Olduvaï
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

KA BAR TANTO

Aller en bas

KA BAR TANTO Empty KA BAR TANTO

Message par triskell Mer 2 Oct 2019 - 23:03

KA-BAR Tanto 1245 partiellement dentelée, étui kydex

 

Après 10 années d’utilisations je vous fait part de mon retour d’expérience :

Pour les données techniques voir le net

En ce qui me concerne, ce couteau à lame Tanto ne semble a priori pas dédié à ce que l’on appel injustement « la survie »

Sa lame relativement exotique n’est pas culturellement inscrite dans notre tradition coutelière pour ne pas dire armurière toutefois j’ai choisi par défi d’en faire mon utilisation d’utilisation assez rude en forêt.

L’équilibre :

Ce n’est en aucun cas un couteau fait pour le lancer, toutefois je ne trouve pas de point de déséquilibre majeur malgré une assez longue lame.

La préhension

Elle très bonne et permet une position de tenue main ferme. Son manche et son revêtement(kraton)sont bluffant, l’adhérence est très bonne y compris lorsque tout est mouillé ou carrément sous l’eau et dans la boue.

A l’usage je ne constate pas de dégradation de la matière du manche

Le pommeau en acier est massif toutefois il ne peut servir sur du long terme à de la frappe, ponctuellement oui mais…ce n’est pas sa fonction sur ce couteau

La lame :

Possède une partie près du manche qui est crantée. La sculpture de ce crantage peut surprendre et reste comme souvent pour les crantages assez fragiles si l’on tante la découpe de matériaux trop dures mais reste efficace avec :

Bois

PVC

Tous les plastiques

Zinc de gouttière

Carbone en tube (à mon grand étonnement)

Lanières X deniers

Cuire

 

Ne résiste pas aux métaux ferreux et certains non ferreux, cela semble une évidence, mais cela est dit.

N’aime pas la fibre de verre mais coupe de l’aluminium en tube (pas de la barre) jusqu’à 10mm (la dentelure dérouille sec, mais c’est possible)

 

Le reste de la lame est des plus classique et son revêtement protège de la rouille, mais à l’usage le revêtement part et donc l’entretient ce fait plus fréquemment et attentivement.

La pointe de la lame est caractéristique de la forme TANTO et est supposée être plus perforante. A l’usage je ne constate rien de plus ou de moins qu’une lame traditionnelle.

 L’aiguisage

Doit être de qualité et à 20°sur toute la longueur de la lame, cela demande du temps vue la longueur de la lame.

Pour ma par et après de rudes utilisations depuis des années cela m’a demandé 1h30 pour rectifier la lame qui possédait 4 ou 5 éclats d’1 mm sur le fil

L’aiguisage n’est pas fastidieux, l’acier ce travail bien

La partie la plus difficile est la partie inclinée de l’extrémité TANTO, rien qu’une demie heure pour 2cms !!! L’étui Est très bien conçu, très protecteur pour la lame et le système de fixation du couteau à l’intérieur du fourreau est particulièrement bien vu, même retourné, le couteau ne sort pas de l’étui.

Au final

Ce couteau de grande taille est peut discret et d’un aspect TACTIC, facile en entretient et assez rustique à l’utilisation. Toutefois il ne s’inscrit pas dans une utilisation « en cas d’évacuation dans un sac »il reste un bon outil de camps de base qui sera faire face a toutes les situations courantes en cas de KK et n’est en aucun cas prévue pour les situations de chasse.

triskell
Membre

Masculin Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 22/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum