Le nerf de la guerre : €

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par splotch le Jeu 6 Sep 2007 - 19:51

Mes premiers Napos !

J'ai craqué cet aprèm, et devant la remontée des cours de l'or et la BCE qui n'en vend plus qu'au compte-goutte, j'ai attaqué ma collection de napoléons-or.

Oh pas des masses, juste deux, à 90€+3€ de commission = 93 chaque.
Tous les deux des "empereurs à barbichette", ils n'avaient pas de coq. Tant mieux, si la prime revient ce sera plutôt sur NIII (meuh non pas Nicolas Irrévocable Irritant Iznogood !)

Chuis un peu déçu. C'est beaucoup plus petit et léger que je croyais. Pour un peu on confond avec une 5 centimes €. Elles sont pas spécialement neuves non plus, voire sales. Mais bon je ne vais pas les nettoyer, faut pas y toucher !

Je suis persuadé que l'inflation va monter les prochaines années et que ce placement ne perdra pas de valeur. Et puis c'est de l'assurance de dernier recours. Y compris sur le plan psychologique. Savoir que si tout va mal il y encore ça.

Mon objectif est d'avoir vingt à trente napos, soit un pouvoir d'achat actuel de 2 à 3000 euros garanti. On peut survivre alimentairement aujourd'hui avec 10 euros par jour et par personne. Chaque pièce d'or est comme un bon ainsi libellé : "Cette pièce garantit au porteur une alimentation pendant neuf jours".

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par Rammstein le Jeu 6 Sep 2007 - 21:59

Splotch,

Si tu as lu "Papillon", il ne te reste plus qu'à te fabriquer un "plan", et tu es apte pour le bagne !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par splotch le Mer 12 Sep 2007 - 14:23

Ouah ! Le Napo vient de passer d'un coup de 91 à 95 euros !
Je suis déjà gagnant sur mes deux achetés la semaine dernière à 90(+3)

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par splotch le Sam 13 Oct 2007 - 22:20

Placements financiers et survivalisme

Soit un survivaliste ayant 100 000 euros à placer en vue d'un crash prévisible. Que faire concrètement ? 100 000 euros, c'est pas mal, mais c'est réaliste. C'est des économies, la vente d'une maison, un héritage...

Le scénario le plus réaliste c'est une tension croissante sur l'énergie et les matières premières amenant une crise économique, du chômage et de l'inflation. On suppose ici une crise d'intensité type l'Argentine 2001 voire celle de 1929 arrivant brutalement ou non d'ici les dix prochaines années. On ne considère aussi que des placements financiers, donc pas d'immobilier, bateau ou stocks divers.

- Les placements sûrs type livrets d'épargne, obligations d'etat, sicav monétaires, assurance vie basiques : inconvénient, ils seront toujours en retard sur l'inflation. Déjà que leur rendement est faible, il ne feraient qu'amortir la dépréciation du capital. Comme tous les placements papier, ils ne sont pas complètement à l'abri d'un tsunami confiscatoire de l'Etat ou du Système Financier : Argentine 2001, contrôle des changes 1981, faillite des banques.

- L'or physique (pièces et lingots). Anonyme et planquable, relativement taxé (8% en France). Spéculatif, l'or peut théoriquement perdre jusqu'à 50% de sa valeur. Mais ceci semble hautement improbable, ou alors ça veut dire que l'économie marche très bien (décennies 80-90) et donc pas de crise. A l'autre extrême, il faut une crise gigantesque pour qu'il perde son attrait "parce que l'or ne se mange pas", mais aucun autre placement non plus ne résiste à une météorite doomesque ! A mon sens le meilleur "hedge" (couverture risque), il évolue en sens inverse de notre situation professionnelle : pas de crise = j'ai du taf, crise = mon or monte.

- L'or papier, encore plus spéculatif, de belles plus-values potentielles et quelques frayeurs. Risque principal, outre le travail de suivi, que les papiers ne soient que des chiffons basés sur une bulle spéculative. Ne résiste pas à mon avis à un crash de la bourse.

- Les grands indices type cac40, dow : le piège à cons. Ils sont en train de saturer la vente pyramidale nécessitant les derniers gogos avant crash. Les gros requins seront largement plus rapides pour retirer leurs billes. Toutes les sicavs actions et autres placements "qui montent", sont sur ce trip. En profiter tant que tout va bien mais gare à la chûte brutale sans prévenir !

- Les fonds matières premières : pétrole, solaire, blé... Hautement spéculatifs et déjà investis par des gros requins, fortement influencés par des décisions géo-politiques qui faussent le marché. c'est la loterie : peut plonger ou flamber voire les deux à la fois selon le produit. Certains produits auront la particularité de bondir sur un événement quasi-certain mais à date inconnue : exemple un fond "photovoltaïque", en cas de crash réseau électrique tout le monde va se ruer chez casto pour acheter un panneau. Un produit dérivé à fort effet de levier là-dessus et il y a plus qu'à attendre et réagir très vite le jour de l'événement. S'il y a un trader sur ce forum capable de m'expliquer les outils (warrants, certificats, turbos, call&put...) ça m'intéresse.

- Les actions "cherry-picking" sur le secteur NTE (Nouvelles Technologies Energétiques) : très hautement casse-gueule et nécessite un gros travail d'analyse du marché. Mais, hors crash gigantesque, le futur microsoft est là, éventuellement en Inde ou Chine (et de toutes façons pas en France).

- L'agro-alimentaire : gros mystère. En cas de crise majeure, le poste alimentation remonte relativement dans le budget des ménages, mais les circuits seront peut-être chamboulés. Egalement sensible à un événement prévisible type "scandale vache folle" ou contamination alimentaire, les distributeurs plongent et le bio s'envole.

- A la baisse : certains secteurs au contraire vont forcément plonger dans les prochaines années avec une crise frappant les classes moyennes : les vendeurs de superflu hi-tech (FNAC...) ou matuvu (sport, fringues) vont souffrir de la perte de pouvoir d'achat. Le luxe peut tenir grâce à la nomenklatura, mais c'est pas sûr. Un 11-Septembre pétrolier et l'industrie automobile joue aux sous-marins.

- Attention aux trop spéculateurs : en cas de crash, la bourse sera tout simplement fermée et malgré la justesse de vos prévisions vous serez condamnés à regarder impuissant votre ruine.


Un investisseur survivaliste a intérêt à envisager l'impact de ses propres scénarios sur la bourse et placer ses économies en conséquence.

Je n'ai, hélas, pas 100 000 euros, mais nettement moins. Je vais sûrement m'orienter vers 1/2 "père de famille", 1/4 or (physique et papier) et 1/4 secteur énergétique "conjoncturellement sensible".

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par Capausoleil le Dim 14 Oct 2007 - 21:01

splotch a écrit:Attention aux trop spéculateurs : en cas de crash, la bourse sera tout simplement fermée et malgré la justesse de vos prévisions vous serez condamnés à regarder impuissant votre ruine.

Merci pour ta reponse/analyse tres "complete et correcte", Splotch !
Mais si je comprends bien.... A part les pieces d'or...Tout le reste est ou deviendra risqué.

Et que penser de l'immobilier sous forme de terrains cultivables, situés dans des endroits discrets et "hors d'eau" ?

Ne risquent'ils pas de prendre une "sacrée" valeur par la suite ?


Dernière édition par le Lun 15 Oct 2007 - 9:58, édité 1 fois

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par Petrus16 le Dim 14 Oct 2007 - 21:16

Capau, tu veux déjà vendre???

Dans mon secteur, je tente d'acquérir une petite parcelle de bois....

Petrus.

________________________________________________________
"If you won't let us dream, we won't let you sleep."

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par Invité le Dim 14 Oct 2007 - 21:27

Et que penser de l'immobilier sous forme de terrains cultivables, situés dans des endroits discrets et "hors d'eau" ?

Ne risquent'ils pas de prendre une "sacrée" valeur par la suite ?

Une foret de quelques hectares, des terres à cultiver, une ruine au fond des bois, un terrain possedant une source, des arbres fruitiers, des ressources alimentaires, medicinales, ect...........
Tous cela va prendre beaucoup de valeur, et en prend deja.
Il n'y a cas observer les valeurs fonciéres actuelles...
Tous cela vaut de l'or....et bien plus.

La régle d'or, c'est qu'il n'y a pas de régle d'or.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par splotch le Dim 14 Oct 2007 - 22:26

A part les pieces d'or...Tout le reste est ou deviendra risqué.
La vie elle-même est risquée ! Et l'or aussi...

Tu me fais dévier de mon fil consacré aux finances en cas de crise, mais si tu veux investir dans le foncier dans un but un tantinet spéculatif (donc revendre, pas l'utiliser toi), pourquoi pas.

Toutefois je crains qu'avant qu'un terrain semi-agricole ne prenne de la valeur à cause d'un flux de néo-survivalistes, il y aura pas mal de dégradation économique avant et je ne vois pas qu'il y a un créneau où tu en tires un bénefice.

J'essaie de le dire autrement (pas facile) : ton terrain paumé vaut pas cher aujourd'hui. Tu l'achètes ok.

1- Tant que l'économie marche, il ne prend pas de valeur, mais les frais sont faibles. Sauf s'il se fait rattraper par l'urbanisation et devient constructible ou aménageable en loisir. Là c'est bingo mais c'est de la spéculation classique "positive", pas sur une crise. Very Happy

2- Si l'essence monte graduellement au-delà de 2 €, il est encore moins attractif comme résidence secondaire ou jardin potager = perte. Sad

3- S'il y a pénurie de bouffe et de terrain agricole, les agriculteurs voisins vont peut-être être intéressés, l'Etat les subventionnant. Mais pas sûr que les dés ne soient pas pipés à ton désavantage Suspect
Toutefois un mouvement de panique (crise alimentaire/sanitaire) peut mettre le jardinage à la mode. Comme ce n'est pas soutenable (le jardinage bobo, ça fatigue), ça ne durera pas longtemps

4- Si l'Etat devient autoritaire et a besoin de fric, il imposera les citoyens captifs. Le foncier n'étant pas délocalisable, il trouvera bien un impôt à mettre dessus. énervé

5- A partir de quelle dégradation économique est-ce que des urbains vont se décider en masse à acheter un bout de terrain cultivable pour leurs besoins et faire monter les prix par le jeu offre/demande ? Cette population sera-t'elle solvable, comment va-t'elle payer ? Quelle sera alors ta propre situation professionnelle ? scratch

6- Si l'Etat se délite dans l'anarchie complète, l'acte de notarié ne vaut rien et "possession vaut titre", la vente dépend de la force des négociateurs. :cdb:


Attention, je ne dis pas que tu as fait une mauvaise affaire avec ton terrain, dès lors que tu l'utilises toi-même. Mais ce n'est à mon sens pas un placement spéculatif (= faire du bénef) en pariant sur une demande survivaliste.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par Capausoleil le Lun 15 Oct 2007 - 10:21

Petrus16 a écrit:Capau, tu veux déjà vendre???
Dans mon secteur, je tente d'acquérir une petite parcelle de bois....Petrus.

Non, non....Rassures toi !
Je ne veux surtout pas vendre....Au contraire !
Quand je vois le "boulot" qu'il faut y faire pour rendre un terrain cultivable....je regrette meme de pas l'avoir acheté avant !

Simplement, dans l'optique de realiser un ou des placemments interessants et moins risqués que les actions (j'ai flippé un peu lors de la crise des "subprime") Je souhaiterai diversifier un peu !
L'or, c'est bien mais c'est un peu comme un "element du BOB" que tu gardes en cas de secours....
Il faut certainement en avoir un peu mais de là a y mettre toutes mes economies scratch
Cetainement que la bourse connaîtra des periodes de hausse et de baisse pendant encore un bon moment mais la tendance à long terme est forcement baissiere (comme expliqué par Splotch).
Ensuite on pourrait trouver quelles sont les valeurs qui profiteront de "la crise" à venir... Mais en cas de crash generalisé....Que deviendra la bourse !
Et comme je suis tres content de mon achat Very Happy
Je me disais que certains se mettront bientôt à rechercher ce genre d'investissements....Il suffirait d'un petit reportage à la television, Canal + par exemple, sur le survivalisme à la Française pour assister à ruée sur les terrains de loisirs.... cheers

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par Canis Lupus le Mer 20 Fév 2008 - 21:37

Dur à classer cet article, le PDG d'une multinationnale des engrais chimiques "alerte l'opinion" : s'il n'y a pas de récoltes de céréales records dans les années à venir, il y aura des famines, garanti sur papier.
On peut se demander s'il ne fait pas de la pub pour ses engrais, mais en tout cas le secteur du business-to-agriculteurs est très prometteur, il semblerait qu'il y ait beaucoup d'argent à se faire en investissant sur ces entreprises. Le continent asiatique pousse la croissance de la demande en produits alimentaires secondaires (viandes) et cela met la pressions sur les denrées primaires (céréales, soja).
Gling-gling-gling-gling-gling - doux bruit de la caisse enregistreuse -, hein Kraveun clind'oeil ...

We're gonna be rich !


Bloomberg : Famines May Occur Without Record Crops This Year, Potash Says

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nerf de la guerre : €

Message par Hervé le Sam 23 Fév 2008 - 19:59

samedi 23/02/2008

Vous oubliez un truc essentiel :
en cas de crise qui auras confiance dans des bouts de papier ???????
Par contre une pièce d'or reste une pièce d'or et vous obtiendrez bien plus de blé ou de riz avec une pièce de 20 franc-or qu'avec 117,50 € (cours du 22/02/2008).
Et en cas d'urgence 20 franc-or cela ne donne pas une grosse réserve de blé ou de riz !
Il est même plus que probable qu'en cas de crise majeure les prix soit définits en franc-or et que le dollars ou l'euros ne servent qu'à vous torcher le culs ou allumer le feu !!
Il est bon de savoir aussi que le franc-or conserve une valeur légale, vous pouvez aujourd'hui payer vos impots directement avec des pièces d'or .

Alors convertir vos économies en franc-or me parait une bonne solution, et même si vous trouver un terrain rien ne vous empéche de négocier en franc-or.

Une autre matière stratégique en cas de grosse merde : le plomb !!!
Récupérez de vieilles batteries de voitures, fondez les proprement en prenant la précaution de ne pas vous gazé avec les vapeurs toxiques, et moulez des lingots ou des médailles de 500 grammes. Vous aurez ainsi une réserve de plomb pour mouler des balles afin de chasser avec le fusils à poudre noire qui vous garanti de ne pas tomber en manque de cartouche de chasse !!
Ou beaucoup plus simple : trouvez un coin ou stocker proprement les vieilles batteries, vous les fondrées le jour venu, mais c'est plus encombrant et cela n'a pas une valeur de monnaie d'échange comme un lingot ou une médaille !

Une réserve de soufre et de salpètre me parait aussi indispensable, chasser avec un fusils à poudre noire implique de la poudre et avec ces deux produits vous pourrez en fabriquer vous même pour nourrir vos gosses. Ne comptez pas sur moi pour vous donner la recette de fabrication, je ne tiens pas à finir en taule depuis la loi perben2 de 2004 je crois !! Le salpètre sert aussi à la conservation des viandes et le soufre pour des traitements fongicides, donc deux matières indispensable à la survie et plus simplement à la vie autarcique au fin fond de la campagne !

Hervé
Membre

Masculin Nombre de messages : 107
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum