Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Vers une pénurie des matières premières

+40
BAD73
persia
BigBird
Wasicun
Marco51
Da
Levieuxdu35
Jeff01
Canis Lupus
merlin06
VINCENZO13
Philippe-du-75013
Résilient
KrAvEn
Kyraly
Aristote
Corvo
Catharing
Wanamingo
Kerkallog
troisgriffes
Cyrus_Smith
biodiversiteur
serilynpayne
Ash
sgwenn
Mackou
Barnabé
habo
Jocelyn
Valorn
Rammstein
opaline
Malus
Le_Celte
MonteRosso
$$$.XV2
argoth
tarsonis
un ptit breton
44 participants

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par KrAvEn Lun 12 Juil 2021 - 9:40


________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11404
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 10955
Réputation : 134

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Catharing Dim 18 Juil 2021 - 20:27

Salut,

La pénurie de semi-conducteurs va-t-elle impacter les cartes bancaires ? 
Dès 2022, selon la SPA, la pénurie de semi-conducteurs pourrait impacter tout simplement la production de cartes bancaires, qui embarquent une puce électronique et la technologie NFC pour le sans contact.
Or, avec près de 3 milliards de cartes bancaires éditées chaque année dans le monde, le risque pour l’économie est réel.
« Si la situation ne s'améliore pas, il y aura pénurie de millions de cartes, et cela affectera directement les consommateurs du monde entier dans la mesure où ils ne pourront pas obtenir une carte bancaire nouvelle ou renouvelée »
Car sans carte bancaire, les consommateurs risquent de ne plus pouvoir payer les produits qu’ils désirent : même les retraits au distributeur leur seraient interdits. De quoi causer des désagréments au quotidien mais, surtout, de quoi retarder voire faire perdre des ventes aux entreprises. zinzin

________________________________________________________
"La perversion de la Cité commence par la fraude des mots."

"Les gens apprécient le faux cul : ils se reconnaissent en lui, et ça fait tellement de bien quand on surprend quelqu'un le pantalon baissé et que ce n'est pas vous." Stephen King
Catharing
Catharing
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 7930
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 9021
Réputation : 111

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Canis Lupus aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Kyraly Jeu 22 Juil 2021 - 15:02

Ca va pas aider ca : https://korii.slate.fr/tech/technologie-canal-panama-succomber-secheresse-penurie-eau-douce-pluie-ecluses-travaux

Le 23 mars, l'Ever Given bloquait le canal de Suez, paralysant 9% du commerce mondial pendant près d'une semaine. Un autre canal crucial pour le trafic de marchandises est aujourd'hui en proie à de sérieuses difficultés: celui de Panama, point de passage obligé entre l'Atlantique et le Pacifique.
Ici, point de porte-conteneurs géant coincé en travers du canal. La menace est beaucoup plus insidieuse et structurelle: c'est la sécheresse. À certaines périodes de l'année, les navires en sont réduits à se décharger d'une partie de leur cargaison pour ne pas s'échouer, et ses barrages et écluses sont régulièrement submergés par des tempêtes de sable, relate le Wall Street Journal.

Contrairement au canal de Suez, rempli d'eau de mer et dont le débit est défini par la marée, celui de Panama est une infrastructure complexe qui repose sur l'eau douce pour ses écluses qui servent d'ascenseurs aquatiques.

Or, ce système consomme énormément d'eau. Chaque passage de navire occasionne une perte de 800.000 à 1,3 million de mètres cubes d'eau douce, soit l'équivalent de 500 piscines de taille olympique.

Heureusement, le Panama est le cinquième pays au monde où il pleut le plus. Mais avec le changement climatique, la pluviosité est devenue beaucoup plus instable. Et la pression sur l'approvisionnement en eau s'est intensifiée à la suite des gigantesques travaux d'agrandissement en 2016.

Jusqu'à récemment, le canal représentait 5% du commerce maritime mondial, mais ce chiffre est aujourd'hui tombé à 3,5%.

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 4006
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 4306
Réputation : 42

Canis Lupus aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par KrAvEn Lun 26 Juil 2021 - 7:21

Article fort intéressant de Gail Tverberg, "actuaire américaine à la retraite, qui travaille sur les questions d'économie de l'énergie et les liens entre énergie, économie et finitude du monde : déplétion des hydrocarbures fossiles, pénuries d'eau, changement climatique." 

Comment le problème énergétique mondial a été caché | Notre monde fini (ourfiniteworld.com)

Traduction :
Comment le problème énergétique mondial a été caché
Publié le 4 mai 2021 par Gail Tverberg

Nous vivons dans un monde où les mots sont très soigneusement choisis. Les entreprises embauchent des cabinets de relations publiques pour donner la bonne « tournure » à ce qu’elles disent. Les politiciens font des déclarations qui suggèrent que tout va bien. Les journaux aimeraient que leurs annonceurs soient heureux; ils ne suggéreront certainement pas que l’automobile que vous achetez aujourd’hui pourrait ne pas vous être utile dans cinq ans.

Je crois que ce qui s’est passé ces dernières années, c’est que la « vérité » est devenue très sombre. Nous vivons dans un monde fini ; nous approchons rapidement de limites de toutes sortes. Par exemple, il n’y a pas assez d’eau douce pour tout le monde,y compris l’agriculture et les entreprises. Cet approvisionnement en eau inadéquat se transforme maintenant en un approvisionnement alimentaire inadéquat dans de nombreux endroits parce que l’irrigation nécessite de l’eau douce. Ce problème est, dans un sens, un problème énergétique, car l’ajout de plus d’irrigation nécessite plus d’approvisionnements énergétiques utilisés pour creuser des puits plus profonds ou fabriquer des usines de dessalement. Nous arrivons à des problèmes de pénurie d’énergie qui ne sont pas très différents de ceux de la Première Guerre mondiale, de la Seconde Guerre mondiale et de l’entre-deux-guerres de l’époque de la dépression.

Nous vivons aujourd’hui dans un monde étrange rempli de demi-vérités, pas trop différent du monde des années 1930. Les journaux américains laissent de côté les nombreuses histoires qui pourraient être écrites sur l’insécurité alimentaire croissante dans le monde, et même aux États-Unis. Nous voyons de plus en plus de rapports faisant état de conflits entre les pays et d’écarts croissants entre les riches et les pauvres, mais personne n’explique que de tels changements sont à prévoir lorsque la consommation d’énergie par habitant commence à baisser trop bas.

La majorité des gens semblent croire que tous ces problèmes peuvent être résolus simplement en taxant de plus en plus les riches et en utilisant les recettes pour aider les pauvres. Ils croient également que le plus gros problème auquel nous sommes confrontés est le changement climatique. Très peu sont même conscients des problèmes de pénurie alimentaire qui se posent déjà dans de nombreuses régions du monde.

Nos dirigeants politiques ont pris la mauvaise voie il y a longtemps, lorsqu’ils ont choisi de s’appuyer sur des économistes plutôt que sur des physiciens. Les économistes ont créé la fiction que l’économie pourrait se développer sans fin, même avec des approvisionnements énergétiques en baisse. Les physiciens ont compris que l’économie a besoin d’énergie pourla croissance, mais n’ont pas vraiment compris le système financier, de sorte qu’ils n’étaient pas en mesure d’expliquer quelles parties de la théorie économique étaient incorrectes. Alors même que l’histoire vraie devient de plus en plus claire, les politiciens s’en tiennent à leur conviction que notre seul problème énergétique est la possibilité d’utiliser trop de combustibles fossiles, avec pour résultat la hausse des températures mondiales et la perturbation des conditions météorologiques. Cela peut être interprété comme un problème relativement lointain qui peut être corrigé sur une période future assez longue.

Dans cet article, je vais expliquer pourquoi il me semble qu’en ce moment, nous sommes confrontés à un problème énergétique aussi grave que celui qui semble avoir conduit à la Première Guerre mondiale, à la Seconde Guerre mondiale et à la Grande Dépression. Nous avons vraiment besoin d’une solution à nos problèmes énergétiques dès maintenant, et non en 2050 ou 2100. Les scientifiques ont modélisé le mauvais problème: un problème énergétique assez lointain qui serait associé à des prix élevés de l’énergie. Le véritable problème est un problème de pénurie d’énergie très proche, associé à des prix de l’énergie relativement bas. Il ne faut pas s’étonner que les solutions trouvées par les scientifiques soient pour la plupart absurdes, étant donné la véritable nature du problème auquel nous sommes confrontés.

[1] Il y a beaucoup de confusion quant au problème énergétique auquel nous sommes confrontés. S’agit-il d’un problème proche de l’inadéquation des prix pour les producteurs ou d’un problème plus lointain avec des prix élevés pour les consommateurs? Cela fait une énorme différence dans la recherche d’une solution, le cas échéant.

Les chefs d’entreprise voudraient nous faire croire que le problème qui nous préoccupe est assez lointain: le changement climatique. En fait, c’est le problème sur lequel la plupart des scientifiques travaillent. Il y a une erreur commune selon laquelle les prix des combustibles fossiles vont atteindre des niveaux élevés s’ils sont en pénurie. Ces prix élevés permettront d’extraitr du sol une énorme quantité de charbon, de pétrole et de gaz naturel. La hausse des prix permettra également aux solutions de rechange à prix élevé de devenir concurrentielles. Il est donc logique de s’en aller sur la longue route qui veut essayer de remplacer les combustibles fossiles par des « énergies renouvelables ».

Si les chefs d’entreprise s’étaient arrêtés pour examiner l’histoire de l’épuisement du charbon, ils auraient découvert qu’il était incorrect de s’attendre à des prix élevés lorsque des limites énergétiques sont respectées. Le problème qui se pose réellement est un problème salarial: trop de travailleurs découvrent que leurs salaires sont trop bas. Indirectement, ces travailleurs à bas salaires doivent réduire leurs achats de biens de nombreux types, y compris le charbon pour chauffer les maisons des travailleurs. Cette perte de pouvoir d’achat tend à maintenir les prix du charbon à un niveau trop bas pour les producteurs. Nous pouvons voir cette situation si nous examinons les problèmes historiques liés à l’épuisement du charbon au Royaume-Uni et en Allemagne.
Le charbon a joué un rôle démesuré dans la période qui a précédé et incluant la Seconde Guerre mondiale.

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 52-peak-coal-in-uk-and-germany-led-to-world-warsFigure 1. Figure par auteur décrivant le moment du pic de charbon.

L’histoire montre qu’à mesure que les premières mines de charbon s’épuisent, le nombre d’heures de travail nécessaires pour extraire une quantité donnée de charbon tend à augmenter considérablement. Cela s’est produit parce que des mines plus profondes étaient nécessaires, ou des mines étaient nécessaires dans des zones où il n’y avait que de minces veines de charbon. Le problème rencontré par les propriétaires de mines était que les prix du charbon n’ont pas suffisamment augmenté pour couvrir leurs coûts de main-d’œuvre plus élevés, liés à l’épuisement.

Les propriétaires de mines ont constaté qu’ils devaient réduire les salaires des mineurs. Cela a conduit à des grèves et à une baisse de la production de charbon. Indirectement, d’autres industries consommant du charbon, telles que la production de fer et la cuisson du pain, ont été affectées négativement, ce qui a conduit ces industries à supprimer des emplois et des salaires. Dans un sens, le gros problème était la disparité salariale croissante,car de nombreux travailleurs et propriétaires fonciers à salaire plus élevé n’étaient pas touchés.

Aujourd’hui, le problème que nous voyons est très similaire, surtout lorsque nous examinons les salaires dans le monde entier, parce que les marchés sont maintenant mondiaux. De nombreux travailleurs à travers le monde ont des salaires très bas, voire aucun salaire du tout. En conséquence, le nombre de travailleurs dans le monde qui peuvent se permettre d’acheter des biens qui nécessitent de grandes quantités de produits pétroliers et charbonniers pour leur fabrication et leur exploitation, tels que des véhicules, a tendance à diminuer. Par exemple, les ventes de voitures particulières privées ont atteint un sommet dans le monde entier en 2017. Avec moins de ventes d’automobiles (ainsi que moins de ventes d’autres produits à prix élevé), il est difficile de maintenir les prix du pétrole et du charbon suffisamment élevés pour les producteurs. C’est très similaire aux problèmes de l’ère de 1914 à 1945.

Tout ce que je peux voir indique que nous arrivons maintenant à une période parallèle à celle de 1914 à 1945. Le conflit est l’une des principales choses auxquelles une personne s’attendrait parce que chaque pays veut protéger ses emplois. Chaque pays veut aussi ajouter de nouveaux emplois bien rémunérés.

Dans une période parallèle à la période de 1914 à 1945, on peut aussi s’attendre à des pandémies. Cela se produit parce que les nombreuses personnes pauvres ne peuvent souvent pas se permettre une alimentation adéquate, ce qui les rend plus sensibles aux maladies qui se transmettent facilement. Lors de l’épidémie de grippe espagnole de 1918-1919, plus de 50 millions de personnes dans le monde sont mortes. Le nombre équivalent à celui de la population mondiale d’aujourd’hui serait d’environ 260 millions. Cela éclipse énormément les 3,2 millions de décès dus à la COVID-19 dans le monde que nous avons connus à ce jour.

[2] Si nous examinons la croissance de l’approvisionnement énergétique, par rapport à la croissance de la population, nous constatons exactement le même type de « compression » que dans la période de 1914 à 1945. Cette compression affecte particulièrement les approvisionnements en charbon et en pétrole.
Vers une pénurie des matières premières - Page 7 World-energy-consumption-population-growth-vs.-standard-of-living-increase-captions-large
Figure 2. La somme des zones rouges et bleues sur le graphique représente la croissance annuelle moyenne de la consommation mondiale d’énergie par périodes de 10 ans. Les zones bleues représentent les pourcentages annuels moyens de croissance démographique au cours de ces périodes de 10 ans. La zone rouge est déterminée par soustraction. Il représente la quantité de croissance de la consommation d’énergie qui est « laissée de compte » pour la croissance du niveau de vie de la population. Graphique de Gail Tverberg utilisant les données énergétiques des estimations de Vaclav Smil présentées dans Transitions énergétiques: histoire, exigences et perspectives, ainsi que les données statistiques de BP pour 1965 et les années suivantes.

Le tableau ci-dessus est quelque peu complexe. Il examine la vitesse à laquelle la consommation d’énergie a augmenté historiquement, sur des périodes de dix ans (somme des zones rouges et bleues). Ce montant est divisé en deux parties. La zone bleue montre quelle part de cette croissance de la consommation d’énergie a été nécessaire pour fournir de la nourriture, des logements et des moyens de transport à la population mondiale croissante, sur la base des normes de l’époque. La zone rouge montre dans quelle mesure la croissance de la consommation d’énergie a été « laissée de compte » pour la croissance du niveau de vie, comme de meilleures routes, plus de véhicules et des maisons plus agréables. Il est à noter que la croissance du PIB n’est pas indiquée dans le graphique. Il correspond probablement assez étroitement à la croissance totale de la consommation d’énergie.

La figure 3 ci-dessous montre la consommation d’énergie par type de carburant entre 1820 et 2010. Il en ressort clairement que la consommation d’énergie mondiale était minuscule en 1820, lorsque la majeure partie de l’énergie mondiale provenait de la biomasse brûlée. Même à cette époque, il y avait un énorme problème avec la déforestation.
Vers une pénurie des matières premières - Page 7 World-energy-consumption-1820-to-2010-with-logoFigure 3. World Energy Consumption by Source, based on Vaclav Smil estimates from Energy Transitions: History, Requirements and Prospects and together with BP’s Statistical Review of World Energy data for 1965 and subsequent years. (L’énergie éolienne et solaire sont incluses dans les biocarburants.)

De toute évidence, l’ajout du charbon, peu après 1820, a permis d’énormes changements dans l’économie mondiale. Mais en 1910, cette croissance de la consommation de charbon s’aplatissait, ce qui a probablement conduit aux problèmes de l’ère 1914-1945. La croissance de la consommation de pétrole après la Seconde Guerre mondiale a permis à l’économie mondiale de se redresser. Le gaz naturel, l’hydroélectricité et le nucléaire ont également été ajoutés au cours des dernières années, mais les quantités ont été moins importantes que celles du charbon et du pétrole.

Nous pouvons également voir comment le charbon et le pétrole ont dominé la croissance de l’approvisionnement énergétique d’autres manières. Il s’agit d’un graphique des approvisionnements énergétiques, avec une projection des approvisionnements énergétiques attendus jusqu’en 2021 sur la base des estimations de l’Analyse mondiale de la politique énergétique 2021de l’AIE.

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 World-Energy-Consumption-by-Fuel-to-2021-lineFigure 4. Consommation mondiale d’énergie par combustible. Données jusqu’en 2019 basées sur des informations tirées de la Revue statistique de l’énergie mondiale 2020 deBP. Montants pour 2020 et 2021 sur la base des estimations de la variation en pourcentage de l’Analyse mondiale de la politique énergétique 2021de l’AIE.

L’approvisionnement en pétrole est devenu un problème dans les années 1970. Il y a eu une brève baisse de la demande d’approvisionnement en pétrole alors que le monde passait de la combustion de pétrole à l’utilisation d’autres combustibles dans des applications où cela pouvait facilement être fait, telles que la production d’électricité et le chauffage des maisons. De plus, les automobiles à passagers privées sont devenues plus petites et plus éconergétiques. Depuis lors, il y a eu une pression continue en faveur de l’efficacité énergétique. En 2020, la consommation de pétrole a été grandement affectée par la réduction des voyages personnels associée à l’épidémie de COVID-19.

La figure 4 ci-dessus montre que la consommation mondiale de charbon est presque stable depuis environ 2012. Cela est également évident dans la figure 5 ci-dessous.

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 World-coal-production-by-part-of-the-world-to-2019
Figure 5. Production mondiale de charbon par partie du monde, sur la base des données de la Statistical Review of World Energy de BP, 2020.

La figure 5 montre que la production de charbon aux États-Unis et en Europe est en baisse depuis très longtemps, depuis environ 1988. Avant l’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en 2001, sa production de charbon augmentait à un rythme modéré. Après son accession à l’OMC en 2001, la production de charbon de la Chine a augmenté très rapidement pendant environ 10 ans. Vers 2011, la production de charbon de la Chine s’est stabilisée, ce qui a conduit à la nivellement de la production mondiale de charbon.

La figure 6 montre que, récemment, la croissance de la consommation totale de pétrole et de charbon a été à la traîne par rapport à la consommation totale d’énergie.

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Increase-in-world-energy-consumption-oil-and-coal-vs-total
Figure 6. Augmentation annuelle moyenne sur trois ans de la consommation de pétrole et de charbon par rapport à l’augmentation moyenne sur trois ans de la consommation totale d’énergie, sur la base d’une combinaison de données de BP jusqu’en 2019 tirées de la Statistical Review of World Energy de BP, 2010 et des prévisions de variation en pourcentage de 2020 et 2021 de l’AIE, tirées de son Analyse mondiale de l’énergie 2021.

La figure 6 nous a appris que la seule période récente où les approvisionnements en pétrole et en charbon ont augmenté plus rapidement que la consommation totale d’énergie s’est produite au cours d’une brève période entre 2002 et 2007. Plus récemment, la consommation de pétrole et de charbon a été de plus en plus à la traîne de la consommation totale d’énergie. Tant pour le charbon que pour le pétrole, le problème a été que les bas prix pratiqués par les producteurs les amènent à abandonner volontairement leur production de charbon ou de pétrole. La raison en est double : (1) Avec moins de production de pétrole (ou de charbon), peut-être que les prix pourraient augmenter, rendant la production plus rentable, et (2) La production non rentable de pétrole (ou de charbon) n’est pas vraiment satisfaisante pour les producteurs.
Au moment de déterminer le niveau de rentabilité requis pour ces carburants, il est nécessaire d’inclure les recettes fiscales dont les gouvernements ont besoin pour maintenir des services adéquats. C’est particulièrement le cas des exportateurs de pétrole, mais c’est également vrai en général. Les produits énergétiques, pour être utiles, produisent un surplus d’énergie qui peut être utilisé au profit du reste de l’économie. La façon dont cet excédent énergétique peut être transféré au reste de l’économie est de payer des impôts relativement élevés. Ces taxes permettent des changements qui stimulent la croissance économique, comme l’amélioration des routes et des écoles.

Si les prix de l’énergie sont chroniquement trop bas (de sorte qu’un produit énergétique nécessite une subvention, plutôt que de payer des taxes), c’est un signe que le produit énergétique est très probablement un « puits » énergétique. Un tel produit agit dans le sens d’une attraction de l’économie vers le bas grâce à une productivité toujours plus faible.

[3] Les gouvernements ont choisi de se concentrer sur la prévention du changement climatique parce que, en théorie, les changements qui sont nécessaires pour prévenir le changement climatique semblent être les mêmes que ceux nécessaires pour couvrir l’éventualité de « manquer ». Le hic, c’est que les changements indiqués ne fonctionnent pas vraiment dans la situation de pénurie à laquelle nous sommes déjà confrontés.

Il s’avère que les combustibles mêmes dont nous semblons manquer (charbon et pétrole) sont ceux-là mêmes les plus associés à des émissions élevées de dioxyde de carbone. Ainsi, se concentrer sur le changement climatique semble plaire à tout le monde. Ceux qui craignaient que nous puissions continuer à extraire des combustibles fossiles pendant des centaines d’années et, à cause de cela, ruiner complètement le climat, seraient heureux. Ceux qui s’inquiétaient de manquer de combustibles fossiles seraient également heureux. C’est précisément le genre de solution que les politiciens préfèrent.

Le hic, c’est que nous avons d’abord utilisé du charbon et du pétrole parce que, dans un sens très réel, ce sont les « meilleurs » combustibles pour nos besoins. Tous les autres combustibles, même le gaz naturel, sont à bien des égards inférieurs. Le gaz naturel a le problème qu’il est très coûteux à transporter et à stocker. De plus, le méthane, qui constitue la majorité du gaz naturel, est lui-même un gaz qui contribue au réchauffement climatique. Il a tendance à fuir des pipelines et des navires qui tentent de le transporter. Il est donc douteux qu’il soit bien meilleur du point de vue du réchauffement climatique que le charbon ou le pétrole.

Les carburants dits renouvelables ont tendance à être très nocifs pour l’environnement autrement que par les émissions de CO2. Ce point est très bien fait dans le nouveau livre Bright Green Lies de Derrick Jensen, Lierre Keith et Max Wilbert. Il souligne que les carburants renouvelables ne sont pas une tentative de sauver l’environnement. Au lieu de cela, ils essaient de sauver notre civilisation industrielle actuelle en utilisant des approches qui ont tendance à détruire l’environnement. L’abattage des forêts, même si de nouveaux arbres sont plantés à leur place, est particulièrement préjudiciable. Alice Friedemann, dans son nouveau livre, Life after Fossil Fuels: A Reality Check on Alternative Fuels, souligne le coût élevé de ces alternatives et leur dépendance à l’énergie fossile.

Nous nous trouvons actuellement dans une situation de pénurie énorme qui commence à provoquer des conflits de toutes sortes. Même s’il existait un moyen de produire ces types d’énergie alternative à un prix suffisamment bas, ils arrivent beaucoup trop tard et en quantités bien trop faibles pour faire la différence. Ils ne correspondent pas non plus à nos utilisations actuelles du charbon et du pétrole, ajoutant une couche de temps et d’argent pour la conversion qui doit être incluse dans n’importe quel modèle.

[4] Ce que nous avons vraiment, c’est un énorme problème de conflit en raison de l’insuffisance des approvisionnements énergétiques pour la population mondiale d’aujourd’hui. Les pouvoirs en place tentent de cacher ce problème en ne publiant que leur version préférée de la vérité.

La situation à laquelle nous sommes réellement confrontés est une situation qui porte souvent le nom d'« effondrement ». C’est un problème auquel de nombreuses civilisations ont été confrontées dans le passé lorsqu’une population donnée a dépassé sa base de ressources.

Inutile de dire que la question de l’effondrement n’est pas une histoire qu’un politicien veut raconter à ses citoyens. Au lieu de cela, on nous dit encore et encore: « Tout va bien. Tout problème énergétique sera géré par les solutions que les scientifiques trouvent. Le hic, c’est qu’on n’a pas dit aux scientifiques le bon problème à résoudre. On leur a parlé d’un problème lointain. Pour faciliter le problème, des prix élevés et des subventions semblaient acceptables. Le problème qu’on leur a demandé de résoudre est très différent de notre véritable problème énergétique d’aujourd’hui.

Beaucoup de gens pensent que taxer les riches et donner les bénéfices aux pauvres peut résoudre notre problème, mais cela ne résout pas vraiment le problème pour plusieurs raisons. L’un des problèmes est que notre problème de rareté est vraiment un problème mondial. Une taxation plus élevée des riches dans quelques pays riches ne fait rien pour les nombreux problèmes des pauvres dans des pays comme le Liban, le Yémen, le Venezuela et l’Inde. De plus, prendre de l’argent aux riches ne résout pas vraiment les problèmes de pénurie. Les gens riches ne mangent pas vraiment une quantité largement disproportionnée de nourriture ou ne boivent pas plus d’eau, par exemple.

Un détail que la plupart d’entre nous ne pensent pas est que l’armée de nombreux pays différents a été très conscient de la situation de conflit potentiel qui se produit actuellement. Ils sont conscients qu’une « guerre chaude » nécessiterait une utilisation énorme de l’énergie fossile, alors ils ont essayé de trouver des approches alternatives. Une approche sur laquelle les groupes militaires ont travaillé est l’utilisation d’approches biologiques de divers types. En fait, certains groupes pourraient même envisager de commencer une pandémie. Une autre approche qui pourrait être utilisée est celle des virus informatiques pour perturber les systèmes d’autres pays.

Il va sans dire que les pouvoirs en place ne veulent pas que la population générale entende parler de ce genre de questions. Nous nous retrouvons avec des reportages de plus en plus étroits qui ne fournissent que la version de la vérité que les politiciens et les médias d’information veulent que nous lisions. Les citoyens qui ont développé le point de vue, « Tout ce que je dois faire pour découvrir la vérité est de lire le journal de ma ville natale », sont susceptibles de rencontrer de plus en plus de surprises, à mesure que les situations de conflit s’aggravent.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11404
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 10955
Réputation : 134

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Canis Lupus, sgwenn, un ptit breton, BAD73, montargie et Kyraly aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Kyraly Lun 16 Aoû 2021 - 21:33

https://www.tradingsat.com/actualites/marches/face-aux-intemperies-d-un-cote-a-la-secheresse-de-l-autre-les-cours-du-ble-plafonnent-979937.html

Vers 17h00 vendredi sur Euronext la tonne de blé de meunerie n°2 pour livraison septembre progressait de 5,50 euros à 230,50 euros. Le contrat décembre progressait d'autant à 233,75 euros (l'unité minimale d'échange est de 50 tonnes sur ce contrat).

Le contrat stipule que la marchandise doit être "sèche, sans odeur anormale, sans flair et exempte de parasites vivants", et réponde à un certain nombre de caractéristiques (teneur en protéines, humidité etc.)

-[BFMTV]https://www.bfmtv.com/economie/consommation/les-fabricants-de-pates-alertent-sur-une-penurie-de-ble-a-venir_AN-202108160293.html?
Les fabricants français de pâtes alimentaires ont alerté lundi sur une pénurie à venir de blé dur, provoquée par des problèmes climatiques au Canada et en Europe, appelant les pouvoirs publics à la rescousse.

Dans ce contexte, ils demandent aux pouvoirs publics de mettre en place "un plan d'urgence" pour leur permettre d'assurer leur approvisionnement en blé français et de faire en sorte que les distributeurs répercutent "l'explosion du prix du blé dur dans les prix de vente pour traverser cette crise exceptionnelle".
Faites des stocks...

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 4006
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 4306
Réputation : 42

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par BigBird Mar 17 Aoû 2021 - 12:14

et apparemment, ça ne toucherait pas que le blé dur, un bon nombre de produits agro-alimentaires vont voir leur prix grimper, jusqu'à 30% selon certaines sources,
ici en UE, on passera le cap sans problèmes majeurs, mais dans des pays plus vulnérables, déjà en situation économique et sociale très "tendue", ça pourrait bien avoir de fâcheuses conséquences .
BigBird
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1900
Date d'inscription : 09/04/2009
Points : 1956
Réputation : 26

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Rammstein Mer 18 Aoû 2021 - 0:01

Kyraly a écrit:Faites des stocks...

Météo oblige, dans certains coins les moissons commencent seulement...   Rolling Eyes

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Dsc05111

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Dsc05110

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Dsc05112

Les photos ont été prises aujourd'hui, au nord-est de l'Allemagne à la frontière polonaise. Le blé est encore sur pied dans la plupart des champs.

Rammstein
Rammstein
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 6559
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006
Points : 5248
Réputation : 102

KrAvEn et BigBird aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par merlin06 Mar 24 Aoû 2021 - 10:46

Tel avec le dir des achats d un groupe cosmétique/hôtelier ce matin: container de 40 pieds chi->fr 12K$(contre 1K y a 1 an), une grosse part du trafic ininterrompu par le gouvernement Chi. Grosses galères d'appro' aujourd'hui et à venir.

________________________________________________________
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

Nul ne réveille celui qui feint le sommeil.
merlin06
merlin06
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 749
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 21/05/2012
Points : 814
Réputation : 27

Canis Lupus, Wasicun et Purtle aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par BigBird Mar 24 Aoû 2021 - 11:58

Rammstein a écrit:...
Le blé est encore sur pied dans la plupart des champs.
en effet, décalage assez conséquent ! Surprised
... reste à savoir si ça va impacter le rendement (quantité de grain récolté),
et la qualité (taux d'humidité du grain < ou = à 15%, sans quoi risque de mycotoxines lors du stockage).
BigBird
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1900
Date d'inscription : 09/04/2009
Points : 1956
Réputation : 26

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Rammstein Mar 24 Aoû 2021 - 20:34

BigBird a écrit:... reste à savoir si ça va impacter le rendement (quantité de grain récolté),
et la qualité (taux d'humidité du grain < ou = à 15%, sans quoi risque de mycotoxines lors du stockage).

Au 24 août, 30% des parcelles n'ont toujours pas été moissonnées. Et la qualité n'est pas au rendez-vous : 15-20% des épis sont moisis et l'intégralité est râchitique, d'après mes estimations pifométriques.

Rammstein
Rammstein
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 6559
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006
Points : 5248
Réputation : 102

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Philippe-du-75013 Mer 25 Aoû 2021 - 8:39

Troisième semaine d'Aout chez le grand Bricomachin du quartier : 3 sachets de bâche pour peinture en rayon et c'est tout ... Chef de rayon : "pas de pénurie mais logistique très désorganisée entre Covid et congés d'été". Bâches en rayon au petit magasin de la même chaîne plus dans le dépannage quotidien. Une semaine plus tard le rayon bâches de premier magasin est effectivement plein à bloc.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)

"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1932
Age : 65
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013
Points : 2057
Réputation : 27

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Encatimini Mer 1 Sep 2021 - 0:48

Sur un site de vente en ligne d'alimentation de survie lyophilisé (Les fameux 25 ans).
Même si je ne suis pas adepte de ce genre de choses, il est bluffant de voir que les seuls "packs" encore possibles sont ceux de 7 jours/une personne et encore en petite quantité.

exit les packs un mois, deux mois,.............,12 mois.

Pénurie réelle, engouement, stress je ne sais pas mais c'est interpellant.
Encatimini
Encatimini
Membre

Masculin Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 20/01/2021
Points : 40
Réputation : 1

KrAvEn aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Rammstein Mer 1 Sep 2021 - 21:59

La pénurie historique de puces électroniques devient une crise industrielle pour le secteur automobile

Entre 10 % et 12 % de la production pourrait être perdue à cause du manque des indispensables semi-conducteurs.


Source : https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/09/01/automobile-la-penurie-de-puces-tourne-a-la-crise-industrielle_6093003_3234.html

Rammstein
Rammstein
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 6559
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006
Points : 5248
Réputation : 102

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Kyraly Mer 1 Sep 2021 - 22:29

m'en cause pas... 

On a 12 jours de prod en moins (soit 5% du volume annuel), chomage partiel et tout le toutim...

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 4006
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 4306
Réputation : 42

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par merlin06 Jeu 2 Sep 2021 - 8:10

Xerfi annonce:
"Conjugué à la hausse du prix du gaz, de la baguette, du café, des pâtes, etc. la facture du panier de la ménagère s’est brutalement alourdie. En amont, les matières premières sont en ébullition Depuis son dernier point bas de la fin avril 2020, l’indice général de Goldman Sachs a plus que doublé pour nettement passer au-dessus de ses niveaux d’avant crise. Sa remontée rapide, pose le problème d’un embrasement capable de dégénérer comme en 2010 ou plus encore comme en 2008."
"... Bref que ce soit pour les denrées agricoles, les métaux ou le pétrole, le scénario d’un nouveau super-cycle des matières premières n’est pas d’actualité avec en perspective un changement d’orbite de l’offre et une accalmie des prix pour la fin d’année."

En vidéo ici: https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-Flambee-des-matieres-premieres-des-metaux-de-l-energie-pas-de-panique-_3749964.html

________________________________________________________
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

Nul ne réveille celui qui feint le sommeil.
merlin06
merlin06
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 749
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 21/05/2012
Points : 814
Réputation : 27

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par merlin06 Dim 5 Sep 2021 - 19:02

Chez Xerfi ils seraient assez optimistes(et c'est pas tous les jours).
"Bref, que ce soit pour les denrées agricoles, les métaux ou le pétrole, le scénario d’un nouveau super-cycle des matières premières n’est pas d’actualité, avec en perspective un changement d’orbite de l’offre et une accalmie des prix pour la fin d’année."
https://www.xerficanal.com/economie/emission/Alexandre-Mirlicourtois-Flambee-des-matieres-premieres-des-metaux-de-l-energie-pas-de-panique-_3749964.html

________________________________________________________
Le matin du grand soir il y aura de la confiture de bisounours au petit déjeuner.
Nous avons deux souverains, Dame Physique et Sire Temps.

Nul ne réveille celui qui feint le sommeil.
merlin06
merlin06
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 749
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 21/05/2012
Points : 814
Réputation : 27

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par KrAvEn Ven 10 Sep 2021 - 7:33

« Panique en Australie. Les rayons sont vides, pénurie de tout !! » L’édito de Charles SANNAT - Insolentiae
Les étagères vides des supermarchés accueillent les clients dans les magasins de NSW dans ce qui est un effet continu du verrouillage en cours du coronavirus de l’État.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11404
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 10955
Réputation : 134

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Kyraly Sam 11 Sep 2021 - 20:33

https://www.jeuneafrique.com/1232047/politique/guinee-les-putschistes-sous-pression-alpha-conde-en-bonne-sante-selon-la-cedeao/

Les militaires au pouvoir en Guinée ont reçu vendredi à Conakry une mission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui a assuré avoir trouvé l’ex-président Alpha Condé en bonne santé, cinq jours après le putsch.

La Cedeao avait condamné dès le 5 septembre le putsch mené par le chef des forces spéciales, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, contre Alpha Condé, 83 ans, vétéran de la politique ouest-africaine. L’organisation avait exigé le « retour à l’ordre constitutionnel ».

L’ambassade américaine a exprimé vendredi son « soutien » à l’initiative de la Cedeao, s’inquiétant des possibles conséquences du putsch « sur la paix et la stabilité régionales ».
Roooh, c'est mignon cet intérêt des USA pour la stabilité régionale. On sent bien que c'est toujours leur principale préoccupation...

Le lien avec le sujet des matières premières?? 
https://www.ouest-france.fr/monde/guinee/afrique-la-bauxite-en-guinee-miracle-ou-mirage-7017157

La Guinée est devenue le troisième exportateur mondial de bauxite et possède près de la moitié des réserves mondiales.

Depuis cinq ans, le président Alpha Condé, l’ex-opposant historique à l’assaut d’un troisième mandat ce dimanche, a fait de la bauxite une priorité. Les exportations se sont envolées : 20 millions de tonnes en 2017, 70 millions aujourd’hui. Le secteur minier représente 13 % du produit intérieur brut (PIB) du pays. Mais compte seulement pour 3 % de l’emploi total. En d’autres termes, la bauxite ça rapporte… mais pas aux Guinéens.

 "Cela ne sert à rien de se taper sur la poitrine en brandissant des chiffres faramineux d’exportation  , s’énerve le docteur Al-Hassane Makanera. Cet économiste s’insurge que la Guinée n’ait pas investi dans ses propres usines de transformation.  La bauxite que l’on exporte, elle ne vaut rien. Elle est vendue 50 dollars la tonne. Si on avait la capacité ou la volonté politique de transformer cette matière brute en aluminium, on la vendrait à 2 000 dollars. 
Bon, la bauxite raffinée, ca donne ca en déchet : https://www.le-projet-olduvai.com/t3585-boue-toxique-en-hongrie. Ca crains niveau écologie. Mais économiquement, ca arrangerait bien les affaires de la Guinée... et certainement ca ennuierait celui qui assure la transformation actuellement...

________________________________________________________
« La guerre, c'est la paix. » : L Tolstoi (je crois)
« La liberté, c'est l’esclavage. » : Spartacus (pas sur)
« L'ignorance, c'est la force. » : F Dostoïevski (a vérifier)
Kyraly
Kyraly
Membre

Masculin Nombre de messages : 4006
Localisation : Grand Est
Emploi : Industrie
Date d'inscription : 08/02/2017
Points : 4306
Réputation : 42

Canis Lupus aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Philippe-du-75013 Dim 12 Sep 2021 - 8:29

Kyraly a écrit:

Le lien avec le sujet des matières premières?? 
https://www.ouest-france.fr/monde/guinee/afrique-la-bauxite-en-guinee-miracle-ou-mirage-7017157


 "Cela ne sert à rien de se taper sur la poitrine en brandissant des chiffres faramineux d’exportation  , s’énerve le docteur Al-Hassane Makanera. Cet économiste s’insurge que la Guinée n’ait pas investi dans ses propres usines de transformation.  La bauxite que l’on exporte, elle ne vaut rien. Elle est vendue 50 dollars la tonne. Si on avait la capacité ou la volonté politique de transformer cette matière brute en aluminium, on la vendrait à 2 000 dollars. 
Bon, la bauxite raffinée, ca donne ca en déchet : https://www.le-projet-olduvai.com/t3585-boue-toxique-en-hongrie. Ca crains niveau écologie. Mais économiquement, ca arrangerait bien les affaires de la Guinée... et certainement ça ennuierait celui qui assure la transformation actuellement...
La bauxite se transforme en 2 temps et pas forcement au même endroit.


On commence par extraire l'alumine de la bauxite par la soude caustique sous pression et à chaud. Il reste une poudre blanche, l'alumine donc, qui est en fait un minerai pur à 100 % et d'autres part ces fameuses boues rouges, dont on ne sait pas quoi faire, contenant soude caustique et métaux lourds. C'est un procédé industriel assez simple que beaucoup de pays peuvent maitriser. La deuxième étape se fait par l'électrolyse de cette alumine avec beaucoup d’électricité, vraiment beaucoup, et c'est une technologie de pays développé. Les canadiens qui ont de l’électricité bon marché par leur barrages importent de l'alumine et produisent de l'aluminium (Alcan).

Fin des années 50 début des années 60 Sékou Touré le très autoritaire chef de l'état guinéen fait preuve d'une belle volonté pour développer l'exploitation de la bauxite mais aussi construire une usine d'extraction de l'alumine pour l'exporter avec une forte plus-value et créer de l'emploi qualifié.

L'état guinéen est propriétaire de la mine et de l'usine et en confie la maitrise d’œuvre à un consortium (le principe de diviser) de producteurs francophones, le français Péchiney (disparu depuis) en tête. Sékou Touré espérait qu'en une génération il y aurait assez de personnel formé  y compris les cadres supérieur pour avoir un personnel 100 % africain. L'échec social et politique de sa gestion conduisit à une fuite des compétences (soudeurs) et des cerveaux (rares ingénieurs) qui ont fait que ce ne fut jamais possible.

A sa mort il y eu pas mal de soubresauts et quelque années après, toujours incapables de gérer l'usine, les guinéens rompirent avec le consortium européen et confièrent la maitrise de  l'usine aux russes, russes qui découvrirent la gabegie typiquement africaine et finir par abandonner dans des circonstances que j'ignore.

Le guinéens entreprirent de faire fonctionner l'usine seuls avec beaucoup de difficultés et un baisse de production importante. Les conditions de production de l'alumine (chaleur, pression, soude caustique) font que les installations doivent être constamment réparées et les tuyauteries vite renouvelées (d’où formation de nombreux soudeurs-tuyauteurs).  Or la maintenance préventive n'est pas dans les mœurs africaines...

Il y eu une gréve importante et les leaders syndicaux imposèrent un arrêt des installations en cours de fonctionnement ce qui revenait à transformer le mélange de soude-bauxite en pierre de soude une fois refroidis. Bien sûr tout s'est bloqué, ce qui revenait a avoir détruit l'usine qui n'a jamais pu redémarrer. Les leaders syndicaux et les ouvriers qui on fait cela étaient des travailleurs de la compagnie parfaitement aptes à comprendre  les conséquences d'un arrêt en marche avec refroidissement ... C'est l’Afrique!

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)

"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
Philippe-du-75013
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1932
Age : 65
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013
Points : 2057
Réputation : 27

Canis Lupus et Caldera aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par KrAvEn Lun 13 Sep 2021 - 8:48

Les 5 raisons des pénuries en France révélées ! - Insolentiae
- les conditions climatiques,
- la concentration de la production dans un pays (Chine),
- nœuds du transport maritime (en Chine),
- une offre incapable de répondre à la demande,
- la désindustrialisation.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11404
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 10955
Réputation : 134

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Purtle aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par KrAvEn Mar 14 Sep 2021 - 14:09


________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11404
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 10955
Réputation : 134

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par phyvette Mar 14 Sep 2021 - 17:32

J'ai un peu de mal a considérer une pénurie de plastique comme une mauvaise nouvelle ?  Bien au contraire.
phyvette
phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 781
Date d'inscription : 04/12/2006
Points : 688
Réputation : 13

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par victor81 Mar 14 Sep 2021 - 17:50

au vu de tout ce qui nous entoure qui contient du plastique, ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle.
et puis le plastique est un materiau genial, mais comme bcp de choses, est souvent mal utilisé....
victor81
victor81
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 742
Localisation : cathar
Loisirs : detection, culture de plantes medicinales
Date d'inscription : 13/06/2012
Points : 820
Réputation : 24

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par KrAvEn Jeu 16 Sep 2021 - 15:26

Les pénuries de matières premières se multiplient en France - Issues.fr
Le climat et la pandémie provoquent la hausse des prix des matières premières. Les pénuries se multiplient dans les magasins en France où l’importation massive depuis l’Asie était devenue la norme.
Noël pourrait bien avoir un goût amer cette année pour les magasins de jouets. La pénurie de plastique et le manque de conteneurs pour transporter la marchandise provoquent des ruptures de stock d’un nombre important de jouets.

La montée du prix des matières premières accompagnée des conditions de travail compliquées en Asie à cause du Covid-19 pourrait provoquer une montée du prix des jouets cette fin d’année 2021.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar) - In Shadow, A Modern Odyssey - Ozymandias - La grande implosion/Rapport sur l'effondrement de l'Occident (Pierre Thuillier) - Mon scénario
KrAvEn
KrAvEn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 11404
Localisation : En Dystopie
Emploi : Singe de l'Espace
Date d'inscription : 24/10/2006
Points : 10955
Réputation : 134

http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Vers une pénurie des matières premières - Page 7 Empty Re: Vers une pénurie des matières premières

Message par Rammstein Hier à 21:57

Pénurie, hausse de prix... Ce qui vous attend pour les pâtes, le café ou les jouets "dans les mois qui viennent"

La tension mondiale sur les matières premières conjuguée à l'allongement des délais de livraison pourraient induire des hausses de prix voire des pénuries sur certains produits.

Les concessions automobiles et les magasins d'ameublement comme Ikea en font déjà les frais : la pénurie mondiale de matières premières et les difficultés de transport engendrent à leur tour des problèmes d'approvisionnement qui pourraient bientôt affecter la grande distribution notamment dans les secteurs de l'alimentation et des jouets.


Source : https://www.lindependant.fr/2021/09/15/penurie-hausse-de-prix-ce-qui-vous-attend-pour-les-pates-le-cafe-ou-les-jouets-dans-les-mois-qui-viennent-9791592.php

Ruptures de stock, retards de chantiers... Les conséquences de la pénurie de matières premières

La pénurie de matières premières a des conséquences sur de nombreux secteurs, notamment l'ameublement, l'agroalimentaire ou encore le bâtiment.

Plus de meubles disponibles avant la mi-octobre à Ikea, retard des chantiers dans l'immobilier, mais baisse des prix de grande consommation dans les rayons. La pénurie de matières premières a de nombreuses conséquences et touche plusieurs secteurs.


Source : https://actu.orange.fr/france/ruptures-de-stock-retards-de-chantiers-les-consequences-de-la-penurie-de-matieres-premieres-magic-CNT000001EqAjb.html

Rammstein
Rammstein
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 6559
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006
Points : 5248
Réputation : 102

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum