[Livre] "À marche forcée" de Slavomir Rawicz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Livre] "À marche forcée" de Slavomir Rawicz

Message par Darkside of the Moon le Mar 15 Jan 2008 - 20:37

Slavomir Rawicz
A marche forcée
A pied du cercle polaire à l'Himalaya
1941-1942


Ce livre conte l'histoire vraie d'un groupe d'homme ordinaire qui, évadés d'un goulag soviétique, tentent de gagner l'Inde à pieds. Ils traverseront sans réserves ni matèriel trois des endroits les plus inhospitalier de la planète : Sibérie en hiver, désert de Gobi et Himalaya.

Quatriéme de couverture :
Hiver 1941. Une petite troupe de bagnards s'évade d'un camp russe situé tout près du cercle polaire. Ils ne connaissent pas grand chose à la géographie. Ils songent "simplement" à gagner à pieds l'Inde anglaise : le soleil, pensent-ils, leur indiquera au moins la direction du sud. Aucun d'eux n'est capable, sur les milliers de kilomètres qu'il leur faut parcourir -ils y mettront deux ans-, de situer le désert de Gobi... que plusieurs réussiront pourtant à franchir sans provision d'eau.

L'innocence, parfois est la meilleure alliée du courage.

________________________________________________________
L’exaltation de son orgueil le sauvait de l’épouvante. Le sommet atteint, après tant de noires batailles était si lumineux, si haut, que la chute serait un envol.
René BARJAVEL : Le diable l’emporte

Darkside of the Moon
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 172
Localisation : France
Emploi : contributeur au RC
Loisirs : Ecriture
Date d'inscription : 26/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-prediluviennes.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] "À marche forcée" de Slavomir Rawicz

Message par Jonas le Mar 15 Jan 2008 - 20:51

Super livre bien que certains passages puissent poser question.
A noter que Sylvain Tesson s'en est inspiré :

Pendant huit mois, Sylvain Tesson a refait le long voyage de la Sibérie
au golfe du Bengale qu'effectuaient naguère les évadés du goulag. Pour
rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles
les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le
désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himalayenne, la
forêt humide jusqu'à la montagne de Darjeeling. À pied, à cheval, à
vélo, sur six mille kilomètres, il a connu ce qu'il a cherché de plein
gré: le froid, la-faim, la solitude extrême. La splendeur de la haute
Asie l'a récompensé, comme les mots d'une très ancienne déportée
heureuse de se confier à lui: "On a le droit de se souvenir. "

J'ai lu les deux avec grand plaisir.

Jonas

Jonas
Membre

Masculin Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Livre] "À marche forcée" de Slavomir Rawicz

Message par ipphy le Mar 15 Jan 2008 - 20:57

Je l'ai mais ne l'ai pas encore lu.

J'ai lu L'Axe du Loup (S. Tesson), qui après la lecture de ce roman a entrepis le même voyage seul, mais dans des conditions bien plus clémentes.

En ce moment je lis Bêtes, hommes et Dieux : A travers la Mongolie interdite 1920-1921 (Ferdynant Ossendowski). Là aussi une histoire de fuite en sibérie, mais 20 ans plus tôt.

Un livre-culte de la littérature d'aventure vécue. Krasnoïarsk (Sibérie
centrale), hiver 1920. L'homme vient d'apprendre qu'on l'a dénoncé aux
" Rouges ", et que le peloton d'exécution l'attend. Il prend son fusil,
fourre quelques cartouches dans la poche de sa pelisse, sort dans le
froid glacial - et gagne la forêt. Commence alors une course-poursuite
dont il ne sortira vivant, il le sait, que s'il ose l'impossible gagner
à pied l'Inde anglaise à travers l'immensité sibérienne, puis les
passes de Mongolie, puis le désert de Gobi, puis le plateau tibétain,
puis l'Himalaya... L'itinéraire qu'il suivra sera quelque peu
différent, et si possible plus sidérant encore. Mais ce que le livre
révèle - et que le lecteur n'attend pas - c'est, parallèle an voyage
réel. une étrange odyssée intérieure qui nous introduit au cœur des
mystères de l'Asie millénaire. Car Ossendowski, géologue de son état,
n'est pas qu'un savant doublé d'un aventurier. C'est un esprit exalté
et curieux qui vit sa marche folle à la manière d une initiation...


J'ai également lu Aussi loin que mes pas me portent (J. M. Bauer)
Très beau récit (réel), bien évidemment il y a pas mal d'ellipses et de passage un peu flous car Bauer n'a pas tout gardé en mémoire. Contrairement à A marche forcée, Bauer est seul la plupart du temps ce qui rend son périple encore plus impressionnant.

En août 1944. Clemens Forell, infortuné soldat allemand enrôlé sous la
bannière du Reich, laisse derrière lui femme et enfant pour aller se
battre sur le front russe. Un an plus tard, capturé par l'Armée rouge,
il se voit refuser le statut de prisonnier de guerre et écope d'une
condamnation à vingt ans de bagne - car il s'agit de fournir en main
d'œuvre les terribles mines mises en exploitation par Staline au-delà
de la Kolyma, près du détroit de Béring... Après trois longues années
passées sous terre, dans des conditions effroyables. Forell parvient à
s'évader et entame une odyssée terrestre dont il ne mesure pas d'abord
l'impossibilité. Il ne sait qu'une chose : il doit faire route vers le
sud-ouest, sans faiblir. Il connaîtra le froid de la toundra, la faim,
les loups, le découragement, la peur - la peur surtout. Mais aussi les
rencontres inespérées, les inconnus qui prennent des risques pour lui
venir en aide... Au bout de trois ans et deux mois de marche, après
quatorze mille kilomètres d'errance traquée, il parvient à la
frontière de l'Iran, en vue de la liberté... Une aventure parfaitement
inhumaine, ramenée par le courage et l'entêtement à vivre aux
dimensions de la simple humanité.

ipphy
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 516
Localisation : Cyberespace
Date d'inscription : 02/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[récit] "À marche forcée" de Slavomir Rawicz

Message par Nitaifu le Lun 12 Mai 2008 - 23:50

Je viens de le terminer en...3 jours, littéralement dévoré. Bon outre quelques petit passage douteux (sable en Gobie??, Yéti???), le récit est haletant et truffé de combines à étudier peut être plus en profondeur.
Bref tout ca pour dire, ca se lit vite, c'est du bon: Allez-y!

Nitaifu
Membre

Masculin Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 05/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum