sûreté ouvrent la
perspective d’une poursuite de fonctionnement des réacteurs de 900 MWe pour les dix ans suivant leur
quatrième réexamen périodique.
J’attire votre attention sur la rigueur avec laquelle vous devrez réaliser les contrôles de la conformité des
32 réacteurs concernés, sur la qualité attendue de réalisation des améliorations de sûreté ainsi que sur la
bonne appropriation de ces évolutions par les opérateurs.

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Ven 26 Fév 2021 - 14:11

J'ai trouvé cela : https://www.global-chance.org/IMG/pdf/bl_su_rete_tricastin_20210106.pdf

C'est assez intéressant a lire


Je ne connaissais pas global change : https://www.global-chance.org/Pourquoi-Global-Chance-5

Je pense a lire leur site qu'il sont plutôt anti que pro nuke, mais très modéré.

Et ils savent pas compter :
Six membres fondateurs sont à l’origine de la création de Global Chance en 1992 :
Martine BarrèreBenjamin DessusFrançois PharabodArthur Riedacker et Philippe Roqueplo.

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Ven 26 Fév 2021 - 18:21

Amusant, le communiqué de l'ARCO sur le sable charrié par le Simoun. 

https://www.acro.eu.org/wp-content/uploads/2021/02/CP-ACRO-vent-du-Sahara-v2.pdf

Nuage de sable du Sahara : une pollution radioactive qui revient comme un boomerang

Le résultat de l’analyse est sans appel.
Du césium-137 est clairement identifié. Il s’agit d’un radioélément artificiel qui n’est donc pas présent naturellement dans le sable et qui est un produit issu de la fission nucléaire mise en jeu lors d’une explosion nucléaire.
Considérant des dépôts homogènes sur une large zone, sur la base de ce résultat d’analyse, l’ACRO estime qu’il est retombé 80 000 Bq au km2 de césium-137.
L’épisode du 6 février constitue une pollution certes très faible mais qui s’ajoutera aux dépôts précédents (essais nucléaires des années 60 et Tchernobyl).
Cette pollution radioactive – encore observable à de longues distances 60 ans après les tirs nucléaires – nous rappelle cette situation de contamination radioactive pérenne dans le Sahara dont la France porte la responsabilité. 
Dit comme ca, sans éléments de référence, ca doit facilement faire flipper, 80000 Bq au Km²!

Alors que dans les journaux qui relaient l'info de cette source, comme : https://www.francebleu.fr/infos/environnement/de-petites-poussieres-couleurs-jaunatres-avec-des-residus-radioactifs-1614204231
apparait une précision capitale :
Toutefois, à la différence du Césium 137 que l'on trouve au Japon, la substance radioactive du Sahara a plus de 30 ans . "C'est la limite de sa période physique, explique Pierre Barbey, conseiller scientifique bénévole du laboratoire ACRO. Cela veut dire qu'au bout de trente ans, il ne reste que la moitié de sa radioactivité. Et au delà on atteint les 1%. " Soixante ans plus tard, la substance nucléaire est donc quasi null (80 000 Becquerel au km2 ndlr). 

Quelques nuages de sable, comme ceux de ces derniers jours, ont peu d'effets sur la santé. Pour le laboratoire calvadosien ACRO, ces analyses permettent surtout de montrer, les dégâts encore visibles des essais nucléaires.

On sent bien a quel point l'ACRO est impartiale sur le coup là... 

Autre point étrange, dans leur rapport sur les 30 ans de Tchernobyl, ils ne parlaient pas de Bq/Km² mais de Bq/Kg de sol sec... 
http://tchernobyl30.eu.org/wp-content/uploads/2016/04/BILAN-TCHE30.pdf

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis Ven 26 Fév 2021 - 20:43

Hello
Kyraly a écrit:Amusant, le communiqué de l'ARCO sur le sable charrié par le Simoun. 

l’ACRO estime qu’il est retombé 80 000 Bq au km2 de césium-137.
Dit comme ca, sans éléments de référence, ca doit facilement faire flipper, 80000 Bq au Km²!


Yep, dès que l'on commence à exprimer la pollution en Bq, on cherche un peu à enfumer son monde.... surtout quand on parle par km² au lieu de m², ce qui permet de trifouiller dans les "grands nombres" et embrouiller le public.

Il est sûr, que 80000Bq/km², ça effraye plus que.... 0,08 Bq/m², alors que le césium 137 résiduel en France tourne entre 1000 et 20000 Bq/m2.
Quant au "qui s’ajoutera aux dépôts précédents (essais nucléaires des années 60 et Tchernobyl)." boo

________________________________________________________
L'expérience est une lumière qui n'éclaire que ceux qu'elle a déjà brûlés. Cédric Dassas


甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
tarsonis
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 9655
Age : 34
Localisation : Grand Est
Loisirs : Trek, ethnobotanique, électronique DIY, nucléaire, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008
Points : 10176
Réputation : 160

un ptit breton et Kyraly aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Mar 9 Mar 2021 - 13:40

https://www.franceinter.fr/info/essais-nucleaires-un-livre-revele-que-l-etat-francais-a-menti-sur-leur-impact-en-polynesie

110 000 personnes ont potentiellement été touchées par un nuage atomique qui a atteint Tahiti en 1974, dans le plus grand secret. C’est ce que révèle un livre et ce que montre l’enquête de la cellule investigation de Radio France en partenariat avec le site Disclose.
17 juillet 1974. La France s’apprête à procéder au 41e essai nucléaire atmosphérique en Polynésie (baptisé "Centaure"), depuis l’atoll de Mururoa située à plus de 1 000 kilomètres de Tahiti. Mais rien ne se passe comme prévu. L’essai est un échec du point de vue technique, le champignon atomique s’élève moins haut que prévu (5 200 mètres au lieu de 8 000 mètres), mais surtout il ne prend pas la direction prévue par les autorités françaises.
Le spécialiste des questions nucléaires, Sébastien Philippe, enseignant-chercheur à l’université américaine de Princeton, a analysé les 2 000 documents déclassifiés par l’armée française en 2013. Il a réussi à remodéliser informatiquement la trajectoire du nuage atomique de l’essai Centaure. "En suivant le trajet du nuage heure par heure, on voit clairement qu’au lieu de partir vers le nord, en direction des atolls de Tureia et de Hao, et de se disperser dans le Pacifique comme prévu, il se dirige en ligne droite vers Tahiti", explique-t-il. 42 heures plus tard, le nuage touche l’île de Tahiti et les îles Sous-le-Vent. 

"Quelques heures après le tir, l’armée connait le risque que le tir Centaure fait peser sur les populations civiles, affirme le journaliste Tomas Statius qui a mené l’enquête avec Sébastien Philippe. Elle sait que les masses d’air poussent le nuage vers Tahiti, mais décide de ne rien faire. Les autorités locales et les populations civiles ne sont pas prévenues. On ne demande pas aux populations civiles de se mettre à l’abri ou de suspendre leur consommation d’eau ou de lait qui fixent fortement les substances radioactives." La pluie qui s’abat alors sur l’île accélère le dépôt d’éléments radioactifs. 

À l’époque, l’essai Centaure reste secret. Deux hauts responsables du programme nucléaire français démissionnent, dans la foulée. Valérie Voisin, 58 ans, est une victime officielle de l’essai Centaure. Elle habitait à l’époque sur la commune de Papara, à Tahiti. Son père travaillait au Commissariat à l’énergie atomique (CEA). En 2019, le Comité d’indemnisation des victimes du nucléaire (Civen) a reconnu le caractère radio-induit de son cancer du sein. Actuellement en rémission, elle conserve de lourdes séquelles physiques : "J’ai perdu mes dents à cause de la radiothérapie, dit-elle. J’ai des problèmes osseux. Des fractures fréquentes. Ce n’est pas normal, à mon âge."


"Nous avons vérifié les données sources utilisées pour évaluer l’impact radiologique et nous avons trouvé de nombreux problèmes, explique Sébastien Philippe. Par exemple, sur la valeur de la contamination officiellement retenue pour la station radiologique de Tahiti ou les retombées radioactives au sol. À Tahiti, la zone la plus densément peuplée a pu être plus exposée que ce qui a été retenu dans les hypothèses de calcul de 2006. En réévaluant les doses, on fait entrer dans le groupe des personnes potentiellement indemnisables toute la population présente à Tahiti en 1974." Soit 110 000 personnes, si l’on inclue Tahiti et les îles Sous-le-Vent.
"Au-delà de l’essai Centaure, il y a une sous-estimation de la contamination radiologique de l’ordre de deux fois et demi, ajoute Tomas Statius, notamment pour les six essais considérés comme les plus irradiants. Par exemple, les scientifiques du Commissariat à l’énergie atomique n’ont pas inclus dans leur évaluation le fait que les habitants des îles buvaient de l’eau de pluie, fortement contaminée." Une habitude que ne semblent pourtant pas ignorer les autorités françaises. 

L'enquête sur Disclose est ici : https://moruroa-files.org/fr/investigation/moruroa-files

Il y a aussi un rapport pdf des services de santé de l'armée intéressant a lire, mais je n'arrive pas a le joindre.

Morceaux choisis a écrit:
À partir de 1966, 193 essais nucléaires ont été conduits par la France en Polynésie française, dont 41
essais atmosphériques. Depuis le début des années 60, la société polynésienne a connu de profonds
changements d’ordre économique, sanitaire, et concernant les modes de vie en partie liés à
l’implantation du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP) qui était en charge de la réalisation des
essais nucléaires menés par la France.
Suite au démantèlement du CEP en 1996, la Polynésie française aborde une nouvelle transition
sociodémographique, tandis que la prise de conscience collective quant aux conséquences potentielles
des retombées radioactives sur la santé de la population polynésienne et du personnel civil et militaire
suscite des inquiétudes croissantes et motive une demande de reconnaissance en vue d’obtenir
réparation.

En septembre 1996, le Président Jacques Chirac a commandité une étude auprès de l’agence
internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur la situation radiologique des atolls de Moruroa et
Fangataufa ainsi que de leurs lagons. Cette étude réalisée à l’issue de l’ultime campagne française
d’expérimentations nucléaires, concluait :
• « ...qu'aucun groupe de population n'est susceptible, à un moment futur quelconque, de
recevoir une dose attribuable aux matières radioactives résiduelles présentes à Mururoa et à
Fangataufa qui soit supérieure à environ 1 % de la dose due au fond de rayonnement que ce
groupe recevra inévitablement du fait des sources naturelles de rayonnements ».
• « ...qu'il n'y aura aucun effet sur la santé qui puisse être diagnostiqué médicalement chez
un individu ou décelé dans un groupe par des études épidémiologiques et qui serait
attribuable aux doses de rayonnements estimées qui sont reçues actuellement ou qui seraient
reçues à l'avenir par des personnes du fait des matières radioactives résiduelles présentes à
Mururoa et à Fangataufa ».
• « ...qu'aux très faibles niveaux de doses estimés dans celle-ci il n'y aura aucune modification
des taux d'incidence du cancer dans la région qui soit attribuable à l'exposition aux
rayonnements provoquée par les matières radioactives résiduelles présentes à Mururoa et à
Fangataufa ».

L’impact sanitaire des essais nucléaires français en Polynésie française n’est cependant pas nul,
et si aucune augmentation significative des pathologies cancéreuses ne peut être rattachée aux
retombées radioactives des essais aériens, la modification des habitudes alimentaires, la sédentarité et
la perturbation du mode de vie traditionnel de la société polynésienne a aujourd’hui encore de
graves conséquences en terme de santé publique (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires,
maladies métaboliques...).
Les études descriptives n’incluent pas d’informations individuelles sur certains facteurs de risque
présumés, y compris une possible exposition aux rayonnements ionisants, et ne peuvent donc pas
permettre d’établir la (ou les) raison(s) de l’augmentation de l’incidence du cancer de la thyroïde en
Polynésie française.
En pratique, la présence d’un « cluster » de cancers thyroïdiens focalisés au niveau des îles soumises à
des retombées lors des tirs aériens, et notamment aux Gambier, laisse peu de doute sur le rôle des
rayonnements ionisants, et notamment de l’exposition thyroïdienne à l’iode radioactif, dans la
survenue de cet excès de cancers.

A noter que le rapport s'appuie sur cette étude : https://www.irsn.fr/FR/expertise/rapports_expertise/Documents/radioprotection/IRSN_PSE-ENV-2019-00498-Evaluation-Exposition-pop-essais-atmo-1975-1981.pdf
(et que l'incident décrit par Disclose date de 1974...)

 
CONCLUSION
Les doses efficaces totales potentiellement reçues par un adulte ayant résidé dans une des six localités entre 1975 et
1981, et résultant des trois voies d’expositions précédentes, sont comprises entre 18 et 68 µSv/an quelle que soit la ration
alimentaire, avec des valeurs environ deux à trois fois plus élevées à Tureia sur l’ensemble de la période et deux fois plus
élevées à Hitiaa durant les années 1975-1976 que pour les trois autres sites de Tahiti et des Gambier. Elles sont très
majoritairement dues à l’ingestion de denrées locales sauf pour les Gambier où l’exposition externe contribue
pratiquement autant que l’exposition par ingestion à la dose totale. Pour les enfants, les doses efficaces totales estimées
sont pour la plupart très proches de celles des adultes. Pour la classe d’âges des 12-17 ans ayant résidés à Tahiti, elles
peuvent être légèrement supérieures à celles des adultes, mais n’excèdent pas 49 µSv/an.
Les estimations dosimétriques effectuées dans cette étude sont dans une large mesure basées sur des résultats de mesure
et partant, aussi réalistes que possible. Lorsque des hypothèses ou des choix méthodologiques ont été faits, ils l’ont été
en préférant ceux qui conduisent à une majoration des expositions. Les commentaires sur les doses estimées et
notamment sur leurs composantes (contributions des radionucléides, des voies d’exposition, des éléments de scénario
d’exposition…) ont été volontairement développés dans ce rapport de manière à permettre au lecteur d’identifier les
choix ou paramètres les plus déterminants. Ainsi, parmi les choix les plus impactants sur les résultats de cette étude,
figurent en premier lieu les rations alimentaires (pour les doses par ingestion) et la répartition du césium dans la
profondeur des sols (pour les doses externes). La ration alimentaire de 1975 et plus particulièrement celle utilisée pour
estimer les doses dans les communes rurales de Tahiti, illustre l’approche retenue par l’IRSN : la quantité totale de
denrées solides d’origine locale consommée y est élevée alors que de nombreux produits comme les dérivés céréaliers
(pain, pâtes, riz…) n’y sont pas considérés, car nécessairement importés en Polynésie. Dans le cas de l’exposition externe,
le fait de considérer que le césium 137 était, entre 1975 et 1981, intégralement contenu dans le premier centimètre à la
surface des sols est un choix vraisemblablement très majorant. Dans le cas des Gambier, pour lesquels la dose externe
contribue à plus de 50% de la dose totale, ce choix pourrait correspondre à une majoration de quelques dizaines de pour
cent des doses totales estimées pour les habitants de cet archipel.

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kerkallog Mar 9 Mar 2021 - 14:29

CONCLUSION
Les doses efficaces totales potentiellement reçues par un adulte ayant résidé dans une des six localités entre 1975 et
1981, et résultant des trois voies d’expositions précédentes, sont comprises entre 18 et 68 µSv/an quelle que soit la ration
alimentaire, avec des valeurs environ deux à trois fois plus élevées à Tureia sur l’ensemble de la période et deux fois plus
élevées à Hitiaa durant les années 1975-1976 que pour les trois autres sites de Tahiti et des Gambier...."

Donc entre 18 et 68 µSv/an et 2-3 fois plus, soit 36-54 et 136-204 µSv/an, cela donne quoi comme risques sanitaires et conséquences physiques à moyen-long terme pour les habitants concernés?

________________________________________________________
Nucléaire en France, des news ... - Page 11 0_0_0_12  Nucléaire en France, des news ... - Page 11 00000012Nucléaire en France, des news ... - Page 11 00000065 y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  Nucléaire en France, des news ... - Page 11 00000013 sunny Nucléaire en France, des news ... - Page 11 _che-g17
Kerkallog
Kerkallog
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2815
Date d'inscription : 19/05/2012
Points : 3135
Réputation : 50

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Mar 9 Mar 2021 - 16:42

Dans la foulée : 
https://www.mediapart.fr/journal/international/090321/essais-nucleaires-en-polynesie-les-victimes-invisibles-de-l-armee?onglet=full

Dans un échange de mails obtenu par Disclose, le ministère des armées reconnaît pour la première fois que 2 000 vétérans du Centre des expérimentations du Pacifique « sont ou seront atteints de cancers »

Sur les 6 000 personnes concernées, « environ un tiers [d’entre elles] sont ou seront atteint[e]s d’un cancer radio-induit, soit 2 000 personnes », prévient l’auteur de la note. À cette première estimation est jointe une seconde correspondant au coût que leur reconnaissance représenterait pour le Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen) : « 100 millions d’euros. »
Pour saisir l’ampleur des contaminations dont les vétérans ont pu faire l’objet, il faut se référer aux documents militaires déclassifiés par l’armée en 2013. Une analyse détaillée de ses 2 000 pages, que Disclose et Interprt publient en intégralité, permet de mettre des chiffres sur le manque criant de protection radiologique à l’époque des essais à l’air libre. Le matériel de protection était essentiellement réservé aux tâches les plus à risque, comme la décontamination des atolls à la suite des tirs nucléaires.
Même chose pour les dosimètres. Ces appareils rudimentaires, utilisés pour mesurer la radioactivité, n’ont pas été distribués à tout le monde. Certaines tâches parmi les plus risquées de la campagne se faisaient sans « reconnaissance radiologique préalable ». D’autres fois, c’est le souffle des hélicoptères qui, en atterrissant, avait le malheur de remettre en suspension des poussières contaminées, sans que les militaires ne puissent rien y faire.

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Nucléaire en France, des news ... - Page 11 Empty Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Kyraly Jeu 11 Mar 2021 - 10:21

Le magazine Repère N48 est sorti : 

https://www.irsn.fr/FR/IRSN/Publications/Magazine-Reperes/archives/Documents/IRSN_magazine-reperes48_Special-Fukushima-202102.pdf

Avec un dossier spécial pour les 10 ans de Fukushima et les enseignements qui en furent tirés...

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 3684
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 3976
Réputation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum