Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -39%
SEB Friteuse à huile (1.2 kg de frites)
Voir le deal
49.99 €

Crise de l'eau à Mayotte

2 participants

Aller en bas

Crise de l'eau à Mayotte Empty Crise de l'eau à Mayotte

Message par Kyraly Ven 6 Oct 2023 - 21:42

Mayotte traverse actuellement une grosse pénurie en eau potable :

https://www.ouest-france.fr/mayotte/penurie-deau-potable-a-mayotte-comment-en-est-on-arrive-la-dans-le-101e-departement-francais-32ff0600-61c1-11ee-927f-c86d7642faa1

Comment imaginer cette situation dans un département français ? À Mayotte, les 300 000 habitants de l’île sont privés d’eau du robinet deux jours sur trois depuis début septembre. La situation est « gravissime », a reconnu le ministre des Outre-mer Philippe Vigier lors de sa visite sur place. Comment en est-on arrivé là ?

« On ne boit plus l’eau du robinet depuis septembre, on n’achète que des bouteilles » , raconte Charlotte, métropolitaine de 28 ans, qui s’estime toutefois « privilégiée » dans cette crise. Avant de répondre à nos questions par téléphone, elle vient tout juste de remplir ses quatre bidons de 15 et 20 L tant que l’eau coule au robinet.

« La situation est inédite, exceptionnelle et hors de contrôle », dénonce Fahad Idaroussi Tsimanda, docteur en géographie qui a grandi à Mayotte et qui vient de se réinstaller dans le sud de l’île après avoir vécu en métropole. Il craint des restrictions plus drastiques, avec un seul jour d’eau potable au robinet par semaine.

La crise plane depuis des mois. En février, la préfecture alertait sur des pluies historiquement faibles, 40 % de précipitations en moins par rapport à une année normale. Résultat : en février, les deux bassins qui desservent à eux seuls Mayotte en eau, n’étaient remplis qu’a minima. Sur l’île, l’eau potable vient essentiellement de l’eau de pluie stockée dans deux retenues collinaires avant d’être traitée.

Et aujourd’hui, les retenues collinaires qui fournissent l’eau potable à Mayotte sont presque vides. Il ne reste plus que 7,5 % d’eau dans celle de Dzoumogné, et 16 % à Combani. Fin octobre, elles seront vides toutes les deux, a averti le préfet Thierry Suquet.

Ces deux retenues presque à sec mettent un coup de projecteur sur le manque criant d’infrastructures pour acheminer l’eau à Mayotte, alors que la population a doublé en 20 ans, notamment en raison de l’immigration venue des Comores voisines.

Cela fait des années que la population de Mayotte subit des restrictions d’eau. Même si longtemps, « les problèmes d’eau n’ont concerné que le pourtour de Mamoudzou, une zone très peuplée », rappelle Fahad Idaroussi Tsimanda. « Tous les ans sur l’île, il y a des coupures. Mais au fur et à mesure, elles deviennent plus importantes », complète Charlotte.

L’eau des retenues collinaires est ensuite acheminée dans des canaux vieillissants et abîmés. Les spécialistes estiment que ces fuites constituent une perte de 35 % d’eau (c’est 20 % en métropole). Des travaux d’urgence ont ainsi été engagés par le ministre des Outre-mer (forages, recherche de fuites, interconnexion des réseaux…), mais sans espoir de répondre aux difficultés à très court terme.

L’eau de mer dont est entourée l’île aurait pu être une solution à cette crise. Mais l’usine de dessalement de Petite Terre, livrée en 2000, ne produisait pas assez d’eau potable. Elle subit actuellement une « remise à niveau » : les travaux devaient être achevés fin 2023 mais ils ont pris du retard. Elle devrait être opérationnelle en 2024 et produire 4 700 mètres cubes d’eau par jour. Une deuxième usine devrait voir le jour en 2024...

Face a cela, les premières réponses gouvernementales semblent pour le moins très legeres : 
https://www.publicsenat.fr/actualites/territoires/crise-de-leau-a-mayotte-on-na-plus-le-droit-a-lerreur-a-lattentisme
Tenir encore quelques semaines, on n’ose pas dire colmater les brèches, tant la situation est encore dramatique à Mayotte. C’est l’objectif des annonces faites jeudi 5 octobre par la Première ministre Elisabeth Borne par voie de communiqué à la suite d’une réunion interministérielle à Matignon. Alors que la saison des pluies n’a toujours pas démarré, le gouvernement est contraint à de nouvelles mesures : prise en charge des factures d’eau de septembre à décembre, nouvel acheminement d’eau par bateau et par tanker, et distribution de bouteilles d’eau gratuites à l’ensemble de la population (et plus seulement aux 51 000 personnes les plus vulnérables) d’ici mi-novembre.

Pour Anne Perzo-Lafond, une autre solution aurait pu être toutefois retenue. « On veut bien payer les packs d’eau, mais au même prix que la métropole, il faudrait que l’Etat paye la différence. » Cette solution n’a pas été retenue : alors qu’il était interrogé à ce sujet, le ministre des Outre-mer Philippe Vigier « a botté en touche » relate la journaliste. Pour elle, les Mahorais pourraient avoir « l’eau à prix coûtant », puisque la Première ministre demande bien « l’essence à prix coûtant » en métropole. A Mayotte, le pack d’eau peut atteindre un prix de 7,50 euros, soit trois fois le prix que l’on peut payer en métropole. 

Surtout Anne Perzo-Lafond comme Thani Mohammed Soilihi ajoutent que cette urgence de l’eau ne doit pas faire oublier les autres : la crise de l’hôpital, les questions de sécurité et notamment l’Opération Wuambushu, toujours en cours… « L’actualité de l’eau prend le dessus, mais les scènes de violence et notamment la violence des jeunes organisés en bandes n’a pas cessé », rappelle le sénateur Renaissance tout juste réélu, qui finit l’entretien en saluant l’arrivée prochaine de nouvelles brigades de gendarmerie. Une annonce faite en début de semaine par le président de la République.

Au passage, pour ceux qui veulent approfondir les errements administratifs et scandales politiques a ce sujet : 
https://www.blast-info.fr/articles/2023/crise-de-leau-a-mayotte-un-probleme-foncier-une-affaire-politique-Rdo7PoVYSVSHbiMt7qmY9Q

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 4847
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Crise de l'eau à Mayotte Empty Re: Crise de l'eau à Mayotte

Message par voilavoila Dim 11 Fév 2024 - 18:37

S'il n'y avait que la crise de l'eau, la vie des Mahorais serait belle.
voilavoila
voilavoila
Membre

Masculin Nombre de messages : 203
Age : 65
Localisation : idf
Emploi : retraite
Loisirs : balade, lecture
Date d'inscription : 15/12/2023

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum