Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

Les profits de la pandémie : comment les avocat·es se préparent à poursuivre les États en justice

Aller en bas

Les profits de la pandémie : comment les avocat·es se préparent à poursuivre les États en justice  Empty Les profits de la pandémie : comment les avocat·es se préparent à poursuivre les États en justice

Message par Catharing le Dim 12 Juil 2020 - 17:57

Salut,

Édifiant.. nan

Dans le cadre d’un système de justice parallèle spécialement conçu pour les multinationales, appelé « mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États » (ISDS en anglais, « Investor-state dispute settlement »), les États pourraient faire face à des poursuites pour des millions de dollars.


Au niveau international, des milliers d’accords commerciaux incluent un mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États, qui donnent aux investisseurs étrangers un pouvoir considérable : ils peuvent exiger des compensations immenses pour des mesures prises par des autorités publiques qui auraient porté préjudice à leurs investissements, soit par une expropriation directe soit par le biais de toutes sortes de régulations.

Ces mécanismes, fortement décriés par des experts légaux, des syndicats, des activistes de l’environnement, des groupements de consommateur·rices et de la société civile, sont en pleine expansion depuis dix ans.
En effet, cela permet aux investisseurs étrangers de court-circuiter le système légal national et d’obtenir des compensations en argent public.

Il s’agit d’un système légal spécialement pour les « riches », puisque contrairement aux entreprises nationales, aux citoyen·nes et aux organisations qui n’y ont pas accès, ce mécanisme offre des compensations pour la perte de futurs profits escomptés, hypothétiques, et ce en l’absence de contrepoids aux droits des investisseurs (par d’autres intérêts sociaux, par exemple).

Pour les multinationales, ces poursuites pourraient être un moyen de récupérer ou d’éviter les pertes de profits liées aux interdictions de voyager, aux limitations imposées au fonctionnement des usines, etc.
Certains spécialistes prévoient une « vague de litiges » dont les enjeux se comptent en millions, voire dizaines de millions de dollars – une aubaine pour ces cabinets d’avocat·es.

Aucun cas de mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États n’a encore été enregistré dans le contexte de la pandémie actuelle.

Cependant, l’analyse des différents topos et webinaires proposés par les plus grands cabinets d’avocat·es présentent de nombreux scénarios possibles ; en voici dix, parmi les plus odieux.

Scénario 1 : des mécanismes de règlement des différends contre les États qui prennent des mesures pour fournir de l’eau propre pour se laver les mains.
Scénario 2 : Des attaques en justice contre des mesures pour soulager les systèmes de santé publique surchargés.
Scénario 3 : Des poursuites contre les mesures qui rendent les médicaments, les tests et les vaccins abordables.
Scénario 4 : Des investisseurs s’attaquent aux restrictions gouvernementales sur les activités commerciales qui risquent de répandre le virus.
Scénario 5 : Des mécanismes de règlement des différends sont lancés contre la réduction des loyers et la suspension des factures d’énergie pour ceux qui en ont le plus besoin.
Scénario 6 : Des litiges autour des suspensions de dette pour les foyers et les entreprises.
Scénario 7 : Des actions en justice contre des mesures de prévention de crises économiques.
Scénario 8 : Des procès contre la justice fiscale.
Scénario 9 : Des poursuites en justice contre les gouvernements qui ne parviendraient pas à prévenir l’agitation sociale.
Scénario 10 : Des affaires florissantes pour ceux qui financent les procès.

Lire la suite de l'article en français
L'article original en anglais

________________________________________________________
Le confinement aura démontré trois choses.
Un : notre économie s’effondre dès qu’elle cesse de vendre des trucs ­inutiles à des gens surendettés.
Deux : il est parfaitement ­possible de réduire fortement la pollution.
Trois : les personnes les moins bien payées du pays sont les plus essentielles à son fonctionnement.
Lalalalalala

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 6665
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011
Points : 7610
Réputation : 81

http://amicaledesnidsapoussiere.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum