Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par splotch le Dim 1 Juil 2007 - 15:58

A votre avis, est-ce que le survivalisme est une mode (justifiée ou non) qui fait que plus de monde s'intéresse au sujet en ce moment (pessimisme ambiant). Ou est-ce un sujet récurrent qui touche une partie seulement de la population (pas toujours les mêmes selon leur trajectoire de vie), mais qu'internet met en exergue ?

Dans le premier cas, si les Cassandre se font plus nombreux,
- soit ils voient vraiment venir une crise, et ont seulement tord d'avoir raison trop tôt.
- soit une bulle médiatique est en train de se former et d'ici peu il sera très fashion d'avoir son kit survivaliste designé par Pinninfarina et griffé par Dior.

Dans le deuxième cas, il y a en permanence des individus dont la vie personnelle a des hauts et des bas et qui, quand ça baisse, sombrent dans le pessimisme. Ils se retrouvent ensemble au bureau des pleurs (bistrot "Chez Olduvaï") à ressasser leurs noires angoisses. Heureusement pour la plupart ça leur passe (amour, job, vacances...) et ils finissent par laisser la place au comptoir à de nouveaux malheureux.

Dans google trends le mot "survivalism" ne donne aucun résultat. Il n'est pas assez cité dans les médias mainstream pour apparaitre sur le radar. Que faut-il en penser ?

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par KrAvEuNn le Dim 1 Juil 2007 - 16:55

Salut splotch,

Alors là, celle la, je ne me l'était jamais posée mrsgreen
C'est une bonne question (quoique innatendue.)

D'une manière générale, en psychologie sociale, une mode désigne une tendance temporaire dans les références ou comportements collectifs, propre à une période donnée et liée à un phénomène d'imitation.

Tout d'abord s'agit-il d'un phénomène d'imitation ?
En fait le survivaliste imite t-il quelqu'un/quelque groupe ou mouvement existant ?
Ben, pour moi, il faudrait qu'il y ait mouvement/groupe et (tout du moins en France), nous sommes tout au plus un groupuscule.
perso, je ne perçois pas un engouement palpable (dans le public) pour le survivalisme ; le mouvement reste très confidentiel, voir extrêmement invisible.
S'il y a mode, c'est une mode de l'ombre ; une mode de la confidentialité ; en fait le contraire d'une mode au sens propre (forcément populaire et visible pour cette dernière).
Je ne pense pas que le survivaliste imite pour être in (cas de la mode) ou pour s'intégrer à un groupe, mais plutôt suite à une prise de conscience/peur (angoisse du futur).

Perso, je crois que le survivalisme est plutôt un phénomène marginal très lié à notre époque moderne (confort, santé, etc) et à la peur "légitime" que ce ne soit pas "durable" et qu'il puisse y avoir un beug (retour provisoir ou déffinitif à un état de vie "hors norme").

Bref, le survivalmisme, pour moi, n'est pas une mode, mais un phénomène lié à notre mode de vie privilégié et à notre peur de le perdre.
Si certaines personnes s'y interessent particulièrement en ce moment, c'est probablement parceque, dans le grand public, la peur de perdre notre mode d'existence "moderne", par le biais de la popularisation des menaces potentielles actuelles, se répend.

Dans le deuxième cas, il y a en permanence des individus dont la vie personnelle a des hauts et des bas et qui, quand ça baisse, sombrent dans le pessimisme. Ils se retrouvent ensemble au bureau des pleurs (bistrot "Chez Olduvaï") à ressasser leurs noires angoisses. Heureusement pour la plupart ça leur passe (amour, job, vacances...) et ils finissent par laisser la place au comptoir à de nouveaux malheureux.
Oui, il existe toujours dans les sociétés (quelqu'elles soient), des minorités de personnes ayants des traits particuliers et minoritaires (paranos, intellos, etc), dont la faveur des évènements et des évolutions socio-environnementales peuvent favoriser l'éveil et la popularisation des particularismes.

En temps normal, une personne angoissée ou parano (attention, pas au sens pathologique, mais commun du terme), est une personne non adaptée et socialement "handicapée" ; par contre, en cas de changement socio-environnemental profond et de coup dur, la parano (non pathologique) peut devenir très adapatée (car plus prudent et plus critique face à une situation nouvelle).
Un exemple : les chevaux sont des inquiets de nature ("angoissés"), mais cette méfiance (en état de nature), les tient vigilants face aux menaces (prédateurs) potentielles et ses traits sont donc transmis aux survivants (les chevaux trop "cools" se font bouffer et leurs traits se perdent).

Bref, le survivaliste est une personne ayant des sensibilités particulières et portant un attrait tout particulier pour les thèmes correspondants à ses attentes (méfiance face à l'avenir).

Le survivaliste est avant tout un angoissé qui se fait du soucci pour son futur et non un individu qui cherche à imiter pour s'intégrer.
Etre survivaliste, c'est être out (hors du coup, hors des tendances) ; le survivalisme c'est penser que la société va "beuguer" et donc être hors normes, marginalisé, perçu comme un cinglé (parano catastrophiste) et ça, c'est tout le contraire de la mode (identification de masse).

Enfin bon, ce n'est que mon avis perso fumeur

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par Andros le Dim 1 Juil 2007 - 17:20

A mon avis, il y a plusieurs courants , parfois presque opposés, qui se retrouvent sous l'étiquette "survivalisme".



Pour moi, de but en blanc, si on dit "survivalisme" je pense à une
vision rhodésienne, sud-africaine, israëlienne du monde. Un gars de la
classe moyenne aisée, qui va accumuler 4x4 (avec le pare-bullfes of
course), gros flingue Desert Eagle (plus c'est gros mieux c'est), et
matos paramilitaire de folie.



Ce sont la majorité des survivalistes aux USA. C'est moins une mode
qu'une variété de "consomexistence". Je viens de forger ce mot faute de
mieux, mais en gros c'est comme au lycée, lorsque tes angoisses
existentielles se traduisent par ton accoutrement (vestimentaire et
mental) et finit par te reléguer dans un des nombreux "clans".



Je range le "survivor" dans une autre catégorie "consomexistence". Il
s'agit de se forger une image de soi et un environnement matériel
(matos de survivor / Rahan), mais cela ne vise pas vraiment à rejoindre
l'autre côté d'un effondrement de la civilisation ou même d'une Grande
Dépression. D'un côté le problème n'est pas posé en ces termes, et donc
de l'autre côté il n'y a pas les stocks de bouffe + le jardin qui
seraient nécessaires pour répondre à cet objectif.



Le courant "frugal" est plus intéressant, il vise à survivre avec peu,
pour voyager loin voyageons léger. Il existe un peu partout dans le
monde anglo-saxon, je crois qu'Olduvai est assez dans cette catégorie
(mais je me fais peut-être des idées). Pour moi la décroissance fait
partie de ce genre de mentalité, couper la corde qui nous relie au
navire qui est en train de sombrer. Mais bon il ne faut pas tomber dans
ce que je nomme la "favela volontaire", j'ai envie que mes enfants
voient d'autres pays et fassent des études aussi !



Enfin, il y a plein de gens qui font du survivalisme sans le savoir,
ils vivent déjà de leur jardin, font tout eux-mêmes etc. Ils
n'ont pas besoin d'une mode ou d'un site, ils le faisaient en URSS
depuis de décennies.



Le lopin de terre soviétique c'est du survivalisme (échec de la société
locale) alors que les paysans du Tiers-Monde ne se situent pas dans
cette perspective : pour eux il n'y a pas eu de chute.

Enfin bon, ce n'est pas complètement vrai non plus, les Plans
d'Ajustement Structurel du FMI ont été abominables dans tout le
Tiers-Monde.



Ceci répond-il à ta question Splotch ?

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par splotch le Dim 1 Juil 2007 - 17:45

Vi Kraveunn, mais qu'est-ce qu'une panique sinon une mode poussée à son paroxysme ?

Quand en 91, au tout début de la guerre du Golfe, les gens se sont précipités pour acheter du sucre et des pâtes, n'était-ce pas une mode (brève) ? Il y a bien eu un moment où tout le monde achetait parce que son voisin en faisait autant.

Il ne doit pas manquer grand chose aujourd'hui aux émissions de télé-réalité pour basculer dans le survivalisme. (N'ayant pas de télé, je crois que Koh-Lanta s'en approche non ?)

OK, Olduvaï est en France mini-groupusculaire. Mais toutes ces autres formes contribuent et s'alimentent au pessimisme ambiant.

Si le site Olduvaï existait depuis 50 ans, on pourrait faire de belles statistiques sur le nombre d'inscrits et de messages en relation avec les données macro-économiques de l'INSEE (le baromètre de confiance des ménages...)


A vendre : BOB label Max Havelaar (commerce équitable), jamais servi.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par Jep le Dim 1 Juil 2007 - 17:53

Bonne question Splotch!

Je me la posais déjà depuis un moment.

Il me semble que de tout temps il y ait eu des individus inquiets de leur avenir de manière disons un peu excessive par rapport à la moyenne.
L'annonce de la fin du monde et la façon de s'y préparer est un phénomène récurrent. Un des très anciens cas documenté est Noé.
Régulièrement dans l'histoire de l'humanité des groupuscules ont vu des signes annonciateurs de la fin des temps et se sont retiré de la société pour s'y préparer (prières expiatrices, souvenez-vous des flagellnants au XIIIe-XIVe siècle).
La période de la peste noire en Europe avait de quoi inquiéter et faire croire que la fin de l'humanité était proche. La Guerre de Cent Ans, peu après n'était pas non plus une période particulièrement chargée d'optimisme.
Un fait demeure cependant, toutes ces crises ont entraîné un modification importante et durable de la société et du mode de vie.

Plus près de nous (dans le temps) et de moi (dans l'espace), il y avait, au Québec vers 1970, une secte qui se préparait à de grands boulversements et qui organisait toute son existence en fonction de cataclysmes importants à venir. Je connais une personne qui a été élevé dans ce milieu et pour qui notre discours survivalisme était déjà celui de ses parents.

Bref rien de nouveau sous le soleil. On voit les signes qu'on décide de voir et on décide de croire à une certaine vision du monde et pas à une autre. La vie, en ce sens, n'est q'un acte de foi.
Lorsque je regarde par ma fenêtre rien ne change de façon tangible. Alors pourquoi croire ceux qui disent que tout va aller mal au lieu de croire ceux qui disent que tout va aller bien?
La seule différence, c'est que mainteneant internet permet de regrouper ceux qui ont la même vision. Ils peuvent alors échanger, discuter et trouver l'information qui conforte leur vision et en général ils préfèrent écarter celle qui la contredit. Le risque de tomber dans la paranoïa auto-entretenue n'est pas loin.

Cela étant dit, je suis un pessimiste et j'ai choisi mon camp. Ai-je raison ou tort? Peu m'importe. Mais il m'arrive parfois de douter et malheureusement le doute freine l'action.

P.S. Pour ceux qui veulent méditer philosophiquement à la difficulté de se faire une vision juste du monde, je suggère "L'allégorie de la caverne" de Platon, La république, livre VII, 541a-518b.


Dernière édition par le Dim 1 Juil 2007 - 18:23, édité 1 fois

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par KrAvEuNn le Dim 1 Juil 2007 - 17:53

Vi Kraveunn, mais qu'est-ce qu'une panique sinon une mode poussée à son paroxysme

Pas trop le temps de répondre en détail ce soir, mais le phénomène dont tu parles n'est pas à proprement parler une mode (identification), mais un mouvement de panique (une peur irrationnelle.)
Une mode est totalement irrationnelle et correspond à une façon de créer un évènement (pour forcer la consommation) ou de favoriser un sentiment d'appartenance ; le survivalisme ne correspond pas à cette définition des choses.

Mais comme dit Andros, il y a divers courants et effectivement, le survivalisme pourrait être récupéré pour créer une mode (de conso).

Toutefois, le survivalisme en lui même n'est pas, à mon sens, une mode, mais une manière d'anticiper une crainte et de se préparer à en affronter les conséquences...c'est le résultat d'une prise de conscience (ou d'une conception irrationnelle de la situation présente et à venir...selon les cas).

Edit : pour répondre à jep, certains survivalistes s'appuient tout de même sur des notions plutôt rationnelles de la situation socio-environnementale actuelle (peakisme, RC, etc) et leurs craintes sont, je pense, plutôt argumentées et difficellement contestables (tout du moins, elles resistent bien au démontage et à la critique).

Pour conclure, un survivaliste qui prend du recul par rapport à ses idées et qui est capable de les remettre en question est seul à même de se préparer convenablement...le doute seul permet de ne pas s'enfermer dans le dogme aveugle et...fatal clind'oeil

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par Jep le Dim 1 Juil 2007 - 18:41

À vrai dire KrAvEuNn, ma question "pourquoi croire l'un et pas l'autre", était davantage rhétorique que réelle et servait seulement à souligner la difficulté que l'on rencontre à se faire une vision vraiment juste de la réalité. Les "montreurs d'images" (Platon) sont nombreux et l'éducation véritable donne des outils pour aider à distinguer le vrai du faux.
Comme tu le dis si bien, douter nous évite de persister dans l'erreur. Si erreur il y a. Very Happy

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par KrAvEuNn le Mer 4 Juil 2007 - 8:08

splotch a écrit:A votre avis, est-ce que le survivalisme est une mode (justifiée ou non) qui fait que plus de monde s'intéresse au sujet en ce moment (pessimisme ambiant). Ou est-ce un sujet récurrent qui touche une partie seulement de la population (pas toujours les mêmes selon leur trajectoire de vie), mais qu'internet met en exergue ?
Pour être clair et selon la définition officielle, le survivalisme n'est pas aujourd'hui une mode ; toutefois, pourrait-il le devenir ?

Actuellement, nous pourrions plutôt parler d'un phénomène marginal durable (existant depuis au moins la guerre froide) et touchant une population particulière : ceux qui doutent de la "durabilité" du "système"...notion peu répendue et récente.

Etre survivaliste, c'est penser que le système n'est pas infaillible, ni tout puissant, qu'il peut tomber en panne, voir s'effondrer ; notion au combien à contre courant des idées reçues et hors norme (car innimaginable et irrationnelle pour le commun des mortels). Etre survivaliste, c'est douter de la rationnalité du système et donc c'est être (pour les membres du système) profondément "irrationnel".

Le survivaliste ne cherche pas à répondre à une mode, qui elle n'est qu'une façon de céllébrer le système (consommation) ; toutefois, théoriquement, rien ne semble empêcher le système de récupérer certaines des idées survivalistes pour les rendre commercialisables (BOB hermes, traillis jp gautier, etc).

Par contre, que le survivalisme en soit devienne à la mode ; j'ai comme un doute mrsgreen
Explication : comme je l'ai dits plus haut, le survivalisme conçoit une rupture potentielle dans la société (ou la civilisation), il và à contre courant de la marche "logique" du système et entrevois ses failles et sa fin potentielle...bref, à moins d'être particulièrement tordu, je vois mal le citoyen lambda adhérer à nos thèses et continuer à croire à la durabilité de sa situation et à la validité de son univers, en consommant survivaliste (même si c'est du vuiton). mrsgreen

Le survivalisme à la mode demain ? Pas si sûr, ce serait faire l'appologie de la fin de ce mode de vie (sur-consommation)et de la mode (pousse à la conso de fringues non utiles) elle même.

Que certains de nos attirails deviennent à la mode, c'est possible ; que le survivalisme lui même devienne à la mode, je n'y crois pas. Le survivalisme, un peu comme la décroissance, me semble assez mal récupérable par le capitalisme (car trop radical et opposé au paradigme de la croissance).

Après, que les survivalistes cèdent à la mode d'achat de matos et d'armes particulières, c'est une autre chose clind'oeil

just my point de vue mrsgreen

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par Andros le Mer 4 Juil 2007 - 11:47

Armes individuelles, Kraveunn



Sauf si tu veux parler d'armes très particulières comme le lance-patates ou l'énucléateur de lémuriens... fumeur

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par KrAvEuNn le Mer 4 Juil 2007 - 11:58

Andros a écrit:Armes individuelles, Kraveunn



Sauf si tu veux parler d'armes très particulières comme le lance-patates ou l'énucléateur de lémuriens... fumeur
lol..;je voulais dire armes de survivalistes..; les trucs habituels chez les survivors yankees mrsgreen

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par splotch le Mer 4 Juil 2007 - 12:26

Plutôt qu'une mode au sens magazine féminin (sic), faudrait penser en terme d'amplitude de ce courant de pensée.

Quand tout va bien, seuls les paranos psychiques sont survivalistes. Si ça s'annonce mal, le nombre augmente, ils sont alors un indicateur avancé : les Cassandre ayant un don de prédiction supérieur à la moyenne.

Si les Cassandre ont tort et que la crise est évitée (Y2K), ils diminuent.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par KrAvEuNn le Jeu 5 Juil 2007 - 8:24

Il ne doit pas manquer grand chose aujourd'hui aux émissions de télé-réalité pour basculer dans le survivalisme. (N'ayant pas de télé, je crois que Koh-Lanta s'en approche non ?)
Connais pas bien cette émission, mais ce n'est pas du survivalisme, mais du survival...c'est pas pareil clind'oeil

splotch a écrit:Plutôt qu'une mode au sens magazine féminin (sic), faudrait penser en terme d'amplitude de ce courant de pensée.

Quand tout va bien, seuls les paranos psychiques sont survivalistes. Si ça s'annonce mal, le nombre augmente, ils sont alors un indicateur avancé : les Cassandre ayant un don de prédiction supérieur à la moyenne.

Si les Cassandre ont tort et que la crise est évitée (Y2K), ils diminuent.

Je pense qu'il y a eut des cassandres à toutes époques et surtout quand les temps deviennent durs ; autrefois ces comportements étaient plus mystiques, aujourd'hui ils peuvent parfois se montrer plus "rationnels" ou tout du moins ils cherchent à s'encrer dans une certaine rationnalité...et c'est le cas du survivalisme.

Notre époque se veut profondément rationnelle (mais l'est-elle vraiment) et ses dérives et travers se doivent donc (pour ceux qui cherchent à les corriger) d'être traités rationnellement. Le survivalisme se veut donc probablement un moyen plutôt rationnel non de corriger les dérrives, mais d'en surmonter les conséquences.

Si les Cassandre ont tort et que la crise est évitée (Y2K), ils diminuent.
Peut être, toutefois, lorsqu'elles ont raison et qu'on les écoute, on évite la cata et alors, on dit qu'elles se trompaient...puisque rien de facheux n'est arrivé. mrsgreen Une cassandre est toujours perdante...last but not last !

les Cassandre ayant un don de prédiction supérieur à la moyenne.
Pas sûr, seule celles qui ont eut raison (donc après coup) peuvent être jugées fiables.

Pour répondre à ta question principale, à savoir : le survivalisme peut-il devenir une mode ? Ou plus exactement populaire ou courru. Je ne le pense pas.
Deux raisons à cela :

1). Je l'ais déja dits lors d'un post précédant, le survivalisme parait irrationnel à la majorité des gens, via : "le système est tout puissant, éternel et innébranlable !" C'est quasiment une croyance : le monde moderne est "condamné" à durer et à perdurer. Donc la population croira probablement jusqu'au bout que l'on trouvera une solution et que demain sera meilleur qu'hiers (c'est ce qui se passe actuellement).

2). Il est probable que la majorité de la population s'accrochera jusqu'au bout à l'espoir dans la réforme du système (la civilisation moderne) ; lorsque nous serons vraiment dans la caca, il sera trop tard pour se préparer. Le survivalisme est une anticipation de la cata, il ne s'improvise pas, sinon on tombe dans le sauve qui peut et là, c'est de la démerde, pas du survivalisme.

just my point de vue.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anticipation & survie : cela peut-il être une mode ?

Message par Andros le Mer 14 Nov 2007 - 19:36


Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum