Le prix des matières premières

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par phyvette le Mar 23 Aoû 2011 - 16:52

L'or franchit le seuil des 1.900 dollars l'once

(AFP) – Il y a 10 heures
HONG KONG — L'or a franchi mardi matin un nouveau record, franchissant le seuil des 1.900 dollars l'once pour la première fois de son histoire, lors des échanges à Hong Kong.
Le métal jaune ne cesse de progresser depuis plusieurs jours, attirant les investisseurs inquiets à propos de la santé de l'économie mondiale, la crise des dettes de la zone euro et les incertitudes géopolitiques dans le monde arabe.
L'once d'or valait 1.914,50/1.915,50 USD mardi en fin de matinée à Hong Kong (vers 03H30 GMT), après avoir ouvert à 1.898/1.899 USD.

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Barnabé le Mer 24 Aoû 2011 - 1:06

Oui phyvette, et ce soir c'est redescendu de presque 100 $, vers 1820 $. Bah, c'est de bonne guerre.

Ce qui compte le plus, à mon humble avis, ce sont les cotes très élevées de CPoR (293 € le nap hier soit 20 % de prime ; et même la 50 pesos, pièce mal aimée entre toutes, qui dépasse 10 % de prime !). C'est le fait que, seconde semaine d'août, il s'est vendu 10 x plus d'argent sur ebay que l'année précédente à la même période, et de plus à des prix records. Certes, les vendeurs sont toujours présents et alimentent la demande, mais pour combien de temps ?

A mon avis, on constate à la fois une hausse du spot qui correspond à une grosse inquiétude sur les monnaies et sur l'économie, et à la fois une hausse encore plus importante de l'or physique, associée à un début de rareté. C'est ça qui va être "drôle", quand tout le monde voudra ses pièces, et qu'on se rendra compte qu'il n'y en a pas pour tout le monde.

En tout cas, le mois de septembre risque d'être intéressant !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par grosminet le Mer 24 Aoû 2011 - 7:59

Barnabé a écrit:on constate à la fois une hausse du spot qui correspond à une grosse inquiétude sur les monnaies et sur l'économie, et à la fois une hausse encore plus importante de l'or physique, associée à un début de rareté.

on est très loin de la "phase 3", celle du rush, des achats panique et des prix stratosphériques. Il n'y a pas la queue chez les numismates, alors même que certains ont fermé en aout, limitant ainsi l'offre : alors attendons de voir ce qui va se passer à la rentrée (dès la semaine prochaine, donc) pour infirmer ou confirmer la tendance anormale des prix des métaux précieux lors ce mois d'aout.

A part ça, on sait que l'or papier représente environ 45 fois l'or réellement détenu par les banques, et oui, il y aura un sacré clash (bank run) si tous les détenteurs de papiers demandaient à être livrés en physique !



Quant au prix de l'or, il est à à 41 913 euro le kg au LBMa (Londron bullion market), ça met le Nap à 243,30 euros (prix spot), soit 304 journaux à 0,80 ou 69,5 kg de pain à 3,50 le kilo.

En 1914, un Nap de 20 fr or permettait d'acheter 400 journaux à 5 centimes ou 50 kg de pain.

Bref, on est dans le même ordre de grandeur aujourd'hui, comme il y a presque 1 siècle ! La valeur de l'or après les fortes hausses de ces dernières semaines n'est donc pas surestimée. Il y a vraisemblablement une marge de hausse faramineuse... je pense donc que l'on a encore rien vu !

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Barnabé le Mer 24 Aoû 2011 - 9:47

grosminet a écrit:Quant au prix de l'or, il est à à 41 913 euro le kg au LBMa (Londron bullion market), ça met le Nap à 243,30 euros (prix spot), soit 304 journaux à 0,80 ou 69,5 kg de pain à 3,50 le kilo.

En 1914, un Nap de 20 fr or permettait d'acheter 400 journaux à 5 centimes ou 50 kg de pain.

Bref, on est dans le même ordre de grandeur aujourd'hui, comme il y a presque 1 siècle ! La valeur de l'or après les fortes hausses de ces dernières semaines n'est donc pas surestimée. Il y a vraisemblablement une marge de hausse faramineuse... je pense donc que l'on a encore rien vu !

Comparaisons intéressantes... mais très délicates, tellement les modes de vie et les méthodes de fabrication ont changé depuis ! Par exemple, le coût des vêtements a sans doute très fortement baissé, grâce à l'industrialisation et à la délocalisation de la production. Et évidemment, on ne peut pas comparer les prix de l'électroménager ou de l'électronique puisqu'ils n'existaient tout simplement pas.

Bien que ces comparaisons soient casse-gueule, il est intéressant de faire quelques calculs quand même : le salaire d'un ouvrier qualifié était d'environ 120 F par mois vers 1910. Aujourd'hui un même ouvrier gagne environ 1200 € par mois.

Le pain passé de 0,4 F à 3 € le kilo, le journal de 0,05 F à 0,8 €, un revenu mensuel d'ouvrier de 120 F à 1200 €, une 20 F-or qui vaut 240 € au spot...

Ca nous donne donc un euro environ dix fois moins fort que le franc de 1910 ou 1914. En résumé, le franc de 1914 s'est tellement dévalué qu'il a fallu le rebooster avec le nouveau franc, valant 100 anciens francs, en 1960. Le nouveau franc s'est à nouveau dévalué et il a fallu le rebooster en passant à l'euro. Et malgré ces opérations successives, l'euro actuel est environ 10 fois plus faible que le franc de 1914.

La monnaie a été tellement dévaluée que 20 francs de 1914 (sous forme de billets ou sur un compte en banque, donc soumis à la perte de valeur) se seraient transformés en 20 centimes de nouveaux francs en 1960, puis en 3 centimes d'euro en 2002 ! Vous voyez un peu la perte de valeur !

Donc, si le "pouvoir d'achat" des 20 francs or n'a semble-t-il pas progressé beaucoup, le pouvoir d'achat de 20 francs papier de cette époque, lui, s'est écroulé ! Il est passé de 50 kg de pain à 10 grammes de pain ! Donc, divisé par 5000 !

L'or est donc une excellente réserve de valeur pour éviter l'érosion du pouvoir d'achat de la monnaie.


Ou encore : ce n'est pas l'or qui monte, mais les monnaies papier qui descendent.


CQFD. Twisted Evil

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par grosminet le Mer 24 Aoû 2011 - 10:13

Barnabé a écrit: ce n'est pas l'or qui monte, mais les monnaies papier qui descendent.

exact ! c'est un excellent résumé Very Happy

La clé réside dans la confiance que les gens (vous et moi, mais aussi investisseurs, boursicoteurs, etc) mettent dans la monnaie papier. Et l'endettement astronomique (des EUA, de la France, des PIIGS) laisse à penser que l'hyper inflation qui sera consécutive à l'impression massive de billets (nouveaux euros et dollars) va amener l'or à des hauteurs insensées, une fois les tentatives de corrections passées (interventions massives de la FED ou de la BCE, mise sur le marché des 144 tonnes d'or qui seront probablement bientot volées à la Lybie, etc)

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Invité le Mer 24 Aoû 2011 - 13:07

Je me posais justement la question.
La valeur accordée à l'or repose sur quoi ? Comme pour toute valeur c'est une estimation personnelle, de la confiance.

L'or monte en période de crise de confiance et constitue une valeur refuge.
Jusqu'à quand ?

Parce ce que autant dans le passé il a toujours été possible après une crise de repartir, de reconstruire, croissance tout ca tout ca.
Si demain la disponibilité du pétrole s'effondre, et donc que la vie telle qu'on la connait aujourd'hui mute profondément ET que les gens ont pleinement conscience que non, on ne connaîtra pas une augmentation des ressources-richesses mais qu'il va falloir repenser autrement l'économie-société-etc.

Qu'en sera-t-il de la valeur or ?

J'imagine qu'à court et moyen terme c'est une réserve intéressante. Dans un futur plus lointain ?
Vous pensez qu'elle conservera son aura ?

Vous pouvez me dire que la question ne sert pas à grand-chose vu que l'effondrement de l'or est probablement pas pour demain. Et comme on a pas - peu d'or de côté de toute façon... (comment ? qui en a bcp ? geek)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par grosminet le Mer 24 Aoû 2011 - 13:55

l'or a de la valeur depuis 5000 ans, et sert de monnaie depuis 3000 ans.

C'est un métal rare (150 000 tonnes extraites depuis l'origine), dont la production atteint 2500 tonnes par an, qui est peu consommable (sauf bijouterie et dentaire, mais récupérable et recyclable), inaltérable, fractionnable, facile à conserver.

Bref, sa valeur peut baisser (manipulations des cours), mais probablement pas s'effondrer, en tout cas, cela ne s'est jamais vu.

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par un ptit breton le Mer 24 Aoû 2011 - 14:09

Lab a écrit:Je me posais justement la question.
Parce ce que autant dans le passé il a toujours été possible après une crise de repartir, de reconstruire, croissance tout ca tout ca.
Si demain la disponibilité du pétrole s'effondre, et donc que la vie telle qu'on la connait aujourd'hui mute profondément ET que les gens ont pleinement conscience que non, on ne connaîtra pas une augmentation des ressources-richesses mais qu'il va falloir repenser autrement l'économie-société-etc.




Je me pose la même question. Nous ne sommes pas face à une crise comme il y a déja eut dans le passé ( 1929 crise de surproduction , 2001 bulle internet par exemple )mais face à une crise de pénurie ( ressources énergétiques , sols , exploitations miniéres ) il est donc inimaginable que le sacro saint PIB refasse des étincelles pendant les 20 ou 30 prochaines années.

Et pourtant , même si la "mondialisation" telle que nous la vivons actuellement s'éteint , il restera toujours des humains sur terre. Les humains aiment les produits de leurs voisins et ont toujours vécus avec du commerce et donc auront besoin d'une monnaie d'échange. L'or est en bonne place pour redevenir cette monnaie ( dans la préhistoire c'était les tétes de haches , mais bon c'est vieux )

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Barnabé le Mer 24 Aoû 2011 - 17:42

Lab, je sais pas si tu rends compte, mais il est extrêmement difficile de répondre à ta question ! Bon, allez je vais faire une réponse-fleuve, à la Kraveunn dévil

I) Déjà, pour savoir la valeur de l'or à l'avenir, il faudrait savoir ce que l'avenir nous réserve.

Voici quelques possibilités, auxquelles j'ai collé des noms de modèles assez caricaturaux :
1) Plutôt une société "intelligente", axée sur les énergies renouvelables, la sobriété énergétique, la préservation de l'environnement, la solidarité, etc. Modèle "Ecotopia".
2) Plutôt une continuation de la société actuelle (inégalitaire, amorale, conflictuelle, destructrice de l'environnement, mondialisée)... mais quand on rajoute dans l'équation la baisse des ressources en pétrole et la destruction de l'environnement, on peut visualiser une décroissance forcée, une paupérisation mais progressives. Modèle : "Europe de l'Est".
3) idem ci-dessus, mais avec une décroissance qui se produit plutôt par crises violentes (crises éco, guerres, pandémies, catastrophes nucléaires), entrecoupées de retour à la "croissance" ? Quel nom, euh, "modèle actuel ?" LOL. Ou disons : modèle argentin (par référence à la crise de 2001 à 2003 en Argentine).
4) retour à une société plus ou moins médiévale : clans, petits seigneurs, guerres pour les ressources et les richesses, écroulement des grands réseaux (communications, électricité...) et relocalisation (on s'en fout de l'autre bout du monde, puisque ce qui occupe c'est de gagner la guerre contre le seigneur voisin). Modèle Mad Max.

Des variables supplémentaires sont :
- géopolitique : est-ce que les pays riches partagent, ou bien s'accaparent-ils toutes les richesses, n'ayant "plus les moyens" de la solidarité internationale ? Les pays émergents émergent-ils vraiment, ou bien sont-ils stoppés dans leur croissance par le rénchirissement de l'énergie et les conséquences néfastes de la destruction de l'environnement et du changement climatique ?
- croissance des extrêmismes religieux : l'occident impur sera-t-il de plus en plus sujet au jihad ? (mais attention, le besoin de croyances ne se manifeste pas seulement par le jihad ; ça peut être des mouvements anti-scientifiques, par exemple).
- retour du despotisme : les gens vont-ils croire (à nouveau) en l'homme providentiel qui est capable de guider le pays, quitte à sacrifier largement les libertés individuelles et la démocratie ?
- cohérence de la société : les gens vont-ils arriver à vivre ensemble ou va-t-on vers des ghettos, des gangs, des affrontements entre communautés ?

Tu vois un peu le problème ??? Shocked

II) le fonctionnement de la monnaie.

La théorie classique de la monnaie, c'est que la somme de la monnaie en circulation dans un pays doit correspondre à la richesse d'un pays. Ainsi, la quantité de monnaie est pile suffisante pour mesurer les échanges de cette richesse. S'il n'y en pas assez, l'économie est bloquée par manque de moyens de paiement ; s'il y en a trop, il y a inflation : la monnaie croissant plus vite que la richesse, le prix de chaque élement de richesse augmente.
On sait bien que presque tous les pays connaissent de l'inflation. Les économistes nous disent : c'est volontaire et c'est une bonne chose, car ainsi les gens qui ont de la monnaie ont intérêt à l'investir dans l'économie pour obtenir des rendements qui compensent l'érosion de la valeur de leurs avoirs. Une inflation "raisonnable" est donc une des conditions de la croissance.
Depuis 1900 (pour faire simple) la masse monétaire a énormément augmenté, mais ces tenants de l'économie classique disent que c'est parce que la richesse a énormément augmenté. Le monde moderne produit de plus en plus de richesse (la fameuse croissance), donc il faut bien que la masse monétaire augmente aussi.
Que se passe-t-il quand la richesse produite décroît ? Est-ce que les Etats, dans leur grande sagesse, réduisent la masse monétaire ? Euh, non.
A supposer que la masse monétaire mondiale reste constante, une diminution de moitié du PIB mondial devrait provoquer un doublement des prix. Pas plus.
Sauf qu'on voit tous que ça marche pas : à la moindre "croissance négative", c'est tout le système qui se grippe : banques en faillites, états qui augmentent leurs déficits jusqu'à atteindre le défaut de paiement, morosité des ménages et de la consommation, etc.
Dans ces conditions, les Etats sont très tentés de fabriquer plus de monnaie, pour sauver les banques, réamorcer l'économie, etc. Et cette augmentation de la masse monétaire alors même que la richesse produite diminue, ça mène à quoi ? A l'hyperinflation. Qui est d'ailleurs l'un des rares moyens (pour ne pas dire le seul) pour qu'un Etat paie sa dette : il paie, mais en monnaie de singe.

Ce qu'il faut bien voir, c'est que le système capitaliste ne sait pas décroître. La décroissance dans un système capitaliste provoque des crises, des drames, des émeutes, des guerres, des soubresauts, des famines... C'est pour ça qu'on ne peut pas, à mon humble avis, envisager une décroissance de la richesse produite, sans envisager aussi un futur sombre et violent (probablement modèle argentin, voire modèle mad max).
Dans ces conditions, il est totalement illusoire d'espérer que l'homme, dans un subit accès de sagesse trouverait soudain la solution pour avoir un système économique et monétaire stable et vertueux. C'est pour ça qu'on aura encore des dizaines d'années de crises, de faillites, d'inflation, etc.

Bon, et l'or, alors ?
Si l'or était une monnaie, on pourrait tenir un raisonnement similaire à ci-dessus : si, face à la même masse d'or, la richesse diminue de moitié, il faudra deux fois plus d'or pour acheter la même unité de richesse. Donc la valeur de l'or baissera de moitié. Sauf que là aussi, ce raisonnement simpliste est erronné :
- l'or n'est plus du tout utilisé comme monnaie. Toute référence à l'or dans la définition d'une monnaie est même interdite depuis les accords de la Jamaïque en 1976. Sur les 165 000 t. (environ) d'or existant au-dessus de la surface de la terre, quelle proportion serait disponible pour servir de monnaie, si cela devenait nécessaire ? On ne sait pas, mais en tout cas pas la totalité. Supposons : la moitié, soit 82500 tonnes.

- d'ailleurs, le fait que les monnaies ne soint plus garanties sur l'or, ça veut dire que nous avons la confiance collective (ou plutôt l'illusion collective) qu'un morceau de papier marqué 100 € a vraiment une valeur de 100 €. Mais en fait, c'est un morceau de papier. Les premiers essais de monnaie papier non garanties par du métal précieux, telles que les billets de Law et les Assignats, se sont terminés en hyperinflation, valeur zéro, émeutes et sang.
Depuis le début du XXe siècle, les dirigeants et les banquiers ont semble-t-il compris qu'on peut tout à fait demander au peintre de se tenir au pinceau pendant qu'on retire l'échelle, et ça marche, pourvu qu'on retire l'échelle tout doucement, sans qu'il s'en rende compte. Ainsi, il croit que l'échelle est encore là, donc il tient encore. C'est exactement ça pour les monnaies : (en France) utilisation progressive de la monnaie papier XIXe, début XXe ; pendant la 1er guerre mondiale, forte augmentation de la monnaie papier, population invitée à verser son or en échange de papier, et fin effective de la convertibilité or pour le particulier : la pilule est passée grâce à l'appel aux sentiments patriotiques. En 1928, fin effective des monnaies or (seules deux monnaies argent à bas titre sont crées : 10 et 20 F Turin). Après la seconde guerre mondiale, Bretton Woods : "on vous demande de croire que votre monnaie nationale peut se convertir en dollars, qui peuvent se convertir en or. Donc tout va bien". Fin de la convertibilité du dollar en 1971, puis accords de la Jamaïque en 1976 : cela signe la fin totale de la référence à l'or ; on vient de finir de retirer l'échelle. Bon, il y a bien eu quelques saubresauts, de l'inflation, une ou deux guerres, mais globalement, la confiance dans la monnaie papier a tenu. Les épisodes d'hyperinflation ont été circonscrits dans le temps et dans l'espace : Weimar, Hongrie, Zimbabwe... D'ailleurs on n'en parle pas trop dans les livres d'école, pas la peine d'instiller le doute dans l'esprit de nos futurs citoyens. dévil
Quelque part, c'est hallucinant que cette confiance dans les monnaies fiduciaires continue, alors qu'on a fini de retirer l'échelle en 1971. Qu'est-ce qui empêche de perdre toute confiance dans la monnaie, qu'est-ce qui empêche de prendre conscience que ce n'est qu'un bout de papier ou de vil métal, sans aucune garantie de valeur à part cette illusion collective ?

- si l'or devait servir à nouveau de monnaie en remplacement total de la monnaie fiduciaire, il faudrait que l'or disponible permette d'échanger la richesse mondiale. Mais la richesse mondiale et la population mondiale ont énormément augmenté depuis l'époque où la monnaie était réellement en or. Si on devait faire cela du jour au lendemain, je pense qu'on échangerait, au bas mot, 100 000 $ pour avoir une once. Il faudrait cela pour que chaque once soit aussi rare (ou aussi courant) que 100 000 $. L'idée, c'est que pour que ça marche, il faut absolument que l'or soit aussi courant (ou aussi rare), dans sa définition monétaire, que les dollars qu'il remplace, ou que les marchandises qu'il mesure. Si on met par exemple 50 000 $ l'once alors qu'il faudrait 100 000 $ pour atteindre cet équilibre, les gens diront : "j'ai l'impression que mon or est plus rare que ce qu'on me dit, donc quand j'échange mon or contre 50 000 $ ou l'équivalent de marchandise, je devrais recevoir plus. Le double en fait. Donc je garde mon or." Et l'économie est grippée par manque de monnaie : c'est un des risques majeurs de l'étalon-or.

- face à des systèmes économiques minés par les dettes souveraines, par les crises de confiance, par l'inflation voire l'hyperinflation, il peut être tentant d'essayer de réadosser la monnaie à l'or, mais sans convertibilité totale. Genre, chaque devise est désormais comparée à un panier de devises dans lequel l'or est inclus. Ou encore : on dit que chaque dollar est garanti par 1/2000 e d'once d'or, mais pas convertible (ou alors seulement par les estropiés se présentant les jours de pleine lune des 29 février, ou autre condition quasi impossible à remplir). Ou encore : chaque dollar est bien garanti par l'or re la banque centrale, mais la possession d'or est interdite aux particuliers, aux entreprises, à tous les organismes finalement et même aux banques privées ; c'est bien garanti mais pas touche à l'or dont l'Etat est le seul possesseur. Pourquoi ça ne marche pas ? Eh bien, parce qu'il n'y a pas la convertibilité. Parce que chacun sait, ou sent, que les dollars restent beaucoup plus abondants que l'or, que la garantie n'est pas réelle. Donc le problème n'est pas solutionné, et la monnaie continue de se dévaluer, et le confiance n'est pas de retour. Et l'érosion de la monnaie et les problèmes économiques continueront jusqu'à atteindre 100 000 $ l'once, si c'est bien la valeur qui permet d'équilibre la masse d'or avec la masse de monnaie en circulation et avec la masse de richesse à mesurer.

Bon, mais puisque l'étalon-or est quasi-impossible à établir, il n'y a qu'à inventer un nouveau système monétaire, qui n'ait pas les défauts du précédent, mais qui n'ait pas besoin de l'or ?
Ca n'arrivera pas, à mon humble avis. Parce que l'homme est égoïste, mesquin, méchant, malhonnête, et qu'en cas de problème, il a tendance à se rattacher aux solutions du passé, au lieu d'imaginer des solutions raisonnables et solidaires.
Donc, vu que le système monétaire est taré, mais que les pouvoirs en place vont lutter de toutes leurs forces contre un retour de l'or, il est fort possible qu'on ait un retour de l'or, mais incomplet. Donc, avec tous les problèmes cités dans mes deux derniers tirets : or thésaurisé mais ne circulant pas, confiance pas revenue donc économie malade, prix de l'or encore trop bas donc monnaies qui se dévaluent, etc. Cette situation pourrie, avec une monnaie et un système économique malades, et un or très incomplètement rétabli dans sa valeur monétaire, peut très bien durer un siècle. On n'en sortira probablement pas par le haut... on peut seulement rester dans entre deux eaux, ou bien en sortir par le bas (version moyen-âge ou mad max).

Au final, que se passerait-il si la production mondiale de richesse réduisait de moitié ?
- Trop de monnaie par rapport à la richesse + fuite en avant des états = hyperinflation
- Retour de l'or comme refuge à l'hyperinflation, mais les états limitent son utilisation monétaire, donc on reste dans un système batard.
- l'équilibre serait peut-être à 50000 $ [actuels] l'once (100000 $ l'once avec la richesse actuelle + avec une richesse divisée par deux, chaque once vaut deux fois moins de richesse). Mais entre l'hyperinflation et les limites autoritaires à sa remonétisation, on aura des fluctuations du prix de l'or. Ca vaudra moins que 50000 $ l'once puisque les Etats essaient de limiter son retour... mais à cause de l'inflation, 50 000 $ d'aujourd'hui, c'est peut-être 5 millions de dollars de dans 20 ans. (avec le dollar qui s'est écroulé, donc le kilo de pain à 200 dollars). Les limites à la remonétisation de l'or font que ça serait peut-être, seulement, 1 millions de dollars l'once. Va savoir.

III) La valeur de l'or.

Là, je vais faire court : même si ça se mange pas, l'or fascine l'homme (et la femme Laughing ) depuis des milliers d'années. L'or est précieux depuis des milliers d'années. Il est juste assez rare pour être précieux, mais juste assez abondant (et non consommé, donc avec une quantité totale à peu près stable dans le temps) pour qu'il puisse être utilisé comme monnaie.

Même si ça se mange pas, c'est une réserve de valeur compacte et universelle, donc il permet d'acheter à manger, partout dans le monde. Et il permet même d'acheter tout ce qu'on veut, et c'est bien ce qu'on demande à une monnaie. Alors que si on a un sandwich, et qu'on n'a pas faim mais qu'on a besoin de vêtements et d'outils, eh bien on se rend compte que la nourriture est une bonne chose quand on a faim, mais pas exactement une monnaie.

L'or, c'est sans doute une mauvaise chose, moralement. La fièvre de l'or, l'envie, la jalousie. Et puis l'extraction qui est polluante pour l'environnement et destructrice pour les peuplades riveraines. Moralement, ça serait sans doute une bonne chose que la relique barbare sorte totalement du coeur de l'homme et devienne effectivement obsolète, un truc dont on se gausserait en le voyant dans les musées : "comment a-t-on pu se battre pour ça ?"

Le fait est que ce progrès moral n'a jamais eu lieu, et malheureusement, je ne crois pas qu'il aura lieu avant au moins un siècle ou deux. Twisted Evil



En résumé, la valeur de l'or, c'est :
- une valeur intemporelle et universelle, qui semble chevillée au coeur de l'homme
- un refuge contre l'érosion des monnaies fiduciaires
- une valeur relativement constante, alors qu'une monnaie fiduciaire finit toujours par revenir à sa valeur intrinsèque : zéro.


Dernière édition par Barnabé le Mer 24 Aoû 2011 - 22:59, édité 12 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Wasicun le Mer 24 Aoû 2011 - 18:10


Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1676
Age : 44
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par phyvette le Mer 24 Aoû 2011 - 19:50

phyvette hier presque à la même heure a écrit: L'or franchit le seuil des 1.900 dollars l'once, à 1.914,50
L'or franchit le seuil des 1.800 dollars l'once, à 1757 $.

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Athea le Mer 24 Aoû 2011 - 20:54

@ Wasicun, c de la pub ton truc là.

Tu t'inscris en payant et tu recevras 3 rapports te permettant de te sortir de la crise ou en tous cas de t'en protéger et en + en gagnant de l'argent grâce aux informations données par leurs super méga experts...

________________________________________________________
Ce sont nos choix et non pas la chance, qui déterminent notre destinée. Remettons nos soucis à leur place : chassons-les de notre vie Very Happy ! (Mottos for succes)

Athea
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 500
Localisation : Océan Pacifique
Date d'inscription : 02/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par hildegarde le Mer 24 Aoû 2011 - 21:05

grosminet a écrit:l'or a de la valeur depuis 5000 ans, et sert de monnaie depuis 3000 ans.

(...).

Bref, sa valeur peut baisser (manipulations des cours), mais probablement pas s'effondrer, en tout cas, cela ne s'est jamais vu.

bah...tout est relatif...sur les 4 millions d'années "d'aventure humaine" on estime à 3 988 000 le nombre d'années de cueillettes et de trocs, seulement 12000 ans d'agriculture (6500 en France et moins d'un siecle dans certaines régions du monde) dont découle le commerce, et l'utilisation de l'or comme monnaie d'échange. Le commerce a commencé un jour mais peu tout aussi bien s'arrêter parce que rendu inutile par un retour à l'approvisionement en direct des matières premières et l'echange/troc...l'or, ça se mange pas, ça sert pas à grand chose (dans l'absolu, l'argent est plus interressant car bactéricide)....si le paradigme s'ecroule, tous ses composants essentiels comme les moyens de paiements dont fait partie l'or risque d'avoir un interêt des plus relatifs...enfin...bien malin celui qui saura dire ce dont l'avenir sera fait. AMHA, le stockage de l'or s'apparente plus au placement à une certaine époque sur des fonds de pensions. Il vaut peut-être mieux accumuler d'autres richesses, des matières premières facilement utilisable (cuivre, plomb par exemple), ou des stocks, des objets utiles, solides et des denrées facilement échangeables...

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Wasicun le Mer 24 Aoû 2011 - 22:22

Athea a écrit:@ Wasicun, c de la pub ton truc là.

Tu t'inscris en payant et tu recevras 3 rapports te permettant de te sortir de la crise ou en tous cas de t'en protéger et en + en gagnant de l'argent grâce aux informations données par leurs super méga experts...

+1
EXACTEMENT !!! de "l'intox" sous couvert "d'info" ... (certainement un phénomène qui va se développer dans les prochains mois ;-)

Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1676
Age : 44
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Jocelyn le Jeu 25 Aoû 2011 - 14:09

Barnabé a écrit:Lab, je sais pas si tu rends compte, mais il est extrêmement difficile de répondre à ta question ! Bon, allez je vais faire une réponse-fleuve, à la Kraveunn dévil
Merci, Barnabé, pour ce post très intéressant.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par logan le Jeu 25 Aoû 2011 - 15:32

Comme Jocelyn, merci Barnabé ! En un seul post, beaucoup de points sur des sujets divers et très intéressants sont abordés ...

PS : Concernant l'or pour ceux qui suivent l'actu, la demande tout récente de Chavez de rapatrier au Venezuela tout l'or physique du pays contenu dans les banques occidentales, fait du bruit et provoque des remouds .. Vu qu'on suppose sans risque de beaucoup se tromper, que ces banques ne disposent plus ou pas, d'assez d'or physique pour honorer leurs engagements.

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Invité le Jeu 25 Aoû 2011 - 23:07

Merci aux deux derniers, j'ai faillit louper l'edit !

Barnabé un grand merci d'avoir pris le temps de répondre de manière aussi détaillée.
Je me rends bien compte de la difficulté, et à vrai dire je ne m'attendais pas à une telle réponse ! J'avais essayé de réfléchir un peu à la question de l'or à long terme et je m'étonnais que personne n'ai jamais fait part de doutes sur le caractère éternel de l'or refuge.

Qu'est-ce qui empêche de perdre toute confiance dans la monnaie,
qu'est-ce qui empêche de prendre conscience que ce n'est qu'un bout de
papier ou de vil métal, sans aucune garantie de valeur à part cette
illusion collective ?
Je crains qu'on arrive bientôt à la phase "Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette..."

De même que j'ai des doutes sur la stabilité des monnaies dans le futur, j'ai (avais ?) du mal à croire dans l'or à plus long terme.
Parce que celui-ci n'a (comme les devises) de valeur que par la confiance. Et la confiance dans le futur ?
Ceci dit je ne tiens effectivement pas du tout compte du facteur "fascination" pour le métal comme tu dis. Peut-être que les gens s'y raccrocheront en dépit d'autres valeurs transportables disponibles (et dans l'illusion d'un retour à "l'avant" ?)

Merci beaucoup pour la réponse-fleuve© et les nombreuses pistes de réflexion

[edit] En parlant de la difficulté de la jouer madame irma, j'ai trouvé intéressant dans le doc de Wasicun le moment où il parle des amérindiens et de l'impossibilité de prévoir l'apparition de navires et ce qui s'en suivit : simplement pas de mots-concepts pour. Et si l'histoire est passionnante et sans doute utile, j'ai du mal à croire à l'application d'anciens schéma pour le futur.
Mais je dévie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par grosminet le Ven 9 Sep 2011 - 16:38

grosminet a écrit: l'endettement astronomique (des EUA, de la France, des PIIGS) laisse à penser que l'hyper inflation qui sera consécutive à l'impression massive de billets (nouveaux euros et dollars) ....
et ben ça y est presque, le G7 qui se réunit en ce moment à Marseille va probablement annoncer que la photocopieuse à biffetons va démarrer.

Et y'a pas que le prix des matières premières qui va s'envoler. Sans parler des salaires et pensions bloqués

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par phyvette le Lun 26 Sep 2011 - 7:48

L'once repasse sous les 1600$ à 1584.78 à l'instant, dans un climat d'incertitude économique.
L'or perdrait momentanément son statut de valeur refuge, ou les détenteurs de métaux précieux sont à cours de liquidités.

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par Belenos le Lun 15 Avr 2013 - 17:27

Gros déterrage de topic mais sur le moment j'ai pas trouvé mieux où poster.

Or : - 11.6% en 5 jours, aujourd'hui - 6.7% et plus bas depuis plus d'un an a 1380.

Argent : - 12.6 % en 5 jours, aujourd'hui - 9.1 % et plus bas depuis plus d'un an a 23.03.

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par argoth le Jeu 28 Nov 2013 - 5:57

Vers un déficit de plomb et de zinc.

liens 

aye les batteries vont augmenter encore une fois....

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prix des matières premières

Message par troisgriffes le Jeu 28 Nov 2013 - 20:07

oui on a tendance à oublier ces métaux de second rang.
tu peux ajouter à la liste  l'étain.

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2354
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum