Retex : le timeshare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retex : le timeshare

Message par Barnabé le Mer 14 Mai 2014 - 21:41

J'ai testé pour vous : le timeshare.

en résumé : ça consiste à acheter un "droit à vacances" d'une semaine par an pendant 3, 5, 10 ans voire 40 ans, à un prix de l'ordre de plusieurs milliers voire plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Le principe de base est que vous êtes l'un des 52 propriétaires d'un même appartement, donc vous avez droit à une semaine de vacances dans cet appart. Mais :
1) le principe connaît une infinité de variations. Par exemple, ce droit d'une semaine peut être dans un large choix d'hotels et de résidences répartis dans le monde, ce qui semble bien plus intéressant que de revenir tout le temps au même endroit.
2) les gens commencent à être au courant, donc on ne vous dit jamais bêtement : "on veut vous vendre du timeshare hors de prix". Non, il y a tout un processus marketing pour vous amener progressivement à signer un truc que vous n'auriez jamais envisagé de signer dans votre état normal. On ne prononce jamais le mot "timeshare", on ne répond jamais clairement à vos questions, il faut maintenir l'écran de fumée.

Ca commence par :
- vous avez gagné un prix, vous êtes invités dans tel hotel ou tel restaurant, repas gratuit, et après il y aura la remise des prix.
- ou bien : dans la rue, on vous donne des cartes à gratter ou autre du même genre, vous êtes un couple ; l'un des membres du couple a un très petit prix, mais l'autre a le ticket gagnant ou "gold".

Un peu plus en détail, voici un exemple vécu :
- vous marchez en couple dans la rue dans un endroit touristique à l'étranger, on vous arrête dans la rue, c'est un compatriote très sympa, il vous explique qu'il travaille avec la municipalité et le ministère du tourisme, c'est une opération pour développer le tourisme, il y a des lots à gagner. Il vous tend 2 papiers imitant vaguement un passeport et vous demande de les ouvrir, aucun engagement. Vous ouvrez, l'un est un petit lot, l'autre est le gros lot (le "gold ticket") : vous avez gagné un ipad 4 ou 1000 $ en cash (à dépenser localement, c'est pour développer le tourisme vous dit-il), ou bien une semaine de vacances gratuite dans une destination de rêve. C'est super rare, vous avez une chance de dingue, le gars fait des bonds et vous saute au cou (en fait, dans tous les couples abordés, ils remettent un ticket gros lot, mais ça vous ne le savez pas).
- il vous explique qu'il faut simplement venir à une présentation de l'hôtel, ça dure une heure et demi, et après vous aurez votre lot. La compagnie fait ça parce qu'ensuite vous allez dire du bien de ce très bel hotel et de ce lot gagné, et le bouche à à oreille leur est favorable, c'est pour ça qu'ils vous donne des trucs, c'est pour leur réputation, et puis ça promeut le tourisme d'où le partenariat avec la municipalité et le ministère.
- il appelle son patron devant vous, lui dit avec l'air extatique "j'ai un gagnant ticket gold, dis donc !". Rendez-vous est pris. (perso, je me suis arrêté là, la suite est décrite à partir de témoignages disponibles sur internet).
- le rendez-vous : ambiance VIP : on vous offre le taxi, on vous fait visiter la ville, on vous montre les beaux endroits, ça peut même s'agrémenter d'une ballade en bateau ou de verres offerts dans un bar, le mec est vraiment super sympa et vous appréciez d'être ainsi traité en VIP.
- la présentation à l'hôtel dure 90 minutes, elle est précédée ou suivie d'un repas offert et d'une visite de l'hotel, ambiance toujours super chaleureuse et VIP. La présentation utilise toutes les ficelles du marketing, présentation à deux personnes qui se renvoient la balle, on vous présente des destinations de rêve en vous encourageant à sélectionner celles qui vous plaisent.
- ensuite on finit par vous dire que pour avoir "des vacances à vie" ou "pendant de nombreuses années", il vous faut payer seulement tant de milliers d'euros. Si vous dites que vous les avez pas, on vous propose un financement échelonné.
- à la table voisine, un couple très comme il faut est en train de signer. "Regardez, ils ont fait le bon choix, et vous ?".
- si vous refusez en bloc, vous n'avez plus qu'à rentrer, en payant le taxi vous-même, ils ont perdu tout intérêt en vous (et vous, vous avez perdu une demi-journée de vos précieuses vacances) !
- Si vous refusez de signer et demandez juste à avoir (enfin) votre cadeau, le zone à gratter "nul si découverte" est grattée par un responsable et, oh, vous avez gagné une semaine de vacances (pas d'ipad ni de 1000 $ cash, évidemment) ! Vous allez juste découvrir que c'est pas vraiment gratuit (95 euros de frais de dossier). que c'est dans un des hotels du groupe où vous allez devoir subir une nouvelle présentation de 90 minutes et une propagande insistante. Que c'est seulement l'hébergement et que le voyage et les repas sont à vos frais. Mais cette semaine de vacances avec l'hébergement offert existe vraiment, certains l'ont fait et en témoignent.

Ce qui se passe si vous signez quand on vous présente enfin le schéma et son financement : vous vous retrouvez embringué dans le timeshare. Vous allez payer pendant de très longues années, non seulement le "membership" de 8 ou 10000 € ou plus, mais aussi des frais annuels d'entretien de l'ordre de 300 à 400 €.
A partir de là, 3 suites possibles :
- c'est de la pure arnaque, la compagnie n'a aucun hôtel ou résidence et n'a jamais eu l'intention de vous fournir quoi que ce soit. Quand vous débarquez à l'autre bout du monde pour votre première semaine de vacances timeshare, vous découvrez que l'hôtel où vous auriez du séjourner n'a jamais entendu parler de vous et que vous êtes donc à la rue. Il est d'ailleurs possible que la compagnie à qui vous avez payé ait usurpé le nom d'une compagnie de timeshare sérieuse, usurpant leur nom, leur site internet, leurs documents !
- la compagnie de timeshare a bien un hotel ou une résidence, louée pour 2 ou 3 ans. Pendant ces 2 ou 3 premières années, vous avez effectivement votre semaine de vacances, mais après, plus rien, la compagnie a disparu et votre fric avec.
- cas le plus favorable : la compagnie est bien une compagnie timeshare sérieuse. Vous avez donc droit à votre semaine de vacances par an, pendant toute la durée prévue. Vous découvrez juste que les destinations que vous voulez ne sont pas disponibles, que ça vous coûte plus cher qu'un hôtel normal, et que votre "membership" (ou votre "droit timeshare") est juste impossible à revendre, car personne ne veut acheter cela de son plein gré. Vous êtes engagés pour 3/5/10/40 ans dans un système trop cher et sans réel intérêt.

Et voilà. Caveat emptor (que l'acheteur soit vigilant) : il n'y a rien de gratuit en ce bas monde. Si on vous offre des cadeaux, si on vous traite en VIP, c'est parce qu'on veut vous embringuer dans un schéma timeshare hors de prix et pas du tout avantageux. Le baratin est tellement bien construit que même pour quelqu'un de méfiant et circonspect, il faut un bon moment pour comprendre de quoi il s'agit, vu qu'on ne ne vous dit qu'à la fin de quoi il retourne vraiment (au début on vous baratine avec des "c'est une opération de la municipalité pour développer le tourisme", "'c'est pour le bouche à oreille de notre hotel", etc.).

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par agralil le Jeu 15 Mai 2014 - 17:27

j'aime ce genre de piège à gogo, les escrocs ne manquent pas d'imagination  Smile 

le pire, ça pourrais être de payer pour rien, sauf que dans ce cas là, on peux toujours porter plainte, et espérer se trouvé libéré de ses obligations (rembourser les échelonnements suivants et autres frais d'entretiens, par exemple)

le pire, donc, c'est de ne pas réaliser et de signer un vrai contrat officiel, avec une vrai société officielle, qui offrira vraiment un service, et contre qui on a pas grand chose comme recours

en tout cas, belle description de leurs méthodes d'approche

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par troisgriffes le Jeu 15 Mai 2014 - 19:33

Même quand  la multipropriété est réelle ceux qui se sont engagés sur cette voie ont vite déchanté!^^

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2353
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par argoth le Jeu 15 Mai 2014 - 20:47

J'ai reçu une offre de se genre une fois.

Pour un condo dans une station de ski, d'ailleurs ça ne fait pas si longtemps, c'était l'année dernière. Bon c'était sans doute une vraie offre, puisque c'était pour une copro, sur une station de ski du Québec et la rencontre se fessait à même la station de ski. Quand même assez facile d'allez vérifier directement en personne à qui de droit dans ce cas précis. (bureau de la publicité des droits pour connaitre propriétaire inscrit, directement à la station pour voir si ils ont le droit de vendre le copro, etc....) Mais quand même à ma connaissance c'est un phénomène nouveau ici.

J'étais inscrit dans un concours pour gagner un voyage. TOUS les perdant : roll: était apparemment appeler, pardons quelques un avait été sélectionné pour recevoir une offre. 5 Nuit gratuit dans un hôtel 4 étoiles en Floride contre une rencontre de 90 minutes à la station de ski X. Le mec à par contre été honnête sur un point au téléphone, dès le départ, il m'a dit que c'était pas un concours, que j'avais rien gagner, mais que c'était une offre.

- Mais pourquoi ça ne vous intéresse pas, venez voir, c'est juste 90 minutes et vous aurez 5 nuits payées dans un hôtel de Floride.
- Je ski pas
- Oui mais venez voir, vous découvrirez peut être quelques chose de nouveau.
- Oui mais je ski pas
- Oui mais c'est gratuit
- Même si tu me payerai je SKI PAS

Achalant le gus. Laughing

Et non au finale je ne suis pas allez. ;-)

Merci d'avoir partagé Barnabé. Smile

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par Barnabé le Jeu 15 Mai 2014 - 22:03

agralil a écrit:
le pire, ça pourrais être de payer pour rien, sauf que dans ce cas là, on peux toujours porter plainte, et espérer se trouvé libéré de ses obligations (rembourser les échelonnements suivants et autres frais d'entretiens, par exemple)
oui, mais quand c'est un pays étranger, vas-y pour attaquer devant les tribunaux. La distance, la barrière de la langue...

Deux pistes de sortie quand même :
- si vous avez opté pour le paiement échelonné, cessez de payer. Ils vont vous menacer d'actions en justice, mais dans les faits ils ne le font pas, avec un ressortissant d'un autre pays c'est juste trop compliqué et trop contraignant (témoignage d'un australien).
- si vous avez déjà payé une somme conséquente, mobilisez l'assistance juridique de votre carte bancaire, de votre banque, ou de votre assurance. Il y a un autre témoignage d'australiens qui ont réussi à se faire rembourser les sommes payées par carte bancaire Visa, grâce aux services juridiques de leur carte Visa.

De toute façon, le mieux c'est de ne même pas répondre à ce genre de sollicitation, ne pas y aller, ne rien signer, ne rien payer, ça évite de devoir ensuite batailler pour en sortir.

Pour l'anecdote, il y a quand même quelques personnes qui trouvent ça amusant de "jouer" avec. Les deux anecdotes les plus drôles que j'ai lues :
- profiter du trajet en taxi, de la visite de la ville, du tour en bateau, du repas offert, etc. en faisant durer le plaisir. Quand vous dites au final que vous refusez de payer ou signer quoi que ce soit, vous êtes un peu foutu dehors et vous devez payer le taxi du retour, mais au final vous avez passé un bon moment en profitant de l'hospitalité offerte.
- dans les zones où ces démarcheurs à tickets à gratter sont tellement nombreux, un couple s'amusait à choisir un nombre avant de sortir. Exemple : 5. Les 4 premiers démarcheurs qui les abordaient avaient droit à la réponse : "vous n'avez pas le bon numéro, vous n'avez pas gagné le gold ticket !". Le cinquième avait droit à "bravo, vous avez le numéro gagnant, vous avez gagné le gold ticket, une semaine de vacances gratuites dans le destination de vos rêves". Grosse surprise et incompréhension de leur part quand ils se voient appliquer les mêmes méthodes qu'ils emploient !  Laughing 

Dans la même semaine, j'avais déjà envoyé paître un démarcheur du même schéma. J'avais aussi refusé de répondre à une prétendue enquête du ministère du tourisme, dont j'ai appris qu'elle sert surtout à recueillir votre numéro de téléphone pour ensuite vous harceler par téléphone dans le but de vous amener là aussi à une présentation de timeshare. Mais lors de cette dernière sollicitation que je raconte plus haut, le compatriote s'est montré suffisamment sympathique et habile pour passer la première barrière, ce qui m'a amené à tester le schéma un peu plus loin que je n'aurais souhaité. La règle générale à appliquer, cela reste de refuser toute sollicitation, enquête, proposition de vente etc. qu'on peut vous proposer dans la rue ou même où que ce soit.

Le paradoxe que j'ai rencontré sur ce coup-là, c'est que, comme je me tiens habituellement éloigné de tout ce qui est publicité, marketing téléphonique, démarchage à domicile, crédit, etc. je suis quand même relativement naïf en la matière. Parce que je suis méfiant et évite habituellement toutes les sollicitations commerciales, je ne dépasse jamais le premier appel, la première sollictation, donc me retrouve relativement inexpérimenté quand un démarchage mieux ficelé que les autres me tombe dessus. Etre méfiant peut aussi rendre naïf par manque d'expérience, c'est là le paradoxe.


Dernière édition par Barnabé le Jeu 15 Mai 2014 - 22:20, édité 2 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par ghp le Jeu 15 Mai 2014 - 22:13

Globalement d'accord. Mais parfois, on peut tourner le système de gratuité, fausse ou réelle, en sa faveur. J'ai sur le nez des lunettes gratuites réalisées par Afflelou grâce à leur page facebook. J'ai juste du insister en magasin pour qu'on ne me mette pas du ultra aminci anti buée, anti pluie, anti tout (qui amenaient des coûts réels)... Après, on te traite un peu comme un pouilleux, mais qu'importe. 

J'ai aussi passé deux nuits en Suite Hôtel, lors de la création de cette chaine d'hébergement. J'ai juste dû insister pour ne pas avoir d'office l'onéreux petit déjeuner. Le patron m'a également traité comme un pouilleux...

Évidemment, ce n'est pas la même échelle que l'exemple du Time Share. Mais il y a quelques failles parfois dans les systèmes de pseudo gratuité, qui permettent d'en profiter...

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par Barnabé le Jeu 15 Mai 2014 - 22:19

oui, c'est ce que je raconte avec les anecdotes des gens qui "jouent" avec ce système. Il y a même des gens qui racontent avoir utilisé leur lot gagné, à savoir leur semaine "gratuite" de vacances (qui co^te quand même 95 euros de frais de dossier).

Sachant que, pendant cette semaine, tu es dans un hôtel appartenant à la compagnie qui essaie de te vendre du timeshare, c'est quand même une semaine où des prédateurs cherchent à abuser le pigeon que tu es censé être et qui est ainsi mis à leur disposition. Tu peux bien sûr les éviter et leur résister, mais, perso, ce n'est pas ma conception des vacances ; je crois que je préférerais encore passer une semaine dans une secte !  Twisted Evil

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par Philippe-du-75013 le Ven 16 Mai 2014 - 6:43

C'est étonnant que ça marche toujours ce truc archi-usé!

Ce que je lis ici c'est exactement ce qui se passait pour mes parents il y a 25 ans quant ils allaient aux Iles Canaries l'Hiver. Les Canaries l'hiver c'est le rendez-vous des retraités un peu à l'aise qui n'aiment pas le ski...les clients idéals.  Ma mère se laissait embobiner, toujours sensible aux flatteries et mon père recadrait. Il faut dire qu'il avait négocié régulièrement avec les pompes funèbres autre arnaqueurs patentés: la (très)  grande et (très) sociale compagnie pour laquelle il travaillait finançant régulièrement des obsèques d'employés mais pas à n'importe quel prix.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1146
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retex : le timeshare

Message par serilynpayne le Ven 16 Mai 2014 - 22:46

bon comme on est à réunion des timesharers anonyme je me lâche :
On a hérité d'un time sharing dans une île espagnole , Lanzarot je crois . En fait c'était un cadeau de mon père qu'il avait racheté à sa copine . Ils y allait depuis des années , 1 semaine début août , puis ils avaient plus envie et en plus finalement ça coûte cher d'entretien .

Bref , je reçoit cette semaine en août "à vie" . ALors comme on avait pas envie d'aller là bas , on a choisi les échanges . 
En fonction de la semaine que vous possédez , vous avez droit à des points , qui peuvent s'échanger . Bien sur une semaine en août en bord de mer vaut plus qu'une semaine à clermont ferrand en décembre .
On avait déjà un crédit de 15 jours quand on nous l'a offert .

On a reçu un super catalogue , ou on pouvait prendre un châlet en bois au bord d'un lac en Finlande , un appartement dans un château en Ecosse enfin plein de trucs de la balle . On a tout essayé , pendant 3 ans , jamais pu avoir un échange .Et chaque année fallait payer les frais de la co-pro en Espagne , de mémoire dans les 500 euros ! bref on a retourné le cadeau à son expéditeur , je sais ça se fait pas Sad C'est très dur à revendre le time sharing, eux , RCI pour ne pas les nommer rachètent à des prix dérisoires et avec les frais de notaire à l'étranger on fini par y être de sa poche . De plus comme beaucoup ne payent plus , les co-pro se dégradent , plus de piscine , plus de gardien ... Une GALERE .

D'autre part j'ai gagné y'a 15 ans une semaine à la montagne dans un time sharing, offert . Enfin "gagné" façon de parler , suffisait de prendre la pilule bleue clind'oeil
Alors à part la fameuse réunion ou on essaye de te vendre une semaine "à vie" en buvant un mauvais mousseux , ou tu dis 6 fois NON , c'était très cool Smile

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum