Culture ethnobotanique en France : Théier Wulong- Camellia Sinensis - Tie Guan Yin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Culture ethnobotanique en France : Théier Wulong- Camellia Sinensis - Tie Guan Yin

Message par tarsonis le Ven 10 Juil 2015 - 16:32

Salut à tous !

J'ai l'honneur d'ajouter une plante au thème de la Culture Ethnobotanique en France, le :



alias Camellia Sinensis.

Les anciens du forum savent que cela fait un bout de temps que j'essaye en vain d'en cultiver à partir de graines, sans succès.

Mais en profitant d'un déplacement en Chine, j'ai eu l'occasion de ramener quelques boutures.


Les extrémités dans un peu de terre et de l'eau ont souffert du voyage, en commençant à pourrir. Les boutures ont donc démarré immédiatement après recoupe.
J'ai choisi deux variétés, la première en bas, n'avait presque plus de feuilles à l'arrivée, et n'a pas pris du tout.

La seconde a eu plusieurs prises réussies (un quart), je vais donc la décrire ici.

Il s'agit de la variété Tie Guan Yin : 铁观音, vraisemblablement l'un des dix meilleurs thés Wulong verts selon la population chinoise; je vous le confirmerai dans trente ans quand j'aurai une plantation sur quelques hectares. clind'oeil

Petite description wiki :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tieguanyin
https://en.wikipedia.org/wiki/Tieguanyin

Tie guan yin

Pays d’origine      Chine
Type                   thé Wulong

Le Tieguanyin (caractères simplifiés : 铁观音 ; hanyu pinyin : tiěguānyīn) est un thé chinois de type oolong cultivé, à l'origine, dans la province du Fujian (Chine) et à Taïwan (Taïwan possédant un climat et une terre apportant une différence non négligeable pour la pousse, même issue du bouturage, des théiers issus de la province d'origine).

On peut en trouver un descriptif plus complet sur le site du Bureau municipal du tourisme de Beijing :

La fabrication du Tie Guan Yin, un Oolong de Chine


L'histoire du Tie Guan Yin date du début du 18ème. Selon la légende, GuanYin, la déesse de la miséricorde, aurait indiqué à l'un de ses plus fervents disciples, un endroit où il trouverait un jeune théier qui ferait sa fortune et celle de ses amis. Respectant la prophétie de Guan Yin, il le multiplia et le distribua à ses proches.

Le thé issu des théiers multipliés par le disciple avait une saveur si nouvelle et si parfumée qu'il devint rapidement très connu et apprécié et fit la fortune de ses producteurs. En remerciement à la déesse, ils le nommèrent aussi Tie Guan Yin, "déesse de fer et de la miséricorde", en souvenir d'une statue métallique de Guan Yin, proche du lieu ou se trouvait le jeune plant de thé. Certains pensent que Tie Guan Yin est la juxtaposition du mot « Tie », fer en chinois, car la feuille manufacturée de ce thé est foncée et dense comme le fer et du nom « Guan Yin », car sa liqueur est pure comme la déesse.


Le Tie Guan Yin est un Oolong du Fujian, faiblement fermenté

Le Tie Guan Yin est un thé semi-fermenté, de la familles des WuLong ou Oolong, intermédiaire entre le thé vert (très faiblement oxydé) et le thé noir (totalement oxydé). La fabrication de ce type de thé, comme pour les autres Oolong, est complexe et nécessite beaucoup de temps, de main d'œuvre et de compétences. Il est indispensable que le Tie Guan Yin acquière puis conserve une saveur douce et légèrement sucrée et tout en rappelant l'odeur parfumée du thé vert et le parfum du thé noir.

Le Tie Guan Yin est un thé dont les feuilles roulées, de couleur vert émeraude ressemblent à la tête d'une libellule. La liqueur du Tie Guan Yin est dorée. Le parfum qui s'en dégage évoque une promenade dans une serre d'orchidées. Sa saveur aux notes de châtaignes est riche et intense. La persistance en bouche est très longue et se termine par des notes rafraîchissantes, Umamies et légèrement acides.

Le Tie Guan Yin est l'un des meilleurs thés du monde, à la fois pour son goût naturellement fleuri et pour ses nombreuses vertus. Il est traditionnellement produit dans les jardins des monts Anxi de la province du Fujian.


Produire un Tie Guan Yin de qualité comporte classiquement huit étapes principales. [...]

Comme j'avais déjà perdu la moitié de mes boutures pendant le voyage, j'ai décidé de varier les méthodes afin de ne pas tout détruire par une erreur de protocole.

J'ai bien fait car effectivement, plus de la moitié du reste des plants est morte en cours de route.

Sommairement, il vous faudra :

- De la terre de bruyère. Au vu de l'urgence représentée par la perte des feuilles, et la déshydratation progressive des tiges, je n'ai pas fait dans la finesse en prenant un sac 20L au supermarché du coin. Cette terre est légèrement acide, et très bien calcaire. Ce dernier étant difficilement accepté par les camélias, il est déconseillé d'utiliser du terreau ordinaire.

- La moitié des boutures a été traitée à l'hormone de bouturage : tous les éléments sont morts, quand bien même le protocole habituel et souvent couronné de succès a été respecté (très peu de poudre).

- Trois boutures de chaque lot ont été placées en milieu clos (bouteille) afin de limiter les pertes d'eau par évaporation/transpiration : toutes ces boutures sont mortes également.

Au final, j'ai réussi à faire prendre environ 25% des boutures Tie guan yin avec de la terre de bruyère, sans hormone de bouturage et sans serre.

L'arrosage a été fait avec de l'eau déminéralisée du commerce le temps de faire prendre les racines. Ce parce que l'eau de mon robinet est alcaline et fortement chargée en calcaire (et a tué beaucoup de mes plantes avant que je ne m'en rende compte), et qu'il a très peu plu ces derniers mois. J'ai conservé le substrat humide, mais pas détrempé car bien drainant.

L'eau déminéralisée a un pH proche de 7 et pas de calcaire. C'est l'idéal afin de ne pas perturber le milieu pendant la phase d'enracinement.

Les boutures ont été démarrées le 9 mai 2015; les premiers bourgeons sont apparus il y a dix jours, début Juillet. Entre temps, beaucoup de feuilles sont tombées.

Ici, les bourgeons à plusieurs stades :


Vue des quelques jeux de feuilles fraîchement apparues :




Vue de l'un des derniers bourgeons :


Il ne reste plus qu'à finaliser l'enracinement pour démarrer d'autres boutures clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8249
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum