Réussir ses semis - produire ses graines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réussir ses semis - produire ses graines

Message par KrAvEuNn le Jeu 20 Mar 2014 - 7:41

Produire vos propres semences peut vous faire réaliser quelques économies et, assurément, augmenter votre degré d'autonomie.

Si vous débutez, commencez par récolter et conserver les moyennes et grosses graines (tomates, courges, melons, fèves, pois, haricots, ect) ; le travail à effectuer sur ce type de récolte étant plus facile et moins contraignant.

Gardez à l'esprit que vous n'aurez aucun intérêt à conserver les graines issues de vos hybrides, surtout F1, car ce procédé ne vous permettra jamais d'obtenir de nouveaux exemplaires de votre plante mère, mais une population très hétérogène.

 

Cultivez de préférence vos portes graines à l'écart de leurs congénères, afin de favoriser leur autofécondation, donc la reproduction des meilleurs caractères. Si toutefois vous décidez de les cultiver au milieu de vos autres plants jusqu'à la cueillette, vous pourrez ensuite, éventuellement, les déplacer précautionneusement, en grosse motte, vers un endroit du potager dédié aux portes-graines.
Attention de ne pas cultiver vos portes-graines à proximité de plantes avec lesquels ils pourraient s'hybrider.
Choisissez parmi eux les plus beaux spécimens ; les plus sains et vigoureux.
Ceux dont les caractéristiques vous plaisent. Ecartez les plus tordus et mal foutus, ceux qui sont touchés par les maladies ou par les parasites et méfiez vous de ceux d'entre eux qui sont trop forts, il sont souvent peu fertiles.

Ne nourrissez pas excessivement vos portes-graines ; un excès de fertilisant, notamment azoté, pourrait favoriser un développement foliacé de la plante, au détriment de ses capacités fécondatrices, donc productrices.

N'oubliez pas de tuteurer vos grands portes-graines afin qu'il ne se cassent pas.

Veillez à placer un chapeau de gaze ou de papier translucide sur les fleurs que vous aurez sélectionné, dès leur formation, afin d'éviter une sur-fécondation étrangère, donc une hybridation.

Ne récoltez les plus beaux fruits ou les plus belles graines - sur les plants les plus sains - qu'une fois ceux-ci arrivés à maturation, soit quand le fruit se flétrit et qu'il est prêt à tomber, ou quand la gangue entourant les graines s'ouvre.

Attention : les graines de plantes à bulbes, à rhizomes ou à tubercules ne donneront de fleurs et de fruits qu’après plusieurs années de maturation de la plante.

Les plantes annuelles donneront des graines dans l'année, en général après l'été, tandis que les plantes bisannuelles produiront dans l'année, mais ne fleuriront et ne donneront donc des semences que l'année suivante. C'est le cas pour de nombreux légumes racines. Il vous faudra donc, parfois, leur faire passer l'hiver en cave, s'ils sont sensibles au gel et les replanter au printemps, afin d'obtenir des graines.

Une fois cueillis, débarrassez les fruits de leur enveloppe afin de révéler et de récolter les graines. Nettoyez ces dernières, égouttez les avec une passoire ou un écumoire et mettez les à sécher à l'air libre, dans une assiette, dans un endroit sec et ombragé. Une fois sèches enlevez toute impureté résiduelle.
Remisez les ensuite dans une enveloppe ou un sac en papier ; surtout pas dans quelques sacs plastique, ou récipients en verre, trop hermétiques ils risqueraient de provoquer la moisissure des graines. Notez sur l'enveloppe le nom de l'espèce et la date de récolte et conservez le tout, jusqu'à l'année suivante, dans le bac à légumes de votre réfrigérateur afin de supprimer tous les nuisibles encore éventuellement présents.

N'hésitez pas à produire largement plus de semence que ce dont vous aurez besoin pour l'année à venir ; il est toujours utile d'avoir des réserves en cas de coups durs et de mauvaise levée ou de mauvaise production.


Ce qui suit est incomplet et sera à complété au fil du temps. clind'oeil


Légumes et aromatiques dont vous pouvez récolter les graines afin de produire vos propres semences :

Ail :



Artichauts : une fois que la fleur a perdu de son éclat violet et que les graines commencent à sécher, récolter ces dernières. A savoir que les graines mettront 3 ans à donner des pieds d'artichauts productifs, alors que si vous plantez des œilletons ceux-ci donneront des artichauts au bout de seulement 2 ans.
Durée germinative 3 ans.
Levée en 15-30 jours.


 
 
Aubergine: récoltez dès que les fruits sont brunis et flétris. Frappez les afin de décrocher les graines à l'intérieur, puis ouvrez et récoltez.
Durée germinative 6 ans.
Levée en 8 jours.
Quelques jours passés au réfrigérateur stimuleront la graine avant sa mise à lever.

Basilic : récoltez les épis floraux lorsqu'ils fanent et roussissent ; laissez les murir à mi ombre, puis battez les dans un sac afin de séparer les graines de leur épis.
Durée germinative 8 ans.
Levée en 8 jours.
Attention : s'hybride facilement avec d'autres variétés.

Betterave : coupez les hampes florales et mettez les à sécher ; une fois que les graines ont brunies frottez les tiges et tamisez.
Durée germinative 6 ans.
Levée en 10 jours.



Bourrache : lorsque ses fruits sèchent, coupez les tiges en bouquet et laissez-les sécher la tête en bas dans un sac.
Durée germinative 8 ans.
Levée en 8 jours.

Carotte : une fois les graines brunies coupez les ombrelles et mettez les à finir de sécher au sec. Battez les dans un sac afin de récupérer les graines. Tamisez.
Durée germinative 4 ans.
Levée en 10 à 20 jours.

Céleri : cette biannuelle doit être, la première année, à l'automne, taillée au ras du sol puis replantée en motte dans un pot, paillée et entreposée dans un coin humide et frais. La deuxième année replantez la en pleine terre. Lors de la floraison récoltez les graines au fur et à mesure de leur mûrissement et battez les dans un sac afin de récupérer les graines.
Durée germinative 6 ans.
Levée en 10 à 20 jours.

Cerfeuil : une fois brunies et avant que les graines ne se détachent, coupez les ombrelles puis battez les dans un sac afin de récupérer les graines.
Durée germinative 6 ans.
Levée en 10 à 20 jours.

Chou Brocoli :
Durée germinative 5 ans.
Levée en 8 à 15 jours.

Chou de Bruxelles :
Durée germinative 5 ans.
Levée en  à 11 jours.

Chou chinois :
Durée germinative 5 ans.
Levée en 8 jours.

Chou pommé :
Durée germinative 5 ans.
Levée en 5 jours.

Chou fleur :
Durée germinative 5 ans.
Levée en 5 jours.

Chou rave :
Durée germinative 7 ans.
Levée en 5 jours.

Concombre et cornichon : à récolter quand les fruits sont jaunes et que leur pédoncule se détache de lui-même. Ouvrez et prélevez les graines et du jus ; laissez fermenter dans un verre jusqu'à ce que les graines tombent eu fond. Ensuite nettoyez et laissez sécher les graines de 5 à 10 jours.
Durée germinative 8 ans.
Levée en 8 jours.

Coriandre : lorsque les graines foncent coupez les ombrelles et battez les dans un sac pour récupérer les graines.
Durée germinative 5 ans.
Levée en 15 jours.

Courges, courgettes, citrouilles, potirons, pâtissons et autres cucurbitacées : avant les premières gelées; cueillez, coupez le fruit en deux et, à l'aide d'une petite cuillère, extrayez les graines et mettez les à sécher. Pour vérifier que les graines sont bien sèches, pliez les ; elles casseront si elles sont prêtes, sinon, elles courberont.
Durée germinative 6 ans.
Levée en 8 jours.


Epinard : lorsque brunissent les tiges et les graines, coupez les hampes florales et mettez les dans un sac. Frottez afin d'extraire les graines, puis tamisez.
Durée germinative 4 ans.
Levée en 8 jours.

 

Fenouil : une fois les ombrelles sèches, coupez les et battez les dans un sac afin de récupérer les graines.
Durée germinative 4 ans.
Levée en 10 jours.
Attention : plante invasive ; laissez seulement quelques fleurs, juste ce qu'il vous faut pour produire votre semence.

 
 


 Fève : Une fois les gousses sèches et prêtes à éclater, récoltez et mettez les fèves à sécher dans un endroit sec.
Durée germinative 5-6 ans.
Levée en 10 Jours.
48 heures au congélateur permettra de tuer tous les nuisibles, avant stockage au réfrigérateur.


 

Haricot : récoltez lorsque les gousses sont sèches, mais pas encore ouvertes.
Durée germinative 3 ans.
Levée en 8 jours.

Laitue : une fois les pieds montés en graines coupez leurs hampes florales et faites les sécher à l'ombre sur un linge.
Durée germinative 5 ans.
Levée en 4 à 6 jours.

Mâche : lorsque les graines commencent à tomber, récoltez la salade et faites la sécher sur un linge. Enfin secouez la sur le linge et tamisez.
Durée germinative 5 ans.
Levée en 9 à 10 jours.


Maïs doux : récoltez lorsque l'épis est mûr et égrainez les délicatement dans les 48 heures. Mettre à sécher dans un endroit aéré et frais, sur une surface lisse et remuez les tous les deux jours, jusqu'à ce que les grains aient perdus 50% de leur poids (eau). Stockez dans un endroit sec.
Durée germinative 2 à 3 ans.
Levée en 10 à 15 jours.

Melon : quand son pédoncule se détache, cueillez et coupez en deux afin d'extraire, à l'aide d'une petite cuillère, les graines. Nettoyez ces dernières en les rinçant à l'aide d'une passoire et mettez les à sécher.
Durée germinative 5 ans.
Levée en 8 jours.

Navet : la première année entreposez les racines de cette biannuelle dans un endroit frais, comme une chambre froide, ou du sable humide. Attention, vérifiez que les racines ne pourrissent pas et retirez celles qui commencent à se putréfier. Au printemps replanter les racines entièrement (sans que celles-ci ne dépassent du sol). Après floraison récoltez les siliques et mettez les à sécher avant de récolter les graines.
Durée germinative 5 ans.
Levée en 4 à 5 jours.

Oignon : dès que la moitié des ombrelles ont une capsule ouverte à leur sommet, coupez délicatement ces premières et mettez les à sécher dans un endroit ventilé, pendant 2 à 3 semaine, puis battez les dans un sac afin de récupérer les graines.
Durée germinative 28 ans.
Levée en 10 à 12 jours.

Oseille :
Durée germinative 2 ans.
Levée en 6 à 10 jours.

Panais : lorsqu'elles sont arrivées à maturité, cueillez les ombrelles et faites les sécher au soleil. Battez les ensuite dans un sac afin de récupérer les graines.
Durée germinative 2 ans.
Levée en 15 jours.

Persil : coupez les ombrelles et laissez mûrir à l'ombre avant de les battre dans un sac pour récupérer les graines.
Durée germinative 3 ans.
Levée en 15 à 20 jours.

Poireau : ce bisannuel ne montera en graine que la seconde année. Encapuchonnez les fleurs avec des sacs en papier - surtout pas en plastique - coupez les hampes florales à environ 20cm de la tête et suspendez les têtes en bas, toujours encapuchonnées. Après quelques semaines battez le sac afin de récupérer les graines. Tamisez.
Durée germinative 3 ans.
Levée en 15 jours.


 

Pois : récoltez lorsque les gousses sont sèches, mais pas encore ouvertes.
Durée germinative 3 ans.
Levée en 10 à 20 jours.



Poivron et piment : une fois mûrs, ridés et ramollis, récoltez et ouvrez les fruits et entreposez les à l'ombre afin de faire sécher les graines.
Durée germinative 4 ans.
Levée en 15 à 20 jours.

Poirée :
Durée germinative 6 ans.
Levée en 10 jours.

Radis : une fois sèches récoltez les gousses, égrenez et mettez à sécher les graines avant de les emballer dans un sac papier.
Durée germinative 5 ans.
Levée en 3 à 5 jours.
Attention aux hybridations avec les choux et le colza.



Fleurs de radis
Roquette : récoltez lorsque les membranes sont quasiment sèches et les baies ramollies ; coupez les fruits en deux et rincez les pour récupérer les graines.
Durée germinative 4 ans.
Levée en 10 à 15 jours.

Salsifis :
Durée germinative 2 ans.
Levée en 8 à 10 jours.

Scorsonère :
Durée germinative 2 ans.
Levée en 8 à 10 jours.

Tétragone :
Durée germinative 3 ans.
Levée en 10 jours.

Tomate : lorsque les fruits sont bien mûrs coupez les et versez les dans un récipient, attendez 2-3 jours que de la moisissure se soit formée en surface, puis à l'aide d'une passoire nettoyez les graines et mettez les enfin à sécher.
Durée germinative 4 ans.
Levée en 8 à 10 jours.

Post à compléter par la lecture de : Production de semences

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par Aristote le Jeu 20 Mar 2014 - 9:23

Encore moi  mrsgreen , ça m'intéresse le jardin "bondiou"..

Kraveunn a écrit:Cultivez de préférence vos portes graines à l'écart de leurs congénères, afin de favoriser leur autofécondation, donc la reproduction des meilleurs caractères. Si toutefois vous décidez de les cultiver au milieu de vos autres plants jusqu'à la cueillette, vous pourrez ensuite, éventuellement, les déplacer précautionneusement, en grosse motte, vers un endroit du potager dédié aux portes-graines.
 

Je me demande s'il n'est préférable de réserver un endroit, ou faire un autre jardin exclusivement consacré aux graines. Bien sûr, il faut avoir la place. Dans mon jardin j'ai du mal à garder mes légumes jusqu'à la graine, je les gloutonne avant.  clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3262
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par KrAvEuNn le Jeu 20 Mar 2014 - 10:00

Salut Aristote !

Merci pour ton intérêt. clind'oeil
Aristote a écrit:Je me demande s'il n'est préférable de réserver un endroit, ou faire un autre jardin exclusivement consacré aux graines.
C'est une question d'organisation et de place. ;)AMHA, le risque avec un espace particulier, dédié aux portes graines, c'est celui de la sur-fécondation/hybridation entre certains légumes (basilic, radis, etc) ; à moins que cet espace soit suffisamment grand, ou organisé en divers espaces éloignés les uns des autres, pour éviter ce genre de désagrément. clind'oeil

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par albertspetz le Jeu 20 Mar 2014 - 10:06

à moins que cet espace soit suffisamment grand, ou organisé en divers espaces éloignés les uns des autres, pour éviter ce genre de désagrément. clind'oeil
Il est communément admis qu'une abeille rayonne jusqu'à 3 ou 4 km autour de sa ruche.

Que faut-il entendre  par suffisamment Grand ?


Dernière édition par albertspetz le Jeu 20 Mar 2014 - 13:36, édité 1 fois

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par KrAvEuNn le Jeu 20 Mar 2014 - 11:55

albertspetz a écrit:Il communément admis qu'une abeille rayonne jusqu'à 3 ou 4 km autour de sa ruche.

Que faut-il entendre  par suffisamment Grand ?
Très bonne remarque et une question à laquelle, je m'en rend compte, je n'ai pas de réponse rationnelle à apporter.  mrsgreen J'ai toujours entendu, de la part des anciens, qu'il fallait éviter de cultiver, par exemple, des melons à côté des courges ou des concombres, pour éviter que ces premiers ne prennent un sal goût.  Mais, à vrai dire, au vu de ta remarque, je doute que quelques mètres ne séparation ne fassent la différence.
Reste la solution de cultiver ces espèces sur deux années différentes, ou de pratiquer l'ensachage contraignant et fastidieux des fleurs.  chaud

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par Cyrus_Smith le Jeu 20 Mar 2014 - 12:10

Pour les arbres fruitiers (où, au contraire, on veut que la pollinisation se fasse d'un arbre à l'autre (d'une même espèce) pour avoir de beaux fruits) il est recommandé qu'ils ne soient pas à plus de 8 ou 10m (source: un prof d'arboriculture fruitière en lycée agricole).

On peut imaginer qu'en doublant cet espacement, on limite les risques? scratch J'imagine qu'une abeille doit retourner régulièrement à sa ruche pour déposer sa récolte? Donc même si elle va loin, une fois à un endroit elle reste peut-être dans un espace assez restreint, juste le temps de "faire le plein"?

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par Griffon le Jeu 20 Mar 2014 - 18:45

Merci beaucoup pour ce sujet très intéressant.
L année dernière je me suis lancée dans les tomates, j ai pu arroser une vingtaine de famille avec les graines récoltées (bio), de quoi faire pas mal de pieds de tomates.
Mes pauvres enfants ont mangé beaucoup de tomates sans jus l été dernier clind'oeil
Là, grâce à ce sujet, je vais essayer avec d autres légumes.

Griffon
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 426
Date d'inscription : 09/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par serilynpayne le Jeu 20 Mar 2014 - 20:13

heu l'ail j'ai jamais essayé à partir des graines !! je garde toujours environ 5 têtes de l'année précédente (les plus belles) pour faire une nouvelle série . Je replante les gousses , sauf celles du milieu et pas de soucis .

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par KrAvEuNn le Jeu 20 Mar 2014 - 21:30

serilynpayne a écrit:heu l'ail j'ai jamais essayé à partir des graines !! je garde toujours environ 5 têtes de l'année précédente (les plus belles) pour faire une nouvelle série. Je replante les gousses, sauf celles du milieu et pas de soucis .
Oui, en général on utilise les gousses/caïeux pour faire pousser un plant d'ail, c'est plus simple et plus rapide pour obtenir des ails/aulx adultes ; toutefois on peut aussi utiliser les bulbilles ("graines").
Les bulbilles sont plus petits que les caïeux et mettent au moins deux années pour donner des têtes d'ail.

Je n'ai encore jamais pratiqué cette méthode, mais j'ai gardé des bulbilles pour essayer cette année. clind'oeil
Si j'ai présenté cette méthode, c'est parce que ce topic est avant tout consacré aux graines et affiliés. Sinon, clairement, il est préférable d'utiliser la méthode qui fait appel aux gousses. clind'oeil
Cyrus_Smith a écrit:Pour les arbres fruitiers (où, au contraire, on veut que la pollinisation se fasse d'un arbre à l'autre (d'une même espèce) pour avoir de beaux fruits) il est recommandé qu'ils ne soient pas à plus de 8 ou 10m (source: un prof d'arboriculture fruitière en lycée agricole).
Il nous faudrait, AMHA, l'avis d'un horticulteur ou d'un botaniste, concernant ce problème au niveau des légumes et du potager.  scratch

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par fokeltok le Jeu 20 Mar 2014 - 22:38

Par expérience, attention aux prédateurs lors de la maturation et de la conservation de vos graines. Mes expériences se sont souvent soldé par des échecs à cause de mulots / souris / rats / oiseaux/ insectes parasites qui sont venus perturber mes belles théories de récoltes et conservation de graines.. Dans la serre, en pleine terre, dans la maison, la graine reste l'aliment concentré et convoité par excellence pour de nombreuses espèces animales (dont l'humain...). Gare aussi à la pourriture des semences conservées en milieu trop humide (tomates, courgettes par ex.). Récolter, c'est une étape. Conserver pour replanter ensuite, c'est une autre histoire et j'ai eu pas mal d'expériences malheureuses dans ce domaine ! J'aimerais avoir des retours et des tuyaux si certains ont bien réussi dans cette partie délicate du procédé. Merci !

Autre info : je ne suis pas fan de la politique de Kokopelli, mais j'ai appris chez eux pas mal d'info, en faisant abstraction du "prêchi-prêcha-flûte-de-pan-mystique-de-la-planète-nourricière-gentille", leur militantisme pour la diffusion des semence est une source de savoir, avec un retour d'expérience de nombreux utilisateurs et des méthodes qui peuvent aider ceux qui s'intéressent à ce sujet (question des hybridations, des conservations de variétés, de production de graines chez les bisanuelles, etc.). Vous pouvez devenir "cobaye"/expérimentateur/protecteur d'une variété (un "parrain") et faire circuler ensuite les graines qu'on vous a confié en respectant des méthodes de cultures et en récoltant à votre tour les graines et en les renvoyant pour qu'elles soient redistribuées. J'ai trouvé l'idée sympa, et désintéressée (on ne m'a pas tenu rigueur de mes échecs, notamment, on m'a toujours conseillé gracieusement). Si la philosophie du truc ne vous rebute pas, c'est un réseau vraiment intéressant à creuser, ou des gens à interroger, à mon avis.

Cordialement
Fokeltok

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par KrAvEuNn le Ven 21 Mar 2014 - 8:40

fokeltok a écrit:J'aimerais avoir des retours et des tuyaux si certains ont bien réussi dans cette partie délicate du procédé. Merci !
Ca sera le thème d'un futur topic, faisant suite à celui-ci et à son petit frère "choisir ses graines". clind'oeil Par exemple, contre les rongeurs, toujours stocker dans des boites métalliques. Pour éviter la condensation et l'humidité qui s'en suit, toujours stocker dans des sacs en papier. Contre les petits insectes qui dévorent les graines (petits pois, notamment) de l'intérieur, toujours stocker dans le bas à légume du réfrigérateur, ou au congélateur. Contre les oiseaux, dans le champ, utiliser des épouvantails et autres mobiles (brillants et un peu bruyants). Contre les rats, poser des cages/pièges. Etc, etc.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par Aristote le Mar 29 Juil 2014 - 10:14

J'ai observé un truc tout simple pour réaliser ses plants de salade.

Chez une vieille dame qui a de l'expérience et qui ne peut plus trop faire d'efforts, celle-ci laisse dans son jardin quelques salades monter et venir en graines.

Les graines se ressèment d'elles-même et elle les laisse pousser. Si bien qu'elle ne touche à rien. Elle récolte seulement. Elle doit aussi après récolte préparer un peu le terrain autour. (Voir photo)


________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3262
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par Aristote le Mar 12 Aoû 2014 - 14:06

Il parait que pour obtenir le maximum de ses graines, il faut les arroser avec de l'eau bouillie, car l'ébullition élimine les gaz de l'eau du robinet et cela donne une eau beaucoup plus active. Mais il faut l'utiliser avant qu'elle se recharge en gaz. Et surtout, il faut bien sûr attendre qu'elle ait refroidi avant d'arroser.

Autre astuce, pour éviter que les chats des voisins viennent faire leurs besoins, dans votre jardin et déranger les graines fraichement plantées. Vous pouvez utiliser du houx et le planter entre les semis.
Je n'ai pas testé, mais je pense que cela doit marcher aussi pour les oiseaux. À savoir que le houx reste vert assez longtemps.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3262
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réussir ses semis - produire ses graines

Message par tarsonis le Mar 12 Aoû 2014 - 14:35

Salut !
Aristote a écrit:Il parait que pour obtenir le maximum de ses graines, il faut les arroser avec de l'eau bouillie, car l'ébullition élimine les gaz de l'eau du robinet et cela donne une eau beaucoup plus active.
Quand je ne peux pas utiliser de l'eau de pluie, je récupère l'eau bouillie plutôt que du robinet afin d'éviter les dernières traces de javel/d'ozone (un peu germicides sur les bords), tout en faisant précipiter le calcaire, qui est assez malvenu pour certaines espèces. clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum