4 biques pour un rêve

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty 4 biques pour un rêve

Message par Menuki le Mer 21 Sep - 11:44:50

Il y a un an déjà que nous avons 4 chèvres à la
maison (enfin dans la grange).
Je voudrais donc partager avec vous cette petite expérience.
Dans ce qui suit, je parlerais alternativement de chèvres, de
biques ou de biquettes mais pour moi, c'est la même chose.
Un dernier point, je ne suis en aucun cas un spécialiste.
J'ai lu un peu ce qui se dit sur le net mais le gros de ce
que je présente aujourd'hui est le fruit de mes observations.
Il est fort probable que j'ai mal interprété certaines choses.
Merci d'avance donc à ceux qui pourront éclairer ma lanterne.

Je vous livre tout brut de fonderie.
Parfois, ça vous semblera un peu enfantin ou un peu niais mais c'est comme ça que j'ai vécu cette expérience.
Certains aspects ne sont que survolés.
Si vous avez besoin de précision, n'hésitez pas à demander.
Si je sais répondre, je le ferais.

Commençons...

Le tableau
Nous avons donc 4 chèvres qui n’ont pas de nom.
Dans ce qui suit, nous les nommerons : la blanche, la marron, la
moyenne et la petite.
La blanche est de race Saanen. Une bique blanche très
productive.
Les autres sont de race alpine plus ou moins pure (croisement
avec une naine pour la petite a priori).
La blanche et la marron avaient 2 ans environ quand nous les
avons eues. La moyenne 9 mois et la petite 6.
Seule la blanche et la marron fournissent du lait.
Nous avons 2 champs contigües pour une surface totale d'environ
1.5Ha.

Pourquoi des biques ?
Je mentirais en disant que c'était un choix raisonné.
Ma femme a toujours rêvé d'élever des chèvres alors, on n'a pas
cherché plus loin.
Mais a posteriori, je vois pas mal d'avantages aux chèvres par
rapport à une vache:
1. La chèvre mange moins qu'une vache et est beaucoup moins
difficile.
On a ainsi besoin de beaucoup moins d'espace. L'hiver, elles se
nourrissent dans les sous-bois.
2. La chèvre produit beaucoup moins de lait.
Une bique produit jusqu'à 7 litres par jour. Une vache jusqu'à
20 litres.
On peut voir ça comme un avantage ou un inconvénient mais je
n'aime pas le gâchis.
Mes deux laitières produisent largement assez (environ 2l par jour) pour notre petite
famille (2 adultes, 1 bébé).
3. Le cheptel est plus facilement morcelable.
Si je perds une bête ou si je dois en vendre une, il me reste
encore de quoi vivre.
Si on n'a qu'une vache, on la perd et on perd tout.
4. C'est plus facile à manipuler.
Avec mes 65kg, j'arrive aisément à les attraper et à les bouger.
5. C'est plus facile à déplacer
On fait facilement rentrer 4 biques dans une corsa 3 portes (
facta Very Happy ).
Je pense que ce serait beaucoup moins évident avec une vache (ou
même un veau).

Les chèvres ont également des inconvénients au premier rang
desquels, on retrouve l'odeur (pour le bouc).
Je n'en ai pas mais il paraît que c'est insoutenable et c'est
encore pire quand ces demoiselles sont dans les parages.
Certains disent que les boucs nains n'ont pas ce problème mais
le gars qui me les a vendues m'affirme le contraire.
Le deuxième inconvénient majeur est que les chèvres adorent
aller là où vous n'avez pas envie qu'elles aillent : potager,
maison, verger, voiture...
Ca crée des tensions et peut réellement vous mettre dans la mouise si elles ravagent votre potager.

L'installation
Dans l'étable, j'ai aménagé un enclos avec des chevrons et des
planches.
Une palette sert de barrière.
Cela me sert à les retenir quand j'ai besoin d'être tranquille
notamment lors de la traite.
Par terre, c'est du béton. L'allée centrale est recouverte par
une couche de terre.
Le problème, c'est qu'il n'y a pas de drainage alors les urines
stagnent.
Avec la paille, ça devenait vraiment insalubre même après
seulement 2 jours.
Un jour, mon fournisseur de paille m'a fait faux bon.
Alors au lieu de les parquer pour la nuit, je leurs ai laissé
toute l'étable.
Comme çà, elles n'étaient pas obligées de dormir sur le béton
froid mais pouvait se mettre où elles voulaient.
Depuis, c'est comme ça.
Elles sont relativement disciplinées : elles vont faire pipi sur la terre.
Et, sans paille, le béton sèche plus vite.
Par contre, l'hiver arrivant, je voudrais bien leur remettre une
litière pour les isoler mais je ne sais pas comment faire pour
ne pas qu'elle se transforme en fosse à purin en moins de 3
jours.
J'ai pensé mettre des palettes en dessous pour que les urines
coulent.
Qu'en pensez-vous? Quelqu'un a une idée?

La nourriture
Pour que les bêtes soient en bonne santé, je pense qu'elles
doivent vivre au plus près de leurs conditions naturelles.
Nos biques ont ainsi totale liberté d'aller et venir dans les
champs.
Elles se débrouillent et mangent ce qu'elles veulent.
Au début, ma femme avait peur qu'elles se barrent alors on les
gardait parquées.
Elles ne mangeaient que du foin et de l'herbe qu'on fauchait.
Quand on a eu fini la meule (au bout d'un bon mois), on s'est
résigné à les mettre dehors et ça s'est bien passé.
Rétrospectivement, cela a été une bonne idée car elles
connaissaient parfaitement leur lieu de repos.
Maintenant, je pense qu'elles n'avaient pas besoin d'un mois pour s'acclimater. 1 à 2 semaines doivent suffire.
On fait comme ça avec les poules et ça marche aussi.
Donc, les biques à présent mangent de tout : de l'herbe, des
plantes, des feuilles d'arbre et elles adorent les marrons (en
ce moment, elles se régalent).
Elles ont à disposition un bloc de sel et tous les matins, je
leurs donne des granulés.
Pas beaucoup : de l'ordre de 100g pour celles qui produisent, 50
pour les autres.
Cela permet qu'elles aient un minimum de sels minéraux et
surtout, ça les occupent pendant la traite.
Le gars qui me les a vendues donnait des granulés pour lapins.
Il m'a dit que les granulés pour biques avaient la même
composition sauf qu'il y a en plus, du colza (je ne suis plus
sûr).
Or, il avait peur du colza transgénique.
On n'a pas cherché, on a continué l(es granulés pour lapin) et elles adorent ça.
De toute façon, vu les doses qu'on leurs donne, ça ne peut pas
être mauvais.

La traite
Le matin, je rentre dans l'étable et je parque tout le monde.
Je trais la blanche, puis la marron.
Les biques sont très ordonnées.
Elles savent dans quel ordre elles passent.
La marron sait même repérer quand je vais bientôt avoir fini et
commence à remuer quand les mamelles de la blanche sont vides.
Pour traire, j'ai un petit banc en contreplaqué construit par mon
grand-père quand j'avais 4 ans (il fait dans
le solide mon grand-père) et un seau en plastique.
Je lave le seau au savon avant de traire et je le rince après.
Je ne lave pas les tétines (je ne sais pas le nom exacte).
J'ai essayé une fois mais ça avait asséché la peau et la tétine
n'était plus du tout glissante.
Ca a été pénible pour la bête alors je n'ai persévéré.
Pour traire, il y a deux techniques.
La première, la plus facile, on pince entre le pouce et l'index
et on fait glisser.
Un peu comme on fait pour s'égoutter le "sboub" Embarassed
Ca crée une pression.
C'est simple mais c'est plus long et ça échauffe pas mal alors
il faut rapidement apprendre la seconde méthode.
Là, on sert avec son pouce à la jonction entre la poche et la tétine.
Le but est d'empêcher le lait de remonter quand on va presser.
Ensuite, on sert les doigts un par
un et la pression fait le reste.
C'est pas forcément évident mais une fois qu'on a compris le geste, c'est parti.
Il ne faut jamais presser les deux tétines en même temps et
surtout il ne faut prendre que la tétine.
Ne pas presser la peau de la grosse poche (le pie?).
De toute façon, si vous faîtes mal, un petit coup de sabot dans
le seau et hop, vous savez qu'il faut changer quelque chose si
vous voulez boire votre lait.
Il faut également faire attention à bien vider la tétine sinon,
le lait stagnant pourrait cailler et provoquer des infections.

Je traie mes biques 1 fois par jour.
Avec la blanche, on aurait pu 2 fois.
On aurait eu plus de lait mais ça oblige à être là matin et
soir.
Au début, la nourriture plus riche chez nous que chez l'ancien propriétaire lui a provoqué une montée de lait.
Elle a un peu souffert puis, en quelques jours, ça s'est régulé tout seul.

Peu de gens se rende compte qu'une chèvre, comme une vache ou une femme, ne produit pas de lait tout seul.
Pour cela, il faut qu'elle ait un bébé.
Nous avons la chance de trouver des chèvres déjà en période de lactation.
Sinon, il faut les faire couvrir par un bouc.
Au bout de 5 mois, le (ou les) chevreau né.
Si c'est une femelle, vous pouvez la garder pour aggrandir vote cheptel.
Sinon, vous pouvez le manger ou le vendre.
Chez nous, dans le Nord, personne ne mange du chevreau.
Mais dans le sud, il paraît que ça se fait.

Il peut y avoir des complications pendant l'accouchement.
Il faut savoir réagir vite et bien.
C'est pour ça que je suis content qu'elles soient déjà passées par là.
A présent que la production diminue, on va sûrement devoir passer par là et j'ai un peu d'appréhension.

L'entretien
Ben comme je disais plus haut, on les laisse vivre.
Je regarde quand même pour m'assurer que tout va bien.
Si une bête semble malade ou fatiguée, on peut la mettre de côté pour qu'elle se repose.
J'ai essayé une fois mais elle a beaucoup stressée et a préféré repartir avec ses copines.
Elle s'est remise toute seule alors...

Il faut surveiller les onglons si vous n'avez pas
de terrain abrasif.
Ils ont tendance à pousser vite.
Quand je les ai eues, les deux grandes boitaient tellement la
corne avait poussé.
Pour l'une, la corne partait en avant en formant une pointe. Ca lui faisait comme des babouches.
L'autre, ça se recourbait sous le sabot et elle avait vraiment
du mal à marcher.
J'ai trouvé une vidéo sur internet et j'ai suivi l'exemple.



Il existe des pinces pour couper les onglons des moutons et des chèvres et c'est très facile.
J'ai fait avec une cisaille à tôle la première fois.
Mais avec une bonne paire de ciseau ça passe aussi (même mieux).
Par contre il ne faut surtout pas utiliser un sécateur à lame courbe.
Mais il paraît que ça marche avec un sécateur à lame droite.
Il faut surtout bien faire attention à ne pas attaquer la partie
blanche.

Tous les soirs, quand je les rentre, je leur masse le ventre.
Il faut masser la panse, ça les aide à digérer et évite les
"coups de sang".
Sur le côté gauche, à la jonction entre la colonne et les côtes,
ça forme une grosseur quand elles ont bien mangé.
On appuie dessus fortement en massant lentement et on
entend un bruit de gaz qui s'échappe.
On lui fait faire son rôt quoi...

Le caractère
Les biques sont gourmandes, têtues, craintives, espiègles et...
très câlines.
Elles adorent les caresses et les câlins.
On les gratte sur le dessus la tête, entre les cornes et sur le
côté de la tête.
Elles sont très têtues mais on les piège facilement en jouant
sur leur corde sensible : l'estomac.
Si vous leur donnez des friandises, elles vous suivront au bout
du monde.
Elles viendront même rapidement les chercher directement dans
votre poche.
Il faut alors savoir mettre les holas!

Il y a une hiérarchie dans le troupeau et cela se règle à grand
coup de corne.
La chef est la plus combative.
Elle n'a peur de rien même pas du chien.
A vrai dire, c'est la bique blanche qui commande parmi les animaux.
Même l'oie la craint.
Si la chienne approche un peu trop près à son goût, elle se
prend une charge.
A présent, elle l'évite consciencieusement mais on a eu quand
même plusieurs accrochages.
Les biques gardent encore les séquelles des coups de dents reçus
en riposte.
Il y a des bouts d'oreille qui pendent et qui donnent à mes
biques de guerre un air belliqueux.

Le lait
Le lait de bique semble plus gras que le lait de vache.
Il est aussi beaucoup plus digeste pour les gens intolérants.

Au niveau du goût, si on le bout tout de suite, c'est comme du
lait de vache de ferme.
Si on attend un peu trop, il devient plus fort.
Au début, comme on n'avait pas beaucoup de lait, j'attendais 3
jours pour le bouillir.
Ca a dégouté tout le monde.
A présent, il est bouilli dans la minute et c'est beaucoup
mieux.

Je n'ai jamais fait de fromage mais si on laisse le lait à l'air
libre 2-3 jours, on récupère un yaourt qui est très acide.
Les chats et les chiens en raffolent.
Je pense qu'en l'égouttant et en le sucrant, ça doit être super
bon.
En le mélangeant à de l'ail et des fines herbes, on devrait
avoir un bon fromage.
Faudrait tester...

Comme pour une vache, lors de la traite, il y a plein de trucs
qui peuvent tomber dans le seau.
On retrouve ainsi dans le lait des poils et des morceaux de...
caca.
Il faut donc utiliser une passoire.
Je sais, c'est un peu dégueu mais faut pas croire, ils font
pareil avant de mettre le lait dans les briquettes.
Et puis ma chienne passe son temps à manger de la crotte de
bique et elle est en parfaite santé alors...
J'en profite pour souligner que le crotin est un bon engrais.

Et d'un point de vue survivaliste?
Je pense que la chèvre a tout à fait sa place dans le système de production de nourriture d'un survivant.
Beaucoup plus que la vache.
C'est un animal rustique qui se contente de peu.
Elle fournit assez de lait pour les besoins d'une petite famille (si bien nourrie).
De plus, on peut la caser partout et on peut en avoir plusieurs sans demander trop d'espace.

Je pense même qu'on peut l'envisager en milieu urbain.
On la met dans un terrain vague ou dans un parc la journée et on la rentre le soir dans l'appartement comme ça s'est vu à Beyrouth.

Qui plus est, c'est un animal très intelligent et très affectueux, ce qui le rend vraiment attachant (tant qu'il ne prend pas le toit de votre voiture comme paillasse pour sa sieste 4 biques pour un rêve 28148 ).

Fin


Voilà. Ce compte-rendu est fini.
Je crois avoir fait le tour.
Si vous avez des questions, je suis à votre disposition.
Si vous avez des remarques ou des conseils, vous êtes les
bienvenus.

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
Menuki
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/04/2011
Points : 497
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par opaline le Mer 21 Sep - 12:45:21

Très Bon résumé,

j'ai eu l'occasion de traire une chèvre très docile cet été, et franchement en quelques minutes on apprend vite.
On parle de mamelles et oui la dame qui avait ses chèvres, ne leur lavait pas non plus le pis avant.
Par contre elle leur mettait un onguent à base d'huiles essentielles après la traite.
Ses bêtes sont rarement malades et elle les soigne elle-même,

Pour la traite, elle a confectionné sur sorte d'enclos surélevé où la bête ne peut pas sortir, sauf en marche arrière.

Si besoin est, je peux me renseigner auprès d'elle si tu as des questions.

NB, elle fabrique des fromages, nature, et aux herbes (hum, normal en provence. ) très très bon.

a+

________________________________________________________
3 enfants maintenant, (mode on ) youpi!!! on a droit à la carte famille nombreuse, c'est sur on a des gosses pour les allocs.... (mode off), ... Menfin!



monastère de Minsk
miserere
agni partene
opaline
opaline
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 818
Localisation : dans le coin en bas
Emploi : A quoi j'emploie mon temps? Mais vous êtes bien curieux...
Date d'inscription : 06/07/2010
Points : 857
Réputation : 3

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par darkfa le Mer 21 Sep - 13:14:46

Ca me donne envie de me lancer Smile

________________________________________________________
Ecoute In girum imus nocte et consumimur igni.
darkfa
darkfa
Membre

Masculin Nombre de messages : 109
Age : 48
Localisation : Belgique
Loisirs : Escalade
Date d'inscription : 04/06/2011
Points : 131
Réputation : 0

http://www.darkfa.com

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Vermillion le Mer 21 Sep - 13:48:34

Merci, j'ai appris pas mal de trucs.
J'aime bien ton style, c'est simple et efficace, pas un mec qui se prend pour Docteur Biquette.


Vermillion
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 18/09/2011
Points : 12
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par argoth le Mer 21 Sep - 14:09:17

Super, j'ai bien rit tout au long de ton récit, merci pour le retour, encore une fois c,est super. Smile

Au rang des questions,

1- Quand tu dit quelles ont une total liberté d'allez et venir dans tes champs, est-ce que ta propriété (champs) sont clôturer? Je sais pas, j,ai dans l'idée que si tu as un voisin à 400-500 M avec un potager ou autre, il ne verra pas d,un bon oeil que tes chèvres passer chez lui. ^^ Elles ne sont pas attirer par le voisin? Par la route?

2- Pourquoi tu les rentre dans l'étable la nuit venu? Problème de prédateur? Un simple abris avec un toit pour ce protéger de la pluie, me semblerais suffisant en été non? Et ca règles du même coup les problème pipi. :p Enfin c'est qu'une idée comme ça. lol

Sinon, désoler de pas pouvoir t'aider avec tes questions, mais j'y connais rien de rien en chèvre. Sad

Au plaisir de te relir

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.
argoth
argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3376
Date d'inscription : 16/08/2010
Points : 3659
Réputation : 16

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Menuki le Mer 21 Sep - 15:08:38

Merci pour vos encouragements.

Opaline, j'ai aussi la chance d'avoir des chèvres très dociles. Je pense que ça nous a beaucoup aidé, ma femme et moi.
Au début, on les attachait quand même car elles cherchaient à se sauver une fois le casse-croute fini.
J'ai essayé d'anticiper un peu son mouvement pour la bloquer avant qu'elle ne bouge.
2 ou 3 fois réussi et elles ont compris. A présent, plus de lien, elles restent en place.
L'air de rien, ça comprend très vite.
Mais ça ne comprend que la manière douce.
Je ne sais pas si c'est pareil pour toutes.

Pour l'onguent, j'y pense en ce moment car la blanche a les mamelles (j'ai honte de ne pas y avoir pensé à ce mot Embarassed ) toutes sèches en ce moment.

Quant à la plateforme de traite, il y a un plan justement dans ce document trouvé "devinez chez qui?"

Pour Argoth, effectivement, tous les champs sont clôturés.
Et j'ai encore de la chance qu'elles ne soient pas plus curieuses que ça car à des endroits, c'est une vraie passoire.
Une fois, tout de même, un bout de clôture est tombé et elles ont tout mangé derrière la maison du voisin.
C'était encore chez moi, heureusement.
Mais après, elles ont continué jusque chez la voisine et ont attaqué son massif de fleur.
Heureusement elles doivent avoir la vue basse car elles n'ont pas vu le potager à 5 mètres de là.
L'ami de la voisine est venu les chasser avant le massacre et j'ai été bon pour consolider la clôture.

Si je les rentre dans l'étable à la nuit tombée, c'est avant tout pour nous rassurer nous.
Il n'y a pas vraiment de prédateurs dans mon coin.
Mais j'ai peur quand même des chiens errants et surtout d'un autre animal à 2 pattes beaucoup plus sournois et rusé.
Et puis les biques viennent attendre tous les soirs devant la porte vitrée.
Alors c'est notre petit rituel.
Faut les border comme des gosses! Laughing

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
Menuki
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/04/2011
Points : 497
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Petrus16 le Mer 21 Sep - 15:12:09

Bravo et merci pour le retour d'expérience! cheers

Petrus

________________________________________________________
"If you won't let us dream, we won't let you sleep."
Petrus16
Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1695
Age : 47
Date d'inscription : 14/02/2007
Points : 780
Réputation : 1

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Semper le Mer 21 Sep - 16:20:47

Menuki a écrit:

Je n'ai jamais fait de fromage mais si on laisse le lait à l'air
libre 2-3 jours, on récupère un yaourt qui est très acide.
Les chats et les chiens en raffolent.
Je pense qu'en l'égouttant et en le sucrant, ça doit être super
bon.
En le mélangeant à de l'ail et des fines herbes, on devrait
avoir un bon fromage.
Faudrait tester...

Salut et félicitation pour ce partage.

Le fromage c'est surement la prochaine étape a tester...c'est comme tout faut se lancer.
Amicalement
Semper
Semper
Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1841
Date d'inscription : 13/11/2010
Points : 1983
Réputation : 19

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par BigBird le Mar 4 Oct - 13:18:35

Menuki a écrit: La nourriture
Pour que les bêtes soient en bonne santé, je pense qu'elles
doivent vivre au plus près de leurs conditions naturelles.
Nos biques ont ainsi totale liberté d'aller et venir dans les
champs.
Elles se débrouillent et mangent ce qu'elles veulent.
...
j'ajouterais que pour ceux qui ont un verger, ou des fruitiers productifs dans leur jardin,
qui dit "chèvres en liberté" dit "protection des troncs" (grillage, sacs à patate, ...),
sinon, elles peuvent grignoter les écorces, jusqu'au point de les faire crever.
BigBird
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1412
Date d'inscription : 09/04/2009
Points : 1453
Réputation : 11

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Menuki le Mer 3 Oct - 16:13:09

Une deuxième année s'est achevée et il est temps pour moi d'alimenter ce fil pour vous faire part de cette expérience.

Je me répète peut-être mais je dois prévenir que je ne suis absolument pas un professionnel qui sait parfaitement ce qu'il fait.
J'apprends au fur et à mesure, plus par la méthode du je teste - je m'en prends une - j'apprends.
Je vous fais part de ce qui m'arrive pour informer ceux qui ne savent pas de comment ça peut se passer et permettre à ceux qui savent de me donner leurs conseils (s'ils veulent bien).

Alors commençons...

Une histoire de grillage...
Comme Seymour l'écrit dans son livre, la chèvre a toute la journée pour tenter de s'échapper alors que le chevrier n'a que peu de temps à accorder à leur surveillance.
Enfin... ce ne sont pas vraiment ses mots mais c'est l'idée!

Et bien, je puis dire à présent qu'il avait raison.
Tout comme mon voisin qui me répète, chaque fois que le sujet dérape sur les biques, que c'est un animal malfaisant.

Tout a commencé pendant l'hiver.
Comme les chèvres avaient réussi à vivre sur le terrain l'année précédente sans en souffrir, nous nous sommes dit qu'il ne serait pas nécessaire d'acheter du foin.
Une ration de granulé pour lapin au matin et débrouilles-toi!
Le terrain est assez grand, il y a plein de végétation qu'elles n'ont pas encore attaquée et il y a des friches derrière la maison.
Mais bon, chez le voisin, c'est meilleur! Il y a plein de lierre dont elles raffolent.
Heureusement que c'est bien clôturé!

Sauf qu'un jour, le voisin qui joue le rôle de Cerbère devant ma grille, vient me voir en me disant que le gars de la maison du bout est passé car les chèvres passent chez lui.
C'est le jour où ça a commencé!
Le week-end suivant, je suis allé faire le tour et j'ai trouvé un passage dans la clôture.
Elle passait vraisemblablement par là pour se rendre dans le champ d'à côté et de là, dans le jardin du voisin pour lui bouffer son lierre.
Alors je me suis mis à rajouter du barbelé pour boucher le trou.
Après une petite heure, je reviens triomphant à la maison mais ça n'a pas duré longtemps.
A peine une heure après, je cherche mes biques et je les retrouve dans le champ d'à côté.
Elles étaient passées par un autre trou.
Et ça a duré comme ça toute la journée.
Mais le soir, plus un passage possible! Tout était barricadé de chez barricadé!

La semaine suivante, c'est ma femme qui m'interpelle au soir : Les biques passent encore chez le voisin!
Rebelote le week-end suivant (il fait noir tôt au soir, je ne peux bosser que le week-end).
Je refais le tour de la clôture et là, je ne vois rien. Pas vraiment de trou.
Je passe en revue la section où c'est du grillage mais rien. Sauf à un endroit où le grillage semble être affalé.
Je passe quelques heures à redresser le grillage, planter des bâtons pour tenir le tout, rafistoler les mailles défoncées...
Je suis fatigué mais heureux.
Les biques me rejoignent alors et pendant que je suis tout à la contemplation de mon travail, je vois une bique me rejoindre mais de l'autre côté du grillage.
En fait, le grillage est dans la pente et il est facile pour une chèvre de sauter par-dessus.
Rebelote! J'ai donc terminé la journée à rajouter une longueur de barbelé pour rehausser le grillage.

Je vais faire bref à présent.
Ce ne fût pas mon dernier week-end de rapiéçage de grillage!
Pendant plus d'un mois, j'ai ainsi joué à je remets en état le grillage que tu m'as écrasé pendant la semaine tandis qu'elles jouaient pendant la semaine à je trouve un nouveau coin pas très solide.

Ce que cela m'a appris, c'est que :
- des barbelés ne suffisent pas. Des barbelés avec une haie d'épineux cela fonctionne mieux mais seulement si l'épineux est bien dru (sans trou).
- un grillage fonctionne bien mais il est facile de grimper dessus et donc de l'affaler. Il faut donc qu'il soit bien maintenu.
- une clôture d'1m ne suffit vraiment pas! 1m10 non plus! J'ai vu une de mes chèvres sauter par-dessus SANS ELAN et sans la toucher. Il faut du 1m30 minimum!

Encore du grillage
Quelques temps après, ma dulcinée m'a posé un ultimatum : Ce n'est plus gérable! Il faut parquer les biques!
Bah quoi? Faut bien qu'elles vivent ces pauv'bêtes!
Je plaisante!
Lors de notre installation, il était clair que laisser tout ouvert était une mauvaise solution mais il y avait des choses beaucoup plus importantes.
Aussi, les biques ont eu libre accès à l'ensemble de la propriété pendant plus d'un an.
Le bilan de cette promiscuité est assez terrifiant :
- une haie de cyprès de 80m morte
- 3 poiriers sur 4 morts
- tous les troncs des pommiers écorcés
- tous les rosiers bouffés jusqu'à la base
- plus une seule fleur dans les balconnières
- une voiture avec des dizaines de rayures sur toute la longueur (très bon la 206 pour se gratter les cornes)
- une voiture avec le toit enfoncé des dizaines de fois (bon endroit pour faire la sieste)

J'ai même retrouvé une bique dans la salle à manger.

Nous avions développé des solutions d'urgence :
- mettre tous les jours des palettes autour des voitures.
- mettre une barrière pour les empêcher de rentrer (trop facilement) sur la terrasse.
- mettre des grillages autour des fleurs (ou plutôt les tiges)
Mais cela devenait vraiment invivable.

Je me suis donc résolu à monter une clôture pour les éloigner de la maison.
Une clôture d'1m30 à laquelle j'ai greffé un barbelé à environ 50cm du sol.
En effet, ces belles dames trouvaient que la clôture est idéale pour se gratter.
Elles me l'ont donc défoncé dans les 5 jours qui ont suivi à plusieurs endroits.
Le barbelé les empêche donc de se frotter contre le grillage.
J'ai d'ailleurs utilisé le même stratagème sur la clôture du poulailler qu'elles m'ont massacrée.

A présent que chacun est de son côté, tout se passe bien.

Ce que cela m'a appris, ou plutôt ce que cela m'a confirmé car c'est vrai pour beaucoup de chose, c'est que les petits défauts qu'on trouve mignon au début, deviennent vite agaçants puis insupportables.
Accessoirement, j'ai également appris que si tu relèves toujours la lunette des toilettes et que tu nettoies tes poils dans la baignoire et bien ta femme trouvera quand même quelque chose à te reprocher. clind'oeil

Y a pas que du mauvais!
Non, en effet.
Je réitère : la chèvre est vraiment un animal affectueux et attachant.
De plus, elle se nourrit d'un rien (et si vous n'avez vraiment rien, elle ira chez le voisin clind'oeil ) et fournit juste la quantité de lait nécessaire à une petite famille.
En parlant de lait justement, au bout de près de 2 an et demi, mes chèvres donnent encore.
Sur la fin de l'hiver dernier, j'ai cru que c'était la fin. J'arrivais à peine à sortir 1l pour les 2 qui donnaient.
Mais dès les premières chaleurs, du jour au lendemain, les pis se sont remplis et j'ai récolté entre 2l et 3l par jour pendant quelques mois.
Là, ça retombe mais ça continue. On verra bien.

Ce que je fais de tout ce lait?
Ben nous en buvons une bonne partie et nous nous en servons pour la cuisine.
La petite (1 an) est nourrie avec au biberon. 3 par jour, elle pète la forme.
Le reste, je le donne aux animaux : chiens, chats, poules, canards, tout le monde s'en régale.
Quand on a eu les canetons, ils sont vite tombés malade.
Ils n'arrêtaient pas trembler même sous la lampe.
A tel point qu'on en a appelé un Parkinson.
Je ne savais plus trop quoi faire alors je lui ai donné du lait et ils sont à présent bien gros et gras.
J'en donne également aux chiots de ma chienne et ils pètent le feu.

Nous avons essayé de faire du fromage : j'ai laissé cailler 2l de lait dans deux récipients.
J'ai ensuite récupéré le caillé que j'ai mis dans des pots de crème fraiche percés de plein de petits trous.
J'ai ainsi rempli 3 pots :
- 1 pot et demi avec le contenu du premier récipient qui était très léger (presque liquide).
- le contenu du deuxième récipient, je l'ai ajouté 2 jours plus tard (il était beaucoup plus solide)
Un pot donc contenait uniquement le caillé léger du premier récipient.
Un pot contenant uniquement le caillé lourd du deuxième récipient.
Le troisième pot contenait un mélange moitié le léger, moitié le lourd.

J'ai laissé égoutter quelques temps.
La consistance du contenu du premier pot (celui qui ne contenait que du léger) est restée comme elle était (comme du fromage blanc).
Le contenu du deuxième pot par contre (celui qui ne contenait que du lourd), c'était un gros bloc.
Le contenu du troisième pot (le mix des deux) était parfait. Ni trop liquide, ni trop dur.
Je l'ai découpé en rondelles que j'ai salées et que j'ai mises au réfrigérateur.
Par contre, je n'avais pas vraiment confiance alors j'ai laissé goûter ma femme.
Elle a trouvé que ça avait le goût du fromage de chèvre mais elle n'avait pas trop confiance non plus bien qu'elle ne soit pas tombée malade.
Il est donc resté là et a fini par moisir alors on l'a donné au chien (qui se porte toujours très bien).

Tout ça pour dire qu'il est donc possible de faire un fromage de chèvre sans présures.
Mais:
- il faut beaucoup de lait
- le timing pour récupérer le caillé est important (ni trop tôt, ni trop tard)
- la fabrication demande un certain investissement en temps alors, si on n'en a pas beaucoup...

Bonus
Pour récompenser ceux qui ont réussi à lire jusqu'ici, voici la recette du gâteau de pain au lait de bique (mais du lait de vache convient également).

Battre 2 œufs.
Ajouter une tasse de sucre, un sachet de sucre vanillé et un peu d'épice à spéculos (ou de la cannelle).
On mélange le tout et on ajoute 1l de lait.
Ensuite, vous prenez vos vieux restes de pain dur, vous les couper en petits morceaux et vous les mettez à tremper.
En fait, vous en rajouter tant que le pain ne dépasse pas du lait.
A titre indicatif, les proportions indiquées conviennent pour une quantité de pain représentant une à deux baguettes.
Ensuite vous attendez que ça imprègne.

A ce stade, vous pouvez rajouter un peu ce que vous voulez pour donner un peu de goût.
J'aime bien mettre des raisins secs et de la noix de coco râpée.
Des dés de pomme et des petits morceaux de chocolat vont très bien aussi.
On peut mettre aussi des fruits confis.

Vous faîtes chauffer votre four à 180° (th 6).
Quand le pain est bien imbibé, vous huilez un plat à gratin, vous versez le mélange et vous enfournez.
La cuisson va prendre d'une vingtaine de minutes à trois quarts d'heure.
En fait, c'est délicieux quand il y a une belle croûte marron mais que l'intérieur reste bien moelleux.
On laisse refroidir et dépêchez-vous de le manger car les enfants (et votre femme) en raffolent!


________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
Menuki
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/04/2011
Points : 497
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par MonteRosso le Mer 3 Oct - 18:04:06

magnifique !!!

merci de ce beau retour qui contraste finalement beaucoup d'avec celui des pros.

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"
MonteRosso
MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1570
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010
Points : 1759
Réputation : 21

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par opaline le Mer 3 Oct - 19:03:50

addentum, dans ma famille une ancêtre directe a été nourrie au lait de chèvre toute son enfance et s'en est toujours très bien accomodée;

donc une chèvre pour pallier à une jeune accouchée fatiguée c'est pas un luxe

________________________________________________________
3 enfants maintenant, (mode on ) youpi!!! on a droit à la carte famille nombreuse, c'est sur on a des gosses pour les allocs.... (mode off), ... Menfin!



monastère de Minsk
miserere
agni partene
opaline
opaline
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 818
Localisation : dans le coin en bas
Emploi : A quoi j'emploie mon temps? Mais vous êtes bien curieux...
Date d'inscription : 06/07/2010
Points : 857
Réputation : 3

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par BigBird le Mer 3 Oct - 19:32:25

Menuki a écrit:...
Le bilan de cette promiscuité est assez terrifiant :
- une haie de cyprès de 80m morte
- 3 poiriers sur 4 morts
- tous les troncs des pommiers écorcés
- ...
je t'avais pourtant prévenu ! 4 biques pour un rêve 928927

en tout cas, merci pour ce retour haut en couleur et plein de vie,
... ainsi que pour ta recette de méga-pain-perdu ! 4 biques pour un rêve 310536
BigBird
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1412
Date d'inscription : 09/04/2009
Points : 1453
Réputation : 11

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par KrAvEn le Mer 3 Oct - 20:04:40

Salut !

Merci pour ce retour d'expérience. clind'oeil

J'ai eut une chèvre, semi apprivoisée, que je baladait en totale liberté - elle nous suivait comme un petit chien - dans la forêt, avec mes chiens. Surprise d'un cycliste, au détour d'un tournant, en forêt, quand il nous a croisé et a crié à destination de ces collègues qui suivaient : "attention ! Chien... heu ! Non, chèvre !" Laughing

Perso je n'avait pas mis en place de barrière, ou de grillage à moutons, pour la parquer ; trop de travail pour une seule chèvre. En fait je lui avait mis un collier et je l'attachait avec une longue chaîne fixée à un arbre de transmission de voiture ; pas assez lourd pour l'empêcher d'avancer et trop lourd pour qu'elle gambade à travers champs.

Pour l'anecdote : parfois elle était en liberté dans la cour de la maison et on laissait la porte ouverte, l'été ; de ce fait, un jour, je l'ai retrouvé sur mon lit. Véridique. mrsgreen

Sinon, elle ne m'a pas vraiment fait de dégâts ; c'est plutôt le cheval qui m'a massacré un tronc de pommier et qui a éplucher mon saule pleureur.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Drunken Whaler - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8637
Localisation : En Dystopie/Shithole Country
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8060
Réputation : 82

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Canis Lupus le Mer 3 Oct - 20:08:21

Menuki a écrit:Le bilan de cette promiscuité est assez terrifiant :
- une haie de cyprès de 80m morte
- 3 poiriers sur 4 morts
- tous les troncs des pommiers écorcés
- tous les rosiers bouffés jusqu'à la base
- plus une seule fleur dans les balconnières
- une voiture avec des dizaines de rayures sur toute la longueur (très bon la 206 pour se gratter les cornes)
- une voiture avec le toit enfoncé des dizaines de fois (bon endroit pour faire la sieste)
Comme on dit en anglische : utter failure ! Leçon qui coûta très cher... Je préfère les arbres fruitiers qui prennent du temps pour pousser aux biques qui les tuent en une après-midi (dont la durée de vie est bien moins grande que celle des arbres).

La chaîne c'est la solution.

________________________________________________________
LE DERNIER LIVRE DE FerFAL BIENTÔT DISPO EN FRANCAIS !

novy4 biques pour un rêve 51ZfLwUmuwL._SX331_BO1,204,203,200_ smiles
Canis Lupus
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3880
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2006
Points : 2721
Réputation : 17

http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par KrAvEn le Mer 3 Oct - 22:04:41

Canis Lupus a écrit:La chaîne c'est la solution.
Oui, mais attention ; chaîne ou corde, les chèvres ont tenance à sauter, grimper, escalader et, avec une corde/chaîne au cou, à se pendre. Et puis enchaîner une chèvre, ça se fait facilement et sans trop d'inconvéniants ; par contre, tout un troupeau... choc

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Drunken Whaler - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8637
Localisation : En Dystopie/Shithole Country
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8060
Réputation : 82

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Belenos le Jeu 4 Oct - 9:01:07

Menuki a écrit:au bout de près de 2 an et demi, mes chèvres donnent encore.
Sur la fin de l'hiver dernier, j'ai cru que c'était la fin. J'arrivais à peine à sortir 1l pour les 2 qui donnaient.
Mais dès les premières chaleurs, du jour au lendemain, les pis se sont remplis et j'ai récolté entre 2l et 3l par jour pendant quelques mois.
Là, ça retombe mais ça continue. On verra bien.

Merci pour ce retex bien ancré dans le réel, super intéressant (et fendard aussi) surtout parce qu'il vient d'un novice en chèvres.
Une question, c'est censé donner du lait combien de temps une chèvre ?

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).
Belenos
Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 38
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011
Points : 2000
Réputation : 3

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Barnabé le Jeu 4 Oct - 10:01:41

Belenos a écrit:Une question, c'est censé donner du lait combien de temps une chèvre ?

En fait tant que tu la trais, il y a du lait, même si ça diminue lorsqu'il y a trop longtemps depuis la dernière mise bas.
J'ai même été témoin d'une chèvre vierge (qui n'a jamais connu le bouc et donc jamais mis bas) qui s'était mise à donner du lait quand même (mais peu). Parce qu'elle vivait avec sa mère, qui donnait du lait (depuis des années, sans mise bas récente), et qu'il doit y avoir un mimétisme hormonal ou quelque chose comme ça. C'était une ferme à majorité vegan et donc ils ne voulaient pas que ces chèvres se reproduisent, pour pas que les petits aillent à la boucherie, d'où cette situation plutôt exceptionnelle.
Barnabé
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5313
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008
Points : 5499
Réputation : 34

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par supercureuil le Jeu 4 Oct - 10:02:57

slt, je ne sais pas comment cela passe dans le reste de la France, mais durant mon enfance en bourgogne pour empêcher les chèvres de se sauver j'ai toujours vu cette méthode :



4 biques pour un rêve 4129c010


Elle n'avait pas l'air incommodées, ni blessées par le dispositif.

Par contre pour passer sous/sur un grillage elle sont niqué je pense.

Pour plus de renseignement un pro pourrait en savoir plus a mon avis parce que j'était plus aguerri pour bouffer les fromages que pour l'élevage Very Happy

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)
supercureuil
supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 38
Date d'inscription : 14/12/2008
Points : 867
Réputation : 0

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Menuki le Jeu 4 Oct - 10:31:52

Merci à tous de vos encouragements.
BigBird a écrit:je t'avais pourtant prévenu !
Mea culpa!
KrAvEuNn a écrit:
Canis Lupus a écrit:La chaîne c'est la solution.
Oui, mais attention ; chaîne ou corde, les chèvres ont tenance à sauter, grimper, escalader et, avec une corde/chaîne au cou, à se pendre.
Le fils de mon voisin avait une chèvre qui lui entretenait un bout de terrain.
Il n'était pas clôturé donc il attachait la bête à un piquet.
Un jour, il a planté le piquet un peu trop près d'un muret.
Il a eu la désagréable surprise de retrouver sa chèvre pendue de l'autre côté du mur.
KrAvEuNn a écrit:En fait je lui avait mis un collier et je l'attachait avec une longue chaîne fixée à un arbre de transmission de voiture ; pas assez lourd pour l'empêcher d'avancer et trop lourd pour qu'elle gambade à travers champs.
Pour ma part, au début, j'avais opté pour un tambour de câble en bois.
Dans ce genre là :
4 biques pour un rêve Tourets-en-contreplaqu-000207948-4
Les deux grandes biques étaient attachées à une corde qui étaient chacune reliées au tambour par une boucle.
De sorte que les cordes puissent tourner autour du tambour sans s'enrouler.
Pour ne pas qu'elles s'étranglent, vous comprenez?
Et ouai! Y'en a là dedans! scratch

Sauf qu'un dimanche après-midi, ma mère vient nous voir et rentre sa voiture dans la cour.
Là, les biques paniquent et tirent sur leurs longes de toutes leurs forces.
Ca a eu l'effet de redresser le tambour et de le mettre sur la tranche.
Du coup, c'est comme si j'avais attelé mes chèvres à un char.
Au lieu de les ralentir, ça les a plutôt paniqué d'avoir un gros truc comme ça qui leur coure après!
Je les ai vu débouler à fond les gamelles dans la cour.
Le tambour roulait derrière elles sans contrôle.
L'espace d'un instant, j'ai visualisé le tambour s'encastrant dans la porte arrière.
Il est heureusement passé à 50cm de la voiture de ma mère et entre nos deux bagnoles!
Vous n'imaginez pas le sentiment d'impuissance qui vous envahi quand vous assistez à une scène pareille!
Du coup, le lendemain, nous avons décidé de les laisser libre dans le champs.

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
Menuki
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/04/2011
Points : 497
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Menuki le Jeu 4 Oct - 11:05:42

Barnabé a écrit:
Belenos a écrit:Une question, c'est censé donner du lait combien de temps une chèvre ?

En fait tant que tu la trais, il y a du lait, même si ça diminue lorsqu'il y a trop longtemps depuis la dernière mise bas.
J'ai même été témoin d'une chèvre vierge (qui n'a jamais connu le bouc et donc jamais mis bas) qui s'était mise à donner du lait quand même (mais peu). Parce qu'elle vivait avec sa mère, qui donnait du lait (depuis des années, sans mise bas récente), et qu'il doit y avoir un mimétisme hormonal ou quelque chose comme ça. C'était une ferme à majorité vegan et donc ils ne voulaient pas que ces chèvres se reproduisent, pour pas que les petits aillent à la boucherie, d'où cette situation plutôt exceptionnelle.
J'ai été le premier étonné lorsque c'est reparti. Je ne pensais pas que ça pouvait donner aussi longtemps.
Merci Barnabé de ton explication.
Il m'a semblé lire un jour que le lait perdait tout de même de ces qualités énergétiques au fur et à mesure.
Ce qui, quelque part, pousse le petit à aller paître pour se rassasier.
Mais impossible de retrouver où!
Je ne suis même pas sûr que ça s'appliquait aux chèvres.
Pour ma part, au goût en tout cas, je ne trouve pas de différence.

@Supercureil : Super ton truc! Ca me donne des idées.
Si elles me refont le même coup cette année, je tenterais sûrement.

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
Menuki
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/04/2011
Points : 497
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par KrAvEn le Jeu 4 Oct - 11:13:26

Menuki a écrit:j'avais opté pour un tambour de câble en bois.
Je ne connaissais pas. Merci.
Je n'ai jamais essayé, mais ça fonctionne pour les gros chiens et probablement pour les chèvres et le système est très solide, car il peut être ancré, via deux poteaux en béton ou en acier, dans du béton : le "trolley coulissant pour chien". Lien photo. Ca laisse à l'animal une grande marge de manoeuvre. L'inconvéniant c'est que ce système ne peut pas être déplacé ; à moins d'avoir un parc boisé et de l'installer entre deux arbres, à chaque fois.

4 biques pour un rêve 502335__087242700_1040_31122010
Menuki a écrit:Du coup, c'est comme si j'avais attelé mes chèvres à un char.
Au lieu de les ralentir, ça les a plutôt paniqué d'avoir un gros truc comme ça qui leur coure après!
Lol !

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Drunken Whaler - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8637
Localisation : En Dystopie/Shithole Country
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8060
Réputation : 82

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Menuki le Jeu 4 Oct - 12:19:51

Bon, je continue un peu ce retour en vous parlant d'une autre expérience.

Blessure 1
Un soir, il y a 4-5 mois, je remarque tandis qu'elle rentre que la moyenne est bizarre.
Je rappelle pour ceux qui n'aurait pas souvenir que mes chèvres sont identifiées par les titres de : blanche, marron, moyenne et petite.
Je remarque donc que la moyenne boite de l'antérieur droit.
Je l'attrape et je regarde mais ne vois rien.
Je conclus qu'elle a dû se froiser un muscle en se jettant du haut du tas de bois comme elle aime à le faire.
Donc je décide d'attendre un peu.
Au bout d'un jour ou deux, elle continue de boiter.
Je regarde sur Internet et je vois que, des fois, c'est un caillou pris dans le sabot qui les gène.
Mais, à l'inspection, rien.
Rien à part que l'onglon est un peu long (pas beaucoup 3-4mm) et un peu sale.
Alors je me dis qu'avec l'humidité (à ce moment, ça pleuvait dru), il y a peut-être un truc qui s'est développé.
Dans le doute, j'ai attrapé ma pince à onglons et je lui ai fait une belle manucure.
Je ne sais pas si c'est ça mais le lendemain, elle ne boitait plus.

Ce que j'ai appris, c'est que l'hygiène des onglons est primordiale pour une chèvre surtout dans un environnement humide.
Même si dans ce cas, ce n'était peut-être pas cela, il faut quand même inspecter régulièrement les pattes de nos bêtes.

Blessure 2
Un mois après, rebelote! La moyenne, toujours, boite du postérieur droit.
Mais là, elle est vraiment bizarre. Elle se tenait à l'écart et le boitement était vraiment prononcé.
Je l'attrape et je regarde ses ongles mais rien. C'est bien propre.
Et puis quand je la laisse partir, je remarque sur sa cuisse une grosse boule.
En y regardant de plus près, il y a une ouverture béante dans la cuisse et au dessus, une grosse boule allongée.
On aurait dit qu'on avait ouvert la peau et enfoncer un bout de bâton gros come le pouce dedans.
J'ai conclu qu'en sautant, elle avait dû retomber sur un branche qui lui était rentrée dans la jambe.

Là, j'ai été un peu plus embêté.
Est-ce qu'il restait un bout de bois dedans?
Est-ce que c'était infecté?
Est-ce que ça pouvait se refermer tout seul?
Est-ce qu'elle n'allait pas nous faire une septicémie?

J'ai décidé d'attendre avant d'aller chez le vétérinaire.
J'ai aspergé le trou avec de la biseptine et je l'ai laissé là.
Durant toute la semaine, je suis venu la voir 2 à 3 fois par jour pour asperger la blessure de désinfectant.
J'ai vérifié en tatant sa truffe qu'elle ne faisait pas de température à outrance.
J'ai observé qu'elle mangeait, pissait et faisait popo comme il fallait.
Je lui ai donné quelques bouts de pain moisi en espérant que ça lui serve d'antibiotique (comme l'a expliqué Rammstein).
Je lui ai même fait des massages deux fois par jour (chut, madame va être jalouse) pour la revigorer.
Même si elle restait un peu à l'écart des autres et qu'elle dormait beaucoup, elle sortait et restait assez active.
Et puis lentement, j'ai senti que ça allait de mieux en mieux.
La blessure n'était pas encore totalement refermée mais la boule commençait à dégonfler.
Finalement, elle s'en est sortie et gambade de nouveau comme une folle.

En conclusion, j'avoue que j'ai pris un gros risque à ne pas appeler le vétérinaire.
Elle s'en est sortie mais bon... y'a pas de quoi se vanter.
A ma décharge, il faut dire que ces chèvres sont de bonne constitution.
Elles sont bien nourries et en bonne santé, notamment parce qu'elle passe la journée en plein air.
Et vu qu'elle ne maigrissait pas, j'en concluais qu'elle se battait très bien toute seule contre l'infection.

Sécurité
Un petit chapitre à présent sur un aspect dont je ne pense pas avoir parlé encore : la sécurité.

Depuis quelques mois déjà, nous avons une nouvelle pensionnaire : une chienne.
Très gentille et affectueuse mais bon, elle n'a pas inventé l'eau chaude!
A moins que ce ne soit qu'elle est très têtue!
Mais bon, le fait est qu'elle donne l'impression de ne pas apprendre très vite.
Notamment en ce qui concerne les biques.

L'autre chienne rase les murs et les évitent comme la peste.
Mais celle là, elle leur tourne autour.
Toujours à leur renifler le trognon et à se précipiter pour pouvoir manger leurs crottes encore chaude (elle est pas très gelco, tout ça... clind'oeil )
Du coup, elle s'est pris quelques coups mais ne semble pas avoir appris car elle continue interminablement à rester dans les parages.

Alors je vais vous raconter deux anecdotes mettant en scène cette chienne qui vont vous montrer les différents types d'attaques dont j'ai été témoin.

J'étais donc dans la grange et la chienne rentre à la recherche de caca tout frais (je sais c'est dégueux mais on s'y fait).
Comme les biques étaient là, non parquées, je lui dis de dégager (elle semble avoir compris le DEHORS! mais bon...).
Donc, elle sort mais à la porte, elle décide que je n'ai pas à lui donner d'ordre alors elle s'immobilise.
Je sens la colère monter mais je n'ai pas le temps d'extérioriser un DEGAGE! que dans la vision périphérique, je vois une masse marron qui me passe à 30cm des jambes et... plus de chien dans l'embrasure de la porte.
Plus de chien mais à la place une petite bique qui recule tranquillement en secouant la tête.
Je venais d'assister à mon premier catapultage de chien!
La bique à traverser la grange en 1/10ème de seconde et lui a tapé dans le cul avec sa tête.
La chienne s'est retrouver à 2m de là.
Vous me direz, elle a fait un peu la fanfaronne en aboyant mais elle n'est plus rentrée.
Enfin, pas dans les 5 minutes qui ont suivies.

La deuxième attaque a été plus spectaculaire et j'ai eu aussi beaucoup plus peur.
La chienne est arrivée sur la bique par le côté tandis qu'elle mangeait ses granulés.
la bique a alors placé sa corne sous le ventre du chien et l'a littéralement soulevé à 1m de haut dans les airs.
J'ai vraiment eu peur qu'elle ne l'éventre mais je vous rassure, elle continue à bouffer du caca...

Tout cela pour dire que, même si le coup de tête est ce qu'on imagine le plus souvent en pensant à une attaque de chèvre, les coups de corne en remontant sont à mon sens beaucoup plus dangereux et plus difficilement parable.
D'ailleurs, cette bique là vient tout le temps se frotter à moi pour avoir des caresses.
Mais si j'arrête ou si je ne caresse pas là où il faut, elle baisse la tête et tente de planter sa corne dans ma virilité.

Donc, même si elles sont toutes adorables, même si elles sont toutes gentilles et affectueuses, même si je n'ai jamais eu à subir d'attaque (sauf la petite qui est un peu trop pourrie/gâtée), je fais toujours attention à:
- garder toujours ma main sur la nuque de la bique qui me colle (ainsi, je peux plus facilement sentir et parer un coup de corne)
- si je ne peux garder ma main, je mets au moins mon avant-bras en travers, au dessus de sa nuque.
- si j'ai des visiteurs et à fortiori des enfants, je fais toujours attention à me tenir entre les biques et eux (pour intercepter une éventuelle charge).
- je me présente toujours de côté pour protéger mes coucougnettes!

Donc, voilà.
Je pense avoir fait le tour de tout ce dont j'avais prévu de parler.

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
Menuki
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/04/2011
Points : 497
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par Menuki le Jeu 4 Oct - 12:22:04

KrAvEuNn a écrit:Je ne connaissais pas. Merci.
Heu... c'est vraiment une TRES MAUVAISE IDEE d'utiliser ce truc là!
Sauf à planter un piquet au milieu! Et à bien le planter car dans mon cas, il y en avait un mais elles me l'ont arraché en tirant.

Le truc du fil tendu, je connaissais mais je pense qu'on peut difficilement attacher deux bêtes sur le même fil sans qu'ils finissent pas s'emmêler.
Tu en penses quoi?

PS: il me semble que c'est la seule méthode approuvée par la SPA pour ceux qui veulent garder leur chien attaché.

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
Menuki
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 08/04/2011
Points : 497
Réputation : 6

Revenir en haut Aller en bas

4 biques pour un rêve Empty Re: 4 biques pour un rêve

Message par KrAvEn le Jeu 4 Oct - 12:55:13

Menuki a écrit:Heu... c'est vraiment une TRES MAUVAISE IDEE d'utiliser ce truc là!
Vu ton expérience je m'en doutais un peu. clind'oeil Je disais juste merci pour m'avoir fait connaître un outil que je ne connaissais pas. clind'oeil
Menuki a écrit:Le truc du fil tendu, je connaissais mais je pense qu'on peut difficilement attacher deux bêtes sur le même fil sans qu'ils finissent pas s'emmêler.
Tu en penses quoi?
C'est clair qu'elles finiraient par s'emmêler. Une seule bête par trolley coulissant, donc et chaque trolley à distance respectable des autres. Surtout, pas de bêtes en liberté au milieu de tout ça. Perso j'avais mis le cheval avec la chèvre attachée à une chaîne fixée soit à un arbre de transmission de voiture (plus divers poids), ou à un piquet "tire-bouchon" d'attache pour chien (évites, la chèvre a fini par me le tordre et le péter) et,une fois, ce con d'équidé, qui a ses quarts d'heures de folie, s'est mis à galoper à fond autour de la chèvre et s'est pris les pieds dans la chaîne. La chèvre a volé. Depuis ce jour j'ai arrêté de mettre les deux animaux ensemble.
Menuki a écrit:Rien à part que l'onglon est un peu long (pas beaucoup 3-4mm) et un peu sale.
Classique. Les chèvres sont des animaux qui, à l'origine, vivaient sur des sols durs, donc abrasifs. L'onglon pousse vite et si le terrain sur lequel elles vivent est trop mou, l'ongle ne s'use pas et pousse jusqu'à, parfois, se retourner. De mémoire je faisait couper ses onglons tous les deux ou trois mois, par le maréchal-ferrant.
Menuki a écrit:Ce que j'ai appris, c'est que l'hygiène des onglons est primordiale pour une chèvre surtout dans un environnement humide.
Idem pour les chevaux, etc. L'onglon/sabot fini par pourrir.
Menuki a écrit:En conclusion, j'avoue que j'ai pris un gros risque à ne pas appeler le vétérinaire.
C'est clair. C'est un animal rustique mais pas increvable. La mienne est morte des suite d'une maladie au nom barbare. Ses poumons se sont remplis d'eau et ça l'a étouffé. Cause mauvais diagnostique du véto.
Menuki a écrit:J'étais donc dans la grange et la chienne rentre à la recherche de caca tout frais (je sais c'est dégueux mais on s'y fait).
Ma chienne, elle se servait directement à la source ; au cul de la chèvre elle mangeait les pastilles à la réglisse et elle prenait une bonne petite pression pour faire passer le tout. Vérifique... et parfaitement écoeurant.

Concernant les chiens, ma chèvre, elle, n'était pas très fine et s'est d'entrée faite respecter. Direct au carton dès que les chiens l'approchaient de trop près et de face.
Par contre un jour où je la rentrait à l'étable, en toute liberté, deux chiennes d'une amie se sont jetées sans prévenir dessus. Une l'a chopée à la gorge et l'autre au flanc. Attaque typique, pour tuer. J'ai gueulé et je suis rentré dans le tas - chose à ne pas faire avec des chiens en furie - l'une des chiennes a lâchée prise et l'autre, que j'ai choppé au collier, s'est retournée contre moi et m'a mordu, au passage. Donc, ne pas mélanger chèvres et chiens ; sauf si le chien est bien dressé, obéissant et habitué aux chèvres.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - The Host Of Seraphim - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Drunken Whaler - Dmitry Orlov/les 5 stades de l'effondrement
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8637
Localisation : En Dystopie/Shithole Country
Emploi : Singe de l'Espace
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 8060
Réputation : 82

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum