[sans pétrole] La traction animale

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Raffa le Sam 21 Mar 2009 - 19:27

ah et ben au temps pour moi j'ai toujours cru que c'était le même. Je vais un peu chercher... merci pour l'info !

Edit. Ici par exemple
Raffa
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par un ptit breton le Sam 21 Mar 2009 - 20:49

Au tant pour moi également, j'ignorais que l'on avait un spécialiste en biologie et génétique chevaline ici. mrsgreen

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!
un ptit breton
un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4209
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Invité le Sam 21 Mar 2009 - 21:15

Quand je me suis mis à l'équitation c'était à la Bergerie Nationale de Rambouillet qui avait une section de formation de moniteurs (BTS) et palefreniers-soigneurs (bpa) en une année scolaire. Il fallait des apprentis cavaliers pour que les futurs moniteurs apprennent à apprendre, le soir en semaine c'était très bon marché. Nous montions sous la direction d'élèves moniteurs supervisés par des instructeurs issus des haras nationaux, c'était militaro-rigide.
En période de congés scolaires, les élèves, qui normalement soignaient les chevaux, absents, il y avait des stages au pair avec, outre 3 heures d'équitation, un cours théorique d'hippologie de haute volée.
Les stagiaires avaient le même matériel d'enseignement que les BTS et BPA et probablement un cours de niveau brevet pro agricole. On avait un vrai squelette de jument et une collection de sabots pour reconnaitre tares et défauts et de dents ( donne l'age).

Désolé d'avoir donné l'impression d'étaler ma science.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par un ptit breton le Sam 21 Mar 2009 - 22:04

Désolé d'avoir donné l'impression d'étaler ma science.

Mais ta mise au point est trés bien venue Very Happy , aucun soucis. Que chacun montre toute sa science et les choses iront vites.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!
un ptit breton
un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4209
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Zapata le Dim 22 Mar 2009 - 14:44

Philippe13 a écrit:...Nous montions sous la direction d'élèves moniteurs supervisés par des instructeurs issus des haras nationaux, c'était militaro-rigide....

Bonjour,

Considérant le côté déjà bien militaro-rigide de certains maîtres de manèges, de clubs pour le grand public, je n'ose imaginer ce que cela devait être, dans ton cas...

;-))

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 06/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Blondinette le Mer 20 Mai 2009 - 18:50

Pour en revenir à ce que soulignait Raffa, il ne faut en effet pas confondre cheval et... Cheval ! Certains seront plus aptes à effectuer tel ou tel travail (saut, rando, attelage..ect) et seront plus ou moins rustique.
Un cheval de selle (type SF, Anglo arabe..etc) au vu de son gabarit important aura du mal à se contenter comme seule nourriture de l'herbe ou du foin, contrairement à des chevaux plus rustiques et moins volumineux tels que les chevaux américains (appaloosa par exemple) ou bien entendu des poneys (mérens, hafflingers, fjords..etc) qui sont eux de vrai animaux de travail et peuvent parfaitement se contenter de portion congru y compris en fournissant un certain travail. Leur selection ayant été faite, aussi sur leur frugalité.
Donc pour ma part entre un tracteur qui fonctionnera de manière aléatoire et mes chevaux franchement... Je prends mes chevaux ! Eux demarre chaque jours au quart de tour Very Happy
Quant au cheval Mongole c'est un tout petit cheval, plus proche du poney qu'autre chose, trés rustique il survit à des températures de -50° Shocked , par contre question force de traction et caractére c'est pas vraiment le top Laughing
Mieux vaut parier sur un bon gros et sympa poney de chez nous !
Donc pour résumer : oui un cheval peut travailler même avec peut d'apport calorique (que de l'herbe ou du foin) tout dépend du type de cheval.
Blondinette
Blondinette
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 52
Localisation : Slovénie
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Zapata le Jeu 21 Mai 2009 - 10:55

Bonjour,

Je profite de la présence de "spécialistes" pour les interroger sur la réelle nécessité du ferrage, dans la mesure où l'animal n'est pas constamment en mouvement sur des surfaces très dures et très abrasives (routes goudronnées, etc.), mais se déplace plutôt en terrain plus souples (terre, prairie, etc.)...

Je pose cette question après avoir lu des textes qui prônent un retour au naturel, et aux équidés sans ferrage...

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 06/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Invité le Jeu 21 Mai 2009 - 12:02

Il ya une solution intermédiaire: le ferrage antérieurs seuls. C'est ce qui était pratiqué l'hiver dans l'école d'agriculture* ou je montais à cheval.
Les chevaux travaillaient pas mal mais en manège de sciure et le terrain était boueux en extérieur contrairement à l'été.
Bon je n'ai pas plus d'avis que ça, j'ai des souvenirs mais ne suis pas un expert.


*CEZ de Rambouillet section équestre


Dernière édition par Philippe13 le Ven 22 Mai 2009 - 13:05, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par geispe le Jeu 21 Mai 2009 - 12:14

je pense que le ferrage est nécessaire si on fait de l'intensif et sur de la route. je n'ai jamais ferré mes chevaux, mais leur travail était limité... (petit transport et débardage autour de la maison)

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 72
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Blondinette le Jeu 21 Mai 2009 - 13:07

Je dirai que ... Tout dépend ! Cela dépend du travail demandé (l'attelage par exemple usera notamment sur les postérieurs) , du terrain, de la qualité des pieds du cheval, bref de beaucoup de facteurs en réalité.
Sur mes 10 chevaux, certains sont pieds nus et n'ont aucun problème et d'autre à travail égale seraient incapable de se passer de leurs "chaussures".
Une autre alternative à la ferrure peut être de mettre des hyposandales au cheval suivant l'intensité du travail ou du terrain. Cela évite de ferrer tout en pouvant préserver la qualité du pied.
C'est ce que je fais avec mon cheval Espagnol lorsque nous partons plusieurs jours et ce qui se pratique de plus en plus en endurance.
Ensuite contrairement aux idées reçu, afin de pouvoir conserver un cheval pied nu, il faudra lui renforcer les pieds en le laissant avoir accés à des terrains abrasifs et caillouteux. Plus un cheval sera dans le mou (prairie souple, boxe confortable) moins ses pieds s'endurciront et pourront résister à des sollicitations plus ou moins importantes.
Ici par exemple j'en ai 3 totalement pieds nus et deux en 1/2 ferrure, parce que j'ai la chance d'avoir beaucoup de terrain composé de sols variés (prairies, cailloux, rochers...) qui leur permet d'avoir toujours les pieds sollicités.
Disons pour résumer, qu'avec les chevaux la mesure est de rigueur ainsi que l'observation, il n'y a pas de régle universelle !
Blondinette
Blondinette
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 52
Localisation : Slovénie
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Zapata le Jeu 21 Mai 2009 - 20:18

Bonsoir,

De quand date le ferrage (d l'Antiquité romaine ?, du Moyen-Âge ?), par chez nous...

Et de nos jours, est-il systématique (ou presque) partout dans le monde.

Je note que le sabot du cheval (qui est en fait son ongle hypertrophié) a la même logique que notre plante des pieds : plus on marche pied nu sur des sols durs et plus la peau de la plante des pieds devient dure, pour finir par former de la vraie corne...

J'avais lu l'histoire d'une personne avec une telle corne de plante de pied, qui s'était entaillé un pied sur un silex, et qui avait recousu la fente qui s'était formée, avec du fil et une alène, sans rien ressentir, tellement la corne, seule entamée, était épaisse et insensible...

Salut

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 06/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Invité le Jeu 21 Mai 2009 - 20:32

Les romains connaisaient l'hipposandale, les gaulois semblent avoir inventé le ferrage avec clous à travers la parroie du sabot.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Blondinette le Jeu 21 Mai 2009 - 23:41

Le ferrage à réelement commencé avec le début du moyen age et la chevalerie, car il a fallut trouver une alternative efficace à l'usure des pieds des chevaux de guerre. Alexandre le grand lui même s'était vu arrêter dans ses conquétes afin de permettre la repousse des sabots de sa cavalerie !
Les romains ont fait des essais d'hipposandales ce qui était une réel bonne idée, mais ce n'est que de nos jours, que l'ont est parvenue à fabriquer quelque chose qui puisse vraiment tenir sur le pied, et ce grace aux matériaux moderne.
La ferrure elle est le moyen le plus simple et finalement efficace à moindre coût , de préserver le pied. C'est un moyen connu et utilisé dans le monde entier, avec plus ou moins de bonheur pour les chevaux, car dans certains lieux ce n'est pas le fer qu'on adapte au pied mais l'inverse wacko ...

Tu as tout à fait raison Zapata, on peut faire le paralléle entre nos propre pieds et ceux du cheval. Cela peut aussi mieux nous faire comprendre la difficulté par exemple d'un cheval ferré depuis son débourrage, de renoncer à "ses chaussures" afin de déambuler pieds nus.
De plus comme nous, les pieds des chevaux peuvent souffrir de maints malformations ou maladies qui seraient incompatible avec un pied nu ou inversement trés abimés par une ferrure !

Disons que dans un objectif de survie on pourrait se passer de fers, sous certaines conditions. Cheval habitué à cet état pieds nus, connaissance personnel suffisante afin de pouvoir effectuer soi même les parages spécifiques necessaires different de parage pour pieds ferrés bien sur.
Ce qui n'est pas non plus ni infaisable ni trés complexe, cela demandant juste une bonne dose d'observation, de mesure et de logique... Comme pour tout ce qui touche les chevaux en fait !
Blondinette
Blondinette
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 52
Localisation : Slovénie
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par geispe le Ven 22 Mai 2009 - 8:27

le fer est surtout fait pour faire faire métro-boulot-dodo au cheval et aux personnes ; dans un objectif de survie... on n'en a pas besoin... ni du cheval, d'ailleurs... (on travaillait plutôt avec des vaches ou des boeufs, sauf lorsqu'est arrivée l'époque industrielle)

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 72
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Raffa le Ven 22 Mai 2009 - 9:05

Bon c'est HS mais pour rebondir sur les pieds humains, perso je marche pieds nus souvent depuis très longtemps, (systématiquement chez moi et dans mon jardin, sauf s'il pleut trop). Plus jeune, je baroudais pas mal et je le faisais régulièrement toutes les vacances. Le maccadam chaud c'est quelque chose clind'oeil , les parcs, les chemins de rando et les petits chemins forestiers procure des sensations inexplicables de bien être. J'adore avoir une corne assez épaisse, à toute épreuve, j'adore "ressentir" le sol d'une diversité incroyable.

Des gens qui aiment marcher pieds nus, qui le revendiquent et qui s'organisent, existent, ce sont les barefooteurs (d'ailleurs j'ai vaguement cru comprendre qu'il y avait une "mode" à ce sujet en France, vous confirmez ? ici ce n'est pas le cas). D'un point de vue purement santé, marcher pieds nus est moins risqué que d'utiliser des chaussures (pour la santé du pied ou des abatis en général).

Hitsoire de ne pas faire un HS total, pour les chevaux lire
Barefoot in the Parks: Houston’s Police Horses et
Le parage naturel et le cheval pieds nus

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
Raffa
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Blondinette le Ven 22 Mai 2009 - 10:21

geispe a écrit:le fer est surtout fait pour faire faire métro-boulot-dodo au cheval et aux personnes ; dans un objectif de survie... on n'en a pas besoin... ni du cheval, d'ailleurs... (on travaillait plutôt avec des vaches ou des boeufs, sauf lorsqu'est arrivée l'époque industrielle)


J'suis pas tout à fait d'accord avec ça, car tout dépend de quelle survie on parle. Car si on prend l'exemple des Amérindiens ou plus proche car vivant encore ainsi, des peuples Mongoles, ma fois plus survivaliste qu'eux j'vois pas comment faire tendre !
Par contre leur survie dépend entièrement du cheval, tout comme les Touaregs dépendent de leurs méharés ou bien nos ancêtres fermiers de leurs mûles ou de leurs boeufs, ou encore les Roumains de nos jours qui dépendent encore de la volonté et du courage de leurs petits chevaux qui assurent tout le travail à la ferme.
Ensuite à chacun son scénario "survie", le mien serait plus orienté vers un "échange de services" (je te vehicule avec mes chevaux contre des patates Very Happy ) que vers un objectif autarcique. Parce que à mon avis, les gens auront toujours besoin d'aller d'un point A à un point B.
Donc pour ma part, je ne rayerai pas l'option équidés de la survie, ensuite à voir... On pourra toujours les manger siffle
Blondinette
Blondinette
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 52
Localisation : Slovénie
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Invité le Ven 22 Mai 2009 - 13:14

Pour usage utilitaire post PO l'âne voir le mulet (reproduction complexe) sont plus utiles, or eux se contentent d'un parage encore faut-il savoir parrer ! Le cheval n'est devenu commun dans les campagne qu'au XIX siècle effectivement. Les boeufs, voir vaches, plus lents mais moins fragiles et plus facilement recyclables en boucherie en fin de vie était la quasi règle.

Etant donné ce que consomme même au repos et les soins que demande un équidé je ne crois pas à l'utilité du passage au cheval sauf quelques fonctions particulières comme le débardage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Barnabé le Ven 22 Mai 2009 - 13:16

geispe a écrit:le fer est surtout fait pour faire faire métro-boulot-dodo au cheval et aux personnes ; dans un objectif de survie... on n'en a pas besoin... ni du cheval, d'ailleurs... (on travaillait plutôt avec des vaches ou des boeufs, sauf lorsqu'est arrivée l'époque industrielle)

Qu'on ait travaillé avec des chevaux ou des boeufs ne change pas grand chose. A ma connaissance (limitée) tout animal qui travaille intensivement doit être ferré. Y compris les ânes et les boeufs. Sinon, le sabot s'use rapidement et l'animal devient de plus en plus sensible et rétif. Dans le Massif Central on trouve encore plein de vieux fers à boeufs.

Ce que j'ai vu personellement, c'est un âne qui faisait de la rando au long cours après une vie relativement oisive. Son proprio (débutant) avait lu sur les forums qu'"on ne ferre pas un âne". Quelle belle connerie ! Après environ 200 km, l'âne avait le pied hyper sensible, et a été ferré in extremis par un vieux maréchal-ferrand qui savait le faire, mais a prévenu qu'on était passé par loin de la catastrophe tellement le sabot était usé (âne qui refuse d'avancer et/ou estropié).
Barnabé
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5312
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Blondinette le Ven 22 Mai 2009 - 17:29

Avec les chevaux ou disons plutôt tout les équidés, la régle c'est ... Qu'il n'y a pas de régle !
Donc affirmer que tout animal qui bosse doit être ferré, n'est pas fonciérement vrai, tout comme dire tout âne ou mûle ne necessitent pas de fers !
De nos jours la connaissance de la structure du pied s'est approfondie et de nombreuses études sur le parage dit naturel ont vu le jour, permetant de conserver malgrés d'intenses sollicitations des pieds deferrés. Certains sont ainsi parti faire des voyages au long cour avec des chevaux pieds nus. Mais attention cela n'est pas à la porté du 1ier équidé venu et il ne suffit pas d'enlever "ses chaussures" à un cheval ou un âne pour en faire un "pied nu" ! Il y a tout un travail d'accoutumance du pied à l'aide de sorties sur des terrains variés suivit par des parages spécifiques et une observation draconnienne et journalière à effectuer.
Pour l'âne dont tu cites l'exemple Barnabé, il est évident qu'en plaçant un animal d'une vie oisive à une vie plus intense, on allait se heurter à des problèmes ! Ca parait logique clind'oeil
Sinon les soins que requier un équidés au quotidien, ne sont pas aussi incroyable qu'on imagine, car il n'a besoin dans la réalité que d'herbe, d'eau et de compagnie. Pas trés exigeant quand même !
Les chevaux placés dans un milieu qui convient à leur physiologie ne sont pas les animaux fragiles qu'on imagine, bien au contraire !
Les miens, pour ne citer que cet exemple, restaient dehors en roumanie par -35° alors qu'ils avaient la possibilité de s'abriter, mais non ils se sentaient bien comme ça Laughing .
Alors oui si on place un cheval en box 24h/24 là bien evidemment on va trés vite se heurter à des soucis de tout ordre, car l'enfermement pour cet animal claustrophobe, est à l'opposé de ce qui lui convient.
Cependant si on respect un tant soi peu son mode de vie, les choses sont plutôt trés simple.
Mais bon, je suppose que c'est comme pour tout, pour moi avoir un tracteur et les réparations mécanique qui vont avec me semble infaisable, alors que pour un autre changer une tête de delco sera simple comme bonjour... Embarassed
Blondinette
Blondinette
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 102
Age : 52
Localisation : Slovénie
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

[sans pétrole] La traction animale - Page 2 Empty Re: [sans pétrole] La traction animale

Message par Invité le Ven 22 Mai 2009 - 23:16

Blondinette a écrit: alors que pour un autre changer une tête de delco sera simple comme bonjour... Embarassed
surtout sur un diesel content saut

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum