[Roman] La 5ieme Vague

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Roman] La 5ieme Vague

Message par logan le Lun 16 Mar 2015 - 10:22



Lien Amazon : http://www.amazon.fr/La-5e-Vague-Rick-Yancey/dp/2221134257

Le Pitch :
1re Vague : extinction des feux. 2e Vague : déferlante. 3e Vague : pandémie. 4e Vague : silence.
La 5e Vague arrive...

Le premier tome de la trilogie phénomène, bientôt adapté au cinéma par Tobey Maguire et les producteurs de World War Z, Argo, Hugo Cabret, The Aviator, Gangs of New York, Ali !

À l'aube de la 5e Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu'il prétend...

Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir...

Le meilleur roman jeunes adultes de ces deux dernières années et le digne successeur de Hunger Games d'après les libraires et blogueurs américains, à la frontière entre la série culte The Walking Dead et Les Âmes vagabondes de Stephenie Meyer.

J'ai fini le 1er tome et attaqué le 2ie, et j'accroche bien pour le moment. Du genre, à se coucher tard pour pouvoir lire encore quelques pages (alors que j'ai eu du mal à finir les derniers bouquins post-apo que j'ai pu lire comme "l'effet domino" par exemple).

Présenté comme un roman de "jeunes adultes", javai hésite mais les commantaires sur amazon m'ont convaincu. Un des personnages principaux étant en effet une fille de 16 ans .. après c'est aussi orienté public plus âgé, car bien sombre par moment.

En gros, des extraterrestres débarquent (mais de façon différente que dans la plupart de ces histoires), et attaquent par plusieurs vagues (grosse emp, puis attaque sur les failles tectoniques, puis épidémie, puis ... surprises ) et on suit l'histoire de différents survivants .. Malgré le thème, ça reste assez réaliste (des fois on peut trouver çà un peu gros mais on comprend la ou les raisons par la suite, après ça reste bien sûr une fiction et avec un coté SF ..)

Ce que j'ai aimé :
- le coté psychologique des personnages, l'histoire vu le contexte est sombre et l'auteur retranscrit bien les pensées des personnages (doute, peur, pourquoi vouloir survivre, etc..)
- ca reste un bouquin écrit aussi pour des jeunes adultes, donc on s'ennuie pas. le début commence doucement comme la plupart des livres, mais l'auteur n'est pas avare en révélations et en actions.
- pas mal de surprises, des moments où on est un peu perdu (on change de narrateur à plusieurs reprises, sans des fois plus trop comprendre ce qui se passe), mais c'est voulu et crée un effet intéressant.

Ce que j'ai moins aimé :
- les derniers pages du premier tome, où le dénouement parait un peu facile .. mais ça repart bien dans la 2ie tome.
- la plupart des survivants qu'on suit sont des jeunes voir des "très" jeunes (certaines parties de l'histoire explique les raisons de celà ... mais on sent aussi que c'est la cible visée de l'auteur qui surfe sur la vague à succès du moment, le "Young Adult Fantasy" ) ..


Dernière édition par logan le Lun 16 Mar 2015 - 14:59, édité 1 fois

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Roman] La 5ieme Vague

Message par logan le Lun 16 Mar 2015 - 11:19

Petit extrait d'un passage (situé dans les 20 premières pages du bouquin)

Honnêtement, même si c’est du suicide de rester ici et, malgré ma promesse, je n’ai aucune envie de partir. Ces bois sont mon foyer depuis longtemps. J’en connais chaque sentier, chaque arbre, chaque plante et chaque buisson. J’ai vécu dans la même maison pendant seize ans, et je serais incapable de vous détailler mon ancien jardin, mais je peux vous décrire la moindre feuille, la moindre brindille de cette partie de la forêt. J’ignore ce qu’il en est en dehors de ces bois et des trois kilomètres d’autoroute que j’arpente chaque semaine pour aller me ravitailler. Enfin, j’imagine que c’est toujours un peu la même chose : des villes abandonnées empestant les égouts et les corps en décomposition, des carcasses de maisons brûlées, des chats et des chiens errants, des amoncellements de détritus s’étirant sur des kilomètres et des kilomètres d’autoroute. Et des cadavres.
Des tas et des tas de cadavres.
J’ai emballé mes affaires. Cette tente a été mon refuge depuis longtemps, mais elle est trop volumineuse, et je dois voyager léger. Je n’emporte donc que l’essentiel : mon semi-automatique Luger, mon M16, mes munitions, sans oublier mon couteau, mon fidèle Bowie affûté comme un rasoir. Mon sac de couchage, ma trousse de premiers secours, cinq bouteilles d’eau, et plusieurs boîtes de sardines. Avant l’Arrivée, je détestais les sardines. Maintenant, j’en raffole. Vous savez ce que je cherche en premier quand j’arrive dans une épicerie ?
Des sardines.
Mes livres ? Ils sont lourds, et prendraient trop de place dans mon sac à dos déjà bien plein. Mais j’adore les livres. Après que la 3e Vague a éradiqué trois milliards et demi de personnes, mon père remplissait notre maison du sol au plafond de tous les livres qu’il pouvait trouver. Alors que nous nous mettions tous en quête d’eau potable et de nourriture, que nous entassions des armes pour la prochaine attaque à laquelle nous savions que nous allions devoir faire face, mon père traînait dehors avec mon petit frère et ramenait des tonnes de bouquins chez nous.
Leur nombre sans cesse croissant ne le perturbait pas. Le fait que nous soyons passés de sept milliards d’humains à quelques centaines de milliers en quatre mois n’entamait pas non plus sa confiance. Il était persuadé que notre espèce survivrait.
— Nous devons penser au futur, insistait-il. Quand tout cela sera terminé, il nous faudra reconstruire chaque pan de notre civilisation…
Une lampe torche. Des piles.
Une brosse à dents et du dentifrice. Quand le moment sera venu, je suis bien déterminée à sortir de tout ça avec les dents propres.
Des gants. Deux paires de chaussettes, des sous-vêtements, de la lessive en sachets individuels, du déodorant et du shampoing. (Je tiens à rester nickel. Relisez ce que j’ai écrit au-dessus.)
Des tampons. Je m’inquiète toujours de mon stock et je me demande si je pourrais en trouver d’autres.
Mes pochettes en plastique gorgées de photos. Papa. Maman. Mon petit frère, Sammy. Mes grands-parents. Lizbeth, ma meilleure amie. Et une de Ben, arrachée de mon annuaire du lycée, parce que Ben était mon futur petit ami, et peut-être bien mon futur mari, même s’il l’ignorait totalement. Il savait à peine que j’existais. Nous avions certaines connaissances en commun, mais nous ne fréquentions pas les mêmes cercles, alors on peut dire que pour lui j’étais plutôt transparente.
La seule chose qui clochait chez Ben était sa taille : j’étais un tout petit peu plus grande que lui. Bon, en réalité, aujourd’hui, il y a deux choses qui clochent : sa taille, et le fait qu’il soit mort.
Mon téléphone portable. Dès la 1re Vague, la batterie a grillé, et je n’ai aucun moyen de le recharger. De toute façon, les réseaux ne fonctionnent plus, et même si c’était le cas je n’aurais personne à appeler, mais… c’est mon portable, vous comprenez.
Un coupe-ongles.
Des allumettes. Je n’allume pas de feu, mais j’aurais peut-être besoin de brûler, ou faire exploser, quelque chose.
Deux cahiers à spirales – selon le règlement du lycée – un avec une couverture pourpre, l’autre, rouge. C’est ma couleur préférée et, de plus, il s’agit de mon journal. Oui, toujours ce truc d’espoir. Même si je suis la dernière sur Terre et que plus personne n’est là pour le lire, peut-être qu’un extraterrestre le fera, et, dans ce cas, ils sauront exactement ce que je pense d’eux. Au cas où vous seriez un extraterrestre :
ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE !
Mes bonbons Starbursts (j’ai déjà éliminé ceux à l’orange). Trois paquets de chewing-gums Wrigley’s à la menthe. Mes deux dernières sucettes Tootsie Pops.
L’alliance de maman.
Le vieux nounours râpé de Sammy. Non pas qu’il soit devenu le mien. Je jure que je ne lui ai jamais fait de câlin.
Voilà tout ce que je peux enfourner dans mon sac à dos. C’est bizarre. Ça semble à la fois trop et pas assez. J’ai juste encore un peu de place pour un ou deux livres de poche. Qu’est-ce que je prends ? Huckleberry Finn ou Les Raisins de la colère ? Les poèmes de Sylvia Plath ou ceux de Shel Silverstein qui appartenaient à mon petit frère ? Mmm. Ce n’est sûrement pas une bonne idée d’emporter du Plath. Trop déprimant. Silverstein écrit pour les enfants, mais il parvient toujours à m’arracher un sourire. Je me décide donc pour Huckleberry (ça me semble approprié) et l’album de Sammy, Le Bord du monde.
Je charge mon sac sur l’épaule, mon fusil sur l’autre, et je m’engage une dernière fois sur le sentier qui mène à l’autoroute.
Sans un regard en arrière.

ps : On remarquera que le coté médic n'est pas très développé .. mais la remarque est faite par un autre protagoniste dans la suite .. clind'oeil Après ca reste de la SF et grand public, dont faut pas du tout s'attendre à un "Patriots" bis.


Un des trailers sur youtube. Et oui, on est (malheureusement ou pas) dans le gros budget, vu que c'est présenté entre autre comme le successeur de hunger games niveau succès (ceci dit hunger games était pas trop mal, les bouquins pas les films, mais là c'est quand même pas mal différent).


logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum