Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par albertspetz le Mar 9 Juin 2015 - 19:58

C'est l'histoire d'un village gaulois qui résiste aux multinationales et aux règles de Bruxelles. Ce petit village, c'est celui de quelque milliers de jardiniers qui entendent rester maîtres de leurs semences.

Ils ne veulent pas tomber entre les mains des grandes firmes qui ont labellisé les espèces et vendent aujourd'hui des graines standardisées qu'il faut racheter tous les ans parce qu'elles sont stériles. Non seulement, cela coûte cher, mais cela nuit à biodiversité.
En mille ans, les trois quart des espèces de plantes ont disparu et cela s'est accéléré depuis la Seconde Guerre mondiale. En voulant améliorer la rentabilité et la résistance des espèces. On a laissé les compagnies comme Monsanto privatiser le vivant.
La plupart des agriculteurs Français utilisent maintenant des graines commerciales. Ils n'ont pas vraiment le choix d'ailleurs. Car s'ils veulent conserver des espèces plus sauvages, ils se heurtent très vite à la réglementation sanitaire.
Les pâtissons, le rutabaga et tous ces vieux légumes qui ne répondent pas aux normes vivent dans un statut d'exception. Et se voient sans cesse menacés. Car les paysans ne peuvent pas utiliser de semences non homologuées.

C'est un peu comme les 365 fromages qui ne sont pas reconnus par Bruxelles ?

Oui c'est ça. Mais pour échapper à cette pasteurisation de la vie, un ancien banquier Sébastien Wittevert a lancé depuis trois ans, un site d'échange de graines. Cela s'appelle Graines de troc et c'est le journal Wedemain qui relate comment des milliers de personnes s'envoient par la poste des graines de chia, de roses trémières, de basilic,des petits pois carrés
Comme ces jardiniers sont hors commerce, ils sont comme sous le radar. Et retrouvent ainsi un peu de liberté de produire les graines d'antan, de les partager,sans passer par les fourches caudines d'une réglementation pointilleuse. D'un principe de précaution devenu kafkaïen.
Cela devrait leur éviter le sort de l'association KOKOpelli condamnée l'an passé pour commercialiser des graines non homologuées

Le salut viendrait du troc ?

Disons que cette solution s'avère plus simple que le processus d'homologation de nouvelles espèces ouverts par le GNIS , le groupement national interprofessionnel des semences, un organisme public qui peut reconnaître des plantes nouvelles mais cela coûte 500 euros et réclame pas mal de paperasse. Les responsables disent ainsi lutter contre les mauvaises herbes et travailler pour l'amélioration des plantes. Mais au passage, des tas d'épices et fleurs se voient condamnés à disparaitre. Sauf dans les petits jardins. Les potagers, lopins de terre, carrés de fleurs tenus par des particuliers sont devenus la réserve de bio diversité du pays.
Aujourd'hui Quelque 5.000 personnes selon le site auraient échangé 3.000 espèces de plantes, dans une forme de "désobéissance civile" selon le responsable de graines de troc.
Alors monsieur Rebsamen, que pensez-vous du développement du troc pour échapper aux réglementations trop pesantes ?

Source : http://www.franceinfo.fr/emission/l-autre-info/2014-2015/ces-francais-qui-veulent-rester-maitres-de-leurs-semences-29-04-2015-08-00?hash=169e3b88-81ec-40ba-8d44-8db95bca33be

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par albertspetz le Mar 16 Juin 2015 - 18:20

Une bonne adresse en Belgique pour vos semences anciennes.

Vaillant-Wathelet
Rue du Pont 21 4000 Liège
Numéro de téléphone +32 4 222 25 96
Pas encore de site en ligne pour les commandes par net

Cette vénérable maison a cent vingt ans, c'est un des plus vieux magasins de Liège ! Pendant des lustres, on descendait à Liège pour acheter ses graines. C'est le tout dernier commerce de détail à vendre des graines "interdites" par la Commission Européenne. Et pour le bien de la biodiversité, de la saveur, des 1300 sortes de tomates dont le patrimoine génétique appartient à tous.


albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par albertspetz le Lun 1 Fév 2016 - 13:35

Biodiversité : deux jeunes Franciliens font voter leurs amendements au Sénat !
.../...
Redonner aux agriculteurs de l'autonomie face aux grands semenciers : c'est l'objectif de deux amendements adoptés par le Sénat, le 21 janvier, dans le cadre de la loi sur la biodiversité. Des propositions novatrices... et pas seulement dans leur contenu. Car contrairement aux textes de loi habituels, elles n'ont pas été rédigées par des parlementaires, ni mêmes des juristes, mais par deux citoyens "ordinaires" : Jonathan Attias et Alexandre Lumbroso, deux Franciliens âgés de 29 ans et à peine sortis des études.

Ces deux cousins n'avaient encore "jamais planté un radis", lorsque, au printemps 2014, ils s'engagent dans un tour de France des petits maraîchers adeptes de l'agroécologie. C'est au cours de ce voyage, en réalisant la web-série documentaire Jardiniers levez-vous ! sur la préservation des semences traditionnelles, que Jonathan et Alexandre voient germer dans leur tête... Comunidée.
.../...
Source : http://www.wedemain.fr/Biodiversite-deux-jeunes-Franciliens-font-voter-leurs-amendements-au-Senat-_a1607.html

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par nooneelse le Sam 27 Fév 2016 - 18:55

Personnellement je commande mes semences à l'association Kokopelli. Donc si je finis mon walipini, je ne planterai que ces graines non mais !!!

nooneelse
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 21/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par albertspetz le Sam 27 Fév 2016 - 20:14

un walipini est une serre plus ou moins entérrée
 
http://www.toutvert.fr/walipini-serre-souterraine-cultiver/


albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par nooneelse le Sam 27 Fév 2016 - 20:23

J'ai commencé à en creuser un mais je n'en suis qu'à 1 mètre de profondeur. Il me reste au moins 1 mètre à creuser voire 1m50... Le printemps arrive en plus.................

nooneelse
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 21/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par JCC le Sam 27 Fév 2016 - 20:35

il y a aussi un excellent semencier Belge qui produit et vends ces semences
la firme Semaille, je vous la recommande

JCC
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 208
Emploi : retraite
Loisirs : botanique, cuisine , petit élevage
Date d'inscription : 07/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par serilynpayne le Sam 27 Fév 2016 - 20:41

ben perso si je devais faire un walipini , je le ferais faire à la pelle mécanique !

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ces Français qui veulent rester maîtres de leurs semences

Message par nooneelse le Sam 27 Fév 2016 - 20:45

serilynpayne > C'est ce que tout le monde me dit. Mais cela a un coût que je ne veux pas mettre dedans. Quand j'aurais fini, je serais achement fier de moi!!! Et j'aurais peut-être un peu de muscles en plus Embarassed .
Je veux essayer de faire en sorte que le walipini me revienne le moins cher possible. C'est plus long et fatiguant mais ça permet de se rendre compte du temps que prenne certaines choses en manuel, de l'effort à fournir etc..

nooneelse
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 193
Date d'inscription : 21/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum