Repérage électronique de site de dépôt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Repérage électronique de site de dépôt

Message par Zapata le Mer 14 Mai 2014 - 12:01

Il peut se trouver que nous ayons besoin de laisser du matériel, en pleine nature, avec la double nécessité de bien le dissimuler (pour éviter qu’il soit « adopté »), et de pouvoir quand même le retrouver très facilement.

Ce dépôt peut être temporaire (un sac à dos, dont l’on se sépare momentanément, pour être plus libre de ses mouvements ; un dépôt de provisions fait à l’avance ; etc.), ou bien de longue durée (enfouissement de choses diverses, pendant plusieurs semaines, mois, années).

De plus, le lieu de dépôt peut être très variable (pleine nature, zone urbaine…), tout comme sa nature (terre, able, eau).

Dans chaque cas, il faudra veiller, à l’avance, à se donner un moyen certain de récupérer ce que l’on a laissé, plus ou moins temporairement, quelque part.

L’on pense tout de suite à des moyens classiques, comme la carte et la boussole, le GPS, etc.

Mais, selon la nature de l’environnement (forêt dense, par exemple), les circonstances (nuit, faible visibilité), ou bien le fait d’avoir procédé à un enfouissement (terre, sable, eau), la précision donnée par une carte et une boussole, ou bien un GPS, peut se révéler insuffisante, avec le risque de devoir passer pas mal de temps à fouiller dans le coin, sinon de ne pas arriver à retrouver ce que l’on a laissé précédemment.

Si la carte et la boussole, ou bien le GPS, permettent déjà de revenir dans la zone approximative de dépôt (soit un rayon d’au moins une dizaine de mètres, au plus d’une trentaine de mètres), il existe un moyen de pointer exactement (à une dizaine de centimètres près) là où se trouve ce qui a été déposé.

Pour ce faire, il suffit de mettre une petite balise radio avec ce qui a été dissimulé, et vers laquelle l’on reviendra précisément avec un récepteur adéquat.

Bien sûr, cela implique de savoir bricoler cette balise, et peut-être le récepteur adapté, mais il y a plus simple.

Par exemple, l’on peut recourir à l’une de ces balises miniatures qui permettent le tracking d’animaux sauvages (ainsi équipés). Leur portée est de plusieurs centaines de mètres, ce qui est un avantage et un défaut. Et, leur autonomie se chiffre en mois.

L’avantage, c’est qu’il n’est pas nécessaire de revenir exactement dans la zone de proximité, pour « accrocher » le signal et de finir l’approche ainsi. L’inconvénient, c’est que cette grande portée augmente le risque que quelqu’un d’autre ne capte ce signal et ne remonte ainsi à sa source.

Il y a, heureusement, une autre solution, plus sure, mais limitée à une durée plus courte (environ une semaine) : employer un DVA (ARVA), mis en émission, comme balise, et utiliser un autre DVA pour revenir sur le site de dépôt.

Comme le savent tous ceux qui utilisent ces matériels, pour la sécurité, lors de sorties en montagne, en hiver, ces équipements sont extrêmement précis sur l’indication de la position exacte de celui qui est en émission.

Comme ces matériels sont coûteux (plusieurs centaines d’euros), pour l’usage proposé ici, notamment du côté usage en balise, il convient de se contenter d’un modèle ancien et d’occasion (que l’on trouve facilement pour une cinquantaine d’euros).

Le tout est de veiller à acquérir un modèle ayant une grande autonomie, en émission. Suivant le cas, cette autonomie s’étage de 24 heures à 250 heures (soit un délai de dix jours, alors).

Pour le côté récepteur, il suffit d’employer le DVA que l’on a déjà (si l’on pratique les sports de montagne).

Contrairement au cas de la balise animalière, la portée de détection d’un DVA est seulement comprise entre 40 mètres et 80 mètres. De nouveau, cela constitue un avantage, et un inconvénient.

L’avantage, c’est qu’il est très peu probable que quelqu’un se trouve dans un rayon de 80 mètres de ce que vous avez dissimulé, et avec un DVA en réception, justement à ce moment là. Parce que le DVA est le plus souvent en mode émission, pour un utilisateur donné (exception faite du rare moment où il est en recherche de victime d’une avalanche). Et, ce matériel n’est utilisé qu’en montagne (et donc, pas dans d’autres milieux).

Naturellement, dès la saison hivernale passée, même en montagne, plus personne ne se sert de son DVA. Ce qui limite encore plus le risque d’un repérage, par une tierce personne, de la balise qui pointe vers ce que vous avez laissé quelque part.

L’inconvénient, c’est qu’il est impératif d’être capable de revenir à moins de 80 mètres de l’endroit du dépôt, pour pouvoir capter la balise (le DVA) associée.

Par contre, une fois le signal perçu, le récepteur amènera son utilisateur exactement là où est la balise et non pas un mètre à côté.

Imaginons qu’il faille revenir, en pleine nuit, par très mauvais temps, au beau milieu d’une forêt éloignée de tout, pour y récupérer un petit sac, très bien camouflé dans un fourré dense, lui-même entouré de dizaines d’autres fourrés, tous identiques, dans un cadre qui n’a rien de particulier.

Dans de telles circonstances, le procédé suggéré sera quasiment indispensable. Et la récupération pourrait même se faire en aveugle (sans avoir besoin de s’éclairer).

Pour mémoire, un DVA peut capter le signal d’un autre DVA qui est enseveli sous un mètre de neige. Je pense qu’il devrait en être de même sous du sable. Pour de la terre, je suppose que le signal ne peut passer que si la couche de recouvrement est bien plus mince (des essais seraient à faire, pour le vérifier). Et, sous l’eau, je ne pense pas que cela « passe », même près de la surface. C’est pareil, et de façon sûre, à travers du métal. Par contre, le signal doit facilement franchir des matériaux plastiques ou bien de bois, ou encore de verre, mêmes très épais.

Cordialement à tous,

Zapata


Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum