Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Message par Barnabé le Jeu 4 Juin 2015 - 20:52

Hello,

je suis tombé dans un vide-grenier sur les 4 premiers bouquins de la série de Jean M. Auel :

  • Le Clan de l'Ours des Cavernes
    La Vallée des chevaux
    Les Chasseurs de mammouths
    Le Grand Voyage (1ere partie ; ce livre est scindé en deux dans l'édition Pocket que je possède)


Résumé "L'action se déroule sur le continent européen, 30 000 ans avant notre ère, au cours de la dernière période glaciaire. L’Homo sapiens cohabite avec l'homme de Néandertal et la fiction est donc une contraction entre la fin du Moustérien, l'Aurignacien et le début du Gravettien. Elle met en scène Ayla, une jeune Homo sapiens élevée par des néandertaliens, qui fait preuve à la fois d'ingéniosité, de tolérance et de soif de vivre." (Wikipédia)

Je dois avouer que je suis assez mitigé.

Bon déjà, ça se lit bien.

Il semble y avoir un bon niveau de connaissances disons "paléo-ethnographiques". C'est à dire que la description de l'usage des plantes, de la chasse, des moyens de voyager, de camper, des outils, vêtements, fourrures etc. semble assez réaliste et bien documentée. Il y a sans doute des connaissances à en tirer pour la survie dans la verte. Au contraire d'autres auteurs qui n'ont pas fait l'effort de se documenter. Au contraire aussi d'autres fictions situées dans la préhistoire mais écrites à une époque où l'on avait de trop faibles connaissances scientifiques sur cette période (ex. La Guerre du feu, qui a été écrit en 1909 !).

Dans la description des deux espèces (Neanderthal et Homo Sapiens), il y a des choses qui étaient justes à l'époque où ça a été écrit (le premier bouquin date de 1980), et qui le sont toujours.
Il y en a qui sont des hypothèses hardies mais qui se défendent (par exemple, la possibilité de croisement entre Neanderthal et Sapiens : il y a eu depuis des études qui concluaient que oui, d'autres que non, donc la polémique scientifique perdure, mais en tout cas l'hypothèse de l'auteure reste d'actualité). Autre coup de génie, en avance sur son temps : elle dit que le chien actuel vient du loup européen domestiqué. Or, on pensait jusque tout récemment que le chien s'était séparé du loup bien avant la domestication. Une étude de 2013 a trouvé au contraire que les deux espèces se seraient séparées vers -30 000, ce qui rend probable l'hypothèse d'une domestication du loup européen par les chasseurs-cueilleurs de l'époque : http://www.hominides.com/html/actualites/loup-origine-chien-domestique-0769.php

Il y en a d'autres qui n'ont malheureusement pas résisté à l'épreuve du temps : l'auteur part de l'hypothèse que Neanderthal ne pouvait pas articuler un langage oral et parlait donc par signes. Or, même si on ne peut évidemment pas être sûr qu'il parlait (il n'y a pas d'enregistrements !), en revanche, les "preuves scientifiques" disant qu'il ne pouvait pas parler ont été démontées une par une. Inversement, le fait que les Sapiens aient eu besoin de Ayla (l'héroïne de l'histoire) pour leur apporter le langage des signes des Neanderthal, et qu'avant, ils n'utilisaient pas du tout les signes, ça ne tient pas debout. Tous les hommes parlent plus ou moins avec les mains. Les langages de chasse, les langues des signes développées spontanément entre sourds et muets ou avec leurs proches... tout me semble aller à l'encontre de cette idée d'un Sapiens qui parlait tellement bien à l'oral qu'il ne parlait pas du tout par signes !
Autre hypothèse un peu tirée par les cheveux : l'idée que les Neanderthal naissent avec une "mémoire génétique", c'est à dire avec de nombreuses connaissances transmises comme une sorte de "méga-instinct", ce qui fait qu'il n'aurait que besoin de se rappeler pour accéder à des connaissances issues de la "connaissance de l'espèce". D'après l'auteure, l'apprentissage des jeunes Neanderthal ne consiste donc pas à apprendre des choses nouvelles, mais à éveiller leurs souvenirs issus de l'espèce ; la contrepartie étant qu'ils ont beaucoup de mal à évoluer, à apprendre des choses nouvelles. Et ils peuvent se rappeler non seulement des choses qui pourraient à la rigueur relever d'un instinct, mais aussi des connaissances factuelles, géographiques, des noms propres... Là on est vraiment dans l'hypothèse romanesque qui n'a aucun support scientifique, à ma connaissance.

Il y a d'autres choses étonnantes dans les hypothèses de l'auteure : ces peuples Sapiens de l'Europe sont globalement non violents, sans guerre, s'entraident presque toujours spontanément, n'ont pas de langue commune mais pourtant une religion commune (la Terre Mère)... Ces Sapiens qui sont aussi très féministes : descendance matriarcale, égalité homme-femme presque totale, épanouissement sexuel, etc.

Souvent, cette "culture cro-magnonne" me semble davantage issue d'une culture de certains indiens d'Amérique, mais largement idéalisée, plutôt que ce qu'on pourrait essayer de deviner comme étant une culture réaliste, à partir des connaissances à la fois préhistoriques et de l'ethnographie moderne.

Enfin, je dois avouer que j'ai préféré le premier tome. Au fur et à mesure qu'on avance dans les bouquins, je trouve que c'est moins bien écrit : l'histoire est parsemée de fastidieuses descriptions des paysages, de la faune et de la flore (un peu ça va, beaucoup...) ; de fastidieux rappels des épisodes précédents, comme si l'auteure pensait que le lecteur n'a pas lu les bouquins précédents ; de scènes érotiques distrayantes mais au vocabulaire suranné ; et d'une incompréhension amoureuse (dans le 3e tome) qui est tellement caricaturale et tellement étirée dans le livre que même les auteurs de tragédies antiques n'auraient pas osé la commettre.

D'après ce que j'ai lu, l'auteure, Jean M. Auel, était à la fois épouse, mère (5 enfants), travaillait, et a obtenu un diplôme d'administration des affaires. A 40 ans, il lui prend l'envie d'écrire une histoire qu'elle aimerait elle-même lire. Elle imagine une jeune femme vivant à l'époque préhistorique, élevée par un groupe complètement différent. Constatant qu'elle ne connait rien à cette époque, elle va à la bibliothèque et en revient avec des livres plein les bras... C'est le début d'un gros travail de documentation, d'une carrière d'écrivain et d'une aventure littéraire au succès énorme : 45 millions de livres vendus dans le monde entier.

Bref, je n'en dis pas plus. Qui a lu ces livres et veut bien nous confier ses propres impressions de lecture ?

PS : vu les milliers voire millions de fans, il y a eu des gens pour rechercher le rapport entre les lieux, techniques etc. décrits dans les bouquins et les lieux et connaissances réelles sur la préhistoire. Voici un site qui semble bien exhaustif (en anglais) :
http://www.donsmaps.com/indexauelfans.html


Dernière édition par Barnabé le Jeu 4 Juin 2015 - 21:44, édité 2 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5288
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Message par LEROUX le Jeu 4 Juin 2015 - 21:21

j'ai lu les trois premier et j'ai sensiblement la meme vu qd a la qualité au fil des tome. le 1 reste mon préféré les autres j'ai survolé de nombreuse pages
j'ai pas de souvenir qd a l'utilité des actions des deux héros mais tu as raison si on compare a la guerre du feu

________________________________________________________
pouf pouf pouf geek

LEROUX
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 78
Localisation : A L'OUEST
Emploi : IDE
Date d'inscription : 23/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Message par Kerkallog le Jeu 4 Juin 2015 - 22:21

...j'en ai entendu parlé de ces écrits,...,ayant été élève d'un élève de l'abbé Breuil , je m'abstiendrai d'une critique, même littéraire, je préfère un bon retex sur la taille fine de l'obsidienne; c'est pas mal aussi! fumeur   http://saas.tournus.pagesperso-orange.fr/grat/silex/silex.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Breuil

PS:
_le croisement génétique a été validé sur l'Eurasie vers 2010: Néanderthal X homo sapiens (2à4%)=
http://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_sapiens_sapiens
C'était déjà une hypothèse des années 1970-80 pour certains universitaires.

Site de référence pour l'actualité hominidés=  http://www.hominides.com/index.php

_probabilité: 5 variétés d'hominidés ont co-existé sur une période : -100 000 à -30 000 ans environ , mais pas sur les mêmes sites ,(croisements,extinctions,absortions?), la préhistoire reste une vaste écriture & ré-écriture...

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny

Kerkallog
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1305
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Message par fokeltok le Ven 5 Juin 2015 - 13:33

J'ai lu cette série et je suis à peu de choses près du même avis que Barnabé. un bon démarrage, on sent que les hypothèses historiques sont recherchées, fouillées, et ne sortent pas de nulle part. On a envie d'apprendre les techniques, de vivre avec une partie de leur savoir-faire, etc.
Le tout se présente comme un roman, donc le coup de la communication par signes ou de la mémoire de l'espèce, c'est plutôt une hypothèse romanesque intéressante qui fait avancer la narration (le personage d'une espèce/d'une culture, élevée par une autre, choc des cultures). L'hypothèse de la disparition de Néanderthal par son inadaptation, face à un mode changeant et à une espèce capable d'apprendre vite, est assez simpliste, peu fondée scientifiquement (le coup de la mémoire collective) mais bien racontée. J'ai trouvé cette partie très belle, assez poétique. La peine d'Ayla qui ne peut se prévaloir de la mémoire de l'espèce qui l'accueille, qui est obligée de bosser dix fois plus pour acquérir ce que ses hôtes ont reçu "génétiquement", c'est assez bien écrit.

Sinon, on tombe vite dans la "Collection Arlequin" version poilue, pour ce qui est des relations amoureuses. J'ai trouvé ça chiant et très mal raconté (dommage pour une romancière...).
Les relations aux animaux tombent aussi très vite dans les relations "Bisounours" où une personne seule "invente" en une seule fois  la domestication, l'élevage, le dressage, et on est pas le loin d'un mauvais Disney (mes amis les animaux que je suis le seul à comprendre, etc...) ou du rêve de jeune fille qui a des posters plein sa chambre : Le clébard, le poney, il manque plus que les dauphins... (je me suis arrêté avant la fin. Il y a vraiment des dauphins ?)
Dommage, le fond est plutôt bien documenté.
Je n'ai jamais lu d'interviews ou d'articles de l'auteur qui expliquerait sa démarche, donc je ne connais pas ses intentions initiales.
Quitte à être dans le roman préhistorique, relisez l'hilarant "Pourquoi j'ai mangé mon père", l'original de Roy Lewis (what we did to father) pas l'adaption de Jamel Debouzze

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Message par a2pir le Ven 5 Juin 2015 - 18:28

dans le dernier ; ayla finis en grande prêtresse avec son joint  (d'herbe qui donne la liaison avec la Mére)

bref plus ça avance plus c'est dure à lire car chiant .

a2pir
Membre

Masculin Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 09/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Message par fokeltok le Sam 6 Juin 2015 - 13:29

les religions primitives et les psychotropes, c'est parvenu jusqu'à nous (de l'ahyauasca en amérique du sud, jusqu'au vin de messe chez les chrétiens clind'oeil...

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série de romans Les Enfants de la Terre de Jean M. Auel

Message par Rammstein le Sam 6 Juin 2015 - 22:58

La vallée des mammouths, de Michel Peyramaure, publié en 1966. C'est pour les ados, mais dans ce genre littéraire plus que confidentiel, ce roman me semble le plus "réaliste".



Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum