Bugging in ou Bugging out? Quid de l'EDC/BOB...

Aller en bas

Bugging in ou Bugging out? Quid de l'EDC/BOB... Empty Bugging in ou Bugging out? Quid de l'EDC/BOB...

Message par Mike Steiner le Mer 1 Jan 2014 - 10:04

Je me lance, ceci est donc ma première contribution directe (création d'un topic). Merci aux modos de fusionner ou déplacer si le sujet a déjà été abordé ailleurs. Je viens de terminer la lecture de Suburban Survival, de Joe Snuffy, et de la série Going Home, de A. American, ce qui m'a donné l'idée d'écrire ce qui va suivre. En effet, tout le monde parle de BOB, de bugging out, mais tout le monde a-t-il une place où aller? Il est vrai que si vous êtes en ville au moment du Krash et que vous possédez une retraite quelque part à la campagne, le bugging out trouve tout son sens. Mais qu'en est-il des autres qui ne sont pas dans cette logique (ou qui ne veulent pas subir les affres habituellement dévolues à la condition du réfugié errant)?

Dans mon cas précis, je ne recherche pas le bugging out car j'habite une petite maison modeste et discrète au fin fond de la campagne normande. Tant que j'y habiterai, ce sera ma retraite ou ma redoute, comme on veut, du moins tant que des événements ne me forcent pas à la quitter, auquel cas, le bugging out s'imposera de lui même. Mais bon, pour l'instant, je considère que ma maison en pierre bien isolée et dotée d'une cheminée à insert et d'une cour ceinte de murs est facile à défendre est n'attire pas l'oeil plus que ça.

Je suis donc plutôt dans une logique de bugging in, et comme je travaille à la ville (23 km de chez moi), je dois tout de même penser à avoir toujours dans ma voiture un "petit nécessaire" me permettant de rentrer chez moi à pied si l'option de reprendre la voiture m'est interdite par les événements (routes bloquées par exemple). Ce petit matériel d'urgence est donc rangé dans ce qui pourrait être classé à mi-chemin entre l'EDC et le BOB. J'ai choisi un petit sac à dos 30 litres de couleur coyote (ou écureuil si vous préférez). C'est un bon compromis car je reste discret et j'évite les sacs trop mili qui attirent l'attention (je ne veux pas passer pour le "survivor local").

Mon sac contient:

- Une petite boite en métal (18x9x5 cm) contenant le strict nécessaire de premiers secours, et attachés dessus, des ciseaux de secouriste et deux couvertures de survie.
- Une petite boite en métal (15x9x5 cm) contenant du "matériel de survie" (cachets pour purifier l'eau, fil fin, boussole, pierre à feu, allumettes etc.).
- Trousse contenant un couteau suisse multilames, un multitool type Leatherman, canif, drisse, paracorde, lacets, couteau Tatoo avec couverts, monoculaire grossissement 4, lampe LED et piles de rechange, autres bricoles.
- T-shirt, slip et chaussettes de rechange, grand mouchoir (le tout dans un ZipLock).
- Carnet, stylo, lampe LED d'appoint, Opinel, ficelle, PQ, paquet de mouchoirs en papier.
- Poncho.
- Filet cam/tour de cou.
- Grand K-Way pouvant protéger également le sac sur mon dos.
- Parapluie pliant.
- Couteau ESSE 5 (avec brise vitre au cul de la lame).
- Rouleau 5 m de bande camo repositionnable (utile pour le secourisme).
- Mini pied de biche plat (utile pour désincarcérer quelqu'un d'un véhicule).
- Boite de préservatifs de différentes textures (j'ai plusieurs copines en ville).
- Deux paires de gants de travail (épais et fins) pour briser les vitres sans me blesser.
- Une paire de lunettes de soleil (lunettes de sécurité utilisées pour le tir).
- Un Stobe Light, un bâton de cyalume, un sifflet d'urgence.
- Un litre d'eau.
- De quoi grignoter (barres énergétiques, fruits secs).

Poids total: 10 kg (avec 1 litre d'eau).

Voilà, je pense qu'avec ce strict minimum, je possède un "baise en ville" acceptable qui ressemble à un EDC amélioré sans pour autant être aussi garni qu'un BOB. Ceci me permet de pouvoir retourner chez moi à pied si besoin et le contenu du sac est relativement polyvalent et peut être utile dans un cadre normal de la vie de tous les jours (sans attirer l'attention).


Dernière édition par Mike Steiner le Ven 3 Jan 2014 - 11:33, édité 3 fois

________________________________________________________
Tant qu'une roue restera, la charrette roulera (François Athanase Charette de la Contrie, général vendéen).
Mike Steiner
Mike Steiner
Animateur

Masculin Nombre de messages : 441
Age : 58
Localisation : Bocage normand
Emploi : Enseignant-chercheur
Loisirs : Randonnées, vélo, lecture et écriture
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bugging in ou Bugging out? Quid de l'EDC/BOB... Empty Re: Bugging in ou Bugging out? Quid de l'EDC/BOB...

Message par strinkler le Mer 1 Jan 2014 - 11:28

bonne année a vous et vos famille.

j'aurait pensé de la part d'un homme de ton expérience que tu nous révolutionne le bug in :-) comme quoi il n'y a pas grand chose a révolutionner.

avant tout j'ai du mal a comprendre ta position sur le bug out, par exemple, tu as un insert, il y a donc un risque d'incendie. en Normandie suivant ta position, nous sommes régulièrement soumis a des tempêtes importantes, tu peut perdre une partie de ton toit même si souvent un simple téléphone soit indispensable, c'est quand même confortable de se barrer en bagnole avec un duvet et une copie des docs essentiel, identité et police d'assurances. je pense que tu devrais te faire un bob quand même. a moins que ta zone de relie soit dans ton jardin (dépendances?)

quand a ton bug in, il est clair épurer simple ca va bien. 23Km serons fait en 5 heures en condition normal a pied en condition dégrader et suivant l'heure de départ tu mettras le double mais rien qui ne t'impose un bivouac . J'ai du mal a cerner la nécessité d'avoir deux paires de gants, le leatherman, le couteau suisse et un opinel et un tatoo  un esse5 me paraisse trop, échange en un ou deux contre une matraque telesco. perso je suis contre les mini pied de biche, leur performance est trop limité (a part pour ouvrir les bières ca ne sert a rien) de plus ton ESSE fera le même travail.
strinkler
strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 787
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Bugging in ou Bugging out? Quid de l'EDC/BOB... Empty Re: Bugging in ou Bugging out? Quid de l'EDC/BOB...

Message par Mike Steiner le Mer 1 Jan 2014 - 12:40

Merci pour tes voeux et reçois les miens en retour, Strinkler,

C'est marrant, car en fait j'ai une matraque télescopique dans ce sac (modèle Police en acier durci), mais je n'ai pas osé l'indiquer (rapport à la Charte). Je te confirme, oui, j'ai des dépendances dans lesquelles me replier dans un premier temps. J'ai aussi un bug out bag bien garni au cas où, mais il n'était pas l'objet de mon intervention, j'y reviendrai plus tard. Tu me flattes en me qualifiant d'homme d'expérience, il est vrai que j'ai roulé ma bosse comme on dit. Toutefois, cela ne signifie pas que j'ai la prétention de révolutionner tout ce qui existe déjà et qui est très bien. Tout au plus ajouterai-je quelques éléments complémentaires liés à mon expérience militaire. D'ailleurs, en parlant de ça, j'ai déjà bousillé une paire de gants en opération, et j'étais bien ennuyé pour terminer ma mission, d'où la deuxième paire de gants (certes sans doute inutile dans le contexte qui nous intéresse, mais comme pour les multiples couteaux, les vieilles habitudes demeurent). 

Je vous apporterai d'autres détails pour vous permettre de consolider votre bug-in si le sujet vous intéresse. Tu parles de risque d'incendie à cause de mon insert. Question de point de vue, l'apport calorifique qu'il m'apporte (par rapport à un foyer ouvert) vaut bien ce risque, qui reste tout de même très limité (visites régulières de copains pompiers et ramonages annuels). Concernant les couteaux, j'ai toujours porté ce nombre lorsque j'étais en opération, et je n'ai jamais regretté le poids porté par rapport aux services qu'ils m'ont rendus (d'ailleurs, en opérations, je portais également une dague de combat Fairnbairn Applegate et/ou un couteau de combat Glock). Pour le mini pied de biche (30 cm), je l'ai déjà utilisé et il m'a également bien rendu service, ce qui justifie à mes yeux son emport nonobstant son poids qui pourrait être évité (500 grammes, comme mon ESEE 5 dans son étui).

Mon sac ainsi garni pèse environ 10 -12 kg (selon la quantité d'eau que je veux transporter), et en effet, les 23 km qui séparent mon lieu de travail à mon domicile correspond bien à 5 heures de marche en conditions normales et sans avoir à faire de détours. Perso, je préfère très largement porter du poids (j'en ai une grande habitude et je ne manque pas d'entraînement) plutôt que de marcher léger sans avoir tout le nécessaire. Là encore, question de point de vue et de relativité (j'ai déjà évoqué ailleurs ma capacité à marcher 50 km avec 30 kg sur le dos sans efforts particuliers en une journée). Donc, je ne suis plus à 2 ou 3 couteaux près, à un litre d'eau près, ni à un mini pied de biche près. Dans mon cas précis, que mon bug in bag pèse 10 ou 15 kg n'a pas d'importance.

Après, bien sûr, chacun fait selon ses besoins et capacités, et mon exemple ne se veut pas un modèle, mais juste une option possible, c'est tout.

________________________________________________________
Tant qu'une roue restera, la charrette roulera (François Athanase Charette de la Contrie, général vendéen).
Mike Steiner
Mike Steiner
Animateur

Masculin Nombre de messages : 441
Age : 58
Localisation : Bocage normand
Emploi : Enseignant-chercheur
Loisirs : Randonnées, vélo, lecture et écriture
Date d'inscription : 06/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum