L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par Philippe-du-75013 le Lun 11 Nov 2013 - 22:06

Le rendement est misérable par rapport aux moteurs à combustion.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1519
Age : 64
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par Cyrus_Smith le Mar 12 Nov 2013 - 7:20

biblos a écrit:que pensez vous de cette idée, est ce une fausse bonne idée ou un truc à creuser ?
Çà dépend à quelle échelle on envisage les choses:
- comme "solution pour la planète", avec un carburant bois/charbon, ce n'est pas viable à moyen/long terme et très polluant. Avec d'autres carburants... c'est très utilisé, on appelle ça "centrale nucléaire". Mais là aussi, il y a quelques inconvénients. clind'oeil
- comme solution individuelle, étant rare, ça revient très cher et c'est un énorme travail et qui demande des compétences (et des outils) non-négligeables: usinage (tour, fraiseuse), fonderie/forge, chaudronnerie, etc. sans parler de la théorie derrière si on veut un système un minimum efficace. Si on achète et/ou fait faire les pièces, cela permet peut-être "d'économiser" sur certaines compétences, mais le prix final risque de monter, et il faut probablement toujours les compétences théoriques. La fabrication puis le maintien en fonction est probablement un travail à temps plein, sans compter l'approvisionnement en carburant (s'il faut faire son bois, etc.). Çà pourrait être intéressant pour une petite communauté, mais il risque d'être difficile de trouver la communauté pour s'intéresser/investir dans un tel système en temps "normal" (sans compter qu'à cette échelle, il risque à nouveau d'y avoir des normes anti-pollution à respecter, etc. qui viennent compliquer la chose).

À l'échelle solution individuelle/petite communauté, il y a toutefois (en théorie du moins) des avantages par rapport à des solutions plus classiques:
- le bouilleur peut être chauffé avec divers carburants (s'il est prévu pour!);
- les excès de chaleur peuvent être utilisés pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire, etc.
- il est aussi possible de produire du froid directement à partir de la vapeur (machine de Leblanc: l'idée est d'utiliser un injecteur Giffard pour produire une dépression);
- et bien sûr, par rapport à une solution type photovoltaïque, il est possible de d'utiliser l'énergie mécanique pour faire tourner certaines machines sans passer par la phase "électricité".

Sinon, le catalogue de cette librairie (anglaise) est une mine sur le sujet... J'envisage pour ma part de faire quelques essais, mais c'est plus pour acquérir les compétences sus-mentionnées que dans l'espoir d'obtenir un système viable.
Cyrus_Smith
Cyrus_Smith
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2230
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par strinkler le Mar 12 Nov 2013 - 12:09

la vapeur, c'est pas une énergie, c'est un vecteur tout comme l'électricité.si chacun devais exploité une centrale vapeur au bois, on se retrouverais vite sur l'ile de pâque.
strinkler
strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 787
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par Barnabé le Mar 12 Nov 2013 - 16:12

La machine à vapeur est un moyen de transformer de l'énergie thermique en énergie mécanique. Ensuite, on utilise l'énergie mécanique soit directement, soit pour entraîner une génératrice qui produit de l'électricité.

Pour cet usage de transformation de l'énergie thermique en énergie mécanique, la machine à vapeur est en concurrence, notamment, avec :
- les moteurs à explosion : problème, ils ne sont pas adaptés à l'utilisation d'un feu continu (bois, charbon)
- le moteur Stirling : il est adapté à l'utilisation d'un feu continu (bois, charbon) ou même énergie solaire.

Le problème de la machine à vapeur, c'est que c'est désormais très ancien, que les rendements sont globalement bas (surtout sur des machines type jouet, démonstration ou artisanale), et que c'est assez dangereux (brûlure à la vapeur, explosion...).

Le moteur Stirling est très bien, mais pour des raisons X ou Y il n'est jamais vraiment parvenu au stade commercial. Et les appareils bricolés ou les prototypes de pré-série n'ont pas vraiment la fiabilité, le rendement, et la sécurité de fonctionnement qu'on en droit d'en attendre.

Bref, comme dans beaucoup de domaines, il faut distinguer l'idée "bricoleur génial" ou "prototype" et la réalité d'un matériel disponible commercialement et fiabilisé.

Enfin, quand même, pour donner deux exemples d'utilisation de la vapeur encore récents:
- dans le massif central, un scieur avait jusqu'au début des années 60 une scie mobile avec machine à vapeur. L'ensemble était déplacé sur le lieu de la coupe, tiré par un attelage de boeufs. Ensuite ils sont passés au tracteur, toujours avec scie mobile, et enfin à une scie fixe dans une scierie classique. Il y a eu sans doute encore l'utilisation de diverses machines à vapeur à la campagne jusqu'assez tard, mais enfin jusqu'au début des années 60, ça m'a semblé remarquable.
- dans le Jura, début des années 2000, une parqueterie moderne faisait une bonne partie de son électricité avec un "moteur à vapeur" alimenté par une grosse chaudière bois. Ce choix correspondait à un goût de la mécanique et l'opportunité d'achat du moteur à bas prix, donc ça reste un peu anecdotique.

Globalement, le moteur stirling ou la machine à vapeur, c'est un peu comme celui qui roule encore aujourd'hui en Citroen traction : c'est possible, certes, mais ça relève du choix du collectionneur passionné, pas du choix le plus objectif.
Barnabé
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5312
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par fokeltok le Mar 12 Nov 2013 - 18:02

Si tu as les moyens, tu peux investir dans une machine à vapeur du XIXe de collection, genre outil agricole à 25 000 € sur Leboncoin, du moteur de bateau à 800 €, ou du jouet pour apprendre à 75 €.
Je comprend l'intérêt pédagogique, mais je ne m'aventurerai pas sur le terrain "efficacité/rentabilité".

Sur le plan historique, l'énergie "vapeur" est utilisée à l'ère industrielle, donc à une époque où l'on a les moyens de travailler le métal, d'extraire ou de produire du combustible en masse, de multiplier les formations scolaires de corps de métiers spécialisés de la conception à la maintenance, etc, donc un nombre important de "pré-requis", dont certains ont même disparu de nos jours. Tout cet ensemble fait que je ne trouve pas la vapeur très "prometteuse".

Alimenter un frigo ou un congel avec de la vapeur ? Avec quoi alimentes-tu ton foyer qui produit la chaleur nécessaire à la production de vapeur ? Une source continue de combustion ?
biblos a écrit:un engin, qui était très utilisé au début du 20 ème siècle, rustique, fiable, pas très énergivore
Je ne suis pas si sûr de cela, rusticité mais production industrielle de fonte/cuivre et autres pour la fabrication, technologie mécanique assez élaborée (pistons, joints, assemblages résistant à la pression). Certes il n'y a pas d'électronique, mais il y a des savoir-faire qui ont un peu disparu du coup.
Fiable ? ça peut péter quand même..., même si c'est plutôt rare...
Pas très énergivore : là, je crois que la seule réponse objective soit le calcul du rendement, mais je crois que d'autres ont déjà répondu.

Cordialement
Fokeltok
fokeltok
fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 08/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par troisgriffes le Mar 12 Nov 2013 - 19:02

amha,les deux  vrais mode de production d'énergie valable à long terme :les bon vieux moulins à eau ou à vent.
Mais bon on peut pas en mettre n'importe ou par contre...désolé
troisgriffes
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 3069
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par serilynpayne le Mar 12 Nov 2013 - 19:05

y'a aussi le problème de la qualité de l'eau , si c'est pas au top la corrosion vient vite calmer le concept .

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
serilynpayne
serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3240
Age : 56
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par troisgriffes le Mar 12 Nov 2013 - 19:15

C'est pour cela que je dis bon vieux moulin avec la roue à aube en bois.
La technique a fait ses preuves.
troisgriffes
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 3069
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

L'ENERGIE DE DEMAIN ? Empty Re: L'ENERGIE DE DEMAIN ?

Message par Philippe-du-75013 le Mar 12 Nov 2013 - 19:56

serilynpayne a écrit:y'a aussi le problème de la qualité de l'eau , si c'est pas au top la corrosion vient vite calmer le concept .
Bien avant ça, le problème c'était le tartre qui bouchait les conduits des chaudières des  locomotives. Les différents procédés pour détruire ce tartre avaient tous tendance à fragiliser les raccord de soudures des tubes (source Henri Vincenot)

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1519
Age : 64
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum