Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Allier l'utile et l'agréable en se déplaçant à vélo

2 participants

Aller en bas

Allier l'utile et l'agréable en se déplaçant à vélo Empty Allier l'utile et l'agréable en se déplaçant à vélo

Message par Barnabé Mer 27 Mai 2015 - 14:45

Hello,

quelques idées toutes simples, issues de mon expérience personnelle :

- déjà, il faut le "bon vélo". Si n'importe quel vélo en état de marche peu convenir, on se fera plus plaisir avec un vélo de bonne qualité, en bon état d'entretien (des pneus gonflés,une chaîne huilée, des freins qui freinent, etc. !), à sa taille, et adapté au type de déplacement à couvrir.

- le bon antivol. Si on doit laisser son vélo dans la rue, il faut absolument un antivol en U et attacher une partie du cadre à un ancrage solide (garage à vélo, barrière, poteau, etc.).

- être au point sur le vélo dans la circulation : respecter le code de la route (dans la mesure du possible), anticiper les réactions des automobilistes, etc.

- être au point sur la "bonne manière de faire du vélo". Par exemple, le pied au bon emplacement sur la pédale : ni les orteils, ni le milieu du pied :
S'assurer que l'on va en ligne parfaitement droite, sans faire une longue série de S sur la route.
Bien passer les vitesses.
Pédaler entre 60 et 80 tr/min.
Ne pas mettre le pied près du sol dans les virages ou les passages délicat. Les enfants font ça, c'est casse-gueule et inutile.
Dans les virages, relever la pédale qui se trouve à l'intérieur du virage pour pas qu'elle accroche la route !
Freiner des deux freins.

- se rappeler que plus l'on va vite, plus on lutte contre la résistance de l'air. La puissance à développer pour vaincre la résistance de l'air augmente avec le cube de la vitesse. C'est déloyal ! Ralentir de quelques km/h permet de rendre l'expérience plus agréable. En particulier, pour le vélo urbain et le vélotaf, ça évite d'arriver essouflé et transpirant, ce qui est quand même un gros gain.

- et enfin, en faire régulièrement, ou en tout cas de temps en temps. Rien de pire que de partir pour un grand déplacement si ça fait des mois qu'on n'a pas fait de vélo. Les muscles sollicités ne sont pas les mêmes que pour la marche, et la selle, ça fait mal... Si on n'est pas du tout habitué, et qu'on fait un grand déplacement, on va donc avoir des méga courbatures et un méga mal au cul. Faire des petits trajets (vélotaf, ballades, commissions) est un bon moyen de s'entraîner en joignant l'utile à l'agréable.

Ca peut paraître très con d'expliquer tout ça. On dirait Benoît Poolvorde dans le film "Les Randonneurs" qui explique comment il faut marcher.

Et pourtant ! Je pédale depuis tout gamin, j'ai toujours fait du vélo. J'ai appris avec mon père qui en faisant pas mal. Il y a donc un certain nombre de choses que j'ai apprises dès le début. La bonne place du pied sur la pédale, aller droit sans faire de zig-zag...
Et pourtant, c'est à 40 balais passés que j'apprends qu'il faut mouliner plus vite que je n'en avais l'habitude. C'est à 40 balais passés que je réaliste qu'il vaut mieux arrêter de me battre contre les moulins à vent comme Don Quichotte (contre le vent tout court, en fait), c'est à dire ralentir un peu, lutter contre la tentation d'appuyer plus sur les pédales, et profiter ainsi d'un trajet plus calme, plus plaisant, et du coup, arriver sans suer ni être essoufflé.

Quand je vois d'autres personnes monter sur le vélo mais qui n'en ont pas l'habitude, il y aussi plein de petits défauts : ils ne changent pas les vitesses à temps, ils roulent avec des pneus sous-gonflés... quel dommage.

Au total, le vélo est un super moyen de déplacement. Avec très peu d'effort, on roule à 15-20 km/h, ce qui est aussi rapide qu'un coureur très affûté, et de l'ordre de grandeur de la vitesse moyenne d'une voiture en ville ! De plus, c'est assez bon marché à l'achat (à comparer d'une voiture) et très économique à l'usage. Ce mode de déplacement mérite donc qu'on s'y intéresse un peu plus et qu'on corrige les problèmes ou défauts qu'il peut y avoir dans la manière dont on l'aborde, afin d'en profiter encore mieux.

Voilà, il n'y a pas de honte à se dire que, même si tout le monde croit savoir faire du vélo, il y a sans doute quelques "trucs" supplémentaires à apprendre pour en profiter encore mieux. J'ai appris des trucs pour mieux pédaler à 40 balais passés ; j'en apprendrai sans doute encore d'autres à l'avenir ; je vous souhaite d'en faire de même, il n'y a pas d'âge pour ça. Dans le but, surtout, comme je l'écrivais en titre, de joindre l'utile à l'agréable !
Barnabé
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5313
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008
Points : 5499
Réputation : 34

Revenir en haut Aller en bas

Allier l'utile et l'agréable en se déplaçant à vélo Empty Re: Allier l'utile et l'agréable en se déplaçant à vélo

Message par ricemo14 Mer 27 Mai 2015 - 15:10

Et j'ajouterais a l'article de" sieur" clind'oeil Barnabé ..............pour les réparations

allez dans les Maison du vélo de vos villes respective

Vous avais plein d'infos sur les vélo.
ricemo14
ricemo14
Animateur

Masculin Nombre de messages : 292
Age : 54
Localisation : Normandie
Loisirs : bricoleur....du Dimanche
Date d'inscription : 10/03/2009
Points : 363
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum