Mon voyage en Australie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 8:18

Bien, je reviens d'un voyage de trois semaines et demi en Australie,
chez les survivalistes locaux. Ils se sont bien occupés de moi, car
nous sommes amis depuis trois ans maintenant.



J'ai rencontré une petite vingtaine de survivalistes, avec des
situations individuelles très différentes. Pour l'essentiel, ce sont
des gens tranquilles, souvent avec une famille (deux ou trois enfants)
qui est au courant et qui marche bien.



Déjà une grande leçon ici : survivre, c'est continuer à vivre dans
d'autres circonstances. Donc si votre famille ne fonctionne pas en
temps normal, ca va en fait être pire lorsque la bise sera venue.

Un des gars là-bas a été ruiné financièrement et physiquement par une
femme hystériquement consumériste, et bon ca ne va pas bien se passer
pour lui, bise ou pas bise.



Les mieux préparés sont ceux qui vivent déjà dans un état proche de
l'autonomie (ou de la situation de survie) : ils ont un terrain, ont
appris à connaître les voisins / leur communauté, élèvent des animaux,
sortent de la dette etc.



Leur plan n'est pas spectaculaire mais il est réaliste. En contraste,
j'ai vu un type qui parle de tout ce qu'il fera lorsqu'il aura "son"
groupe et comment il l'organisera et tout et tout, et qui en fait après
son divorce vit à 50 balais chez sa maman dans une petite chambre
encombrée de sacs à dos et matériels militaires, et se fait marcher sur
les pieds par son fils.



J'ai été invité par un des gars sur sa propriété, envahie par pleins
d'animaux sauvages, j'ai pu abattre un bouc, puis avec le proprio j'ai
appris à enlever la peau, et découper le bestiau et tout. Sans
problèmes particuliers, j'étais bien concentré et tout.



Je pense qu'il est important de se savoir apte à tuer un animal pour sa
survie. A mon avis ceux qui sont sérieusement dans le survivalisme
devraient demander à ceux qui ont de l'expérience de leur montrer, avec
une poule par exemple.



C'est une règle du forum que de ne pas parler de l'auto-défense
et de la violence contre les humains, et bon ca m'amuse toujours de
lire les "mall Ninja" (ninjas du centre commercial) parler des
différents fusils d'assaut alors qu'ils ne sont pas psychologiquement
prêts à tuer une poule pour manger... Si ces gars-là accumulent des
armes, le seul résultat est qu'ils armeront involontairement les
criminels !




Sinon j'ai passé quelques jours chez un boucher/charcutier/traiteur,
c'était très intéressant, j'ai appris un certain nombre de choses en
plus. Mais bon, c'est tout un art, faut y passer du temps.



J'ai fait un camping dans l'outback, bon faut voir qu'ils attendaient
la pluie depuis 5 ans, et que tout est tombé quand j'étais là... J'ai
expérimenté un peu dans la direction de la vaisselle à base de boîtes
de conserves (mug, casserolle, hobo stove), je ferais un post séparé
dès que les photos auront été développées.



Les leçons du camping : dans la perspective d'un BOB, tout doit être
prêt, le matos comme la nourriture. On peut faire bouillir du riz avec
un hobo stove et le préparer, certes, mais l'un dans l'autre ça prend
une heure. Le réchaud Esbit c'est trop peu flexible, je suis devenu un
adepte du réchaud Butagaz.



En ce qui concerne l'équipement, le BOB doit être léger, et donc le
matos doit être réparti entre les membres du groupe. Moins on est,
moins on peut avoir de matos (logique). Dans la liste du matériel type
"un objet pour tout le groupe):

- butagaz

- pelle+pioche pliable (par exemple pour faire caca et recouvrir sa production, bah oui)

- hachette (faisant office de marteau dans l'autre sens)

- Tout le monde doit avoir une lampe frontale, c'est vraiment obligé.



Bon sinon il y a pleins de choses que j'ai vues, et que je ressortiairs à l'occasion, là j'ai du mal à me remémorer.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 9:13

Un aspect très important que j'ai constaté est que l'on se prépare en
fonction de sa classe sociale : non seulement en fonction des
ressources disponibles, mais aussi en fonction de la perception de ce
qu'est véritablement "la crise".



Les ressources disponibles , en temps et en argent, sont très
caractéristiques. Plusieurs survivalistes là-bas aimeraient bien avoir
un terrain à eux, mais ils n'ont pas les ressources pour faire le grand
plongeon, ni assez de temps, ni assez d'argent.



Un exemple est une belle jeune femme (eh oui ! Moi aussi j'ai
été surpris) qui non seulement manque de temps et d'argent (mais elle y
travaille) mais aussi d'un partenaire qui la comprenne, et compte-tenu
de son environnement social (classe moyenne paupérisée, générations
formées par le surf et à la plage) c'est pas demain la veille qu'elle
le trouvera (mais bon grâce à une rencontre IRL elle a peut-être un
ticket avec un beau jeune homme survivaliste dans la même situation...
la suite dans le prochain épisode de "Amour, Gloire et Filtre Katadyn")





Donc en gros, si vous comptez sur la crise pour changer de catégorie
sociale, c'est pas vraiment réaliste. Mais ceci dit ca sera sans doute
une période d'opportunité.



Les préparatifs d'un survivaliste issu des classes populaires sont
nécessairement modestes, mais en fait même dans la classe moyenne on a
peu de surplus financier disponible pour vraiment se préparer.



Mais même un jardin ouvrier est déjà un préparatif énorme par rapport à
un gars riche qui accumule des rations de l'armée sans réfléchir.



Personellement, mon objectif est de vivre le plus près possible d'une
situation "de survie", de telle manière que lorsque la crise
surviendra, je me serais déjà habitué à plusieurs aspects, et ne je ne
chuterai pas de haut.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Outback le Ven 31 Aoû 2007 - 11:33

Voilà un post qui aurait mérité d'avoir son thread dans "expériences personnelles"...

En attendant... Des détails !! Des détails !! bounce

________________________________________________________
" La barbarie est l'état naturel de l'espèce humaine. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte d'une fantaisie de la Vie. Et la barbarie finit toujours par triompher..." Robert E. Howard

Outback
Membre

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 42
Localisation : Plein sud
Date d'inscription : 09/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 11:41

Euh... des détails sur quoi par exemple ?

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par geispe le Ven 31 Aoû 2007 - 11:44

sur le mode de vie autarcique des aborigènes (s'il en existe encore) :-)

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 11:46

Les seuls aborigènes que j'ai vu étaient métis et bourrés.



J'ai aussi failli me fritter avec des Maoris (une sombre histoire de
table de billard...), en fait ils étaient pas deux mais dix. Bon.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Mariner le Ven 31 Aoû 2007 - 13:43

Salut Crocodile Dundee!
C'était comment la nourriture? tu as perdu des kilos ou tu as mangé à ta faim, en bref, des précisions sur l'alimentation australienne!

________________________________________________________
En survie, il est parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 13:47

J'ai eu des repas UNIQUEMENT avec de la viande. Sinon c'est comme la
bouffe anglaise mais avec le rapport exactement inverse entre légumes
et viande (donc énormément de viande...). C'est bon, miam ;-)



Les Australiens ont aussi un problème avec l'alcool, en cela qu'ils s'imbibent de manière permanente.



J'ai aussi constaté un problème de tabagie, et la même frénésie des jeux de hasards qu'en France (voire pire en fait)



Bon ce sont des généralités, hein, ca ne s'applique pas à tous.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par splotch le Ven 31 Aoû 2007 - 14:14

Donc en gros, si vous comptez sur la crise pour changer de catégorie sociale, c'est pas vraiment réaliste. Mais ceci dit ca sera sans doute une période d'opportunité.

Mais si, mais si, il sera facile de changer de classe sociale en cas de crise économique. Vers le bas bien sûr. Les seuls à monter seront les mafieux.

Et c'est quoi leurs fantasmes préférés aux tetenbas ?

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Outback le Ven 31 Aoû 2007 - 14:48

Euh... des détails sur quoi par exemple ?

... Sur ta sortie dans le bush evidemment drunken , t'es-tu confectionné un abri avec les matériaux du coin ? As-tu fait un feu sous la pluie ?... T'as chassé un peu ? Posé des pièges ? Mangé des insectes ? Gouté aux plantes locales ?... Ce genre de choses...

J'ai jamais goûté à du bouc, ni à de la chèvre d'ailleurs... Tu l'a abattu au fusil, ou à l'épieu ? As-tu récupéré son sang pour le bouillir et le boire ? Vous avez fait quoi des abats ?...

Pendant ton séjour, as-tu pu pêcher un ptit coup ? sinon comment se démerde tes potes pour l'eau ? ça doit être un problème majeur dans l'outback non ?...
Tous ces mecs-là étant anglo-saxons, et survivalistes de surcroit, leur vision doit être un peu différente de la notre non ? Croient-ils à un SHTF imminent selon leurs informations ?

Bon voilà j'ai plein de questions en fait mais un voyage comme ça aux antipodes, chez des survivalistes en plus, c'est ENORME et passionant ça soulève chez moi un questionnement sans fin...

________________________________________________________
" La barbarie est l'état naturel de l'espèce humaine. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte d'une fantaisie de la Vie. Et la barbarie finit toujours par triompher..." Robert E. Howard

Outback
Membre

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 42
Localisation : Plein sud
Date d'inscription : 09/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 16:19

splotch a écrit:Et c'est quoi leurs fantasmes préférés aux tetenbas ?



Je sais pas, mais alors si vous parlez anglais avec un horrible accent
français, elles adorent. Au début je faisais mon kakou avec mon
"atlantic english" mais à la fin je faisais mon "Pepe le Pew" (le
putois de Tex Avery)

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par KrAvEuNn le Ven 31 Aoû 2007 - 16:25

Andros a écrit:Je sais pas, mais alors si vous parlez anglais avec un horrible accent
français, elles adorent. Au début je faisais mon kakou avec mon
"atlantic english" mais à la fin je faisais mon "Pepe le Pew" (le
putois de Tex Avery)
lol ! andros the french lover mrsgreen

La question qui tue mrsgreen : qu'est ce que nous avons à apprendre des survivors austraux et qu'ont ils à apprendre de nous ?

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 16:35

-t'es-tu confectionné un abri avec les matériaux du coin ?

*Non, par manque de temps, il y avait des matériaux en abondance ceci dit



-As-tu fait un feu sous la pluie ?...

* Oui, et bon heureusement que l'eucalyptus ca flambe, sinon c'était
mal barré. Je me suis bricolé un "hobo stove" (les photos suivront) et
bon c'était quand même limite pour chauffer l'eau. A mon avis il faut
être très clair sur un point : soit on survit avec les moyens du bord,
et tout prend beaucoup de TEMPS, soit on fait dans le confort. Pour moi
maintenant le BOB sera tout confort (dans la limite de poids bien sûr)





- T'as chassé un peu ? *oui, Cf infra

- Posé des pièges ? Mangé des insectes ? Gouté aux plantes locales ?... Ce genre de choses...

* Non, aucune de ces choses


- Tu l'a abattu au fusil, ou à l'épieu ?

* Je l'ai abattu à 100m+ avec un Lee-Enfield, tir aux
instruments, touché sous l'épaule, la balle n'est pas ressortie, le
coup était foudroyant.



-As-tu récupéré son sang pour le bouillir et le boire ? Vous avez fait quoi des abats ?...

* Figures-toi que le proprio du terrain était las de devoir chasser
non-stop, vu la prolifération des animaux dans son coin. Ce que font
les locaux, c'est de rassembler les animaux sauvages, de les faire
monter dans des camions, et ils exportent la viande dans des pays peu
regardants, genre Chine (le Japonais détestent cette viande
odoriférante).

Donc en fait on a pris les gigots, et j'ai fait un scandale parce que
les autres voulaient laisser le reste, du coup j'ai pris encore une
épaule, et on a laissé le reste.

Le principe était "you kill it, you eat it", donc on a pas trop pèris,
en l'absence de réfrigération. Un des gars avait fait un Jerky la
dernière fois, mais il était frustré parce que tout le monde l'avait
bouffé, donc plus d'expérience de conservation hélas. L'année prochaine
il y aura une cabine à fumer m'a-t-on dit.


Sinon dans le sang il y a souvent un sale virus, du coup on a pas
touché au sang. Par contre, on a soigneusement enlevé la peau, une
suberbe toison. J'ai gardé le scalp comme trophée.




- sinon comment se démerde tes potes pour l'eau ? ça doit être un problème majeur dans l'outback non ?...

*Lorsqu'il pleut, ils ont des bâches, qui se vident dans des seaux, qui
sont déversés dans des barils en plastique bleus. Dans la ville à 15km,
il y a un robinet d'eau courante, pour remplir les jerricans de 40L qui
servent à tout.


- Tous ces mecs-là étant anglo-saxons, et survivalistes de
surcroit, leur vision doit être un peu différente de la notre non ?
Croient-ils à un SHTF imminent selon leurs informations ?

* Complètement. L'Australie est un pays à l'avant-garde du New World
Order, ils ont des lois policières strictes, et une orientation qu'un
européen qualifierait sans hésiter de totalitaire. En fait, fait
intéressant, cinq de ces survivalistes se sont mis au tir à l'arc (arc
à poulie, assez cher en fait), et deux parmi ceux-là n'ont pas d'autres
armes. Ils se sont dit que les autres armes allaient bientôt être
confisquées de toutes manières. Pour donner un exemple, les airsoft et
les arbalètes sont soumises au même régime que les armes à feu... !


La crise qui les concerne le plus est la fascisation du monde
anglo-saxon. Pendant que j'y était, il y avait en plus les débuts de la
crise financière, qui n'est pas pour les rassurer. Même si certains
sont *en mesure de* survivre, ils aimeraient bien que le monde reste
normal le plus longtemps possible avant de retourner à la terre...

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Andros le Ven 31 Aoû 2007 - 16:52

KrAvEuNn a écrit:La question qui tue mrsgreen : qu'est ce que nous avons à apprendre des survivors austraux et qu'ont ils à apprendre de nous ?



Les australiens ont aussi leur décroissants, en fait il y a une revue
déjà fort ancienne, "Grass roots" (dont j'ai un exemplaire) qui traite
de ces sujets très pratiques et techniques. Mais le lien
survivalistes-décroissants tel qu'il existe sur notre forum est assez
unique, les gars que j'ai fréquenté sont interessés par ce qui se fera
ici, notamment en terme de communauté. (communauté au sens large,
microcommunauté, villages etc.). Ils manquent totalement de culture
politique, pas étonnant lorsque les cours d'Histoire au collège sont a.
optionnels et b. restreints à l'histoire australienne !



Ce que nous avons à apprendre d'eux :

- c'est un groupe qui tourne depuis plus de six ans maintenant, ils ont
appris à preserver leurs efforts pour les gens qui en valent la peine.
Ils ont fait leur propre forum, restreint, parce que le forum public a
été envahi par des gamins qui croient que le survivalisme c'est les
armes à feu, et par des mystico-religieux débiles. Ce qui est important
n'est pas de poster sur Internet mais d'essayer des trucs, ce à quoi
ils se sont attelés.



Tiens j'ai vu le webmaster du forum public (qui n'est pas très
estimé là-bas), c'est un gros type avec un visage d'enfant, genre fan
de Star Trek, qui a un commerce online de produits survivalistes. Le
site public australien est en fait une antichambre vers son magasin.
C'est un gars pour qui tout problème ne peut être résolu qu'avec du
matériel. Le jour où Chronopost sera bloqué, il mourra sans doute d'une
mort débile.




- La plupart des gars que j'ai croisé ont des familles qui fonctionnent
bien. C'est très important, après tout survivre c'est continuer de
vivre dans des conditions différentes. Si vous arrivez pas à vivre avec
la famille dans une situation normale, ca sera pire lorsque la bise
sera venue.



- La plupart des gars dépensent peu en matériel. Pour eux, le
survivalisme consiste d'abord à s'informer et à progresser dans
certaines compétences. Même s'ils sont assez actifs sur le sujet, ce
n'est pas leur seule source d'intérêt ou de distraction, c'est un bon
équilibre.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Jep le Ven 31 Aoû 2007 - 18:39

Merci pour ce compte-rendu Andros.
C'est bien ce que je pensais: Écrire moins, essayer plus, et commencer à vivre dès maintenant comme si la bise se faisait déjà sentir.
Cultiver son jardin et les relations avec ses voisins et s'informer des ressources locales.

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par phyvette le Ven 31 Aoû 2007 - 19:32

Bravo Andros

Ce voyage initiatique très bien commenté, et ce n'est sans doute pas fini mérite un Post-It . ( krav ?)

Une question avez vous parler du trou d'ozone , et du risque de cancer de la peau .

Concernant leur rapports avec les Aborigènes on reste un peu sur sa faim.

Phyvette

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ay

Message par Outback le Ven 31 Aoû 2007 - 20:30

Merci pour tes réponses Andros, c'est extrêmement intéressant (un Lee-Enfield ?!?.... Ouah la vache...).

L'Australie est un pays à l'avant-garde du New World
Order, ils ont des lois policières strictes, et une orientation qu'un
européen qualifierait sans hésiter de totalitaire. En fait, fait
intéressant, cinq de ces survivalistes se sont mis au tir à l'arc (arc
à poulie, assez cher en fait), et deux parmi ceux-là n'ont pas d'autres
armes. Ils se sont dit que les autres armes allaient bientôt être
confisquées de toutes manières. Pour donner un exemple, les airsoft et
les arbalètes sont soumises au même régime que les armes à feu... !

Je pense qu'en france nous en prenons le chemin, et avec un type comme Sarkoléon au commande ça ne pourra que s'accélérer. Un accident tragique impliquant des possesseurs d'armes à feu et amplifié par des médias dégoulinant de complaisance pourrait définitivement plier l'affaire.
Pour ceux qui le souhaitent je crois qu'il est plus que temps d'aller s'acheter un arc ou une crossbow...

soit on survit avec les moyens du bord,
et tout prend beaucoup de TEMPS, soit on fait dans le confort. Pour moi
maintenant le BOB sera tout confort (dans la limite de poids bien sûr)

Alors là on est d'accord, rien de tel qu'un ptit trek pour se faire une idée précise du problème...
Perso j'ai toujours été un mulet ( mili oblige) adepte du portage lourd, ne sortant jamais sans mon Lowe Commando modifié de 120 litres bien chargé à 25-30 kilos de matos. Mais s'attraper de telle suée ça va à 20 ans...
Maintenant, avec l'âge et sans l'entrainement que constituent de longues marches régulières à un rythme soutenue, je pencherai pour un 65 litres maxi. et donc un BOB calculé "au poil", ce qui me semble suffisant pour un confort plus qu'honnête...

Le principe était "you kill it, you eat it"....... L'année prochaine
il y aura une cabine à fumer m'a-t-on dit.

Oui j'ai eu le cas aussi et c'est vrai que ça fait mal au coeur de laisser toute cette bonne viande aux charognards... N'ayant pas eu le temps de tester le séchage ou le boucannage l'expérience de la cabine à fumer sera trés instructive pour nous tous (si tu y retournes l'année prochaine...).

Même si certains
sont *en mesure de* survivre, ils aimeraient bien que le monde reste
normal le plus longtemps possible avant de retourner à la terre...

Bonne mentalité ces Australiens, on a plus de points communs que ce que j'aurais cru !...content

________________________________________________________
" La barbarie est l'état naturel de l'espèce humaine. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte d'une fantaisie de la Vie. Et la barbarie finit toujours par triompher..." Robert E. Howard

Outback
Membre

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 42
Localisation : Plein sud
Date d'inscription : 09/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Rammstein le Mar 30 Oct 2007 - 9:26

Andros,

As-tu eu l'occasion de tester la chasse à l'arc ? Ceux à qui tu as rendu visite étaient-ils équipés plutôt "low-tec" ? En effet un arc à poulies est plus fragile qu'un arc traditionnel, et les pièces de rechange peuvent un jour ou l'autre poser problème...

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Tagada Jones le Mar 30 Oct 2007 - 9:49

La chasse à l'arc est tout un art c'est une chasse d'approche,il faut faire un avec la nature,et demande beaucoup d'entrainement, de patience et de savoir sur le gibier.

Tagada Jones
Membre

Masculin Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par geispe le Mar 30 Oct 2007 - 11:38

pour moi si je trace l'évolution de l'humain la chasse à l'arc et la chasse en général c'est une régression : nous ne devons pas revenir en arrière mais avancer. Pour moi la chasse fait partie de l'humain primitif et l'humain du futur n'est pas un humain chasseur. mais c'etait là juste une parenthèse pour montrer qu'il y a diverses directions possibles, et que l'on peut faire des choix. je pense que l'évolution se fera toute seule au long des générations à venir.

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Tagada Jones le Mar 30 Oct 2007 - 11:50

pour moi rien ne remplacera un bon bout de viande surtout en période de disette,une bonne gigue de chevreuil tué dans les régles de l'art humm ! ça coulisse !

Tagada Jones
Membre

Masculin Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par geispe le Mar 30 Oct 2007 - 13:03

d'accord avec toi, mais je parlais des générations futures qui auront évolué :-)))

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par splotch le Mar 30 Oct 2007 - 20:12

Si 60 millions d'habitants se mettent à chasser tout ce qui est gibier commestible sauvage à 2, 4, 8 ou mille pattes, à poil, à plumes, à écaille, à carapace ou à coquille... il va plus rester grand chose de plus gros qu'une souris en pas longtemps.

Les espaces naturels existants, et non pollués, de la France peuvent nourrir combien de population en mode chasseur-cueilleur ? Un million à tout peter.

En cas de shtf subit, le fusil exterminera tout avant que l'arc ne prenne du service. Faut attendre quelques décennies (siècles) et un méga-dieoff avant que la faune chassable revienne.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Rammstein le Mar 30 Oct 2007 - 20:39

Splotch,

Sur 60 millions d'habitants, combien de valides capables d'arpenter les forêts après quelques semaines de restriction / disette ?

Tu oublies également nos 30 millions d'amis et notre cheptel...

Il faut également compter avec la désertification des campagnes. Aux environs de mon point de chute, une région historiquement réputée pour ses cerfs d'exception (cf. "Le Roi des Aulnes" pour te mettre dans l'ambiance), on assiste par exemple à un retour en force du loup. Un renne en provenance de Biélorussie a même été signalé dernièrement ! Plusieurs fois en faisant mon footing le soir je suis tombé sur des cervidés en vadrouille.

Certes, la chasse risque d'être anecdotique pour beaucoup, mais c'est typiquement le genre d'activité susceptible de mettre du beurre dans les épinards si l'on s'y prépare, pour le cas où...

Maintenant, pourquoi l'arc ou l'arbalète ? Ces armes sont en vente libre. On peut s'entraîner sans investir des centaines d'euros en munitions. Leur utilisation est silencieuse et donc discrète. La chasse à l'arc est pour le moment réglementée et strictement encadrée (ce que j'approuve totalement - la chasse à l'arbalète est quant à elle interdite en France), mais rien n'empêche de se préparer au jour où nécessité fera loi !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon voyage en Australie

Message par Rammstein le Mar 30 Oct 2007 - 22:57

Au fait Andros, as-tu développé tes photos ?

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum