[Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Rammstein le Lun 16 Fév 2015 - 21:03

La vie au quotidien en temps de crise est une lutte incessante pour se procurer de l’argent. Bon, ce n’est peut-être pas encore votre cas, mais gageons que la perspective du chômage n’est pas pour vous rassurer. D’autant plus que vous avez cet emprunt – épée de Damoclès sur la tête, et que votre tendre moitié dépense sans compter le fruit de votre labeur en produits cosmétiques…   evcol

La majorité des gens peinant à joindre les 2 bouts est taraudée par ces préoccupations : où trouver de l’argent ? Comment faire face à une baisse des revenus ? La solution facile serait de basculer dans la malhonnêteté et de se livrer à des activités répréhensibles. Il existe heureusement des activités tout à fait légales qui, si elles ne vous rendront pas riches, vous permettront de vous maintenir à flot, de financer tout ou partie de votre préparation, de vous payer quelques extras, ou d’assurer un complément de revenus toujours bienvenu en période de matraquage fiscal. Certaines, de par leur aspect aléatoire et exceptionnel, peuvent s’exercer sans autre forme de procès. D’autres nécessiteront l’acquisition du statut d’auto-entrepreneur pour être exercées. En Allemagne ceci correspond au statut de travailleur indépendant, mais il est également possible de créer son entreprise et d'obtenir le statut d'entrepreneur (la fameuse ich-AG, conçue pour transformer les chômeurs en entrepreneurs). Toutes ne nécessitent toutefois qu’un investissement de quelques heures de temps par semaine pour commencer à rapporter.

Attention : les revenus de ces activités sont évidemment à déclarer au fisc, et au-delà d'une certaine limite (400€ mensuels de ce côté du Rhin) vous devenez de facto un professionnel / commerçant, soumis à la législation qui va bien.

Plusieurs personnes dans mon entourage traversant ou ayant traversé une mauvaise passe, ou ayant dû trouver une nouvelle activité professionnelle, j'ai profité de leur expérience pour dresser une petite liste, très loin d'être exhaustive mais à même - qui sait ? - de susciter des vocations.


Covoiturage I

Voici une activité qui devrait vous convenir si vous êtes souvent sur la route. Le principe consiste à faire profiter un ou plusieurs piétons de vos déplacements en voiture entre un point A et un point B, au prix d’une légère contribution financière. Ce mode de transport est très populaire en Allemagne. Il suffit de s’inscrire sur une centrale internet mettant en relation les conducteurs et les candidats au voyage, en spécifiant les dates et horaires de ses déplacements. Les résultats sont souvent aléatoires, mais les gains permettent en général de couvrir l’essence et de se payer un petit extra. Pour augmenter ses chances, le mieux est de s’inscrire sur toutes les centrales et non sur une seule. Il vous faut également un portable pour rester joignable (certains plaisantins annulent au dernier moment). Les sites offrent un système de notation des membres, qui permet de filtrer dans une certaine mesure le bon grain de l’ivraie.

Matériel nécessaire : permis de conduire, voiture, téléphone portable, ordinateur + connexion internet
Avantages : A la portée de tout automobiliste, activité complémentaire facile à mettre en place
Inconvénients : le trajet se rallonge singulièrement, risque de devoir passer des heures dans les embouteillages avec des passagers chiants et insupportables (vécu), revenus aléatoires.


Covoiturage II

Tout le monde n’est pas un représentant de commerce roulant 500 bornes par jour. A un niveau plus local, notamment dans les zones rurales délaissées par les services publics, il est possible de mettre en place un service de transport pour les habitants ne disposant plus d’un moyen de locomotion (souvent les personnes âgées). On peut ainsi imaginer une sorte de navette bihebdomadaire faisant le tour de quelques villages pour emmener les habitants dans la ville la plus proche et les y récupérer quelques heures plus tard. Une contribution financière de chaque passager permet de couvrir les frais de carburant et de se payer un extra. Une proche, restauratrice de profession dans le fin fond de la Saxe, a mis en place une navette le week-end et certains jours de semaine, qui se charge de conduire au restaurant les personnes âgées des environs souhaitant participer à des repas événementiels organisés dans son restaurant (dégustations gastronomiques, bal, bowling, thé dansant, etc.). Ceci permet de maintenir un niveau d'activité correct dans un établissement éloigné des centres urbains.

Matériel nécessaire : permis de conduire, voiture ou mieux : minibus.
Avantages : A la portée de tout automobiliste, activité facile à mettre en place via le bouche à oreille
Inconvénients : aspects légaux à clarifier au préalable. En France une licence de taxi est sans doute nécessaire.


Transporteur

Même principe que ci-dessus, mais appliqué aux biens. Il convient d’être équipé d’une camionnette ou d’un véhicule utilitaire adapté. L’idée est de proposer un service de transport d’un bien entre un point A et un point B moyennant rémunération. Cela peut consister en une livraison de commissions, le transport d’un meuble, etc. Certains particuliers se contentent de louer ponctuellement leur camionnette. En Allemagne les grosses sociétés de transport (DHL, Hermès...) jouissent d'une part importante du marché du transport depuis la privatisation de la poste, et font appel aux particuliers pour assurer une partie de leurs activités, avec malheureusement moult abus.

Matériel nécessaire : permis de conduire, camionnette.
Avantages : A la portée de tout automobiliste,
Inconvénients : suppose un minimum d’effort physique pour porter les objets. Les aspects légaux sont à clarifier au préalable.


Acheter bon marché, revendre cher

C’est le principe de base du commerce pour, sinon s’enrichir, dégager un petit bénéfice. Mais plutôt que d’agir au petit bonheur la chance, je vous invite à choisir un domaine particulier, et d’en connaître tous les tenants et aboutissants. Comme dans toute étude marketing, il vous faut au préalable étudier le marché, identifier les produits fortement demandés ou recherchés par les collectionneurs, trouver une source d’approvisionnement bon marché, et écouler votre marchandise au meilleur prix. Mais où, me direz-vous ? Sur les sites d’enchères évidemment, et plus particulièrement ebay, qui jouit d’une renommée internationale et permet de toucher une large clientèle. A l’heure actuelle, environ 1 million de vendeurs ebay professionnels exercent à travers le monde. Les forums spécialisés regroupant les passionnés constituent également des endroits de choix. Les vides-greniers et autres marchés aux puces peuvent être une option pour écouler les objets encombrants ou invendables via internet, pour peu que vous disposiez d’un véhicule, de la logistique, du temps, et d’un local pour stocker votre fond de commerce.

Si l’on se décide à exercer ses talents sur ebay, on aura tout intérêt à se limiter à des objets peu encombrants et faciles à stocker chez soi. On soignera la présentation des objets, les prises de vues. Afin de toucher un maximum de client on prendra le soin d’écrire ses annonces en plusieurs langues, dont au moins l’anglais, et d’activer la publication de l’enchère au niveau international. Miracle du marketing à garder à l’esprit : une présence féminine en maillot de bain sur les photos permet de booster les enchères, selon une étude ! On s’assurera enfin pouvoir expédier partout dans le monde, moyennant des frais d’expédition adaptés (avec numéro de suivi et assurance).

Quelques idées en vrac :
- Les livres anciens, plus édités, ou indémodables (genre guides de bricolage),
- Les jouets indémodables, de collection ou conservant leur valeur dans le temps (Lego, Playmobil, trains électriques anciens, poupées, etc.),
- Les accessoires de luxe (sacs à main griffés, chaussures, vêtements…) ou de marque, les outils…
- Les documents anciens...

Mais vous pouvez également vous positionner sur des niches. Un commerce un peu morbide mais pouvant potentiellement se révéler juteux consiste à investir sur la mort des célébrités. En effet, la mort d’une célébrité provoque systématiquement dans les jours qui suivent un engouement des fans pour tout ce qui se rapporte à leur idole, et une explosion de la cote de tout objet (autographe, photo, objet collector) s’y rapportant. Sur ebay Allemagne par exemple, la gourde en plastique estampillée Schuhmacher est montée à plus de 50€ après l'accident du pilote !

Les pandémies (grippe aviaire, SRAS, Ebola, etc.) entraînent également dans leur sillage toute une flopée de vendeurs prêts à écouler leurs stocks de gants et de masques médicaux. Si vous n'avez aucun scrupule lorsqu'il s'agit de gagner légalement de l'argent, pourquoi ne pas jouer sur la peur des consommateurs et investir quelques centaines ou milliers d'euros dans du matériel de protection ? Un petit tour sur ebay de nos jours montre que certains ont déjà compris les bénéfices qu'il y a à tirer de la psychose induite par Ebola.

Songez également à ce que vous pouvez récupérer gratuitement et revendre comme défectueux : outils électriques, téléphones portables, composants / périphériques de PC, etc. Certains acheteurs et collectionneurs sont à l’affût de pièces de rechange et sont prêts à payer un bon prix pour des pièces détachées. Même des objets de marque bons pour la poubelle trouvent preneur. Vous risquez d'être ainsi surpris de la côte de certaines baskets de marque usées jusqu'à la corde !

Chaque mois dans ma ville a lieu la journée des encombrants, lors de laquelle les particuliers peuvent se débarrasser gratuitement des objets devenus inutiles. La veille, dès la nuit tombée, des équipes de récupérateurs sillonnent la ville en camionnette, à la recherche d'objets à récupérer. Il y a quelques subtilités légales dans l'exercice de cette activité (la principale étant de demander l'accord au propriétaire avant d'enfourner la marchandise dans sa camionnette), toutefois il est possible de gagner de l'argent dans cette filière.

Autre option qu'a mise en place un couple d'amis dont la femme est sans emploi : une société d'importation de produits bien spécifiques (c'est tellement tordu que pour des raisons de discrétion je ne citerai pas leur domaine d'activité). Mes amis ont créé leur ich-AG, et une page web pour présenter et commander en ligne leurs produits. Ils ont pris contact avec un fournisseur chinois qui fabrique les produits selon un cahier des charges précis. Un coin de hangar est loué à Hambourg pour réceptionner la marchandise sur les quais, la stocker et la dispatcher au gré des commandes. Le boulot de mes amis consiste à vendre les produits via leur site web, réceptionner les commandes et organiser les expéditions via un prestataire de service. Réception, manutention, stockage et expédition des produits se font via des sous-traitants. Une fois les différents frais défalqués, la marge réalisée sur chaque produit reste TRES confortable.

Matériel nécessaire : liaison internet, appareil photo numérique, de la place pour le stock, voire un petit pécule si l'on voit plus grand.
Avantages : argent rapidement gagné, possibilité de devenir un vendeur incontournable si l'on se positionne sur une niche commerciale.
Inconvénients : peut prendre du temps (décrire les produits, faire des photos, traiter les commandes, faire les paquets, se rendre à la poste, ou alors gérer les relations avec les sous-traitants...).


Vente au détail

Une autre façon de dégager une marge est d’acheter en gros et de revendre au détail. Si vous vous baladez dans les anciens Länder d'Allemagne de l'Est le week-end, vous ne manquerez pas de tomber sur ces stands de fleuristes improvisés sur le bord des routes. Ils sont tenus à 100% par des femmes s'étant regroupées afin d'acheter en quantité à des grossistes. Elles se chargent ensuite de revendre les fleurs au détail en se positionnant à des endroits stratégiques (carrefours, entrées d'agglomérations...). Ces femmes profitent en fait d'une faille dans la législation allemande, qui permet à quiconque de vendre des fleurs le dimanche et les jours fériés. D'autres s'associent à des fleuristes dûment enregistrés et se chargent d'écouler la production lors des fermetures du magasin. Bref, là aussi il faut aimer la lecture car l'attente dans la voiture constitue la majeure partie du travail. Toutefois cette activité peut parfaitement compléter une faible retraite ou une allocation chômage. Dans le cas français, un examen approfondi de la législation s'impose évidemment, afin de déceler les failles du système, ou d'anticiper les assouplissements de législation qui ne manqueront pas de survenir avec l'aggravation de la crise économique.



Matériel nécessaire : variable selon l'activité, mais le permis de conduire et la voiture sont généralement des incontournables.
Avantages : On gère soi-même son réseau de distribution.
Inconvénients : On reste tributaire d'un grossiste et de la demande. Les aspects légaux sont à clarifier au préalable.


Location d’un objet utilitaire rare / encombrant / d’usage peu fréquent

Vous disposez d’un objet difficile à trouver, encombrant ou que vous n’utilisez que rarement (outil, appareil ménager, accessoire de mode, etc.) ? Vous pouvez le proposer à la location moyennant quelques euros la journée et le versement d’une caution. Avec le temps votre achat sera amorti et vous rapportera même de l’argent. Pour contacter d’éventuels clients, il suffit de déposer des annonces aux endroits stratégiques (hall de supermarché, boulangerie, etc.) ou sur les sites internet offrant des annonces de proximité.

Matériel nécessaire : l'objet que tout le monde cherche, éventuellement un peu de pédagogie pour montrer le fonctionnement de l'objet.
Avantages : Activité sans effort, le client se chargeant de la logistique.
Inconvénients : Revenus irréguliers, risques de casse ou de vol, besoin d'un local de stockage.


Louer une chambre

Vous êtes propriétaire et avez des difficultés à rembourser l’emprunt de votre 4 pièces ? Cela vaut peut-être le coup de se tasser dans 3 pièces et de louer la pièce restante à un étudiant ou une personne âgée. Vous aurez certainement à subir les désagréments d’une cohabitation forcée avec un étranger, mais au moins vous pourrez payer votre emprunt et conserver un toit sur la tête ! Si vous êtes une personne âgée isolée, cette mesure permet également de disposer d’une présence rassurante au domicile, voire d’une aide ponctuelle pour faire les courses, changer la bouteille de gaz, descendre les poubelles ou que sais-je encore, en plus de bénéficier d’un apport financier complémentaire.

Matériel nécessaire : un appartement ou une maison.
Avantages : revenu complémentaire régulier, présence supplémentaire dans la maison.
Inconvénients : cohabitation avec un étranger, risques de dégradation, de vol, de tapage nocturne, etc.


Donner des cours particuliers

Tout étudiant en manque d’argent est passé par là. Les cours particuliers permettent de gagner rapidement du cash. La contrepartie est qu’il faut avoir un niveau scolaire / universitaire plus que correct, aimer enseigner et savoir expliquer un cours sans être pris au dépourvu. Il faut également se renseigner sur les tarifs pratiqués par la concurrence, ainsi que sur le programme scolaire du public cible. Une annonce dans chaque établissement scolaire de votre ville suffit à trouver des clients, et si vous êtes doués le bouche à oreille joue en votre faveur.

On peut également jouer la carte de l'originalité et dispenser son savoir dans d'autres domaines : poterie, tricot, arts, soudage, etc. Attention toutefois aux aspects légaux, car cette activité peut être considérée comme du travail au noir si vous ne passez pas par une société spécialisée du secteur !

Matériel nécessaire : en rapport avec la matière enseignée.
Avantages : activité de soirée idéale en complément d'une activité principale en journée, possibilité de se faire pas mal d'argent dans les matières pointues.
Inconvénients : revenus irréguliers, probabilité non nulle de tomber sur des cas vraiment difficiles.


Effectuer des tâches dont personne ne veut - Exemple 1 : numériser des documents

Une amie au chômage vient - enfin ! - de trouver un job. Sa mission est fastidieuse, répétitive et mal payée (7 euros bruts de l’heure à mi-temps). Pour autant cela lui permet de se maintenir à flot et de ne pas tomber dans l’assistanat total (Hartz IV), synonyme de galère sans fin (dont la vente forcée du patrimoine notamment, condition sine qua non pour toucher une allocation). Son job ? Scanner des tonnes d’archives d’entreprises, page par page. On pourrait imaginer un service similaire, offrant aux particuliers la possibilité de scanner leurs vieilles photos ou diapositives par exemples.

Matériel nécessaire : ordinateur, scanner, graveur de CD/DVD, etc.
Avantages : A la portée de tout le monde, peut s’effectuer du domicile.
Inconvénients : fastidieux, répétitif, absence de perspectives.


Effectuer des tâches dont personne ne veut - Exemple 2 : nettoyage à domicile

Vivant en Allemagne, je peux en témoigner : disposer d’un véhicule propre et bichonné comme un cheval de concours est un vrai plaisir. Pour autant cela suppose un investissement en temps dont certains ne disposent pas. Des petits malins ont donc eu la bonne idée de proposer un service de nettoyage du véhicule à domicile. Le nettoyeur vient chez vous armé de son aspirateur et de ses produits d’entretien, et refait une beauté à votre titine chérie. Mais comme ce service peine à se développer, l’idée géniale a été de proposer un service de préparation à la vente pour les véhicules d’occasion. Pour environ 300 euros, l’équipe de nettoyeurs astique, lave, récure, parfume, polit avec amour votre véhicule, afin qu’il soit présentable pour la vente. Un étude de l'ADAC (une association d'automobilistes allemands) avait montré qu’il est ainsi possible de gonfler le prix de vente de 1000 à 1500 euros supplémentaires, pour un investissement initial de 300 euros. L’activité peut également s’étendre aux motos, caravanes, mobil-homes, bateaux, etc.

Matériel nécessaire : produits et matériel d'entretien, huile de coude, véhicule et permis de conduire.
Avantages : A la portée de tout le monde, possibilité d'en faire une activité principale.
Inconvénients : salissant, peu valorisant.


Effectuer des tâches dont personne ne veut - Exemple 3 : repassage à domicile

Une de mes proches s'étant retrouvée sans revenus à la mort de son mari (dirigeant d'une petite entreprise familiale) s'est résolue à exercer un petit job pour se maintenir à flot. Son activité consiste à repasser le linge que les clients lui confient, en regardant la TV...

Matériel nécessaire : matériel de repassage.
Avantages : A la portée de tout le monde, possibilité d’aménager son emploi du temps, s'exerce à domicile.
Inconvénients : fastidieux, répétitif.


Travailler en ligne

Les clients d'amazon ont la possibilité de travailler en ligne pour cette compagnie et de gagner de l'argent tout en restant à la maison. Aux USA le travail fourni est rémunéré en espèces sonnantes et trébuchantes, mais hors USA le valeureux travailleur bénéficie d'un avoir sur son compte amazon. Le travail s'obtient via la plate-forme MTurk (voir la description ), et consiste à réaliser tous les travaux impossibles à automatiser, et pour lesquels une intervention humaine est requise. Le travail peut ainsi consister à noter des histoires drôles, rédiger des avis, corriger des traductions automatiques, répondre à des questionnaires, etc... La plate-forme est alimentée en tâches par des entreprises clientes. Chacun travailleur disposant d'un peu de jugeote peut participer et se voit attribuer des tâches. Le traitement des tâches est assez rapide : de 10 minutes à une heure en moyenne. La rétribution tourne autour de 8 à 10 dollars de l'heure, soit grosso modo l'équivalent, voire plus, du SMIC. Certaines mères au foyer américaines vivent grâce à cette activité, qui leur permet en outre d'organiser leur temps comme elles le souhaitent. Plus le travailleur est expérimenté et fournit du travail de qualité, plus sa rémunération est importante.

Ce système est bien joli, mais quid des travailleurs exerçant hors des USA ? Et bien la question qui se pose concerne simplement la façon dont vous allez dépenser l'avoir qu'amazon aura mis à disposition sur votre compte en échange de votre labeur. Le plus simple est de dépenser cet avoir directement chez amazon, en  achetant ce dont vous avez besoin : vêtements, outils, livres, etc. Mais vous pouvez également en profiter pour dégager du cash et faire des profits. Par exemple en achetant des produits en promotion sur amazon à -50% du prix initial, que vous revendez, une fois la promotion terminée, avec -25% sur le prix initial par exemple. De cette façon votre produit part quoiqu'il arrive car moins cher que le prix du marché, et la différence entre le prix d'achat et le prix de vente est pour vous ! Vous avez compris ? Non ? Alors je recommence. Vous disposez d'un avoir de 50€. Cela tombe bien : une paire de chaussures de marque coûtant 100€ en temps normal est en promotion avec 50% de réduction. Vous dépensez vos 50€. Quelques semaines plus tard, les chaussures sont revenues à leur prix initial de 100€. Vous en profitez alors pour revendre 75€ vos chaussures sur un site d'enchères ou d'annonces. Ce prix reste inférieur de 25% au prix du marché donc normalement la marchandise part. Si la vente se conclut vous récupérez votre avoir sous forme de cash et faites un bénéfice de 50% au passage, moins les frais inhérents à la revente. Et si le produit se revend mal, vous pouvez casser les prix et rogner sur votre marge...

Matériel nécessaire : ordinateur, connexion internet.
Avantages : possibilité d’aménager son emploi du temps, s'exerce à domicile, rémunérateur dès la première heure d'activité.
Inconvénients : connaissance de l'anglais impérative, peu de perspectives d'évolution, travail répétitif.


Mettre les enfants à contribution

Non, il ne s'agit pas d'envoyer sa progéniture faire les poches des passants ! La tradition allemande autorise les enfants sachant jouer d'un instrument de musique à exercer leur talent dans la rue moyennant espèces sonnantes et trébuchantes. Cette activité est en général vue d'un œil bienveillant par les autorités. Elle est en outre particulièrement rémunératrice au mois de décembre et à Pâques, les passants étant très généreux dans ces périodes. Les enfants peuvent ainsi se constituer une petite cagnotte et aider à financer de gros achats (vélo, piano, etc). J'imagine que dans la France Orange Mécanique de 2015 se livrer à cet exercice est loin d'être sans risque, mais on peut toutefois imaginer que cela reste possible dans les villages reculés encore épargnés...

Matériel nécessaire : un enfant sachant jouer d'un instrument de musique, ou au minimum chanter.
Avantages : argent facile, peut aider à financer un gros achat.
Inconvénients : ponctuel, saisonnier, travail exposé aux éléments.

Viel Glück!

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Willou le Sam 7 Mar 2015 - 22:57

Merci pour cette synthèse Rammstein.
Avec en complément bien sûr, la réduction de toutes les dépenses. En se rappelant que le logement est une des plus importantes.

J'ajouterai un point proche des cours particuliers : organiser des journées ou mini-stages en rapport avec des savoirs (que tu cites) pouvant intéresser les gens. Ca peut permettre de gagner plus d'un coup, plutôt en weekend par contre.
Dans cette idée, je me tâte à organiser des balades découverte des plantes sauvages en complément de revenus.

Depuis sa retraite (ou plutôt sa non-retraite), mon père a survécu pendant plusieurs années en appliquant certains des points que tu décris.
La limite, c'est quand on se fait rattraper par l'âge, là il n'y a plus que la famille et la sécu.

a+

Willou
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 24/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par argoth le Mer 11 Mar 2015 - 14:44

Dans la même optique d'idée, valorisé vos déchets.

Dans ma situation voici ce que j'ai fait. Lorsque j’ai acheté ma maison (il y a déjà quelque temps), se trouvait une grange sur la terre. Plus ou moins 7-10 m de large pour 25-30 m de long, sur 3 étages. Et les gens avant moi, ils l'ont utilisé comme dépotoirs pendant des années....... Il y avait de tout, bon y a un paquet de truc qui a fini au vrai dépotoir ou sur un tas de roche pour un feu de joie aussi. Genre 14 matelas, des dizaines de boites vide de poudre pour machine à laver de linge et j'en passe des meilleurs.

Déjà le plus évidant, les métaux, j'ai sortie deux conteneurs de 8 pied de large par 20 pied de long par 8 pied de haut de divers métaux. J'aurais sans doute pu avoir plus en trillant plus efficacement, mais vu l'ampleur de la tâche total... J'ai attendu que le prix des métaux de récupe soit au plus haut et en retirant la location des conteneurs et leur transport j'ai sortie 1000$. (Envoyé c'est deux conteneurs au dépotoirs, m'aurait couté plus ou moins 600-700$). Donc ici jolie profit net.

On continu, j'ai déterré, un super vieux banc de scie tout en acier et tout rouillé/bloqué de partout. Bas allez hop les annonces classées gratuite du web. Vendu pour 30$ sans effort. Également une veille cuve en bois vendu pour 100$.

Ensuite j'ai trouvé quelques veilles portes en bois, 3 extérieurs et 5 intérieurs. J'en ai obtenu 100$. Un petit tas de veille poutres/planches pelle mêle, 20$. Un lot de 40 ancienne fenêtre (genre 50 à 80 ans) 200$.

Tout le reste du bois, pas pourris, a fini sur la scie et puis dans la fournaise. Enfin pas l'hiver à -20, mais en automne et au printemps. Ça ma évité de payé pour l’envoyé au dépotoir et d'acheter ou d'allez bucher quelques cordes. Et le reste du stock dans la grange bas dépotoir...

En gros tous balancé ça au dépotoir, j'en aurais eu pour un autre 600-700$. A la place j'ai fait 450$ (sans compter le ''super bois de chauffage'' lol).

Ce n’est pas tout, parce que la maison je l'ai rénové de fond en comble. Généralement les entrepreneurs balance tout aux ordures. Pas moi, (je sais je suis radin ^^). Alors j'ai démoli (enfin bruler) un vieux garage qui risquait de s'effondrer sur le terrain. J'ai gardé les feuilles d'acier qui le couvrait et je les ai vendus pour un autre 150$.

La maison, j'ai récupérer 4 portes extérieurs, en bois recouvert d'acier. Vendu pour 50$ chacune, soit 200$. J'ai changé 21 fenêtres (du coup je commence à savoir comment faire.....) Aucune n'était récupérable, contrairement à celle dans la grange. Mais la terrasse arrière était complètement vitrer. Et là j'ai récupérer une quinzaine de fenêtre de 3 par 5 pieds. Vendu pour 150$. Le plus surprenant c'est le revêtement extérieur, une merde des années 1980 en vinyle, heu plastique (je sais pas comment vous dites) genre des feuilles de 30 cm sur 3 m de long. Bref, j'ai fait un support ou j'ai mis tout ça dans une de mes remorques. Plus facile à déménager et éventuellement hop dépotoir. Mais bon je me suis dit tant qu'à annoncé tout plein de truc sur le net. Allez zou je mets.... 2 mois plus tard rien du tout, même pas une offre. Bouarf..... L'annonce tombe et je laisse allez, à la fin de l'été je me dis avant d'allez au dépotoir je refais une annonce vite fait 2-3 semaine. En moins de 5 jours, j'ai eu 3 offres, allez comprendre. Finalement vendu pour 150$.

Donc encore un autre 500$ dans mes poches plutôt que de payé un 200$ pour m'en débarrasser.

Bon aujourd'hui, il y a un éco centre près de chez moi qui as vu le jour et qui aurait tout pris gratuitement, même si il aurait fallu que je me déplace pour.

Bref, avec mes déchets j'ai fait 1950$ plutôt que de payer 1500-1700 $ pour m'en débarrasser.

a+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Philippe-du-75013 le Mer 11 Mar 2015 - 16:58

Si vous avez le BAFA valorisez le en passant le brevet de surveillant de baignade (BSB), très demandé. Il est assez facile d'un point de vue sportif, niveau habitué de la piscine le dimanche matin, reste à apprendre 20 pages de réglementation. 

Si vous avez un diplôme de secouriste  et + de deux ans de permis de conduire vous pouvez conduire un VSL (véhicule sanitaire léger) soit une ambulance avec le patient assis emmené en soins. Payé au SMIC mais les retraités qu'on conduit en dialyse  donnent des pourboire. Les profils sérieux et matures sont recherchés

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1146
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Ash le Mer 11 Mar 2015 - 19:14

Il est possible en France de vendre du muguet le premier mai sans aucune contrainte, à noter qu'on peut en acheter du tout fleuri aux grossistes (aller voir dans un Marché d'intérêt National -MIN- il y en a souvent), faut juste penser à réserver et payer d'avance. Je l'ai un peu fait étant plus jeune, compter entre 50 et 200€ de bénef net à rester assis.

(Merci Ramm pour ce genre de post bien fourni ! )

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par strinkler le Jeu 12 Mar 2015 - 18:50

Ash a écrit:Il est possible en France de vendre du muguet le premier mai sans aucune contrainte, à noter qu'on peut en acheter du tout fleuri aux grossistes (aller voir dans un Marché d'intérêt National -MIN- il y en a souvent), faut juste penser à réserver et payer d'avance. Je l'ai un peu fait étant plus jeune, compter entre 50 et 200€ de bénef net à rester assis.

(Merci Ramm pour ce genre de post bien fourni ! )

non, ça marche pas comme ça, ce qui est toléré, c'est de vendre du muguet de jardin.  la vente de muguet fleuriste (la fleur est plus jolie) est réserve ... au fleuriste, en contre partie, si on peu dire, le fleuriste n'as pas le droit d’occuper les trottoirs pour faire ce commerce.

on peut aussi ajouté qu'il est interdit au particulier de vendre des "composition", un brin de muguet avec une jolie rose par exemple.

il est vrais que depuis quelques années ça se pratique de plus en plus tolerance), mais la colere gronde chez les fleuristes et je pense que dans les années future les chose devrais être remise a plat.

il y a aussi souvent d'autre regle qui sont normalement fixé par un arrêté municipale.

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 707
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par castel le Jeu 12 Mar 2015 - 19:24

Je serai tenter de dire une sonnerie : Drogue, prostitution, jeux, trafic en tout genre Mais c'est mal et les gens du milieu veillent au grain !!!

Le statut d'auto entrepreneur en France semble être une vaste escroquerie...
Dixit plusieurs amis qui doivent encore de l'argent à l'état.

castel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 46
Localisation : trou perdu
Emploi : qui me laisse du temps pour réfléchir
Loisirs : pareil
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Barnabé le Jeu 12 Mar 2015 - 20:06

Salut,

Beaucoup de métiers nécessitent des vrais savoir-faire.

J'ai un copain qui est chef d'entreprise de nettoyage de voitures. Il faut savoir que les garages qui vendent des voitures, neuves ou d'occasion, les font systématiquement nettoyer avant la vente. Sur les neuves, il s'agit d'enlever cires, aprêts, protections... Sur l'occase, refaire à propre.
Ce sont des produits et des savoir-faires spécifiques. Ces produits ne se trouvent pas dans le commerce courant, et le savoir-faire met un peu de temps à s'apprendre.
Il bosse comme un fou (5,5 à 6,5 jours par semaine, n'essayons même pas de compter les heures) pour gagner un revenu juste correct.
Le nettoyage pour les particuliers n'est que très minoritaire.
je confirme qu'en cas de revente d'occasion le particulier a tout intérêt à faire appel à un nettoyeur pro. La plus-value et la facilité de revente sont impressionnantes. Ca joue sur la perception par l'acheteur : comme la voiture est propre, il la croit super bien entretenue et en très bon état. Par contre, le pékin moyen a bien du mal à imaginer, avant d'y avoir fait appel, que ça vaut vraiment la peine d'investir dans le nettoyage avant une revente. alors qu'il faut quasiment une demi-journée pour nettoyer complètement un véhicule, intérieur et extérieur. Donc il est difficile de vendre la prestation à son vrai prix.

Franchement, je dirais que si on n'a pas bossé un mois, et même plutôt trois, chez un nettoyeur pro, on risque de galérer parce qu'on ne connaîtra pas les ficelles du métier. Il y a aussi une mise de départ non négligeable pour acheter les produits et appareils nécessaires.

Pareil pour le repassage à domicile : il ne suffit pas d'avoir un fer à repasser. Il faut plutôt une centrale à vapeur, mais aussi beaucoup de savoir-faire. Rendre une chemise impeccablement repassée et pliée sans y passer trop de temps n'est pas à la portée du premier venu.

Castel : le régime de l'auto-entrepreneur n'existe plus. C'est désormais le régime du micro-entrepreneur. Une différence notable est qu'on doit créer une vraie enterprise (immatriculation au RM (Répertoire des Métiers) ou RCS (Registre du Commerce et des Sociétés)  : http://www.cci.fr/web/auto-entrepreneur

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par castel le Jeu 12 Mar 2015 - 22:49

autant pour moi ... ha surtout ne pas oublier de payer le RSI !!!

castel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 46
Localisation : trou perdu
Emploi : qui me laisse du temps pour réfléchir
Loisirs : pareil
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par bricolo le Mer 16 Mar 2016 - 6:15

bon c'est mon jour de bonté
 reprise canon 546  vide =3€!!!!!!!!!! chercher cartouche vide sur mon copain gogole(demain un colis de 200€ va partir pour Vence chez la coccinelle" />

________________________________________________________
Very Happy fabrique une fusée pour aller sur le soleil __non suis pas fou :j'irais la nuit Laughing

bricolo
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 561
Age : 66
Localisation : RPLOB
Emploi : retraité a plein temps
Loisirs : tout ce qui est gratuit
Date d'inscription : 19/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Ash le Mer 16 Mar 2016 - 12:17

Perso, je paie déjà les cartouches 1€/pièce frais de port inclus, imprimante Brother à cartouches LC1240 en compatible et même en photo, on ne voit que peu de différence. clind'oeil

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Barnabé le Jeu 17 Mar 2016 - 13:52

Petite analyse sur la location de voitures entre particuliers :

Des étudiants d'une école de statistique ont publié une étude sur les chiffres des principaux réseaux de location de voiture entre particuliers :
http://www.sharinblog.fr/2015/04/09/ce-que-vous-pouvez-vraiment-gagner-en-louant-votre-voiture-963

En résumé, le bilan est très mitigé :
- plus de 50% des véhicules mis en location n’ont jamais été loués
- le revenu moyen est de un peu moins de 600€ par an
- seulement 2 % des voitures louées rapportent à leur propriétaire plus de 350 € par mois (ce qui est le coût moyen d'un véhicule, d'après ce site, soit 4200 €/an ; on est pourtant loin du coût moyen calculé par l'automobile club).

Petit exemple de calcul, basé sur un cas réel, mais avec pas mal d'hypothèses que j'ajoute :
- une mégane 110 ch diesel de 2011, entre 100 et 150 000 km, avec clim, lecteur CD etc. située dans une grande ville (entre 3e et 5e ville de France)
- elle a été louée 38 fois en un an.
Prenons l'hypothèse de 2 jours en moyenne par location, avec 100 km par jour.
Coût pour cette location : 45 € + 0,09 €/km. Soit 63 €. Rémunération du loueur : hypothèse d'une commission du site de 30 % : reste 44,1 €.
Rémunération totale annuelle nette : 1676 € pour 7600 km supplémentaires parcourus.
Coût moyen d'un tel véhicule d'après le barème des impôts : 0,568 €/km soit 4316 € par an pour ces 7600 km.
Donc, d'après ce calcul grossier, ça coûte de louer son véhicule !

Mais pour affiner ce calcul, il faudrait déterminer le coût du kilomètre supplémentaire, sachant que certains coûts sont fixes, et que c'est le locataire qui paie le carburant et les péages.
tentative de calcul du coût supplémentaire de 7600 km par an :
- entretien supplémentaire : 1000 €
- petits frais liés à la location (nettoyage...) : 100 €
- décote supplémentaire : 348 € par an (estimée d'après la cote La Centrale, en ajoutant 38 000 km à une telle voiture de 5 ans d'âge, c'est à dire en ajoutant 7600 km par an : décote totale de 1740 € sur 5 ans, soit 348 € par an).
coût total supplémentaire : 1448 € par an.
1448 € par an supplémentaires pour gagner 1676 € par an... 227 € de vrai gain annuel ! On gagne des clopinettes !

Bon, j'ai mis l'entretien supplémentaire à 1000 € de façon arbitraire. Mettez 500 € et vous avez 727 € de vrai gain annuel. Soit 60 € par mois. C'est pas Byzance !

En 2016, une imposition de ces revenus va se rajouter, comme expliqué dans ce fil : http://www.le-projet-olduvai.com/t9928-diminuer-ses-frais-de-trajet-automobiles-grace-au-covoiturage

Au total, je pense que ce n'est pas attractif de louer ainsi, vu qu'il y a tout de même des contraintes importantes : se rendre disponible pour le départ et le retour de la voiture, gérer les petits ennuis comme les gens qui rendent la voiture en retard, gérer les soucis s'il y a un accident, une rayure, ou un véhicule rendu anormalement sale... ou encore une demande de location qui tombe pile quand on a besoin de la voiture !

Corollaire : si ça ne rapporte pas grand chose au loueur, ça veut dire que c'est très intéressant pour le locataire. Pensez-y la prochaine fois que vous aurez besoin d'un véhicule !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débrouille] Gagner de l'argent en temps de crise économique

Message par Rammstein le Lun 9 Mai 2016 - 20:55

Profiter des rappels

Ma belle-mère ayant été "victime" de la combine décrite ci-après, je me permets de la partager avec les membres de ce forum (la combine hein, pas ma belle-mère...).

Des millions de produits sont rappelés chaque année par les industriels pour un défaut quelconque. En général, le produit incriminé est dédommagé forfaitairement. D’où une combine 100% légale qui remporte un gros succès en Allemagne en ce moment : la chasse aux produits d'occasion défectueux !

Le principe pour gagner des sous est simple : la liste des produits rappelés est ni plus ni moins qu’une liste de courses. Le chasseur va donc éplucher les sites d’annonces et d’enchères (via des alertes google par exemple), les marchés aux puces, les vide-greniers, les boutiques d’articles d’occasion, les bourses, les centres Emmaüs, etc. et débusquer ces fameux articles défectueux pour un prix souvent dérisoire. Peu importent leur état et la présence ou non d’un justificatif d’achat : il s’agit de produits « dangereux » selon la législation, que le fabricant doit faire disparaître de la circulation à ses frais, moyennant dédommagement.

En France la combine est à ma connaissance encore relativement méconnue. Toutefois les outils pour en profiter existent déjà. Plusieurs sites internet, officiels, commerciaux et/ou officieux, centralisent les rappels. On peut ainsi citer les sites français suivants :
http://www.quechoisir.org/rubriques/rub-produits-au-rappel
http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits

Et si vous avez l'intention de vous débarrasser d'un objet encombrant, ne faites surtout pas comme ma belle-mère ! Pensez à vérifier au préalable s'il figure sur la liste des produits rappelés : vous pourriez ainsi en tirer plus que vous ne l'espérez !

Bonne chasse !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum