La fabrication des outils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fabrication des outils

Message par brunov99 le Dim 28 Jan 2007 - 21:12

Bonsoir,

Une question me trotte dans a tête depuis un petit bout de temps.
Je dispose d'outils mais ils s'usent.

La solution serait de pouvoir disposer d'une forge pour les réparer ou en créer d'autres. Parce que le fer c'est quand même sacrément utile. Mais alors quel combustible utiliser et où le trouver.

Dans vos stages de Moyen Age vous faites comment Jep ?

Sinon il existe peu d'ouvrage en français. Les ouvrages de référnces semblent être ceux de Weygers mais en anglais uniquement.

Bruno

brunov99
Membre

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 52
Localisation : 41 - Centre
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://brunov99.free.fr/Documentation/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Jep le Dim 28 Jan 2007 - 22:00

Bonjour Brunov99,

Dans les groupes il y a presque toujours un type qui s'intéresse à la forge. Une enclume, un feu de charbon de bois dans une caisse en ferraille avec un soufflet, un marteau, quelques bout de métal et c'est parti. La plupart des québécois qui s'intéressent à ce sujet ont soit fréquenté des forgerons à la retraite, soit des "reconstituteurs" européens.

J'ai trouvé, il y a plusieurs années un ouvrage publié par le gouvernement du Québec "Les artisans traditionnels de l'est du Québec". Le cahier no 12 parlait entre autre du travail de forgeron. (introuvable aujourd'hui)

Le mieux c'est d'essayer de trouver un "vieux" qui pourrait enseigner la base du métier. Les soudeurs ont parfois aussi de bonnes notions du travail de forge. Ils connaissent les différents types d'acier et le meilleur usage qu'on peut en faire. Dans les bibliothèques on trouve parfois des documentaires sur ces sujets. Ne pas négliger non plus les musées consacrés aux activités traditionnellles.

Pour trouver le fer pour les outils, dans un contexte de décroissance sévère, il y aura les carcasses des bagnoles.

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par geispe le Dim 28 Jan 2007 - 22:01

je pense que pour forger ils utilisaient essentiellement le charbon de bois... pas mal de travail pour en fabriquer et de savoir faire aussi... d'où la présence de nombreux "charbonniers" dans les forêts et aux alentours de toutes les industries qui en avaient besoin (forge, verre p.ex.)
Dans un système qui devrait redevenir "rustique" çà risque de poser pas mal de problème : si on envisage le scénario de l'épuisement du pétrole, cela signifie déjà pour moi que le charbon charbon ne pourra pas remplacer (difficile à chercher et impossible à transporter en quantités) il ne restera donc comme toute énergie... que le bois... et le charbon de bois.
Il risque donc de se faire rapidement rare de sorte que je suis allé me poser aussi la question de la fabrication des outils... qui demande beaucoup beaucoup de bois si on veut faire fondre du métal.
Scénario "le pire" alors.. ce serait du type "ile de Pâques". A tout hasard et par curiosité nous avons essayé des outils en bois, en pierre, en os, en bois de cervidés... et çà marche assez bien... mais c'est pas la même chose qu'une hache ou une scie :-)

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par transhuman le Dim 28 Jan 2007 - 23:00

Pour fabriquer des outils à court terme le mieux est de recourir à la soudure et à la découpe.
Fabriquer des éoliennes, réguler le courant serait beaucoup moins compliqué que de mettre directement en place une filière charbon+métaux ferreux de récupération.
En théorie récupéré la tole sur les voitures pourquoi pas. Mais les différentes parties métalliques sont des alliages. Donc les toles ne seraient utilisables que via la découpe et le martelage.
En gros celà irait pour des petits objets, de la fourchettes à la truelle voir la serpette. Par contre rien que pour un louchet j'aurais des doutes. Sans même parler d'une fourche.

Audelà de disons 50 ans c'est clair qu'il faudrait d'autres filières.

Je me demande, sans avoir les connaissances pour savoir, s'il ne saurait pas possible de recourir à des outils combinant des céramiques et des fibres moulables à base de lin et d'autres plantes .

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par geispe le Lun 29 Jan 2007 - 9:52

Je me demande, sans avoir les connaissances pour savoir, s'il ne saurait pas possible de recourir à des outils combinant des céramiques et des fibres moulables à base de lin et d'autres plantes

la céramique nécessite beaucoup de combustible puisqu'il faut chauffer très fort : me suis d'ailleurs posé la question aussi au sujet de la poterie, des tuiles... dans un monde où les combustibles se font rares... les fibres moulables j'ai des doutes en raison de la solidité pour ce qui est d'outillage, par contre aucun problème pour des récipients vannerie en tous genres...

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Invité le Ven 15 Fév 2008 - 17:01

Bonsoir à tous,
Voici, un documentaire extraordinaire sur là technique ancestrale de forge au japon.
Ce documentaire, décrit étape par étape la fabrication d'un Katana, (sabre de samourai).
Il reste un seul maitre artisant sur toute l'ile pour produire un acier de qualité inégalé.

Je vous laisse apprécier, le travail d'orfévre!!!
Dans cette technique de forge, il n'intervient aucun outil "moderne et technologique", seul la main du maitre Fondeur et du maitre Artisant intervient.

Personnellement je trouve ce documentaire , magnifique,Shocked admirablement tourné...et plein d'enseignement concernant le travail de l'acier.

Du grand art.
Akira Kihara Sensei--- Murage
Dans les Montagnes de shimane il crée le Tamahagane

Sadotoshi Gassan Sensei--- Forgeron

Koshu Honami Sensei --- polisseur de sabre

Koshu Honami Sensei --- katori shinto ryu

Fumon tanka & midori tanaka
Hyomon Enshin Ryu
etc...

Arte découverte
Au Japon, gros plan sur la fabrication et le maniement du katana, le sabre traditionnel des samouraïs et des shoguns, dont l'art est toujours enseigné

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Hervé le Ven 15 Fév 2008 - 18:56

Bah soyez sérieux !!
Arréter de délirer sur des retours au moyen avec la forge au charbon de bois, Il reste suffisament de mines de charbon qui ont été fermées pour justement servir de réserves stratégiques pour les siècles à venir.
Faites plutot l'inventaires de ces mines, de leur localisation et accumuler la connaissance sur les techniques d'exploitation.

De plus si vous êtes tellement écolos, vous devriez connaitre les performances des four solaires de Font Romeu et d'Odeilho construit par Félix Trombe à partir de 1948.
Ces fours solaires atteignent des températures supérieures à 3500 ° C permettant de fondre le tungsténe, de l'ardoise, et de cuire des poteries !!

Il vous faut des profilés d'acier, une scie à métaux et un poste de soudure à l'arc pour construire un de ces fours, ainsi que des miroirs pour tapisser la parabole de concentration.
Alors arrétez de réver sur les forges du moyen age qui ne produisaient, pour la trés grande majorité, que de l'acier à ferrer les anes !!!

Si la métallurgie vous interrèsse, orientez vous vers les fours solaire, avec eux vous pourrez fondre et fabriquer des alliages BIEN PLUS PURS que ceux de la sidérurgie actuelle. C'est d'ailleurs dans ce but que Félix Trombe a commencer ses recherches en 1948 !

Maintenant au lieu d'acheter des outils de merde, made in china, tournez vous vers des outils de fabrication allemande ou suédoise, dont la réputation dans le domaine métallurgique n'est plus à faire.
Il vous faudra quelques vies avant que vos muscles usent ces outils !!

Sur E-bay vous trouverez des tours, des fraiseuses et autres machines outils en vente pour 1000 € , parcequ'elles ne sont plus au normes et n'ont pas la même productivité que les machines à commandes numériques.
Ne laissez pas ces machines partir à la ferraille pour qu'elles soient ensuite vendues en chine, sauvez les !
Elles pourront toujours servir à refabriquer des machines modernes comme elles l'ont déja fait.
Vous pouvez trouver encore plus vieux ! pour 100 ou 150 € des tours à entrainement par courroie plates connectables à un arbre moteur entrainé par un moulin à eau. Absolument hors normes de sécurité et de productivité, inutiles pour produire des biens de consomation, mais trés utiles pour construire d'autres machines-outils ou des piéces de rechanges !

Même en cas de very very very big grosse merde ! ou bien si vous croyez à ce scénario de malheur, rien ne justifie de perdre son temps sur les techniques et les connaissances du moyen age, cultivez celles du 21 eme siècle !!
La voiture à air comprimé par exemple !!
ou le générateur hompolaire aussi appelé disque de Faraday.
ou bien ce brave Internet !! n'oubliez pas que ce réseau a été conçu à l'origine pour être indestructible et incontrolable afin de survivre à une guerre nucléaire et continuer à fonctionner malgré elle.
Il y en a trois couche, la militaire puis la scientifique et depuis une dizaine d'années on n'entend parler que de l'intenet civil ET commercial, mais ce n'est pas pour cela que la couche d'origine militaire à disparue.
Cette couche militaire qui concerne AUSSI la protection civile aura toujours la priorité sur les FAI commerciaux, surtout en cas de very very very big grosse merde, donc la logique veut que vous devez vous rapprochez de la protection civile pour retrouver un accès quand les FAI seront en panne !!

A+

Hervé
Membre

Masculin Nombre de messages : 107
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Jeff le Ven 15 Fév 2008 - 19:43

Si je ne me trompe les ressources en matières premières seraient bien moins facilement accessibles sans nos techniques pétrodépendante actuelles et la voiture à air comprimé reste du domaine du rêve, mais je laisse parler les pros....

Jeff
Membre

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 27
Localisation : Belgique - Charleroi
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Invité le Ven 15 Fév 2008 - 20:07

Cher RV
Citation:Bah soyez sérieux !!
Arréter de délirer sur des retours au moyen avec la forge au charbon de bois..........(sic)

Voila le modéle que je peut "facilement" (et encore c'est du boulot)mettre en oeuvre:

Et voila ce que tu propose:

Ah j'oubliais , il y a plus petit et plus pratique...


C'est vrai, que cela prend moins de place, .... Laughing

Et puis c'est tellement facile à réaliser en autoconstruction...que je vais me recycler dans l'Aérospatiale.
Quand à ta voiture à air comprimé, pas de probléme, j'attend...

Pour se faire cuire un oeuf, il ya:
Moi j'utilise ca, (c'est pas écolo)..

Ok je sors....salut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Telimectar le Dim 17 Fév 2008 - 19:57

"Alors arrétez de réver sur les forges du moyen age qui ne produisaient, pour la trés grande majorité, que de l'acier à ferrer les anes !!!"

Oui et puis il faut aussi sortir l'ami, si tu avais eu l'occasion de voir des pièces d'art médiévales, des serrures, chasses, armes et armures...tu saurais que leur niveau de technicité était aussi avancé, voir plus ingénieux que le nôtre. Car en ce domaine, nous oublions plus que nous créons de qualité.

Pour info, on se creuse toujour la tête pour savoir comment les celtes forgeaient leurs épées d'une qualité remarquable, avec fourreau pinçant les lames etc.

Non assurément, l'art de la forge et les multiples domaines où il est utile ne saurait etre réduit à quelquechose de futil.


Concernant ce que tu dis sur les machines outils, là je te suis, effectivement nous pourrions en avoir utilité, mais des machines pour quoi faire?

Je suis l'avi du bon Semper; la technologie la plus efficace est souvent la plus simple. et internet c'est sympa, mais pour réparer et construire de nouveau les appareils électroniques, ou une voiture, comptez pas sur moi, pas envie de redevenir esclave de ma technologie...

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Canis Lupus le Jeu 28 Fév 2008 - 20:13

Hervé a écrit:Maintenant au lieu d'acheter des outils de merde, made in china, tournez vous vers des outils de fabrication allemande ou suédoise, dont la réputation dans le domaine métallurgique n'est plus à faire.
Il vous faudra quelques vies avant que vos muscles usent ces outils !!

Sur E-bay vous trouverez des tours, des fraiseuses et autres machines outils en vente pour 1000 € , parcequ'elles ne sont plus au normes et n'ont pas la même productivité que les machines à commandes numériques.
Ne laissez pas ces machines partir à la ferraille pour qu'elles soient ensuite vendues en chine, sauvez les !
Elles pourront toujours servir à refabriquer des machines modernes comme elles l'ont déja fait.
Vous pouvez trouver encore plus vieux ! pour 100 ou 150 € des tours à entrainement par courroie plates connectables à un arbre moteur entrainé par un moulin à eau. Absolument hors normes de sécurité et de productivité, inutiles pour produire des biens de consomation, mais trés utiles pour construire d'autres machines-outils ou des piéces de rechanges !
Pour aller dans ton sens, je viens de parcourir un sujet sur un forum US à propos du stockage de métaux précieux, où un intervenant parle justement de la grande valeur d'avoir des machines-outils et les compétences pour les faire fonctionner afin de pouvoir fabriquer des outils, en réponse à un autre intervenant qui suggérait de stocker des outils au lieu de pièces d'or (s'en suivit une polémique sur la qualité et la quantité des outils à stocker).

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Hervé le Jeu 28 Fév 2008 - 22:50

Une machine outils, surtout une très vieille hors norme ! tu te pose pas de questions quand t'en croise une à 150 €uros, tu l'achète !!
Un copain a ainsi trouvé un vieux tour à métaux qui a probablement tourné des canons de fusils Lebel avant la guerre de 14 et de Mauser pendant la seconde ! Bon j'arrète là , je comprend parfaitement l'interdiction de ne pas parler d'armes sur ce forum, le PO est un sujet trop grave pour que le seul forum survivaliste français soit squatté par des dingues de l'armement comme au usa.

Toutefois il ne faudrait pas tomber dans l'excès inverse et ne parler que de techniques du moyen age ou du néolithique et passer ainsi pour des Kmers verts, c'est tout aussi nuisible pour la crédibilité du forum que l'abus des armes !

De toute façon, même un tour aussi vieux est utile pour tourner un axe, une poulie ou toutes pièces permettant de réparer une machine ou un véhicule !
Si vous voulez équiper un véhicule avec un gazogène vous aurez besoin de fabriquer des pièces de précision, et au 1/100 de mm je rigole d'avance en vous voyant avec une forge du moyen age.

Bon d'accord elle sera utile pour fondre des métaux, mouler des pièces qui seront ensuite usinées. Vous pourrez mouler et forger des roues métalliques pour remplacer les pneus de tracteur, comme le font certains Hamish modernistes. N'oubliez pas que le PO ne fera pas disparaitre de la surface de la terre tout les véhicules et engins existants.
Il sera plus simple de consacrer un hectare pour faire pousser des tournesols pour nourrir votre tracteur diesel, plutot que d'en geler plusieurs pour nourrir un cheval !

Et il est plus facile à un bricoleur de s'occuper d'un tracteur que d'un cheval ! Si les vieux sont passés à la mécanisation agricole c'est qu'ils devaient avoir de bonnes raisons quand même !

Maintenant si tu doit fondre 10 kg d'acier de récupération pris sur un chassis de camion, et crois moi cet acier c'est du balaise ! tu vas en bouffer des disques de meuleuse pour le tronconner ! si tu fond cet acier grace à un four solaire pour mouler l'ébauche d'une pièce importante, tu conserve les qualités de l'acier et ses propriété de résistance car tu n'apporte aucune saloperie lors de la fusion, par contre travail le à la forge et tu n'auras qu'une merde indéterminée ( au point de vue qualité de l'acier). De plus où ira tu chercher le charbon ?
Alors que le soleil revient tout les jours et qu'il suffit de quelques minutes pour fondre ces dix kilos d'acier dans un creuset chauffé par le soleil. Tout dépend du diamètre de la parabole de concentration pour la vitesse de fusion.

Je suis l'avi du bon Semper; la technologie la
plus efficace est souvent la plus simple. et internet c'est sympa, mais
pour réparer et construire de nouveau les appareils électroniques, ou
une voiture, comptez pas sur moi, pas envie de redevenir esclave de ma
technologie...

En cas de PO ce n'est plus une industrie de production de masse dont nous aurons besoin, mais d'une technologie de maintenance et de reconstruction (démonter le vieux pour le controler et réassembler pour faire du neuf). Car je doute que beaucoup accepte la disparition des scanners et des IRM médicaux, va falloir vous bouger le culs pour maintenir cela en état de marche.
C'est pas d'une forge qu'il faut se préoccuper, mais plutot d'un laboratoire de réparation, tout devient de plus en plus petit et miniaturisé. Dans le pire des cas nombreux seront ceux qui survivront en se nourrissant de soupes d'orties, de topinanbours, de trèfle, de luzerne et de rats .
Si vous existez c'est parceque vos ancètres ont survécus à l'hiver de 1709 et aux mauvaises récoltes qui ont précédés et qui ont suivi. Sans parler des mauvaises récoltes et hivers des années 1780 et l'hiver de 1816, et de bien d'autres !

Si vous pensez que la production de légumes bio est indispensable pour survivre, n'oubliez pas que les orties, le tréfles, les topinanbours, la luzerne et les rats poussent tout seul.
Le reste c'est pour le confort, alors que savoir réparer du matériel médical pour assurer la maintenance d'un hopital est plus important que des légumes bio !!
C'est vrai que les publicitaires et les grattes papiers risquent de cever de faim, mais tout les bricoleurs ont de bons jours devant eux si ils sont capables de réparer de la haute technologie miniaturisée, c'est très souvent un faux contact du à l'oxydation qui fout en panne notre technologie moderne. Trouver, gratter, nettoyer, rétablir le contact.

Ne survivront que ceux qui pourront payer leur soins médicaux, et ceux qui possédent les compétences pour assurer la maintenance d'un hopital feront partie de ceux qui pourront à coup sur payer leur assurance !

Hervé
Membre

Masculin Nombre de messages : 107
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Rammstein le Ven 29 Fév 2008 - 9:12

Mouai...

Je t'invite à lire un livre sur la métallurgie, Hervé.

Une pièce de fonderie sera toujours plus "foireuse" qu'une pièce de forge. La température de l'acier, la vitesse de remplissage du moule, la vitesse de refroidissement, la pression de coulée, etc, sont autant de paramètres ayant un impact direct sur la tenue de la pièce. Tu peux mouler des pièces avec des tolérances plus ou moins précises (tu pourras descendre en dessous du millimètre avec des moyens de fortune), par contre l'état de surface est souvent dégueulasse et nécessite des usinages supplémentaires pour faire disparaître l'éventuel plan de joint, les amorces de coulée, les évents, etc. La réalisation du moule n'est pas en outre une tâche facile...

Une pièce de forge a contrario est plus facile à produire avec des moyens de fortune. Il ne faut pas forcément atteindre la température de fusion du métal pour commencer à le mettre en forme au marteau. Le martelage répété permet de modifier en surface les caractéristiques de l'acier et d'accroître la résistance de la pièce forgée.

C'est entre autre pour ces raisons que l'humanité est passée du glaive moulé en bronze à la lame d'épée en acier !

Oublie enfin l'idée de faire fondre du métal avec un four solaire : c'est irréalisable sans moyens gigantesques.

Renseigne-toi également sur la mécanique des camions soviétiques des années 30 à 60 (ZIL, GAZ...). La boîte de vitesses était toujours constituée de pignons grossièrement moulés et pourvus d'un cerclage en tôle. Malgré des ajustements déplorables de plusieurs millimètres, ces boîtes fonctionnaient parfaitement, et pouvaient être réparées sur le terrain avec des moyens sommaires, la couronne en tôle étant plus facile à remplacer qu'un pignon de haute précision usiné chez Porsche !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Hervé le Ven 29 Fév 2008 - 19:43

J'ai jamais dit qu'un four solaire était minuscule, j'ai donné le lien du four de Font Romeu. C'est suffisant pour se faire une idée de la taille du four.
Dans l'optique de la vie après le PO, disposer d'un four solaire pour fondre des matériaux de qualité est indispensable.
C'est la recherche de cette qualité métallurgique qui a poussé Félix Trombe a mené ses recherches.
Fabriquer des piéces forgées à la main dans un atelier de forgeron, avec des matériaux de récupération sera extrémement couteux et innefficace. L'inclusion de scories et l'apport de carbone par le feu de forge réduira la qualité de ton acier et sa résistance.
Mais si c'est pour fabriquer une faux cela va, mais là on vire à l'idéologie kmers verts du retour en arrière. Un matériel à traction animal doit utiliser les matériaux les plus performants pour gagner en puissance. Ton cheval appreciera de tirer une charrue 2 fois plus lègère.

Construire un ensemble de miroir solaire totalisant plusieurs hectares de surface est envisageable par un groupe de bricoleur. Concentrer les faisceaux de cette multitude de miroir sur un four n'a rien de compliquer. Dans le pire des cas, chaque mioir peut être piloté à la main par un humain. C'est la concentration de ces faisceaux de lumiére sur le même point qui pemet d'atteindre plusieurs milliers de degré celcius.

La fusion du tungstène à plus de 3500°C a été réalisé à Odeillo à coté de Font Romeu. A cette température l'acier est liquide comme l'eau et le moulage se fait facilement. De plus sans apport d'autres matériaux ni de sources de polluants ton acier de récupération conservera ses caractéristique d'origine. Il suffit de connaitre les caractéristiques de la piéce de récup qui sera fondue.
Une collection de vilbrequin moteur usés pourront sans problème servir à en fabriquer un neuf.

Quand à la technologie russe facilement réparable, je préfère de loin la qualité allemande qui n'a pas besoin d'être réparée tout les quatres matins !

Les moyens gigantesques dont tu parle existe déja ! à Odeillo !
espérons que lorsque la méga méga méga merde sera venue qu'il y aura une équipe de survivaliste qui protégera cette installation du pillage !

Hervé
Membre

Masculin Nombre de messages : 107
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Canis Lupus le Mer 10 Fév 2010 - 12:07

C'est vraiment un sujet très intéressant pour les survivalistes qui se préparent à la chute de la civilisation. Un article sur la question est paru sur le survival blog.

Survival Blog : Forges, Foundries, and Factories, by JIR

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par supercureuil le Mer 10 Fév 2010 - 13:58

la forge ET le moulage vont de paire, si on a besoin de forger a partir d'une barre d'acier pour réaliser une pièce résistante, on sera bien content d'avoir un moyen quelconque de faire fondre des bout d'acier de recup pour obtenir de départ. mais le four solaire il faut rester modeste, oui cela marche, mais cela cela quasi impossible mettre en œuvre pour un bricoleur, meme tres malin. Cela demandera de gros moyen. Alors pour le petit "survivor" avec son carre de patate un four sera plus rentable j en suis sur.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 21:42

En 1880 alors que le pétrole ne servait que dans les lampes on extrayait et transportait du charbon il me semble, même que les trains à vapeur poussaient quotiennement des pointes à 100 km/h avant même qu'on invente l'automobile...

Par contre moi aussi je cherche et trouve sur les brocantes des outils de qualité, il faut savoir outrepasser un simple voile de rouille. Si tu n'est pas un pro ou si tu ne passe pas des mois sur une auto-construction de maison une scie suédoise ou plus siplement Peugeot tu ne l'uses pas. J'ai encore bien des outils de mon grand-père.

Le retour a moyen-age est un véritable fantasme ici, mais pourquoi pas d'abord un retour au XIX charbonnier? expliquez moi?

Idem quand on parle vélo en remplacement de la voiture, quand je dis qu'avec les deux roues utilitaires comme en asie qui font 1.5 aux 100 km on a le temps de voir venir le vélo j'ai l'air de décevoir les ultra-catastrophistes.

Il y a des fantasmes malsains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Ash le Mer 10 Fév 2010 - 22:31

Je veux bien te croire Philippe qu'il y en a qui croient réellement au retour médiéval, peut-être que ça sera le cas, je n'en sais rien, mais dans ton exemple, ça reflète quand même une certaine frange de la population olduvaïenne, on est encore européens pour la grande majorité, culturellement et historiquement, on réagit par impulsion, contrairement à la Chine, c'est une généralisation éhontée, évidemment, mais ça reste un trait culturel inéluctable.
D'ailleurs les Chinois, à part les moto-remorques, ils utilisent énormément le vélo électrique et le transport en commun, faute de moyens ou de place...

La particularité de ce forum, je pense, est d'être un conglomérant simple d'idées diverses dans une idée commune, comment trouver/retrouver des techniques à la portée d'un grand nombre dans un cas de problème comme substitutif ou palliatif. Comme chacun voit les choses différemment, il y a évidemment des divergences!

Et puis, quand tu dis moyen âge, ce n'était certainement pas un âge moyen pour les techniques... On a évidemment fait mieux ET pire depuis, aussi, ce n'était pas le même monde.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Raffa le Jeu 11 Fév 2010 - 8:13

Je n'ai nul besoin d'être catastrophiste pour ma part pour m'intéresser aux arts et techniques de tous les siècles, y compris des grecs, des romains ou des égyptiens. Concernant le moyen âge pas mal de chose sont intéressantes également.

Faire du neuf avec du vieux, s'adapter, c'est aussi savoir, comprendre et expérimenter ce que faisaient les "anciens" sans pour autant l'idéaliser ou vouloir "revenir à cette époque".

Dans de nombreux domaines on a rien inventé, on a même régressé en tout cas on a clairement oublié. Et je n'ai pas attendu d'arriver ici ou de penser que le "pire" pouvait arriver pour m'y intéresser.

Je pense que tu fantasmes aussi en pensant que certains fantasment en "espérant" les catastrophes. Par contre il est vrai que pour certains, voire pour beaucoup, ce genre de techniques nous intéressent simplement parceque ça nous plaît. C'est un mal ? Certains s'intéressent aux motos, d'autres à la chasse, d'autres à la vie sauvage, d'autres aux fours solaires, d'autres aux techniques de conservation, d'autres aux jardins des simples médiévaux, d'autres aux techniques anciennes. C'est un dada comme un autre et le partage en la matière intéresse beaucoup certains d'entre nous.

Merci donc de ne pas décourager les bonnes volontés qui participent.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par mado le Sam 20 Fév 2010 - 21:30

Et oui ! Si nous n'avons plus d'importation de chaussures chinoises, et sachant que les cordonniers qui partent en retraite ne trouvent pas de repreneurs pour la relève, on peut déplorer la perte de ces savoir-faire de base.

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Invité le Dim 21 Fév 2010 - 8:49

Bien, je vais essayer d'être positif dans mes conseils: Des outils dont on n'use pas d'une manière professionnelle et quotidienne s'usent peu, très peu, et peuvent durer une vie entière à condition d'être de qualité et non des médiocrités asiatiques.
Il y a des méthodes pour bien utiliser un outil et ne pas l'abimer. Un outil s'entretient : une lime se nettoie à la brosse métallique pour rester incisive, une scie s'affute(à la lime tiers-point) et s'avoye(angle de coupe des dents) un marteau on vérifie l'emmanchement, un tournevis utilisé comme burin est condamné à mort à brève échéance, etc, etc.

Pour affuter certains outils (ciseaux à bois) il faut une meule à main, une pierre à huile et un certain savoir faire qui s'acquiert. Il faut aussi certains accessoires comme une sorte de guide à roulettes qui permet de maintenir la lame au bon angle. Il y a donc des outils pour entretenir les outils! eh oui et des précautions de stockage comme de rentrer la lame d'un rabot dans le corps du rabot si on ne l'utilise pas le tranchant étant fragile et difficile à récupérer.

Il existe des tonnes et des tonnes de bons outils qui traînent partout en France, de quoi équiper plusieurs générations si on arrive à les faire sortir des greniers et débarras. Les outils à main un peu sales et un peu rouillés sont en vrac et en caisses chez Emaüs, il faut fouiller: c'est sale, ça coupe et on peut se faire mal =>pas de concurence, idem en brocante et vide-greniers.

Donc bien avant de songer à refaire des outils, il faut se faire l'oeuil et la main pour trouver ce qui est bon et bien utilisable soit normalement du "made in europe" d'autrefois.
Il faut apprendre en chinant à différencier ce qui sera bon après après suppression d'un voile de rouille par exemple de ce qui est mort par mauvaise utilisation, apprendre à bien utiliser pour ne pas abimer et entretenir-affuter-réparer. C'est un petit jeu qui ne coute pas cher. Les manuels de menuiserie d'avant ont toujours un chapître sur le choix et l'entretien des outils.


Dernière édition par Philippe13 le Dim 21 Fév 2010 - 12:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par Raffa le Dim 21 Fév 2010 - 9:40

Merci Philippe clind'oeil

Tu as tout à fait raison et le sujet existe aussi sur le forum Vieux outils : recherche, restauration, conservation (l'un n'empêche pas l'autre) clind'oeil

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fabrication des outils

Message par modl le Dim 21 Fév 2010 - 11:36

Bonjour.
Pour les outils, je confirme l'intérêt des brocantes, vide-grenier et Emaüs pour les outils à mains.
Pour l'exemple, j'ai trois planes de charrons, qui m'ont coûtées au total 3€ (!!!), affutables et tout. La GSB locale n'en vent qu'une, à 25 € et non affutée (pour ne pas que les clients se coupent...).
On peut aussi trouver des tarières, des chignolles... qui peuvent fonctionner sans électricité !!!
Idem pour les rabots, dont le fut est souvent bouffé par les vers, mais dont les lames sont increvables et réutilisables. Sur ce post ici , à partir du #22, vous pouvez trouver un mode de fabrication de rabot.
Pour les scies, j'ai plus de mal à trouver des outils utilisables...
Enfin, comme pour tout, l'entretien (et surtout l'affutage) sont à soigner. A defaut de meule à eau, une vitre et du papier de verre fin (+600) permet déjà de faire du bon travail.

modl
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 47
Localisation : POITOU
Loisirs : tir à l'arc, bricolage...
Date d'inscription : 18/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum