Foire Bio de Correns - Var - 16 et 17 août 2014

Aller en bas

Foire Bio de Correns - Var - 16 et 17 août 2014

Message par Willou le Mer 30 Juil 2014 - 15:57

Notamment le dimanche, une intervertion de Romaric Izzo, instructeur de survie, sur l'observation et le pistage.
C'est marrant de voir le rapprochement entre bio et survie  Very Happy 

Le programme est sur le site du village.

Je vous ferai un petit compte-rendu si je peux y aller.

Willou
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 24/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Conférence sur le tracking des animaux et les formes de compression

Message par Willou le Mar 19 Aoû 2014 - 12:12

Alors le monsieur est de l'école américaine, le courant de Tom Brown Jr.

Plutôt orienté survie primitive, il utilise pas mal de techniques issues des amérindiens (en compaison des aborigènes, les améridiens semblent avoir poussé les techniques de tracking beaucoup plus loin). Quasiment aucun matos, c'est rarement le cas chez les survivalistes. Il utilise les caillous, le verre, le cuir et le bois comme matériaux principaux. A l'occasion il utilise des morceaux de ferraille trouvés par terre.

Il a l'air assez calé sur le pistage et la chasse des animaux sauvages (il aurait passé 8 mois en mode survie dans les Appalaches).

Il m'a montré quelques pointes de flèches qu'il a taillées dans des matériaux assez variés, comme une bouteille de bière ou une vitre explosée de tank, c'est assez classe.

Il fabrique aussi des fouets, mais quand je lui ai demandé l'intérêt du fouet en survie, c'est plutôt le côté fun qui semblait prépondérant.  fouet 

La conf était sur le tracking. L'idée de base, c'est qu'on laisse toujours un trace derrière nous, quelque soit le support. C'est un peu le même principe que Les Experts. mrsgreen 

La technique principale, qui n'est pas du tout connue en France, est de trouver les formes de compression laissées par les animaux ("track compression" en anglais). Elles sont visibles sur des supports que l'on croit habituellement ne pas laisser de traces comme les aiguilles de pin, des herbes, des feuilles mortes, etc.

A partir d'une forme de compression, selon sa netteté, il est possible d'identifier l'espèce, le rythme de déplacement, les changements de direction et les directions de la tête.
Pour les canidés, c'est un octogone, pour les félins, un cercle, pour les cervidés, la forme est triangulaire ou en coeur, etc.
Selon si la trace est plus profonde à l'avant ou à l'arrière, avec une vague au milieu, l'animal est plus ou moins pressé. Selon si elle est plus profonde à gauche ou à droite, ça peut signifier que l'animal a tourné la tête (!), et qu'il a changé de direction si les traces suivantes le confirment.
Avec plusieurs traces, on peut savoir si c'est une femelle ou un mâle : le bassin plus ou moins large implique que les traces des pattes arrières sont plus écartées ou moins écartées que celles des pattes avant.
Le monsieur a aussi été consulté pour des traces fossilisées de dinosaures, mais il n'a pas précisé s'il avait réussi à retrouver l'animal. affraid 

Concrètement, j'ai testé un peu avec mes chèvres et mes propres pas, c'est pas évident. Ca doit demander une bonne pratique et surtout un oeil bien entraîné. Je vais continuer les tests avec mes biquettes, ça me permettra peut-être de les retrouver plus facilement quand elles se font la malle haha  Very Happy

Willou
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 24/07/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum