Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Il était une fois en Irak

Aller en bas

Il était une fois en Irak Empty Il était une fois en Irak

Message par Catharing Mar 30 Mar 2021 - 22:28

Salut,

Deuxième partie en ce moment (22h30),édifiant...

Il était une fois le chaos en Irak

https://www.arte.tv/fr/videos/097756-001-A/il-etait-une-fois-en-irak-1-3/

Un récit polyphonique en trois parties raconte les désillusions vécues de 2003 à 2017 par les civils, les journalistes et les soldats des deux camps, dans un pays qui a vu l’organisation Etat islamique succéder à Saddam Hussein.

« C’est facile d’envahir un pays, de partir en guerre, mais que se passe-t-il quand on gagne ? » *La question, lancée par le photographe australien Ashley Gilbertson en introduction d’Il était une fois en Irak, de James Bluemel, est purement rhétorique.
« Nous avons semé les graines de Daech en 2003 », assène, en réponse, le lieutenant-colonel américain Nate Sassaman, dans un soupir étranglé par les larmes.

"J'ai tué des civils...à un barrage nous avions installé une pancarte ,interdiction de passer, écrite en arabe...mais nous n'avions pas pensé que certains ne savaient pas lire.."

"Le décret démantelant l'armée réguliére irakienne a jeté plus de 400000 hommes à la rue sans ressources mais armés"

Tandis que sa statue s'écroule à Bagdad, le dictateur Saddam Hussein reste introuvable. Fasciné par l'Occident, cofondateur du premier groupe de hard-rock du pays, Waleed Nesyif a 18 ans quand l'armée américaine entre dans la capitale. Partagé entre la joie de voir s'écrouler enfin la prison à ciel ouvert qu'est son pays et la peur de le voir se disloquer, il se trouve aux premières loges pour constater l'envers du "rêve vendu" aux Irakiens, car il travaille comme fixeur pour les journalistes occidentaux.
Un ancien et inconsolable conseiller de Saddam, une femme d'agriculteur vivant non loin du village natal du dictateur, Oum Qusay, un soldat d'élite américain, un futur professeur d'histoire habitant Mossoul, Omar Mohamed, le reporter du New York Times Dexter Filkins et le photojournaliste anglais Ashley Gilbertson font eux aussi revivre ce moment de basculement.

Première époque : l'invasion
Synopsis
Ce premier épisode retrace les semaines qui ont précédé l'attaque de l'Irak, puis l'invasion éclair du pays et le chaos assorti de pillages qui a suivi. Tandis que sa statue s'écroule à Bagdad, le dictateur Saddam Hussein reste introuvable. Fasciné par l'Occident, cofondateur du premier groupe de hard-rock du pays, Waleed Nesyif a 18 ans quand l'armée américaine entre dans la capitale. Partagé entre la joie de voir s'écrouler enfin la prison à ciel ouvert qu'est son pays et la peur de le voir se disloquer, il se trouve aux premières loges pour constater l'envers du «rêve vendu» aux Irakiens, car il travaille comme fixeur pour les journalistes occidentaux

Deuxième époque : insurrections
Synopsis
Arrivé avec l'espoir d'aider à reconstruire un Irak démocratique, le lieutenant-colonel Nate Sassaman a vu au fil des mois ses efforts de dialogue réduits à néant. Brisé par le sentiment d'avoir contribué à la destruction d'un pays, il a quitté aujourd'hui l'armée. Parmi les soldats qui ont débusqué Saddam Hussein se trouvait un engagé volontaire irakien réfugié aux États-Unis. Redevenu vendeur de voitures, Samir al-Jassim se souvient de ce qu'il a ressenti en se retrouvant face au dictateur déchu. Dexter Filkins, lui, décrit la montée en puissance des attentats, après que la décision de «débaathiser» le pays a achevé de préparer le terrain de l'insurrection


Troisième époque : les conséquences
Synopsis
«L'Irak va devenir le terrain de jeu du terrorisme international», lance Saddam Hussein à l'agent de la CIA qui l'interroge, John Nixon. Al-Qaïda en Irak, sous l'égide du sanguinaire Al-Zarkaoui, sème la terreur en ciblant les populations chiites pour provoquer une guerre civile. Une vague de massacres que l'armée américaine contient tant bien que mal. Mais la pendaison du dictateur, puis l'arrivée au pouvoir du Premier ministre Nouri al-Maliki, soutenu avec constance par les Américains en dépit de sa corruption, jettent les bases d'une nouvelle guerre, plus féroce que les précédentes. En 2014, à Mossoul, Omar Mohamed assiste à la prise de la ville par Daech et décide de lutter en secret
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 7306
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 8336
Réputation : 104

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

KrAvEn, Wasicun et Philippe-du-75013 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Il était une fois en Irak Empty Re: Il était une fois en Irak

Message par Wasicun Jeu 1 Avr 2021 - 1:02

Une seule et unique question : "où sont les A.D.M." ???

https://www.nytimes.com/2020/01/29/magazine/iraq-weapons-mass-destruction.html

________________________________________________________
"nemo propheta acceptus est in patria sua"
Wasicun
Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2845
Age : 48
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007
Points : 2675
Réputation : 27

Catharing aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Il était une fois en Irak Empty Re: Il était une fois en Irak

Message par Catharing Jeu 1 Avr 2021 - 9:10

Salut,
Z’ont pas trouvé...mais en ont créé une...l’EI.
Catharing
Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 7306
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 8336
Réputation : 104

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum